WMIN

La liste (très commentée) des main-event de Wrestlemania

On va arriver en mars, sonnez hautbois raisonnez musettes puisque ça veut dire qu’à la fin du mois tombera Wrestlemania qui est, pour caricaturer, le Superbowl du catch. Oui c’est une caricature assez peu fine mais, eh, c’est le plus efficace. Du coup je me disais, et si je faisais mon père Castor et que je vous racontais les 30 main-events de l’histoire de Wrestlemania.

Sachant que:

– Bon, si vous savez pas, Wrestlemania c’est donc l’événement le plus important de la WWE, qui est la fédération n°1 du catch mondial. Ca a lieu chaque fin mars / début avril et la préparation des matchs, les histoires etc, tout ça commence parfois dès novembre.

– Le main-event c’est techniquement le dernier match de la soirée. C’est censé être le plus important. Donc c’est celui qui bénéficiera du plus de promotion, de préparation, de concentration, de temps. C’est là ou on trouvera les plus grosses stars du moment, en somme. Après, oui, officieusement, il peut y’avoir plusieurs main-event à Wrestlemania et la WWE est de plus en plus fana du concept d’avoir 2 ou 3 main event, mais pour des soucis de simplicité et traditionalité, on ne va évoquer que les derniers matchs de chaque soirée. Celui ou le gentil est toujours censé gagner à la fin (spoiler: y’a deux fois sur 30 ou ça arrivera pas.)

– La liste qui vient m’empêchera pas de vous donner mon opinion sur pas mal de trucs, et je vous assure que je peux pas sacquer Hulk Hogan.

– Comme cet article est un peu dédié à ceux qui s’y connaissent peu en catch, je rappelle la définition de deux termes importants: le face c’est le catcheur qui est gentil, le heel c’est le catcheur qui est méchant. Et oui messieurs dames, le catch c’est un sport scripté qui sert avant tout à raconter des histoires. 

Bref, après tout ça ça vous intéresse toujours ? Allez, c’est parti Marcel !

 

Wrestlemania I – Hulk Hogan & Mr.T vs Roddy Piper & Paul Orndoff (avec Mohammed Ali et Pat Petterson en arbitres invités)

WM1
Mr.T se préparant à transformer Onrdorff en purée pendant que Hulk Hogan fait le doigt de Gurren Lagann.

31 Mars 1985 – Madison Square Garden, New York

Qui est qui ?

Pour chaque match je vais essayer d’introduire les catcheurs présents dans le match. Par exemple ici y’en a six.

Hulk Hogan - Si vous pensez « catcheur » vous pensez peut-être à Hulk Hogan qui a été une figure très importante de la pop culture américaine des années 80 et 90. C’est un des catcheurs les plus importants de l’histoire de la WWE, vous vous en doutez bien, et sera au centre de toutes les attentions dans une assez longue période qui va du début des années 80 (environ 1982) jusqu’a son départ de la WWE en 1993. Dans cette période, il sera indéboulonnable. D’une part grâce à sa popularité légendaire qui fait que si elle veut vendre du billet, la WWE doit absolument compter sur Hulk Hogan. D’autre part grâce à son talent politique certain qui fait que de toute façon il a longtemps fait en sorte dans les coulisses que la WWE ne puisse compter sur personnes d’autre. Sa gimmick est la même pendant 15 ans – il est le gentil héros américain qui n’abandonne jamais. Et quand on mate ses promos avec 25 ans de recul on constate que c’est un peu un connard, en fait.

Mr.T - Si vous pensez « Agence Tous Risques », vous pensez à Mr.T. Oui c’est le Mister T. Et non il n’a jamais été catcheur professionnel. Juste que pour vendre son Wrestlemania au public le plus large possible, la WWE avait besoin de ramener des stars à la fois connue ET crédible dans un ring. Et, bon, Mr.T ça le fait grave. Il est donc pour ce match le pote d’Hulk Hogan.

Roddy Piper - Roddy Piper est un catcheur canadien qui s’est crée une gimmick d’écossais grand gueule assez efficace. Ennemi naturel d’Hulk Hogan durant toutes les années 1984 et 1985, son personnage est alors celui d’un gros connard raciste et misogyne. Il a par exemple pas hésité à frapper Cindy Lauper en milieu d’un ring. Oui, la Cindy Lauper de « Girls Just Wanna Have Fun« . Quel connard ce Roddy Piper !

Paul Orndorff – Honnêtement je le connais peu donc je vais pas faire semblant j’ai pas copié Wikipedia. Roddy Piper est son manager et le surnomme « Mr.Wonderful. » Pour résumer, Piper est le cerveau et Orndorff les muscles. Mais si il se retrouve là c’est surtout parce que, un mois avant Wrestlemania, il a interrompu le match Hogan vs Piper pour aider son collègue écossais…

Mohammed Ali – Arbitre spécial du match, c’est un fameux boxeur que vous connaissez peut-être.  Il est là un peu par hasard et parce qu’il fallait un grand nom… Il va se ramener à Wrestlemania totalement pété, ce qui exige qu’un second arbitre spécial l’assiste, en l’occurence:

Pat Petterson - Un catcheur canadien qui a commencé sa carrière dans le début des années 60. Assez populaire, il sera à la WWF principalement assistant du alors tout jeune Vince McMahon, tout jeune PDG ayant fraîchement hérité de la fédération de son père. Il est le créateur du Royal Rumble et un des bookers les plus intelligents de l’industrie. Il est aussi un des rares catcheurs ouvertement gay dans une industrie assez macho, ce qui est d’autant plus génial qu’il l’était déjà dans les années 60 et que ça n’a jamais été sa gimmick ou quoi que ce soit.

Pourquoi ils se battent ? Donc pour résumer, Roddy Piper a attaqué Cyndi Lauper, ce qui a énervé Mr.T et Hulk Hogan, et donc ils se battent pour l’honneur de la chanteuse et pour abattre le claquet à un Roddy Piper qui vient avec son protégé et son meilleur pote.

Le match il vaut quoi ? … Ce qu’il vaut. Honnêtement on est pas trop trop loin d’un main event d’un épisode 2014 de RAW, avec une célébrité dans le lot. Hulk Hogan bodyslamme Piper à l’infini, Mr.T s’imagineune force tellement exagérée qu’il lui suffit de faire une pichenette pour que Orndorff s’envole. Le finish est dû à Bob Orton qui veut attaquer Hogan mais qui attaque son ami Orndorff par erreur et qui finit par subir un tombé de la part d’Hulk Hogan. Non c’est un match assez moyen techniquement mais d’un il est assez divertissant et de deux il est important de le mettre dans son contexte.

Ah, et Mohammed Ali n’aura pas servi à grand chose.

 

Et le ppv en lui-même, il vaut quoi ? Y’avait Cindy Lauper qui accompagnait la challengeuse au titre mondial féminin et André The Giant a jeté 15 000$ dans une foule en délire. Ah, et si vous trouvez qu’ils abusent avec le push de Roman Reigns, attendez de voir le match de David Sammartino parce que niveau « fils de » over-pushé, on a échappé au pire.

Les main-eventers feront quoi à WM2 ? Piper et Mr.T s’affronteront dans un match de boxe (!), Hulk Hogan défendra son titre mondial dans une cage en acier et Paul Orndorff va faire un double contout face au Magnificient Muraco dans le tout premier match de l’événement. Ca va. Ils seront encore là c’est déjà ça.

Wrestlemania 2 – Hulk Hogan (c) vs King Kong Bundy (Steel Cage Match pour le WWF Championship)

WM2
Deux hommes dans une cage

7 Avril 1986 – Nassau Veterans Memorial Coliseum, Uniondale NY.
Rosemont Horizon, Rosemont IL.

Los Angeles Memorial Sports Arena, Los Angeles CA.

Continuer la lecture de La liste (très commentée) des main-event de Wrestlemania

grim-fandango-manny

La mort aux trousses – Grim Fandango Remastered

Une des raisons qui explique pourquoi je ne suis pas vraiment un joueur très PC c’est que les ordinateurs sont arrivés très tardivement dans mon enfance. J’avais genre 11 ans la première fois que la famille a décidée de s’acheter un ordinateur. J’étais en 6ème à l’époque. A titre de comparaison, ma première console j’avais 6 ans. Donc, forcément, ma culture gamer je l’ai bâtie sur Megadrive puis PlayStation et pas sur PC. Par conséquent, j’ai raté toute cette culture PC du milieu années 90, à commencer par les LucasArts.

Ce qui du coup fait que j’éprouve, finalement, très peu d’affection pour des séries pourtant estimées comme Monkey Island. Pire: quand fin 2009 je décide de profiter d’une promo pour me faire le remake du premier sur Xbox360, j’ai littéralement calé sur ce jeu. Je le trouvais assez pénible à manier, incroyablement nullissime en terme d’énigmes et, surtout, pas drôle du tout. C’est pas que je me suis forcé à le finir mais, si, un peu. Pourtant je suis convaincu que si je l’avais fait plus jeune et dans le contexte des années 90 je l’aurais sans doute adoré.

Un peu comme, par exemple, j’adore Grim Fandango. C’est l’un des premiers jeux que je m’étais fait sur PC. Et à l’époque j’étais dingue de ce jeu. J’ai même écrit un article dessus en me basant sur mes souvenirs il y’a, wow, déjà quatre ans. A l’époque j’indiquais espérer un remake sur XBLA parce que le jeu était devenu difficile à trouver légalement. Eh, la bonne nouvelle c’est que mes souhaits sont devenus réalités. La mauvaise, c’est que c’est pas sur XBLA. La bonne, c’est que je m’en fous, j’ai une Vita.

grim-fandango-remastered

Et, c’est terrible, mais y rejouer m’a rappellé pourquoi j’adorais ce jeu mais m’a aussi ramené à la gueule tous les défauts que j’avais oublié ou occulté dans ma mémoire.

Continuer la lecture de La mort aux trousses – Grim Fandango Remastered

LLIN

[Néant Sept #14] Top 9 des filles de Love Live

Faut avouer que depuis qu’on se prend plus trop la tête en permanence entre otakus pour savoir quel est le mieux entre le mécha et le moé – on en a plus grand chose à foutre depuis 2010 -, les sujets tendus sur la blogosphère otaku – dont on en a plus grand chose à foutre depuis 2010 – sont finalement assez rares et il faut commencer à creuser pour dégoter du drama qui, hélas, ne parlera souvent qu’a cinq ou six pélés qui sont toujours les mêmes – et dont on en a plus grand chose à foutre depuis 2010.

HEUREUSEMENT.

Aujourd’hui on vit dans une époque merveilleuse ou on peut juger de la qualité des goûts d’une personne grâce à Love Live. 

LL01

Cela permet donc, à défaut de se battre pour des idées et des causes, de faire affronter nos goûts en matière de waifu. Jeunes, vieux, hommes, femmes, voyants, malvoyants, russes, français: tout le monde à ses personnages préférés de Love Live et c’est rarement les mêmes que les autres. Et, souvent, notre amour pour un personnage signifie également un dégout pour un autre. PARFAIT. C’est bon ça coco, ça crée des tensions qui peuvent être exploités pour du clic, du drama, des insultes ! Tiens toi à ton fauteuil, Julien Chièze, on entre dans le milieu du journalisme total !

Ca pourrait marcher aussi avec Kantai Collection mais vu que y’a 3000 personnages, c’est un peu plus relou. « Oui moi j’aime pas Tatsuya Glaglapoumpoum » « Han c’est quel personnage » « C’est un sous-marin éthiopien inclus dans la mise à jour 3900, suis un peu, crétin. » C’est dur à suivre. Alors que Love Live, bam, elles sont neuf et leurs archétypes sont tellement clichés et exagérés que ça crée tout de suite des attachements personnels et des haines naturelles.

