Archives quotidiennes :

One-Punch Man résumé à ta mère

Oui alors, donc, vous avez sans doute pas échappé à la sortie française du manga One-Punch Man qui est juste en train de tout exploser sur son passage: l’éditeur a du réimprimer des tomes en urgence à cause d’un risque de rupture (alors qu’il en avait imprimé 60 000 initialement, ce qui est déjà franchement pas mal), tous les médias en parlent (de France Info à Animeland en passant par Direct Matin) et pour être allé à une convention ce week-end, inutile de dire que OPM était sur toutes les bouches.

Mais du coup qui dit « succès » dit « tout le monde en parle. » Qui dit « tout le monde en parle » dit soit « magneto Serge » soit « y’a quand même des gens qui disent des bêtises dessus. »  Et voir des gens qui disent des bêtises ou des inexactitudes, ça me rend un peu triste, donc soit je pourrais commencer à insulter tous ceux qui disent nawak, soit je pourrais essayer de corriger ces erreurs, très gentiment, avec beaucoup de pédagogie et d’humilité, tout en me caressant les tétons.

Donc on va récapituler, très rapidement, tout ce qu’il faut savoir sur One-Punch Man et essayer de corriger les petites erreurs habituelles qui tournent autour de cette série. L’article idéal à faire tourner à votre mère ou à votre collègue qui en a entendu parlé mais qui sait pas c’est quoi.

OPMCouv

Ca raconte quoi ?

C’est l’histoire de Saitama, un mec qui rêvait de devenir un super héros et a réussi à devenir tellement fort qu’il détruit désormais tout d’un seul coup de poing. Du coup, il se fait un peu chier et, en plus, il vit dans un anonymat complet. Sa vie il la passe donc à scruter les meilleures soldes au supermarché du coin et à… se faire un peu chier.

Il va rapidement récupérer un « disciple », nommé Genos, et au bout d’un moment les menaces sur la Terre vont non seulement devenir plus impressionnantes mais en plus Saitama rejoindra l’ordre local des super héros avec pour ambition d’être reconnu un minimum par ses pairs. Spoiler: ça va être plus dur pour lui de trouver le respect que de battre des ennemis super balèzes.

 

C’est qui l’auteur ?

C’est déjà là que ça devient compliqué.

One-Punch Man est initialement un webcomic, un manga publié sur le net, écrit et dessiné par un japonais inconnu nommé ONE, et ce depuis 2009.

Et donc là vous vous dites: « Oh, donc l’auteur, c’est ONE, ça va, c’est pas compliqué. »

Oui… et non. Parce que l’oeuvre réalisée par ONE, elle ressemble à ça:

OPM01

Tandis que le manga dont le premier tome est sorti en France la semaine dernière, il ressemble à ça:

OPM02

« Ok, du coup ONE fait les brouillons et le dessinateur repasse derrière, c’est normal. »

Non parce que le webcomic original est sa propre oeuvre. Il sort au Japon sur le net, à part, dans son coin. Il ne sort même pas en volumes reliés ! A l’heure actuelle il en est à un peu plus de cent chapitres et il a trouvé un succès assez ouf avant même que le manga « actuel » soit réalisé.

Retournons quatre ans en arrière, on est en 2012 et ce webcomic un peu moche cartonne vraiment à fond sur l’Internet japonais. C’est à ce moment là que le dessinateur Yusuke Murata, connu pour l’excellent shonen de football américain Eye Shield21,  s’approche de l’auteur pour lui dire « eh mec, c’est cool ton truc, ça m’inspire pas mal, je peux en faire une série ? » Ca passe bien et du coup, Murata va ensuite voir son éditeur, la prestigieuse Shueisha, pour lui proposer le projet. On pourrait croire que ça va finir dans le tout aussi prestigieux magazine Shonen Jump mais au final le projet est casé dans… la version numérique du Weekly Young Jump, le magazine seinen de l’entreprise. C’est un peu un placard mais on sait pas si Murata a choisi volontairement le format numérique ou si la Shueisha l’a mis là en mode « on s’en fous de son truc mais au pire, y’a une minuscule chance que ça lance enfin nos apps numériques dont tout le monde se fout. »

Dans tous les cas ce remake est crédité très différemment: ONE est considéré comme « l’auteur original » tandis que Yusuke Murata est considéré comme « l’auteur du manga. » Si ONE apporte ses idées, Murata va se réapproprier pas mal de l’histoire de base, au point d’en faire sa propre oeuvre via pas mal de petites modifications de ci de là (certaines bastons allongées, des scènes inédites, etc etc.)

DONC.

ONE est l’auteur original mais la version la plus populaire a pour auteur principal Yusuke Murata, assisté par ONE dont on ignore réellement le rôle exact dans ce « remake ». C’est pour ça que dire que One Punch Man est réalisé « par un inconnu » c’est compliqué parce que Murata est loin d’être si inconnu que ça, Eye Shield 21 a quand même connu un très gros succès au Japon et en Occident. Et que son rôle dans ce remake est quand même très important.

 

OPM03
Quand tu fais un carton mais que tout le monde oublie que tu as fait Eye Shield 21

Pourquoi est-ce que ça a du succès ?

One-Punch Man est une oeuvre très méta dans son déroulement: elle joue beaucoup avec les codes des mangas « shonen » de baston qui ont été mis en place avec des séries comme Dragon Ball, Les Chevaliers du Zodiaque, Naruto ou Bleach. Donc déjà, de base, la série touche ce public – très large – qui va pouvoir retrouver une parodie efficace à la fois drôle mais très intense de ce qu’ils aimaient lire quand ils étaient plus jeunes. A ce titre, One-Punch Man va énormément plaire à un public qui commence à avoir un peu de bouteille en manga de bagarre et qui est en « manque » d’un truc qui va un peu plus loin que juste de la baston pour public adolescent (car il a vielli et est passé au délà des publics visés par les magazines shonens japonais, fort logiquement.)

Continuer la lecture de One-Punch Man résumé à ta mère 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr