Archives de
Étiquette : rétrévrier

[Rétrévrier] La Project Reality – Zelda : Majora’s Mask

[Rétrévrier] La Project Reality – Zelda : Majora’s Mask

Bon, voilà la dernière partie du Rétrévrier 2008…
– Déjà ? Bien, après s’être attaqué à la NES avec Megaman 2
Et où tu as montré ta parfaite maîtrise des save states…
– Après avoir vu la Megadrive et Sonic 3 and Knuckles
Ou tu avoues préférer Sonic 2, ce qui est mal.
– La SNES avec Mario Kart et B.O.B
Article honteux, qui mériterait un meurtre en série, rien que pour le mépris accordé à Mario Kart.
– Et enfin, hier, nous avions vus la PlayStation et Metal Gear Solid
Ou à part montrer que tu savais faire des screens sur l’émulateur, tu n’as pas fait grand chose…
– Nous terminons aujourd’hui par la Nintendo 64. Meilleure console de tous les temps.
Oh non…
– Sans complexe, je l’avoue: je suis un fanboy de la Nintendo 64. Ma console prend encore la poussière à coté de la télé, j’y joue encore une à deux fois par mois et j’achète encore des jeux. Cette console fut décidément bien sous-estimée.
Faut dire, les cartouches quoi, HINHIN.
– Oui bon, ça a limité un peu les développeurs ce support, surtout qu’a mon avis, ils ont pas eu le courage de se bouger le cul et ont préférés la facilité sur CD. Du coup quand, Nintendo offre avec la Gamecube la console la plus simple à programmer de l’histoire, personne n’en fout une dessus non plus… Enfin bref…
Ouais enfin, d’un coté, elle marche très bien la Gamecube depuis qu’elle a le gadget qui fait détecteur de mouvements…
– Bon, bref, j’ai décidé de finir sur un grand jeu, sur un Zelda. Après avoir longuement hésité avec des tueries comme Banjo-Kazooie, F-Zero X ou surtout le duo éternel GoldenEye / Perfect Dark, eh bien j’ai décidé de prendre le meilleur Zelda 3D… Majora’s Mask.
Ah ouais, tu veux absolument démontrer que t’as pas de goût, quoi.

‘Bon allez, raconte tes histoires d’émulateur avant de commencer…
– Oui, effectivement: j’ai toujours eu un problème avec Zelda MM parce que mon Expansion Pak n’était pas un officiel et que donc, parfois, il lui arrivait de planter pendant la partie, et dans ce cas, je n’avais plus que mes yeux pour pleurer si j’étais en plein milieu d’un donjon. Récemment, pour faire tourner Turok 2, j’ai enlevé cet Expansion Pak et mis le Jumper Pak d’origine à la place. En oubliant qu’a l’époque, j’avais mis cinq heures pour enlever ce connard de Jumper Pak. Et là, bah, cet été, j’ai coincé un morceau de fourchette en essayant de l’enlever. Du coup j’ai pété ma fourchette et le Jumper Pak risque d’être désormais inamovible à JAMAIS. Ce qui m’emmerde pour Perfect Dark. Et vu que Zelda MM ne marche qu’avec l’Expansion Pak…
Ah ah aha le con… Et du coup pour faire cet article…
– J’ai effectivement du prendre un émulateur, télécharger la ROM et prendre 2h pour configurer l’émulateur afin de pas avoir une image trop dégeu, mais sans ça, me restait un tas de merde genre transparence honteuse, et, évidemment, vu que j’utilise un joypad PS2, j’ai galéré pour mettre sur manette une configuration pas trop pourrie. Genre les boutons C sur le stick analogique droit, ou bien encore un bouton Z sur R2. Enfin bref, ce genre de connerie.
Et combien de fois l’émulateur a planté ?
– Six fois. Du coup je n’ai jamais pu dépasser le moment ou on est en Peste Mojo, donc mes excuses si sur tous les screens, vous avez Link en Peste Mojo…
HA HA HA HA. LE LOOSER PUTAIN.
Aube du Premier Jour, 72 heures restantes

Lire le billet.

[Rétrévrier] La SNES-CD – Metal Gear Solid

[Rétrévrier] La SNES-CD – Metal Gear Solid

Colonel, est-ce que tu me reçois ?

