Mangas & Animes,  Youtube

Quels animés regarder ? – Preview hiver 2024

Bon, vous connaissez l’habitude maintenant – nouvelle saison qui arrive, nouvelle preview-vidéo. Postée avant tout sur Youtube mais à la version écrite et retranscrite toujours présente sur Néant Vert ! Et vous allez le voir, un changement exceptionnel de format. Car ouais je vais être honnête: sur les 45 nouveautés de cette saison, y’en a bien une trentaine dont j’ai beaucoup de mal à trouver une forme d’interêt. Déprime saisonnière ? Blasitude dû à ma crise de la trentaine ? Grosse flemme que je cache derrière des opinions ? Vérité objective ? Je ne sais pas trop ! Du coup j’ai décidé à le place de me concentrer en priorité sur les neuf animés qui m’intéressent le plus cette saison. Où qui vont intéresser le plus de gens, potentiellement. Je dis ça parce que honnêtement Demon Slave je sais déjà que je vais rester juste un lecteur du manga, l’animé a pas l’air très ouf.

Dans tous les cas j’ai bien aimé travailler avec ce format là, et si je sais déjà que pour le printemps je reviendrais à un truc plus exhaustif, il est pas exclu que je le renouvelle sur d’autres saisons « creuses » (été & hiver.) Après, ça amène quelques frustrations logiques – genre devoir parler 2mn de The Witch and the Beast quand la série a un trailer de 50s, c’est bien galère – mais ça m’a permis de mieux m’étendre et de mieux diffuser mon enthousiasme sur certains projets qui m’emballent de ouf – j’espère vraiment pas être déçu par Metallic Rouge, j’y survivrais ptet pas.

Et c’est parti pour la retranscription:


L’hiver s’approche donc vous savez ce que ça veut dire: malgré le froid et les fêtes, on a une nouvelle saison d’anime à décortiquer ! 

Mais après la vidéo d’octobre et ses 70 animés, on part cette fois sur un programme hivernal assez calme, avec à peine une quarantaine de nouveautés – un chiffre bien aidé par le fait que certains des meilleurs animés de l’automne continueront leur diffusion ! Y’aura toujours du Shangri-la Frontier, du Undead Unluck, des Carnets de l’Apothicaire, du Ragna Crimson et, évidemment, du Frieren ! Juste ça c’est déjà plutôt cool mais en terme de nouveautés pour accompagner tout ça quel va être le programme ? Et bah… pour être honnête… on part sur une saison pas forcément très intéressante….

C’est une saison avec BEAUCOUP d’adaptations mais genre c’est celles qui ont pas l’air très ambitieuses, avec entre autres une dizaine de trucs de fantasy assez moches, aux pitchs assez creux. En conséquence j’ai choisi du coup de ne pas faire comme d’habitude et ça va être une preview où je ne vais pas parler de TOUTES les sorties. A la place j’ai décidé de faire une sélection des NEUF animés qui me paraissaient être les plus intéressants et les plus prometteurs de cette saison. Soit parce que la source d’origine est cool, soit parce que l’équipe qui taffe dessus est top, soit parce que les trailers sont sympas… j’expérimente avec un nouveau format mais j’espère que malgré tout ça vous donnera quelques idées de visionnage pour cet hiver ! 

Solo Leveling

Sans l’ombre d’un doute, Solo Leveling sera l’adaptation la plus attendue et la plus remarquée de cet hiver. Adaptant le célèbre webtoon du même nom et se déroulant dans un univers où les monstres ont envahis nos villes, on y suivra les aventures de Sung Jin Woo, chasseur extrêmement médiocre essayant du mieux qu’il peut de grimper les rangs, et il va être bien aidé par l’obtention d’un bien utile pouvoir… On y retrouve donc tout l’ensemble habituel de compétences façon jeu vidéo, de rangs, de guildes et de missions à effectuer, mais le twist c’est que contrairement a déjà beaucoup d’oeuvres qui font ça on se place ici dans notre bien beau monde moderne, ce qui change pas mal l’ambiance et les enjeux.

Le webtoon est très acclamé, très efficace et bien porté par son protagoniste, donc il faudra espérer que l’adaptation saura ne pas décevoir – parmi les signes positifs, on notera une bande originale signée Hiroyuki Sawano et des trailes tout à fait honnête, mettant l’emphase sur les combats ce qui est, ça tombe bien, un des atouts du webtoon original. D’autant que à priori les bastons seront dirigées par Yoshihiro Kanno, qui avait également dirigé bon nombre de séquences de combat vraiment chouettes – je pense au combat entre Bercouli et Vector dans Sword Art Online ou plus, récemment, la baston Kenpachi/Unohana dans Bleach. Bref, on est entre de bonnes mains !

Après on a quand même deux signes qui incitent à la prudence: le premier c’est que le réalisateur est relativement peu expérimenté dans ce rôle – il a surtout été animateur clé pendant une dizaine d’années, en plus d’avoir dirigé et storyboardé quelques génériques. La seule autre série qu’il a réalisé étant le pas très passionnant Mother of the Goddess Dormitory, on part donc un peu dans l’inconnu. Et puis surtout… est-ce que Solo Leveling sera enfin la série qui brisera la malédiction des adaptations animes de webtoon ? Tower of God, The God of Highschool, Noblesse, A Returner’s Magic Shoud Be Special… beaucoup d’attentes à chaque fois et beaucoup de déception, donc il faudra espérer que Solo Leveling s’en sort mieux ! Après, clairement si y’a UN webtoon a ne pas louper ça va être celui-là, je pense que tout le monde en est conscient, Aniplex dirige le projet… donc, allez, on croise les doigts. 

Gloutons & Dragons

Grosse attente ici aussi, pour une adaptation qu’on aura plutôt attendue: celle de Dungeon Meshi, alias Gloutons & Dragons ! Cette adaptation devrait être disponible sur Netflix durant l’hiver et nous offrira le grand retour de Trigger sur nos écrans télés, un an et demi après Cyberpunk Edgerunners. Mais ici pas de futur foireux, on part dans un monde de fantasy où l’on va suivre un joyeux ptit groupe d’aventuriers qui doivent descendre au sein d’un mystérieux donjon afin de retrouver – et de ressusciter – le corps d’une de leurs camarades, dévorée par un dragon. Une exploration et une descente qui ne va pas être facilitée par le fait qu’ils ont pas masse de thune donc qu’ils ont pas pu prendre masse de rations et vont donc devoir manger… les monstres qu’ils trouvent sur leur chemin.

Vous vous demandiez comment savourer du slime ? Quel goût a un monstre-champignon ? Comment assaisonner une cocatrice ? Réponse dans ce manga qui mélange cuisine avec fantasy, humour et une bonne dose d’action, porté par des personnages extrêmement funs – on pense surtout à Marcille la demie-elfe, dont les déboires et les jérémiades apportent un piment hilarant au manga original.

Le premier épisode avait été diffusé à Japan Expo, j’ai pu le voir et déjà bonne nouvelle: il était très chouette ! Très coloré, très drôle, fidèle au manga tout en le dynamisant, il était rempli de promesses pour la suite d’autant que pour le coup c’est un projet qui tient coeur au studio Trigger: le réalisateur, Miyajima Yoshihiro, VEUT adapter ce manga depuis qu’il a lu le premier chapitre en 2015, et la production aurait donc été lancée quelque part autour de 2017. Comme en témoigne d’ailleurs le trailer animé pour le manga, déjà conçu par Trigger autour de cette période, avec beaucoup de soin. Le réal aime le manga, la production est à priori saine, Trigger est un studio en qui on peut faire confiance, le manga d’origine est vraiment bien et gagne en profondeur au fur et à mesure des tomes, se renouvelant en permanence… Bref beaucoup de bonnes vibes pour cette adaptation qui devrait nous… euh… régaler ! 

