JVIntro1415

365 jours de JV ~ 2014/2015

Je suis en vacances depuis presque une semaine, c’est relativement dingue mais ça fait du bien. Par contre je me suis redécalé donc je suis en train d’écrire cet article autour de une heure / deux heures du matin. Ca faisait longtemps que ça m’était pas arrivé mais ça veut aussi dire que la reprise dans une semaine et demie, elle va faire bizarre par où elle va passer.

Donc bref, bilan annuel JV de Néant Vert. Le concept est simple: je prends chaque mois de l’année qui vient de s’écouler et j’attribue à chacun le jeu qui a le plus « marqué » ce mois en question dans mon petit coeur de joueur. Ce n’est pas forcément un jeu sorti ce mois-ci, loin de là !

Sinon d’un point de vue vidéoludique ça aura été pour moi une année très tranquille. J’avoue que d’octobre à juillet, j’ai majoritairement utilisé mes consoles de salon comme plate-formes multimédias pour pouvoir mettre Netflix/Crunchyroll/WWE Network sur mes télés. Ok c’est pas bien mais eh, mes consoles de salon m’ont pas forcément donné très envie. Du coup ça sera surtout un bilan annuel très centré sur les consoles portables. Ah bah ça.

Allez, c’est parti.

Août

Dance Central 2

JVAout14

Oh.

Ugh…

Je me baladais dans un Cash Converter, j’ai vu un Kinect à 20€, un Dance Central 2 à 5€ et je me suis dit « allez, à ce prix là, ça vaut le coup, je le prends. »  Harmonix, tout ça, puis un Kinect ça peut toujours être pratique. Puis évidemment j’avais sous-estimé la place que ces engins là exigeaient. Je pensais que y’avait de l’espace entre ma télé et mon canapé tu vois. En fait non. Du coup j’ai passé deux semaines à jouer à Dance Central plaqué à mon mur, dans un espace bizarre ou la Kinect arrivait à me capter en entier.

Bon le jeu est cool, la setlist est pas mal et y’a plein de trucs qui sont pas mal pensés pour t’encourager à continuer de jouer (le « compteur de calories », omg) mais rien à faire la Kinect est un accessoire frustrant, exigeant et pas aussi précis qu’on pourrait le croire. Du coup je sors de Dance Central 2 avec une énorme frustration et le sentiment d’avoir grillé de l’argent à avoir pris un équipement pour lequel mon modeste studio-mezzanine de 21m² n’est pas digne.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – The Darkness
  • 2009 – Mirror’s Edge
  • 2010 – Bioshock 2
  • 2011 – Fallout New Vegas
  • 2012 – Guitar Hero: Warriors of Rock
  • 2013 – Spec Ops The Line

Septembre

Dishonored

JVSept14

En septembre 2014 c’était mes vacances d’été et j’avoue que juillet/août j’avais été grave dépensier en terme de JV, à acheter plein de jeux en promos ou à pas cher dans les Cash Converters / les boutiques de JV que j’ai visité de ci de là. Du coup je me suis retrouvé avec une réserve immense de jeux même pas commencés et bon je me suis dit « t’as 15 jours, c’est le moment de retourner tout ce backlog. »

Au final j’ai juste réussi à me motiver pour me faire Dishonored. Le jeu je l’ai commencé en janvier 2013, je me suis fait un niveau, j’ai laché, j’ai réessayé en avril, je me suis fait un niveau, j’ai laché, j’ai réessayé en novembre, idem. Mais là, ouf, j’ai trouvé la motiv et je me suis quasi tout fait d’une traite.

Constat ? Même si j’accroche pas trop à l’univers (le steampunk c’est carrément pas mon kiff), le gameplay une fois bien poussé m’a bien éclaté et m’a plongé dans le jeu comme jamais. Du coup je conseille pas mal ce Dishonored qui m’a quand même fait passer du bon temps malgré mon peu d’affection envers son univers, ce qui est pas mal !

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – Dead Rising 
  • 2009 – Project Gotham Racing 4
  • 2010 – F1 2010
  • 2011 – LA Noire
  • 2012 – Rock Band Blitz
  • 2013 – Grand Theft Auto V

Continuer la lecture de 365 jours de JV ~ 2014/2015

Heroines_of_Sh nen_Jump

Le Weekly Shonen Jump en 2015 – 23 mangas pour les gouverner tous

J’ai donc animé à Japan Expo, en compagnie de Yokathaking, une conférence sur le Shonen Jump en 2015. L’idée était de présenter en 45mn le statut du magazine japonais. Comme 45mn c’est court, on est parti sur 10mn d’intro / mise en contexte et 30mn où on a présenté, un par un, tous les titres en cours de publication au sein du magazine. Parmi ces titres, quels sont les piliers du Jump, les forces sûres, les futurs hits ou bien les échecs prévisibles ?

Diapositive1
Regardez ce ppt, il est BEAU.

Du coup, comme ce léger travail de listing, de lecture et d’analyse et bah ça serait dommage de le perdre, voici rien que pour vous lecteurs de ce blog, une retranscription de la conférence. Comme ça vous connaîtrez sur le bout des doigts tous les titres publiés à l’heure actuelle dans le magazine phare du shonen moderne… Y compris ceux qui sont morts et terminés depuis que la conférence a eu lieu y’a deux semaines. Oui, deux semaines dans le Jump, c’est suffisant pour mourir, haha.

Du coup pour illustrer cet article, j’utiliserais les slides que je commenterais rapidement. Vous pouvez cliquer sur les slides pour les agrandir, ce qui est le nec plus ultra de l’Internet moderne d’aujourd’hui. C’est d’autant plus pratique que vraiment ces slides Powerpoint ont été la base de la conférence et étaient destinées au public le plus large possible. Le but du jeu était d’essayer de faire découvrir le maximum d’oeuvres au public, du coup on espère avoir réussi cet objectif et de pas avoir fait un truc trop « otaku. » Comme là vous êtes sur Néant Vert, je vais pouvoir du coup en plus tâcher d’être un peu plus détaillé.

0/ Intro

Avant de parler des séries du Weekly Shonen Jump, il est important de rappeller c’est quoi comme magazine, pourquoi il est important, quelles sont ses particularités. Le but de cette section était de présenter très rapidement le magazine pour ceux qui n’étaient pas forcément conscience de son existence et de son importance. On est pas forcément allé très en profondeur.

Diapositive3

Pour compléter: le magazine ressemble à un annuaire téléphonique, littéralement. Le papier est pas de très bonne qualité, ce qui explique le prix bas. C’est fait pour être lu puis jeté, pas collectionné.

Citation de Yoka: « Les japonais laissent des Shonen Jump dans le métro comme nous on laisse des 20 Minutes ou des Direct Matin. »

On trouve derrière ce magazine l’éditeur Shueisha qui fait partie du plus grand conglomérat de l’édition au Japon. Les autres magazines de prépublication shonen (Weekly Shonen Magazine pour la Kodansha, Weekly Shonen Champion pour Akita Shoten, etc) sont très loin d’atteindre sa popularité et son aura.