Avancée dans le temps. Après s’être attaqué à des titres qui dataient de 1992, nous allons arriver en 1999, en février pour être précis, et la sortie de la Version européenne de Metal Gear Solid. Je sais ce que vous vous dites: « Eh mais attendez, entre la SNES et la PlayStation y’a eu la Neo Geo et la Saturn, deux consoles extraordinaires ! »

Oui.

Effectivement.

Mais je fais ce que je veux. Là on entre du rétro pas trop rétro et demain vous allez penser que je me fous limite de vous.
« De même, tout le monde a déjà joué à Metal Gear Solid, ça sert à rien de faire un article dessus alors que des jeux comme Samurai Showdown ou Nights auraient bien besoin qu’on parle d’eux. »

Effectivement. Je ne peux pas dire que vous ayez tort. Seulement on est là pour se remémorer des souvenirs, des choses, des inspirations fugaces et nostalgiques. Et moi, j’avais 10 ans quand j’ai joué pour la première fois à MGS. J’avais rien compris au scénario mais je faisais mine de l’avoir compris. Bien. Qu’importe. Je l’ai reterminé hier soir, avec des larmes d’enfance, et j’ai passé à l’après-midi à tenter de faire marcher un émulateur PSX pour prendre quelques screens. Je me sacrifie pour vous.

Bon, je pourrais aussi parler un peu de la PlayStation mais ça ne sert à rien, cette console fut l’une des meilleures existantes grâce à sa ludothéque, bénéficiant d’une concurrence plus que limitée et s’imposant presque comme format unique (oui, la Saturn fut une concurrence bénigne et la Nintendo 64 ne jouait pas dans la même cour), ce qui me fait penser que si on avait une console unique, ça pourrait presque être bien. Presque.

Allez, c’est parti:

Espionage Tactical Action

Lire le billet.

[Rétrévrier] La Super Famicom – B.O.B et Super Mario Kart

[Rétrévrier] La Super Famicom – B.O.B et Super Mario Kart

Gameblog fête sa première année. Félicitations à eux \\o/

Ah la jeunesse. Après s’être attaqué à la NES lundi, voici venu le temps de jouer un peu à sa grande soeur, la mythique SNES. Le nombre de lecteurs du Néant Vert (oui j’ai décidé qu’a partir de maintenant on dirait « du » et non pas « de » Néant Vert) qui ont du débutés avec cette console doit être ma foi assez important, j’imagine déjà les yeux embués de larmes d’enfants qui découvrent le high-tech du jeu vidéo avec Mario Kart, ou Starfox…

Moi menfous, j’avais la Megadrive. Mais pas de SNES. Ma première console Nintendo sera la Nintendo 64 en 2000, et je ne me doutais pas qu’a cette époque, la guerre des consoles faisait encore plus rage que maintenant, et que Sega et Nintendo se battaient vraiment, comme des hommes, des vrais. Enfin bref, la SNES. Pour beaucoup le meilleur Final Fantasy est dessus, les meilleurs RPG Square sont dessus, les meilleurs RPG sont dessus. Et catera. Bon, moi je suis passé un peu à coté de cette console et je dois me contenter des restes, dix ans après la guerre. Bref.

Donc là j’ai décidé de jouer à deux jeux. Au départ je devais faire que Super Mario Kart mais pour des raisons que vous découvrirez dans l’article, je me suis vite rendu compte que ça serait très vite limité. Non pas que faire un article plus court me dérange, mais en fait, je me suis rendu compte que c’est pas en parlant de jeux que tout le monde connait que je vais relever l’interêt de ce blog, donc du coup, j’ai décidé de parler en plus d’une bombe -inconnue- du jeu d’action/aventure/plates-formes de l’époque, sorti aussi sur Megadrive: B.O.B.

+

=

Lire le billet.

[Rétrévrier] La Genesis – Sonic 3 and Knuckles

[Rétrévrier] La Genesis – Sonic 3 and Knuckles

On peut dire ce qu’on veut de Sega, n’empêche que la Genesis est la meilleure console de ma vie. Pourquoi ? Parce que c’est la première. Là ou vous vous souviendrez toujours de votre premier baiser, de votre premier amour, de votre premier film au cinéma (moi c’était Aladdin) ou bien de votre première mauvaise note en Anglais, il est évident que votre première console, votre premier jeu et votre premier Game Over ont une odeur bien particulière. Bien que je me souviens que je squattait chez un voisin qui avait Sonic (le premier) et un jeu qui me terrifiait (et dont je ne retrouva le nom que l’année dernière, en voyant une vidéo: Another World.) et que, dans mes souvenirs les plus lointains, je me revois jouer à Super Mario Bros 3 dans la famille de ma petite copine de l’époque (bah oui, à 4 ans on a une amoureuse qui nous aime aussi même si personne à cet âge là ne comprend pas ce que cela signifie vraiment.)

Enfin, tout ceci ne sont que nostalgies d’un vieux con mélancolique qui ne veut plus toucher à la PS2 depuis qu’il s’est fait une foulure du poignet en jouant à Guitar Hero (ah, vous aussi vous avez du remarquer que je ne parle plus de Guitar Hero. Nous sommes fachés: je viens de découvrir que par rapport à Rock Band, les partitions de Guitar Hero sont plus pénibles mais bon) et qui préfère perdre son temps à jouer à Call of Duty 4…

Donc, bon, bref, la Megadrive. Première console de votre serviteur, qu’il avait eu à l’époque avec deux jeux: Sonic 2 et le Roi Lion. Mais ce ne sont pas de ces deux (très bons) jeux dont je vais parler mais de Sonic 3 and Knuckles, ce qui est d’une grande différence.

+

=

Oui, pour les deux du fond qui savent pas, Sonic & Knuckles possédait une cartouche ou on pouvait faire pénétrer une autre cartouche sur son haut. Si on mettait Sonic 2 on pouvait jouer avec Knuckles dans Sonic 2 (ce qui rendait le boss final impossible) et si on mettait Sonic 3 on avait droit au jeu en entier et la possibilité d’avoir Hyper Sonic, enfin si on mettait Streets of Rage, on avait l’héroïne à poil. (attention, il y’a un piège)

Bien, allons-y, c’est parti:
Doomsday Zone

Lire le billet.

[Rétrévrier] La Famicom – Megaman 2

[Rétrévrier] La Famicom – Megaman 2

Attention mes amis, voici la seconde Joyeuse Saga de l’histoire de ce blog. Après une Saga dédiée à World of Warcraft, vous allez maintenant avoir droit à ce que j’appelle sous un nom bien pompeux « Retrévrier ». C’est à dire la fusion entre rétro et… février. Oui, car quand on ne part pas au ski mais que tout le monde y part, les vacances de février sont un long et fastidieux enfer. Enfin, je dis enfer, mais j’ai des vacances, moi. Donc je m’en sors bien.

Donc bref. Maintenant que le Kosovo est indépendant et que le soleil est encore dehors à 18h40, je peux entamer cette saga. Donc de lundi à vendredi, vous aurez un article sur un jeu « rétro », chacun représentant une console. Aujourd’hui, donc c’est la NES (Nintendo Entertainement System pour les trois du fond qui ont commencés le jeu vidéo avec la Xbox360) et un jeu emblématique: Megaman 2. Demain, ça sera la Megadrive. Mercredi un peu de Super Nintendo. Jeudi, vous aurez un chouia de PlayStation et enfin on terminera vendredi par de la Nintendo 64.

J’avoue que je ne me suis pas foulé: pas de consoles trop vieilles, pas de Neogeo, de Saturn ou de PC Engine. Pas de Dreamcast non plus. Et des jeux classiques, auxquels tout le monde a joué. Mais on est là pour revivre une époque, pas pour découvrir des perles. FUHU.

Mais passons à l’essentiel au lieu de disgresser comme des porcs !


La NES, ou Famicom. Sortie en 1983 au Japon et en 1985 dans le reste du monde. Bon, on va pas tourner en rond: sont nés sur cette console Mario, Link ou bien, dans le cas qui nous intéresse, Megaman.


Et là, vos yeux fondent.

Bref, avant hier, je n’avais jamais joué à ce jeu. La seule chose que je connaissais de Megaman était la très bonne série des Bob & George, et donc, c’est la découverte. Et surtout, la souffrance. Je remercie les émulateurs d’avoir des sauvegardes rapides, sinon je serais encore bloqué au premier niveau choisi.

EDIT: Avant de commencer, je viens ENFIN de remarquer que le petit bouton Call of Duty 4 continuait à amener vers l’article sur les animes 2007. Et personne me dit rien. TSSSS.

Allez, pour la suite, c’est par ici:

Lire le billet.