Bakanim – L’Evry est bel

Même six ans après ma première Japan Expo, je continue à adorer aller en convention. Tant qu’elle ne s’appelle Paris Manga, bien évidemment, toute manifestation, quelle que soit son envergure, m’attire l’oeil et me donne envie d’aller y jeter un oeil. Alors quand une convention francilienne pointe le bout de son nez, se déroule dans une école et décide de tenter un combo journée + nocturne, mon interêt est dédoublé. Car ça se rapproche d’Epitanime et, well, Epitanime c’est magique. 

C’était donc à Evry, ouvert du samedi matin au dimanche soir, et ça se nommait sobrement Bakanim. Ca se déroulait au sein de l’ENSIIE, à 2mn à pied d’une station du RER D (si on savait se repérer *kofkof*) et c’était plein de bonnes promesses pour la suite malgré un petit manque d’ambition, mais ça on en reparle plus longuement dans la suite du billet. C’est parti !

Comme j’ai pris aucune photo de l’événement, vous aurez à la place trois fanarts d’Ichinose Hajime, parce que Gatchaman Crowds ça défonce et ça me paraît important de le rappeller surtout que la série est dispo gratuitement sur Internet chez Crunchy. 

Badass Hajime par Hoshiyoru
Badass Hajime par Hoshiyoru

La convention avait donc lieu à Evry, à à peine 3mn à pied de la gare du RER D Evry Courcouronnes. Bon c’est un peu loin de Paris et si on a le malheur de prendre le RER D omnibus au lieu du (plus rare) express, on est parti pour quarante cinq minutes de trajet entre Gare de Lyon et Evry mais, en l’état, c’est pas non plus dramatique et ça reste accessible pour le parisien moyen et courageux. Le fait que la conv soit très prêt de la gare est aussi un avantage même si pour cela il faut savoir ou sortir, sous peine de faire comme le blogueur que vous lisez actuellement qui a réussi à se perdre comme un héros. Je relativise également en disant que faire chez moi – Bakanim c’était juste dix minutes de plus que faire chez moi – mon boulot.

Plus largement, la convention était organisée par les joyeux drilles du BakaClub, qui sont le club de culture visuelle moderne fondé au sein de l’ENSIIE. C’est pas réellement des nouveaux puisque c’est un nom qui traîne un peu dans le « réseau otaku » francilien depuis pas mal de temps… en fait dès ma première Nocturne Epitanime il y’a cinq ans j’entendais déjà parler d’eux mais ça se trouve ils existent depuis encore plus longtemps. Enfin qu’importe, ce ne sont pas des débutants et ils sont des habitués d’Epitanime pour beaucoup d’entre eux.

Ce qui se ressent car Bakanim cherche à aller dans les mêmes directions que son modèle: un amphi dédié uniquement au karaoké, un espace dédié aux jeux de plateaux, du jeu vidéo aussi bien rétro que baston que doujin game, des associatifs plus qu’invités. On retrouve cette même volonté de laisser avant tout la place aux associations, aux amateurs et aux passionnés, le tout dans un lieu habituellement scolaire donc qui s’adapte assez facilement aux demandes du lieu. Une salle de classe devient ainsi une salle d’activités et la cafet de l’école devient la cafet de la conv, easy breezy.

Donc ici pas de stands commerciaux, pas de professionnels dont l’existence est questionnable, les seuls moyens de lâcher son argent c’était une poignée de fanzines, la plupart issus du talentueux collectif Doujinsphere, et la présence d’un stand Good Smile Company assez détendu. Et pour les activités, il y’avait les vieux roublards de chez Tengumi le jour, et l’association Alchimies la nuit. D’ailleurs je suis étonné de voir que cette dernière est une asso assez peu connue alors qu’elle existe depuis quelques temps déjà, et était à l’origine du festival Alchimies qui se tenait à Evry dans le tournant 2010/2011. Enfin c’est aussi la seule asso que je connaisse ou certains de ses animateurs sont des gens qu’on avait en candidats aux jeux Thalie y’a encore deux/trois ans :3.

Pour les jeux en eux-même, well, ça tournait bien. Je n’en ai pas participé à beaucoup mais il y’avait un très honnête QCM sur le Japon pour Tengumi (que j’ai remporté humblement ( ̄ー ̄)… en me le pétant d’avoir eu la bonne réponse à chaque question de la correction) et un blind-test assez fun et équilibré chez Alchimies. Je reste d’ailleurs, en tant que président de Thalie, assez jaloux des supers présentations visuelles de Tengumi.  J’aurais du en faire un peu plus.

Le cadre était bien utilisé et peu étendu: sur deux étages, avec finalement peu de salles utilisées, on ne faisait que peu d’allers-retours épuisants dans les escaliers, la plupart des activités se trouvant au premier, on ne descend alors que pour aller chercher à boire et/ou aller faire du karaoké. Ce qui est bien fait.

En général toute la convention était bien faite et il n’y avait finalement aucun raté à déplorer. Mais de l’autre coté on arrive – finalement – au petit problème: la convention proposait relativement peu de choses à faire.

Hajime embête Katze, un fanart de Nafuda
Hajime embête Katze, un fanart de Nafuda

Il y’avait un choix de grande prudence de la part de l’organisation de l’association. Peur de ne pas faire trop grand pour ne pas se brûler les ailes. Une idée sage et que je comprends parfaitement: si je pouvais remonter dans le temps et dire au moi de 2010 que faire Japan Expo avec une asso qui existe depuis seulement trois mois c’est du suicide total je le ferais parce que oh mon dieu le cringe quand j’y repense. Quand on lance quelque chose, il faut être prudent et réfléchi, et ne pas tout de suite vouloir toucher la lune.

Mais ici le souci est inverse: l’événement n’était pas assez ambitieux. Alors qu’il avait clairement les moyens de se permettre un petit plus. Plus d’associations, plus de contenu et surtout une moins grande timidité sur la communication. Pour savoir que Bakanim avait lieu, il fallait le chercher ! Pourtant à l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, c’est difficile de ne pas se faire remarquer.

Pourtant en l’état la conv dispose de plein d’atouts: le lieu est vraiment top, niveau localisation il est loin d’être si mal placé que ça par rapport à Paris (à 5mn à pied d’une gare de RER pas trop mal desservie c’est quand même mieux que, par exemple, Magny en Vexin), la date de la conv était très très bien, les staffs étaient nombreux et motivés, la volonté de faire une nocturne est méga cool… mais de manière dramatique la conv proposait finalement autant voire moins qu’une « simple » Nocturne Epitanime. Quand on compare avec un exemple comparable c’est à dire la première édition de Japanantes en 2012 qui, dans un contexte et des objectifs simillaires, proposait ENORMEMENT DE TRUCS, well c’est un peu tristoune.

Mais attention ! Tout cela n’est pas dramatique.

Très très loin de là.

Fanart de Shokupa
Fanart de Shokupa

Car déjà comme je l’ai dit, tout ce que la conv a proposée, c’était des choses qui étaient bien voire très bien faites. Il n’y a aucune erreur vraiment fatale. Le seul VRAI reproche que je ferais c’est l’impossibilité de pouvoir sortir de la conv. Ce qui est pas terrible dans une conv qui fait journée + Nocturne puisque cela implique que si tu veux manger le soir c’est forcément un sandwich acheté sur place et pour tenir la nuit entière, mouerf… et du coup tu dois aussi rester plus de 18h dans le bâtiment sans pouvoir en sortir, ce qui est aussi dommage, surtout qu’il faisait très beau dehors !

L’autre reproche était des vigiles zélés et très désagréable à l’entrée. Les mecs devaient sans doute être payés par l’école pour surveiller, étaient sans doute super saoulés par l’idée de surveiller des otakus inoffensifs et affichaient un mépris assez dingue des visiteurs, en plus de péter des cables pour rien. Voir les mecs s’exciter et gueuler sur des exposants comme si ils étaient du poisson pourri juste parce qu’ils prennent pas la bonne direction, c’est super.  Bakanim est le seul endroit ou les mecs qui foutent la merde c’est les mecs censés empêcher que des mecs foutent la merde. 

Et enfin le reproche mineur et drosophile c’était de proposer des sandwichs rosette + oeuf dur + mayonnaise. Depuis quand on met de la mayonnaise avec du saucisson. Etes-vous bien français ???

Mais à part ça ? Zéro erreur. L’organisation était parfaitement huilée. Quand la salle d’activités merde et empêche Alchimies d’utiliser le projo, un switch est aussitôt fait pour qu’Alchimies aille en amphi et que le kara passe dans la salle d’activités et tout va bien. Les staffs de l’asso étaient amicaux et enthousiastes, tout le monde était en général d’excellente humeur et le tout fait du bien.

Pour sa seconde édition on espère très fort encore plus de contenu et une utilisation encore plus optimale de l’espace car tous les éléments sont là pour permettre à Bakanim de devenir une conv vraiment mémorable. Il y’a là de la passion, de la motivation, du sérieux, de la fiabilité et des très bonnes directions. Donc voilà une première édition dont j’attends la seconde avec une vraie curiosité, pour voir si ils auront suffisamment confiance pour se permettre d’être moins timide :3.

Happy Hajime et ses potos, par 100M Jack
Happy Hajime et ses potos, par 100M Jack

11 réflexions au sujet de « Bakanim – L’Evry est bel »

  1. Ayant moi-même participé à la Bakanim’ en tant qu’exposant côté Vocaloid.fr, je dois reconnaître que je suis globalement assez d’accord avec le retour que tu proposes dans ton article sur la convention.

    Je suis malgré tout plus nuancé en ce qui concerne la « timidité » des ambitions de la convention, qui tient sans doute, comme tu le dis, à la volonté de faire peu de choses, mais de le faire très bien, en présence de nombreuses contraintes, à commencer par le fait que la Bakanim’ se tenant dans les locaux d’une école, le Bakaclub a du faire de son mieux pour cohabiter avec les autres clubs (et on sait bien que les clubs otak’ dans les écoles ne sont pas forcément les plus puissants en termes de négociations).
    Par ailleurs je trouve tout de même qu’arriver à avoir un concert de très bonne tenue (celui de DoRéMi) à 19H, c’est un signe plutôt encourageant qui montre que le staff a essayé de prendre des contacts, ça et là. La Japanantes a sans doute pour elle de pouvoir capitaliser sur le dense réseau associatif nantais, alors qu’une petite convention comme la Bakanim’ se retrouve plus facilement noyée dans la masse.

    Je me permets aussi d’apporter une petite nuance factuelle concernant le stand Good Smile Company : il s’agissait du stand Hobby Addicts (https://www.facebook.com/Hobbyaddicts?fref=ts), un fan-club de Good Smile Company qui est en train de se monter. Ce qui me permet aussi de souligner que pour des débutants comme eux, ou comme nous (il s’agissait de la première présence officielle de Vocaloid.fr en convention, même si par le passé nous avons bénéficié du soutien de la Brigade SOS francophone pour proposer des activités en convention), cette convention était l’occasion de tester beaucoup de choses. Cela semble plus facile pour quelqu’un d’aguerri, mais dans notre cas, gérer un staff de 7 personnes, assurer simultanément une présence en salle d’activités et sur un stand, tenir une conférence, un karaoké, un quizz, étaient autant de choses nouvelles que nous avons pu découvrir. Et franchement, je dois dire qu’il n’y a pas eu un seul couac, à part le dysfonctionnement d’un micro (mais ce sont des aléas techniques, pas un problème d’organisation).

    Qui plus est, et je pense que c’est intéressant, le staff s’est montré extrêmement favorable au fait de pouvoir amener des invités. Nous-mêmes, nous avons ainsi pu avoir pas moins de trois invités, d’amateurs qui disposent d’une certaine notoriété dans la communauté Vocaloid internationale, et si Bakanim’ devait connaître une deuxième édition, cette liberté d’organisation offerte aux associations pourrait s’avérer extrêmement intéressante pour celles qui sauront la saisir!

    A ce titre, je dirais donc pour ma part en tant qu’exposant que les ambitions de la convention étaient sans aucun doute modestes, mais que le fait de laisser à ceux qui le souhaitent la possibilité d’investir le cadre de la convention et d’avoir une démarche active est une chose qui pourrait s’avérer prometteuse à l’avenir! (Je tiens également à souligner que n’ayant pour notre part pas d’expérience préalable en tant qu’exposant, nous n’avons pas forcément conscience que ce genre de dispositif existe dans d’autres conventions -même si j’ai cru comprendre que c’était plus délicat, à mesure que la taille de la convention grossit).

  2. On vient de me passer le lien vers ce billet, et en tant qu’organisateur principal, je suis très content de ce que j’y lis. Je pense que la globalité des visiteurs ont apprécié de manière équivalente, c’est donc je pense une assez bonne réussite pour le BakaClub (qui a en effet 10 ans).

    Au risque de décevoir, je ne sais pas encore si la convention aura une deuxième édition, car comme pour chaque club de l’école, le flambeau est donné à chaque début d’année scolaire (même si mon successeur a l’air pas mal enclin à renouveler l’expérience).

    Ensuite et surtout, puisque nous nous servons des locaux de notre école, nous avons beaucoup de contraintes de ce côté. Le vigile (même si c’est nous qui l’avons payé) est le vigile attitré de l’école, pas moyen de passer par un autre. La place que nous avons utilisée a elle aussi été limitée par l’administration de l’école. L’impossibilité de sortir a été forcée par le vigile (même si au final il a laissé faire les gens en journée). Je sais que tout cela réuni a été assez néfaste pour le public, mais je comprends un peu le staff de l’école qui puisque nous sommes « débutants » en matière de convention, ne nous fait pas confiance.

    Enfin, je pourrais rajouter que même si les conditions sont plus favorables l’année prochaine, le point noir qui pourrait empêcher la Bakanim’ d’avoir lieu est sans conteste le budget. Oui le club est désormais au fond du trou, nous n’avons fait payer ni les exposants ni les élèves de l’école (la faute au fait que l’asso des élèves est vraiment soudée, positif ou négatif ?) et les bénéfices s’en ressentent. Ce sera à mon successeur d’organiser des ventes de sandwich au sein de l’école afin de remonter les finances.

    Mais ne gâchons pas tout en faisant remonter les problèmes, la Bakanim’, c’était mon projet. Mon équipe a bien travaillé pendant la journée, les visiteurs se sont amusés, pour moi, c’est une réussite.

    1. Franchement, si fallait me faire payer 10/15€ la table l’année prochaine, je m’en plaindrai vraiment pas, et en considérant que vous arrivez à allouer plus d’espace pour les exposants (le hall d’entrée était ptet un peu vide et ne donnait pas trop l’impression qu’il y avait un salon), cela peut peut-être un peu solidifier votre comta ;)

    2. Peut-être que pour les questions de budget, ce serait intéressant d’engager assez rapidement des discussions (notamment avec les stands qui ont proposé des produits en vente) pour savoir quel serait le juste prix pour les exposants. Ca permettrait peut-être de limiter la casse de ce côté là, non?

  3. Plop !

    Je suis le président de l’assoce de robotique de l’ENSIIE. Je vous passe un peu les détails, mais nous avons organisé une pré-coupe en même temps que la bakanim’. La journée du 5 avril nous arrangeait de notre côté, et j’ai jugé avec Hewig qu’il était intéressant de faire les deux événements en même temps.

    Nous nous sommes rendu compte un peu après que ce n’était pas forcément un bon calcul, les publics visés étant d’abord assez différents, et je suis conscient que le fait qu’il y ait eu la pré-coupe a peut-être empêché le baka-club de voir un peu plus grand, notamment car le deuxième étage était occupé.

    J’en profite au passage pour m’excuser auprès des personnes qui chantaient au deuxième étage. A titre strictement personnel cela ne me dérangeait pas du tout, je trouvais même plutôt ça sympa, mais les équipes de robotique avaient besoin d’un peu de calme pour bosser, donc j’ai préféré vous demander de vous installer ailleurs. Merci de votre compréhension ! ^^

    Je peux aussi, ayant assisté à la plupart des discussions avec l’admin et le responsable sécurité, vous dire que ça n’a pas été évident de ce côté-là non plus, et que nous avons dû nous plier à certaines règles pour rassurer et permettre à l’événement d’avoir lieu.

    Toutefois, je pense, et cet article conforte mon opinion, que l’événement était plutôt réussi (même si je trouve que l’animation manquait un peu pendant la nocturne), et j’espère que celui-ci sera renouvelé l’année prochaine, et qu’il pourra évoluer un peu plus librement, sans la pré-coupe de robotique pour le freiner, et maintenant qu’il a fait ses preuves.

    En tout cas j’ai été assez agréablement surpris de voir débarquer des cosplayeurs, et j’ai pris énormément de plaisir à chanter des karas à tue-tête (avec des voix féminines et des gens qui chantent juste ! Ça faisait si longtemps :’D ).

    Bref, ce commentaire est pas du tout structuré, mais merci à tous les visiteurs, et peut-être à l’année prochaine, où je serai normalement là en temps que visiteur cette fois, voire orga !

  4. J’habite à Evry depuis 6 mois et etudie à l’université d’Evry depuis 5 ans, et j’ai pas un seul instant entendu parler de cette conv.

  5. Hello :P

    Je faisais partie des gens qui chantaient aux deuxieme etage et je t’assure que y’a aucun souci x) C’est compréhensible que vous ayez besoin de calme, surtout que par moment on gueulait bien haha.. ORZ.

    Sinon la Bakanim c’était pour moi super convivial, chacun pouvait s’approprier la conv’ à sa façon et ca laissait beaucoup de liberté. On espère qu’on a pas fait trop de bazar sur le stand Vocaloid.fr avec le karaoke un peu improvisé, mais en tout cas en tant qu’exposant on s’est éclaté. Pas de prise de tête, tout roulait ! :D

    Vu que la conv’ était petite ça nous permettait aussi de faire un petit tour, et de parler avec les autres exposants et ça c’était très appréciables !

    Même si c’est seulement la seconde « première édition » que je fais (l’autre étant Paris Cosplay), c’est un des meilleurs ressentis que j’ai eu pour une convention. Vivement la prochaine !

    Un grand merci à tous en tout cas, orgas, exposants ou visiteurs, c’était génial !

  6. Archmachina : je crois qu’ils ont déposé des prospectus à TSP/TEM mais pas à l’université effectivement. Il faudra y penser l’année prochaine. ^^’ La communication était peut-être un peu maigre effectivement, mais c’est aussi je crois (ce n’est pas moi qui m’en suis occupé) car on ne pouvait accueillir trop de monde, à cause des problèmes énoncés précédemment. Si Bakanim’ il y a l’année prochaine, normalement l’événement devrait avoir une taille un peu plus conséquente, et je me chargerai personnellement de vérifier qu’il y aura plus d’animation pendant la nocturne ! è_é

    TBK : oué je sais que t’étais dedans. x) Enfin bon, j’espère pas avoir trop cassé votre trip en tout cas. XD

    Colgato : moi j’la connait en losange okay ? è_é (Mooloid powa ! =D)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>