wow such branloïde

wow such branloïde

Ok j’ai plus le net chez moi depuis exactement neuf jours. Enfin c’est pas exact: j’ai depuis lundi soir un code sfr wifi qui me permet de pomper la bande passante d’une box sfr quelconque du voisinage. Mais j’ai accès à ce wifi que depuis le salon du duplex et je considère que tout ce qui est en dehors de ma chambre n’est pas vraiment chez moi. Bref, c’est dur d’écrire des articles dans ces conditions. EN PLUS C’EST NOVEMBRE IL FAIT FROID JE SUIS FATIGUÉ ET TOUT ET TOUT.

Donc sans aucune raison, PARLONS DE TOUT ET DE RIEN.

 

Kill la Kill

DoneThis02

 

 

Ouais bah je pourrais être un peu péteux et dire que tout le monde regarde, de toute façon, Kill la Kill, donc pourquoi je me casserais le cul à en parler et à dire des choses mille fois dites ailleurs. Mais eh, si vous avez pas commencé je vous encourage foutrement à regarder. Cet anime il a une particularité assez intéressante et, finalement, assez rare: on a pu se le fantasmer six mois avant même qu’il commence. Habituellement, les animes, ils débarquent à la dernière minute, et on découvrent ceux-ci un peu comme un fait établi. Ils sont rares ceux à avoir une hype colossale de, genre, six mois à un an d’attente.

Kill la Kill on a donc pu rêvasser sur des artworks pendant six mois sans trop savoir à quoi on allait, finalement, vraiment avoir faire. Le cerveau derrière Gurren Lagann et Panty and Stocking qui faisait un truc avec une écolière qui combat des types à coup de ciseau et tout, tchac tchac, méga cool. Surtout que l’écolière à une mèche rouge et ça c’est méga la classe. Et puis finalement on a été mis devant le fait accompli: Kill la Kill se prend peut-être moins au sérieux que ce qu’on pensait et imaginait.

Et c’est tant mieux.

Si j’avais adoré les trois premiers épisodes de cette série (avec un petit crush sur le second et sa partie de tennis colossale), c’est vraiment à partir du quatrième épisode que j’ai commencé à tomber juste amoureux de cet ouvrage. Ah l’épisode 4. Son coté Takeshi Castle, ses délires visuels et graphiques permanents, ses économies de budgets tellement voyantes que les mecs arrivent à passer l’économie au rang d’art. C’était génial et c’était, surtout, foutrement drôle. La qualité de Kill la Kill réside surtout là dessus. Car en plus d’un univers très personnel et des hommages permanents à tout et n’importe quoi, Kill la Kill c’est un de ces animes particulièrement rares qui arrive à être drôle et en plus à pouvoir alterner cet humour avec des scènes particulièrement badass. Deux personnages peuvent s’affronter de manière super épique, être soudainement interrompu par une gamine débile qui fait des mimes pour sauver sa copine, et reprendre leur baston comme si de rien n’était sans que jamais la crédibilité générale de l’univers soit brisée. Je trouve ça magistral.

Alors quand maintenant l’anime rajoute des résistants qui s’appellent fièrement NUDIST BEACH et que les combats gagnent en démesure, désolé mais j’applaudis avec mains, pieds et couilles. Ouais finalement c’est ça qui est cool avec Kill la Kill: la démesure. Les types derrière cet anime kiffent ce qu’ils font et on le ressent grave.

LOLJAPON épisode 2

DoneThis03

 

Ce soir vendredi à 20h50 sur SynopsLive ! Distribution en format podcast sur RadioKawa à partir d’environ 22h ! 1h10 dédiée à Pokémon, l’Attaque des Titans, Garden of Words, Diabolik Lovers et le gokkun. 

Les retours sur le premier épisode ont été en l’état majoritairement positifs et on est heureux, Concombre et moi, d’avoir su toucher un public large. Maintenant vous le savez: un premier épisode n’est pas représentatif et c’est à nous d’assurer sur le long terme. Cet épisode 2 est, à mon avis, un poil moins brouillon que le précédent et on commence vraiment à se trouver un rythme. L’émission va continuer à aller en se peaufinant et on tient compte de toutes les remarques et critiques… J’ai par exemple essayé de surveiller mon débit et de le ralentir. Ca se ressent parfois tandis qu’a d’autres moments, well, le naturel revient au galop.

Enfin en espérant que vous serez à l’écoute. D’autant qu’en plus vous pourrez gagner un exemplaire de Games & Wario sur Wii U ! Concombre est sévère avec ce jeu mais ne l’écoutez pas: moi je le trouve très sympa même si, évidemment, pas aussi cool qu’un vrai Wario Ware.

Snowpiercer

DoneThis07

 

Wow, c’était un film bizarre. 

Pas dans le mauvais sens du terme. C’est un film qui fourmille d’idées. Le postulat est, de base, méga intéressant avec un monde plongé dans une gigantesque ère glaciaire et dont les seuls survivants sont les voyageurs d’un train qui tourne tout autour du monde, ne s’arrête jamais et possède un moteur perpetuel. Idée de folie, ouaip. Du coup on suit l’histoire d’un groupe de voyageurs des derniers wagons qui en ont ras le cul de vivre dans la misère pendant que la tête du train vit dans la luxure et l’abondance. Du coup ils remontent le train, des gens meurent, et WOW C’EST UN BON FILM. C’est fou, parfois excentrique, a pour seul défaut des scènes d’actions vraiment trop tremblantes et parfois pas lisibles, mais à part ça c’est une multitude de bonnes idées, c’est une fin qui troue, c’est plein de foreshadowing, c’est pas trop mal écrit et ça a plein de bons personnages.

Donc ouais, bien joué.

Golden Time

DoneThis04

J’ai juste vu l’épisode 1 mais vous me confirmez que même dans les épisodes suivants le personnage de Koko est tout aussi insupportable ?

Parce que wow, putain, wow. Ce personnage est profondément antipathique. Déjà j’aime pas les gosses de riches de base, mais en plus là on a une stalkeuse mal assumée, particulièrement insupportable mais qui est au centre de toute l’intrigue, de tout le marketing et de tous les génériques ce qui tend à me faire penser qu’on va en bouffer à fond jusqu’au bout. Well, au moins ça confirme que les tsunderes sont mortes et que les yanderes commencent à faire leur trou. Je sais pas si c’est bien.

Mais peut-être que comme dans Toradora (du même auteur) on va découvrir que comme Taiga, Koko elle a plein de traumas, en fait c’est une fille mignonne comme tout blablablabla et évidemment comme dans Toradora la fille aux cheveux roses belle comme un coeur va finir seule comme Minorin.

Ca serait dégueulasse.

 

One Piece: Le baron Omatsuri et l’île aux secrets

DoneThis01

Dès que je retrouve un vrai Internet je vous en reparle en longueur de ce film (tout comme il faudra que je fasse un vrai article sur Gatchaman CROWDS.)

Pour résumer: un film One Piece par Mamoru Hosoda (la Traversée du Temps, Summer Wars, les Enfants Loups.) J’aime bien One Piece. Pas plus que ça mais j’ai lu 45 tomes sans trop m’ennuyer, et j’aime bien l’univers, l’esprit et l’extravagence du bordel. Bref. Et j’adore Hosoda parce que bon, la Traversée du Temps et, surtout, les Enfants Loups. Donc j’étais tenté.

Et bah c’est non seulement le plus sombre des films One Piece, mais c’est en plus le plus sombre des films d’Hosoda. C’est un peu déconcertant. C’est un film extrêmement bizarre, qui est parfois un tout petit peu dérangeant et, à nouveau, rempli d’excellentes idées en totale adéquation et respect avec l’univers d’Oda. C’est une grosse expérience qui VAUT LE COUP. Tout comme Le Chateau de Cagliostro est un de mes Miyazaki préférés malgré le fait que ça soit un film ancré dans l’univers Lupin III qui n’est pas du tout propre à l’auteur, il y’a des chances que Le Baron Omatsuri finisse dans dix ou quinze ans comme un de mes Hosoda préférés.

Donc plus à dire sous peu.

Ace Attorney: Dual Destinies

DoneThis05

Quand je pense aux pseudos-fans d’Ace Attorney qui boycottent le jeu parce que gnagnagna il est en anglais gnagnagna il sort pas en boîte. Quelle bande de crétins. Oui c’est chiant qu’il soit pas en français mais bon, de nos jours, si vous savez pas lire l’anglais vous loupez la moitié des jeux vidéo les plus intéressants du moment donc, eh, pensez à vous y mettre.

