Catch

WWE TLC 2009 – Un Edge vous manque, et tout est dépeuplé

You think you know me ?

Expliquons d’abord le titre: ouais ok, je m’attendais VRAIMENT au retour d’Edge durant TLC. Même a une petite apparition. Parce qu’il était à la FCW jeudi dernier, que le TLC était un peu son terrain de prédilection, que Jericho & Christian – les deux personnes avec qui il est le plus suspectible d’interagir dès son retour – étaient présents dans des matchs sans disqualification ouverts à des coups de mains ou des coups de putes de l’extérieur. Et comme la WWE jouait sur nos nerfs en mettant Edge traversant une table comme illustration du ppv sur leur site, j’y ai trop cru. Du coup, je n’ai pas apprécier ce TLC comme il le fallait. Dure est la vie du fanboy.

Sinon, je met fin aux chroniques « mensuelles » catchesque. Trop rude, trop chiant, trop répétitif. Désormais je reviendrais après chaque ppv sur le ppv en lui-même et toute sa construction. C’est beaucoup plus classique, beaucoup plus simple, et potentielement beaucoup plus intéressant. Et aujourd’hui y’a de quoi dire beaucoup après un excellent TLC 2009 qui se place facilement avec Extreme Rules et No Way Out dans le top 3 des meilleurs ppv de l’année. Ah ouais c’est comme ça chez nous, on classe direct.

Enfin pourquoi je dis « nous/on », alors que JE.

CA IMPOSE LE RESPECT
Et meilleure déco de l’année: c’est un signe !

Bien alors déjà ouais, j’avoue que le concept même de TLC me rendait peu jouasse, j’en parle depuis quelques temps. Mais quand on a vu le ratage Hell In A Cell qui a juste réussi a démolir et désacraliser A JAMAIS le concept même de Hell In A Cell, et le semi-loupage Breaking Point, dur de ne pas être flippé a l’idée de voir un ppv dédié aux tables, chaises et échelles se ramener. Et au final, ça se passe plutôt bien. Car il n’y a pas que des matchs a stipu, car ils ont fait tout le tour de la stipulation avec des matchs à échelle, à table, à chaise et même des fusions des 3 et évidemment la carte était bien écrite et bien agencée afin d’éviter le plus possible une certaine forme de lassitude.

Et puis surtout ça passe mieux très simplement parce que comme tout le monde je kiffe les tables, les chaises et les échelles.

Ce qui est plutôt pratique vu que c’est le thème du pay per view. Enfin bref donc.

Commençons dès maintenant par la ECW. De plus en plus critiquée, sa disparition pourrait ne pas tarder. Bienfait ou méfait ? Eh bien je ne sais pas. J’avoue que ces derniers temps l’ECW est globalement peu impressionnante et mériterait un bon coup de karcher dans la face, ce qui est dommage si on se souvient de la qualité du roster qui s’y trouvait encore mi juin dernier, avec des Finlay, des Swagger, la Hart Dynasty tout ça. Aujourd’hui ne subsiste plus que Christian, un Regal impérial… et puis c’est tout. Personne d’autre ne semble avoir une crédibilité, écrasés par ces deux maestro qui étaient déjà là en 1999. Les rares personnes ayant du GROS potentiel se barrant dès qu’ils peuvent (Sheamus, Swagger, la Hart Dynasty) vers de plus belles contrées. Pour le reste, la WWE peine à imposer des Tatsu (dont on ne retient que l’entrée), des Archer ou des Ryder aussi bien qu’ils arrivaient à imposer des Tyson Kidd, des Swagger ou des Sheamus en un peine un mois.

Bon du coup, Christian Vs Shelton Benjamin quand on m’a annoncé ça j’étais « mwirf faut bien faire tourner les mecs qui vont se faire humilier contre Christian », après tout depuis juin ça a pas manqué entre Dreamer, Ryder, Regal, Regal, Tatsu… tout le roster a eu sa chance limite. Donc que ce soit le tour à Shelton, ok normal, surtout que je le voyais a son arrivée comme un sérieux prétendant. Par contre, annoncer un Ladder Match. OK ATTENDEZ LES MECS LA ON TIENT UN GROS CONCEPT. Shelton Benjamin qui est donc un expert de l’échelle, Christian qui se démerde pas mal du tout non plus, des promesses de voler le show, une rivalité respectueuse pas a jeter tellement cela se faire rare, ok cool je prends. Et au final, match. de. fou. Un peu de temps a partir, surtout quand le match est « interrompu » pour éponger le sang de Christian, scène aussi pathéthique que castatrice. Ouais j’aime bien quand ça saigne, je suis comme ça, mais autant parfois certains bladings étaient vraiment too much, autant parfois quand ça pisse un peu faut laisser quoi. Enfin bref.
Mais le match ne s’en est pas tellement sorti brisé et hop, vas-y qu’on brise des échelles, qu’on en pose a des endroits stratégiques, qu’on se file des coups de fou, qu’on chute du haut des échelles, qu’on s’en prend dans la face… ça n’a pas arrété, c’était du débauché, du fou, et c’était donc proprement excellent. On le nomme match de la soirée, peut-être que c’est lui, même si je n’y ai pas ressenti la tension que j’ai ressentie tout au long du main event.

Bref bravo Christian, comme d’habitude tu surnages, maintenant va falloir aller plus haut. D’autant que là l’ECW annonce le tournoi Homecoming qui peut être très intéressant (8 anciens ECW qui s’opposent à 8 membres actuels du roster, dans le but de choper une place pour le titre, bandant ! Allez CM Punk on est avec toi ! – car il en fera partie, c’est certain), ce qui pourrait être une bonne occasion de refiler la ceinture a quelqu’un d’autre et de te concentrer – genre par exemple – SUR UN CERTAIN TITRE TAG… AVEC UNE CERTAINE PERSONNE… argh excusez moi mon fanboyisme qui m’attaque, encore.

HohoPereNoel.jpg
Quand le père Noël vient offrir un match ECW, il tape dans du lourd.

Second match de la soirée, Morrison contre McIntyre. Là encore du haut niveau, malgré là encore un début assez lent, le match se lance ensuite a fond la caisse pour se révéler tout a fait bon, concluant sur un léger coup de pute de McIntyre mais une victoire au final plus clean que la moyenne. Un match un peu difficilement booké au final, booking qui pourrait justifier la haine des anti-McIntyre a son égard tellement son ascension semble parfois artificielle – exemple ce match pour le titre IC un peu sorti de nulle part deux semaines avant le ppv. Mais en l’occurence, Drew McIntyre a une telle aura et un tel style que moi de toute façon je reste pantois devant cet homme et lui pardonne tout. Pour le moment. Et son obtention du titre me fait vraiment plaisir tellement cela pourrait de bonnes choses. Morrison n’est jamais aussi bon qu’en contender après tout, comme pas mal de personnes de la WWE.

DrewLaClasse.jpg
*bouffée de chaleur*

Smackdown qui d’ailleurs ces derniers temps tourne un peu a vide. J’ai l’impression que l’émission traîne toujours sur le même schéma chaque semaine avec ces ingrédients dans un ordre à chaque fois différent: humiliation hebdomadaire d’Eric Escobar (dont on en a pas grand chose a foutre), match sans aucun booking et aucun sens entre des mecs qu’on sait pas quoi enf ait (Truth, Finlay, Knox tout ça), Morrison qui combat un type différent a chaque fois (mais là ça va ptet changer), matchs divas, un mec qui rappelle que Undertaker c’est du mou de chat, discours extraordinaire de CM Punk et puis voilà. Parfois on a le droit a un peu de Jericho mais bon.
Et du coup c’est le seul moment du billet pour parler de CM Punk et de son association avec Gallows, anciennement Festus, introduit dans un segment assez épique – comme d’habitude avec CM. C’est dommage qu’il ait perdu la trace du titre mondial mais tant qu’il nous régale sur le ring et en dehors on ne lui en veut pas. Et donc désormais le bon vieux Punk se lance dans le combat par tag team. Ce qui est ambitieux ! … mais a Smackdown est assez problématique vu que la seule tag team déclarée qui y traîne c’est d’autres heels. Non je considère même plus la Cryme Time comme des lutteurs, j’en suis à ce point là. Si au moins ça permet a des Finlay, des Truth ou des Hardy de servir, ok, mais faudra plus d’ambitions pour cette tag team.
Comme le titre tag par exemple.

A noter aussi une intéressante rivalité entre Kane et Knox bien que y’aurait bien plus de potentiel a les foutre ensemble qu’a les opposer, mais ça c’est mon avis. Je m’écouterais, je ferais du tag team avec tout le monde c’est dingue.

