Harajuku – Le Pont Expo

Harajuku – Le Pont Expo

Brève rapide pour parler du festival Harajuku, qui avait lieu ce week-end dans le parc de Bercy, à Paris. Enfin « ce week-end » est un bien grand mot puisque le festival étant situé dans un parc, le fait que le samedi soit pluvieux à en crever a forcé l’événement à n’avoir lieu qu’un jour sur deux. Coup de chance : j’avais prévu de n’y aller que le dimanche, et en plus il faisait pas trop moche. Gris, mais y’avait un peu de soleil et au moins on avait pas un vent tueur. Le salon a du manquer de chance parce qu’habituellement mi septembre, le climat est rarement dégueulasse à ce point mais tant pis, c’est la même malédiction qui a touché Epitanime cette année.

Très rapidement, Harajuku est extrêmement simple : nous avons donc le parc de Bercy (très beau, très agréable, à coté du village de Bercy qui commence peu à peu à devenir un de mes coins préférés de la capitale), dans lequel un petit coin est dédié à une vingtaine de stands de fanzine qui viennent vendre leurs fanarts, leurs artbooks, leurs fanzines et leurs petits oreillers dans certains cas. En plus de cela nous avons un pont au dessus d’une mare qui est utilisée pour un défilé de cosplay qui m’a l’air dépourvu d’enjeux, et est juste organisé pour le fun. Ou si il y’avait une remise de prix, je l’ai loupé. Enfin qu’importe.

 

Ma seule photo de tout l'événement. Mais avouez qu'un Groudon sur un pont, à l'écart des autres cosplayers, c'est beau comme du Verlaine.
Ma seule photo de tout l’événement. Mais avouez qu’un Groudon sur un pont, à l’écart des autres cosplayers, c’est beau comme du Verlaine.

Harajuku n’est pas vraiment un salon ou une convention comme j’en ai l’habitude d’en chroniquer. Je ne recommanderais jamais à un provincial ou un non-francilien de faire le déplacement depuis son coin pour venir à Harajuku. C’est vraiment petit, on en fait le tour en cinq minutes, et le principal interêt est de voir des cosplays en milieu naturel, au milieu de familles qui viennent faire leur ballade du dimanche et qui ne s’attendaient pas à voir ça.

Et même si on est passionné de fanzines, ça ne vaut pas spécialement le coup : le nombre de stands est finalement très réduit, il n’y a pas de grosses nouveautés par rapport à Japan Expo et, par exemple, beaucoup de « gros » cercles n’ont pas fait le déplacement préférant préparer la convention Tokyo Crazy Kawaii du week-end prochain (convention auquel je n’assisterais pas par manque total d’interêt, je l’avoue. Même si ça a l’air trois fois mieux que Paris Manga mais est-ce difficile.) Du coup à moins de ne pas avoir assisté à Japan Expo ou d’avoir mis de coté le pourtant productif coin fanzine lors de votre visite dans cette grande convention, vous ne risquez pas d’y trouver grand interêt. Après, les fanzineux y sont plus accessibles, moins débordés et plus serein donc c’est déjà un avantage.

Le niveau du cosplay sur place est d’ailleurs loin d’être médiocre, même si on y croise un peu tout et n’importe quoi. En tout cas le niveau du défilé était bon, et ici nous n’avons pas de mises en scènes pénibles, juste des cosplayers qui posent dans un joli cadre. Sympathique.

Pour le reste et bien c’est un petit festival amateur aux moyens très limités. Animateurs du défilé cosplay sans micro, entrée évidemment gratuite puisque à l’intérieur du parc, quelques tables et chaises. Aucun professionnel. Que ça soit pour l’animation ou le contenu vendu. L’ambition de ce festival n’est pas démesurée mais c’est tout à son honneur. En l’état ne pensez pas y trouver le festival ultime aux 3000 activités. Non. Harajuku c’est juste une occasion parfaite pour y croiser des potes, se balader en plein air et faire plaisir à la grand-mère qui vous demande tout le temps pourquoi vous restez enfermés chez vous. Une communauté peut s’étendre autant qu’elle veut sur Internet, mais c’est quand elle se rencontre « en vrai » qu’elle existe vraiment. A l’heure ou de nombreuses conventions pourtant sérieuses organisés par des passionnés sombrent faute de moyens  ou de considérations (Japanimes, les Geek Faeries) , c’est important de se rappeler que la communauté « otaque » française aime bien se rassembler et que des événements comme celui-ci sont primordiaux.

Donc voilà, c’était un dimanche après-midi agréable, en bonne compagnie et je suis pas contre revenir me balader à Bercy l’an prochain, dans le même contexte.

(Maintenant je vous laisse le blog vide pendant trois mois parce que GTA V puis Pokémon Y.)

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

N'hésitez pas à commenter l'article~