Du coup voilà mon top 9 des filles de Love Live. Oui d’habitude je fais des tops 7 dans cette rubrique mais, bon, elles sont neuf. De la pire à la meilleure. Et oui, c’est le troisième top sur ce blog en trois mois, l’absence d’honneur elle est t o t a l e

 

9/ Yazawa Nico

"Moe moe Kyun" pourrait dire cette Nico illustrée par TIES
« Moe moe Kyun » pourrait dire cette Nico illustrée par TIES

Aussi appellée Nico la connasse par de très nombreux observateurs neutres, Yazawa Nico ressemble physiquement à une gamine de maternelle, ce qui tombe bien puisqu’elle en partage aussi le mental. Fana d’idol au point d’avoir fondé son propre club « de recherches sur les idols », elle tape l’incruste dans un groupe qui cherchait surtout une salle pour répéter et, oh, ça tombe bien, elle avait la salle avec son club pourri dont elle était la seule locataire. C’est un peu du chantage, et le chantage c’est totalement dégueulasse. Mais Nico s’en fout puisqu’elle n’a pas de moralité.

Notre premier contact avec Nico c’est pour découvrir que c’est une 2ch-fag classique qui languedepute sur les forums pour couvrir le néant de sa propre existence.  Et qui ment à sa famille pour pas que celle-ci soit déçue d’elle. Bref comme le redditor lamba coincé à vie dans la cave de ses parents à la recherche d’un boulot imaginaire qui daignera mériter son talent.

On apprend plus tard qu’elle avait essayée de former un groupe qui s’était planté, ce qui est sans doute normal vu son absence réelle de talent. Quand à un moment dans la saison 2, A-Rise nous fait le résumé des talents de chaque fille de µ’s, tout le monde à un truc – Kotori la couture, Eli le talent de ballerine, Honoka l’énergie – sauf Nico qui a, well, le talent d’être Nico. Le jet de pitié. 

Alors, las, il fallait tenter de sauver le soldat Nico et essayer de lui trouver un truc pour lui permettre de sortir la tête de l’eau. Et bah, fort étrangement, ils ont essayés le coup désespéré de la faire entrer dans un pairing yuri avec Maki, ce qui ne fonctionne que guère vu le peu de crédibilité de la chose. C’est à ce moment là que je gueule contre le nouvel ordre mondial judeo-maçonnique qui crée plein de faux doujins et fanarts NicoMaki pour faire croire le pairing populaire mais vous êtes pas prêts, et j’y risque ma vie si je parle trop.

En attendant, de toute la série, devinez celle qui gueule le plus et qui en fait le moins ? Nico. Qui est incapable d’être agréable plus de deux secondes et se conduit comme une parisienne du seizième arrondisement durant deux saisons ? Nico. Qui n’est étrangement aimé que par les lolicons ? Nico. Qui a comme meilleure scène dans la saison deux celle ou elle se mange des branches dans la face ? Nico. Qui a la catchphrase la plus forcée et la moins appréciable du groupe ? Nico. Qui aurait du continuer de gérer son club sans rien dire ? Nico.  De qui j’arrête pas de tirer des UR et des SR à la place de filles bien plus cools ? Nico. Qui a un nom qui ressemble à une marque de chips ? Nico. 

Continuer la lecture de [Néant Sept #14] Top 9 des filles de Love Live

SAOIIIntro

Pourquoi Sword Art Online II aurait pu être excellent (et ne l’est pas totalement)

C’est reparti pour un tour. En avril 2013 je m’éclatais à développer énormément mon rapport amour/haine pour Sword Art Online, ce qui a terminé avec une centaine de commentaires, oscillant régulièrement entre « han le mec il chie sur SAO alors que c’est qu’un anime, pas de stress ^^ » et « han il a raison, c’est vrai que SAO c’est de la merde. » Well, non, c’est pas ce que je disais à l’époque. Pour résumer de manière concise: j’avais beaucoup aimé Sword Art Online mais j’étais frustré de le voir faire certaines erreurs agaçantes comme ne pas développer plus que cela son univers ou bien proposer un méchant de merde. Sans parler de l’ écriture générale qui, si elle a parfois 2/3 éclairs de génie, était quand même assez immature.

Bref. J’ai donc continué à développer un certain amour pour la franchise, comme si ça permettait à mon moi de 25 ans de retrouver l’ado caché au fond de moi.

Donc bref, été 2014 – début de la saison deux.

SAOII02
VOUS ETES PAS MOTIVES POUR SAO II, SOLDAT GUIGNOL ?

 

On est donc reparti pour une analyse arc par arc de ce qui a fonctionné et pas fonctionné et qui fait que, oui, Sword Art Online II avait tous les éléments en main pour être une excellente série mais que finalement, ouais, non, pas ce soir.

Juste un point rapide: j’ai maté les dix premiers épisodes au format hebdomadaire, semaine par semaine. J’ai mis un peu de temps à mater l’épisode 11 (genre une ou deux semaines) et j’ai après tellement décroché qu’il a fallu quatre mois pour que je daigne lancer le 12… que j’ai ensuite enchaîné avec tout le reste de la série d’un seul coup. J’ai pas maté douze épisodes d’un coup depuis au moins L’Attaque des Titans ou Shinsekai Yori. Si seulement je pouvais avoir une telle motivation pour toutes les séries de 13 épisodes qui se morfondent dans le fond de mon disque dur…

Bref. 

Du coup j’ai un souvenir un peu moins concret de l’arc Phantom Bullet alors que les deux autres arcs sont bien plus frais dans ma tête. Cela étant dit, on peut commencer. C’est partie pour du gros yakafokon des familles.

(Ah oui et l’article spoile tout le contenu de la saison. Mais ça, eh, vous êtes pas bêtes, vous l’avez deviné sans moi.)

tumblr_mzgny3Wu9E1syz109o2_500

Continuer la lecture de Pourquoi Sword Art Online II aurait pu être excellent (et ne l’est pas totalement)

el6l9an

Royal Rumble 2015 – Reigns In Blood

J’ai dormi 2h cette nuit on va essayer de faire un truc quand même parce que oh boy y’en a des trucs à dire sur le Royal Rumble de cette année. Et comme ça faisait longtemps que j’avais pas fait un article catch d’actualité, ça me rappellera de bons souvenirs. Et je suis tellement deg, tellement deg.

 

Bon mise en contexte pour les gens qui savent pas: le Royal Rumble est un événement annuel de fin janvier de la WWE. Pay-per-view de 3h, il est reconnu pour son Royal Rumble Match, ou 30 superstars se battent dans une gigantesque battle royale aux règles exotiques: deux catcheurs commencent le match et toutes les deux minutes un nouveau catcheur entre sur le ring jusqu’a ce que trente d’entre eux soient rentrés. Le but du jeu ? Eliminer ses adversaires en les jetant du ring par dessus la troisième corde. Le gagnant est le dernier survivant, c’est à dire le seul à ne pas avoir été jeté du ring. C’est le meilleur match ever.

20120123_top25_rr_v3_c

Le meilleur match ever pour deux raisons:

1/ Il lance la Road to Wrestlemania c’est à dire ce couloir de deux mois qui mène à Wrestlemania qui est le plus gros événement de l’année pour la WWE, un show de 4h aux moyens extraordinaires et qui est un peu le Superbowl du catch. C’est là ou sont censés être les plus grands matchs, les meilleurs catcheurs, les plus belles rivalités, les storylines les plus ambitieuses, etc etc.  Le gagnant du match est important puisqu’il est assuré d’être number one contender pour le titre mondial et donc d’être dans le main event de Wrestlemania. TLDR – Le gagnant est aussitôt projeté dans un rôle principal et il est donc important. Sans compter que pendant le Rumble Match lui-même des rivalités vont commencer à se créer. Bref c’est un match IMPORTANT.

 

2/ Le match est juste fun. C’est 30 catcheurs qui sont balancés toutes les deux minutes et c’est un bon moyen de faire une sorte de « bilan » de qui en est ou. Selon la durée de vie dans le match, selon le nombre d’éliminations, on peut dessiner l’importance d’un catcheur dans les plans de la WWE. On peut également voir immédiatement comment le public réagit à tel catcheur et déterminer facilement qui est over ou non. Et puis c’est juste fun de pas savoir qui va arriver ensuite. Un gros nom ? Un petit nom ? Une entrée surprise avec des vétérans qu’on a pas vu depuis perpet’ ? Des retours de blessure ? C’est pour ça que c’est de loin mon match préféré et un de ceux que je suis le plus apte à remater des années après. Ce coté aléatoire et dramatique fait du Royal Rumble un immanquable.

Du coup c’est pour ça que je suis resté tard cette nuit à le mater en entier. Pour moi, hors de question de le mater en différé ou plus tard. Le Royal Rumble c’est du direct ! Trop de risques de se faire spoiler d’une et puis tradition de l’autre . Six ans que je mate le Royal Rumble en direct, peu importe ou je suis ou ce que je dois faire le lendemain. Un examen le lendemain ? Osef, je mate le Rumble (ça m’est arrivé en 2010 et 2012.) Du boulot ? Osef, Rumble (2015.) Je suis pas chez moi ? Tant pis, je me démerde (2012, 2014.) Au chômage ? Cool (2013) !

Mais là cette année je me demande pourquoi je suis resté aussi tard. Et je suis un peu déprimé. Parce que c’était le plus mauvais des Royal Rumble que j’ai pu voir depuis 2009. Ohlala.

tumblr_nhkfnaNbgt1slcxi3o1_400

 

Pour plein de raisons, une d’entre elle étant « je suis pas chez moi », peu d’images dans cet article et surtout des gifs et des images que j’ai trouvées de ci de là…  J’avoue que l’article est très très cathartique.

(et sert à me maintenir éveillé.)

Continuer la lecture de Royal Rumble 2015 – Reigns In Blood

DGPD0

Super Danganronpa 2 – Tonnerre sous les Tropiques

Je crois que si je calcule bien, j’ai acheté trois consoles cette année. La bonne nouvelle c’est que j’aurais pas à en racheter avant un bail. La mauvaise c’est que… eh y’en a pas vraiment. Du coup yep j’ai chopé une Vita à Noël avec deux idées bien en tête: la première c’est de me faire plein de JRPG exclusifs Sony dans les transports parisiens, la seconde c’était Super Danganronpa 2. Je vous avais parlé du premier Danganronpa en juillet 2013 et j’en avais dis beaucoup de bien. J’ai parlé plus récemment sur Crunchyroll de l’adaptation animée de 2013 mais c’est un autre sujet. Dans tous les cas je vous conseille la lecture de mon article de juillet si vous connaissez pas l’univers et avant de lire celui-ci.

Mais si vous voulez pas, bon,  pour résumer ce que j’avais dit du jeu: malgré quelques petits défauts, le premier Danganronpa est assez passionnant, très intense, avec plein de bonnes idées. Un mélange parfait entre un survival game, un jeu d’enquêtes, un dating sim, un poing & click et un univers complètement barré visuellement. La sauce prenait bien et les seul regrets étaient dûs à un héros un peu trop inutile, un léger manque d’ambition et une fin en tire-bouchon qui appellait à une suite pour plus d’explications. Maintenant que la suite on l’a, on peut s’y attacher…

2015-01-08-183818

Super Danganronpa 2 est donc sorti en juillet 2012 sur PSP mais on s’en fiche parce que ce qui nous intéresse c’est la version Vita en anglais sorti en septembre 2014. Toujours développé par la même équipe, le jeu se présente d’abord comme un spin-off au premier jeu – les mêmes règles, le même univers, des personnages et un lieu différent – mais se révèle très vite, sans trop de surprises, être une suite directe qui répond à beaucoup de questions du premier.

Le scénario du coup ? 16 « super-élèves » de la Hope’s Peak Academy se retrouvent, le jour de leur rentrée, seuls sur une île tropicale paradisiaque. Un mystérieux robot professeur en forme de lapin, Usami, leur explique que c’est un voyage scolaire et qu’ils seront chargés de récupérer des « fragments d’espoir » en devenant amis les uns avec les autres. Bref ça a l’air cool et fun sauf que Monokuma, le méchant robot panda sadique du premier, débarque l’air de rien, tabasse Usami et prend sa place. A partir de ce point, on revient aux règles habituelles de Danganronpa: quelqu’un veut partir de l’île ? Il lui suffit de tuer l’un des autres élèves… Et si il n’est pas attrapé et identifié par ses camarades suite au procès qui suit, il a le droit de s’échapper tandis que ses camardes sont exécutés. Mais si il se fait attraper, c’est lui qui a le droit à une punition. 

Inutile de le dire, pour le héros qu’on contrôle, Hajime Hinata, l’ambiance est pas à la fête. Et quelques jours plus tard, les meurtres commencent…

2014-12-30-173057

Continuer la lecture de Super Danganronpa 2 – Tonnerre sous les Tropiques

~Top 9 des génériques d’anime de 2014~

Et hop, comme l’an dernier, une jolie vidéo faite avec amour. Concept simple: faire le top 9 des meilleurs génériques d’anime de l’année 2014. Avec la subjectivité qui me caractérise comme il faut.

Alors hop c’est parti:


[Néant Vert] Top 9 des génériques d’anime de 2014 par Amonita

 

Comme d’hab j’étais parti sur 20/25mn, j’ai fini à 30mn, bon soit. Un petit regret avec Vegas qui a encodé n’importe comment à certains endroits. La majorité de la vidéo est de très bonne qualité mais y’a quelques coins qui couaquent. J’ai pas eu le courage de relancer un encodage de 2h dans l’espoir que ça change quelque chose, désolé.

Enfin voilà, bon visionnage à tous !

AmagiIN

Amagi Brilliant Park – Magic Hour Everywhere

Look at the sky it’s Magic Hour ♪

Honnêtement quand on prend du recul et qu’on se dit que le meilleur animé Kyoto Animation depuis Hyouka au début 2012 c’était Free! c’est là qu’on ressent un petit malaise interne qui fait pas du bien par où il passe. Pas que Free était médiocre: c’est un anime éminemment sympathique. Mais de là à dire que c’était ouf, bon y’a un fossé.

C’est assez étrange d’autant que le studio avait jusque là habitué à une certaine régularité. Mais certains feront remarquer que cette soudaine baisse de qualité, elle coincide, ça alors, avec le début pour Kyoto Animation des adaptations de leur propres lights novels et de la mise en place de projets originaux. Au final ces deux années qui devaient servir à montrer le talent créatif du studio, il a servi à montrer que sa place était peut-être en fait de sublimer des ouvrages.

Car dites ce que vous voulez de, par exemple, K-On ou Lucky Star, mais il faut tout de même admettre que ce sont des mangas qui étaient à la base assez mineurs, assez médiocres, et que derrière Kyoto Animation a clairement transformé tout ça en un truc plus regardable, plus fun, plus ambitieux. La différence entre la saison un de K-On – ou le studio se limite 80% du temps à de l’adaptation assez paresseuse des gags du yonkoma – et la saison deux – ou le studio n’adapte plus que 15% du manga pour créer son propre univers – elle est comme le jour et la nuit.  La première saison est sympathique sans plus, la seconde saison elle est excellente. Et immémorielle.

Bref, TLDR – Kyoto Animation est comme ces auteurs qui font des fanfics magnifiques mais qui une fois qu’ils sont obligés de faire un vrai roman, semble incapable de se distinguer de la masse.

Et Amagi Brilliant Park l’a encore démontré.

Amagi05

Scénario très fun: Kanie Seiya est un jeune lycéen très narcissique et ancien enfant acteur de renom. Il fait rapidement la rencontre d’Isuzu Sento, une de ses camarades de classe, qui le menace avec un fusil et l’oblige à avoir un rendez-vous galant avec elle dans un parc d’attraction de la ville, l’Amagi Brilliant Park. Le parc est relativement médiocre: mal entretenu, attractions peu motivantes, mascottes démotivées, spectacles nullissimes… Bref, y’a du boulot.

Sento montre alors sa vraie nature: elle est en réalité une des responsables de ce parc et demande à Kanie de l’aider à sauver le parc de la fermeture en ramenant prêt de 250 000 visiteurs. Pourquoi est-ce aussi important ? Car tous les staffs du parc sont des personnages issus d’un monde magique qui ne doivent leur existence que grâce à la joie des visiteurs. Si le parc ferme, ils perdent leur source et sont condamnés à disparaître ! A Kanie, donc, de sauver toute cette bande de bras cassés et de rendre à l’Amagi Brilliant Park sa gloire passée.

Kanie Seiya (traduction littérale: Kanye West), un héros comme les autres
Kanie Seiya (traduction littérale: Kanye West), un héros comme les autres

Continuer la lecture de Amagi Brilliant Park – Magic Hour Everywhere

Coke en Stock

Article juste pour le lol parce que j’étais en train de ranger mes dossiers d’images et bon y’a quand même des trucs dessus dont parfois même moi je me souviens plus vraiment du contexte.

Cet article sera donc plutôt couillon: un gros best-of d’images venu de mes dossiers personnels.

C’est comme un tumblr, ouais. Mais en encore moins organisé.

On y va.

Ahmaisouais
La pertinence des recommandations MAL <3.
7ae
Facile mais efficace, l’humour Katawa Shoujo
Freemhabite
Les soirées Free entre amis, les voisins qui ont peur
0209ac6ef04c4584429b24eec8fc02d6
Pur fanart Mekaku (source pixiv)
Kirikirikiri
Je suis trop fort en montages !!!
Jpeg
Le 4e Mur 0 – Medaka Box 14

Continuer la lecture de Coke en Stock

HanazawaIN

[Néant Sept #13] Top 7 des rôles de Kana Hanazawa

Eh, samedi soir c’est la Yomatsuri n°2 aux locaux d’Epitanime. Ca devrait être sympa, d’autant que Thalie y sera pour ses cinq ans donc ouais, cool. Un long planning vous attend sur le site, y’aura des jeux, de la projection d’AMV Hell/Enfer et de l’amusement. Inutile de vous dire que je suis bien motivé et que j’espère que ça ressentira sur la qualité de ce qu’on pourra vous proposer. Mais sans transitions, parlons de Kana Hanazawa.

Doubleuse émerite, elle est immanquable. Si vous avez maté au moins un anime ces cinq dernières années, les chances qu’elle soit dedans sont assez élevées. Elle était présente cet hiver dans une dizaine de séries, et la moitié/deux-tiers dans un rôle principal. On ne sait plus vraiment quel est son planning, où trouve t-elle le temps de faire du doublage et de la chanson et avoir une vie à coté. Ptet qu’elle a pas de vie à coté.

Bref, elle a un timbre de voix assez immanquable et, même si elle peut faire une grande variété de rôles, elle a comme spécialité les filles timides, un peu cruches, mignonnes et gentilles. Faut dire qu’elle a un timbre de voix ultra sucré donc ça colle parfaitement. Evidemment, on la résume un peu à ça. Pensez vraiment à Kosaki Onodera de Nisekoi qui est un peu le rôle « typique » d’Hanazawa.

Mais une vidéo qui date de 2012 vaut mieux que de grands discours:

 

Et c’est donc naturellement ma doubleuse favorite. Pour des tas de raisons: j’aime cet archétype, bien souvent j’aime naturellement les personnages qu’elle interprète, elle est née genre vingt jours avant moi (elle est de fin Février 1989, je suis de mi-Mars 1989), elle est donc Poissons-Serpent comme moi et j’adore toutes les voix qu’elle peut prendre. J’suis pas un fanboy-fanboy (je ne regarde pas tout ce qu’elle fait, sinon ça ferait des siècles que je vous dirais du bien de Parasite que je n’ai toujours pas maté) et c’est loin d’être une fascination extrême mais je l’adore et elle est intouchable, ok.

Je relance donc le Néant Sept que j’avais abandonné y’a deux ans pour vous offrir un top 7 des meilleurs rôles de Kana Hanazawa. Evidemment, y’a zéro objectivité même si je vais quand même essayer d’être juste et d’avoir du recul. Ouais je vous vois rire. Moi aussi au fond je me marre un peu.

Quelques personnages emblématiques de Kana Hanazawa par Mitsuki Meiya
Quelques personnages emblématiques de Kana Hanazawa par Mitsuki Meiya

Bon, alors allons-y.

Continuer la lecture de [Néant Sept #13] Top 7 des rôles de Kana Hanazawa