 

Diapositive4

Pour compléter: le magazine dépassait aisément les 6 millions de ventes hebdomadaire dans le milieu des années 90 mais traînasse un poil sous la barre des 3 millions de vente. Alors certes c’est pas aussi bien qu’avant mais au moins ces ventes restent d’une stabilité à tout rompre à une époque où le format papier est en rivalité constante avec la croissance du numérique.

En plus de Naruto et de Kuroko no Basket c’est pas mal de séries « longues » qui se sont terminées ces deux dernières années: Reborn, Beelzebub, Bakuman, Medaka Box par exemple. D’où la nécessité pour la Shueisha de trouver une relève solide.

Enfin le public féminin du Jump il est indispensable de le mentionner car il prend une place de plus en plus importante aux yeux des éditeurs. Dans un sondage récent, environ 60% des lectrices de mangas affirmaient que le Weekly Shonen Jump était leur magazine préféré. Quand 60% des femmes ont comme magazine préféré un magazine soit disant destiné aux adolescents mâles, inutile de dire que ça témoigne bien du public plus large que prévu pour le Jump.

Le magazine s’est développé internationalement via une édition anglaise, distribuée de manière numérique, et mélangeant les derniers chapitres d’une sélection de séries en cours avec des plus grands classiques comme Dragon Ball. Des représentants internationaux du magazine commencent à apparaître sur les réseaux sociaux comme Sasaki Hisaishi, ancien éditeur en chef du magazine et qui tweete en anglais sur son compte international.

TL;DR: les mangas Shonen Jump s’adressent de moins en moins aux adolescents masculins et de plus en plus à un public large, de sexe indéfini et pas limité au territoire japonais.

 

Important: chaque numéro contient un petit bon dans lequel on peut signaler ses trois séries préférées et l’envoyer à la rédaction du Jump. Ces sondages ont une importance CAPITALE et décident clairement de la vie ou de la mort des séries du magazine, surtout si elles débutent juste. En effet, si la série commence à avoir une certaine longevité, c’est surtout les ventes des volumes reliés qui vont être importantes.

Il n’y a l’heure actuelle aucune façon de connaître précisement le classement exact mais le sommaire et la position des séries dans le magazine est déjà un très bon indicateur: les séries les plus populaires sont souvent dans les 5 premiers, et vice-versa pour les séries les moins populaires. Ainsi, si vous voyez dans 5 numéros d’affilée une série squatter le début du magazine, elle est populaire, on ne peut pas s’y tromper !

Pour le reste vous avez ptet déjà lu Bakuman donc ça va donner l’impression de radoter mais dans le Shonen Jump, y’a pas de pitié. Si une série est trop impopulaire / vend pas assez de volumes reliés, son auteur va voir la série être interrompue et n’avoir le droit qu’a – souvent – trois chapitres pour la conclure. D’où des fins parfois abruptes.

Enfin « un système éditiorial exigeant et épuisant pour les auteurs », j’arrive pas à retrouver l’emploi du temps de la semaine d’un mangaka du Jump mais, eh, des nuits de 3h six jours de la semaine, est-ce que vous le voulez vraiment, huh.

Diapositive5

Pour compléter: Depuis la conférence, le chiffre a baissé à 22 – Naruto Gaiden et Ultra Battle Satellite se sont terminés, et Best Blue a fait son apparition dans les pages du magazine.

Le top 3 des mangas les plus vendus en 2014: One Piece en 1er, évidemment, suivi par l’Attaque des Titans et Haikyû. 

1/ Les « Piliers du Jump »

Durant la décennie précédente, l’expression « Piliers du Jump » désignait Naruto, One Piece et Bleach, les trois shonens qui dominaient les charts et les ventes du magazine. En 2015, quels sont les « Piliers » ?

 

One Piece

Diapositive7

Pour compléter: le manga n’a vendu « que » presque 12 millions d’exemplaires au Japon en 2014, loin de la trentaine de millions de l’année 2011. Ce n’est pas signe d’une popularité qui s’effrite puisque cela peut être expliqué par le fait que moins de tomes sortent chaque année, à cause de quelques absences pour raisons de santé qu’a pris Eichiiro Oda ces derniers temps.

Le record du monde battu par One Piece en 2015: être la « bande dessinée » la plus imprimée de l’histoire (avec 320 866 000 exemplaires depuis 1997.)

C’est un immanquable tout autour du monde. En France il a tout de même mis un peu de temps avant d’arriver en tête des ventes et a été un petit moment dans l’ombre de Naruto.

Lectorat extrêmement large: l’univers de One Piece peut séduire aussi bien des jeunes enfants que des Hell’s Angels barbus et virils.

Naruto Gaiden

Diapositive8

Pour compléter: Même si la popularité de Naruto s’est essouflé sur la fin, la série restait très facilement en tête des ventes et a su se terminer au bon moment. Le tome 72 (le dernier) s’est vendu à 875 000 exemplaires lors de la première semaine de vente, ce qui reste un score que peu de mangas peuvent se targuer d’avoir.

Très populaire en Occident.

2/ Les grands anciens

Ces mangas qui ne sont pas des « Piliers » pour diverses raisons mais qui accompagnent le Shonen Jump depuis maintenant de nombreuses années tout en maintenant leur popularité…

Continuer la lecture de Le Weekly Shonen Jump en 2015 – 23 mangas pour les gouverner tous

PasConvaincuIN

AMV Pas Convaincu

Après une bonne réception à Japan Expo, voici donc enfin l’AMV Pas Convaincu, une sélection en 45mn de skits qui ont été refusés pour les différents AMV Enfer. Pourquoi « Pas Convaincu » ? Eh, parce que c’est une phrase qui revenait souvent quand nous les pauvres monteurs on se faisait refuser des skits par un Commandant qui savait pas trop comment justifier le refus. Ca nous a traumatisé.

Du coup je me suis dit qu’avec la sortie du trois, devait y’avoir au moins de quoi faire une vidéo cool avec quelques bons refusés, non ? Que ces skits méritent quand même d’être vus malgré tout ? Ok. Du coup au départ j’étais en mode « bon attention je vais le faire mais ça va pas dépasser les 30mn, ok » puis finalement j’ai reçu tellement de trucs que j’aimais bien que c’est arrivé à 45mn. Fouyaya.

Du coup voilà la vidéo en elle-même. Ne vous y trompez pas: même si c’est les « refusés », je suis moi même étonné de la qualité de l’ensemble. Énormément de skits ne sont évidemment pas marquants individuellement, du coup j’ai essayé de travailler le « collectif » afin de proposer une vidéo fluide, divertissante, rigolote et amusante. J’espère que ça se ressent bien et que vous passiez un bon moment devant cette vidéo, ce qui est le plus important !

