Gakuen Utopia Manabi Straight

Plaisir d’offrir

Le pitch: 2035. Le Japon fait face à un grave crise démographique, qui entraîne une désertification des lycées tout autour de l’archipel. Le lycée Seioh ne fait exception, et rien ne semble stopper son long abandon. Mais brusquement, une jeune fille nommée Manami Amamiya va débarquer, prendre la direction du conseil des élèves et essayer de rendre la vie scolaire à nouveau fun et attractive.

  • Studio: ufotable
  • Réalisation: Ryunosuke Kingetsu
  • Date de début de diffusion: 8 Janvier 2007
  • Nombre d’épisodes: 12
  • Adaptation ? Non
  • Disponible en France ? Non

Depuis 2007, une constante m’accompagnait partout où j’allais discuter anime: Manabi Straight amène un taux de satisfaction de 100% chez ceux qui regardent la série. Ils sont peu autour de moi à l’avoir vu mais tous ceux qui l’ont matés en intégralité ont adorés, et c’est pas toutes les séries qui peuvent se targuer d’une telle performance. Peut-être suis-je juste bien entouré, vous me direz. Dans tous les cas, c’est dans le cadre de Batoru que je me suis enfin lancé dans le visionnage de cette série et il y’a effectivement beaucoup de choses à en dire. Beaucoup de choses positives.

Déjà, la série a beau avoir douze ans d’âge, visuellement ça n’a pas vieilli d’un pouce ! Si vous connaissez le studio uftoable surtout pour son travail sur des séries « sombres » comme Fate ou Kara no Kyoukai, vous seriez étonnés de voir à quel point ils ont un talent pour représenter une série beaucoup plus colorée, souvent comique, avec un chara-design extrêmement enfantin et très typique de la moitié des années 2000. Ufotable s’est ainsi fait surtout connaître à la base pour sa spécialisation dans les comédies avec des oeuvres comme Coyote Ragtime ou Ninin ga Shinobuden. Une spécialisation dont Manabi Straight est le dernier représentant, le studio entrant juste après dans un long tunnel de collaborations avec Type-Moon ou Bandai-Namco (autour de la série des Tales Of ou des God Eater.) Et on peut dire que pour un adieu au genre, il est parfaitement réussi.

Source: sakugabooru

Ce qui éblouit dans Manabi Straight c’est donc sa qualité d’animation. Au delà du simple plaisir de regarder des beaux sakugas, cette qualité et ce son permet aux personnages de la série de disposer d’une expressivité extraordinaire, aussi bien dans les grands gestes amples de l’héroïne que dans les petites nuances qui peuvent apparaître sur le visage de sa secrétaire. Les personnages de Manabi Straight parlent beaucoup mais le visuel nous offre déjà beaucoup d’information.

L’autre bonne nouvelle c’est que cette qualité visuelle vient porter une série tranche de vie qui porte un message fort: celui d’encourager les gens à s’impliquer autour d’eux. Les lycées japonais sont mornes, ennuyeux ? Contribuez avec vos idées et vos concepts à améliorer la situation ! Ce ne sera jamais facile, peut-être vous sentirez-vous souvent seuls dans votre combat, vous serez jugé par vos pairs pour avoir osé transgresser le status quo, mais rappelez-vous qu’au bout du compte, vous faites quelque chose et que cela aide à améliorer une situation, rendre un espoir perdu. Et la série porte ce message à bras le corps, n’hésite pas à nous montrer aussi bien les hauts que les bas d’un conseil étudiant qui veut juste, au final, que les gens passent un bon moment.

En somme, Manabi Straight est une grande série. Derrière les promesses initiales – nous offrir une comédie débridée où une présidente très excentrique prend les rênes d’un conseil étudiant – se cache rapidement une oeuvre empreinte d’une grande mélancolie, qui enjoint toutes les personnes qui s’ennuient dans leur vie et dans notre société à changer les choses, à son échelle. C’est aussi une ode à la période du lycée, à cette liberté perdue, qui parlera d’autant plus aux spectateurs trentenaires ou quarentenaires qui cherchent à raviver de bons souvenirs. Sur moi, ça a marché, et Manabi Straight m’a ramené à une époque de vie lycéenne où j’étais impliqué, militant, organisateur. Peut-être est-ce ces souvenirs qui m’ont ému, plus que la série elle-même, mais je ne remercierai jamais assez Manabi Straight de m’y avoir replongé. Une réussite.


Gakuen Utopia Manabi Straight

4 out of 5 stars (4 / 5)
Excellent

Avec son cast resserré mais formidablement développé, son travail visuel ahurissant et son rythme travaillé, Manabi Straight est une oeuvre unique, aussi drôle que mélancolique, qui vous aidera à trouver au fond de votre cœur l’étincelle pour changer les choses autour de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *