Archives de
Étiquette : walking dead

365 jours de JV ~ 2012/2013

365 jours de JV ~ 2012/2013

Comme chaque année, bilan vidéoludique. Concept simple: je prends les douze mois de l’année, je retiens un jeu à chaque mois, et j’en parle plus ou moins longuement. A la fin de l’article je fait un bilan plus concis des autres jeux et voilà. Pas de mois d’août couvert cette année puisqu’août 2012 a été couvert l’an dernier. Ca fait 5200 mots. Préparez-vous. Septembre 2012 Rock Band Blitz   On ignorait encore en septembre qu’on entrait dans la phase d’agonie de la bibliothèque Lire le billet. Lire le billet.

Quelle idée de foutre un gamin sur un tracteur alors que y’a des zombies partout dehors

Quelle idée de foutre un gamin sur un tracteur alors que y’a des zombies partout dehors

Je me souviens encore d’un numéro de Joystick datant du début du siècle qui parlait dans ses pages de Fahrenheit, a l’époque prévu en « format épisodique » d’après son créateur, David Cage. Cinq ans plus tard le jeu sortait enfin, c’était pas du tout par épisodes et c’était un jeu un peu chiant dès que le héros sortait des toilettes ou il avait tué quelqu’un. Mais bref, le sens de cet exemple c’était surtout de signaler que les jeux par épisodes, je connais ça depuis au moins, pfrrr, douze ans. C’est pas que je vais faire genre j’ai de l’expérience et de la crédibilité mais un peu si quand même. Tin cet égo de fou.

Enfin bref, j’avais parlé en août dernier du comics Walking Dead que je m’étais bouffé d’un coup d’un seul lors d’un après-midi en stage d’assistant de bibliothécaire. Mon avis reste assez inchangé neuf mois après: c’est vraiment une oeuvre assez prenante, très bien écrite, très cruelle envers le lecteur qui va devoir s’habituer à voir tout le monde crever et donc, en général, une oeuvre assez excellente avec comme base le toujours très efficace coup du « yeah apocalypse zombie ! »

Donc voilà, je vais donc vous parler de l’épisode 1 du jeu Walking Dead.

WalkingDead04.jpg

Cette intro un poil pénible était juste là pour vous prouver que je sais de quoi je parle puisque j’ai lu dans un Joystick d’il y’a douze ans les débuts du genre épisodique et que j’ai lu y’a neuf mois le comics qui sert de base au jeu. Je suis un vrai SPÉCIALISTE, j’avoue. Bon, promis, c’est la dernière fois dans l’article que j’essaie de faire semblant que je suis mégalomaniaque.

Lire le billet.