Jeu Vidéo

Sonic, le héros c’est bien toi

Tiens tenez je vais prendre ma boule de cristal et vous donner déjà le résultât de vos attentes les plus folles: Sonic 4 ça sera de la merde et Sonic & Sega All-Star Racings ça a pas l’air génial. Maintenant que ceci est dit, on va pouvoir passer sur un article dédié à… Sonic le Hérisson. Si le hérisson bleu reste aujourd’hui une figure assez forte du jeu vidéo, il y’avait quand même une époque où cette figure était encore plus emblématique. Je veux dire, une époque où ses jeux les plus réussis, les plus enchanteurs, les plus aimés étaient faits par Sega. Certains d’entre vous n’étaient même pas nés, les fols. Là je fais genre vieux con c’est fait exprès: c’est parce que pour Sonic je suis vieux con nostalgique.

Sonic §

Je vais donc revenir de manière assez arbitraire sur tous les jeux Sonic auquel j’ai joué. C’est plus des impressions qu’une critique, encore une fois. Surtout que pas mal de ces jeux restent encore assez inattaquables pour moi et certains défauts ont beau me sauter parfois à la tronche, je les ignore royalement. C’est comme ça et ça me permet d’oublier quand jeuxvidéo.com se remet à raconter n’importe quoi et à repartir dans un délire « il l’a dit donc il allait le faire, gloire à la paranoïa sécuritaire, envoyons des gens en garde à vue pour rien » mais je m’en fous j’ai leur adresse.

Alors donc, déjà, j’ai jamais touché de ma vie à une Master System et j’ai touché qu’une seule fois à un Sonic Game Gear. Donc je vais tout simplement pas les évoquer, à votre grand regret. Eh oh, j’avais une Game Boy moi, j’achetais un seul paquet de piles par mois.

Sonic The Hedgehog
SonicMD.jpg

Je l’ai découvert après Sonic 2, ce qui est toujours très compliqué du coup. Me retrouver sans Tails, sans le spindash ou sans une mode deux joueurs était assez compliqué mais au final je m’en suis très bien satisfait et le plaisir restait tout de même intact. Je me souviens simplement y avoir beaucoup plus chié que Sonic 2 tellement le jeu pouvait se révéler à certains moments assez retor et comment certains niveaux pouvaient juste vouloir te violer la bouche ouverte (Labyrinth Zone.) J’y ai pas retouché depuis des lustres pour être honnête: je me souviens m’être refait Marble Zone lors d’une Nocturne Epita l’an dernier, mais mes souvenirs vis à vis de ce volet deviennent de plus en plus flous. Et c’est bien triste !

Sonic The Hedgehog 2
Sonic2MD.jpg

Il m’apparaît difficile de dire du mal de Sonic 2. Pour la même raison qui fait qu’on évite de poignarder dans le dos ses meilleurs amis où qu’on se révèle peu enclin à massacrer sa propre famille. Sonic 2 est à la fois le premier jeu auquel j’ai touché et également le premier jeu que j’ai possédé, celui qui m’a balancé dans le grand monde des jeux vidéo, et de quelle manière ! J’ai encore du mal aujourd’hui à ne pas m’amuser sur Sonic 2, c’est un jeu que je me refais très régulièrement et dont le seul vrai défaut est son système de special stage juste à chier (à l’époque c’était assez impressionnant pour oublier que le principe puait du bec) mais à part ça, c’est un des rares jeux que je maîtrise vraiment de fort belle manière, dont je peux me visualiser les niveaux mentalement et que j’ai du terminer un nombre incalculable de fois malgré un stage final vraiment pas aisé (le mécha-robotnik reste, même quand on a de la bouteille et de l’expérience, un boss assez tendu car exigeant du millimétré et de la concentration) et dont j’ignore le moindre défaut, au point de les considérer comme des qualités (le level-design de Metropolis n’est pas POURRI, il est EXIGEANT, surtout quand on doit monter des boulons et se retrouver face à une mante religieuse.)
Même si je suis moins bon sur le jeu que je l’étais plus jeune: avant je rushais dans Métropolis et je one-lifais le jeu sans problèmes, aujourd’hui j’ai plus de mal. J’aurais du continuer à jouer au jeu en boucle.

La version XBLA m’a bien bottée malgré son multijoueur online juste… loupé. En fait le Versus online avait un putain de potentiel mais à chaque fois qu’on y joue, le joueur qui se retrouve dans la peau de Tails est handicapé par un lag de fou, ce qui rend les parties désequilibrées. Ce qui ne m’a empêché de battre le Concombre Masqué plusieurs fois.
(je passerais sous silence les moments où il m’a battu avec Tails, c’était de la chance.)

Sonic 3
Sonic3MD.jpg

Je. Un de mes plus grands regrets d’enfance: ne jamais avoir pu toucher au jeu. Ce qu’il faut savoir quand j’étais enfant -et j’imagine que c’était la même chose pour nombre d’entre nous- c’est que les nouveaux jeux n’arrivaient qu’a deux moments dans l’année: anniversaire et Noël. Parfois on arrivait à convaincre une grand-mère d’acheter un jeu et alors c’était la joie car on allait pouvoir passer nos futurs week end à jouer à autre chose qu’aux jeux qu’on avait déjà torché des centaines de fois (où qu’on essayait difficilement de torcher – Les Schtroumpfs et Tintin au Tibet è_e), du coup jamais dans ses grandes phases Sonic 3 n’est arrivé. Et quand enfin je l’ai vu en boutiques (j’allais rarement en boutique), c’était trop tard, la PlayStation allait arriver. Peine et déshonneur.

Sonic & Knuckles
SonicKnucklesMD.jpg

Découvert chez un voisin, la cartouche marrante m’avait d’abord intrigué, puis ensuite enchanté quand j’ai vu qu’on pouvait jouer avec Knuckles dans Sonic 2, puis ensuite quand j’ai vu le jeu en lui-même tourner: les graphismes déchirent, le premier niveau envoie plein la gueule, les niveaux sont plus grands, plus beaux, dans des univers totalement différents, le tout dans une gigantesque démesure générale avec ses boss complétement fou (le faux oeuf qu’il faut forcer à s’auto-détruire, celui qu’il faut poursuivre pendant tout le combat) … et un niveau de difficulté haut mais pas aussi abusé que pouvait l’être le boss final de Sonic 2 (même si le Death Egg était loin d’être gentil et léger.) Enfin, le jeu était totalement différent avec Sonic où Knuckles, ce qui était toujours une marque de qualité approuvée. Mais contrairement à Sonic 2 je n’avais aucun cheat code pour le level select alors bon, terrible. Néanmoins, c’était tout de même un des premiers jeux de plates-formes que je faisais avec des transitions entre les niveaux, donnant l’apparence d’une véritable histoire, une véritable trame, un véritable univers cohérent et tout. Moins ancré dans mon esprit que Sonic 2 mais rah, le pied aussi quoi.

Mais tout ça, hélàs, c’est mettre de coté Sandopolis Act 2. Ce niveau est relou, pénible, chiant, rageant, hardcore, détestable et par moment même simplement de droite. RAH PUTAINS DE FANTOMES DE MES COUILLES.

Sonic 3 & Knuckles
Sonic3MD.jpg SonicKnucklesMD.jpg

Du coup j’ai enfin pu me taper le jeu en intégralité il y’a tout juste deux ans. Et si vous étiez déjà là à l’époque (vous étiez deux !), j’en parlais ici (et faut que j’essaie de remettre en ligne les images qui illustrait cet article), dans un article qui disait quand même parfois un peu de la merde (« Toutes les musiques de Sonic 3 sont assez quelconques, » -> PUTAIN MAIS ICE CAP ZONE OU LAUNCH BASE ACT 2 ESPECE D’ABRUTI CONGENITAL) mais globalement c’est vrai que j’ai beaucoup plus kiffé la partie Sonic & Knuckles que la partie Sonic 3. Je reste globalement, même aujourd’hui, assez peu emballé par des niveaux comme l’infâme Carnival Zone ou bien encore par Marble Garden. Mais faire toute la partie « & Knuckles » avec Sonic & Tails, avec déjà Super Sonic et avec la possibilité d’en faire un Hyper Sonic, ça n’a pas de prix.

Et la. Doomsday. Zone. Voilà. Musique de fou, idée de fou. Tout ça.

Sonic Spinball
SonicSpinballMD.jpg

Seigneur ce jeu était BIEN mais qu’est-ce qu’il était hardcore ! Je ne l’ai purement et simplement jamais fini, bloqué éternellement au second niveau (d’un jeu qui en compte quatre.) L’idée était pourtant bien trouvée, l’application dans le fait le faisait mais bordel que le jeu était cauchemardesque. Il faisait vraiment flipper à certains moments, quand il n’était pas super stressant. En tout cas certainement pas un jeu auquel j’appréciais énormément jouer: ce fut même sans doute le jeu Megadrive auquel j’ai le moins touché en étant gosse. Brrr cette araignée mécha à tête de Robotnik.

Sonic 3D: Flickies’s Island
Sonic3DMD.jpg

Certainement la première fois qu’un jeu me foutait une grosse beigne dans l’estomac, enchaînait sur un uppercut du droit et me finissait à coup de lattes par terre pendant que j’étais recroquevillé en pleurant et en demandant de l’aide à mon chien. Bordel, quand j’étais gossé, tous les jeux m’apparaissaient géniaux: même Tintin au Tibet, à l’époque, me semblait pas trop mal. Parce que j’avais vraiment peu d’expérience. Mais bordel, même à l’époque, je savais que je jouais à un jeu de merde. Inmaniable, pas fun, vomitif, moche… sérieusement, au secours quoi. Plus jamais ça. J’y ai jamais retouché depuis, Et je ne l’évoquerais pas plus. Je le refuse.

Sonic Adventure DX
SonicAdventureDX.jpg

S’est ensuite suivi quelques années sur PlayStation, Nintendo 64 et PS2 à jouer à des jeux comme Crash Bandicoot, Spyro, Banjo Kazooie où bien encore Super Mario 64. Puis ensuite acquisition d’une Gamecube, puis après pas mal de gros jeux, on s’attaque enfin à Sonic Adventure. Constat ? Ouiii ? C’est d’autant plus dommage que Sonic Adventure faisait partie de ces jeux qui me faisait rêver et me faisait saliver à l’idée d’avoir une Dreamcast (qui n’est jamais venue. Pute.), et quand j’ai enfin mis la main dessus, bah dur de ne pas le comparer aux jeux que j’ai cité plus haut, et la caméra pourrie, les cinématiques de merde, les trente bugs à la seconde, la jouabilité méga sensible du derche, toute la partie exploration du gros HUB qui te prend vite super la tête où bien encore devoir subir certaines aventures de merde avec Big ou Amy qui sont plus crispantes que véritablement fun. Non j’ai vraiment abhorré l’expérience. MAIS VRAIMENT. Mais à la limite y’avait des trucs à sauver: certains niveaux de Sonic sont quand même biens, et globalement toute la mode aventure avec E-102 vaut quand même le coup. Mais voilà…. voilà.

Sonic Adventure 2: Battle
SonicAdventure2.jpg

Presque pareil en fait. Je me suis franchement beaucoup énervé sur le jeu. Y’a tellement de trucs que je ne comprends pas avec ce jeu. A quoi bon nous foutre un dark side et un good side si c’est pour nous faire faire les mêmes niveaux ? Pourquoi les phases avec Knuckles sont passées d’anecdotiques dans le premier SA à super reloues dans ce SA là ? Globalement plus les années passent, plus je me rends compte que j’ai été assez sévère et très très exigeant (les niveaux Shadow/Sonic déchiraient quand même grave), mais franchement certains boss étaient quand même nazes (le Biolizard. Juste. Le. Biolizard. Ah et le golem de sable a qui on devait faire une Homing Attack qui quatre fois sur cinq nous expédiait dans le sable), les passages Tails/Eggman étaient rarement très passionnants et la maniabilité était encore super sensible, quand la caméra ne nous envoyait pas tout simplement dans le décor. Je me souviens d’un niveau assez miné de caméra pourrie, il se passait dans le désert avec Shadow et donc bref. C’était relou. Je l’ai pas fini du coup, j’arrivais pas à finir le Biolizard, je m’énervais sur le Biolizard, à cause de la maniabilité de merde, à cause du Homing Attack qui va jamais là où il faut et puis merde, Shadow, pfff, poseur de merde.

Sonic Heroes
SonicHeroes.jpg
« Tin mais Sonic Adventure 2 ça m’a saoulé violent » « – Tu devrais tester Sonic Heroes, perso je l’ai préféré à Sonic Adventure 2 »
C’est suite à cette discussion que… euh… j’avais acheté le jeu. Depuis je ne parle plus à ce mec, mais sérieusement hein. Ok, y’a d’autres raisons mais URGH. URGH. Pour tout vous dire, le jeu m’a tellement vite pété les couilles que je me suis dit « ok si je veux le finir… je vais prendre la Team Amy Rose »… et je ne l’ai même pas fini tellement le boss final m’a paru extrêmement abusé et là encore méga chaud à finir à cause de putains de bugs avec les Homing Attack de merde. AU SECOURS. PLUS JAMAIS CA.

J’ai ensuité testé le début du jeu Sonic 2006 pour découvrir que c’était effectivement une belle merdasse, j’ai ignoré royalement Shadow The Hedgehog et le hasard a voulu que le jour ou je teste Sonic Unleashed, on me foute un niveau de nuit en loup garou absolument pénible, le tout en plein milieu d’une Epitanime où j’étais déjà assez tronché comme ça. Enfin les nombreux épisodes portables me sont – aussi – totalement passés à coté, pourtant dieu sait qu’à l’époque j’aurais bien voulu toucher à Sonic Advance… mais non: je préférais que ma GBA ne fasse tourner que Metroïd Fusion en boucle, c’est comme ça ! C’est la vie !

Allez, gloire à Sonic, on ne t’oublieras pas ! * relance Sonic 2 *

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

33 commentaires

  • X4713R

    Globalement assez d’accord avec toi sauf pour Sonic Adventure et 3D, je te trouve sévère.
    (Pas joue à Spinball, décroché après Sonic Heroes.)

    J’ai eu la chance de jouer à SA à l’époque des débuts de Dreamcast et du coup ca passe. Je l’ai meme préféré a Sonic Adventure 2. Le boss de fin est meilleur (pareil, j’ai ragequit-é au Biolizard), l’histoire aussi, et j’ai bien aimé le Hub (ouais j’ai des gouts de chiottes), ainsi que le niveau du casino. D’accord il est pas aussi bon que celui de Sonic 2 (md) mais le flipper Nights quoi!
    Et puis c’était quand même l’un des plus beau jeu de l’époque.

    J’ai bien aimé les graphismes et surtout les musiques de Sonic 3D. Il n’est pas si désagréable à jouer une fois qu’on a pris le coup. Mais bon c’est vrai que ce n’est pas vraiment un Sonic (c’est plus un Flicky, cf Hidden Palace).

    Sinon les Sonic Advance étaient biens, voire très bons. Surtout le 2, même si trop facile avec Cream.

    Allez Sega, ressortez nous Sonic CD qu’on puisse enfin y gouter!

  • Nashi

    D’ailleurs sorti le 12 mars d’une compil’ des 3 premiers Sonic sur DS =D
    Oui alors par contre ton avis sur SA2, mouaip hein. Ce jeu était TRES bien, les Chaos quoi, la bande son qui envoi du bois, le scénario qui est pas mal du tout pour un type de jeu qui n’a pas habituellement la prétention d’en avoir…

  • Youé

    Shadow the Hedgehog aurait pu être un jeu vraiment, vraiment bien, sérieusement, mais le problème c’est qu’ils l’ont complètement bâclé, du coup on se retrouve avec un gameplay certes un peu moins approximatif et aléatoire que Sonic Heroes mais pas loin, et un scénario qui s’entremêle dans les différentes histoires possibles et qui devient incohérent. Et ce, malgré l’ajout de la désormais classique « vraie fin ». Et c’est dommage, parce que les idées étaient là.

    Bon Sonic Adventures 2 et Shadow font parties des bonnes choses de la vie mais après tout, tu aimes le catch, tu as donc une âme corrompue et aucun goût. Et puis je ne sais pas ce qu’est un « poseur ». Je suis relativement d’accord avec les autres critiques cependant, même mon fanboyisme assumé ne peut m’empêcher de trouver les derniers niveaux de Knuckles/Rouge têtra-reloud, et le bug de l’attaque chez le Golem ahah bonjour les crises de nerfs. En fait il faudrait, en proportion, plus de niveaux Sonic/Shadow qui, eux, sont awesomes (rien que les deux premiers quoi, je me les refais en boucle sans problème, limite c’est sous cortical maintenant). Putain ça me donne envie de faire un article sur Sonic Adv. 2. Ou d’y rejoeur. Niiiiiii….

  • Zoneur

    Sonic Adventure 2 Battle j’avais bien aimé moi. Excellent souvenir de la première partie en surf §§ Les chaos étaient une bonne idée et pour une fois, je m’ennuyais pas en m’occupant de ces trucs, alors que d’habitude les trucs de gestion annexe ça me barbe.
    Et j’ai joué à un Sonic sur la console portable de… Sega je crois. Gamegear ? La grosse console portable, je suis plus sûr. Bref, un Sonic 2D et ça poutrait plus 😮 Depuis plus rien. Ah si, j’ai joué Sonic dans SSBB :p

  • Lasaraleen

    @Zoneur : la console portable c’est bien la Game Gear !

    J’ai commencé par Sonic aussi, mais le tout premier du nom. D’ailleurs je le ressors souvent pendant l’été pour un petit marathon 🙂 Et je ne sais pas pourquoi mais quand j’étais gamine, je préférais jouer au 2 sur Game Gear que sur Mega Drive ! D’ailleurs je suis même plus sûre que ce soit exactement les mêmes en fait vu que ma Game Gear est HS depuis bien longtemps, même si je n’ai jamais osé la jeter…

  • Fisico

    Sonic Rush est à faire, le reste m’est soit inconnu (les Rivals sur PSP, les Advance et Rush Adventure) soit à chier (tous les épisodes 3D?) soit trop old school.
    Black Knight avait l’air bandant, un peu, mais comme d’habitude ils ont fait n’importe quoi. Et Sonic 4 = Dimps = Ahahahah

  • Maxobiwan

    J’étais dans la même cas que toi en ce qui concerne Sonic 3… J’ai eu Sonic & Knuckles à la place !
    S&K aurait pu être le meilleur de tous les sonic si Sega n’avait pas oublié un truc : Le bouclier bulle ne sert strictement à rien : aucun niveau sous l’eau

  • Kovax

    Très bon article, qui a ravivé de beaux souvenirs de mon propre passé de joueur, à quelques variantes près: j’ai commencé avec le premier Sonic sur Master System avant d’enchaîner sur la Megadrive et Sonic 1, 2, 3, le combo « & Knuckles » qui va bien… Quelle belle époque! 🙂 J’ai décroché à Sonic Adventure sur Dreamcast (je l’ai eu la DC, moi :p) qui ne m’a pas du tout convaincu, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais pour l’essentiel de la saga Megadrive, je suis entièrement d’accord avec toi: Sonic rules, c’est tout! Et oui, Sandopolis Act 2 est un putain de niveau « relou, pénible, chiant, rageant, hardcore, détestable et par moment même simplement de droite », et je HAIS ces fantômes à la con!

    ++

    PS: C’est UN mode deux joueurs qui manquait de Sonic 1 par rapport au 2 (ainsi que le vital spindash) et oui, LE mode « Aventure » avec E-102 vaut quand même le coup même si Sonic Adventure m’a endormi plus qu’autre chose, mais ça reste UN mode « Aventure ». Je sais, je suis un chieur mais ça me pique les yeux à chaque fois! 😉

  • Pso

    Sonic Adventure fait quand même office de bêta tant il est fini à la pisse, avec des phases de jeu complètement useless (Amy, t’entends grognasse? :fou: Big, WTF ?) et d’autres qui se cherchent encore (Tails, t’es gentil, mais tu sers à rien, Sonic ya de l’idée, comme avec Gamma et Knuckles), couplé à des bugs à la pelle et une ost moyenne. Mais c’était coolos (surtout à l’époque, avec la famine, premier vrai Sonic 3D etc).

    Sonic Adventure 2, l’intouchable :fou: Cet ost en or (les thèmes chantés, les niveaux de Shadow), plus de phase de merde, des niveaux géniaux avec Sonic et Shadow, les autres un peu moins bons, mais quand même bien sympa à jouer (Cosmic Wall !) et un final EPIC. La musique, le boss, le combat, la dernière scène de fin, j’éjacule en hyrule quoi. Bon okay, les Chao, PLUS JAMAIS CA !!11!

    Sonic Heroes, c’est le bien. Pas aussi bien branlé que SA2 le magnifique (on sent que la transition entre le SEGA constructeur et le SEGA éditeur a été difficile) mais bien sympathique aussi. Une bonne ost (Final Fortress), une ambiance oldschool, des niveaux plus long avec un gameplay un peu lourd par moment mais qui arrive a se renouveler. Et le bug du Homing Attack est là depuis Sonic Adventure 1 aussi, mais ça varie selon les gens.

    Ensuite, c’est plus difficile à apprécier. Shadow part d’une base appréciable mais s’embourbe dans des erreurs de level design/game design parfois aberrantes (tuer 60 ennemis dans un niveau labyrinthèsque, wtf ?) et un gameplay trop bancal (pas de physique pour les véhicules, l’intérêt ?). Mais c’était pas si horrible que ça malgré tout (ça reste très passable quoi), ya des niveaux et des musiques assez chouettes et c’est parfois bien fun. Faut juste pas croire que le jeu se résume à la jaquette en gros.

    Sonic 2006, c’est l’histoire d’un gros gâchis. L’ost poutre, une des meilleurs dans un Sonic (j’ai beau connaitre Sonic depuis le premier, faut reconnaitre la surpuissance de certaines pistes), l’ambiance « voyage dans le temps » est chouette et ya des niveaux visuellement excellents et potentiellement épiques, mais SEGA s’est contenté de finir le jeu à moitié, en oubliant de rendre le jeu fluide et non buggué. Ça rame tout le temps, ya des bugs énormes par moment, la mise en scène est raté et Silver pourtant bien sympathique, est très mal exploité. Je me demande vraiment se qu’il s’est passé en interne, ya un truc que j’ai raté, pour commettre des fautes aussi énorme.

    Après Unleashed n’est pas mauvais. Les phases Sonic se sont embourbées dans le style de Sonic Rush (aka j’appuie sur le bouton de Turbo pour traverser les niveaux, tout en se basant sur le Die & Try débile datant de l’âge de pierre). Les phases en Werehog sont bien plus agréable, avec de bons passages plate forme (des vrais) et de Beat them all bien chouette, malgré des niveaux INTERMINABLE.

    Enfin, je pourrais continuer longtemps comme ça, fanboy oblige (Sonic and the Secret Ring est une daube, Sonic RPG est un RPG du pauvre pour la DS (normal quoi), Sonic Rider 1 est très bon, le 2 est une daube pour casual) mais je fatigue, là.

  • Aer

    Il est sympa sonic 3D oh.

    Par contre, je ne vois pas en quoi sonic 1 est plus dur que le 2 (peut être le faite que j’ai jamais fini le 2… oh wait !), il est clairement pas long en plus.

    Sonic 3 est clairement une mise en bouche pour le Knuckles qui suit, mais rien que pour Ice Cap Zone et son surf dément, ca vaut le coup.

  • Kaïl

    Pour jouer dans les meilleures conditions sur une console Sega à Sonic The Hedgehog, Sonic The Hedgehog 2 et Sonic 3 & Knuckles, il n’y a pas mieux que Sonic Jam. Entre autres qualités, on peut bénéficier du Spin Dash dans la première aventure du hérisson bleu !
    Sonic 3D s’apprécie davantage dans sa version Sega Saturn que Megadrive pour peu que l’on possède la manette analogique. La maniablité est largement améliorée dans ces conditions. Ca n’enlève rien à sa répétitivité mais au moins, on ne galère pas à diriger le personnage à l’écran.

  • ChaosLink

    « Je me souviens simplement y avoir beaucoup plus chié que Sonic 2 tellement le jeu pouvait se révéler à certains moments assez retor et comment certains niveaux pouvaient juste vouloir te violer la bouche ouverte (Labyrinth Zone.) » –> Ok, l’exemple est bien choisit, mais Sonic 2 est plus élevé que Sonic 1 au niveau de la difficulté. Par exemple, avec Metropolis et ces PUTAIN de mante-religieuse qui nous attendent dans les coin les plus fourbes ou encore avec le boss final qui demande de ruser et de faire très gaffe parce qu’il suffit d’un saut raté au dernier coup manquant pour donner envie de se fracasser la tête contre le mur, Sonic 1, c’est vraiment une balade de santé à côté (Parce que bon, le boss final de Sonic 1, tu peux le faire en jouant avec une main dans le dos limite)

    « Mais tout ça, hélàs, c’est mettre de coté Sandopolis Act 2. Ce niveau est relou, pénible, chiant, rageant, hardcore, détestable et par moment même simplement de droite. RAH PUTAINS DE FANTOMES DE MES COUILLES. » –> Et tu oses dire ça alors que tu as dit précédemment, je cite, « le level-design de Metropolis n’est pas POURRI, il est EXIGEANT ». Sandopolis Act 2 est comme Metropolis ou encore Labyrinth Zone : un niveau fait avec énormément de travail et d’ingéniosité, dont le seul but est de te pousser à jeter ta cartouche par la fenêtre tellement tu souffre et que tu en a marre (Et dans lequel être en Super Sonic est synonyme de mort tellement il y a de piège)

     » « Toutes les musiques de Sonic 3 sont assez quelconques, » -> PUTAIN MAIS ICE CAP ZONE OU LAUNCH BASE ACT 2 ESPECE D’ABRUTI CONGENITAL » –> A ce sujet, si tu joue seulement à Sonic 3, certaine musique seront différentes (tel que celle de Super Sonic) et d’une qualité parfois meilleure que celle de Sonic & Knuckles. Et puis, tu auras aussi un boss final tellement puissant qu’il te viole même quand t’es en Super Sonic.

    Pour ton avis sur Sonic 3D, je ne suis pas d’accord : le jeu utilise un nouveau style graphique unique et agréable, proposer un challenge élevé et très intéressant, et les combats contre les boss étaient juste jouissifs.

    Et sinon, dans les jeux-que-tu-as-raté-mais-auxquels-tu-devrais-jouer-pour-bander-un-coup, je peux te conseiller l’excellent Sonic CD : un peu spécial sur certain côté (avec des bonus stage juste WTF), mais avec un très bon style graphique et puis merde, c’était la première fois qu’on affronter Metal Sonic telle qu’il est devenu aujourd’hui. Et l’autre, c’est Knuckles’ Chaotix : le concept du jeu est bien pensé quoique qu’un peu sous-utilisé, le jeu est magnifique et pour la seul fois dans la série, on peut admettre que les Chaotix ont du charisme et ne sont pas que des sous-persos à la con.

  • Virgile "VILE"

    néantVert, pour avoir refusé mon commentaire que j’ai passé 4 heures à rédiger, et cela pour des raisons que j’ignore (sans doute simplement parce que mes arguments étaient sans doute trop « génial » contre toute défense) : Adieu.

  • Amo

    @Virgile « VILE » : J’ai regardé dans les indésirables, aucun commentaire n’est tombé dedans. Du coup la question que je me pose: comment t’as fait ton coup, mec ? (parce qu’a priori, le blog est pas responsable)

    @ChaosLink : Sonic 2 ne devient dur qu’a partir de Metropolis 3. Sonic 1 je me souviens en avoir méga chié sur Spring Yard et surtout sur le putain de Labyrinth Zone. Mais d’un coté c’est ptet biaisé: Sonic 2 je l’ai tellement retourné que je me souviens pas de la difficulté initiale – le seul moment vraiment TRES CHAUD du jeu quand on excepte les niveaux finaux et le boss final totalement cheaté c’est la fin de Chemical Plant 2- , alors que Sonic l’absence de spindash et le coté « tu peux crever si tu tombes sur des pics, même avec 400 000 rings en réserve parce que y’a pas de période de mini-invincibilité » a fait que direct j’étais pas dans mon élément (je trouve par exemple Green Hill plus chaud qu’Emerald Hill.)

    Mais bon, après on joue à Spinball et au final on relativise.

  • ChaosLink

    @Amo : Sonic 2 est pas mal chaud quand on connait pas. Plus que Sonic 1 je trouve personnel (Après, sa n’engage que moi, sachant que j’ai joué au 1 avant de jouer au 2 – enfin, j’ai commencer par Sonic & Knuckles mais sa compte pas). Par exemple, j’ai de très mauvais souvenirs de Chemical Plant Zone , Mystic Cave Zone ou encore Oil Ocean Zone (Et je ne citerais pas Metropolis, je pense qu’on l’a suffisamment évoqué) alors que maintenant que je connais, je passe les zones tranquillement, sans me prendre la tête. J’admets que certains niveaux de Sonic 1 sont vraiment horrible mais je n’y suis moins arracher les cheveux. Et puis, le boss de fin du 2 justifie à lui seul de faire de lui le Sonic le plus dur.
    D’ailleurs, pour vraiment juger de la difficulté, faudrait filer les deux jeux à quelqu’un qui n’a jamais touché à un Sonic de sa vie et voir lequel il trouve le plus dur, parce que je pense qu’on y a tellement touché que on a du mal à voir le vrai niveau de difficulté du jeu 🙂

    Sinon, jamais trop jouer au Spinball : le concept m’attirer pas des masses et je l’ai jamais eu chez moi donc bon. Mais si tu veux jouer à des Sonic durs, les version Master System (Et l’excuse que tu n’as pas la console ne marche pas, il existe l’adaptateur pour Mégadrive) sont pas mal dans leur genre.

  • Virgile "VILE"

    Dans ce cas, autant pour moi, je vais recommencer en un peu plus « condensé », 2 semaines après la publication :

    Donc je disais que je n’étais pas d’accord et faire « l’avocat du diable » : Aujourd’hui vieux de 24 tiges, pour avoir eu et bouclé tous les épisodes de Sonic MegaDrive/GameGear jusqu’au aujourd’hui, à savoir les Sonic sur PS360 et Wii, je peux vous confirmez que tous les vieux de la vieille ne partage pas cet avis : chaque Sonic est un jeu unique, depuis l’existence du hérisson, il y a une véritable volonté de faire quelque chose de différent, de neuf, d’unique, ou de surprenant mais en conservant des mécanismes propres aux opus 2D, et 3D.
    Je m’explique : dans Sonic Adventure, chaque personnage à son propre type de jeu, principe repris dans le second volet mais révisé sur une séparation en deux camps. Dans tous les cas, les histoires des personnages se rejoignent, et un épisode caché final récompense le joueur qui en arrive au bout (ce qui est encore valable dans Heroes, 2006, etc).
    Après Adventure 2, Sonic Heroes apporte le concept de « l’équipe » déjà vu dans Chaotix sur 32X dans un opus en 3D ou il est question d’alterner non pas deux, mais trois personnages. Quoi qu’en disent les joueurs grincheux, cet épisode 3D est truffé d’éléments issus de Sonic sur MegaDrive, mais encore faut il l’avoir fini pour se permettre de le critiquer : le retour des personnages de Vector, Espio et Charmy qui forment l’équipe Chaotix, ainsi que celle de Metal Sonic qui se transforme en un énorme robot une fois toutes les émeraudes en poche, comme dans Knuckles’ Chaotix ! L’univers type « casino/flipper » des épisodes MegaDrive, ou la forêt de champignons géants dans le style de l’île flottante de Sonic&Knuckles (Knuckles y fait référence d’ailleurs dans les dialogues au cours du jeu). Je regrette simplement que cet épisode marque la disparition des Chao Garden des Sonic Adventure, on pouvait en manger sans modération entre deux niveaux, rendant le jeu encore plus « immense »…
    Le jeu Shadow tente de mélanger deux genres, Sonic et Beat’em all, encore une alchimie audacieuse ! Si le titre aurait pu être meilleur, il ne reste pas moins la clé sur les questions sans réponses de Adventure2 et Heroes, qui à se titre seul, en fond un intérêt rien que pour l’univers Sonic ! J’ai bien aimé le mode multijoueurs versus 2J avec ses Métal Shadow aux bras différents unique « à la Megaman ».
    Sonic (2006) apporte quand lui de nouveaux éléments de jeu : le gameplay de Silver en est la preuve, cet envie de faire encore autre chose, un graphisme typé réaliste, le scénario est peut être même plus sympa que celui de ces prédécesseurs, malgré un petit bisou kitch sur la fin. Bizarrement, je n’ai eu aucun bug et problèmes comme semblent s’en plaindre tout le monde… Il n’y a que les chargements en plein niveau qui sont plutôt frustrants…
    Encore plus fort, Sonic and the Secret Ring sur Wii apporte un gameplay unique et une touche d’originalité avec la nouvelle forme de Sonic pour le final, qui nous change un peu de l’invincible SuperSonic bouclant tous les épisodes 3D !
    Et bien sur Sonic Unleashed, qui adopte un nouveau style graphique, plus « toon », et encore un nouveau type de jeu unique : celui du Werehog ! En résumé, à mon goût tous les épisodes sont à jouer pour leurs aspects uniques.
    Si vous désirez retrouver dans le concept du Sonic MegaDrive, il y a des fans qui font ça déjà très bien, avec des fangames comme « Retro Sonic » ou « Sonic XG ».

    Bref, je suis tout à fait d’accord que les meilleurs Sonic sont les épisodes MegaDrive, mais que l’on dise que tout ce qui a suivi est « de la merde en boîte », je ne suis pas du tout d’accord. A finir tous au moins une fois, en écoutant les musiques de Jun Senoue, toujours aussi bonne depuis le tout premier épisode du hérisson bleu.

  • Amo

    C’est dingue comme ton post, avec cet abus de points d’exclamations et de phrases choc, fait très communicant…

    « A finir tous au moins une fois, en écoutant les musiques de Jun Senoue, toujours aussi bonne depuis le tout premier épisode du hérisson bleu. » => Oui mais c’est Masato Nakamura qui a fait la musique des deux premiers jeux. (au cas où) -Mais je pense pas que quiconque puisse se plaindre de la musique, qui sont toujours une valeur sûre chez les Sonic-

    « Bizarrement, je n’ai eu aucun bug et problèmes comme semblent s’en plaindre tout le monde…  » => Bizarrement, tu n’es pas le seul au monde. Le jeu était bugué comme ma soeur dans une matrice et les phases « a haute vitesse » était inmaniable. Quant au gameplay de Silver, ça ne reste que du gameplay type Amy dans SA ou Knuckles dans SA2 (type « lent et exploration » quoi), pouvoirs psychiques en plus. Quelle innovation !

    « Quoi qu’en disent les joueurs grincheux, cet épisode 3D est truffé d’éléments issus de Sonic sur MegaDrive, mais encore faut il l’avoir fini pour se permettre de le critiquer : le retour des personnages de Vector, Espio et Charmy qui forment l’équipe Chaotix, » => Qu’est-ce que l’équipe Chaotix vient foutre dans « truffé d’éléments issu de Sonic sur Megadrive » ? T’as l’air d’être un fan de Sonic donc je vais pas t’apprendre qu’ils sont apparus pour la première fois dans un jeu 32X, tu sais, le truc censé booster la Megadrive mais que personne n’avait. Et donc j’apprends que les bugs, les niveaux sans personnalités, la maniabilité hyper sensible étaient sans doute déjà présent sur Megadrive. C’est pas en me sortant les poncifs genre « Eh y’a un niveau casino », bah ouais mais dans Sonic Adventure AUSSI y’en avait un. C’est une récurrente. On va pas non plus se branler là dessus parce que c’est « pas » un élément Megadrive, c’est un élément de l’univers, comme le fait que le premier niveau soit très souvent une joyeux colline fleurie (jusqu’a ce qu’arrive Sonic Adventure 2 qui brise le combo.)

    Ouais alors si y’a des éléments Megadrive dans Sonic Heroes, c’est sans doute comparable au racolage d’une prostituée obèse. 🙁

  • Virgile "VILE"

    Il faut apprend à lire entre les lignes… Quand je parle des Chaotix et des épisodes MegaDrive, je générise sur l’époque, pas juste sur le support (mon dieu, j’ai oublié de préciser qu’on parle d’un accessoire MegaDrive un peu plus récent, la face du monde en est changé !)

    Maintenant les plaintes abusifs de maniabilités… Je ne vois toujours pas où. Si vous ne savez pas maîtriser une manette, dites le tout de suite ! On comprend mieux pourquoi Nintendo à fait un hochet un bébé en guise de manette… Pas besoin de boutons, un coup hasardeux de hochet, et ne tombe pas dans le vide…

  • Amo

    @Virgile « VILE » : Haha n’importe quoi. Je t’ai déjà lu ici où là donc je savais à quel type je m’adresse, mais autant de malhonnêté, c’est quand même ignoble. La maniabilité de Sonic 2006 est trop sensible et les parties « en hypervitesse » sont buggué: c’est un fait absolu que personne ne peut nier et surtout pas le premier rigolo venu dont l’argumentaire se base intégralement sur « eh mais moi non ». Tout comme c’est un fait absolu que la 32X n’est PAS la Megadrive et que par conséquent la Team Chaotix n’est PAS un « élément Megadrive ». Quand on pense épisode Megadrive on pense Sonic, Sonic 2, Sonic 3, Sonic Spinball… certainement pas Knuckles Chaotix ou Sonic CD ! Tu peux jouer sur les mots autant que tu veux, tu n’arriveras jamais ne serait-ce qu’a effleurer un moment la pertinence et la vérité.

    Eh, au fait, tu peux chialer sur les autres forums, me traiter de con tout ça mais t’as pas de bol: je le sais. Tu vas pas faire ta pleureuse deg pour si peu, si 🙂 ? Donc si tu veux là jepeux vraiment commencer à t’insulter, les gens ici le savent: je peux le faire. Là je suis même pas à 5% de mon potentiel. Déjà que ton ton un peu « je t’apprends la vie » ne te fait vraiment pas honneur, alors si en plus tu m’insultes en lâche sans même oser le faire en face, je peux te foutre d’amblée dans le rang des « gens à blacklister d’internet parce qu’ils se la jouent vraiment trop. »

  • Virgile "VILE"

    Je me demandais combien de temps j’allais devoir attendre la suite.

    Tu n’as même pas idée à quel point on se ressemble…
    Ce n’est pas pour rien que je t’aime tant. Tu sais Amour rime avec Haine comme on dit… Je serai bien pitoyable si je ne m’entendais pas à ce que tu me pistes ! Et quel bonheur que tu me l’es confirmé sans que je n’ai besoin d’en faire plus.
    (Je tiens aussi à rappeler, que tu as fait le choix de répondre à mon 1er poste, engendrant ainsi la poursuite du débat…)

    ‘fin bref. Penses ce que tu veux, moi je suis fier d’avoir eu chaque épisode du hérisson, que ce soit sur MegaDrive, 360, Dreamcast… ou 32X, en leurs époques. Et tu as beau démolir mon association MegaDrive et 32X, j’ai le respect de juger et défendre des jeux que j’ai joué et finis entièrement… Il faut croire que la maniabilité n’a pas causé de troubles à tout le monde… ¦3

  • Pso

    J’avoue, même s’il y a forcément de vrais failles, les plaintes faites à la jouabilité de certains épisodes sont parfois vraiment exagéré, au point d’en devenir ridicule, vidéo à l’appui (Aie j’ai pris un mur, cay forcément la jouabilité qui est en cause !). Ca me rappelle l’épisode Sonic Riders (le premier, pas le 2 taillé pour la Wii) d’ailleurs.
    Tu l’avais fait VILE ?

  • Gold

    « Je serai bien pitoyable si je ne m’entendais pas à ce que tu me pistes ! »
    Quel machiavélisme ! :O

    @Pso : Tu entends par là que la jouabilité de Riders 2 était mieux que celle de Riders 1, que la jouabilité de Riders 1 était bonne, ou qu’elle ne l’était pas ?
    Enfin en tout cas c’est un jeu sympa il me semble, même s’il était plutôt dur vu que j’ai bloqué rapidement et que je n’y ai pas rejoué depuis. (Mais j’apprécie la jouabilité.)

  • Amo

    @Virgile « VILE » : Ah mais c’est parce que c’est du LOL tout ça, et que ça serait pas intéressant si on pouvait pas se permettre quelques coups bas. Mais histoire d’être honnête avec toi: non je ne t’ai pas pisté, quelqu’un t’as dénoncé gentiment, comme en 40 – comme quoi, ne t’amuse pas à devenir le soleil de mon système solaire, ça serait malhonnête. Mais c’est vachement plus fun et je trouve que ça donne un peu de piquant à l’histoire – parce qu’en fait ta réponse je l’ai lu que taleur, j’en avais pas grand chose à branler jusqu’a tout ça. Après tout, quelle estime pourrait-je accorder à un mec qui, comme il est trop handicapé pour savoir poster un commentaire, dit que c’est la faute du blog, n’est-ce pas ?

    Sinon, alors il paraît que tu tiens « the man of the year » ? Hum, à voir. Des gens s’y sont pétés les dents à plusieurs reprises, je veux surtout pas péter tes ambitions mais… voilà. Tu vas un peu pleurer ta race et entrer dans un monde dont tu ne soupçonnais certainement pas l’existence, jeune homme. Je pense pas que tu puisses vraiment faire le poids après Amrith, pour être plus exact. Mais n’hésite pas, divertis moi ! Après tout tu es convaincu que Knuckles Chaotix est empreint de « l’esprit Megadrive », tu peux aller très loin ! Déjà que j’ai du mal à me remettre de « gameplay innovant de Silver », qui est lui aussi un petit exemple de bijou de rhéthorique foireuse.

    En fait c’est génial: on veut tous les deux se divertir en utilisant l’autre ! C’est presque trop beau. Mais attention, mec: je joue à domicile et si tu ne remplis pas ta fonction de jouet, je te donne aux bonnes oeuvres et tu finiras dans les mains d’un péruvien. Je suis sur que tu ne veux pas connaître ce destin, hum ?

  • Pso

    @Gold : Quand je parle de Sonic Riders 2, je sous entend bien une régression au niveau du gameplay, vis à vis du premier. On aura beau dire, mais le premier Riders était un vrai bon jeu de course, mais qui demandait un certain temps d’adaptation pour être dompté. Sincèrement, quand je vois certaines critiques du jeu, j’ai juste envie de dire « tu croyais vraiment piloter comme un Dieu dès le départ ? » tellement certaines n’ont pas de sens.

    Le 2, c’est une jouabilité ultra simplifié où l’on a dégagé les dérapages à doser aux gâchettes analogiques (du moins, moi sur GC) pour prendre chaque virage à la perfection (ce qui pouvait rendre le jeu difficile aux premiers abords, vu que certains virages semblent TRES raides) par un système bancal, très assisté (qu’on sent adapté à la Wiimote, faudrait pas choquer le novice). J’aurai du mal à l’expliquer correctement tellement il est tiré par les cheveux, mais pad en main (je l’avais fait sur PS2), c’est une vraie régression. Terrifiant.

  • Virgile "VILE"

    Amo, je ne sais pas si je dois te remercier, mais cela fait depuis des temps immémoriaux que je n’ai pas était « balancé comme en 40″… Mon coeur se déchire entre la jouissance à l’idée d’avoir était trahis, et la jouissance à l’idée de se venger d’une personne en qui j’avais confiance… Le divertissement attendra… Cela me fait toute chose… C’est encore mieux que le rire sadique de Mion, mon amour <3 (‘payerai cher pour qu’elle me torture)…

    @Pso: Et comment que je l’ai fais, cela fait depuis Sonic R que j’attendais un jeu de course avec un R en rouge dans le titre ! Bon, après j’ai trouvé ça cruellement dur, mais Sonic oblige, je l’ai fini…

  • Gold

    @Virgile « VILE » : Bah euh tu fais des fautes vachement souvent, tu sais les correcteurs orthographiques sont pas là pour te narguer.
    Et merci du renvoi sur ma bannière, ça me fait toujours plaisir de causer des crises d’épilepsie. (Par contre remet pas en cause mes capacités graphiques, que je reconnais inexistantes car j’ai confié le boulot de la bannière à quelqu’un d’autre)

    Oh et très mature le tout début de ton message. Tu sais, ce qui précède les deux points.

N'hésitez pas à commenter l'article~