Et donc, le titre mondial de Smackdown. Alors là pas grand chose à en dire, on est dans du très classique, mais je confirme une fois de plus que Batista heel EST une bonne idée. Ca reste bien plus efficace, et cette fois-ci on le hait vraiment pour quelque chose. D’autant que pour une fois, sa rivalité avec l’Undertaker est bien branlée et ne fait pas tellement dans la redite, d’autant que le Batistouille est plein d’assurance et s’y croit vraiment, même si a la fin, comme tout le monde, il fuit quand le mec apparaît dans le noir. Ce qui a donné un match de chaises a TLC assez…

… moyen. C’est peut-être le point faible de la soirée, d’autant que le streaming a laché à ce moment là pour le seul instant de la soirée. Mais je reste assez opposé à l’idée de voir Theodore Long intervenir tous les 3 ppv pour tout et rien maintenant. Il intervient a The Bash pour l’annonce la plus épique de l’année, il intervient à Breaking Point pour baiser Undy et maintenant il intervient pour baiser Batista. Theodore Long tient vraiment peu a sa peau. D’autant que je reste assez hostile aux annulations de décision d’arbitre. Merde, si ils sont de vrais hommes, ils discutent entre eux a l’émission suivante et puis c’est tout. D’autant que ça nique le suspens: si le match redemarre ce n’est pas pour que le baiseur gagne a nouveau. Quoi Orton Vs Cena a Summerslam ?

Le match en lui-même ? Muirf.

TheodoreSniper.jpg
Ne bouge plus Batista, le bâtiment est cerné, repose cette ceinture immédiatement et repars te faire sodomiser a sec sur le ring.

Reste que l’Undertaker fait un champion assez logique, mais trop logique pour être, du coup, mémorable. Ouais je sais c’est tendu par les cheveux ce que je dis mais il va falloir le retour d’une CERTAINE PERSONNE pour remettre a niveau la hiérarchie. MAIS SI VOUS VOYEZ DE QUI JE PARLE.

En parlant de Smackdown donc, on peut aussi parler des divas avec la bonne nouvelle du jour: Mickie James n’est pas championne ! Youpi !

Nichons.jpg
« Allez grosse cochonne, montre tes nichons à la caméra, moi j’en ai pas tellement je suis parfaite physiquement ! »

Le problème c’est que quand cette brindille nommée Michelle McCool se met à se manquer du poids de Mickie James alors que si y’en a bien une des deux qui est bandante ce n’est certainement pas elle, on est censé prendre en pitié la pauvre Mickie… qui est juste insupportable. Non mais c’est perso hein mais sa gueule, sa musique d’entrée de merde, son style moyen lent, tout en elle m’exaspère. Du coup toute la « feud » m’a exaspérée. Maintenant refilez la ceinture a Beth Phoenix et faites plus chier. Voilà tout ce que j’avais a dire sur les divas pour ce ppv. Ah si, le match était tout de même plutôt fun a voir et loin d’être chiant. Sauf que le booking me l’a rendu totalement antipathique.

Mais voilà, on peut passer a RAW du coup. Et là attention, mon dieu, je n’y crois pas, je vais dire du bien de RAW !

Commençons par le match pour le championnat WWE. Et là attention putain: JESSE VENTURA BORDEL. Le mec me disait pas grand chose (je n’y connais que dalle sur le catch d’avant l’ere attitude je dois l’avouer) mais il a juste complétement volé le RAW de 3h qui a suivi Survivor Series. Déjà en refilant vraiment sa personnalité au show, se posant comme un révolutionnaire qui veut donner sa chance aux petits n00bs qui ont jamais touchés une ceinture mondiale. S’en ai suivi un très sympa tournoi entre sans ceintures fixes, avec du Kingston, du Legacy, du Swagger, du MVP, du Henry, du Finlay (!)… et une battle royale très très jouée avec évidemment un vainqueur stratégique qui se dégage très vite tellement on le voit éviter les autres dès le début du match: Sheamus !

