Mangas & Animes

Dites, vous saviez que y’avait pas encore de bilan annuel d’openings ? Du coup je le fais tiens.

Salut ! Tu n’es pas encore dégouté par les bilans annuels / best of de l’année / meilleurs moments de l’année ? Alors prends un siège, assis-toi et n’hésite pas à écouter Tsumugi en soirée cette semaine: y’aura des trucs sympas dessus. Bien, alors tu es conscient du fait que l’année – et même la décennie – s’achève, et qu’il faut par conséquence avoir le devoir moral, quand on dispose d’un outil d’influence, de faire un bilan, un truc dans le genre. Et moi perso j’ai envie de dire: « ok. Parlons des openings. » Parce que les openings ça déchire. Parce que l’opening c’est très souvent ton premier contact avec une série, l’opening c’est la « vitrine » de l’animé, ce qui représente son camp lors des karaokés ou lors des… euh… articles d’Amo sur les openings.

Alors classons donc les openings de cette année en quelques catégories, du genre: « mémorable à jamais« , du genre « Très bien aussi« , du genre « ça aurait pu être mieux mais on va kiffer le gueuler en karaoké quand même » ou bien entendu « cet ending est franchement génial« . Donc voilà, et a priori vous n’allez pas être surpris par mon choix si je devais en décider un comme « meilleur opening de l’année ».

Les openings mémorables à jamais

Et évidemment, comme je suis d’un aspect pratique, je me limite à quatre choix, ce qui est pas trop mal:

Et je commence direct par mon choix comme « op de l’année, voire du siècle parce que je suis humble »:

Et c’est bien évidemment l’opening de Zan Sayonara Zetsubou Sensei. J’étais déjà un fan assez hardcore de Hito Toshite Jiku Ga Bureteiru, l’op de la première saison, et à chaque fois j’attends du lourd pour la série, comme tout le monde, en matière d’opening. Et là, dès la première vision de l’opening, enthousiasme de folie, la musique déchire (la voix de fou d’Ootsuki, accompagnée du choeur et de piano ? Acheté !), les images se fondent parfaitement dessus et en plus les images sont franchement riches en puissance. Tout est puissant de toute manière dans cet opening et foisonne de petits trucs juste méga géniaux: les barres de chargements sur le riff de guitare, le défilement des visages, la fusée qui s’envole et explose, les références à l’art ancien, le « kotooooobaaa » avec les visages en synchro, la fin trop mignonne-choupi-kawai-desu enfin bref.

Un opening qui en plus se gueule plutôt bien. Que demande le peuple ? Il devrait être spammé mais genre dès maintenant en convention & co.

Second gros opening sorti cette année et lui aussi visuellement une grosse beigne, en plus d’être super bien travaillé, c’est bien évidemment celui de Higashi no Eden, reprenant un single d’Oasis et en en faisant un petit AMV d’1mn30 avec images et défilement synchro à la batterie, visuel trèèès agréable, avec toute cette teinte violacée de bon aloi et surtout une capacité assez incroyable qui est de nous faire comprendre toute l’intrigue de l’anime en moins d’1mn10, pour peu que le public possède un oeil de lynx car les indices sont très bien distillées et se font voir au bout d’un petit nombre de visionnages. Bref, un immanquable – comme la série en elle-même.


Maria Holic

Encore du SHAFT avec Maria+Holic qui est un de mes plus grands coups de coeur personnel de l’année. Non seulement je kiffe – comme un béotien – la musique, mais en plus visuellement l’opening est top et la synchro est encore une fois au coeur du truc. Si on devait néanmoins indiquer un bémol au bordel, c’est qu’il nous ment, en nous faisant penser que tout tourne autour de Mariya alors que non au final. Pour le reste, toute cette couleur, cette joie, cet amour, ces saignements nasaux… wonderfoule !

Salut, c’est le premier opening de Full Metal Alchemist Brotherhood ! Je suis très bien, très dynamique, sur une chanson loin d’être complétement à chier, et mon animation est de folie, t’as vu cette baston à la fin. Puis les personnages sont bien présentés, et t’as vu à un moment quand la musique s’emballe, tu trouves pas ça trop cool ? Bah oui je suis trop cool. MEC.

Openings « très bien aussi ».