A noter que la vidéo dailymotion possède des sous-titres, mais ceux-ci sont incomplets et ne comprennent pas la traduction française de certaines chansons anglophones. Pour votre confort, je vous conseille vraiment de télécharger la vidéo et les sous-titres à part.

 

Les trucs à télécharger (clic droit + enregistrer sous, svp)

Télécharger la vidéo (723 Mo)

Télécharger les sous-titres

Télécharger le commentaire audio

 

Crédits:

Cliquez sur la flèche pour y accéder

CREDITS

RdNetwork
D-Frag
Motorhead – The Game

Zozolton
Fate/Stay Night: Unlimited Blade Works (TV)
Friends

Melow
Space Brothers
Frank Sinatra – Fly Me To The Moon

Shar
Pokémon
Les Nuls l’Emission

Woy
Kill la Kill
Les Guignols de l’Info

Elwingil
Tengen Toppa Gurren Lagann
PZK – Chui bô

Amo
Les Enfants Loup, Ame & Yuki
Les Rois de la Suède – Y’a la ville

Zozolton
DanganRonpa the Animation
Johnny Hallyday – Noir c’est Noir

Shrykull
Detective Conan
Persona 4 Hiimdaisy Comic Dub

Tachy
Touhou Project
Casseurs Flowters – 16h00 Tu m’dois d’l’oseille

Ley
Tengen Toppa Gurren Lagann
Scott Pilgrim vs the World

MaxaoH
Jin-Roh
La Chanson du Dimanche – Gardien de la Paix

Amo
Kill la Kill
Idina Menzel – Let It Go (The Living Tombstone Remix)

Melow
Nisekoi
Patrick Coutin – J’aime regarder les filles

RdNetwork
Kids on the Slope
Michel Berger – La Groupie du Pianiste

Amo
Mawaru Penguindrum
Téléphone – Cendrillon

Shar
Olive et Tom
Daniel Trézeguet – Je Marque Seul

Sanji
Uta no Prince-sama Maji Love 1000%
Les Minikeums – Ma Melissa

Elwingil
X 1999
Les Tontons Flingueurs

Shrykull
Full Metal Alchemist
Brotherhood
Man vs Wild Intro

Tachy
Free!
Sabrina – Boys Boys Boys

Amo
HaNaYaMaTa
Man Without Hats – The Safety Dance

RdNetwork
Jojo’s Bizarre Adventure Stardust Crusaders
The Rasmus – Ghostbusters

Shar
Ken le Survivant
Pat Woods – Poor Lonesome Cowboy

Woy
Yondemasu yo! Azazel-san Z
Slayer – Raining Blood

HowlOfSaya
L’Attaque des Titans
Hoobastank – Out of Control

Zozolton
GTO
Daniel Balavoine – Le chanteur

Tarzan
Death Note
La Classe Américaine

Shar
K-On!!
La Cité de la Peur

Ley
Gatchaman Crowds
Weird Al Yankovic – Perform This Way

Elwingil
Golden Boy
Daniel Balavoine – Le chanteur

Tarzan
Kill la Kill
Crush 40 – Escape the City

Amo
La Mélancolie de Suzumiya Haruhi (2009)
OK Go – Here It Goes Again

Shrykull
Rebuild of Evangelion
Trust – Antisocial

MaxaoH
Samurai Flamenco
Kick-Ass

Melow
Que sa volonté soit faite S3
Bruno Mars – Marry You

HowlOfSaya
Kore wa Zombie Desu-Ka
Queen – I Want to Break Free

Ley
Steins;Gate
Nuttea – Elles dansent

Amo
Les Enfants Loups, Ame et Yuki
Three Day Grace – Animal I Have Become

Shrykull
Steins;Gate
Les Nuls

Zozolton
Cowboy Bebop
Miracle of Sound – Trip to Vegas

Shar
Pokémon
German Marche – Erica

Shrykull
Fate/Zero
Deep Purple – Highway Star

Woy
Eyeshield21 + Various
The Comebacks (trailer)

Tarzan
Fire Emblem Awakening
Générique Zorro

Shrykull
Persona 4 The Animation
God Hand Theme

Melow
Silver Spoon
Sébastien Pétoche – Et Quand Il Pète Il Troue Son Slip

Tachy
Sekai Seifuku
Stupeflip – Stup Monastère

Woy
Deadman Wonderland (???)
Pub Dr.Maboul

RdNetwork
FLCL
Les Inconnus – Vice et Versa

Zozolton
Full Metal Alchemist Brotherhood
Stromae – Papaoutai

Tsumugi
K-On
Rencontre du Troisième Type

Amo
Sora no Otoshimono
Shinedown – Diamond Eyes [Boom Lay Boom Lay Boom]

Ley
Puella Magi Madoka Magica
Final Fantasy Dissidia 002 – God of Fire

Shrykull
Albator, Corsaire de l’Espace
Deep Purple – Stormbringer

Shar
Saint Seiya
Rocky

Woy
Bayonetta
Hardcore Superstar – Sadistic Girls

Elwingil
Card Captor Sakura
Pokémon – La Team Rocket est Là

Tachy
L’Attaque des Titans
Afrojack ft Wrabel – Ten Feet Tall (Culture Code Remix)

CCRdz
Death Note
LMFAO – Shots (ft. Lil Jon)

Zozolton
Infinite Stratos II
Avril Lavigne – Hello Kitty

Amo
Mawaru Penguindrum
Téléphone – Cendrillon

Shar
Puni Puni Poemi
Chanson Paillarde – Le Curé de Camaret

Melow
Ponyo sur la Falaise
Super Mario Sunshine – Place Delfino

Amo
Amagi Brilliant Park
Taylor Swift & Kanye West, VMA Awards 2009

Elwingil
Clannad
Sexion d’Assault – Avant qu’elle ne parte

Tachy
Kill la Kill
Flobots – Handlebars

RdNetwork
GTO
Koza Mostra & Agathon Iakovidis – Alcohol Is Free

Shrykull
Sasami-San@Ganbaranai
The Mask

Zozolton
Fate/Zero
Naheulband – Revandications Monstrueuses

Woy
Seikon no Qwaser
Les Inconnus – Le Rire

Shrykull
Les Enfants-Loups, Ame et Yuki
Kana – Plantation

Tarzan
Shaman King
Princess And The Frog – Friends On The Other Side

Amo
Amagi Brilliant Park
Pirates des Caraïbes Attraction

Melow
Shinsekai Yori
Mauss & Charlie – Je recherche

Shrykull
Les Enfants-Loups, Ame et Yuki
Kana – Plantation

Woy
Death Note
Florence+the Machine – No Light, No Light

Amo
Aquarion EVOL
Fatal Bazooka – Parle à ma main

Tachy
Various
Instalok – We Are The Support

RdNetwork
Bienvenue dans la NHK
Avenue Q – The Internet is for Porn

MaxaoH
Gunbuster
The Killers – Miss Atomic Bomb

Tachy
Neon Genesis Evangelion
Kanye West – Power

Amo
Sword Art Online
Britney Spears – Womanizer

Melow
Kokoro Connect
South Park

RdNetwork
Super Smash Bros 4
Bang Camaro – Push Push (Lady Lightning)

