Mangas & Animes

Blanchissons un peu


T’as vu mon mug ? Il en impose, hein ?

Loin de moins l’idée de dire du mal de Bleach – je suis un fan assez hardcore de cette série- mais il y’a de quoi être franchement déçu du boulot que fait -ou n’aurait pas du faire- le studio Pierrot depuis maintenant début décembre 2006 sur une de leurs séries phares – Bleach. Je n’attaquerais pas ici les HS des Bounts, qui durèrent un an et furent à peu près réussis, très franchement. (l’épisode de l’hopital, l’épisode du duel entre Mayuri et le vieux pépé, l’épisode du duel Ichinose / Kenpachi)

Non, c’est trop facile, AMHA, de dire du mal de ses HS qui furent, je le répète histoire d’être bien entendu, réussi. C’est l’après qui me gène. A partir de l’épisode 109. Quand ça reprend à peu près le cours du manga. Surtout maintenant, à un moment où le manga s’enfonce dans la félicité avec un arc Hueco Mondo qui devient de plus en plus viagrisant au fur et à mesure que cela avance (Nell… N’noitra… Ulquiorra… Grimmjaw… Szayel… Aaroniero…)

Je m’en vais donc m’attaquer, humblement, à une cible encore une fois relativement facile: l’adaptation qui commence à virer au cauchemar. Spoilers insaïde. Comme il s’agit d’épisodes racontant des choses pas encore sortis en manga en France, je préviens juste.

Bref, et Dieu créa le verbe. Il y’a une manière très rapide de montrer la chute de qualité des épisodes de Bleach: le septième opening. Personellement, je suis un grand fan des openings de Bleach. Et il me fait très mal au coeur d’avouer que les gens qui ont fait cet opening sont sans doute les mêmes qui ont fait le troisième opening de la série. Une tuerie qui a tout compris à Bleach. Qui a compris que ce qui faisait la force de Bleach c’était ses personnages. Que ça ne tournait pas autour d’Ichigo seul. Que tout autour du shinigami roux il y’avait des tas de gens charismatiques qui mériteraient eux-mêmes des séries à leur nom. Cet opening avait tout compris. Les autres avaient à peu près repris cette idée, mais moins bien, et celui-là échoue péniblement. Les Espadas sont rapidement torchés avec un travelling aussi rapide que Jacques Martin au 100m (il est mort ? Justement) le tout assorti d’un effet noir et blanc que GTO avait déjà ridiculisé en maître. On n’a d’yeux que pour Ichigo. Ichigo court. Ichigo court dans le désert comme un lapin. Ichigo court dans un couloir. Ichigo court dans un couloir avec son masque d’hollow. Ichigo court à travers le ciel droit vers Aizen. Ichigo se la pète pendant que ses 4 copains sont sur des pilliers. Et on a aussi Inoue qui se noie symboliquement.

Vous me direz, si vous êtes un peu informé: « Eh mais sale con (ho vous êtes bien incivil) ! C’est normal qu’on voie qu’Ichigo: pendant tout ce temps y’a que lui et on voit pas des masses d’Espadas au combat avant un bon moment. »

Réponse: Cela n’avait pas empêché l’opening 2 d’exister. Opening que j’ai beaucoup de mal à apprécier mais qui avait au moins le mérite de présenter le gotenseishin de manière un peu plus animée qu’un travelling arrière qui, excusez moi du peu, est violemment statique de surcroît. Quitte à inventer de plus des situations inédites (genre à l’époque je pensais que cet op spoilait un combat Chad / Soifon & Ishida / Hitsugaya. C’est dire le truc. Du coup j’attendais avec impatiences ces deux confrontations, quoi).

De même, pourquoi QUE Ichigo et QUE Aizen ? Y’en a d’autres des types… Pourquoi ne pas exposer un peu Ishida, Chad, Renji & Rukia et pourquoi pas ATTENTION SPOIL DE LA MORT QUE VOUS ALLEZ PLUS EN DORMIR un peu plus Nell & ses potes et surtout les Privaron Espadas qui arriveront sous peu ?

Et là réponse: Parce que Studio Pierrot a merdé à mort l’opening 6 en montrant déjà ça. Regardez le. Clairement: c’est cet opening qu’il aurait fallu pour l’intro du Hueco Mondo et donc à la place de l’opening 7. Mais clairement. Tout y est: l’espada devient très mystérieuse avec -encore et déjà- un travelling arrière mais maintenant super rapide. Ca paraît tout con mais ça rend cette dite espada 14 000 fois plus bandante et intéressante qu’avec un putain de travelling soporifique -et oui je fais chier avec ce travelling de merde mais franchement quel gâchis horrible- ! Et surtout, et là on a affaire AMHA à un putain de Time Paradox, on voit déjà le Hueco Mondo, on voit déjà Inoue du coté d’Aizen, on voit déjà les cinq shinigamis qui vont traverser les épreuves, on voit déjà à peu près leurs capacités. Ayé, là, c’est bien présenté. Mais non, ils ont choisis cet opening pour gérer toute la partie du combat terrestre contre les arrankars. Alors qu’un autre opening aurait pu être envisageable, et qui aurait mis en valeur les personnages principaux de cette partie (en gros les 5 shinigamis du gotenseishin qui viennent aider Ichigo, Urahara & Isshin Kurosaki et éventuellement GrimmJaw, Yammi, Luppi et Ulqiorra). Mais non, ils ont préférés anticiper.

Et là, en outre, tant que j’y suis sur cet opening, c’est une preuve que le Studio Pierrot a ici grave merdé en foutant un opening qui, a 90%, parlait de choses qui ne concernaient pas encore les épisodes qu’il présentait: comme si le studio n’avait pas planifié ses épisodes. Du gâchis, vous dis-je.

 » »Matsumoto, c’est Hitsugaya Bauer, tu peux filer les infos sur cet arrankar relou ?
– Zut, quoi, déjà l’heure du cliffhanger ? » »

Les HS. Après avoir réussi les Bounts, j’étais assez impatient à l’idée de voir quels HS ils allaient nous offrir pour pas rattraper trop vite le manga.

Je fus très vite déçu. Tout d’abord on nous offre l’histoire d’un Arrankar ayant un pouvoir fort intéressant: celui de se démultiplier et, en plus, de pouvoir prendre la forme des esprits qu’il dévore. L’idée et le potentiel pouvait être intéressant, vraiment. Mais c’est oublier que donner ça à des stagiaires était une mauvaise idée. Une très mauvaise idée.

En gros oui, si vous suivez cette image, vous pouvez vous dire « Ah ouais, quand même, il est puissant… ». Mais non. Parce que déjà, l’animation ne suit pas, et on en arrive au paradoxe débile: il y’en a qu’un seul à la fois qui attaque le shinigami, pendant que les autres restent fixes à regarder les mouches (et quand je dis fixe c’est FIXE. Vraiment FIXE.) Cela rendant très vite l’histoire absurde, et l’arrankar ultrabalèze en même temps. Tir loupé. Mais ça ne s’arrête pas là, puis qu’on nous offre l’histoire de deux enfants esprits. Déjà on tombe sur la crétinerie de shinigamis qui, au lieu d’envoyer les esprits a la Soul Society, préfère les laisser en « vie ». Mais en plus l’esprit de la soeur se révèle cacher une des formes de l’arrancar. Le potentiel de l’idée sera démoli par le fait qu’on capte au bout de 2mn le truc à cause de sous-entendus tellement stupides que les scénaristes ont voulus nous le montrer au stabilo. Et du coup la grande scène dramatique de séparation entre les deux enfants disparait sur le coup.

Notez que dans l’image que j’ai mise, c’est le jeu du « retrouve tous ceux qui se ressemblent ». 😉

Si les HS s’étaient limités à cette histoire, ok. On nous offre ensuite 3 ou 4 histoires indépendantes ‘(dont le fameux épisode dit « Hitsugaya fait du foot », un nanar digne du site qui lui est dédié), puis des autres HS scénarisés de 2 épisodes, avec une bande de bras cassés arrancars totalement inventés qui nous foutent les boules en tuant un faux Ulquiorra.


Moustachu cherche charisme.

Au final, deux épisodes stupides, lent, mou, et qui au moins le mérite de montrer que les trois peluches des HS Bounts servent encore à autre chose et ne servent pas qu’a faire chier l’auditeur en faisant de l’humour pas drôle. Reste qu’on aurait pu espérer la mort de celles-ci. Dommage. Ah, et puis bon, on voit Matsumoto combattre encore un peu plus, même si l’animation de la poitrine de notre idole mammaire laisse à désirer.

Bien, si il n’y avait que les HS tout le monde serait content. Non, des scènes clés du manga laissent aussi à désirer. Le plus pathétique sera la divulgation de la vraie identité du père d’Ichigo, divulgation démolie à coup de marteau pilon par un ending qui spoile le choc un épisode avant, par l’interruption des trois peluches boulets, par une animation et un graphisme effectué par un stagiaire chinois à 03h du matin et par une musique à coté de la plaque.

Mais dans tout ça, des bons moments: le combat Leones / Ikkaku est une putain de grosse beigne dans la gueule. Une animation époustouflante, un nouveau thème flamenco qui déchire sa mère, une mise en valeur ultra puissante du bankai de bourrin du chauve, et moults autre chose. De même à coté, le combat entre Ichigo et GrimmJaw est violemment réussi, avec des ralentis bien foutus, de la musique qui dégomme, et deux trois détails qui font la différence.

Et surtout, et c’est pas être fanboy que le dire, mais l’épisode 139 est réussi sur tous les points. Et 4 arguments me confortent dans cette idée:

Et c’est peut-être ça le pire: on a le droit, du 109 au 146 à huit ou neuf épisodes d’une réussite indéniable. Alors pourquoi le reste n’est que du moyen, du baclé, du HS stupide ?

Baclé. C’est peut-être ça qui désigne le mieux tout ça. Preuve en est, finalement, un épisode dont j’ai préféré me contenter du streaming au lieu du simple ddl: le 144. Episode censé montrer l’entrée des persos dans le Hueco Mondo. C’est important. C’est un symbole. Et bah non. C’est animé avec des pieds, les personnages ont l’air d’aller aussi vite que Jacques Martin (running gag), le combat -déjà pas folichon dans le manga- est ici ridicule, Iceringer ne ressemble plus à grand chose et caetera.


Pour son beau teint, Aizen utilise de l’autobronzant Nivea.


GrimmJaw… Ton masque… Il fait tiep… tu devrais demander aux dessinateurs qu’ils te fassent des vraies dents.
Ouais je sais mais j’suis parti sur le tournage vite, j’avais pas mon vrai masque…

Enfin, bref, le plus amusant est que là, le 147 est déjà prévu pour être un HS, et ça risque de durer au moins jusqu’au 151. Comme ça. En plein Hueco Mondo. Inutile de vous dire que quand à la fin du 146 j’ai vu le gardien des sables -censé être bel et bien mort dans le manga- se relever une enième fois, j’ai eu très peur. Que va t-il se passer… On ne sait pas… On ne sait plus…

Vivement qu’ils arrivent aux chapitres 260… Bon, sur ce, je vais faire mon trUe et retourner au manga ;-). Surtout vu ce que Tite Kubo nous sort en ce moment… (Nell *.*)

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

2 commentaires

  • Pounchinelo

    "comme si le studio n’avait pas planifié ses épisodes" bah oui, ils sont pas planifié, un peu comme Dragon Ball Z à une époque… Akira Toriyama en avait plein le cul de bosser sur l’anime. Résultat -> Anime avec des dizaines d’incoréhences et une version papier extraordinaire ! Le seul shonen crédible aussi bien en anime qu’en manga papier, c’est Yû Yû Hakusho.

  • starman

    Je suis bien d’accord avec toi, je suis plus d’une fois déçu. je me rappelle des 25 premiers épisodes que j’vais sur un dvd, et que je n’arrêtais pas de revisionner tant ils étaient bien foutus à tous les niveaux. Exemple : dans l’épisode 8/9, le shinigami qui vient voir Rukia n’existe pas dans le manga, pourtant il a parfaitement cohéré avec les évènements, et n’a pas été un stupide boulet que sont les mod-souls. si seulement ces 3 là étaient morts, ce serait un bon débaras. non mais je hais la scène de l’épisode 114 où on les voit, et qui sont là juste pour qu’on se rappelle qu’ils existent. non mais.

N'hésitez pas à commenter l'article~