A Sign of Affection

On reste dans les adaptations de manga avec celle de A Sign of Affection, manga publié chez nous par Akata et qui va nous raconter la romance entre deux étudiants, l’un étant un beau garçon assez social et l’autre une jolie jeune fille qui a la particularité… d’être sourde-muette. Va donc commencer une relation assez belle entre ces deux personnages, qui vont aller de découverte en découverte, avec parfois quelques maladresses et incompréhensions, mais qui vont toujours trouver des résolutions bienvaillantes. Evidemment on pourrait être tenté de comparer A Sign of Affection avec Silent Voice, mais ce n’est pas vraiment le même angle qui va être abordé ici, avec beaucoup moins de drame, des héros plus agés et une ambiance qui sera bien plus feel good. 

Le manga initial est là aussi vraiment très bien, et cette adaptation s’annonce là aussi plutôt prometteuse – les trailers sont assez jolis, avec deux trois beaux plans déjà présents de ci de là…

… et le réalisateur s’était déjà occupé y’a quatre ans de la sympathique adaptation de Kakushigoto. Le staff en général est plutôt solide, très féminin et on notera même la présence de trois personnes créditées à un poste très précis: l’animation du langage des signes ! Ca témoigne donc du sérieux que cette adaptation semble promettre, faudra juste s’habituer aux grosses lèvres du héros parce que… wow… regarde moi comme elles sont ultra pulpeuses… ça donne un peu envie de les pincer…

Metallic Rouge

Le studio Bones fêtera en 2024 ses 25 ans et c’est vrai que mine de rien vu son histoire extrêmement prestigieuse, remplie d’animés assez oufs, ils méritent de se faire plaisir et de fêter ça ! Et cette célébration elle se fera donc via un projet original, nommé Metallic Rouge, qui démarrera donc cet hiver ! Pitch à priori simple puisqu’on va être dans un futur lointain et on va y suivre une androide, nommée Rouge Redstar, chargée d’explorer une planète Mars colonisée afin d’y trouver neuf cyborgs qui se sont rebellés contre le gouvernement mondial… et les exécuter. J’imagine que plus on va avancer dans la série, plus tout ça va être trouble et je ne serais pas étonné si la pauvre Rouge se retrouve vite prise dans des complots qui vont la forcer à prendre de terribles décisions !

Comme c’est un projet original, difficile d’en savoir plus pour l’instant si ce n’est que les trailers sont assez riches en action, et qu’on a même déjà tout un clip musical a la gloire de la série, sorti en octobre dernier. Le projet sera géré par toute l’équipe de Bones qui avait travaillé ces dernières années sur les nouveaux films Eureka Seven et surtout sur Carole & Tuesday – à noter également que la série sera écrite et supervisée par Yutaka Izubuchi, un authentique vétéran, qui avait déjà écrit et dirigé un des premiers animés de Bones en l’occurrence RahXephon ! 

Et donc ouais à titre perso je suis très hypé par ce projet, ne serait-ce que parce que je kiffe pas mal les designs montrés jusqu’ici et que, ouais, j’ai toujours un sacré capital confiance pour Bones ! Je sais que le studio n’est plus dans son âge d’or des années 2000 où il enchaînait les projets assez oufs, mais son CV récent reste quand même très très bon et il continue d’être un de ces rares studios possédant encore une vraie identité et sur lequel on peut quand même partir avec un a priori positif. Donc allez, là aussi, je croise fort les doigts ! 

Demon Slave

Abordons maintenant Demon Slave qu’il ne faudra ABSOLUMENT PAS confondre avec Demon Slayer… à deux lettres prêt, une erreur est vite arrivée… 

Bref Demon Slave ! Là aussi adaptation d’un manga, lui scénarisé par l’auteur de Akame ga Kill, manga qui nous propose de suivre les aventures de Yuuki, jeune garçon qui va devenir le serviteur de combattantes très puissantes qui vont devoir utiliser son pouvoir utiliser pour booster leurs compétences… Mais bon en vrai le programme il est simple: de la baston, des personnages féminins bien moulés dans leurs combis cuirs à casquette, on sait pourquoi on vient là sachant que le manga part rapidement dans un aspect harem très assumé parce que notre héros va partager son pouvoir avec… d’autres héroïnes. Héroïnes qui vont vouloir le… récompenser…

