La semaine de tous les dangers

La semaine de tous les dangers

Je suis sûr qu’au fond, vous vous dites tous « holala c’était tellement mieux quand sur Néant Vert on avait des articles fourre-tout » ou bien « c’était super génial quand tu choissisais au hasard des mecs que t’aimais pas et que tu t’acharnais dessus d’articles en articles avec des petites phrases assassines et super matures. » Ptet même que certains d’entre vous pensent que c’était encore mieux quand je faisais des concours de génériques ou je fourrais mes articles d’artworks non sourcés.  Certes. Y’a des choses sur lesquelles je ne peux pas revenir, ce qui ne veut pas dire qu’il n’est pas temps pour un article fourre-tout !

Printemps01

Commençons en parlant de Jonetsu, tiens. C’est une convention qui se déroulera ce week-end dans le sud du Paris, pas trop loin de porte d’Italie. J’en parle un peu tout le temps ces derniers temps, que ça soit sur Twitter ou dans LOLJAPON, mais je n’en ai toujours pas parlé ici et je pense que cinq jours avant et dans le cadre de cet article c’est le meilleur moment.

Bref, qu’est-ce que ça sera ? Ca se déroule du samedi 10h au dimanche 19h, ça a pour thème la création dans les milieux un peu otakus et il y’aura un planning assez séduisant de conférences qui verra témoigner des créatifs, des éditeurs ou des connaisseurs sur des sujets aussi variés que le graphisme dans le manga, la situation du visual novel en France ou bien encore les enjeux du simulcast. Sans compter évidemment la première projection de la version finale de l’AMV Enfer 3 et, well, les Prix Minorin 2014.

Car à titre personnel j’y serais en tant que couteau suisse puisque je serais à la foi organisateur de jeux avec Thalie, à la fois modérateur de conférence, à la fois maître de cérémonie de remise de prix mais également staff de manière général, responsable des activités de la convention et speakerine au micro pour les annonces etc. Je crois que mon hyperactivité n’aura jamais été aussi bien résumé que dans ce paragraphe.

Maintenant même si tout ça semble faire beaucoup, je tiens vraiment à signaler que c’est rien par rapport au travail ahurissant qu’ont abattus beaucoup de personnes en six mois. Alors certes, ça reste une convention qui sera finalement petite et modeste, mais les ambitions derrière le projet sont nombreuses et on espère que ça sera un point de départ enthousiasmant. En outre l’expérience de tous les participants en tant qu’associatifs ou visiteurs offrira un moment , on l’espère, alimentés par une passion sincère et authentique.

Dans tous les cas je suis à fond. En tant que staff j’ai hâte d’être à la rencontre du public, d’être partie intégrante du projet et de présenter une cérémonie des prix Minorin qui va être, je vous l’assure, riche en découverte, en coup de coeur et en mauvaise foi mal assumée. En tant que visiteur, j’ai hâte d’assister à nombre de conférences et, surtout, à l’AMV  Enfer 3 qu’on attend depuis deux ans et demi et qui part sous toutes les bonnes augures.

Je crois que c’est Corti sur un forum qui avait dit un jour « les conventions, t’es visiteur puis dix ans plus tard, si t’y es encore, c’est que t’y es organisateur. » Ca va faire dix ans l’année prochaine que je me suis rendu à ma première Japan Expo et, voilà. Emotion.

Tiens, en parlant d’émotion…

Printemps02

Shigatsu wa Kimi no Uso c’est terminé.

L’anime a adapté l’intégralité du manga (qui débute le mois prochain chez Ki-Oon et ne comptera que onze tomes au final) et, sans vous mentir, c’était un bel ascenseur émotionnel. Je consacrerais peut-être un article, si je suis motivé, à la façon dont Shigatsu wa Kimi no Uso gère ses passages tristes car il y’a des choses qui sont très intéressantes à dire dessus et vont plus loin que « holala le pathos il est trop lourd cet anime arrête pas de sortir les violons c’est nul. » C’est un des rares animes qui m’a pas mal trollé sur ce plan.

