Yama no Susume (S2) 03 – Désolé…

yamanosusume2_0302

Figure 1 : la motivation du blogueur (allégorie).

L’aventure Yama no Susume se poursuit, en exclusivité sur Minorin.

NockEn temps normal, j’ai tendance à appliquer un principe simple à ma vie de tous les jours. Une petite phrase qui se révèle parfois très pratique que j’ai emprunté aux 2 minutes du peuple : « si tu ne sais pas quoi dire, ferme ta gueule ! »
Ce précepte peut facilement être lié à une autre phrase que j’apprécie : « mieux vaut se taire au risque de passer pour un con que parler et ne laisser aucun doute à ce sujet ».

Tout ça pour dire que devant l’épisode 3 de Yama no Susume, je me suis rendu compte que je n’avais aucune idée de quoi dire, mais qu’à cela ne tienne, je fais fi de mes principes pour venir raconter du caca.

Yama no Susume 2 // Série prévue en 24 épisodes // été 2014 // Studio 8-bits // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto (NHK ni Yôkoso, Walkure Romanze, Aquarion Evol) // d’après un manga de Siro.
Le premier épisode est disponible sur Crunchyroll. Le reste y sera peut-être un jour. Continue la lecture

Yama no Susume (S2) 02 – Et si c’était… pas si mal

yamanosusume2_0217

– Look at my horse, my horse is amazing.

NockYama no Susume et moi, le récit d’une tsundere (plus tsun que dere, d’ailleurs), en exclusivité sur Minorin.

Tant de temps pour un fichu article, mais qu’est-il arrivé ?
Il se trouve que Crunchyroll qui devait diffuser la saison 2 a, semble-t-il, quelques problèmes avec la licence, si bien que seul l’épisode 1 est disponible actuellement. Appréciant de soutenir l’offre légale quand elle est disponible, j’ai choisi de retarder mon visionnage jusqu’à ce que le problème soit réglé, mais comme les informations manquent et que je n’ai pas envie de renoncer si tôt à mes articles, j’ai fini par craquer et me décider à opter pour le fansub.

Sauf qu’entre le moment où j’ai pris cette décision et le jour où j’ai commencé ce billet, je me suis pris les cinquante épisodes de la saison 1 d’Aikatsu! dans le genou, ce qui a achevé de me retarder d’avantage.

Toutes mes excuses donc.
A présent, place à l’exercice d’improvisation.

Yama no Susume 2 // Série prévue en 24 épisodes // été 2014 // Studio 8-bits // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto (NHK ni Yôkoso, Walkure Romanze, Aquarion Evol) // d’après un manga de Siro Continue la lecture

Yama no Susume (S2) 01 – I’m back

yamanosusume2_0101

Elles sont de retour…

Le titre de cet article fonctionne mieux si vous écoutez Back on my Feet, le 2e opening de Xam’d en même temps (en plus il est cool et c’est les Boom Boom Satellites qui chantent, comme pour le premier).

NockSi vous suivez ce site depuis ses débuts, vous avez sûrement entendu parler de Yama no Susume.

C’est sûrement une des séries que j’ai pu voir avec laquelle j’entretiens un rapport un peu étrange à mi-chemin entre amour et haine.
C’est un anime banal et sans grande prétention, auquel je n’ai jamais pardonné d’être bien moins que ce qu’il prétendait être, mais en même temps, j’ai adoré venir chroniquer chaque épisode, même lorsque je n’avais absolument rien à dire (je vous assure que le slice of life en 3 minutes n’est pas un genre facile à aborder dans un article).

Bref, j’avais dit que si une saison 2 sortait, je viendrais en parler ici. Je ne pensais pas trop m’avancer, avant de découvrir qu’Earth Star Entertainement donnait parfois le feu vert pour des suites aux séries courtes qu’elle produit (comme Teekyuu). Et puis un jour, j’ai un peu verdit en découvrant l’annonce de cette saison 2. Comme quoi, souvent, on ferait mieux de fermer sa gueule.

Mais qu’importe, l’important, c’est que j’ai réussi à être super enthousiasmé à l’approche de cette série. Cela tient à 2 choses : d’abord ça m’a suffisamment motivé pour recommencer à écrire des articles et ensuite, en passant de 12 * 3 minutes à 24 * 15 minutes, l’équipe de production de Yama no Susume a tout l’air d’avoir envie d’en faire quelque chose d’un peu plus ambitieux. Et ça me botte, parce que j’ai bon espoir qu’enfin, avec cette saison 2, la série aborde enfin ce qui est censé être son thème et, disons le, ce qui est susceptible de faire son originalité : la montagne.

