Mangas & Animes

Symphogear XV épisode 9 – Jugé par ses pères

Ayé, on est dans le rush final de Symphogear XV. Plus que cinq épisodes à chroniquer et à voir, et là on sort déjà d’un rush avec beaucoup d’intensité, où on a cliff de ouf sur cliff de ouf en boucle. On a pas eu beaucoup de temps pour se reposer mine de rien. En attendant, toujours très content de voyager avec vous et de vous proposer ces recaps, mes théories fumeuses et mon enthousiasme depuis le début de cette saison !

Mais avant de commencer, faisons donc une pause, BIENVENUE DANS LE TOP DES POCHETTES D’ALBUM ET DE DVD METTANT HIBIKI EN AVANT

8/ Character song de la première saison

Regard assuré en avant avec un sourire rassurant, le poing droit est pointé vers nous, elle se sert du poing gauche pour pomper toute l’énergie du monde, c’est la Hibiki de la saison 1, elle est choue, elle a des gros yeux. 7/10

7/ Premier blu-ray de Symphogear GX

Hibiki est très énervée à l’idée de revoir son père, son poing pointe vers l’océan. Très rare image de Hibiki qui fait la gueule. 7/10

6e / Character song de Symphogear AXZ

Très joli choix de couleur, la pose est du Hibiki qui gueule avec l’air sérieux comme on l’aime. Sans doute l’illustration ou elle a les seins les plus ronds, ce qui est une info dont vous auriez aimé vous passer. Les cheveux sont étrangement pas trop en pétard. 7,5/10

5e/ Premier blu-ray de Symphogear AXZ

Le dynamisme de la pose en envoie plein la gueule. Tu sens qu’elle en a encore pas mal en réserve. Grosse calligraphie de bourrin en fond. Elle me tape comme ça quand elle veut, héhéhéhéhé. 7,5/10.

4e/ Character-song de Symphogear G

Elle est assurée, elle se craque les poings, il n’y a aucune faiblesse dans cette expression, dans ce regard. Elle va taper des gens et kiffer chaque seconde. L’écharpe vole bien. On voit Tsubasa et Chris sur les côtés. Superbe visage, superbe détermination. 8/10

3e/ Character-song de Symphogear GX

Plus d’orange que dans un stade de foot néerlandais, et ça on aime. Très chouette style, très chouettes ombres, expression particulièrement vener et déterminée, ça va faire mal, ça a été mon fond d’écran de téléphone pendant deux ans, jamais une seule seconde de lassitude.9/10

2e/ Premier blu-ray de Symphogear XV

Petit sourire fripon, mais le poing est préparé. Tout son corps est admirablement mis en valeur dans sa pose, et on peut admirer les très belles couleurs sur l’intégralité du costume. Mais le point principal c’est le visage, où on a tout ce qu’on aime: une expression déter comme jamais, sourire malicieux, cheveux en pétard ultra détaillés. Sur cette couverture, Hibiki n’est plus une lycéenne, c’est une guerrière. 9,5/10

1er/ Character-song de Symphogear XV

On regarde vers l’horizon en espérant le meilleur pour l’avenir et on fait face au vent. La pose est top, l’effet de la typo qui se désagrège rajoute encore plus de badasserie à un personnage qui n’en manquait pas, et elle joue comme il faut avec l’écharpe pour avoir l’air cool et mystérieuse. Hibiki, cool et mystérieuse ? Oui. 10/10

La pause étant terminée, les choses importantes ayant été classées, on va passer maintenant au contenu de l’épisode si vous le voulez bien.

ET C’ÉTAIT ÉTRANGEMENT PAS UN TRÈS BON ÉPISODE, ARGH.


Pourtant il reprenait sur le gigantesque cliffhanger de l’épisode précédent, avec une minute de Hibiki qui se remémore tous ses bons moments avec Miku. Ok, top. A noter que Hibiki dit bien « ma meilleure amie » pour Miku, et ce dans toutes les langues Crunchyroll, donc, ok, en fait c’est vraiment pas officiellement un couple, c’est juste Hibiki qui a toujours pas vraiment compris un truc. Mais ça m’attriste un peu l’usage de ce terme, j’ai l’impression qu’on vient écraser mes idéaux que le reste de la série passait son temps à confirmer. Bon.

Surtout que derrière, après l’opening, premier truc qu’on voit. Hibiki et euh son père.

Je sais pas si c’était vraiment très nécessaire.

Bon en vrai j’aime bien cette idée scénaristique qui veut que ce que je croyais être une blague (Hibiki qui passe en mode Amalgame = Genjuurou dit « au pire elle se prendre une assignation à résidence ») est en fait une conséquence concrète à l’épisode suivant (elle s’est pris une assignation à résidence.) Maintenant je croyais que ça voulait dire « tu restes chez toi » pas « tu sors pour aller voir ton père » mais je dois vous avouer que je suis pas légaliste. Du coup ça donne l’opportunité pour Hibiki d’aller discuter avec son père ce qui est ptet ok pour leurs liens mais je sais pas ce que ça nous apporte à ce stade de la série. C’est même pas forcément pour créer une situation « de calme » avant les 4 derniers épisodes parce que le reste de l’épisode y’a des explosions et des charclages dans tous les sens.

Spoiler: l’autre discussion de famille de l’épisode et sans doute la seule raison pour laquelle Akira intervient dans cet épisode: pour donner un miroir entre la situation Tsubasa/Fudô et celle Hibiki/Akira

Bon écoutez, moi ce que je pense c’est que Kaneko a entendu les critiques sur la fin de GX et à essayer de les corriger à nouveau ici, en faisant une discussion Hibiki – Akira qui finirait de conclure tous les doutes et les incompréhensions qui peut y’avoir entre les deux personnages. Moi j’y crois toujours pas une seconde parce que je pense être super bien placé pour dire ce que c’est d’avoir une relation difficile avec un père au passé dégueulasse et je pense pouvoir affirmer que Hibiki jamais elle irait jusque là. Pardonner le père ? Peut-être. Passer volontairement sa journée avec lui ? Faut pas déconner.

Peut-être que je suis juste vener de voir Hibiki faire « facilement » un truc qui me paraît moralement impossible ? Écoutez, j’en parlerais à mon thérapiste si j’en ai un jour, on verra ça. Faudra juste que je lui explique le contexte de Symphogear, et ça ça prendra facile 7 ou 8 sessions.

Bon dans tous les cas, voir Akira Tachibana me saoule, et même si ils jouent pas mal sur sa corde « loser un peu couillon » pour nous le rendre vaguement sympathique mais en même temps assumer qu’il est un peu un glandu, je continue à croire aucune seconde des scènes qui le concerne, je considère que c’est du temps perdu, je considère que Hibiki a pas besoin de lui pour reprendre pied dans cette situation, je considère que ça corrige pas la fin de GX et que ça la développe pas, et je considère que non les nouilles instantanées ça vaut pas les pâtes. Putain Akira.

ELLE RESSORT SA CATCHPHRASE DE LA SAISON 1, OLALLA.

Et en vrai ce problème de « temps perdu » il m’énerve d’autant plus que cet épisode 9 il a un vrai problème de tempo. On est habitué avec Symphogear qu’il se passe BEAUCOUP DE CHOSES en vingt minutes mais ici c’est complétement abusé, on a autant de contenu que deux épisodes ! Et c’est pas une qualité parce que du coup on se concentre sur rien et ce qui aurait pu être des scènes fortes sont totalement expédiées pour passer à la scène suivante qui elle-même est expédiée etc etc. On va faire le point sur les différents événements, vous allez voir.

Flashback et retour sur la rencontre avec Shemha. Shemha signale que depuis son absence les humains ont bien proliférés, ça a l’air de la saouler mais ce qui a l’air de TURBO LA VENER c’est que la lune soit là. Je comprends, moi aussi ça me rend fou.

La « bonne nouvelle » c’est que Miku semble toujours enfouie en Shemha, et semble l’empêcher de rouler sur les Symphogear qui l’ont encerclées. Je dis « rouler » parce que l’absence totale de considération pour les cinq meufs tétra-badass qui étaient autour d’elle signalent qu’elle était prête à les buter en moins de deux. Turbo-lol: dix minutes plus tard Shamha va montrer que effectivement buter en moins de deux elle peut le faire.

La « mauvaise nouvelle » c’est que ayé, on a la trahison de Tsubasa.

Fudô profite de la faiblesse de Shemha pour contrôler Tsubasa à distance, Tsubasa paralyse les Gears via une habile technique d’ombres, et se casse avec son colis en l’occurence une Shemha groggy et KO.

Top.

Sauf que eeeeh c’est pas très exploité.

La « trahison de Tsubasa » je l’espérais comme quelque chose qui ait un vrai impact sur le groupe. Là, ça va être assez mal utilisé sur l’ensemble de l’épisode: on va voir Chris, Tsubasa et Kirika faire un peu la gueule mais c’est un peu tout. Si ils savaient que Tsubasa était manipulée, je comprendrais cette « absence de panique générale », mais non ça ils le savent pas, ils sont censés penser que Tsubasa les a backstab de son plein gré et en pleine possession de ses moyens. Ca fait mal, normalement. Pensez à la trahison de Chris dans G qui était pas forcément plus longue, mais qui foutait quand même pas mal le seum à Tsubasa et Hibiki (même si, ok, ça arrive dans un contexte où tout leur a pas mal foutu le seum.)

Edit genre 30mn après avoir poster l’article: je viens d’avoir une sorte de révélation. Quand Chris dit « j’ai encore confiance en elle » pour se rassurer j’avais pas pensé au fait que Chris repensait forcément à sa propre trahison dans G qu’elle avait fait dans l’interêt commun. Il serait pas forcément déconnant de la part de Chris qu’elle considère du coup que Tsubasa fasse ça « avec une raison cachée », comme elle meme l’avait fait dans G. Ok je reprends un peu pied.

(Mais j’aurais aimé plus de scènes avec les gears qui réfléchissent sur le sujet, ça change pas le souci.)

D’ailleurs on a Genjuuro dit à Maria « ok vient dans notre groupe Hangouts, on va faire un raid chez Fudô. » Moi j’étais là « MAIS POURQUOI VOUS ENVOYEZ QUE MARIA ET PAS LES QUATRE GEARS EN ETAT DE COMBATTRE ? » Après c’était une incompréhension que je me suis créé tout seul comme un grand puisque j’ai mis un peu de temps à comprendre la traduction de Crunchyroll Fr. En effet Genjuurou dit « on peut envoyer ni Hibiki ni le personnel mineur. » Moi j’étais là « le personnel mineur ? GENJUUROU CONSIDERE CHRIS KIRIKA ET SHIRABE COMME DU PERSONNEL MINEUR, WHAT THE FUCK ?? » Et en fait, lol, j’ai réfléchi, il voulait dire « mineur » dans le sens « à moins de 20 ans » pas « moins important que toi, Maria. »

Après c’est genre la première fois que le SONG se pose la question de « on va pas envoyer les combattantes mineures » et je trouve ça ultra zarb parce que six épisodes plus tôt ça les gênait pas trop d’envoyer deux gamines de 16 ans escorter un porte-avion américain. Après je comprends, avec Hibiki qui a utilisé l’Amalgame malgré les interdictions, ils veulent ptet pas trop abuser mais putain les gars, vous attaquez Fudô et Tsubasa qui sont peut-être assistés par Shemha, la bureaucratie est peut-être le dernier de vos soucis quand vous vous préparez au combat peut-être le plus hardcore de la franchise.

(Mais ok ils légitimisent ça en expliquant que le SONG est méga mal vu par le gouvernement japonais et qu’ils sont à une règle rompue de se faire kicker du pays ce qui, je peux le comprendre, les mettraient dans la merde.)

Bon dans tous les cas il y vont, et c’est enfin deux moments que j’attendais assez fort: Maria vs Tsubasa et Genjuurou vs Fudô

J’avais assez hâte de revoir Genjuurou en action, et du coup c’est pile l’adversaire qu’il lui fallait. Lame contre poing, deux écoles du cinéma d’action asiatique qui s’affrontent, avec d’un côté le samourai qui tranche sans frémir et de l’autre l’élève des films chinois, capable de te tuer avec trois pressions bien amenées. Le combat est fun… mais encore une fois un peu court. Quelques séquences supplémentaires auraient fait du bien à cet affrontement, l’aurait rendu encore plus fort et marquant, même si je ne bouderais pas mon plaisir en voyant Fudô faire une méga prise de catch envolée à Genjuurou pour l’enterrer débilement dans le sol.

Après, est-ce que c’est le bon moment pour faire ce genre d’humour et de référence ? Je ne sais pas trop, mais je vais pas reprocher maintenant à Symphogear de faire preuve d’un humour parfois un peu absurde. Dans tous les cas, la défaite de Genjuurou fait sens parce que si on est content de voir Genjuurou contre Fudô, nous ce qu’on voulait tous c’est Tsubasa contre Fudô.

Du côté de Maria contre Tsubasa c’est là que je suis vraiment le plus deçu au niveau de cet épisode parce qu’au final j’ai trouvé que c’était un combat… très mineur. Vous me direz, c’est lié au fait que Tsubasa était mentalement hors d’état de proposer du beau jeu mais, damn, un combat Gear contre Gear ça faisait très longtemps qu’on en avait pas eu et c’était le moment où jamais de faire briller Maria ! Au final, non, ça se tape, ça s’esquive, y’a pas de theme-song spécial en fond, y’a pas de super-attaques, pas de grande envergure et de toute façon ça se termine sur Tsubasa qui s’écrase complétement mentalement, et les mots beaux et forts de Maria qui font éclater le poinçon de Millaarc. J’aurais aimé que Maria en profite pour enfin faire à Tsubasa le calin guérisseur qu’elle mérite mais non, Symphogear a oublié ce cadeau.

Je sais ce que j’ai dit y’a quelques articles, genre « ne reproche pas à la série de ne pas partir dans la direction que tu souhaites qu’elle prenne, c’est à toi de suivre où elle veut t’emmener. » Sauf que là je trouve que vraiment y’a beaucoup de potentiel gâché et ça me chagrine. Que ce combat entre les deux soit que le cinquième ou sixième événement le plus important de la seconde moitié de l’épisode est un vrai problème.

(On se souviendra surtout de la claque que met Maria.)

Du côté de Shemha c’est un beau roman, c’est une belle histoire. Déjà confirmation que ce qu’elle porte c’est une Faust Robe réecrite via les derniers fragments de Shenshojing, et ça c’est le genre d’info qui va sans doute être important par la suite. Ensuite, enfermée dans un beau cockpit de technologie afin que sa personnalité soit réecrite et soit entièrement à la merci de Fudô, elle va profiter d’une intervention désespérée de Noble Red qui, juste pour faire chier Fudô une dernière fois, va annuler le processus et libérer la divinité. Divinité qui va les remercier

en les butant.

Attendez, hein.

Le truc c’est que après ma première vision de l’épisode j’étais surpris mais surtout en mode « après, eh, on a pas forcément une confirmation visuelle du décès, dans Symphogear personne d’important peut mourir tant qu’ils ont pas eu leur dernier discours de rédemption et qu’on a pas eu la scène de sacrifice, et tout et tout. »

Sauf que eh, en rematant la scène tu vois clairement QUE LES TROIS PERSOS SONT COUPÉS EN DEUX AU NIVEAU DE LA POITRINE. Déjà Millaarc et Elsa:

Puis pour Vanessa on a un plan subjectif qui le confirme. Autant pour Millaarc et Elsa je suis hélàs convaincu que c’est foutu, autant pour Vanessa, son corps robotique peut peut-être l’aider à survivre un peu plus longtemps.

Même si en vrai je serais même pas si étonné du fait que Shemha se soit barrée sans check que Vanessa-la-robot est bien morte, et que Vanessa fasse de la couture express sur ses deux compères. Eh, on vise la thématique monstres de Frankenstein ou pas ?

Bon après, le sang contaminé était déjà un premier indice pour un avenir visible qu’à très court terme donc dans tous les cas Noble Red c’est fini. Je vais être honnête: si Noble Red tire sa révérence sur cette scène, je sais pas trop quoi en penser.

Car d’un côté je suis tétra vener que’elles meurent comme ça, que j’espérais vraiment une redemption totale de leur part pour « expier » leurs péchés (en l’occurence le massacre de l’épisode 2) et une survie afin d’offrir une jolie conclusion à leur destinée tragique. Car oui, leur survie aurait été l’ultime fuck you à Fudô, qui a fait de cette survie un objet de chantage. Enfin, oui, j’ai déjà exprimé à plusieurs reprises les regrets de Hibiki quant à son incapacité à « vraiment » sauver ses ennemis, et j’espérais que Noble Red lui permette, enfin, de profiter de cette ultime saison pour s’en sortir.

De l’autre côté, elles seraient pas mortes en vain. Leur intervention a permis de sauver Shemha et d’empêcher la suppression totale de la personnalié de Miku. Et surtout elles font bel et bien un ultime fuck you à Fudô dans leur mort en l’empêchant d’acquérir l’arme qu’il a mis une vie entière à essayer d’obtenir. C’est une chouette morale: traite les gens et leur vie comme des objets, ils vont être la pièce qui va niquer tes engrenages bien huilés. Enfin, une mort soudaine comme ça rajoute un effet choc qui non seulement nous réveille mais en plus montre aussi bien bien la personnalité de Shemha que ses pouvoirs et le grand danger qu’elle va représenter (ce laser elle aurait pu s’en servir sur les Gears en début d’épisode mais heureusement Miku l’en a empêché.)

Bref, TLDR, de toute façon je les vois bien revenir dans l’épisode 12 pour aider au sacrifice final. On parle d’une série qui a fait semblant de tuer Cagliostro et Prelati, après tout.

Par contre Kazanari Yatsuhiro, lui, il reviendra pas.

En effet Fudô constatant que Tsubasa est revenue à la raison il sort son flingue et s’apprête à buter sa fille complétement désarmée et déprimée, Yatsuhiro débarque, se prend la balle et voilà il est mort, aie aie aie sale journée pour Tsubasa.

Je vais être honnête: c’est un personnage un peu mineur qui m’a jamais marqué donc en vrai j’ai pas forcément ressenti grand chose, surtout si peu de temps après le massacre de Noble Red. Mais voir Tsubasa complétement désespérée et la belle perf d’actrice de Nana Mizuki m’a remis sur les starting block surtout que derrière, allez, transfo de Tsubasa, et combat Fudô vs Tsubasa. J’attendais ce combat plus tard mais, eh, cet épisode il veut pas faire traîner les choses.

C’est là que je me rends compte que Fudô il aurait pu être le boss final de sa propre saison mais là bon non il est juste le midboss du jeu, donc il montre tous ses pouvoirs en 10mn et c’est tout. Le combat est d’ailleurs pas aussi « intéressant » que je l’aurais espéré parce que… oui… effectivement… Fudô il est bien plus balèze que Tsubasa…. donc… oui… c’est logique…

Après, bon, allez, Tsubasa parvient à utiliser la mode Amalgame et ça équilibre pas mal les choses et là, allez, avant-dernière déception de cet épisode pour moi.

J’espérais du coup que ça veuille dire « apparition d’un esprit lié au personnage », après tout Hibiki elle avait sorti Saint-Germain. Là, non, Tsubasa est solo, sort une HYPER EPEE BADASS QUI FAIT DES FLAMMES BLEUES, c’est top mais je peux pas m’empêcher de me poser une seule question.

« Où est Kanade, du coup ? »

Parce que allez regardons les choses en face: Tsubasa a été débrainshawée, elle va vaincre son grand-père et ainsi mettre fin à la dégénérence des Kazanari, être libérée du poids des traditions qui pesait sur elle, venger son père et obtenir son powerup ultime. Si Kanade aurait du apparaître à un moment pour dire à Tsubasa de continuer à aller de l’avant et l’encourager à continuer à être ce qu’elle veut être, c’était maintenant ou jamais. Du coup voilà, je suis déjà en deuil, putain. C’était le meilleur moment et à la place cet épisode à préférer dédier deux minutes à fucking Akira Tachibana, qu’il nique bien ses morts.

En tout cas, on remarquera que dès que Fudô a plus sa super épée (« qu’il chérit plus que sa propre vie »), il pète un câble et veut inciter Tsubasa à mourir de sa propre main. Honnêtement à ce moment là j’aurais du dire « non Tsubasa, te laisse pas avoir et devient pas une assassin inhumaine comme lui » mais dans ma tête j’étais « ouais bute le, j’y vois pas de souci. » Heureusement Genjuurou a terminé de charger son attaque Tunnel et arrive à ce moment là pour empêcher Fudô de mourir.

Bon, pour Fudô c’était pas à cet épisode de mourir. Et au final c’est mieux comme ça: un épisode où Tsubasa aurait perdu dans le même épisode son père adoptif ET son père biologique aurait été assez compliqué. On peut commencer à espérer un Fudô qui paie face à la justice sur sa trahison mais je pense surtout que c’est Shemha qui va le buter. Encore une fois même chose qu’avec Noble Red: tu prends quelqu’un pour un outil, il va te le faire payer. Surtout quand c’est un outil divin :’).

En parlant de Shemha, elle lâche un gros laser rouge dont on ignore encore les conséquences… si ce n’est que ça permet à Hibiki d’enfin se tirer de chez son père, et on termine sur le cliffhanger le plus zarb de l’histoire de la franchise: Hibiki qui quitte un appartement et part toute guillerette combattre une divinité qui a pris le corps de sa (ugh) meilleure amie.

Allez papa Hibiki je t’offre ça: grâce à cet après-midi passé à discuter avec ta fille, tu as réussi à lui remonter le moral là ou elle devrait être en état de panique absolue. Ok connard t’es peut-être en train de devenir quelqu’un de moins terrible à mes yeux, peut-être.

Le vrai cliffhanger étant en stinger cette fois-ci, avec une courte scène de à peine cinq secondes qui montre qu’un truc s’active sur la lune. Bon bah à priori le gros-laser-rouge de Shemha qui monte vers le ciel il doit avoir servi à allumer la lune. LA LUNE EST ALLUMÉE LES GARS ON EST DANS LA MERDE, IL RESTE PLUS QUE 72 HEURES.

Et voilà donc pour cet épisode 9 de Symphogear XV qui, vous l’aurez bien compris, m’a pas laissé rempli d’autant d’enthousiasme que d’habitude. C’est peut-être logique ? Après tout jusque là on était sur une série qui construisait son avenir, qui disposait plein d’éléments super prometteurs, qui nous disait « peut-être qu’il pourrait arriver ça… ou ça… » Tant qu’on était dans cette phrase de construction, tout pouvait se passer et c’était excitant. Mais là maintenant on arrive dans la phase de conclusion et évidemment que tous les choix qui vont être faits ne vont pas forcément me plaire ! Mais là pour le coup, je trouve que vouloir fourrer autant de choses en si peu de temps a vraiment posé souci, et que beaucoup de trucs qui auraient pu être oufs se sont… juste passés. On a eu des choses qu’on voulait mais on les a pas eu de manière aussi folle qu’on l’aurait vraiment voulu.

De l’autre côté, on a vraiment fait grave le ménage dans cet épisode: la storyline Kazanari elle est définitivement conclue, Noble Red également, et en vrai il reste 4 épisodes pour se concentrer uniquement sur Shemha, les Custodians, la lune et Finé. Bref, sur les trucs dont on nous parle depuis la première saison. On a encore une partie du passé de Maria à découvrir en bonus mais à priori c’est le dernier détour qui nous attends. Là dessus j’ai confiance que ces quatre épisodes sauront être une conclusion flamboyante à la série et que Kaneko saura prendre la bonne direction sur tout ça.

Tant qu’il éloigne Akira de mon fucking écran.

Et du coup, il en est où le SYMPHOBINGO ?

Maria a pas trop botté de cul aujourd’hui alors que c’était une opportunité en or pour elle. Après on a pas eu sa seconde diffusion de la cinématique de transfo, donc on peut garder espoir. A priori reste que Shirabe et Maria a repasser…

La case « zéro apparition de papa Hibiki » est officiellement morte. Du coup le bingo est impossible sur une des lignes et, surtout, sur la colonne qui semblait la plus avancée jusqu’ici. En même temps la destruction des Etats-Unis, je suspecte que ça soit un peu mort.

Mais bon derrière j’ai décidé de valider le « GUNGNIR DATTO » en me basant sur le « DUR DA BLA DATTO » de la semaine dernière car ce que j’attendais était pas forcément un « GUNGNIR DATTO » mais juste Genjuurou qui gueule « TRUCMUCHE DATTO. » A partir de là ça offre une vraie possibilité de bingo car on a un caméo de Kanade, hop, c’est réglé (mais mon espoir est plus très élevé après cet épisode.)

Voilà, belle avancée.

A la semaine prochaine, en somme.

En attendant je me lasse pas d’admirer CE LOOK
♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

2 commentaires

  • Shikaze (@Shikkaze)

    Alors, pour ce qui est de Noble Red : le coté terminator de Vanessa, c’est quasiment gagné d’avance j’ai envie de dire.

    Mais pour les deux autres, c’est possible aussi :

    – Millarc pourrait totalement nous faire un truc à la Alucard, surtout après avoir vu comment la plupart de ses attaques lui permettent de modifier son corps.

    – Elza, par contre, faut chercher un peu plus dans le lore, mais c’est là que ça devient sympa. Parce que Millarc a été inspiré de Dracula, Vanessa du monstre de Frankenstein, mais Elza, elle était inspirée de quoi ?
    De la Bête du Gévaudan. Cette fameuse gentille bestiole connue pour avoir été signalée comme tuée un nombre de fois assez impressionnant avant de revenir vivante plus tard.

    Donc, techniquement : c’est pas impossible qu’on les voit encore d’ici à la fin de la saison.

    Ceci étant dit, perso, je trouve que le coté choc « toi, tu meurs, maintenant » était pas mal, d’un point de vue narratif, vu que comme tu l’as si bien dit, on s’attendait à un mini arc rédemption.

    Avoir pour la suite donc.

    Et bordel, ça se vérifie : papy fudou réussit l’exploit d’être encore plus haissable à chaque épisode.

  • Yattoz

    Merci pour ces récaps, un plaisir à lire !
    L’étau se resserre sur l’histoire de Symphogear, les conclusions arrivent les unes après les autres… la mort de Noble Red complètement instantanée, c’était un sacré choc quand même.
    Y’a quand même le truc qui m’emmerde : d’où les Kazanari tirent leur force ? Comment Genjuurou est aussi incroyablement puissant ? D’où Fudou tient tête à un gear ? Il me manque une explication, une pièce de puzzle à ce niveau. Pas dit que ça arrive, mais qui sait…

N'hésitez pas à commenter l'article~