Bref, j’ai terminé la troisième affaire là, il m’en reste deux et d’éventuels DLC et juste: ouais ça va c’est du bon. J’avais moyen aimé Apollo Justice à l’époque surtout pour des incohérences faramineuses, une 3e affaire très très mal écrite et une gimmick des recherches de tic particulièrement horripilante. Ah, et j’aimais pas le perso d’Apollo qui était trop moraliste et premier degré à mon gout, bref. Après, ça fait loin tout ça et j’ai joué à Miles Edgeworth Investigations que j’avais plutôt bien kiffé, avec une affaire finale particulièrement géniale.

Et bah Dual Destinies ça marche mieux qu’Apollo Justice et c’est chouette. Encore une fois on a tout ce qu’il faut pour un bon Ace Attorney: des personnages très très haut perchés, un putain de bon procureur avec Blackquill, des enquêtes riches en rebondissements parfois over the top, de l’humour, des références, de l’excentricité, bref c’est bon. La première affaire était pas aussi géniale que celle d’Apollo Justice (qui avait au moins pour avantage d’avoir la meilleure première affaire de toute la série) mais c’était bon. La seconde était très bien fichue également même si étrangement elle se joue comme un épisode de Columbo puisque le coupable nous est donné dès le début. Bonne intégration des cinématique animées, la Mood Matrix est une bonne idée, alterner les héros aussi (Athena est d’ailleurs très très sympa à jouer) et la 3D fonctionne admirablement bien et ne trahit nullement l’esprit de la série.

Donc là je vais attaquer les deux derniers pavés du jeu. Evidemment la qualité d’un Phoenix Wright se juge surtout à la qualité de sa dernière affaire: c’est pour ça que Trials & Tribulations est le meilleur et qu’Apollo Justice est le plus décevant après tout…

Mais en attendant vous pouvez mettre 25€ dedans. Si évidemment vous en avez pas assez de jouer déjà quotidiennement avec votre 3DS qui est définitivement LA meilleure console du moment. Peut-être la meilleure console de l’histoire ? Je sais pas, c’est bien parti pour… C’est terrible, si je devais faire mon top 5 des jeux de 2013 ça serait GTA V, Bioshock Infinite et trois jeux 3DS. Peut-être quatre même. BREF.

 

Six Feet Under

DoneThis06

J’ai terminé ce week-end la dernière saison de Six Feet Under. Terminé de manière magistrale: je me met à une heure du matin à regarder l’épisode 5 de la dernière saison et avant même que je le comprenne, il était huit heures et j’avais tout fini. Pourquoi pas après tout.

C’est clairement LA meilleure série ricaine que j’ai jamais pu voir. Prenez ça avec des pincettes parce que j’en ai vu finalement peu mais l’esprit est là: c’est magistralement écrit, les personnages sont TOUS ultra attachants, ça te parle de tous les sujets possibles et inimaginables, ça nous aide vraiment à réfléchir sur des sujets comme la mort de manière pas vu ailleurs… la série fêtera ses quinze ans dans trois ans et elle a pas vieilli d’un pouce ! Les messages progressistes y sont toujours méchamment d’actualité.

Et puis surtout holala. On y rit beaucoup, on y pleure beaucoup. J’ai passé un épisode entier à pleurer. Les épisodes ils font cinquante minutes. J’avais le coeur serré, je grimaçais comme une limace, c’était horrible. Et ce montage final. Holala le montage final de cette série.

Bref je déteste ceux qui vous disent de regarder une série en utilisant l’impératif mais je vais être hypocrite et je vais vous le dire: matez Six Feet Under. C’est une EXCELLENTE série.

 

Bon voilà on a parlé de tout et de rien, je repas frotter des silexs contre ma box Numericable en espérant que ça l’aide à se reconnecter. Salut !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

2 réactions au sujet de « wow such branloïde »

  1. « Vous me confirmez que même dans les épisodes suivants le personnage de Koko est tout aussi insupportable ? »

    Hé ben non.

    En fait elle n’est surchiante que quand elle est face à « l’amour de sa vie », le reste du temps (qui va crescendo), elle est plutôt cool et tente même de lutter contre son côté grosse reloue dégénérée.

    C’est plutôt cool. Et pourtant je suis très critique sur les lovecom. Pour moi le soucis de Golden Time serait plutôt dans son scénario, et en particulier sur le passé/passif du protagoniste. Je te laisse néanmoins le soin de découvrir ça par toi-même

N'hésitez pas à commenter l'article~