Yama no Susume 2 // Série prévue en 24 épisodes // été 2014 // Studio 8-bits // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto (NHK ni Yôkoso, Walkure Romanze, Aquarion Evol) // d’après un manga de Siro

Continue la lecture

Kyokai no Kanata 01 – Ghostbusters

"Mais enlève ce seau de ta tête, t'es ridicule !" - "Nan ! Regarde la saison 2 d'Infinite Stratos si tu veux mais il est hors de question que je vois une seule image de cette bouse !"

« Mais enlève ce seau de ta tête, t’es ridicule ! -Nan ! Regarde la saison 2 d’Infinite Stratos si tu veux mais il est hors de question que je vois une seule image de cette bouse ! »

MunnyBon… Ca se sent que y a pas eu d’article depuis quelques temps, je sais absolument pas quoi raconter pour cette intro. Posons donc un peu le contexte dans ce cas.

Kyokai no Kanata est une série de light novel commencé en juin 2012 et publiée sous la tutelle de Kyoto Animation. Tout comme Chu2byou et Free!, Kyoani possède les droits de la série et a donc décidé d’en faire un anime qui sort cette saison. Sauf que voilà : comme l’annonce d’un anime sur un groupe de nageur de la part de Kyoani en avait étonné plus d’un, les premiers trailers de Kyokai no Kanata nous montraient un anime qui une fois de plus ne serait pas un slice of life d’étudiants dans un club lambda. Selon ces mêmes trailers, on allait même peut-être avoir un anime qui bouge enfin, ce qui n’avait pas été fait par Kyoani depuis un bail…

Bref, fini de blablater, voyons ce 1er épisode de Kyokai no Kanata.

Kyokai no Kanata // Kyoto Animation // Débuté en octobre 2013 // Prévu pour 12 épisodes // Réalisateur : Taichi Ishidate Continue la lecture

Tamayura ~more aggressive~ 01 – Quinze minutes de dissertation sur la décision d’essayer de former un club

TANT D'AGRESSIVITÉ

TANT D’AGRESSIVITÉ

 

Noob Man Tout d’abord, soyez prévenus que cette série est la suite directe de Tamayura ~hitotose~, elle-même issue de l’OAV Tamayura. Si vous n’avez pas vu ces dernières, je ne peux que vous encourager à courir le faire avant de revenir lire cet article !

Pour ceux qui auraient oublié, cette série narre la vie quotidienne de Fu Sawatari (alias Potte, alias Fuu-nyon), qui se passionne pour la photographie (utilisant le vieil appareil que son père décédé lui a légué), et de ses amies la sérieuse Kaoru, l’énergique Norie et la rêveuse Maon, dans la ville de Takehara. Elle est souvent citée comme étant calme, optimiste malgré quelques passages mélancoliques, et avec des musiques, jeux de lumière et décors réussis.

En clair, vous êtes prévenus : cet anime ne se veut absolument pas complexe ou prise de tête. C’est un pur Iyashikei. Si vous êtes déprimé, lancez-vous un épisode de Tamayura, et laissez-vous aller~

Bref, il est temps de démarrer cette suite tant attendue !

Tamayura ~more aggressive~ // Studio : TYO Animations // Débuté en juillet 2013 // Prévu pour 12 épisodes // Réalisateur : Junichi Satou

Continue la lecture

C3-bu 01 – Pastel et Desert Eagle

C3bu01-01

« On est mignonnes et on a des gâteaux, pourquoi personne ne regarde notre anime ?« 

 

SurycePuisque tout le monde est à la Japan Expo en train de s’échanger des câlins gratuits, je suppose que j’ai l’honneur d’ouvrir cette nouvelle saison ?

Commençons donc notre menu estival en force avec l’anime que j’étais apparemment le seul à attendre : je vous présente K-On! avec des guns !

Je pense toujours que les gens qui trouvent que Tamako Market ressemble à K-On débloquent un peu, et c’est une comparaison super foireuse à faire de manière générale, mais j’ai l’impression que cet anime essaye de me donner tort.

Stella Women’s Academy, High School Division Class C3 // Studio Gainax // Débuté en Juillet 2013 // Prévu pour 12 épisodes // Réalisateur: Masayoshi Kawajiri

Continue la lecture

Chuunibyou demo Koi ga Shitai ! OAV – Merry Summer !

Les haters lorsqu'on leurs dit "j'ai croisé un fan de Kyoto Animation"

Les haters lorsqu’on leurs dit « j’ai croisé un fan de Kyoto Animation »

 

Munny Je sais pas si vous avez remarqué mais on a pas eu d’anime de la part de Kyoani cette saison… Ouais je sais, y en a à qui ça n’a absolument pas manqué. Mais bon, avant l’arrivée de Free!, on a eu le droit à un petit « cadeau » : l’OAV de Chuunibyou. Je met « cadeau » entre guillemets car c’est un anime que certains n’ont apparemment absolument pas apprécier (des retombés que j’en ai eu aux différentes nocturnes Epita en tout cas).

Je vous ferais pas de résumer : l’anime est sorti l’automne dernier donc je pars du principe qu’il est tout frais dans votre tête. Dans le pire des cas, vous pourrez aller voir différents résumés sur internet maintenant que ceux-ci sont corrigés…et oui : c’est un tacle gratuit à tous les sites ayant voulu donner le résumé de la série dés sa sortie en se basant sur celui du Light Novel. Car pour les moins curieux d’entre vous : Kyoani a pris énormément de liberté sur le roman original, notamment avec la moitié du cast qui a été rajouté spécialement pour l’anime. C’est pour dire.

Allez, on s’envoie cet OAV qui est sorti il y a une semaine et donc qui parle forcement de…. Noël ! « Screw logic ! We are Kyoto Animation ! »

Chuunibyou demo Koi ga Shitai!: Kirameki no… Slapstick Noel // Kyoto Animation // Sorti le 19 juin 2013 // 1 OAV // Réalisateur : Utsumi Hiroko

Continue la lecture

Oreimo 11 – Pour le clifhanger, revenez à l’épisode suivant !

Mon regard en voyant l'un des personnages de cet épisode apparaître

Mon regard en voyant l’un des personnages de cet épisode apparaître

Munny Bon…C’est pas comme si ça faisait 2 mois que j’avais rien écrit et que je me sentais assez gêné. Donc on va faire comme si rien ne s’était passé ok ? Je dirais quand même qu’un truc : même après autant de temps d’inactivité, on peut encore venir écrire ce qu’on a envie de dire sur l’épisode qu’on vient de voir et ça, c’est cool. Donc merci Amo.

Bon sinon, y a un truc qui passent en ce moment qui s’appelle Oreimo et qui en est déjà à son 11e épisode. En même temps, c’est bientôt la fin de la saison donc y a pleins de trucs qui ont déjà 11 épisodes. Mais celui-ci a plein de petits points qui reflètent ce qu’a été Oreimo jusque ici donc hop, petit billet. Et puis ça préparera l’épisode de… hier soir… Oui bon, j’vous zut !

Y a un gros trou entre ce que Suryce a déja dit et ce billet mais pas de soucis, y a un résumé des points importants dans la suite.

Ha et la série est dispo en streaming gratos chez Wakanim. Et y a aussi des séries humoristiques comme Valvrave ou Attack on Titan, ce sera bête de pas en profiter, nan ?

Bon, cette intro s’éternise un peu en longueur et en trucs inutiles, on commence ?

Ore no Imôto ga Konna Ni Kawaii Wake Ga Nai. // Studio A-1 Pictures // Débuté en avril 2013 // Prévu pour 13 épisodes + 3 bonus // Réalisateur : Hiroyuki Kanbe

Continue la lecture

Yama no Susume 13 – This is (enfin) the end…

Yama1301

Cette série diabolique n’avait donc pas encore fini de violer mon âme ?!

Lecteurs réguliers du blogs, vous n’êtes surement pas passés à côté des critiques on ne peut plus consciencieuses des 12 premiers épisodes de la série.

Nock« Quand il n’y en a plus, il y en a encore… » un dicton (débile) qui est assez adapté à l’animation japonaise qui apprécie de créer des épisodes supplémentaires qui ne seront distribués qu’aux vrais fans, ceux qui soutiennent l’œuvre en achetant les DVD / BR.
Un bonus dont je me serait bien passé pour la médiocre Yama no Susume, mais, soit, il est là, et ne pas le regarder me donnerai l’impression de pas vraiment achever la série, d’avoir souffert en vain.
Et tant qu’à faire, autant que vous en profitiez vous aussi. Après tout, il n’y a pas de raisons que je sois le seul à avoir des envies de suicide. Et puis ça me permet de réapparaitre un peu sur Minorin…

Yama no Susume // Studio 8bits // Débuté en janvier 2013 // Série en 12 épisodes (de 3 minutes 30) et un épisode bonus // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto

Continue la lecture

Haiyore ! Nyaruko-san 02 – Cet anime ne peut pas être aussi sérieux…

Cet épisode est garanti 100% bonne humeur et référence !

Cet épisode est garanti 100% bonne humeur et référence !

 

Munny

Episode précédent

Bon sang, bientôt un mois que j’ai rien écrit. Du coup, la saison de printemps a déjà commencé : la suite du spin-off de « It’s a punch » commence apparemment pas trop mal, des gars de Sunrise nous pondent un mécha écrit et réalisé sous substances illicitesDevil Survivor 2 laisse certaines fangirls sceptiques,  la plus hautaine des otak’ est de retour, Yoka aime jouer au Bingo avec les animes, Mirai Nikki a une suite spirituelle assez sympa pour l’instant, Nock n’a pas appris de ses erreurs passés et je commence à être à court de phrases pour remplir cette intro…

 

Bref, Suryce a déjà commencé sa review de la saison 2 de Nyaruko.  Tachons de rattraper ça.

Haiyore ! Nyaruko-san // Xebec // Débuté en avril 2012 // 12 épisodes // Réalisateur: Tsuyoshi Nagasawa

Continue la lecture

Haiyore! Nyaruko-san W 01 – *en aparté* « Je pense que le 4ème mur de cette série est dans la 4ème dimension… »

NyarukoW01-01

MOE MOE MOE <3

 

SuryceEpisode précédent : Episode 1 saison 1 (par Munny)

Nyaruko est une série des plus… japonaises.

On y suit les aventures de Nyaruko, une abomination de Lovecraft qui bosse pour une organisation de l’espace chargée de casser la gueule à d’autres abominations de l’espace qui foutent le bordel du côté de la Terre. Le truc, c’est que bien évidemment Nyaruko prend la forme d’une jeune fille supra moe, et toute choupie, et super sexy, et pis elle est toute moe <3

Mais, hm, bref, en fait, j’ai jamais vraiment fini la première saison parce que je la matais uniquement pour le moe de Nyaruko et pas tellement la comédie romantique en elle-même qui a… quelques problèmes, qu’on va expliquer plus bas. Je m’attendais un peu à ce que la seconde saison soit parfaitement à l’image de la première, mais eh, ça valait le coup d’essayer, non ?

Pour le moe de Nyaruko <3

Haiyore! Nyaruko-san W //Studio Xebec // Débuté en avril 2013 // Prévu pour 12 épisodes // Réalisateur : Tsuyoshi Nagasawa

Continue la lecture

Oreimo S2 ép.1 – Ma petite soeur ne peut pas être aussi riche et je ne peux pas être aussi jaloux

Oreimo2ep1-06

Bitch please

 

SuryceAh… Le grand retour de Ore no Imouto Ga Konna Bla Bla Bla (tellement grand que je l’abrégerai toujours par « Oreimo »), ce merveilleux anime dans lequel on suit les aventures de Kyôsuke, un lycéen banal qui a pour petite soeur la pas-banale Kirino, une gamine de 14 ans aux cheveux roux et aux yeux bleus qui est sûrement la fille du facteur gaijin et qui derrière ses airs de coqueluche est en fait une grosse otaku fan de moe et de… jeux de drague érotiques mettant en scène des petites soeurs.

Avant qu’on ne me croit ironique, je pense vraiment que cet anime est une sorte de merveille, je veux dire, regardez-moi tout ce moe ! On peut dire ce qu’on veut sur son attitude, mais Kirino est effroyablement mignonne ! Non parce que c’est pas parce que j’essaye d’avoir l’air intelligent en analysant mes animes que je ne suis pas un affreux moetard, nourrissant éhonteusement son âme de la mignonneté  de petites filles virtuelles.

Avant qu’on s’attaque au premier épisode de cette seconde (et dernière parait-il) saison d’Oreimo, je vous invite à écouter mon avis (objectif) sur la première.

Ore no Imôto ga Konna Ni Kawaii Wake Ga Nai. // Studio AIC Build // Débuté en avril 2013 // Prévu pour 13 épisodes // Réalisateur : Hiroyuki Kanbe

Continue la lecture

Yama no Susume 12 – Enfin libre !

yama1203

Twist final : devant tant de nullité et désespérée d’avoir été sous-exploitée, Kaede pète les plombs et massacre Aoi et Kokona à coup de couteau, Higurashi-style.

NockIl est temps de tout vous avouer.
La vérité n’est guère plaisante, mais il y a des choses que je ne peux cacher plus longtemps. Si j’ai écrit ces billets sur cette série (eh, il y en a déjà onze sur Minorin), ce n’est pas par passion, ni par amour de la série (vous vous en serez certainement rendu compte). Non, c’est tout simplement parce qu’on ne m’a pas laissé le choix.

L’éminence grise (dont je tairais le nom) derrière ce site me séquestre depuis plus d’un mois dans une cave lugubre et humide. Mais bientôt, mon calvaire prendra fin.

Pardon ? On a dit pertinent et professionnel ?

Bon d’accord.

Voici donc venu le moment de conclure. Yama no Susume aura été (si cet article ne tarde pas trop à paraître) la première série couverte dans son intégralité par Minorin, coiffant au poteau Amo et Sasami-san@Ganbaranai.

« Certes, tu es le premier à couvrir une série dans son entièreté, me direz-vous, mais bon, tu t’es quand même tapé une grosse merde pendant 12 semaines d’affilée pour arriver à ce résultat. »

Et vous avez raison, malheureusement.

Et comme toutes les personnes ayant travaillé sur cet anime semblent me détester profondément, surtout les scénaristes (s’il y en a, ce qui serait étonnant, à moins que l’on ait confié ce poste à des stagiaires), tout ce petit monde s’est résolu à finir la série en beauté, en nous concoctant un dernier épisode de merde.

Ceci dit, c’est le contraire qui aurait été étonnant.

Yama no Susume // Studio 8bits // Débuté en janvier 2013 // Finie en 12 épisodes (de 3 minutes 30) // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto (mais qu’allait-il faire dans cette galère ?

Continue la lecture

Yama no Susume 11 – Aujourd’hui, c’est pyjama party !

Prélude : le titre du jour n’est pas une invention de ma part, afin de signaler à quel point je trouve l’anime soporifique. Non, il s’agit d’une description réaliste du contenu de l’épisode.

Tenez, une fois n’est pas coutume, je vais commencer par un screen qui ne provient pas de l’épisode du jour, et que j’ai honteusement piqué à Amo. Comme il est très parlant, je ne le légenderai pas.

Sasami1010

NockPour ce pénultième épisode, j’aurais apprécié pouvoir crier « Les miracles existent, je me fais mormon », mais je crois que le studio 8-bits s’est amusé, une fois de plus, à briser les derniers fragments d’espoir qui restaient en moins.
D’ailleurs, si vous voulez suivre le récit de ma longue descente aux enfers, vous trouverez tous les articles précédents sur ce site, et plus précisément à cet endroit.

Parfois je me dit que le réalisateur de cette série a œuvré au même poste sur Bienvenue dans la NHK. Dans ces moments-là, je me mets en position fœtale dans un coin de ma chambre et je pleure.

Yama no Susume // Studio 8bits // Débuté en janvier 2013 // Prévu pour 12 épisodes (de 3 minutes 30) // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto

Continue la lecture

Yama no Susume 10 – Courage ! C’est bientôt la fin

yama1009

– YMCA !!
La montagne ne leur plaisait plus. Elles ont décidé de se reconvertir en girls’ band.

NockS’il y a quelqu’un qui lit ces articles, il est déjà au courant, mais au cas où, je signale que tous les épisodes précédents ont déjà été couverts par Minorin : Yama no Susume 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 et 9.

Soyons honnête : ce matin, en regardant l’épisode 10 de cette (super) mini-série, je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir raconter sur ce site.
Vous allez donc assister (comme depuis quelques semaines en fait) à du bricolage et remplissage (exercice que je maîtrise pour les rapports et autres dissertations, mais moins pour les billets).
L’épisode du jour est la suite directe des deux épisodes précédents.

Yama no Susume // Studio 8bits // Débuté en janvier 2013 // Prévu pour 12 épisodes (de 3 minutes 30) // Réalisateur : Yuusuke Yamamoto

Continue la lecture