Le fringant irlandais, profitant du bordel ambiant pour s’imposer et gagner se retrouve en plus très vite en tête de peleton après la signature du contrat avec Cena en l’enfilant dans une table sous les applaudissements de Ventura. Un Ventura qui en a profité pour dire tout ce qu’il avait sur le coeur, ce a quoi le démocrate Cena a répondu de la manière habituelle: en s’apprêtant à le menacer physiquement au mieux, a lui foutre un STFU au pire. Niveau dialogue on a connu mieux, hum ?

Un Cena tout aussi diplomate la semaine suivante avec Carlito faisant son grand retour et venant un peu chouiner soit disant Cena serait trop omniprésent. Réponse de Cena ? Un STFU dans la gueule, merci d’être venu. Comme d’habitude, comment est-on censé supporter un connard pareil ? COMMENT ?

Mais ne crachons pas trop, car la construction du match fut très réussie, a coup de gros discours de Cena, de réponses endiablées de Sheamus tout ça pour un match qui se révéla fort intéressant, entre autres grâce à une stipulation qu’on ne voit que trop peu, malgré son caractère imprévisible qui devrait faire la joie des bookers et des spectacteurs. Et là pour de l’imprévisibilité, on a été servi. C’est convaincu d’une victoire de Cena que j’entame la vision du match, a la moitié du match je suis forcé d’admettre qu’une victoire de Cena serait amplement justifiée, et quand je sens le coup final venir… scratch la table.

CenaHaha.jpg
J’ai mis cette image en fond d’écran.

Alors je ne sais vraiment que penser, d’autant que tout semble fait pour faire penser a un accident, a une glissade, a une chute non souhaitée, ou alors a une mauvaise synchro entre les deux hommes (mes compères du cahier du catch ont signalés qu’une table était placée juste derrière Sheamus), donc je reste circonspect, surtout que tout est fait pour nous foutre sur le cul, un peu comme a Summerslam durant le mémorable Orton/Cena et cette intervention mystère d’un type du public qui rendait vraiment confus. Du coup Sheamus est champion et cerise sur le chapeau dès le lendemain dans RAW avec Cena qui s’excuse la queue entre les jambes et n’invoque pas de rematch. Sheamus est donc champion pour un bon moment encore, et c’est plaisant.

Pourquoi plaisant ? Parce que ça change un peu. Ce que je me suis toujours plaint avec RAW c’est que c’était continuellement en boucle la même feud pour le titre entre les quatre même clampins que sont Cena, Orton, HHH et Batista. Batista parti a Smackdown, HHH occupé avec un autre titre, Orton mis de coté et Cena aussi, ça libère un peu l’espace et toutes les folies sont à imaginer pour le prochain opposant de Sheamus. A commencer par un certain ghanéen assez exceptionnel…

En effet, avant-dernier match de la carte, ce Orton / Kingston a tenu toutes ses promesses et a fini d’achever le grand travail de crédibilisation de Kingston qui est maintenant un homme, un vrai. Un match assez extraordinaire, toute en agilité, en coups impressionnants, en tombés, en finishers de folie, et une victoire obtenue clean par un Orton qui se montre soudainement plus que libéré: il est désormais juste jouissif a voir sur un ring, et c’en est plaisant.

PetitSoumis.jpg
… du coup y’a des trucs dont il a plus besoin et qu’il va pouvoir dès maintenant mettre à la poubelle. Dibiaise l’a très bien compris.

Là encore, a voir si cette feud va continuer (ce qui pourrait devenir lassant) ou si les deux hommes vont se trouver de nouveaux ennemis. Si pour Kingston, il est indéniable qu’il mériterait d’affronter le méchant Irlandais tout blanc, pour Orton ça serait plus compliqué. Peut-être un face-turn ? Il en aurait le potentiel et l’aura. Peut-être encore Cena ? Mais ce serait du gachis. MVP ? Mark Henry ? Primo ? Lol ? Et oui, RAW a encore un manque certain de GROS faces, HBK et HHH occupés à faire autre chose de leur vie. Pourtant une feud HBK / Orton ça serait biiiiiiiien.

Enfin finissons donc sur… hoho ! Le TLC match qui opposait Jeri-Show à D-Generation X.

Meeeeh.jpg
Meh.

C’est en dominants que JeriShow arrivent à TLC: après avoir pas mal défoncé la DX, que ce soit sur le ring ou en dehors avec des phrases assassines et efficaces, il y’avait de quoi avoir espoir pour eux. Surtout que la DX d’en face, commençant peu à peu a devenir une émission de télé-achat ambulante (le pire c’est qu’elle assume, mais donnez leur des tartes quoi) et toujours pas drôle, peinait vraiment à me convaincre – surtout que hein, la DX sur le ring, à part Hell In A Cell, ça me dit pas grand chose. Bref. Mais surtout c’est nourri avec un espoir sans fin que j’ai maté le combat: une intervention SURPRISE d’une CERTAINE PERSONNE.
Elle n’est jamais venue. Bon tant pis.

Après le match a été un BON TLC. Ca partait dans tous les sens, ça brisait des trucs, ça se releve, ça se monte, des trucs sont tentés, des bumps sont effectués, rien à redire, c’est un match qui sera très sympa a revoir et quand on y rajoute toute la grosse tension que crée le principe même du match d’échelle quand on est un fan hardcore d’une des deux équipes, ça en fait le truc le plus mémorable d’une soirée qui en demandait pas autant. Des moments comme Jericho qui monte sur le Big Show pour tenter de choper les ceintures mais perd par incapacité à regarder en bas, c’est fort. Ce qui est moins fort est le fait qu’il se prenne la table pas comme prévu mais ça ce n’est pas si grave, ce sont des hommes.

La victoire de D-Generation X est assez surprenante. Déjà parce que c’est le premier titre obtenu par l’équipe qui existe pourtant – par intermittance – depuis la fin des 90s, ensuite parce qu’elle n’est pas spécialement présentée comme très dominante et se contente vraiment de toute la promo de Noël, et enfin parce que cela coupe net le push de JeriShow… pour ne pas dire tuer l’équipe !

En effet le lendemain à RAW, JeriShow invoque le rematch, DX provoque dès le début du match une disqualification, JeriShow gagne mais ne chope pas le titre, la clause de rematch est morte et on indique gentiment à Jericho de déguerpir de RAW car il n’y a plus la moindre place. L’avenir de l’équipe est donc très compromis avec un Jericho persona non grata à RAW, une équipe incapable de postuler pour le titre puisqu’ils n’ont plus de clause de rematch et donc une équipe divisée, d’autant que Jericho aurait déjà commencé une rivalité avec… Khali.
Bah tout cela n’est qu’une transition vers une rivalité avec UNE CERTAINE PERSONNE. Je le crois fort.

Pour revenir très vite au segment de DX dont je parlais plus haut, il est assez dégueulasse, avec un Jericho juste dégouté a mort et foutu dehors en slip par tout le gang des jobbers de la WWE, habillés pour l’occasion aux couleurs de DX comme si c’était pas déjà assez suffisant comme ça de ne pas avoir assez d’identité. J’ai failli pleurer. MAIS GENRE VRAIMENT HEIN. Et y’a rien à dire, je pardonne jamais aux faces d’êtres des gros connards. ET LA JE PARDONNERAIS PAS.

DX ALLEZ CREVER.

Bonne nouvelle du coup: ils commencent une rivalité avec la Hart Dynasty. ENFIN ! Enfin parce que ces jeunes canadiens pleins d’avenir méritent vraiment d’exister encore plus à la lumière du jour et une rivalité avec la DX leur sera vraiment profitable. D’autant qu’on parle là des élèves de Bret Hart… opposés à un certain Shawn Michaels… et avec des rumeurs de plus en plus insistantes selon laquelle Bret Hart passerait bientôt redire bonjour à la WWE, il y’a BEAUCOUP DE PROMESSES.

Bref, TLC fut un ppv parfait pour trois raisons:

  • Il fut excellent techniquement
  • Il a parfaitement joué avec les émotions des gens
  • Il lance plein de promesses

Maintenant cinq semaines à tirer avant ce qui est le ppv préféré d’énormément de personnes, moi y compris: le ROYAL RUMBLE. PPV qui, je l’espère, verra le retour triomphal d’une CERTAINE PERSONNE.

Maaaaieuh.jpg
JE M’EN FOUS JE REVIENDRAIS MASQUÉ EN ME FAISANT APPELLER THE RIPPER OU CALGARY MASK ! ET JE DEMANDERAIS AU SHOW DE METTRE UN MASQUE ET DE S’APPELLER THE BEAUTIFUL NIGHMARE ! JE SUIS LE MEILLEUR A TOUT CE QUE JE FAIS BORDEL !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

N'hésitez pas à commenter l'article~