Archives de
Étiquette : xbox360

Au fait, j’ai découvert que King Kong était un bon jeu

Au fait, j’ai découvert que King Kong était un bon jeu

KingKong05.jpg

Sorti en 2005 en même temps que le film de Peter Jackson sur quasiment toutes les consoles de salon possibles de l’époque (PS2, Xbox, Gamecube, Xbox 360, PC), le jeu King Kong a une histoire assez intéressante derrière lui: Peter Jackson assez impliqué dans l’affaire, Michel Ancel à la direction artistique et surtout un délai très réduit pour faire le jeu, estimé entre 18 et 12 mois. Je dois avouer que les premières images, présentées à l’E3 2005, m’avaient assez séduites et ce qui m’avait surtout chauffé à blanc c’était certains parti pris du jeu dont principalement l’idée d’avoir zéro interface à l’écran. Eh, à l’époque, c’était assez novateur. Même encore aujourd’hui ça l’est un peu, note.

Du coup après six ans à attendre, je l’ai enfin chopé sur 360 dans l’idée d’y jeter un oeil, enfin. J’ignorais si le jeu avait bien vieilli mais ce que j’ignorais au final c’est si King Kong était un jeu intéressant ou pas. Tout ce que j’avais retenu des critiques de l’époque c’était des reproches sur sa durée de vie, qui ne devait guère dépasser les six heures. La bonne nouvelle c’est que je l’ai fini en dix heures. La mauvaise nouvelle c’est qu’il a un peu vieilli graphiquement. Mais la très bonne nouvelle c’est que ça reste encore aujourd’hui un jeu particulièrement intéressant à jouer, et je vais tâcher d’expliquer pourquoi.

KingKong02.jpg
Un jeu où on brûle des ronces.

Lire le billet.

Ma Xbox360 – Heterosexual Life Partner

Ma Xbox360 – Heterosexual Life Partner

Le W parlait de zombies, de World War Z et de Walking Dead ! Le X parlera… de jeu vidéo !

La 6e génération de consoles, je l’ai passée fanboy de Nintendo, pour une raison claire et simple: j’en voulais à mort à Sony de m’avoir fait acheter une PS2 à la lentille morte au bout d’un an et je considérais la Xbox comme une machine laide et bâtarde, dédiée aux riches et sans interêt. Et puis, il faut dire, déjà à l’époque si on trainait sur des forums un peu vidéoludique et peuplé d’adolescent, il fallait montrer patte blanche, ce qui voulait dire que vous DEVIEZ avoir un constructeur à défendre et participer à une grande guerre de fanboys pour savoir qui qui a la meilleure console. Aujourd’hui, je me suis assagi et j’ai un peu de mal à être aussi véhément et agressif envers Sony et Microsoft qu’avant, de même que j’ai au final plutôt du mal à être agressif envers l’industrie vidéoludique tout court. Electronics Arts est devenu sympa, ciel quoi. Y’a que Bobby Kotick qui est devenue une cible, mais eh, on tire pas sur la grosse ambulance.

Xbox02.jpg

Bref, il y’a trois ans, le 5 Août 2008 pour être précis, je faisais mon premier pas vers la nouvelle génération en m’offrant, grâce à l’argent gagné durement en obtenant mon bac, une Xbox 360 ! Avec à côté trois jeux: Forza Motosport 2, The Darkness et Perfect Dark Zero. Je me souviens l’avoir acheté sur un coup de tête quasiment, en me disant un dimanche soir « j’ai assez pour me payer la 360… après je pourrais économiser pour Rock Band… allez, je l’achète DEMAIN. » Et, forcément, lundi après-midi, j’y vais avec mon père parce que je me vois mal trimbaler une console dans le car campagnard qui me lie à la ville. Sauf qu’un lundi de mois d’août, vous visualisez le fail: mon magasin indépendant ? Pas de Xbox. L’autre magasin indépendant ? EN VACANCES. Le suivant ? AUSSI EN VACANCES. Game ? « On a plus que des Xbox 360 Arcade. » Fnac ? « Revenez fin août. » C’était un peu la dèche. Et au final, je vais chez Game acheter une 360 Arcade et un disque dur à part – j’ai juste assez pour – et, surprise, ils trouvent une Premium dans la réserve. Parfait !

S’en suit alors une histoire d’amour que je vais vous raconter.

Lire le billet.