Shrykull
Tiger & Bunny
J.Geils Band – Freeze Frame

Melow
Otorimonogatari
Power Rangers

Ley
Higurashi No Naku Koro Ni
Serge Gainsbourg – Comme un Boomerang

Woy
L’Attaque des Titans
Deuce Bigalow – That’s a huge bitch

Shrykull
Nichijou
Deus Ex Human Revolution

Tachy
Neon Genesis Evangelion
Pub Afflelou

Shar
Maria Holic
Queen – Too Much Love Will Kill You

Melow
Sankarea
Craig David – What’s You Flava

Amo
Yowamushi Pedal
Kill la Kill VF

Woy
Kill la Kill
Imagine Dragons – Bleeding Out

Shar
F-Zero GP Legends
Les Guignols de l’Info

Melow
Puella Magia Madoka Magica
Aaliyah – Try again

Tarzan
Death Note
La Classe Américaine

Zozolton
Girls und Panzer
Tetris Theme

Shrykull
Nisemonogatari
Ace Ventura Pet Detective

Ley
Soul Eater
Salvatore Adamo – Vous permettez, monsieur

Amo
The Idolm@ster
Les Nuls l’Emission

Melow
Girls Bravo
Philippe Katerine – La banane

Shar
Ladies vs Butler
Chanson Paillarde – Contre ma blonde

Tachy
Carnival Phantasm ; Fate/Zero
Casseurs Flowters – 01h47 Change de Pote

Tarzan
Bakemonogatari
Jet – Are You Gonna Be My Girl

Shrykull
Pokémon the Origin
Bruno Mars – Voices In My Head

Ley
La Traversée du Temps
Serge Gainsbourg – Je suis venu te dire que je m’en vais

Tachy
The Idolm@ster
Maître Gims – J’me tire

RdNetwork
Kill la Kill
Gotye feat.Kimbra – Somebody That I Used To Know

Elwingil
Death Note
Michel Polnareff – Au paradis

Amo
Mawaru Penguindrum
Téléphone – Cendrillon

HowlofSaya
Black Lagoon
The Big Lebowski

Tachy
Sword Art Online II
Camper One More Time

Woy
Ma femme est une étudiante
M.Pokora – Dangerous

Shar
One Piece
Pico et Colombus

Elwingil
Bleach
Kelly Clarkson – Stronger (What Doesn’t Kill You)

Amo
Haikyuu!
Gravity Falls – We Control the Balls

Shrykull
Persona 3
Duane & Brand0 – Megaman II

Tachy
Sword Art Online II
Jimmy Eat World – The Middle

Melow
Higurashi No Naku Koro Ni Kira
Batman 60’s

Shrykull
L’Attaque des Titans
Championnats mondiaux d’Athlétisme de Berlin

Tarzan
Tengen Toppa Gurren Lagann
Epic Rap Battles of History – Frank Sinatra VS Freddie Mercury

Tachy
Neon Genesis Evangelion
Pub Atoll

Melow
Danshi Koukousei no Nichijou
Les Inconnus – Hamburger Family

Zozolton
Utena
William Sheller – Carnet à Spirale

Amo
Fate/Stay Night UBW ; Fate/Zero
Declic Images – Shaman King

Elwingil
Koe de Oshigoto
Superbus – Apprends moi

Shar
Lucky Star
Family Guy – It’s a Wonderful Day for Pie

RdNetwork
Bakemonogatari
Jethro Tull – Aqualung

Tachy
Free!
Sam Padrul – Feel The Love

Amo
Kill la Kill
Queen – Good Old-Fashioned Lover Boy

Elwingil
Ranma 1/2
Le Roi Lion

Melow
Puella Magi Madoka Magica
Salut c’est cool – Allez, viens

Shrykull
Free!
Les Nuls – Scandal

Woy
Highschool DxD
Michel Sardou – Je ne t’ai pas trompée

Tarzan
L’Attaque des Titans
Full Metal Jacket

Amo
Sasami-san@Ganbaranai
Les Rois de la Suède – Nutelle-moi une dernière fois

Ley
Le Roi Lion
Pub Panier de Yoplait

Woy
Lady Oscar
Lady Oscar Générique ; Lady Gaga – Bad Romance

Shar
Hunter X Hunter
Les Nuls

Shrykull
Devil Survivor 2 The Animation
Jean-Marc Anthony Kabeya – Monde Pokémon

Melow
Nadia et le secret de l’eau bleue
La Petite Maison dans la Prairie

Zozolton
Seto no Hanayome
Dobacaracol – Amazone

Elwingil
Umineko no Naku Koro Ni
Kirikou et la Sorcière

MaxaoH
Psycho-Pass
Les Guignols de l’Info

RdNetwork
Magic Kaito 1412
Jacques Dutronc – Gentleman Cambrioleur

Amo
Sword Art Online
M – Monde Virtuel

Tachy
Idolm@ster, Idolm@ster Cinderella Girls, Wake Up Girls, Love Live
Sianna feat. Mac Tyer – Appel manqué

Tsuchi
Spice & Wolf
Hotdiggedydemon – Apple.mov

Shrykull
Jojo’s Bizarre Adventure
Flight of the Concords – Fashion is Danger

Tarzan
Death Note
La Classe Américaine

RdNetwork
Monogatari 2nd Season
Didier Super – On va Tous Crever

Melow
Que sa volonté soit faite
Michel Sardou – Je vais t’aimer

Tachy
Michiko to Hatchin
Alain Souchon – Tailler la zone

Zozolton
Patema et le monde inversé
Cookie Dingler – Femme Liberee

CCRdz
Fairy Tail
NaheulBand – Tu dis bonjour

Tarzan
La Traversée du Temps
Daft Punk – Fragments of Time

Woy
Death Note
La Classe Américaine

MaxaoH
Kyousougiga
Jean-Jacques Goldman – Famille

Tachy
Kill la Kill
Instalok – I Won’t Give Up

Shrykull
K-On!!
Joe Satriani – Crowd Chant

Zozolton
Little Witch Academia
Magic System – Magic In The Air feat.Chawki

2015-06-17 19.00.15

Japan Expo 2015 – I’m too hot (♪Hot damn♪)

Entamons cet article par un peu de vanité et cet extrait de l’article de l’an dernier qui montre que j’ai du nez, du flair et un vrai talent d’analyse et de prédiction:

JE01

WOH, QUEL TALENT.

Bref, Japan Expo 16e Impact c’est terminé, on a survécu et je peux vous avouer que vu mon état physique de loque le dimanche soir, un cinquième jour m’aurait peut-être assassiné. Du coup vais-je regretter ce mercredi que nous n’avons plus ? Je ne crois pas, non. Il peut aller reposer en paix, loin des yeux, loin du coeur, personne ne le regrettera jamais vraiment. Il faut dire qu’il n’a en plus pas ramener masse de visiteurs en plus l’an dernier (240 000 en 2014 ; 235 000 en 2013) du coup les sacrifices ne donnaient pas forcément les résultats escomptés.

Mais voilà, hop, faisons fi du passé, parlons maintenant du passé un peu moins lointain avec cette seizième édition de Japan Expo qui me laissera dans cet état bizarre et mitigé qui mélange « ouf c’est enfin fini » avec « ah mince c’est déjà fini. » Bref, je ne sais pas sur quel pied danser et peut-être que le long de ce billet je vais pas mal me contredire. Ce qui promet d’être fun.

Let's go to the conv, today ♫
Let’s go to the conv, today ♫

Par exemple de base, vous savez ce qui m’a fait rager ? Quand, tranquillement, sans annonces, sans explications, l’heure de clôture du festival passe de 19h à 18h. Bon. Certains vous diront « mais du coup la conv ouvre plus tôt. » Oui, sauf que non: ça fait quelques années maintenant que les préventes entrent dès 9h (et cette année, y’en a qui ont pu rentrer vers 8h40/8h50, j’espère que les Premium ragent pas trop ♫.) Du coup, non, le prix du ticket reste inchangé par rapport à l’an dernier, c’est cool, mais on paie le même prix pour une heure en moins. Et ça c’est pas cool du tout justement. Bref, mauvais point d’amblée.

Après, bon, soyons honnête. Vu le contenu à l’intérieur du festival, dix ou quinze euros c’est pas ridicule comme tarif. Y’a suffisamment à l’intérieur du salon pour mériter ce prix Les vingt euros du samedi par contre ? Ca commence à être un peu too much. Enfin, ça a pas l’air de gêner grand monde vu que ça reste le jour le plus blindé. Mais de toute manière je dois avouer que c’est plus vraiment quelque chose sur lequel je peux témoigner vu qu’en tant qu’exposant et/ou journaliste, j’ai plus vraiment connu la joie de faire la queue à l’entrée du parc et de payer mon entrée. De l’autre coté vu les responsabilités que cela crée, ça fait aussi longtemps que j’ai plus été réellement visiteur, et les sacrifices fait chaque année sont toujours aussi nombreux (j’aurais bien aimé voir certains trucs qui passaient pendant mes créneaux mais, eh.) 

Difficile de s'asseoir le samedi, alors les escaliers font l'affaire
Difficile de s’asseoir le samedi, alors les escaliers font l’affaire

Autre point cette année: j’ai abordé la conv après avoir vu trois des quatre épisodes de Moi, JE, une série de documentaire produite par Sylvain Dreyer avec l’appui de Nolife, qui explique le fonctionnement interne de la « machine » Japan Expo. C’est relativement intéressant, ça demande pas mal de temps de tout voir mais c’est enrichissant même et tous les sujets sont abordés avec une certaine gentillesse. Bon, là, par exemple, j’apprends qu’ils lisent le max de retours sur la conv donc bonjour, comment vous allez, moi ça va bien et vous j’aime beaucoup votre salon mais y’a des trucs qui m’énervent un peu du coup je vais me plaindre plus tard dans l’article allez on s’fait la bise chu chu.

MAIS BREF du coup on découvre l’équipe, on découvre qu’ils sont finalement assez peu pour gérer tout ça, et ça reste plutôt dingue. Ils me paraissent même trop peu pour l’importance et le statut qu’a pris la convention et ça peut sans doute expliquer toutes les réserves que j’ai sur cette édition. Parce que 2015 ça sera l’année où plein de trucs vont m’énerver tout le long du week-end.

Ici montré: Link voguant sur les océans  tumultueux de la JapEx
Ici montré: Link voguant sur les océans tumultueux de la JapEx

Continuer la lecture de Japan Expo 2015 – I’m too hot (♪Hot damn♪)

6ansIN

Néant Vert a huit ans d’âge

Damnit.

Je crois que je me fais la remarque chaque mois de juin pour ensuite l’oublier aussi sec mais Néant Vert est né 29 jours après le lancement de Nolife, tout comme je suis personnellement né vingt jours après Kana Hanazawa. C’est le genre de symboles que j’affectionne particulièrement parce que j’ai ce genre de délire un peu superstitieux. Eh, on est un garçon spirituel et sensible où on ne l’est pas.

En bref, en somme, voici l’article bilan de cette huitième année d’existence de Néant Vert, ce qui commence à être sacrément impressionnant. Je me souviens nettement avoir monté le dotclear genre dans cette semaine un peu perdue entre ces épreuves anticipées de première L que j’ai dominé et la Japan Expo 2007 qui était ma deuxième convention ever pour laquelle je développais, fort logiquement, un engouement dantesque. J’avais 18 ans à l’époque, et je pouvais commencer à signer moi même mes mots d’excuse au lycée, ce qui me sera utile pendant la Terminale.

Donc voilà, premier paragraphe et je pars déjà dans un délire de souvenirs et de mémoires. Comme chaque année, cela au moins ne change jamais ! Du coup partons sur un article anniversaire habituel: bilan de l’année écoulée, impressions personnelles, visualisation de l’avenir et, évidemment, les prix Néant Vert des meilleurs animes / JV / mangas etc que j’ai pu voir cette année. Avec peut-être des surprises !

Sonia Nevermind (Danganronpa 2) par 3838383
Sonia Nevermind (Danganronpa 2) par 3838383

La saison 2014/2015 de Néant Vert était une année sous le signe de l’absence de changement. Pas de passage dotclear -> wordpress, pas de changement de design, pas de révolution interne et parfois c’est très bien comme ça ! C’est aussi sans doute l’année avec le moins d’articles postés, ce qui est loin de vouloir dire que je suis devenu improductif ou que j’ai perdu le goût d’écrire – c’est juste qu’avec les chroniques du jeudi Crunchyroll, je me suis un peu divisé en deux. Comme Saga des Gémeaux, si j’ai bien compris le scénario de Saint Seiya (il est pas facile à suivre.)

Du coup si le nombre d’articles a sans doute un poil chuté – j’ai le coeur lourd en voyant que je n’ai publié que deux articles en avril dernier -, j’espère en contrepartie avoir offert des articles intéressants. D’un coté, j’écris moins d’articles, de l’autre coté je me force moins à en écrire pour essayer de respecter un objectif imaginaire du coup je pense que ça offre des billets dont je suis plus fier. Si je peux vous faire une liste rapide ça serait, de tête, des articles comme l’organisation de la conv Jonetsu vue de l’intérieur, le récapitulatif de l’histoire des main-event de Wrestlemania, mon trio d’articles sur les mangas shonen hebdomadaire de l’éditeur Kodansha, mon bilan de Sword Art Online II, mon top 9 très yolofun des filles de Love Live ou même ma petite présentation pour mon coup de coeur shonen, Boku no Hero Academia…  Bref, ce fut une année ou il n’y aura eu que 42 billets en 365 jours, mais chacun d’entre eux j’en suis content et j’espère réussir à vous faire découvrir des choses, vous faire rigoler ou vous aider à passer le temps au boulot si vous vous faites chier. Quand des gens me disent qu’ils y connaissent rien en catch mais qu’ils ont adorés mon article sur Wrestlemania, well, ça me rend très fier.

Mais 2014/2015 ça aura surtout été le bonheur des à cotés, et là à nouveau je suis très content de tout ce qui s’est passé ces douze derniers mois. Emotion.

6ans04Une Miyazono Kaori (Shigatsu wa Kimi no Uso / Your Lie In April) par l’indispensable Kantoku

Continuer la lecture de Néant Vert a huit ans d’âge

PrepJapExIN

Man Vs Wild – Survivre au 16e Impact de Japan Expo

Le précédent datait de 2013 donc j’imagine que faut réactualiser un tout petit peu ce qui était dit. Du coup voici l’édition 2015 d’un post qui se veut votre ami afin de vous aider à prévoir votre voyage à la Japan Expo. A cause du gap de générations, je doute de plus en plus avoir des lecteurs qui vont se rendre cette année à leur première Japan Expo mais dans tous les cas ça fait un rappel des trucs & astuces, des choses auquel penser, des invités, des activités.

Comme à chaque fois je tente aussi de défendre un peu la conv parce que je peux vous assurer que lire des gens qui résument Japan Expo à un centre commercial ou à un monstre tentaculaire qui veut se gorger de fric à tout prix, ça me gave. C’est souvent les mêmes qui viennent en conv parce que y’avait de la lumière, qui savent pas pourquoi ils paient à l’entrée, qui se font chier parce qu’ils savent pas quoi faire et qui derrière sont frustrés et agressifs. Alors que si ils avaient fait le tour du programme avant de venir et de payer, peut-être qu’ils auraient su quoi faire, peut-être qu’ils auraient faits quelque chose de leur journée et qu’ils en seraient sortis avec le sentiment du devoir accompli et d’être comblé.

Enfin, la logique habituelle quoi. Maintenant j’ai pas non plus forcément besoin de trop défendre la conv et la SEFA parce que, bon, les chiffres de fréquentation parlent pour eux et le salon devient tranquillement un des plus gros du pays, derrière le salon de l’auto, du Bourget et de l’agriculture. Et beh.

PrepJapEx03
Le fier Naruto gonflable sera t-il toujours là ? Gardera t-il son charisme malgré les terribles images de l’an dernier ?

De mon coté, et avant qu’on commence le résumé des tips Japan Expo, je rappelle que comme d’habitude je serais présent en tant qu’associatif contenu pour animer de nombreux quizz. Retenez bien: stand Q46, stand Forum Thalie – Brigade SOS. Le programme est disponible sur le site. En dehors du stand, je ferais aussi quelques trucs en salle Activités / Sora puisque j’animerais le vendredi à 12h30 une conférence avec pour thème « A quoi ressemble le Shonen Jump en 2015. » En environ 45mn j’essaierais avec mon compère Yoka de faire le tour des vingt séries actuellement publiées dans le Jump, de les présenter, de parler de leur succès, de leurs échecs, de leurs particularités. Voilà <3~.

Ah et, évidemment, on projetera l’AMV Pas Convaincu. Un « spin-off » non officiel de l’AMV Enfer 3 qui offre 45mn de skits supplémentaires qui ont été refusés de la vidéo d’origine. A ma grande surprise, le résultat final est plutôt bien rythmé et je serais assez fier de vous la montrer, pour l’occasion.

Ok c’est terminé pour le coté égo, passons au concret: la Japan Expo. 

* bruit de tonnerre dans le fond *

PrepJapEx04

Continuer la lecture de Man Vs Wild – Survivre au 16e Impact de Japan Expo

0d56ed5ed353f6fee258cc4212df2158

L’avis nécessaire et fifou sur les conférences E3 de 2015

Ouais, faisons ça, faisons vite. On est là pour du biscuit, du concret, du brut, du décoffrage, on est bien bien bien. Je fais tout de mémoire et j’écris tout à l’arrache. Du coup je vais oublier des trucs, forcément. Le blogging c’est aussi ça.

J’ai même mis des gifs animés, histoire que vous vous sentiez comme sur Buzzfeed. Je vais même passer la majorité de l’article en mode aigri qui crache sur tout. Vous allez finir par croire que je pense que le jeu vidéo est mort alors que justement je crache sur les mecs qui vous disent que le jeu vidéo est mort. Y’a juste beaucoup de choses dont je me fous et j’exprime ma manière de m’en foutre de manière abusée. C’est ça le talent.

Bethesda

giphy

-> J’ai pas vu en live. Fallout 4 j’étais en mode « c’est pas Obsidian qui va écrire le jeu, ça va être aussi mal écrit que la quête de l’appartement de luxe de Fallout 3, au secours » mais finalement plus je vois de trucs sur le jeu plus je suis en mode « ok je vais choper une Xbox One aussi pour ce jeu (et surtout pour Rock Band 4), je crois. » J’ai cru voir un passage ou on construit sa propre maison et l’excitation est du coup complète.

-> Dishonored 2 j’avais mis beaucoup de temps avant de vraiment apprécier le premier (genre, un an et demi entre le second et le troisième niveau) mais ok, ça va, c’est cool. Je peux comprendre que Bethesda ait laché Fallout 4 une semaine avant la conf, si ils avaient attendus pour lâcher en même temps Fallout 4 et Dishonored 2, tout le monde aurait oublié le second. On est bien.

-> Doom ok c’est cool.

 

Microsoft

114

-> Je pensais que la présentation de Gears 4 dans lequel on voit rien et on se fait chier allait être le pire moment de l’E3, j’avais tort.

-> La rétro compatibilité Xbox 360 sur Xbox One j’en suis content parce que la rétro compatibilité c’est cool, surtout quand ça va permettre de réaccader au marketplace Xbox et ses 3000 jeux dessus. Ca me rendait un peu triste de pas avoir Rock Band Blitz sur Xbox One, vous voyez ?

-> Je suis chaud pour la compil Rare parce que Jet Force Gemini et Blast Corps. Je suis moyennement chaud pour Sea of Thieves mais c’est cool d’avoir Rare sur une nouvelle IP qui ne soit pas Kinect Adventures. Ca va être la meilleure occasion de voir si on peut invoquer le Rare de la grande époque. Pas de nouveau Banjo Kazooie ? Tant mieux, laissons les en paix.

-> Halo 5 avait l’air presque séduisant malgré la présentation chiante à en bailler mais y’avait un méchant qui avait un look plutôt cool alors c’est sympa, ok.

-> Recore, ok, c’était un trailer CGI sexy avec une fille et un robot. Maintenant c’est un trailer CGI. Et c’est un jeu Keiji Inafune. Quand tu t’appelles Inafune et que la dernière fois que t’as fait un bon jeu en tant que producteur c’était Dead Rising et c’était y’a neuf ans, bon, la peur est sur la ville. Du coup moi je suis là je suis en mode « certes, c’est un peu léger. »

-> Forza 6, quelle surprise. Est-ce que y’aura plus de contenu que le 5 ? Y’a interêt. Reste que y’a toujours pas ce coté otaku de bagnole qu’on trouvait dans Gran Turismo donc ça me chagrine. Voir Henry Ford III c’était ???. Le mec s’appelle vraiment Henry Ford III. Chaud la famille.

-> Cuphead <3. Cupheadcupheadcupheadcuphead <3.

-> Rise of the Tomb Raider était aussi assez impressionnant techniquement. La neige était vraiment de la neige. Oh wow / 20.

-> A cause de Rock Band 4 je prendrais sans doute une One courant 2016 du coup cette conf m’a permis de confirmé que c’était pas un choix trop pourri, ouf.

Continuer la lecture de L’avis nécessaire et fifou sur les conférences E3 de 2015

selector-infected-wixoss-episode-7-tama-rocket-launcher

Selector Infected WIXOSS – Cartes & Chatiments

Ca faisait longtemps qu’un générique m’avait pas motivé à regarder un anime mais je dois avouer que celui de Selector Infected WIXOSS a fait le taff.  C’est les petits riens mais la musique était cool, les personnages intriguants et il était suffisamment bien construit pour me permettre de comprendre que ça allait parler de jeux de cartes mais que ça allait aussi être un poil sombre pour l’occasion. Fallait bien un BAC+5 en analyse littéraire pour piger ce fait mais du coup ça a attiré mon attention.

Au final je me suis maté les deux saisons en un mois. Il faut dire que je cherchais un animé devant lequel prendre mes repas, je suis un peu en manque depuis que j’ai fini la saison 2 d’Arrested Development. WIXOSS a parfaitement rempli ce rôle, pour le coup. Par contre j’ai pas mal de choses à en dire car c’est une oeuvre vraiment imparfaite qui cumule pas mal de petits défauts qui font du mal à l’ensemble. Ce qui est dommage car, à mon sens, la série touchait du doigt pas mal de choses intéressantes et offrait une vision alternative assez intéressante à des thématiques très semblables à Puella Magi Madoka Magica.

Regardez ces joueuses de carte à jouer COMME ELLES ONT L'AIR JOYEUSES ET EPANOUIES
Regardez ces joueuses de carte à jouer COMME ELLES ONT L’AIR JOYEUSES ET EPANOUIES

Ah, Madoka Magica. Depuis sa sortie en 2011, y’a quelques animés qui ont essayés de surfer sur la tendance « jeunes filles mignonnes qui sont impliquées dans un schéma qui les dépasse et les font particulièrement souffrir » et Selector WIXOSS remplace le concept de magical girl avec celui d’un jeu de cartes particulièrement sadique. En effet, dans l’univers de la série, des jeunes filles (souvent dotées d’un background assez fucked up) achètent un deck de carte WIXOSS et trouvent à l’intérieur une carte qui parle nommée LRIG. Celle-ci leur dit « eh meuf, t’es une Selector. Ca veut dire que si tu as un souhait et que tu gagnes  un certain nombre de parties contre d’autres Selector, ton souhait devient réalité. Par contre si tu perds trois parties, t’es virée du jeu et t’es plus Selector, ça te va ? » Evidemment, la plupart des filles sont extatiques à l’idée de voir leurs souhaits devenir ainsi réalité, sauf que rien n’est aussi simple et que les LRIG disent pas forcément tout ce qu’il y’a à savoir… A commencer par le fait que si tu perds trois parties, non seulement t’es plus Selector mais ton voeu s’inverse. Oups.

Dans tout ce beau bordel on suit donc les aventures d’une jeune fille nommée Ruko, une asociale aux parents divorcés qui vit chez sa grand-mère, qui récupère une mystérieuse LRIG qu’elle va nommer Tama et qui est assez particulière dans le sens où celle-ci est muette et a du mal à s’exprimer… Elle va rapidement rencontrer une autre Selector, Yuzuki, et s’en faire une amie. Celle-ci lui expliquera les règles, le but du jeu WIXOSS et à partir de là, on est lancé pour l’éclate totale ♫. 

On est donc parti pour deux saisons de fun absolu et de larmes de vierges: Selector Infected WIXOSS en un et Selector Spread WIXOSS en deux. Pas de film à prévoir ou de saison 3 donc la série est finie définitivement et on peut donc en parler de la manière la plus complète possible.

(EDIT: Ok y’a un film de prévu, lol. Merci Kmeuh de la correction.)

BATORU BATORU
BATORU BATORU

Continuer la lecture de Selector Infected WIXOSS – Cartes & Chatiments

IMG_20150530_180559751

Epitanime 2015 – Purple Daze

C’était donc le retour d’Epitanime et ça m’avait sincèrement manqué. Les Diurnes de l’an dernier étaient funs mais c’était honnêtement pas pareil sans le rush de 48h. Tu viens à Epitanime pour passer litérallement tout un week-end baigné dans l’animé, le manga et le jeu vidéo, c’est ça qui fait le charme de l’événement. Quand tu discutes de DanMachi un dimanche à 16h sans avoir dormi depuis vendredi 10h, c’est honnête, c’est frais, c’est intense, c’est naturel et c’est bonnard.

Donc voilà le moment fantastique où je me prépare à faire un bilan. Pour l’occasion je vais juste faire un BIEN / PAS BIEN un peu comme j’écrivais mes articles de Minorin. C’est une édition qui à titre perso m’a pas beaucoup enthousiasmé et m’a donné un sentiment bizarre avant, pendant et après. Avant parce que la com autour était assez limitée et que y’a pas eu de « hype » construite autour. Pendant pour les raisons que je vais exposer. Et après parce que j’étais pété et que je le suis encore à l’heure ou j’écris ces lignes et ce même si quatre jours se sont écoulés.

Bon, allez, on est parti.

Le karaoké final, le moment où tu sais que tu as survécu
Le karaoké final, le moment où tu sais que tu as survécu

BIEN: Tenir 60h sans dormir

PAS BIEN: Tenir 60h sans dormir

C’est la troisième fois (sur six) que je fais Epitanime non stop sans dormir et je sais pas si je le referrais à l’avenir. Je l’avais fait en 2009 et ça m’avait pas trop emmerdé parce que j’étais « étudiant », que j’avais déjà un rythme de sommeil ultra décalé en arrivant et que comme je découvrais tout (les gens, les activités, l’endroit) mon cerveau était en mode licornes et arc en ciel pendant tout le long, ce qui aide pas mal à tenir bon. En 2013 j’ai tenu sans dormir sans trop de soucis parce que là encore j’arrive à la conv loin d’être épuisé par mon boulot qui était à l’époque à temps partiel. Mais là cette année j’arrive alors que mon corps est désormais « enchaîné » à un rythme de sommeil de personne qui bosse. Alors même si j’ai dormi 11h dans la nuit du jeudi au vendredi, le déficit de sommeil il arrive vite dans ta gueule et j’ai passé un dimanche assez dingue. Psychologiquement.

Je passe sur les hallucinations sonores qui font que t’entends ton pseudo PARTOUT parce que ça c’est un classique d’Epita et je l’ai eu chaque année, même en faisant des siestes. Je parle de plus sérieux. Je veux dire le dimanche j’étais au point où j’hallucinais clairement. Parfois je disais des trucs mais en fait je ne les disais que dans ma tête. Du coup j’ai passé l’après-midi vers 16/18h à dire des trucs et à me demander, 3s après, si je les avais réellement dit ou pas. Y’a un moment ou j’étais assis dans une salle, ou j’ai fixé un mur, et ou je voyais apparaître des chiffres et des lettres type Matrix.A chaque fois qu’on me voyait on me demandait si ça allait. Je faisais flipper tout le monde, sans doute :’D. J’ai jamais été aussi proche de ma famille alcoolique qu’à ce moment là.

Le pire ? C’est resté confiné à deux périodes bien précises ! Genre 10h/12h et 16h/18h. Parce que putain, après 18h j’avais toute ma tête, plus aucune fatigue, je suis allé à un resto sans souci, j’ai fait 2km à pied pour rentrer de ma gare jusqu’a chez moi sans me faire chier, je me suis même permis le luxe de me mettre dans mon lit et de lire un manga avant de me coucher. Je pige pas comment le corps ça fonctionne.

Bref j’ai vraisemblablement battu un record perso en restant levé du vendredi 10h jusqu’au lundi 0h30. Mais honnêtement je crois que je vais plus essayer de le battre, mes limites je les ai perçues :’D. J’aurais pu faire une petite sieste dans n’importe quelle salle, oui, vous avez raison, mais je crois que par masochisme et par volonté de voir ce que ça faisait de continuer à se maintenir éveillé, j’ai tout fait contre. Ce qui m’a sauvé c’est sans doute les pizzas qui déchirent de la pizzeria sur le boulevard adjacant…

Voilà, je commence par ça pour que vous vous rendiez compte sous quelles conditions j’ai fait cette Epita. On est proche du journalisme à la Vice pour le coup.

Continuer la lecture de Epitanime 2015 – Purple Daze

tumblr_nk6ud4nP7R1qh4v10o1_1280

Pure(s) soirée(s)

Yoooooooooooooooosh.

On est le 27 mai, il est 8h45 à l’heure ou j’écris cette ligne, dans environ 60h c’est le début de l’édition 2015 d’Epitanime et il y’a environ 60h c’était la fin du 11e Stunfest rennais. Ce qui signifie qu’on est pile poil entre les deux festivals. Opportunité parfaite pour écrire dessus de manière concise et précise, faire mon petit bilan du Stunfest, vous rappeller les bases pour survivre à Epitanime et parler de 3/4 trucs totalements sans rapport genre Euphnium tout en essayant de pas dépasser les 2000 mots parce que y’a des fois je suis comme ça j’ai pas envie de faire 2000 mots sur Néant Vert.

(spoiler: j’ai échoué cet objectif.)

Le Stunfest c’était donc le week-end dernier et j’ai eu très peur quand ils ont annoncés la date puisque Epitanime n’avait pas dévoilé la sienne et je sentais le coup venir du « oups, deux gros festoches le même week-end, teehee. » Finalement ça va, le Stunfest est simplement tombé les mêmes jours que Geekopolis et, honnêtement, est-ce que j’ai une tête à en avoir quelque chose à faire de Geekopolis ? Est-ce que je touche trois fois le salaire moyen français et que je suis trentenaire nostalgique de l’époque ou les animés c’était déjà mieux avant mais au moins les mecs étaient des mecs ? Bon, voilà. Moi je préfère la Bretagne et les jeux vidéo, c’est dans mon ADN.

Ici une photo de gens qui jouent à Melty Blood
Ici une photo de gens qui jouent à Melty Blood, pour vous montrer à quel point le jeu vidéo est dans mes veines (cette légende n’a pas de sens.)

J’avais longuement parlé de l’édition 2013 sur Néant Vert et en le relisant je trouve plein de moments rigolos dedans. J’avais par contre pas parlé de l’édition 2014, ce qui m’étonne de ma part mais s’explique sans doute par le fait que j’avais du avoir grave la flemme vu que j’étais en plein déménagement à l’époque. Bref, en 2014 le Stunfest avait quitté son gymnase un peu serré pour s’installer dans le Liberté, une grande salle située littéralement au beau milieu de Rennes. Et du coup c’était relativement parfait: tous les espaces étaient maintenant soigneusement cloisonnés, les tournois pouvaient être vus depuis des authentiques gradins comme si on allait voir Jean Jacques Goldman, tous les couloirs autour de la grande salle étaient utilisés de manière optimale pour essayer de caser le max de stands possibles tout en essayant de permettre aux gens de naviguer… Bref c’était bien et j’avais passé la majorité du week-end à traînasser en salle Superplay, à alterner entre applaudir les performances que je voyais devant moi et jouer à Pokémon Link Battle.

L’édition 2015 c’est sensiblement la même chose, avec un plot twist: la salle a vite atteinte sa capacité maximale et il a fallu à partir du samedi après midi faire entrer les gens au compte goutte. Honnêtement quand on était dans la salle, cette surcharge ne s’est pas trop vue grâce à la disposition maligne des éléments du salon mais quand on sortait et qu’on voyait une queue gigantesque sur la place rennaise, on comprenait que la convention était victime de son succès. Sans compter qu’à cause du plan Vigipirate, la capacité avait sans doute été réduite par mesure de sécurité. Ce qui faisait qu’a l’intérieur on naviguait sans trop de soucis mais que dehors des gens devaient faire la grue et attendre que des personnes sortent « définitivement. » Et je parle pas des galettes qui étaient trop rapidement en rupture de stock…

DU MONDE.
DU MONDE.

Continuer la lecture de Pure(s) soirée(s)