Mekakucity Actors, l’adaptation qui n’en est pas une

Mekakucity Actors, l’adaptation qui n’en est pas une

C’était une des séries animées les plus attendues de ce printemps: Mekakucity Actors, passage à l’animation japonaise du fameux Kagerou Project par le studio SHAFT ce qui n’est pas trop rien. Mais si au début beaucoup de gens vrombissaient d’envie à l’idée de voir la série, Mekaku est une de ces séries qui a connue la mauvaise surprise de voir sa hype fondre comme neige au soleil d’épisode en épisode. Dès le troisième ou quatrième épisode, nombreuses étaient les critiques et l’enthousiasme initial était évidemment bien moins présent.

MekakuIntro

J’ai, pour ma part, beaucoup apprécié Mekakucity Actors mais ça ne va pas m’empêcher de dédier cet article à expliquer ce qu’il s’est finalement mal passé, quelles sont les idées qui ont été mal exploitées et à tâcher d’expliquer plus ou moins ce qui s’est déroulé dans l’anime.

Donc vite fait je rappelle les bases: Mekakucity Actors est un anime de 2014 s’inspirant du Kagerou Project qui est d’abord une série de musiques interprétées par IA (une Vocaloid-like avec la voix de la chanteuse Lia) illustrées par des clips nés sur Nico Nico Douga avant de devenir plus tard une série de light novels et de mangas. Pour caricaturer, Mekakucity Actors est donc le quatrième ouvrage à raconter la même histoire. Enfin pas vraiment la même mais ça on y revient.

Mekaku01

Problème n°1: Techniquement c’était bien pérave

Bon on va commencer par ça parce que c’est le problème le plus évident. Donc OUI, on est pas forcément extrêmement surpris parce que SHAFT n’a pas une super réputation vis à vis de la finition des animes qui sont diffusés à la télévision. Il faut souvent attendre d’eux la version DVD/Blu Ray pour avoir un truc bien plus séduisant visuellement. Mais ici c’est terrifiant parce que même sur l’échelle du studio, Mekaku est vraiment pas terrible. Le dernier épisode de la série, censé être super important, est truffé de personnages dessinés n’importe comment et de plans finis à la pisse. Plus généralement beaucoup de scènes censées être épiques, intenses et remplies d’action sont animées plutôt mollement, faisant largement dégonfler le soufflé.

Cela peut s’expliquer par de multiples raisons mais on peut, par exemple, suspecter un certain burnout chez SHAFT. Le studio est simplement overbooké depuis deux ans. Quand Mekaku est diffusé, y’a toujours Nisekoi en parallèle et Hanamonogatari est censé débarquer juste derrière et être en préparation. Ce dernier finira finalement décalé au mois d’août, ce qui sera sans doute une bonne chose car SHAFT a beau être un studio qui a gagné en importance en cinq ans mais qui aujourd’hui a l’air de galérer à gérer trois animes en même temps, et on peut le comprendre !

Donc Mekaku arrive dans une mauvaise période puisqu’il doit se trouver une place dans un planning surchargé dans les mains d’une équipe sans doute épuisée et en train de marathoner depuis deux ans, entre les séries, les films Madoka, etc etc. Ca n’excuse pas tout mais ça peut le justifier et, évidemment, l’espoir que les versions Blu Ray règlent au moins les visuels parfois déficients, il est là.

Maintenant on peut aussi ouvrir le débat à « est-ce que le style Shinbo/Shaft fonctionne bien sur une histoire comme Mekakucity Actors ? » et là on est plus dans l’ordre du subjectif. J’ai vu beaucoup de gens critiquer le choix mais pour moi je trouve que la question se pose peu: en l’état, le style particulier de Shinbo fonctionne très bien avec l’univers et me paraît bien s’intégrer. Enfin, c’est mon avis hein.

 

Mekaku02

Problème n°2: Mekakucity Actors ne sait pas vraiment quel public viser

J’en avais longuement parlé y’a pas si longtemps mais le but premier d’une adaptation est de faire la promotion des ouvrages qu’il adapte. Donc, techniquement, Mekakucity Actors est censé faire la promotion de tous les éléments de la nébuleuse Kagerou Project.

Et pour ça y’a quand même du coup un peu de moyen et d’ambition de la part du détenteur de la licence, Aniplex: en choisissant SHAFT qui est un de ces studios disposant d’une aura et d’un fandom assez présent y’a déjà un signe fort. Le casting dispose de noms assez importants comme Kana Asumi, Kana Hanazawa ou Mamoru Miyano pour ne citer qu’eux. Y’a une petite batterie marketing qui s’amorce avec posters, articles, affichages etc etc. Bref y’a une volonté de « promouvoir » l’univers.

Mais malgré tout Mekakucity Actors se perd dans la manière de raconter son histoire. Il ne sait jamais vraiment si il doit faire plaisir aux fans de Kagerou Project ou juste initier un nouveau public à l’univers. Et au final ce dernier public il se l’aliène. Beaucoup trop de choses sont volontairement laissés dans le flou et mal expliqués. La fin est purement incompréhensible sans connaître quelques bases de l’univers qui ne sont expliqués et developpés que dans les ouvrages originaux. L’apparition de Kuroha par exemple. Qui c’est ? D’où il sort ? Dans Mekaku il disparaît au bout de cinq minutes sans qu’on comprenne trop bien d’où il sort. Quelques personnages n’ont pas de backstory dans l’anime – il faut chercher dans les sources originales pour en savoir plus, par exemple, sur le personnage de Seto qui reste extrêmement discret et pourrait ne jamais apparaître dans l’anime sans que ça change quoi que ce soit. Est-ce que vous aviez compris par exemple que tous les membres du Mekakudan sont des gens qui sont passés très très prêt de la mort, ce qui a éveillé leur pouvoir sans qu’ils s’en rendent vraiment compte ? C’est pas forcément très clair… (et ça explique pourtant le suicide d’Ayano, par exemple.)

On sent malgré tout que les écrivains derrière l’anime ont essayés de faire les meilleurs efforts possible. Y’a vraiment des idées intéressantes comme le fait que chaque épisode soit vraiment dédié à un personnage et se focalise sur lui du début à la fin. Ca donne à chaque épisode une ambiance et un caractère différent et c’est bon à prendre.

Mekaku03

Mais au final ça donne quand même un étrange gloubi-boulga parce que l’anime passe son temps à essayer de parler aux néophytes mais nique tout en oubliant volontairement d’expliquer certains trucs, en faisant l’impasse sur des nécessités ou en se perdant dans les détails qui ne parleront qu’aux fans hardcores de l’univers. C’est d’autant plus dommage que Mekakucity Actors essaie de raconter une histoire un poil différente vis à vis du light novel et du manga (ce qui entre dans la thématique des univers parallèle que l’anime essaie vaguement de nous expliquer à un moment) mais ne parvient pas à rendre cette histoire concrètement accessible alors que rien ne l’empêchait vraiment.

Il faut dire aussi que l’histoire est trop » grosse » pour seulement 12 épisodes mais ça c’est mon avis.

Bref pour résumer on a donc un anime qui veut essayer d’attirer un nouveau public mais qui au bout de quatre ou cinq épisodes commence déjà à exiger de nous de connaître l’univers dans son intégralité ou de lire des wikis pour être un compréhensible.

Enfin on a une vraie fin et pas un appât pour une saison 2 ou un cliffhanger pour nous forcer à acheter la suite donc bon, au moins là dessus…

 

Mekaku05

 

Problème n°3: Un casting sous-utilisé

Les personnages de Mekakucity Actors sont sa principale force. Pourquoi ? Parce qu’ils sont tous biens et ont tous un design qui claque ! On a une quinzaine de personnages en tout et pour tout, tous correctement développés, tous disposant de pouvoirs uniques et intéressants, tous disposant d’un minimum de backstory et qui disposent entre eux de relations dynamiques et clairement définies.

Mais le drame c’est que l’anime n’a concrètement pas le temps de les utiliser à leur juste valeur. Dans les PV musicaux c’était facile: un clip = un personnage. Dans le light novel on peut prendre le temps. Mais ici une fois sorti de l’épisode dédié au personnage, il devient assez négligeable.

Prenez Hibiya. C’est le gamin qui a perdu celle dont il était amoureux. Il apparaît dans l’épisode 4, on explique un peu son histoire de manière volontairement mystique puis après… il disparaît. Il revient dans les deux derniers épisodes pour aider le gang à niquer le destin mais même dans ces deux épisodes mis à part une scène ou il découvre son pouvoir un peu à l’arrache il n’est ni développé ni vraiment « utile » à l’intrigue. On ressent juste rien pour lui. Il retrouve sa copine à la fin ? C’est cool pour lui mais on s’en fichait un peu.

Mekaku04

Seto est un autre cas, lui on sait juste rien sur lui… Il est là, il est souriant, il a un pouvoir dont il ne se sert pas une seule fois, on ignore une grande partie de son histoire et il parle parfois à Tsubomi de temps en temps mais c’est un peu tout… Mais là c’est pas spécialement la faute de Mekaku puisque, de ce que j’ai compris, c’est un personnage encore assez mystérieux dans le support original également…

Ou bien prenons Marry qui a une importance capitale pour le scénario mais qui n’est pas du tout développée avant la fin, faisant du plot twist une sorte d’OVNi un peu sorti de nulle part.

Deux ou trois personnages s’en sortent mieux… Shuuya par exemple. Ayano aussi. Kido et Ene ont pas à se plaindre trop non plus.

Mais dans l’ensemble on a ce souci de trop de personnages pour pas assez de temps. J’aime vraiment beaucoup les personnages de la série mais mon amour pour eux il est surtout né grâce aux clips et ce que j’ai pu lire sur les wikis & co, pas vraiment grâce à l’anime ou ils sont trop… comment dire… ? Survolés ? Ouais c’est un peu ça.

Et puis je rage contre un souci qui est pas exclusif à l’anime: les personnages ont des pouvoirs super cools mais ils s’en servent finalement très très peu. On avait cette scène très cool de l’épisode 3 ou tout le monde utilise les pouvoirs pour niquer des terroristes, bah j’aurais aimé le voir plus souvent. Faudrait faire un Shonen manga Kagerou Project.

Bref TL;DR – Les personnages de Mekaku ont plein de potentiel mais l’anime ne fait que gratter sans trop développer. Et c’est frustrant

 

Mekaku06

Problème n°4: Les chansons sous-utilisées et mal mises en valeur

La force de Kagerou Project c’est ce qui compose la série à la base c’est à dire les chansons. N’hésitez pas à les écouter la majorité d’entre elles sont très bien faites, que ce soit en version Vocaloid ou les multiples reprises genre Nico Nico Chorus and co.

Mais l’anime s’en sert… assez bizarrement. Et de manière très irrégulière dans l’ensemble. Par exemple prenons Kisaragi Attention. Elle est insérée dans l’épisode 2 comme un clip vidéo, avec les barres noires et tout, mais ça reste intégré à l’histoire de manière fluide. Ok c’est bien fait. Ensuite la chanson utilisée est une reprise par une chanteuse pro, ici en l’occurence Haruna Luna. Ok c’est très très cool. Mais derrière niveau vidéo c’est mou et techniquement faiblard. Ah merde. Du coup ça aurait pu être très bien fait mais c’est l’animation qui traîne la scène vers le bas et c’est pas super. Je veux dire le clip vidéo original, réalisé par un amateur, est presque mieux rythmé visuellement !

Et encore, Kisaragi Attention a beaucoup de chance. D’autres chansons sont justes foutues en fond sonore de manière assez peu audible sans autre forme de procès (Otsukimi Recital TvTalors que d’autres sont juste esquivées (je crois pas avoir entendu Outer Science)

Y’avait plein de choses cools à faire avec les musiques et y’en a certes deux ou trois qui y parviennent genre le générique de fin de l’épisode 8 (Lost Time Memory) qui montre que ouais y’avait quand même moyen de faire des gros trucs.

Donc je comprends pas trop. Je comprends pas trop que les mecs prennent le temps de réenregistrer des versions cools de chansons cools pour au final les utiliser de manière un peu médiocre alors que, pour un anime qui trouve sa source des dites chansons, il aurait été judicieux et plutôt sympa pour tout le monde de les mettre en avant d’une manière ou d’une autre. Je demande pas que Mekakucity Actors soit une comédie musicale, juste que bon, ça aurait pu créer des scènes fortes et attirer l’attention sur l’anime.

Par contre le générique d’ouverture défonce tellement graaaaave <3.

 

Mekaku07

Problème final: Ayano’s Theory of Happiness

Episode 9, les CGI dégueulasses et tout le monde qui a un peu perdu la foi. Le tout sur une chanson qui est vraiment très belle.

On peut pas reprocher à SHAFT d’avoir tenté un truc différent…

Mais god que c’est laid. Et dans dix ans je crains très fort que la seule chose que Mekakucity Actors évoque aux gens c’est « cette scène en CGI proprement dégueulasse. » On vit dans un monde ou tout doit être parfait et c’est le genre de bourde qui va pourrir la réputation de l’ouvrage jusqu’a la fin des temps, hélas.

 

Mekaku08

Par contre ce qui est vraiment très très cool parce qu’on va finir sur une note positive: Le pouvoir de Shintaro qui brise le 4e mur

Je comprenais pas pourquoi le générique de fin de l’épisode 8 mélangeait de tout: des extraits du manga, des PV, des flashbacks de l’anime etc etc. Je croyais que c’était un effet de style et je trouvais ça cool. Puis en fait j’ai compris que c’était ce que le héros visualisait et que son pouvoir était, justement, de pouvoir voir tout ce qui s’était passé dans les univers précédents. Du coup le manga, le light novel et les PV sont considérés comme des « univers précédents » et je trouve ça très intéressant et bien trouvé. Ca intègre parfaitement le canon de l’anime dans le reste de l’univers et ça permet toutes les autres folies. Moi j’aime bien.

C’est dommage que ça soit pas très clair mais bon.

 

Mekaku09

Bref dans l’ensemble j’ai quand même bien aimé cette série comme je le disais mais je peux pas la conseiller à qui que ce soit. Ou alors uniquement à des gens qui ont déjà des bases dans l’univers Kagerou et pour ça, well, je conseille le manga. Un peu plus. Mais c’est compliquéééé. En vrai la moitié de mes connaissances de l’univers viennent de TVTropes. Ouais ok faites comme ça: matez l’anime puis lisez la page TVTropes. Pourquoi pas. Je sais pas. Je veux juste disparaît-

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

2 réactions au sujet de « Mekakucity Actors, l’adaptation qui n’en est pas une »

  1. Merci pour cet article, j’ai eu du mal à trouver et j’aime beaucoup tes arguments. Pour ma part, un peu comme tu l’as dit, seul les personnages m’ont accrochés mais je n’ai pas vraiment apprécier l’histoire. J’ai connu l’anime que par les vocaloids et autres chansons en rapport mais pas autrement, je n’ai jamais connu Mekaku City Actors en dehors de ça malheureusement.
    Et je me demande vraiment comment sera cette Saison 2 ; un remake ? Une nouvelle histoire ? Je n’ai pas beaucoup d’informations dessus.
    Je poste ce commentaire seulement deux ans après ton article mais j’espère quand même que tu le verras.
    Encore merci !

N'hésitez pas à commenter l'article~