Avec un pitch qui invoque clairement l’esprit d’œuvres très cultivées comme Highschool DxD ou Seikon no Qwaser, Demon Slave propose des bastons sympas, y’a un bon développement des différentes relations entre le héros et les autres protagonistes et faut avouer une certaine variété dans les scènes de fanservice, qui étaient pas trop mal dessinées dans le manga de base… à voir comment l’adaptation derrière va gérer ça sachant qu’on part pas forcément sur un staff très remarquable et que bon Seven Arcs c’est un de ces 50 studios un peu interchangeable donc rien de positif de ce côté là. L’animé était à la base prévu pour 2023 et avait dû être repoussé – est-ce un bon ou un mauvais signe ? Difficile à dire… rendez-vous en janvier pour le savoir !

’tis Time for « Torture », Princess

Note: là si vous avez vu la vidéo vous vous dites, « attends, mais c’est pas dans la vidéo ça ? » Et oui, effectivement ! A la base j’avais prévu de parler de DIX animés et j’avais inclus cette série là. Je l’ai finalement retirée parce qu’elle me paraissait assez légère et pas forcément si prometteuse mais j’ai quand même rédigé quelques paragraphes dessus donc je vous les met en bonus exclusif pour la version écrite👍

ncore une adaptation de manga, cette fois-ci dans la comédie pure et dure avec ‘tis time for Torture, Princess. Là aussi intrigue simple puisqu’on y suit les différentes tortures que subit la princesse d’un royaume tombée aux mains d’une armée de vils démons. Sachant que ces tortures sont… assez rigolotes. La tenter avec de l’excellente nourriture, lui promettre des jeux vidéo amusants, ce genre de chose ! C’est assez comparable à une série comme Sleepy Princess ou au final, au bout d’un moment, on ne sait plus vraiment qui est le bourreau et qui est la victime, car tout se fait de manière assez détendue, avec un cast de plus en plus fourni et de plus en plus rigolo. 

Les trailers promettent une série assez animée, dirigée par Youko Kanamori dont ce sera la première réalisation. Avant ça elle avait réalisé des épisodes de Ancient Magus Bride, Mob Psycho 100 ou bien Ranking of Kings donc ce sera intéressant de la voir commencer sur un projet qui s’annonce assez léger. Ma seule crainte sera sans doute le format – c’est quand même un manga qui peut être répétitif via sa formule, avec des chapitres assez courts, donc j’espère secrètement que ce seront des épisodes de 10/12mn parce que 24mn ça risque de faire un peu trop. Enfin, on verra ! 

Bucchigiri?!

Autre projet original et cette fois-ci on va du côté de chez MAPPA avec la série Bucchigiri ! Projet porté par le studio, par l’écrivain Taku Kishimoto et par la réalisatrice Hiroko Utsumi, qui est une ancienne de Kyoto Animation – c’est à elle qu’on doit les deux séries Free, en plus d’avoir dirigé l’adaptation de Banana Fish et de créer, en 2021, l’animé SK8. Elle est donc un ptit peu la GOAT en matière d’animés avec des beaux garçons et ça tombe bien car Bucchigiri semble être parti pour raconter des bastons entre lycéens ultra balèzes. C’est la seule chose qu’on sait de l’intrigue pour le moment, les trailers semblent indiquer un style visuel assez intéressant, d’autant qu’on sait que avec MAPPA la qualité visuelle sera au rendez-vous.

On espère juste que contrairement aux autres séries récentes du studio cela ne se fera pas au détriment du staff – le projet étant clairement moins ambitieux et important que les Jujutsu Kaisen, les Chainsaw-Man ou les Hell’s Paradise, il y’a peut-être moyen qu’il y’ait moins de pression et que ça se passe mieux… on l’espère… 

Dans tous les cas hâte de découvrir cette série, qui est entre de bonnes mains et pourrait être, comme l’avait été SK8 y’a trois ans, une très fun petite surprise !

The Witch and the Beast

Adaptation de manga à nouveau, celui-ci publié par Pika, The Witch and The Beast va nous conter les enquêtes d’un étrange duo chargé de résoudre et empêcher les crimes liés à la pratique de la sorcellerie. Sachant qu’ils vont bien être aidés par leurs propres pouvoirs puisque le héros est un magicien accompli et l’héroïne… a une force animale qu’elle cache plus ou moins bien. Très porté par l’excellence de son univers et le charisme de ses deux personnages principaux, The Witch and the Beast est une bonne p’tite série d’enquête, avec en plus un style visuel assez remarquable. 

Pour l’adaptation animée, difficile de juger dès à présent de sa potentielle qualité: le seul trailer est assez court et, du côté du staff, pas de gros noms à retenir – le réalisateur s’est déjà occupé de l’adaptation de pas mal de mangas du genre Arte, Mushibugyou ou… Prince of Tennis, la série originale ! Mais en règle générale, jamais d’adaptations qui sublimaient l’oeuvre d’origine donc on y va avec un peu de prudence mais l’univers et les personnages sont sans doute suffisamment fort pour quand même faire de cet animé la perspective d’un bon moment.

Blue Exorcist 3

Quelques suites cette saison mais peu de très vraiment attendues – on retiendra ainsi surtout la saison 3 de Classroom of the Elite et les saisons 2 pour Mashle, pour Tsukimichi et surtout la bonne surprise du printemps dernier qu’avait été The Dangers In My Heart. Aussi assez surpris du fait que Tomozaki-kun ait une seconde saison mais c’est pas forcément pour me déplaire. Non, en vrai, ptit focus du coup sur la saison 3 de… Blue Exorcist ! Eh, mine de rien elle s’est faite attendre – la première saison date de y’a treize ans, et la seconde saison c’était en 2017 donc, là, pareil, sept ans, rien que ça !

Nous revoilà donc à replonger dans les aventures de Rin Okumura, fils de Satan mais ne manquant pas de bonnes intentions. Y’avait des rumeurs disant que cette série serait un reboot, ce n’est clairement pas le cas, ça reprend là où la saison 2 nous avait laissé – autour du tome 9 – se chargeant d’adapter la suite avec, sans trop de surprise vu le temps écoulé, un tout nouveau staff. Après A-1 Pictures c’est le studio VOLN qui prend le relais, et à la réalisation ce sera Daisuke Yoshida, qui a dirigé une vingtaine d’épisodes de Hunter X Hunter ainsi que la série Idol Incidents qui était… euh… pas ouf… dommage c’était une série qui parlait d’un gouvernement composé d’idols… triste…

Bref, saison 3 surprenante – content pour les fans de Blue Exorcist qui ont une sacrée patience mais j’espère surtout que ce sera l’occasion pour la franchise de se trouver un nouveau public via, par exemple, une remise en avant de la toujours très bonne première saison… 

Sengoku Youko

Enfin, voilà un animé qui sent un ptit peu la bonne surprise – Sengoku Youko ! Notre septième adaptation de manga du jour, ici venant de l’auteur Satoshi Mizukami, connu également pour les excellents Spirit Circle et Samidare. Et du coup voilà Sengoku Youko, à la base un manga en 17 tomes racontant la destinée de deux frères démons cherchant à imposer la paix dans le Japon féodal. Car faut bien les comprends: ils un peu sont gavés des guerres incessantes entre humains qui détruisent le monde dans lequel ils vivent !

Comme toujours avec Mizukami on joue ici avec les codes, les personnages connaissent des développements originaux et le ptit bonus c’est que par rapport à Samidare, par exemple, les combats sont assez passionnants à suivre. C’est un manga longtemps resté oublié – il n’est même jamais sorti en France – mais qui donc a le droit à une adaptation surprise et là, contrairement à Samidare y’a deux ans, on est en droit d’enfin s’attendre à quelque chose de convenable !

L’adaptation sera donc gérée par le studio White Fox – qu’on avait pas revu depuis la saison 2 de Re:Zero, et on part sur un truc qu’on avait pas vu depuis longtemps puisque l’auteur a confirmé que l’anime aurait 37 épisodes, donc serait diffusé jusqu’à octobre. La série devrait donc adapter l’intégralité du manga, ce qui est déjà une bonne nouvelle en soit. Si le staff n’est pas forcément très remarquable, on notera quand même la personne en charge du scripte, Jukki Hanada, qui avait déjà écrit des séries comme A Place Further Than The Universe et géré les adaptations de The Dangers in My Heart et Sound! Euphonium. On est donc entre de bonnes mains sur cet aspect là, et en espérant que le visuel et la technique sauront être au rendez-vous pour cette longue série épique qui, si elle est bien gérée, a vraiment le potentiel pour être la pépite cachée de cet hiver…

My Instant Death Ability is So Overpowered

Et voilà donc pour cette sélection détaillée ! Évidemment il reste encore une trentaine d’autres animés mais déjà avec ces neuf là il y’a quelques promesses sympas qui se créent. Très rapidement, je mentionnerais ptet aussi 4 ou 5 autres séries – déjà parmi les très nombreux isekai de la saison, celui qui m’intéresse le plus est certainement My Instant Death, avec son protagoniste capable de tout tuer d’un coup, ça a l’air d’être clairement le mieux produit du lot, et l’héroïne a une coupe de cheveux d’ananas moi j’aime bien.

Hokkaido Gals Are Super Adorable!

En romcom on aura Hokkaido Gal, j’avais pas été très convaincu par le manga, pour moi c’était du sous My Dress-Up Darling dès le deuxième chapitre, l’adapt s’annonce pas incroyable mais voilà ça sera là pour les amateurs de romance.

Doctor Elise

Faudra également pas oublier l’autre adaptation de webtoon avec Docteur Elise, l’histoire d’une chirurgienne réincarnée dans le corps d’une de ses ancêtres, femme d’un empereur malade. Pourra t-elle utiliser ses talents de médecin pour corriger l’histoire ?

Looking up to Magical Girls

Moins sérieusement on aura aussi Looking up to Magical Girls, l’histoire d’une fana de magical girl qui devient une méchante démone et va donc… bah devoir combattre les magical girls qu’elle aime tant. Et découvrir, au passage, qu’elle est ptet un petit peu sadique… Très fanservice donc attention à pas le mater avec vos parents. Sauf si ils sont dans ce genre de délire, auquel cas… tout cela ne nous… regarde pas…

Villainess lvl99

Et puis enfin bon, comme à désormais chaque saison on aura notre animé de vilaine avec Level 99 Villainess et son héroïne ultra-puissante mais aussi pas très douée socialement, qui va s’attirer plein de souci. Rien qui promet de révolutionner la formule mais rien qui promet un mauvais moment non plus.

Mais voilà donc pour ma sélection !  Je l’ai fait motivé mais je suis de toute manière CERTAIN que y’aura au moins une ou deux bonnes surprises qui viendront d’animés hors-sélection, c’est jamais simple de vraiment prévoir la qualité d’un animé avant qu’il sorte, on peut se fier à quelques infos, à quelques signes avant coureurs, mais on est toujours surpris à un moment ou à un autre. 

On va tranquillement finir une riche année 2023 pour la chaîne, et je pars sur 2024 assez motivé avec quelques projets en tête, des idées de vidéos pour janvier février et puis peut-être un développement du format Short donc on verra… et puis dans tous les cas on se donne rendez-vous au printemps pour une preview où là on fera un format plus large parce que wow y’a pas mal de trucs intéressants – Kaiju n°8, le retour de Demon Slayer et puis bon moi qui va vous parler trois heures de la saison 3 de Euphonium… ah j’ai un ptit peu hâte… bon, allez, en attendant je vous souhaite une bonne journée et une bonne saison d’animés ! 

Prenez soin de vous~ 

Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:
Become a patron at Patreon!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :