Jeu Vidéo

Moi beaucoup aimer jeu vidéo. Beaucoup.

Vite fait, si vous voulez mon avis sur la saison d’hiver en anime: Dance in the Vampire Bund nous a offert un putain de premier épisode qui donne envie. Durarara!! a un générique qui déchire. Soranotowo a l’air bien et Ookami Kakushi sera maté dès ce soir. Pour le reste, il y’a Eurocard, Mastercard et une envie moins forte de mater tout ça dès maintenant.

Bon pour recentrer sur le sujet qui est les jeux vidéo, rappellez vu que ça fait un mois que j’ai découvert les jeux pas chers achetables de l’autre coté de la Manche. Du coup ça a dopé mon pouvoir d’achat en jeu récent. Puis Noël tout ça, puis un moral un peu en bas du front, un rythme de sommeil étrange (d’habitude je me couche à 7h et me lève à 18h. Eh bah pendant une semaine ça a été le contraire. Là je me lève à 9h maintenant, je suis joie), de l’argent sous la main. La conséquence est logique = FIÈVRE ACHETEUSE. Et donc très logiquement, en jeu vidéo. Et sans compter les jeux que j’ai reçu progressivement d’outre-manche…

Alors un petit retour sur pas mal de jeux qui sont, et c’est presque une première pour ce blog, au final assez récents.

Mina Hazuki, la justicière des billets fourre-tout !

On va commencer directement par le jeu que je n’aurais jamais imaginé possédé, sur lequel j’ai un peu craché dessus ces derniers mois et dont rien que l’achat en lui-même consisterait presque une preuve d’indécence assez certaine. Mais croyez le ou pas, j’ai DJ Hero. C’est au final tout un paradoxe: j’ai beau ne pas super apprécier et ne pas super cautionner les méthodes actuelles d’Activision qui se permet des saloperies honteuses, des déclarations qu’on aurait préféré ne pas entendre ou bien une vision pas franchement géniale de l’avenir mais j’achète leurs bordels QUAND MEME. Et j’ai beau ne pas cautionner des masses l’idéologie des Modern Warfare, je pense que je choperais quand même le 2 (principalement pour son multi, eh, je joue pas sur PC moi.) Et j’ai beau gueuler contre le cassage de gueule de la franchise Guitar Hero, j’ai quand même acheté (enfin j’ai payé la moitié du jeu, mon frère l’autre moitié mais c’est pareil) Guitar Hero Metallica. Bref j’ai beau ne pas aimer Activision, j’y vais QUAND MEME. Bon heureusement que j’écris pas partout que je boycotterais les jeux Activision, sinon ça aurait été ridicule.

Et donc bref, le jeu en lui-même. Alors j’ai complété pour le moment le jeu en Moyen et je dois avouer que c’était plutôt chiant. Mais évidemment on ne me la fait pas: ça fait 2 ans que je joue en Expert dans les Rock Band et Guitar Hero, que quand je dis que les partitions de GH puent la merde, je me base sur la mode Expert et sur rien d’autre, alors par conséquent je suis bien conscient du fait que la mode Moyen n’est même pas encore le vrai jeu mais qu’un echauffement. Le peu que j’ai fait en Difficile (et il y’a un fossé entre les deux difficultés !) possède déjà un très bon challenge et se révèle beaucoup plus actif et moins emmerdant. Et les quelques vidéos de chansons matées en Expert sont elles plus… urgh.

Je m’arrêterais donc à quelques critiques classiques: les personnages proposés par le jeu puent la merde. Je le dis clairement. Le chara-design est juste affreux, presque vomitif et les seuls personnages qui ont une gueule correcte… c’est les Daft Punk ! Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi le jeu ne propose pas de créer son propre perso et nous force à choisir une de leurs merdes. Bref c’est du détail mais déjà ça m’a emmerdé de devoir d’amblée choisir entre un mexicain obèse avec un match de catcheur, un nain d’une laideur abyssale, un campagnard a la gueule d’abruti et une punkette déjà vue ailleurs.

En outre, second gros problème, décidement inhérent aux jeux musicaux Activision: y’a. juste. aucune. ambiance. Le décor derrière la partition est interchangeable, seuls quelques titres ont eus un effort particulier avec des effets de lumière synchro avec la musique, mais globalement c’est toujours les mêmes danseuses qui bougent toujours sur le même rythme sur les mêmes lumières… sur des musiques différentes. Il va falloir qu’Activision se paie quelques mecs de chez Harmonix avant qu’il ne soit trop tard.

Mais le jeu n’est pas dépourvu de qualités: déjà l’objectif du jeu qui de réduire un peu le challenge « survie » a néant pour le remplacer par un véritable challenge « scoring » est réussi, parce que l’intégralité des options du jeu sont réalisées pour cet objectif. Le jeu te récompense vraiment si tu es en multiplicateur maximal et tout est fait pour tu sois le plus souvent possible dans ce fameux multiplicateur maximal: le Rewind, l’Euphorie ou bien faire mumuse avec la molette sont autant d’options pour booster de manière virile son score et a chaque fois l’actionnement de ces options demandent une certaine prise de risque. Mais quand ça marche, BONUS A MORT. C’est pour ça qu’au final les 5 étoiles ne sont pas si difficile d’accès… au moins en Normal. Ou les risques et la difficulté n’est quand même pas énorme. Alors qu’en Difficile, toutes ces options me servent au final pour le moment pas plus qu’a eponger les dégats.

Enfin remarque finale sur la playlist: elle est inconstante. Certains mixs peuvent être tout à faire réussis et excitants alors que d’autres sont justes merdiques et réduits a un sample tournant en boucle (genre un ignoble mix avec My Name Is d’Eminem…) mais globalement plus on avance dans le jeu, plus ceux-ci sont réussis. Rah le set Daft Punk ou celui DJ Shadow. Ou bien tout simplement Rockit <3…

Donc je vais encore attendre quelques mois, histoire de pouvoir avoir un vrai avis… et un avis en Expert du coup. Mais pour le moment, ça va, DJ Hero est loin d’être aussi inintéressant que je l’avais imaginé… et encore heureux vu que le fric que j’ai dépensé dedans (sur un coup de tête en plus.)

JV02.jpg

Du coup Bayonetta… bah je peux pas trop y jouer. Comprenez Bayonetta c’est de l’action non stop, ça s’arrête jamais, même les cinématiques envoient du bois de tous les cotés, le cerveau est très souvent quémandé parce que si tu le débranches tu loupes ton esquive et tu meurs. Du coup comme en ce moment j’ai -encore- de foutus problèmes de fatigue et de tension, je ne peux pas tellement y jouer comme il faut. Pourtant j’y arrives bien, je cumule les médailles d’or et de platine comme il faut. MAIS j’ai peur de me gacher un peu le jeu en ne le faisant pas en étant, genre, A FOND.
Du coup, je suis tout de même au chapitre VII et ce jeu est bien la tuerie que j’attendais et dont je rêvais. Le système de combat est juste une véritable tuerie. Bordélique a première vue, elle nécessite un véritable usage à la fois des yeux mais aussi et surtout des oreilles, et c’est quelque chose qu’on a trop peu signalé. Les combats de Bayonetta ce n’est pas que « voir » les adversaires attaquer puis esquiver mais c’est aussi les « entendre » arriver. Très vite on gère plutôt bien, et tout comme DJ Hero, le jeu récompense A MORT la prise de risque maximale avec ce divin système d’Envoutement/Witch Time qui permet de botter A MORT le cul d’un ennemi alors que celui-ci croyait qu’il allait vous battre a mort le cul. Et le plus divin avec ce jeu est qu’il semble être avant tout fait pour être jouer longtemps. La mode solo n’a pas l’air très très longue a première vue mais quand on voit la kilotonne d’objet qui nous est juste inaccessible en première partie, on attend avec impatience le New Game+ pour botter des culs, surtout qu’une fois les cinématiques expédiées, un niveau moyen se fait en 20mn – et comme on connaît déjà le terrain, seulement à partir de ce moment le talent et la poudre peut parler.

L’Univers, les personnages, les cinématiques… tout ça est aussi assez mémorable. Mais on en a déjà beaucoup parlé ailleurs: je regrette d’ailleurs que beaucoup de gens continuent même après avoir joué au jeu de cantonner Bayonetta a un univers kitsch et de mauvais gout. Alors que c’est un des jeux les plus peaufinés que j’ai pu voir, d’une richesse a faire tomber par terre, que ce soit avec le nombre d’armes, le nombre de combos possibles (mais si on se cantonne à masher Y comme un bourrin on peut évidemment pas le voir hein), les décors mais genre fantastique… bref ce jeu n’est pas parfait -il a quelques petits défauts assez nazes comme des QTE assez virils- mais on sent derrière lui une véritable envie de faire kiffer le joueur et de le transporter dans un univers MEMORABLE. Merde, pour une fois qu’on a autre chose qu’un monde noir/marron/grisatre dans lequel on controle un mec au crane rasé et à la barbe de trois jours, on va pas chialer sur ça.

JV03.jpg

Donc ce qui n’empêche pas de bien tater The Lost And Damned du coup… Même si on est dans un marron grisatre/jaunatre avec un mec au crane rasé et à la barbe de trois jours… mais il est juif ! Et et et BIKER ! J’avais été, avec le recul, assez sévère sur GTA IV, il est vrai qu’une fois les missions du jeu terminées, il ne restait plus grand chose à faire… mais cela occupait bien une bonne cinquantaine d’heures de faire toutes les courses, les missions etc. Donc ok le monde de Liberty City offrait tout de même moins de possibilité que dans la version PS2 (pas de mission pompier ! Pas de mission routier ! Pas de carnages !) mais il était tout de même très riche, très addictif et quand on plongeait dedans, c’était pour avoir du mal a ressortir.Tout était peaufiné dans le détail, les gros atouts du jeu se trouvait là encore dans tout l’univers, avec ses faux sites internets, ses fausses pubs radios etc etc.

Donc du coup, retrouver Liberty City n’est au final pas si déplaisant, surtout quand c’est pour se retrouver propulsé dans le monde des bikers, dans un monde où la moto, la vraie, la virile, l’américaine, est mis au centre de tout. Ou faut se bastonner avec d’autres gangs, parcourir les rues au soleil couchant en mettant a fond Run To The Hills et plein d’autres choses. Et au final, Lost And Damned se débrouille très bien pour nous attirer dans cet univers. Les clins d’oeils au GTA IV originels sont en plus toujours agréable (on croise NICO BELLIC bordel de MERDE) et le contrôle des motos a été amélioré pour un max de dégats. Et voir les personnages parler de la crise économique – quand ce ne sont pas les missions qui y font directement référence (une mission exige ainsi de libérer de prison une demi-dizaine de traders un peu « maladroits »… ainsi qu’un tueur psycopathe et cannibale qui les accompagnera durant tout le voyage jusqu’au Costa Rica)- est toujours assez grisant… et bienvenu.

Même si au final le scénario est tout de même assez simple, et les missions pas forcément originales, je prends quand même beaucoup de plaisir sur une extansion qui en plus rajoute considérablement de nouvelles courses, nouvelles missions, nouveaux contacts… et on y passe beaucoup de temps. J’ai hate de tester juste après le très barré Ballad of Gay Tony !

JV04.jpg
CM Punk coiffure, pour un service de qualité assuré par les plus grandes stars de la WWE, dont CM Punk et CM Punk.

Plus rapidement sur d’autres jeux acquis récemment mais que je n’ai pas encore très approfondi:

  • Smackdown Vs. RAW 2010: Juste testé le mode Road To Wrestlemania de Edge (parce que je suis un fanboy en manque) et un peu quelques matchs d’exhibitions et globalement c’est la même tambouille que 2009. Avec juste un changement de bon goût: les matchs en 2 vs 2 ou en 1 vs 2 sont devenus impossibles a gagner parce que notre personnage ne veut plus tabasser les coéquipiers avant de faire le tombé sur quelqu’un. Ce qui finit souvent sur le tombé interrompu par le dit coéquipier. Non, le principal interêt de 2010 vient de la mise a jour du roster, du nouveau Royal Rumble et des Road To Wrestlemania. Je l’ai eu pour une bouchée de pain donc je vais pas faire le difficile – je peux jouer avec Christian donc je peux pas me plaindre en fait.
  • Battlefield 1943 sur le XBLA. Acheté durant la promo du 31 Décembre et pas mal pratiqué, eh bah c’est pas mal du tout. On passe le début du jeu à se faire défoncer de tous les cotés mais on commence a maîtriser peu a peu les maps, les classes, les véhicules et dès lors ça devient le bonheur. Y’a toujours du monde sur les serveurs, pas trop de boulets, y’a vraiment une ambiance guerrière assez palpitante et le cadre de la campagne du pacifique est bienvenu. Je regretterais juste d’être une grosse bille avec un fusil sniper.
  • Halo 3 ODST: acheté pour le faire en coop avec LaDebauche et Zoneur EN MEME TEMPS, ça a permis déjà quelques bons moments mais je maintiens un peu mon jugement d’Halo 3 fait lui aussi en coop: en solo je me serais MEGA FAIT CHIER. L’univers est CHIANT COMME LA PLUIE, en 4 opus ils en ont déjà fait CRUELLEMENT LE TOUR, on combat toujours les mêmes putains de Grunt, les mêmes putains de Brutes et les mêmes putains de Jackals dans les putains de même décors quasiment. Merde quoi, j’ai joué à Halo 2 fin 2004, j’ai pris Halo 3 fin 2009, j’ai retrouvé le meme JEU. Du coup comme le jeu est vraiment fait pour le coop, on le fait comme ça en se fendant la gueule et ça offre de très bons moments, donc voilà.
  • Chrono Trigger sur DS: Je découvre ENFIN le jeu et juste un mot à dire: LA PUTAIN DE SEQUENCE DU TRIBUNAL. Comment te faire culpabiliser le joueur en un instant. POURQUOI J’AI PAS CHERCHE LE CHAT DE CETTE PETITE CONNE.

Oh, et le doujinshi Bakemonogatari par Taka est plutôt bien… mais le doujin Macross Frontier était mieux. * castrateur *

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

22 commentaires

  • Arashi

    Tu me donnes vraiment envie de jouer à Bayonetta là! Dire que j’aurais déjà pu le commencer si j’avais trouvé pourquoi zavvi ne veut pas de ma carte bleue….

    Pour Chrono Trigger, la scène du tribunal est anthologique! Et ce ne sera pas la seule^^

    Et le doujin Taka est bien, en effet, mais c’était couru d’avance vu qu’il y a Hitagi!

  • Kirox

    Pour les persos dans DJ Hero c’est vrai que ceux inventés dans le jeu sont vraiment moches, par contre les représentations de vrais artistes sont assez sobres et passent beaucoup mieux. Bon ils ont un peu abusé sur DJ Shadow qui ne ressemble à rien avec ses yeux bioniques, mais Grandmaster Flash rend pas mal par exemple.
    D’accord sur la difficulté qui est mal gérée, trop simple en normal et trop dur un cran au dessus. Enfin bon, y’a du challenge au moins (au secours le mode expert).

  • Zoneur

    Je te conseille très fortement The Ballad of Gay Tony. Des missions plus variées, plus fun, des persos plus fun aussi, une fin épique, du bonheur. Mais ça n’empêche que Lost and Damned est bon, mais ces putains de motards qui te mettent des coups de battes et t’envoient dans la flotte, PUTAIN ! Ah, et dans TBoGT, tu vas loler sur « Bleeter », j’te laisse deviner ce que c’est 😀 « Oh, il a mis un nouveau bleet ! Il dit qu’il chie comme jamais ! »

    T’abuses un peu pour ODST, autant le scénar d’Halo 3 je comprend que t’ai pas kiffé, moi-même j’ai rien capté (avoir zappé Halo 2 doit y être pour quelque chose mais bon), mais ODST, si tu suis, tout s’emboite c’est sympa quand même. Mais on se fend bien la gueule en coop ouais 😀
    Et Bayonetta… OMG quoi. Je le répète encore, bien qu’assez dit sur IRC, mais cette première cinématique quoi ! J’en suis qu’après Vigrid pour le moment mais c’est d’un kiffant. Le combo Breakdance est génial :bave:

    Le dernier Taka est bon ouais <3 Footjob <3 Hum, j’vais pas exposer mes fantasmes honteux non plus 🙁

  • Kovax

    Perso, DJ Hero ne passera pas par moi… J’y peux rien, j’accroche pas du tout au truc. Alors que la guitare, c’est fun; la platine ne m’attire absolument pas, mais bon, c’est comme ça hein. ^^

    Bayonetta me tente assez (j’ai adoré la démo), mais mon prochain arrêt en boutique sera à la fin du mois, et là il y aura Mass Effect 2, donc la sorcière ne risque pas de débarquer avant un bout de temps… Shepard rules!

    D’accord avec toi pour SvR 2010, globalement bon (Royal Rumble, roster) mais justement le roster est assez incomplet: j’aurais apprécié la présence de la Hart Dynasty au complet et pas seulement de Natalya. Et CM Punk rules.

    Enfin, juste un truc: on dit UN mode de jeu, bordel! Autant j’aime lire tes articles sur les jeux vidéo, autant cette manie de parler « d’une mode de jeu » ou « d’une mode de difficulte » me pique les yeux. C’est UN mode de jeu, UN mode difficulté! D’où vient cette erreur?

    À part ce détail, good job as usual! 😉

    ++

  • Concombre masqué

    Oui alors je vais m’arrêter aux trois premières ligne pour poser une question cruciale : là par exemple je découvre « Ho Shaft commence un anime un an après Maria Holic que j’ai kiffé » ou « Ho un nouvel anime lié à Baccano! que j’ai bien kiffé aussi » … donc question. En dehors des blogs, tu fais comment pour te renseigner sur l’actualité pure du genre? (… ou DLer les épisodes en question)
    … tu pourrais nous faire ta version de « comment se tenir au courant de l’actu animes »?

  • Toro

    J’ai déjà posté ça sur le blog de tsumugi, mais comme tu n’as pas répondu (je ne sais pas si tu lis les commentaires), je me permet de recopier mon message ici:

    « Yo Amo.

    Juste pour te prévenir que le nouveau lecteur en ligne ne marche pas chez moi, et comme je ne peux pas avoir accès aux .m3u (je suis derrière un proxy universitaire), je ne peux plus écouter tsumugi depuis deux jours.

    Je ne sais pas si c’est de ton ressort techniquement, mais serait-il possible de remettre l’ancien (en parallèle? J’écoute la radio quasiment tous les jours, c’est dommage de devoir s’en priver pour un bête problème technique ^^

    Merci d’avance 😉 « 

  • Youé

    Ta description d’ODST me fait penser au Mario Wii. Quand tu joue en solitaire, ça se fait et c’est bien. Mais quand tu découvres la coopération, le jeu se transforme et tu joues carrément pas à la même chose. D’ailleurs c’est un ami qui joue tellement peu qu’on peut même pas le considérer comme casual qui m’a débloqué lew warp zones quand on a joué ensemble. J’étais sidéré.

    ODST quand je l’ai vu testé par Marcus et e-Mathias ça m’a donné la même impression. Un jeu bien en solitaire mais quand tu le joue à plusieurs, le jeu ne devient qu’un terrain pour ce que tu vas lui apporter, et là tu te marres vraiment. Ton paragraphe ne fait que confirmer ce sentiment.

    DJ Hero ouais ça surfe sur la vague des « Heroes », mais entre me la péter avec une guitare ou avec une platine, si j’avais à choisir autant prendre ce qui rapporte le plus gros bonus de charisme : la guitare 🙂 Mais j’y connais rien au niveau des playlists respectives. Quand ils sortiront un truc avec les Stones je me déciderais peut-être.

  • Amo

    @Toro : Les players flash semblent parfaitement marcher, en tout cas ceux qui sont sur Néant Vert ou sur Tsumugi. Tu parles desquels en particulier ? Eh oui effectivement, je checke moins régulièrement les commentaires du blog de Tsumugi que je le devrais, désolé.

    @Kovax : Moi j’avais jamais compris d’où venait le « UN » mode de jeu justement. J’ai toujours lu et dit une mode de jeu depuis que je lis de la presse vidéoludique ou des blogs, et j’avoue être assez circonspect du coup.

  • Toro

    En fait ça doit être lié au fait que je suis derrière un proxy universitaire, comme je l’ai dis, une histoire de ports bloqués ou quelque chose du genre, et alors que ça fonctionnait parfaitement avant, avec les nouveaux lecteurs de radionomy, je ne peux plus écouter Tsumugi (le titre de la chanson et l’image s’affichent, mais je n’ai jamais de son) que ce soit sur Néant vert ou le blog. Ça me fait bien chier d’ailleurs…

  • Amo

    Argh oui. J’ai lu quelque chose à ce sujet, a priori le problème sera réglé par Radionomy dans les jours qui viennent pour que le flux repasse bien par ce bon vieux port 80.

  • Kovax

    « Moi j’avais jamais compris d’où venait le « UN » mode de jeu justement. J’ai toujours lu et dit une mode de jeu depuis que je lis de la presse vidéoludique ou des blogs, et j’avoue être assez circonspect du coup. »

    Moi, c’est l’inverse: j’ai toujours entendu, lu et dit « un » mode de jeu, ou « un » mode de difficulté, comme quoi… ^^ Et comme à chaque fois que j’ai un gros doute de ce genre, j’ai ouvert mon dico, qui me donne raison: « mode » au féminin désigne la façon de vivre (« à la mode de Caen » par exemple), alors que « mode » au masculin désigne un procédé (« un mode de vie », « un mode de jeu » ^^).

    Du coup, je serais curieux de lire les magazines et les blogs que tu fréquentes… 😉

    Enfin bref, comme je te l’ai déjà écrit dans mon commentaire précédent, ce n’est qu’un détail qui m’a titillé, rien de très grave, et ça ne change rien à l’intérêt que je porte à lire tes articles, qui sont souvent très intéressant (oh, la belle redondance…). 🙂

    ++

  • Amo

    Ce a quoi je répond « rien a branler ». Et là je conclus définitivement le débat, sauf si quelqu’un veut commencer à débattre sur autant pour moi Vs Au temps pour moi.

  • ZThinker

    Petit détail pour Chrono Trigger : Que tu te fasses considérer comme coupable ou non coupable, tu te fais condamner quand même. Donc, je dirais qu’on s’en fiche un peu.

  • Amo

    @ZThinker : De quoi on se fiche ? De la scène ou du verdict ? Je trouve la scène EXTREMEMENT PUISSANTE perso. T’as l’impression soudainement d’être un monstre, un enculé notoire et impoli. Tout se déchaîne dans ta gueule, la musique est extraordinaire et les témoins sont si énormes, si théatraux que la scène a un putain de cachet assez mémorable.

    Après si on doit s’en ficher parce que quelque soit le choix tu te fais baiser, ok. C’est pas comme si de toute manière on avait compris dès le début du truc que le chancelier était un enculé. Mais une scène aussi forte dès le début du jeu, ça m’a bien fait plaisir.

  • ZThinker

    Je parle bien évidemment du verdict, je ne peux nier le fait que la scène du tribunal était bien sympa. (Insérez ici toutes réponses pour dire « ZThinker, t’es qu’un enfoiré de dire seulement « bien sympa » die die die die die ». D: )

    … Il faut aussi que je continue Chrono Trigger un de ces quatre, une fois on m’avait carrément formaté le PC (c’est-à-dire emulation + save… Je dis pas la flemme pour le continuer. Et puis merde, j’ai déjà deux Persona à finir et j’ai toujours la flemme. Est-ce que quelqu’un aurait un remède pour cette maladie pire que la malaria ?).

    Le truc étant que deux ans avant, je me souvenais avoir recommencé le jeu juste pour accomplir les conditions d’être considéré non coupable (pas bouffer le repas du vieux, retrouver le chat…). Je sentais très bien l’odeur du verdict « non coupable » quand après le chancelier m’a quand même condamné.

    On va dire que je n’ai eu juste qu’un sourire de satisfaction de s’être fait considérer « non coupable » au nom des jurys. Mais j’ai là compris la morale : Ce chancelier est un gros enculé qui doit souffrir éternellement.

Répondre à Arashi Annuler la réponse.