Archives de
Étiquette : mangarama

Mangarama désopilant

Mangarama désopilant

En cette période de Saint-Valentin voilà un Mangarama très justement placé sous le signe de la comédie, de la romance et de la comédie romantique avec, entre autres, le diabolique Kaguya Wants To Be Confessed, l’extravagant Chio-chan, le malin Mousou Telepathy ou bien encore le mignon et prometteur We Never Learn ! Lire le billet.

Mangarama des arts, des sports et des ninjas

Mangarama des arts, des sports et des ninjas

Un Mangarama autour de deux thématiques saines: la pratique d’un sport en petit un, et la nudité sous toutes ses formes en petit deux. Entre deux éloges de séries légères comme Keijo, Grand Blue ou Mai Ball, vous découvrirez aussi que j’ai enfin commencé à lire un shonen fleuve, littéralement quinze ans après tout le monde.  Lire le billet.

Mangarama assassin et sentimental

Mangarama assassin et sentimental

Un Mangarama plutôt varié, sur lequel je vais revenir sur mes lectures manga du moment, qui vont alterner entre la comédie romantique à la cool (Hiromiya), les histoires épiques et comiques d’un barbare surpuissant (Helck), les feels à l’approche de la fin d’un manga cher à mon coeur (Genshiken Nidaime) ou bien encore l’excellente fin d’un manga que j’ai redécouvert pile quand il fallait (Assassination Classroom.) Lire le billet.

YYZ (Mangarama psycho-romantique)

YYZ (Mangarama psycho-romantique)

Il fait froid dehors, restons au chaud à lire des mangas ! Et là pour le coup ça va être très varié: on va parler de l’épineuse question du transgenre via le manga Hourou Musuko, parler violence et débilité avec les premiers chapitres de Platinum End, s’enthousiasmer devant le retour du duo Akatsuki/NisiOsin et leur Shojo Shonen pour conclure par une histoire urbaine et violente grâce à Sangsues.  Lire le billet.

Mangarama doux et sensible

Mangarama doux et sensible

Quand rien ne va, il vaut mieux se jeter sur quelques mangas. Cet adage, qu’aurait pu dire ma grand-mère si seulement elle était un minimum intéressée par le sujet, il va trouver un véritable écho dans ce Mangarama de mi-novembre 2015, où l’on parle, pèle-mèle, de A Town Where You LiveCross ManageUwagaki ou bien encore Shiori Experience Lire le billet.

Tous dans le Mangabus

Tous dans le Mangabus

  Après avoir vécu 25 ans avec moi-même j’ai commencé à comprendre que je vivais par cycles. C’est à dire que je vais avoir une période ou je me bouffe des jeux vidéo par paquets de 30, puis j’en aurais marre et je materais des animes à la place, puis parfois y’a un cycle série télé qui s’intercale – plus rarement – ou alors ça sera le catch. C’est pas un mal mais disons que dans un « monde parfait » j’arriverais Lire le billet. Lire le billet.