Archives de
Étiquette : android

Android ta mère

Android ta mère

Depuis mi-mai, je suis rentré dans la cour des grands et j’ai chopé un smartphone, profitant du fait que je devais changer de forfait, ce qui me permettait des jolies choses à un prix… accessible dirons-nous. Mon choix s’était alors porté sur le Google Nexus S, qui était récent, bénéficiait d’une jolie réputation sur l’internet et, ok, je l’avoue, parce qu’un iPhone était encore trop cher. Et puis Android avait un aspect séduisant, un peu underground et indépendant tout ça. En chopant un tel téléphone j’étais surtout motivé à l’idée d’avoir pas mal d’applications à proximité, des trucs qui me seraient utile un peu partout. Bref, la joie et le bonheur. Puis avoir un téléphone qui s’appelle Shiori, c’est cool, aussi, quelque part.

Bon, bref, globalement, ce que je vais faire, là, tout de suite, c’est présenter quelques applications et jeux que j’ai trouvé sympa. Non, rassurez vous, je ne vous parlerais pas d’Angry Birds parce que je n’accroche pas au jeu et que je trouve, hélàs, le design un poil laid. Mais y’a 2/3 applis Android de plutôt bonne qualité, qui m’apparaissent nécessaire.

GREEN POWER

Oui, j’avoue, le premier jour je suis tombé de haut en voyant la vitesse à laquelle la batterie d’un smartphone pouvait se vider, et ça me rappelait mon ancien téléphone qui, les 2/3 mois précédant sa mort clinique, avait une batterie de six heures qui me forçait à le recharger un peu n’importe où n’importe quand (exemple: si j’ai passé une nuit à squatter l’amphi d’Epitanime 2009, ce n’était pas que pour le kara, c’était aussi pour recharger le petit bonhomme), bref quelque chose que je pensais derrière moi mais non, mon téléphone a passé une partie d’Epitanime 2011 à être rechargé dès que possible, que ce soit à l’hotel où pendant les jeux de Thalie sur scène par exemple, et la Japan Expo 2011 fut rigolote sur ce plan là, avec extinction à 18h ! Bref, assez cauchemardesque. Pourtant, je faisais jamais tourner le wifi et l’écran était en mode « pas trop de lumière », mais non rien à faire, chaque nuit, il faut le recharger sous peine de le regretter dans un futur proche.

Et c’est là que Green Power entre en scène. L’application existe en version gratuite et en version payante, choisissez celle que vous voulez mais je pense que dans tous les cas, l’application vous sauvera tellement la vie qu’elle rentabilisera parfaitement les 1€49 que vous y mettrez – la version premium vous offrant en plus une très pratique mode nocturne.

Grosso merdo, depuis que j’ai cette application, je ne recharge plus mon téléphone que toutes les deux nuits, et je suis étonné de voir la batterie baisser aussi peu vite. Grosso merdo ce que l’application fait est tout con, mais plutôt précieux:

  • Il coupe automatiquement le 3G et le wifi dès que le téléphone passe en veille et n’est pas utilisé, tout en sachant que toutes les quinze minutes (durée configurable) il se connecte vite fait au 3G pour synchroniser les applications qui en ont besoin – mail, Twitter, etc.
  • La mode nocturne permet de couper carrément tout pendant une durée configurable et pendant qu’on dort. Pendant cette durée, il ne se synchronisera même plus au net. C’est pratique pour deux raisons: à la fois parce que du coup ça coupe toute éventuelle notification bruyante qui va vous réveiller la gueule sans pour autant devoir sortir la mode silencieux, et ensuite parce que du coup l’économie de batterie fait pendant cette période est un peu giga impressionnante.
  • Enfin, très léger mais assez utile: l’application affiche dans la barre de notifcation le pourcentage exact de batterie qu’il vous reste, ce qui est plus lisible que l’icône habituelle…

Bref, si vous ragez contre votre téléphone pour sa batterie, je pense que cette application peut VRAIMENT vous intéresser. A voir si il y’a encore plus efficace…

Lire le billet.

La vie peut se faire foutre: j’ai une écurie de F1 (Grand Prix Story / Game Dev Story)

La vie peut se faire foutre: j’ai une écurie de F1 (Grand Prix Story / Game Dev Story)

J’ai reçu par mail les scores temporaires du TM Golden Blog – dans le but de nous motiver tout ça parce que paraît que ça ramène pas assez de votants – et donc Mackie n’a pas assez de voix – moi ça va je suis dans le top 3. Faites quelque chose menfin !

Je sentais quelque part, depuis le début de l’année, qu’il manquait un petit rien pour faire de moi un véritable humain ancré dans le 21e millénaire numérique, faire totalement partie de la fameuse « génération digitale » louée par les philosophes de chez Game One, devenir un homme à la pointe de la technologie, bref, gagner enfin mon diplôme d’être humain. Et donc, bam, j’ai obtenu mon cadeau d’anniversaire avec deux mois de retard: un authentique smartphone ! Et comme je fais les choses à la bien, c’est un Google Nexus S que j’ai choisi. Je vous passe le long moment que j’ai eu à choisir quel portable j’allais prendre, un peu comme un jeune garçon de dix ans invité dans le laboratoire du Professeur Chen. Et surtout parce que, bon, on s’en fous. J’ai un smartphone Android, il marche bien, j’en suis très content, je peux twitter dans le train, lire Internet dans la campagne et flipper à l’idée de le sortir dans les transports en commun.

Et surtout jouer à Game Dev Story mais SURTOUT SURTOUT depuis la semaine dernière à Grand Prix Story, sujet de cet article.

Lire le billet.