Micromania Game Show 2009 – Vidéo, ludique.

Micromania Game Show 2009 – Vidéo, ludique.

Gnagnagnatitrepourrignagnagnajesaisgnagnagna

Bon je suis malade. Je fais ce que je peux là.

Second jour de mon week-end parisien et après une Chibi Japan Expo plutôt tristoune, le dimanche s’annonçait sous des belles auspices avec le Micromania Game Show. C’est la voix totalement détruite que je m’y rend (à cause d’un karaoké épique le samedi soir et, je l’apprendrais que mercredi matin, d’un début de trachéite fort sympa) en compagnie de Tiya dès 9h, dès l’ouverture du salon car nous on a peur de rien, car nous on est des fous, et car nous on est… DES FANS HARDCORE DE EDGE !

Edge, le catcheur le plus charismatique de tous les temps, faisait donc un détour par le MGS et c’était une des motivations principales pour se rendre à l’événement. Mais pas que, c’était également l’occaze de toucher à pas mal de jeux. Au programme donc: commentaires rapides sur l’agencement du salon (assez irréprochable), cris de fanboys, et évidemment impressions après test et observations de pas mal de jeux. Allez hop !

Du monde aussi au MGS ! Folie !

Le Micromania Game Show est un événement dont pour l’instant j’étais encore « vierge », tout comme les salons dédiés au jeu vidéo en général. C’est finalement la présence d’Edge qui m’a un peu forcé la main à y’aller puis l’opportunité de jouer à quelques gros jeux qui, je vais l’avouer, me foutent un peu la trique.

Déjà évidemment en arrivant on sent que c’est du salon « sérieux » avec un agencement assez parfait et, même si tous les stands situés prêt de la scène devaient souffrir de ne pas avoir de micro (Kendo chez Sega avait la voix aussi pétée que moi mais pas pour les mêmes raisons, et le mec de chez Darksiders avait l’air d’en chier sévère), il y’avait globalement pas grand chose à en redire, d’autant que le lieu offrait deux ou trois trucs plutôt cools et dans lequel ferait bien d’investir la SEFA, et un de ces trucs plutôt cools était DES FONTAINES A EAUX. Il y’en avait quatre ou cinq dans tout le salon et putain pour se désaltérer, il y’avait rien de mieux. A part les échantillons d’Oasis Tropical distribués gaiement dans tout le salon. Et enfin surtout pas mal d’endroits pour se poser et se reposer: le fameux « salon des pouffs » (l’espace communauté en fait), le lounge MGS, l’espace presse (mais bon j’avoue les gens normaux n’y ont pas accès) et sa statue de Big Daddy, même les murs étaient doux et confortables et personne n’était assis dans les escaliers ! Quelle joie !

A part ça, plus globalement, l’endroit était sympa et cool et tout ça donc pas grand chose à en dire. ALORS PARLONS JEUX §§

La classe !

On va y’aller, assez classiquement, stand par stand. Alors attention…

Electronic Arts

Deux grosses attractions principalement: Left 4 Dead 2 (dont le peu que j’ai vu fait vraiment actionner bourrin) et surtout Dante’s Inferno qui ne m’a absolument pas convaincu. Je suis déjà assez suspicieux à la base de voir la Divine Comédie adapté en beath’em up bourrin, mais quand celui-ci passe durant les 20mn que dure la démo plus son temps à pomper God of War dans tous les sens qu’autre chose, je reste tout aussi suspicieux. Même gameplay, même interface, même ambiance, si on excepte un coté méga gore et méga dégueu encore plus abusé que God of War (et pourtant le jeu serait 16+ selon le PEGI, wtf hero ?), je suis franchement pas motivé à l’idée d’y toucher un peu plus. Ca fait un peu prostitution d’oeuvre mythique en fait. A la limite avec l’Illiade et l’Oddysée j’aurais méga kiffé, mais pour moi, je sais pas, la divine comédie se prête pas à ça. De toute façon la meilleure adap de la divine comédie c’est Umineko, et puis c’est tout.

Et évidemment un peu de Rock Band Beatles, puisqu’un concours était organisé pour gagner des packs, et pour cela il fallait convaincre les organisateurs qu’on était des fous et qu’on savait mettre le feu mais le concours étant truqué, tout ce qu’on y a gagné avec Concombre, Zoneur et Tiya c’est des t-shirts Mirror’s Edge. N’empêche j’aurais pas eu la voix brisée je t’aurais fait un combo basse/chant de fou argh ils ont eus trop de chance les autres groupes en fait c’était un signe du destin tout ça, mais c’est évident !
Dans une construction grammaticale moins bordélique: il y’avait un concours Rock Band Style, et personne gagnait donc voilà… à part ceux passés en derniers. OH LOL.

Sinon, pas vraiment jeté d’oeil à Need for Speed Nitro ou Shift. Et le trailer de Dragon Age m’a pas mal fait plaisir. A voir plus d’infos sur ce jeu qui jusque là m’est passé un peu à coté.

Activision

Pas vraiment testé, y’avait pas grand chose. Modern Warfare 2 me tente de moins en moins (alors que j’avais bien kiffé le premier au final, surtout pour son multi,) du coup je me suis contenté de jeter un oeil de loin et bon fps classique quoi, pas grand chose de mémorable là, tout de suite, à chaud, on verra le truc en main, si je l’achète, ce qui arrivera ptet pas. Sinon on avait notre ribambelle de Hero avec le très pénible Band Hero, avec sa playlist pas forcément géniale pour quiconque maîtrise un peu le truc de base et qui était source pour moi de pas mal de questionnements, dont entre autres les Jacksons 5, YMCA ou bien Kids, et pour avoir vu 2/3 trucs défiler, mes inquiétudes restent entières et tendent à me confirmer le fait que Neversoft devrait arrêter de faire un GH tous les deux mois et devraient vraiment concentrer au moins six mois sur le même. GH5 est dans la même veine de ces jeux ni faits ni à faire en deux mois et cumule encore pas mal de tares – dont il faut bien l’avouer, une difficulté assez artificielle en Expert avec une barre qui se vide deux fois plus vite que dans un GH2 ou presque un GH3. Enfin je dis « Neversoft » mais on le connaît le vrai responsable hein: * montre le titre en gras en haut du paragraphe *

Enfin DJ Hero était l’attraction du stand, et je n’ai pu y toucher, ce qui est bien triste d’autant que je capte toujours que dalle à l’interface. Bon, j’imagine que je mettrais la main dessus un de ces 4 en démo dans une boutique, et que tous les types qui savent un peu faire le DJ chez eux sauront voir si le jeu est intéressant pour eux ou pas. Il y’avait également paumé derrière le stand des bornes pour Lego Indiana Jones 2 (en mode coop, ce qui nous a permis à moi et Concombre de se prendre la tête pendant une heure cinq minutes parce qu’on savait pas où aller, qu’on savait pas où était cette foutue clé et en plus Tiya et Zoneur nous vannaient parce que eux ils y arrivaient et euh ouin ouin TRAUMA.

Il y’avait également Marvel Ultimate Alliance 2 (pas terrible) et Bakugan (pas touché) mais bwooorf Activision de toute façon. Il y’a une malédiction dans le monde du jeu vidéo qui veut que quand une entreprise devient N°1, elle se mette ou affirme sa volonté à se conduire comme une petite saloperie, et depuis 3/4 ans, Activision arrive à faire oublier l’Electronics Arts fin 90 / début 2000. Ce qui est un exploit. Pire: Electronics Arts devient presque (presque) gage de qualité ! Folie !

OH MON DIEU UN BUS BIEN DECORE !

Sony:

Le très laid EyePet (non mais sérieusement, suis-je le seul à trouver cette mascotte juste hideuse) était présenté et semblait très fun à manier, à voir si ça peut rester fun assez longtemps et sur la durée. Etait en fait surtout présenté God of War III (ma foi, un bon repas en perspective… si seulement j’avais une PS3), Uncharted 2 (très très impressionnant) et surtout Gran Turismo 5, carrément joué dans une voiture de course démontée pour l’occasion mais dont l’accès nécessitait une queue assez longue. Ou une file d’attente si vous préférez pour dissiper les malentendus et crier au sexisme trop vite. Eh bien GT5 s’annonce toujours aussi sympathique, bon je vais faire crier des gens mais non seulement je joue aux FPS sur console mais en plus je joue aux jeu de course sans volant, et du coup quand je m’y suis testé (sur High Speed Ring, attention, je suis un homme de gout), VLAMSALUTMURLOL. Dur la vie. Méga dur.

Sinan cela s’annonce être un Gran Turismo de bon goût, et j’attends surtout les nouveautés climatiques, circuits ou véhicules, comment seront gérés les dégats sur les voitures « brisables », bref tout ça. Mais en attendant, j’ai mieux aimé en une course que Foooooooorza 2 en 100h de jeu.

Youhou.

Sega:

Entre autres Mario & Sonic aux Jeux Olympiques d’Hiver (avec bien plus de perso Sonic que Mario haha) dont le jeu du tremplin fut le seul testé et promet encore de grands moments de ridicule devant sa Wii. Paraît que y’avait « Sonic Racing » mais je l’ai pas vu. Mais en fait le truc important c’était BAYONETTA. OWI BAYONETTA. Enfin pu y jouer et comment dire ? C’est juste tétra kiffant. C’est annoncé fièrement « par le créateur de DMC » (alors que j’avais pas kiffé DMC) alors que là ouais, on est plus dans le coté bonnard d’un Viewtiful Joe où d’un God Hand, avec une ambiance mais juste de folie, et qui tient du pur délire assez surkiffant dans l’ensemble (il suffit de voir comment Bayonetta roule du cul en marchant tout en tirant, les exécutions sont une débauche graphique et droguée avec genre euh DES CHEVEUX QUI BOUFFENT L’ADVERSAIRE EN FAISANT APPARAITRE UNE BOUCHE GEANTE DE L’AMAS CAPILLAIRE) et même si le démo devait durer allez quinze bonnes minutes (le boss final était semble t-il assez chaud à tuer, pour ne pas dire impossible), elle démontrait des bonnes bastons, l’écran de chargement sert à s’entraîner pour les combo ce qui EST UNE EXCELLENTE IDEE, la jouabilité est au poil, l’esquive marche impec, les idées foisonnent, ça arrive à être spectaculaire, le didacticiel est assez riche… Ca ne fait que confirmer tout l’enthousiasme que j’ai moi-même (et 90% de l’internet) pour ce jeu, qui s’annonce en tous points exceptionnels. Je doute véritablement être déçu: ils suffisent qu’ils prennent la démo, rajoutent au pire 5h, et hop. CHEF D’OEUVRE. On ne peut que remercier Sega d’avoir su redonner sa place à Platinum Games…

Vroum vroum la voiture !
Nintendo:

C’était assez large chez Nintendo, pas mal de jeux DS en présentation, et même de jeux Wii, on pouvait juste regretter pour les jeux DS un manque total d’information sur la borne: du coup on découvrait limite le jeu en prenant la DS en main et ça n’engageait pas à aller visiter les DS en démo. Par conséquent, je n’ai pas tellement faire le tour de l’endroit et comme jeu DS je retiendrais SURTOUT Miles Edgeworth Investigations (donc sans doute Benjamin Hunter Investigations chez nous, qui sait) qui était en démonstration avec la première affaire. Et en 10mn, j’ai pu voir les nouveautés principales de la phase d’enquête et si l’idée de la LOGIQUE est plutôt prometteuse, celle de l’exploration libre du niveau est plus douteuse: en quoi cela est plus pratique ou plus je ne sais quoi que juste taper « Examiner » sur des décors en 2D à l’ancienne ? Là il faut se trimballer dans une salle d’investigation et Hunter est pas forcément super maniable, et ça peut s’annoncer vite relou. Mais bon, j’ai assez confiance et ça reste un jeu que j’attends avec grâce, même si là je lambine sur Apollo Justice comme une larve depuis presque 6 mois, mais j’ai enfin fini l’affaire 3, je peux ENFIN passer à autre chose.

Et donc sur Wii plein de petits stands tout ça sympa. Avec surtout des jeux d’éditeurs tiers comme NFS Nitro, comme Red Steel II (pas touché mais graphiquement ça a l’air plutôt convenable et ceux qui y jouaient avaient un sourire aux lèvres, donc…) (vous saviez que j’étais tout fou devant le trailer de Red Steel à l’époque ?) (lointaine époque), ou comme… Soul Eater Wii. Découvert un peu par hasard avec Concombre, le staff Nintendo qui nous a filé la wiimote était plutôt fan du manga également (homme de goût !) mais trouvait pas ça génial. Haha quel publicitaire ! On prend la wiimote et le nunchuk et hop ! Et oui, effectivement, c’est très moyen, voire même à la porte de la daube. Très limite niveau maniabilité (en 2mn j’ai du sortir la totalité des coups de Maka: y’en a 4), très limité niveau liberté (les deux niveaux faits se passent en ville et… on peut même pas aller sur les trottoirs ! Mur invisible !), et surtout des putains de dialogues en jap (bon ça a la limite) qui défilent méga lentement (bon ok) qu’on ne peut pas résumer en tapant A (arf) et surtout qu’on ne peut pas zapper ! Du coup quand on nous demande de choisir « oui » ou « non » alors qu’on y connait rien en japonais (je sais pas le lire ok j’avoue, mais c’est pas GRAVE) et qu’on découvre terriblement qu’on s’est planté et qu’on doit se RETAPER LE DIALOGUE. A LA MEME VITESSE. SANS POSSIBILITÉ DE ZAPPER. MÊME SI TU L’AS DEJA LU.. Un peu comme parler au hibou d’Ocarina of Time ! MAIS SANS COMPRENDRE ! C’est relou. Et ça serait con que ce jeu sorte en France alors que Baten Kaitos Origins non. Aucun lien je sais, mais je suis toujours triste.

Et pèle-mele:

J’ai pas visité beaucoup les autres stands, où ceux-ci étaient dédiés à juste un jeu. C’est le cas de Konami ou, à part le pas très prometteur Tornado Outbreak (du Katamari avec une tornade ? CA TUE. Manette en main ? Boooof.), il n’y avait que du Pro Evolution Soccer donc bon. Le stand Capcom était assez mystérieux et ne laissait entrer qu’après avoir fait la queue, ce qui m’a pas donné très envie j’avoue, d’autant qu’il était pas super bien placé, Ils présentaient juste d’intéressant, semble t-il, une vidéo de Dead Rising 2 pas inédite. Bon, il m’en aurait fallu plus.

Chez THQ, c’était surtout la grosse promo autour de Smackdown Vs Raw 2010. Anecdote comique d’ailleurs: à 17h30, nous nous décidâmes avec Concombre de nous faire une petite partie de ce jeu, parce que ça peut être FUN comme on dit. On arrive donc devant les bornes PS3 du jeu et:

  • Une console plantée sur l’écran de chargement
  • Une console qui ne reconnaît plus une des deux manettes (qui pourtant est dignement allumée)
  • L’autre console plantée

Sur 4. Alors que de l’autre coté, les 4 bornes 360 sont douces, sentent l’eucalyptus, et marchent encore. Folie. Ca me laisserait d’ailleurs me demander si j’aurais pas du faire les poubelles de l’événement. Je suis sûr qu’on aurait récupéré des wiimotes encore en état de marche ou des 360 a peine rrodée.

Smackdown Vs RAW 2010 d’ailleurs a quelques bonnes améliorations niveau gameplay, entre autres pour l’interface. Il reste quelques trucs assez génants comme les armes pas super diversifiées (même si on me dira que dans le vrai catch c’est aussi souvent limité à chaise/table) mais le roster est bien mis à jour, est assez considérable (64 persos me semble – ils ont laissés JBL dedans aussi ces fourbes !), pas mal de modes de jeu, bref, il peut valoir le coup, et le « créateur de scénario » me botte pas mal du tout je vais l’avouer. Bref, à voir. A noter d’ailleurs, le nombre assez impressionnant de lots fournis par ce stand là, qui devait juste avoir pour le week end des centaines de milliers de cartes catch parce que wolololo. Distribution quoi.

Chez Koch, on avait un stand et une grosse promo autour de « Fairytale Fights », un jeu coloré et charmant qui se passe dans le milieu des contes de fées… avec du sang, des démémbrements et de la grande joie. Je suis pas un grand fan, encore une fois, du design global que je trouve assez vulgaire dans son ensemble. Et même si le jeu dispose dans le peu qu’on y a joué en coop de petits moments épiques (« Ce n’est pas bien d’être pauvre ! Prends des pièces sur le cadavre de tes ennemis »), il se révèle en 5mn déjà trèèès répétitif, en raison d’une absence totalement de combo déjà, et parce qu’on s’y fait juste chier quoi. Et a ma grande surprise: non ce n’est pas un jeu XBLA. Ok. 70€. Ok. Klolbye.

Chez Square Enix, des vidéos, des démos de Kingdom Hearts 358/2 Days (j’aime pas Kingdom Hearts è_é), un petit cinéma pour mater le trailer de Final Fantasy XIII (Nomura = menfooous), FF Dissidia (ils ont pas mis Bibi de FF9 dedans qu’ils crèèèèèèèvent), Batman Arkham Asylum (meilleur adaptations de superhéros de tous les temps à ce qu’il paraît… et ça pourrait être le cas !) ou bien encore une présentation de Just Cause 2 mais j’ai du la louper, même si je l’avoue, le jeu m’intéresse déjà pas super super.

HAAAAAAAAAU OMOCHIKAAAAAAAAAAAERI
Je veux le rameeeeeeeeeeeeener à la maison c’est trop mimiiiiiiiiiiiiii

Chez Ubi y’avait ses lapins crétins (de merde) (j’aime pas les lapins crétins non plus) (putains qu’est-ce qu’ils sont relous) (et chiants) (et et et relous et chiants) , Assassin’s Creed II ou le prochain Splinter Cell mais je suis passé un peu à coté également (ah le journalisme total !) , tout comme pas mal de tas d’autres jeux. MAIS QU’IMPORTE. CAR CHEZ BANDAI NAMCO J’AI JOUE A MURAMASA !

Sans doute bientôt un des plus grands jeux Wii, Muramasa est GRAPHIQUEMENT SUPERBE. Véritable maîtrise du cell-shading, il a vraiment un putain de ton et une putain d’ambiance encore assez unique et la jouabilité, oh mon dieu quelle délice. Prenez ce tâcheron de Fairytale Fights tiens: toujours les mêmes coups, les armes sont interchangeables mais font globalement la même chose, la progression du perso semble être assez figée. C’est donc naze. Là, non. 3 armes différentes qu’on change d’une simple pression de bouton, à chaque fois des effets différents, un usage assez intéressant de la wiimote pour refiler quelques tartes dans la face, des environnements assez variés, assez beaux. Ca m’a, il faut bien l’avouer, assez enchanté. Et je ne dis pas non pour le conseiller vivement à quiconque veut en faire l’expérience.

Donc voilà, grosso modo niveau jeux ce que je retiens le plus: principalement Bayonetta et Muramasa qui confirment un peu plus qu’on fait bien d’attendre des jeux comme ça. Pour le reste du salon, ça a surtout été discussions amusantes avec mes chers compagnons, ça a été 30mn à attendre Edge devant le podium à 11h pour nous voir apprendre que quand il est arrivé qu’il faut faire la queue à la droite de la scène et que du coup on était baisé parce que nous où on était ? A la gaaaauche. En tout cas, Edge en vrai semble vraiment une personne éminemment sympathique, en l’observant discuter avec les fans c’était toujours un grand sourire aux lèvres, des blagues, bref, si en plus d’être un des meilleurs catcheurs de la décennie, il est l’un des plus cools, que demander le plus ? On se jura de retenter à 15h mais trop tard: la queue était déjà remplie à ras bord à 14h30 alors las, on préféra jouer à Bayonnetta pendant que retentit dans le fond la mythique musique d’entrée du monsieur. Aaaaah Edge.

Donc voilà, un salon pro tout à fait agréable en résumé, et je n’ai pas grand chose à dire de plus, d’autant que je commence à être un peu relou, à gauche de mon usage des mots alloooooooooooongés, à la Béatrice. Mais bon. On peut pas tout avoir. De toute manière là je me suis privé de Paracétamol jusqu’a ce que je finisse de taper cet article, alors je vais en prendre 2 ou 3 là. Même si c’est DANGEREUX.

Mais pas de photo d'Edge car je suis un loser !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

8 réactions au sujet de « Micromania Game Show 2009 – Vidéo, ludique. »

  1. « Chez Square Enix, des vidéos, des démos de Kingdom Hearts 358/2 Days (j’aime pas Kingdom Hearts è_é), un petit cinéma pour mater le trailer de Final Fantasy XIII (Nomura = menfooous) »

    T’iras en enfer pour ça.
    Pour Bibi chuis d’accord, mais y a Sephiroth et Cloud, alors exceptionnellement Bibi je m’en bas la couenne.

  2. Bayonetta c’est vraiment une tuerie. Et j’ai eu le boss de fin moi, hein ! Pas la deuxième fois mais bon.. Les boules que les T-shirts offert étaient du M quoi D: DONNEZ DU XL §§ Et puis j’avais jamais joué, alors tater de la batterie en plastoc, c’est chaud :p
    T’as pas aimé Dante’s Inferno? Beuh. Meh. .-. Un God of War au background infernal, ça rosk je trouve.
    Les jeux Lego ça bute en coop ! Par contre jouer debout c’est pas bon pour nos dos à Tiya et moi 🙁
    Bon j’aurais bien aimé savoir ce que cachait la zone VIP moi ! Et envoie-moi des T-shirts XL Amo. S’teu plait :p

  3. Zoneur voulait absolument que je commente ton post alors voilà la recette de la tarte aux potimarrons.

    Préparation: 15 min
    Cuisson: 40 min

    Ingrédients (pour 6 personnes):
    – 1 pâte brisée
    – 1 kg de potimarron
    – 50 g de gruyère râpé
    – 1 jaune d’oeuf
    – 20 g de crème fraîche
    – 2 cuilllères à soupe de persil haché
    – sel, poivre, noix de muscade

    Préparation:
    Faire cuire en purée le potimarron (environ 15 min).

    Ajouter le jaune d’oeuf, le persil et la crème fraîche.

    Assaisonner: sel, poivre, noix de muscade.

    Bien mélanger le tout.

    Etaler la pâte brisée dans un plat à tarte. Verser la préparation sur la pâte, saupoudrer de gruyère râpé et faire cuire environ 25 min au four à 210°, thermostat 7, le temps d’obtenir une tarte bien dorée.
    C’est prêt! Bon appétit!

N'hésitez pas à commenter l'article~