Du coup j’avoue qu’après quinze épisodes que j’avais trouvé géniaux, avec les meilleures scènes de concert de musique classique ever, la seconde partie de l’anime m’avait pas forcément autant attiré. L’arrivée d’un nouveau personnage de petite peste au tempérament bien trempé m’avait presque agacé… du coup j’ai lâché la vision hebdomadaire pour me faire les six derniers épisodes d’un seul. Je crois que j’ai bien fait.

Honnêtement, Shigatsu wa Kimi no Uso sera mon anime de 2014. J’en ai beaucoup parlé sur ce blog depuis que j’avais découvert le manga par hasard cet été mais mon enthousiasme envers cette série reste intact. Puis bon j’ai trouvé la conclusion de très bonne facture et croyez moi quand je vous dis que voir une série d’animation japonaise avoir une vraie bonne conclusion ça me rend tout fou.

Bref, je disais ça mi-août à propos des quatorze premiers chapitres du manga:

En attendant c’est vraiment bien. C’est très beau, les passages de musique classique sont magnifiquement illustrés, c’est bien rythmé, les développements sont rapides et bien faits, les thématiques intéressantes et ça reste malgré tout intense et divertissant. C’est une bonne pioche. Mon conseil néanmoins: attendez la version animée qui débarquera cet automne. Parce que le seul GROS défaut du manga c’est qu’il nécessite une bonne culture en musique classique: beaucoup de scènes reposent sur l’idée que vous savez EXACTEMENT quelle chanson ils sont en train d’interpréter. Comme le papier peut pas vous jouer la musique, l’animé devrait mieux y arriver…

Bravo Amo d’il y’a sept mois, tu avais raison. Et encore, à l’époque on ne savait PAS que ça allait prendre une tournure assez tragique.

Printemps03

Tragique comme le fait qu’il ait fallu attendre mes 26 ans pour qu’enfin j’organise une fête d’anniversaire. Dans tous les cas, encore un remerciement à Jaerdoster et Aurélie qui m’ont offerts Professeur Layton vs Ace Attorney. Ca fait un an que le jeu me tentait mais que, pour une raison ou une autre, je n’avais pas franchi le pas. Vous connaissez mon amour pour les Ace Attorney (sauf la troisième affaire d’Apollo Justice), vous connaissez sans doute moins mon interêt quelconque pour un Professeur Layton dont je n’ai finalement jamais fini le premier volet. Après j’avoue que si je l’avais jamais fini, c’était plus dû à un concours de circonstances dû à l’époque et au fait que j’avais chopé Pokémon Noir en plein milieu. Ce qui implique le syndrome dit du « jeu que t’as rangé dans la boîté, boîte que t’as rangée dans l’étagère et que t’as la flemme de sortir. » Ce syndrome a tué mon village d’Animal Crossing, je vous jure.

Dans tous les cas j’en suis à sept heures de jeu, presque à la fin du premier vrai gros procès en sorcellerie. C’est plutôt sympa. Pour l’instant je suis pas encore bloqué par les énigmes et les procès parviennent à me surprendre agréablement. Je voyais mal comment faire coller Phoenix Wright à un univers moyen âgeux et ultra méga fantastique… mais non ça marche.

Après en tant que fan de Phoenix Wright, je reprocherais presque le fait que Layton a un peu tendance à toujours tirer la couverture sur lui. Pendant tout le procès en sorcellerie il tient limite Phoenix par la main tout le temps. Tu sais Layton, si t’es si doué que ça pour être avocat, t’as qu’a l’être toi même ! Est-ce que Phoenix il vient te faire chier en plein milieu d’une énigme pour te dire ce que tu dois faire ? Nom de dieu. Retourne chercher des pièces SOS si j’y suis, quoi.

Bref, sur un autre sujet j’ai testé le mois gratuit Netflix parce que je me disais « yolo, je mettrais des séries et des films en fond sonore. »

Printemps05

Je me suis vite rendu compte que, à cause de mon hyperactivité, si je met des trucs en fond sonore j’augmente ma procrastination par deux ou trois. Du coup je regrette un peu d’avoir envoyé mon mois gratuit dans le vide. Mais j’ai pu découvrir Arrested Development. Alors c’est pas un truc très original, j’en conviens, puisque c’est une série qui serait assez culte sur l’Internet, malgré le fait qu’elle n’a durée que trois saisons à l’époque (une quatrième est sortie de quasi nulle part sur Netflix en 2013.) En fait vous la connaissez surtout pour les gifs rigolos qui bourrent Reddit. Le « I’ve made a huge mistake », ça vient de là, surprise !

Et en vrai c’est vraiment drôle. C’est tout un génie d’écriture. Le scénario il est basique: on a une famille de riches industriels (la famille Bluth) composée de toute une galerie d’excentriques. Un jour le père part en taule parce qu’il a un peu triché avec les livres de compte et on suit le quotidien de Michael, le fils « normal » qui reprend la boîte et essaye de pas la faire couler, tout en subissant à coté une famille qui semble pas avoir vraiment compris la gravité de la situation.

Malgré un postulat basique, la série est géniale parce que chaque épisode est écrit de manière magnifique. Tout est pretexte à des gags et y’a un soin ahurissant sur les runnings gags et l’humour de continuité. Pour schématiser, y’a souvent trois ou quatre histoires en parallèle et chaque épisode se conclut sur une scène qui fait se rencontrer toutes ces histoires dans une scène qui en devient hilarante.

A 20mn l’épisode, le temps passe vite et j’avoue rire autant qu’a l’époque ou je riais devant How I Met Your Mother. J’ai essayé de commencer la saison 6, d’ailleurs, et j’avoue que c’était pas forcément toujours très drôle, teehee.

Printemps04

Et pour finir, bah, euh… Cities Skyline ? Ca fait combien d’année que j’attends un nouveau SimCity ? Le 4 je suis dessus depuis douze ans. Je l’ai un peu lâché début 2013 pour me mettre à SimCity 2013 qui, euh, bon, euh, boooooooooon….

Bref, c’est un peu sorti de nulle part mais, effectivement, Cities Skyline est le bon mélange Cities in Motion + SimCity que je rêvais la nuit. Le jeu est vraiment bon, assez prenant, très bien conçu. Comme d’hab avec les jeux PC il sort bardé de pas mal de petits bugs mais aucun ne ruine l’expérience et on peut faire confiance à Paradox pour assurer un gros suivi du jeu qui a déjà un Steam Workshop ultra fourni. Bref, en somme, je vais passer mes cinq années gaming PC qui suivent à jouer à ça et à Total Extreme Warfare 2013 (dont l’épisode 2010 vient de sortir sur Steam, trololo.)

 

Et voilà pour la semaine !

 

PS: Oui, et Yuri Kuma Arashi c’est Sore wa Sexy, Shabadadou.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 réactions au sujet de « La semaine de tous les dangers »

  1. Pour KimiUso, je rejoint complètement ton avis. je n’avais jamais autant chiallé à la fin d’un anime depuis très longtemps, et voir un récit aussi bien fait, pour un épisode final aussi bien mené, j’avais presque envie d’en applaudir tellement c’était beau. Mais putain trop de Feels quoi :'(

  2. Isao Takahata, il était tellement pas assez bien pour la Jonetsu sans U, qu’il a préféré faire son propre event à Pontoise le même jour que vôtre conv.

    Arrested Development, c’est le bien oui.

    Je pensais que Corti & toi ne vous aimiez pas.

N'hésitez pas à commenter l'article~