Là on met juste un lien pour mater le truc, c’est la seule différence avec le reste.

K-On! – Cagayake!! Girls => Au moins on peut pas nier que l’opening présente bien l’anime: on sait exactement ce qu’on va regarder. Très rythmé, entrant facilement dans les esprits des personnes les moins bien protégées, et offrant une bonne humeur communicative, c’est un excellent opening… qu’on aura oublié très vite à cause de son ending, encore plus mémorable. Mais ceci est une autre histoire.

Bakemonogatari OP4 – Renai Circulation => Un opening qui fait fondre ce qu’il touche. Si l’idée initiale des openings de Bakemonogatari est assez géniale (un opening différent pour chaque héroïne de l’arc, et on attend encore l’OP5 dédié à Tsubasa) et en général loin de donner des résultats de merde (l’OP spécial Hitagi est assez superbe musicalement ; celui de la gamine au gros sac est méga agressif et l’OP3 est lui aussi méga cool), c’est l’OP4 dédié à Nadeko qui m’a le plus plu. Déjà parce que j’apprécie le personnage, mais qu’en plus c’est trop bien.

Kimi Ni Todoke – Kimi Ni Todoke => Un parti-pris graphique appréciable, une musique toute douce, prenant et addictif, l’opening Kimi Ni Todoke est le signe des soirées réussies.

Natsu No Arashi! => Il est très cheap dans sa construction, très cheap dans sa réalisation, peut-être même un peu cheap musicalement mais certainement pas cheap dans sa globalité et certainement pas avare en idées.

La Mélancolie d’Haruhi Suzumiya OP2 – Super Driver => Si on supporte le punk rock assez virulent d’Aya Hirano, on peut dès lors apprécier pleinement un excellent opening, tout en synchro, avec une belle et grande ambiance colorée et joyeuse, et des superbes onomatopées. Y’a même un truc à la fin du générique pour que des gens puissent imiter des gestes devant leur télé. Allez on l’a tous fait.

To Aru Kagaku No Railgun – Only My Railgun => Très vite devenu populaire, cet opening mérite plus où moins cet élan d’enthousiasme. Très rythmé, très dynamique, il apporte une véritable curiosité vis à vis de Railgun et, comme beaucoup, en a forcé pas mal à s’y mettre. D’où un certain « renouveau populaire » de l’Indexverse.

Spice and Wolf II – Mitsu no Yoake => Si il est moins beau que le superbe opening de la première saison (une maestria soit-dit en passant), l’opening de Spice and Wolf II reste véritablement superbe, surtout musicalement. Et surtout il donne vraiment l’envie de se lancer dans l’univers de la déesse loup (même si on pense tous que c’est un renard mais bon hein, on a tous fait cette erreur.)

Full Metal Alchemist Brotherhood OP2 – Hologram => Cette putain de baston à la fin. Globalement c’est un très bon opening ouais, rien à chier. Tout ça.

Xam’d Lost Memories OP2 – Back On My Feet => Sorti pendant la diffusion télé de la série, c’est un opening GRANDIOSE… mais qui spoile à mort. Et c’est son plus gros défaut.

The Tower of Druaga – The Sword of Eruk – Questions!? => Je dois être genre le seul type au monde à trouver cet opening assez génial et franchement parfait sur quasiment tous les points mais tant pis, j’assume.

Opening que ça aurait pu être un peu mieux mais je kiffe quand même

Kobato. – Magic Number => La musique est extraordinaire (-sisi srsly-) et globalement l’opening accroche très bien avec l’ambiance de Kobato et ne nous ment guère sur la marchandise. Seulement, je continue à trouver que ça manque un peu de dynamisme à certains moments, ne serait-ce que durant le refrain. Ca ne m’empêchera pas de l’adorer mais argh. Avec un peu de regrets quand même.

Toradora OP2 – Silky Heart => Eu beaucoup de mal à le voir au début mais plus ça va, mieux il grandit et mieux on l’apprécie. Ca reste musicalement assez limité mais visuellement ça passe trèèès bien. Et de mieux en mieux plus on s’approche de la fin de la série.

Canaan – Mind As Judgement => Animation de fou, belle présentation de l’univers, bonne synchro avec la musique… qui est assez meh. ET C’EST DOMMAGE.

Shin Mazinger Z-hen – Kanjite Knight => Impossible de le retrouver sur le net. Bon donc du coup vous devez me croire quand je dis que cet opening est très très cool.

Darker Than Black: Ryuusei no Gemini – Tsukiakiri no Michishirube => Un peu trop… « mou ». Je sais pas, il est très bien cet opening, mais il manque vraiment UN truc, et je suis incapable de savoir quoi. Il y’a pourtant une synchro entre la très jolie musique et les très jolies images mais elle est pas toujours parfaite, c’est peut-être ça le seul et unique problème..

Umineko No Naku Koro Ni OP3 – Katayoku No Tori => Je me le suis passé en boucle genre 20 fois après sa première diffusion. Il ne change que des détails par rapport à l’op initial mais ces détails sont tellement JOUISSIFS que du coup, on ne peut que regarder ça béatement en faisant « haaa Ronooove. »

11eyes – Arrival of Tears => Très efficace, très bien foutu mais faisant partie de cette série d’opening à qui il manque un truc pour rester mémorable. Ptet une série qui ne soit pas qu’anecdotique :p ?
To Aru Majutsu No Index OP2 – masterpiece => Très très très efficace. Les transitions sont bien fichues, et tout le casting y passe sans être pour autant expédié. Même si au final son seul et unique défaut est d’avoir une musique assez peu chantonnante et que si perso je la kiffe bien, c’est parce que j’ai un peu des gouts bizarres.

Suzumiya Haruhi-chan no Yuutsu => Une série d’ONA pas super géniaux mais qui ont eus au moins le mérite de proposer un opening très sympa… sauf qu’évidemment l’opening en question était pas présent dans les épisodes mais en dehors. Bon bref. Hein. Reste que c’est tellement référentiel, tellement rythmé et tellement crétin que j’apprécie. Beaucoup.

Sora no Otoshimono – Ring My Bell ; Nogizaka Haruka no Himotsu Purezzu ; Kurokami – sympathizer ; Needless – Modern Strange Cowboy ; Shangri-La – Kimi Shinitamo Koto Nakare ; Seitokai no Ichizon – Treasure => Ces op là sont pas mal du tout… mais ne resteront pas dans les annales et surtout ne donnent pas forcément envie de pousser la curiosité plus loin. Très bien mais manquant peut-être d’âme, voilà.

Openings qu’ils auraient été géniaux si c’était pas… des endings.

Trois m’ont principalement marqués:

Bakemonogatari – Kimi No Shiranai Monogatari => Déjà musicalement, c’est la super grande joie, mais en plus visuellement c’est encore plus fort. Les mecs de Shaft, quand ils ont compris qu’a cause du système d’op multiples ils pourraient pas faire un op gargantuesque et épique, ils ont décidés de focaliser leurs efforts sur l’ending. Et ça marche. A Fond. La Caisse.

K-On! – Please Don’t Say « Lazy » => On a tous maté K-On! pour l’ending. Vous voulez que je vous ressorte les articles de Blogchan et Animenano dans les 15 jours qui suivent la sortie de la série? Combien de kilomètres d’articles qui évoquaient cet ending on pouvait trouver ? Dois-je vous rappeler que des gens ont analysés cet ending, pensant y découvrir un message sur la suite de l’anime ? Dois-je rappeller qu’a cause de cet ending, trop de gens ont pensés que ça allait être rock n’roll et méga sérieux par la suite ? Non. Please don’t say lazy est un excellent ending, et un de mes favoris de TOUS LES TEMPS. :3

Umineko No Naku Koro Ni – La divina tragedia => OOOOOOW DIIIIIISAAAAIEEEEUUUR…
Et puis en … urg… « mémorable », on a …
Needless – Agressive Zone => Sérieusement, comment ils ont pu en caser autant en à peine 1mn30 ? Je reste stupéfait. Et le pire, c’est que ce truc a un succès assuré à vie pour tout karaoké qui se respecte.

Evidemment la sélection est très exhaustive. J’ai essayé de me remater le plus d’op que possible, mais y’en a toujours pas mal qui passent entre les mailles des filets. Et vous, qu’est-ce que vous retenez en openings pour cette année ?

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

13 commentaires

  • NiKi

    « mon animation est de folie »

    Hein? Non mais t’as vu ces putains de fleurs et leur mouvement tout uniforme, ce manque de trame.

    Ok il est bien animé mais ce tout petits détails me font tiquer a chaque fois, c’est horrible.

    Sinon pour Z Mazinger:

    http://www.dailymotion.com/video/xa

    Si on oublie que c’est une compilation des images de la série il est effectivement ultime ( et il surclasse le 2ème quoi, vous sentez pas la PUISSANCE qui se dégage de ce op, TOI SEUL PEUT LE FAIRE, ROCK MOI! quoi )

    Sinon un op qui me fait grave vibrer

    http://www.youtube.com/watch?v=h9n9

    Mais bon c’est un shonen populaire bouh bouh c’est nul lol

  • le gritche

    « druagaJe dois être genre le seul type au monde à trouver cet opening assez génial et franchement parfait sur quasiment tous les points mais tant pis, j’assume. »

    On est 2: je l’écoute souvent, et avec le clip et sa thématique baseball c’est encore mieux.

    Quant à l’ending de Umineko, je m’y suis fait au bout de 2 ou 3 écoutes et l’ai trouvé excellent à sa manière: débridé et fougueux.
    Pour Masterpiece: qui n’aime pas ce morceau aux arrangements addictifs ? Railgun pour ma part est quelque peu en dessous à cause des vocaux inférieurs et de la perte de l’aspect rock.
    Celui de Zan Zetsubou n’offre aucune surprise donc -1, même si je suis client.

    Comme oubli de taille: l’ending de Kempfer, certes acidulé mais tripant avec les choeurs (non ?)

    Sinon, j’avais trouvé pas mal celui de Yme iro patissiere, anime que je ne regarde pas.

  • le gritche

    Ah et pis sans hésiter, le 3ème opening de Brotherhood.
    l’op du second arc d’Aoi Bungaku
    l’op de Ristorante Paradisio (j’aime le groupe)
    l’op de Requiem for the phantom qui prend du temps à commencer, et dont une partie m’évoque koh-lanta (ça c’est pas cool).
    Un peu le 1er op de Kemono no souja erin pour le super effet nostalgique avec le très réussi 1er ending de naruto.

    Un peu l’ed de Sasameki pour sa légèreté.

  • Dragonkill

    Comme gritche et toi Amo j’ai adoré le 2ème OP de Druaga (j’ai aussi bien aimé le premier d’ailleurs, et j’ai même aimé la série en elle même, pas que les openings ^^)

    Pour l’ending de Bakemonogatari, tu as raison, la musique tue, les graphismes tuent. Mais tu sais ce qui va encore mieux avec la musique que l’ending? la fin du 12eme épisode de Bakemonogatari. La fin est juste sublime, tu comprend enfin les paroles de la chanson, et le tout est simplement…sublime (encore une fois).

    Shaft a décidément tout compris je pense =D

  • Tetho

    Nikki > Pas d’accord, Shugoshin surclasse Kanjite Knight parceque LE CIEL S’OUVRE, LES FLAMMES DANSENT, LE GIGANTESQUE DÉMON ENTRE EN SCÈNE (c’est encore mieux dans le 2eme couplet quand ça dit « LA FOULE HURLE, LA TERRE TREMBLE, LE GIGANTESQUE DÉMON DÉBARQUE AVEC FRACAS »), ça c’est le POWER de trancher dans les TÉNÈBRES !

  • Alioth

    J’aime bien tes articles sur les Op, il y en a pas beaucoup qui en font et on en découvre de nouveau. Par contre le problème c’est qu’on a pas trop les mêmes goûts. Tu en as fait un il n’y a pas longtemps (Ring My Bell de Sora no Otoshimono c’était moi^^) et j’ai l’impression de revoir un peu la même chose.

    Je ne vois pas ce qu’il y a de honteux à aimer l’op de Druaga, il est bien et laisse même penser que Fatina à ses chances.

    L’Op 2 de Xam ne spoil pas vraiment puisque que c’est celui de la version TV qui a commencé plusieurs mois après la fin de la diffusion de la série sur le playstation network.

    « haaa Ronooove. » -> Ronove? Moi je dis « Rengoku no nana shimai, koko ni »

    Pour l’Ed de Bakemonogatari je crois que, image et son, c’est Supercell. Les mecs de Shaft n’ont rien à voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *