Japan Expo 2015 – I’m too hot (♪Hot damn♪)

Japan Expo 2015 – I’m too hot (♪Hot damn♪)

Entamons cet article par un peu de vanité et cet extrait de l’article de l’an dernier qui montre que j’ai du nez, du flair et un vrai talent d’analyse et de prédiction:

JE01

WOH, QUEL TALENT.

Bref, Japan Expo 16e Impact c’est terminé, on a survécu et je peux vous avouer que vu mon état physique de loque le dimanche soir, un cinquième jour m’aurait peut-être assassiné. Du coup vais-je regretter ce mercredi que nous n’avons plus ? Je ne crois pas, non. Il peut aller reposer en paix, loin des yeux, loin du coeur, personne ne le regrettera jamais vraiment. Il faut dire qu’il n’a en plus pas ramener masse de visiteurs en plus l’an dernier (240 000 en 2014 ; 235 000 en 2013) du coup les sacrifices ne donnaient pas forcément les résultats escomptés.

Mais voilà, hop, faisons fi du passé, parlons maintenant du passé un peu moins lointain avec cette seizième édition de Japan Expo qui me laissera dans cet état bizarre et mitigé qui mélange « ouf c’est enfin fini » avec « ah mince c’est déjà fini. » Bref, je ne sais pas sur quel pied danser et peut-être que le long de ce billet je vais pas mal me contredire. Ce qui promet d’être fun.

Let's go to the conv, today ♫
Let’s go to the conv, today ♫

Par exemple de base, vous savez ce qui m’a fait rager ? Quand, tranquillement, sans annonces, sans explications, l’heure de clôture du festival passe de 19h à 18h. Bon. Certains vous diront « mais du coup la conv ouvre plus tôt. » Oui, sauf que non: ça fait quelques années maintenant que les préventes entrent dès 9h (et cette année, y’en a qui ont pu rentrer vers 8h40/8h50, j’espère que les Premium ragent pas trop ♫.) Du coup, non, le prix du ticket reste inchangé par rapport à l’an dernier, c’est cool, mais on paie le même prix pour une heure en moins. Et ça c’est pas cool du tout justement. Bref, mauvais point d’amblée.

Après, bon, soyons honnête. Vu le contenu à l’intérieur du festival, dix ou quinze euros c’est pas ridicule comme tarif. Y’a suffisamment à l’intérieur du salon pour mériter ce prix Les vingt euros du samedi par contre ? Ca commence à être un peu too much. Enfin, ça a pas l’air de gêner grand monde vu que ça reste le jour le plus blindé. Mais de toute manière je dois avouer que c’est plus vraiment quelque chose sur lequel je peux témoigner vu qu’en tant qu’exposant et/ou journaliste, j’ai plus vraiment connu la joie de faire la queue à l’entrée du parc et de payer mon entrée. De l’autre coté vu les responsabilités que cela crée, ça fait aussi longtemps que j’ai plus été réellement visiteur, et les sacrifices fait chaque année sont toujours aussi nombreux (j’aurais bien aimé voir certains trucs qui passaient pendant mes créneaux mais, eh.) 

Difficile de s'asseoir le samedi, alors les escaliers font l'affaire
Difficile de s’asseoir le samedi, alors les escaliers font l’affaire

Autre point cette année: j’ai abordé la conv après avoir vu trois des quatre épisodes de Moi, JE, une série de documentaire produite par Sylvain Dreyer avec l’appui de Nolife, qui explique le fonctionnement interne de la « machine » Japan Expo. C’est relativement intéressant, ça demande pas mal de temps de tout voir mais c’est enrichissant même et tous les sujets sont abordés avec une certaine gentillesse. Bon, là, par exemple, j’apprends qu’ils lisent le max de retours sur la conv donc bonjour, comment vous allez, moi ça va bien et vous j’aime beaucoup votre salon mais y’a des trucs qui m’énervent un peu du coup je vais me plaindre plus tard dans l’article allez on s’fait la bise chu chu.

MAIS BREF du coup on découvre l’équipe, on découvre qu’ils sont finalement assez peu pour gérer tout ça, et ça reste plutôt dingue. Ils me paraissent même trop peu pour l’importance et le statut qu’a pris la convention et ça peut sans doute expliquer toutes les réserves que j’ai sur cette édition. Parce que 2015 ça sera l’année où plein de trucs vont m’énerver tout le long du week-end.

Ici montré: Link voguant sur les océans  tumultueux de la JapEx
Ici montré: Link voguant sur les océans tumultueux de la JapEx

Déjà je comprends plus c’est quoi les objectifs et les ambitions de la Japan Expo. C’est devenu un des plus grands salons français. C’est le plus gros salon du parc des expos de Villepinte et c’est même un des plus grands salons français. Il est évidemment très loin du million de visiteur du Mondial de l’automobile (qui 1/ se tient sur deux semaines ; 2/ a lieu tous les deux ans ; 3/ existe depuis 1898), ne reçoit pas le président chaque année comme le Salon de l’Agriculture ou ne dispose pas de la machine marketing imposante du Paris Games Week mais ça reste un très très gros salon d’une importance devenue capitale. Mais si on prend le problème à l’envers ça devient juste admirable: l’événement Japan Expo est un événement qui fonctionne à mort et à plein régime même sans une communication surabusée, même sans la moindre importance politique, même sans une apparition médiatique démesurée, même sans une histoire vraiment longue et prestigieuse, même avec un thème qui n’est censé parler qu’à une minorité infime de français passionnés. Il n’a vraiment que 4 salons français avec plus de visiteurs: le Mondial de l’auto, la foire de Paris, la Paris Game Week et le salon de l’Agriculture. C’est un putain de gros salon qui s’est crée de lui même grâce à une communauté fidèle. 

Et ça je sais pas si quiconque en a la moindre conscience. A commencer par les mecs qui sur Twitter se foutent de la gueule du fait que Le Monde parle de Japan Expo. Comme si c’était anormal qu’un journal francophone parle du putain de cinquième plus gros salon français. C’est plus un truc obscur réservé à des adolescents de 18 ans qui aiment Death Note, Japan Expo, c’est un très gros truc. Faites avec !

Le RER B se mettant aux couleurs de l'événement
Le RER B se mettant aux couleurs de l’événement

Mais ça je sais même pas si la SEFA, la société qui organise Japan Expo, en a aussi conscience tant elle peine parfois à montrer le professionnalisme et l’ambition qu’on pourrait attendre. Voyez, le cinquième jour on le regrette pas forcément mais reste que c’était un pari risqué et ambitieux, qui changeait pas mal de plans, qui nous aidait à prendre conscience du « gros » truc qu’est devenu la JapEx. Du coup, ok, en 2013 je gueulais déjà sur le fait que la Japan Expo semblait se reposer sur ses lauriers, mais 2014 m’avait rassuré sur le fait que, non, ok, ils avaient quand même envie de se bouger et de bouger un peu leur event, se donnant des ambitions plutôt cool vu leur standing. Et c’était tout à leur honneur.

Mais 2015 il se passe quoi ? On rétrograde. Ok, organiser une convention c’est pas facile. Et à l’échelle de la JapEx, ne rien oublier, même les détails les plus infîmes, c’est encore plus compliqué. Bien sûr que le travail derrière n’est pas simple. Bien sûr que le mois de juin est un rush intense pour eux. Bien sûr que tout n’est pas prévisible et que gérer un espace aussi large avec un tel nombre de visiteurs n’est pas une sinécure. En règle générale, même, je salue même le travail d’ensemble de la SEFA qui offre quand même une organisation super propre, super clean, bien pensée. Mais c’est  quand on commence à entrer dans les petits détails que y’a des choses qui rendent folles.

Genre, sérieusement, le problème informatique qui aurait fait que les gens ont mis des plombes à rentrer le jeudi matin. C’est le problème bête mais pour une grosse convention c’est juste méga triste et méga con. Du coup, paf, on est à la seizième édition et des mecs qui ont payés à l’avance pour entrer dès 9h doivent attendre parce que lol ça marche pas bien.  Ok. Double conséquence: 1/ les visiteurs rentrent pas ; 2/ les activités qui ont lieu à ces heures là se passent devant personne. Genre à 10h le jeudi devait y’avoir une conférence sur le piratage et ses conséquences, bah y’a personne dans la conv du coup on annule. Bah c’est con pour ceux qui ont préparés la chose et qui avaient des choses à dire devant des gens motivés à les écouter. Bref, difficile d’excuser ce genre de bourde, surtout venant d’un salon qui fête sa seizième édition et qui se prépare à recevoir autant de visiteurs qu’il y’a environ d’habitants à Nantes.

Les autres petits détails qui m’ont énervés:

  • Les staffs qui viennent te foutre la pression quand t’es exposant pendant l’heure de démontage. Sérieusement. Toutes les 5mn, t’as un relou à gilet vert qui vient te dire plus où moins poliment dans combien de minutes t’es censé te casser. Ok déjà merci mais d’une on a passé la journée à animer votre putain de salon donc si on a envie de souffler un peu je crois qu’on peut se le permettre, ensuite de deux nous aussi on aimerait bien rentrer le plus tôt possible chez nous pour dormir donc t’inquiète pas on va pas allumer un feu de camp chez toi et de trois qu’est-ce qu’il se passe si on est encore là à dix-neuf heures, le parc d’exposition devient le Tartarus et on est bloqué dedans pour la nuit, comment ça se passe ?
  • D’ailleurs autant le staff est omniprésent le soir pour nous faire dégager, autant en journée les gilets rouges/verts/bleus j’en ai pas vu des masses. C’était encore plus criant quand t’allais en scène Yuzu ou Ichigo où t’en voyais pas spécialement énormément proportionnellement au public à gérer sur place. Le plus drôle c’était quand t’étais dans une salle où on te disait bien de prendre ni photo ni vidéo mais que des mecs sortent des PUTAINS DE GOPRO avec des PUTAIN DE GROS PIED mais qu’ils se font pas choper vu que de toute façon Y’A PAS DE STAFF QUI PATROUILLE, LOL.
  • « Tiens, on va placer une scène en plein milieu du passage, comme ça les gens entendront rien à ce qu’il se passe dessus et tout le monde passera devant sans jamais s’arrêter, et on l’appellera la scène Kuri. Idée de génie ! »
2015-07-02 07.28.55
La scène Kuri avant le début de la convention, héroïquement placée au milieu de rien
  • « Et si on mettait une scène pas trop loin du coin avec tous les jeux vidéo musicaux ? Et si on l’appellait la scène Také ? Comme « Také pas te faire chier à essayer d’écouter, t’entendras rien quoi qu’il arrive. » Moi je suis sûr que c’est ça que les visiteurs veulent. »
  • « Attends j’ai mieux: et si à coté d’une de nos salles activités on mettait un FORGERON ??? Qui ferait des DEMONSTRATIONS DE COMMENT ON FORGE AVEC UN MARTEAU ET UNE ENCLUME ??? Comme ça y’aurait en moment des mecs qui essayent de faire un quizz blind-test et un mec qui fait DING DING DING en tapant très fort. Ca va frustrer personne, j’en suis sûr ! »
  • « Tant qu’à faire, et si on mettait pas le programme de nos salles activités sur le programme du site web ? Tout le monde s’en fout des activités de toute façon, hein ? Tant pis si des assos bossent d’arrache pied dessus, je veux dire, qui s’en fout en vrai, hein ? »
  • Les évidents soucis de chaleur dans le hall 6 tout le long du week-end. Là ça semblerait injuste de pointer la responsabilité de la Japan Expo vu que c’est clairement un souci dans la salle elle-même. Mais tin, autant le hall 5 était méga tranquille et méga ventilé & climatisé, autant le hall 6 c’était le putain de Sahara. J’y suis allé genre VINGT MINUTES le vendredi après-midi, j’ai perdu 3/4 de ma force vitale d’un seul coup.
J'aime bien prendre des photos des stands à 8h20 du matin <3.
J’aime bien prendre des photos des stands à 8h20 du matin <3.

Sans compter le foutage de gueule habituel de la zone goodies/figurines/etc. Je l’ai jamais vue d’aussi piètre qualité dans son choix de stands. Je veux dire en plus des contrefaçons par cartons entiers, on avait quand même le droit, histoire de, à des stands qui se disent « tiens on va imprimer des feuilles en format A3 avec des illustrations d’animes et les vendre à 4€. » Je sais bien que c’est la crise mais un peu d’honneur et de dignité, ça serait bien. Là aussi pareil je suis pas sûr que la SEFA comprenne clairement à quel point ça nique leur image ce genre de conneries. Quand le président te dit gentiment avec un grand sourire que c’est aux visiteurs de prendre leurs responsabilités, comme il veut, certes. Mais c’est pas les visiteurs qui accueillent dans leur enceinte des voleurs qui ne se cachent plus et qui proposent des produits tellement exagérement contrefaits ou médiocres qu’ils sont aussitôt moqués sur les réseaux sociaux.

Je ne pige pas.

Ils sont sans cesse énervés par le fait que leur salon soit assimilé à un supermarché (ce que je déteste aussi) mais ils font aucun effort pour purger un tant soit peu cette section qui est devenue un véritable cancer, symptôme de tout ce qui va mal dans les conventions actuelles. C’est LE truc qui est moqué, pointé du doigt et réduit à néant tous leurs efforts pour paraître respectable. Je comprends bien que l’argent, juste pour organiser la conv, faut le prendre partout où il peut se trouver, mais quand derrière ça détruit l’image de ton salon, que ça fait intervenir des autorités telles que les douanes (qui ont été beaucoup plus discrètes que l’an dernier mais qui sont intervenues malgré tout) et que ça te fait passer pour un opportuniste qui prend de l’argent où il y’en a au détriment de choix raisonnables et pensés pour le public, bah je suis pas sûr que tout cela soit avantageux.

Public qui se jette en masse sur ce genre de produits contrefaits, ce qui est donc de sa faute me dira t-on. Vu le public moyen que j’ai vu acheter, je vais pas paraître trop présomptueux de dire que c’est souvent un public jeune, mal informé et pas forcément conscient de ce qu’il à sous ses yeux, qui fait confiance à la convention dans son ensemble. Et autant certaines années on avait des grandes affiches du genre « JAPAN EXPO DIT NON A LA CONTREFACON » autant cette année, nada, que dalle, walou. Où alors c’était tellement bien planqué que j’en ai jamais vu, moi qui a du faire autour de 50 000 pas dans la conv les quatre jours (merci Google Fit pour les stats, par ailleurs.) Bref,ils savent que leur public achètent des contrefaçons sans savoir que c’en est parce que l’immense majorité ignore même le concept, et lèvent même plus une seule seconde le petit doigt pour essayer de les prévenir un minimum. A partir de là, elle est où la putain de responsabilité ?

Est-ce que à votre piscine locale des maîtres nageurs jettent des enfants dans la piscine olympique pour voir qui va se noyer  tout en disant « ha bah c’est leur responsabilité de pas savoir nager » ?

Bref, y’a un moment ou c’est proprement insupportable. Le public de Japan Expo mérite mieux que cette zone goodies ou ceux qui ne faisaient pas de contrefaçons pratiquaient des prix abusifs – souvent pour te voler, parfois pour rester rentable, vu le prix du m². Cette situation n’est plus tenable, dessert l’événement et ne profite qu’à des arnaqueurs véreux qui profitent abusivement de la confiance que des gamins ou des non-initiés leur offre compte tenu du contexte.

J'aime aussi prendre des photos pendant le démontage, hey
J’aime aussi prendre des photos pendant le démontage, hey

C’est d’autant plus stupide que à l’inverse les zones éditeurs / boutiques japonaises ont jamais été aussi larges et attractives. A part Casterman tous les éditeurs étaient présents, même IMHO et Komikku, et tous avaient ramenés masse de choses dans leurs valises: des nouveautés, des goodies, des expositions, des offres, des auteurs… C’est dans cette partie du hall 5 qu’on se rend le mieux compte de ce qu’est réellement la Japan Expo, et de sa réelle importance. Quand Bandai Namco Toei sortent le grand jeu comme chaque année avec des stands impressionnants en taille, en contenu, en poids et en décoration, oui, c’est là que tu saisis complètement où tu es, ce que tu fais là.

Du coup c’est débile mais 60% de mon budget aura été concentré sur l’achats de mangas. Je pourrais les acheter n’importe où ailleurs, mais la présence des éditeurs te motive à aller directement chez eux pour te servir. Acheter un Amanchu à Japan Expo et essayer de remercier le staff de le sortir en France, je sais pas, ça peut leur donner plus de peps et leur faire oublier que c’est un manga qui bide et sur lequel ils bossent dessus quasiment à perte. Puis les nombreux goodies pour X€ d’achat ou tel volume pris est, j’avoue, un truc pour lequel je peux être très faible. La plupart des goodies sont pas EXTRAORDINAIRE mais le coup de la pomme bio chez Akata, celui du joli shikishi chez Kazé Manga ou bien un poster super cool de Food Wars chez Delcourt/Soleil/Tonkam, c’est toujours bon à prendre.

(Delcourt/Soleil/Tonkam que avec MaxaoH on a un peu mindgame. Genre le samedi je suis arrivé j’ai demandé si ils avaient toujours des Crazy Zoo – la première série de l’auteur de Boku no Hero Academia qui avait particulièrement bidé chez eux-, j’ai pris les cinq tomes d’un coup, ils ont fait « ok lol stuveux », MaxaoH est passé deux heures plus tard, a pris les cinq d’un coup aussi, et depuis ils ont commencés à réafficher les tomes sur le stand au lieu de le planquer dans les étagères. Muhéhé. Bon problème: le tome 1 est vite tombé en rupture.)

Et pour conclure sur ce point de vue pro, l’impact de cette conv sur l’industrie il est phénoménal. Quand tu coinces dans le même endroit tous les éditeurs, leurs représentants et des tas de japonais qui ont des responsabilités de malade, ça donne des trucs de fou. Japan Expo c’est le seul endroit où tu peux croiser dans un couloir deux pontes de Crunchyroll et Wakanim discuter sérieusement d’un sujet grave, où tu peux voir des éditeurs s’échanger des protips et des bonnes idées, des journalistes interviewer sur le qui vive des responsables de Nolife, des directeurs de collection se balader dans le coin fanzine, etc etc. C’est bouillonnant pendant 4/5 jours, et les éditeurs ne viennent pas que vendre des bouquins aux visiteurs… Hommage silencieux à cet employé d’un éditeur que je ne citerais pas qui a du passer sa soirée du vendredi à aller de bar en bar avec des japonais très importants. Et se coucher à 2h30 un vendredi soir de Japan Expo, c’est dur dur dur. RIP en paix, employé-d’un-éditeur-que-je-ne-citerais-pas.

Bref, la section éditeurs m’a beaucoup plu cette année. Par contre petite mention pour le stand de Dybex qui sent vraiment la fin, avec des bacs de déstockage, des promos assez désespérées et un look qui reste inchangé depuis 2011/2012. See you, Space Cowboy.

Crazy Zoo c'est super bien mais oui du coup si My Hero Academia cartonne, ptet que Delcourt va pas être si insatisfait d'avoir chopé cette licence
Crazy Zoo c’est vraiment très sympa mais oui du coup si My Hero Academia cartonne, ptet que Delcourt va pas être si insatisfait d’avoir chopé cette licence qui est susceptible de retrouver un second souffle  :’)

Sinon, honnêtement, je vais pas cracher sur les invités de cette année tellement, ouais, c’est ça qu’on veut. Une quantité large d’artistes capables de parler à un public toujours plus large et varié. Avec Miyamoto, Kobayashi, Akamatsu, Kozaki, Kawahara & Abec, Aoi Eir, Back-On, Boishi, même les youtubeurs, t’avais un vrai arc en ciel d’invités et il était difficile de pas avoir un chouchou. Moi je le nierais jamais mais j’étais CHAUD pour Kawahara & Abec, les créateurs de Sword Art Online. Je suis allé à leur conf, j’ai même fait la queue en yolo sans bons de dédicaces pour essayer de me faire signer le tome 2 et j’y suis arrivé… Alors tant pis si la conférence était pas passionnante pour un sou, tant pis si la dédicace était en mode usine, avec pas de possiblité de leur parler pour cause de traducteur trop occupé à, euh, pas être là, je suis globalement content d’avoir pu les rencontrer.

Mais le problème c’est qu’il m’a manqué pas mal de temps pour assister à tout ce que je voulais. J’ai réussi à pouvoir voir la conférence de Yusuke Kozaki qui est arrivé avec 15mn de retard, a fait 15mn de blabla super awkward au début pour essayer de présenter Fire Emblem Fates puis a enchaîné avec un dessin en live tout en répondant aux questions d’un public pas ultra présent – la salle était pleine de moitié, ce qui est con pour un événement qui était marqué « à ne pas manquer » sur le programme officiel. Par contre c’est dingue mais c’est la première fois que je voyais la traductrice s’occuper elle-même de se balader d’un coin de la salle à l’autre pour récupérer les questions. Elle avait pas de staff qui pouvait faire ça pour elle ? C’était un peu brouillon, d’autant que la jeune femme en question était super stressée au début de la conférence et ça se sentait. Courage !

Mais pour le reste, well. J’ai du faire une croix sur la conf Miyamoto qui était pas trop mal paraît-il, idem pour Shichiro Kobayashi et même Ken Akamatsu… Bon, c’est aussi ça les contraintes d’exposants, je vais pas me plaindre.

Mais dans tous les cas, cette année, la sélection était bien plus à mon goût et c’est plutôt cool.

Même Yuzuke Kozaki, qui aime arriver avec 15mn de retard
Quand tu attends un quart d’heure que la conférence commence

En vrai, le principal « point fort » de la JapEx, et ce qui reste son attrait principal, c’est les rencontres.

Certes, les grognards vous diront « ouais mais moi rencontrer mes potes jle fais quand je veux » et c’est très bien pour eux, ils ont sans doute le cul qui brille, mais c’est pas tous les week-end que tu peux non seulement croiser tes potes de toute la France mais que tu peux aussi croiser des nouvelles personnes, des nouvelles relations professionnelles, des gens que tu as pas vu depuis des siècles, etc etc. Et là, oui, l’attrait reste total. On pourrait faire nos cyniques de merde et nous moquer des gens pour qui c’est LA sortie de l’année mais c’est une mentalité bien pourrie parce que putain, tant qu’on s’amuse, c’est quoi le bordel.

Mais en même temps, c’est aussi vraiment un autre problème: si les gens viennent à la Japan Expo finalement juste parce que c’est une IRL géante, pourquoi la Japan Expo se casserait vraiment le cul à proposer un contenu attirant vu que les gens viennent quand même quoi qu’il arrive ? L’invité d’honneur manga pourrait être l’auteur d’Ultra Battle Satellite que y’aurait autant de tickets vendus à l’entrée. C’est comme si le salon appartenait plus vraiment à ses organisateurs et qu’on se l’était tous appropriés d’une manière où d’une autre.  Rien ne motive vraiment l’organisation à se renouveler, se réinventer. Pas de concurrence, des gens qui viennent quand même par camions entiers quoi qu’il arrive, ouais, le train train peut s’installer et les remises en questions nécessaires jamais être effectuées.

Bâche / 20
Bâche / 20

Mais ds choses à faire à cette Japan Expo y’en avait quand même pas mal, et difficile en quatre jours de faire un vrai tour du salon qui soit vraiment complet. Les jeux vidéo, par exemple, c’était plutôt la guerre et pour juste toucher à Splatoon, la queue était assez ahurissante. Autant l’an dernier il était en avant première quelques semaines après son annonce E3 donc cette queue était justifiée, autant maintenant que le jeu est sorti et dispo pas si cher que ça dans toutes les crèmeries, c’est difficile de comprendre pourquoi autant d’attente…

Mais pour le reste le stand Nintendo gardait son statut de grand vaisseau amiral, avec pas mal d’avant premières séduisantes (dont un Star Fox bien moins laid que ce qui était présenté à l’E3) et de démos 3DS inattendues. D’autres stands d’éditeurs étaient également sur place, comme Warner, Square Enix et Bandai Namco, offrant à la section JV  une bonne continuation dans la prolongation de l’E3, avec les associatifs en bonus. Mais reste que cela donnait l’impression d’être un peu moins « riche » que les années précédentes, mais cette impression peut s’expliquer par le fait qu’on est à jamais en manque d’un stand SEGA et que le stand d’Ankama continue de baisser en taille un peu plus chaque année. Du coup c’est sans doute une simple impression, ouip.

En attendant y'avait la Batmobile, si vous n'aviez pas pu aller à la Défense
En attendant y’avait la Batmobile, si vous n’aviez pas pu aller à la Défense

Et du coup je parlais des « boutiques » japonais plus haut et c’est tout cet espace souvent oublié entre la scène traditionnelle, le coin bouffe, le stand Bandai Namco et l’espace éditeurs. C’est un espace extrêmement curieux parce qu’il est donc dédié majoritairement aux japonais qui viennent y présenter des stands extrêmememnt différents les uns de les autres. Un stand qui met à l’honneur des faux arbres de cerisiers peut être à coté d’un stand d’idol ou le stand d’une ville japonaise qui souhaite attirer des touristes. C’est une zone honnêtement un peu bordélique, aux stands souvent tenus par des japonais qui savent pas trop où ils mettent les pieds mais pour peu qu’on fouille convenablement, on peut y trouver des choses vraiment uniques.

L’exemple qui tue ça reste ce stand qui voit un temple japonais faire équipe avec motherfuckin’ Love Live:

Quand ils disent de prier pour des UR, ils rigolent pas
Quand ils disent de prier pour des UR, ils rigolent pas

On pouvait donc être pris en photo avec des prêtres locaux et acheter des goodies Love Live en même temps. Pourquoi pas finalement. Le mélange peut paraître bizarre mais pas de soucis: c’est un stand lié à ce temple shintoiste d’Akihabara qui possède Nozomi comme mascotte officielle. Eh, chaque pays à sa définition du sacré.

C’est aussi dans cette zone qu’on pouvait feuilleter les super artbooks du stand Culture Japon (qui-étaient-méga-chers), visiter un stand dédié à IA et au Kagerou Project, acheter des pockys ou des fruits secs. J’avoue que je n’ai pas forcément visité toute la zone donc j’en resterais assez vierge mais ça reste vraiment un endroit de la convention qui mérite votre attention, d’autant qu’il y faisait frais.

Faut juste que plus de stands pensent à venir avec des lecteurs de carte bleue parce que, ouip amis japonais, nous les français on y est plutôt dépendant mine de rien.

Installer soigneusement son petit stand
Installer soigneusement son petit stand de bon matin

Le coin fanzine me paraissait plus petit que l’an dernier. A nouveau c’est une impression très personnelle, j’ai pas forcément pris un mètre et compté le nombre de stands. Faut dire qu’ils ont aussi eu cette idée bizarre d’en planquer une petite partie de l’autre coté du grand passage à l’entrée, du coup on pouvait facilement zapper ces stands là. C’est dommage, c’est là que y’avait Tsundereko ;(.

Mais c’est LA zone qui a souffert de la chaleur du hall 6, et qui du coup était souvent déserté. Du coup on y était certes plus tranquille qu’ailleurs mais en même temps il y faisait tellement chaud qu’au bout de quatre stands on devait se poser, s’arrêter, boire une bouteille et retourner aux toilettes la re-remplir. Pas étonnant que le dimanche, la plupart des exposants étaient détruits.

Du coup j’ai pas grand chose à rajouter au coin fanzine que je n’ai pas pu déjà dire sur eux lors de mon bilan de l’an dernier, ou du Moe Matsuri, ou de Jonetsu. C’est toujours une zone qui privilégie ceux qui ont la patience de fouiller un minimum tant il y’a des gens talentueux. Pour la JapEx c’est même encore plus cool puisque des européens font le déplacement, ce qui permet de voir certains artistes qu’on voit pas ailleurs. J’en suis reparti avec pas mal de petits goodies rigolos et je commence à avoir plus de place sur mon sac pour mettre les badges dessus.

Mon seul espoir c’est que la clim marche mieux dans cette zone les années suivantes parce que comme dirait Bill Tremendous dans OSS 117: WOH SACRÉ HOUBERT POUTAIN DEU CHALEURRRRR. 

Expo Pandora Hearts du stand Square Enix
Extrait de l’expo Pandora Hearts du stand Square Enix

Je commence à plus trop savoir quoi dire donc, eh, on va attaquer le point par point rapide, concis et fun:

  • Il a fait moins chaud que prévu, finalement. On dépassait aisément les 30° en toutes circonstances, mais je m’attendais à une vague de chaleur intense. Mais comme finalement le hall dans lequel j’ai passé 70% de mon temps était climatisé et bien ventilé, eeeeeeeh, ça va. Du coup je me suis juste déshydraté un peu le jeudi parce que j’avais plus d’eau dans ma bouteille. J’ai commencé à en ramener deux le lendemain, ce qui a réglé plein de problèmes. N’empêche j’ai tellement transpiré que là j’ai des plaques dans le dos, ce qui m’est jamais arrivé ever. Ouais je suis comme ça mes amis, MOI JE VOUS CACHE RIEN.
  • A titre personnel et associatif, je suis super content des activités qu’on a fait en salle Activité/Sora. Alors ok les salles ont toujours pas de chaises parce que faudrait pas que le public soit trop confortable non plus mais il y’avait du monde pour jouer à chaque fois, tout le monde était motivé et l’idée de faire des petites conférences dedans se confirment de plus en plus comme des petites idées. J’aimerais vraiment plus de panels en France, parce que le public enthousiaste sur la conférence Shonen Jump que j’ai animé avec Yoka genre 3/4 d’heures avant la grosse conf Miyamoto, il est encourageant et prouve que ça intéresse du monde des conférences sur des sujets plus « précis » que d’habitude.
  • Je suis moins content des activités qu’on a fait sur stand mais les guerres de sono en zone acti le dimanche ça nous a gonflé, merci la scène cosplay qui a monté son volume pour rien. Et le fait que le stand était exposé en plein lumière fait qu’on voyait que dalle. Merdum c’est con ouais ! Du coup, bon, on était pas à 100%, c’est triste. Enfin, grâce à ça on a ce genre de photos en réserve pour les vingt prochaines années:
10986462_862333680517510_7857631653340453942_o
Le système D, on l’a ou on l’a pas
  • On me demande le jeudi soir si un resto « avec des gens de Frontwing » ça m’intéresse. Frontwing je suis là je fais « bon ouais why not, ils ont fait Grisaia, j’ai maté les CG sur e-hentai, c’était un bon souvenir » et du coup je m’y ramène. En fait j’avais mal entendu: c’était des mecs de Frontwing ET de Key, c’est à dire le studio qui a fait les visual novels Clannad, Little Busters, Kanon, etc etc. Ok. La bouffe est bonne, on découvre pas mal de choses, on tape une photo avec le président de Key, je rentre en Uber chez moi parce qu’il est 22h30 et que j’ai pas envie de rentrer à 1h du mat. C’était une bonne soirée.
  • Conférence de Kawahara et d’Abec, avec Kawahara qui dit qu’il aimerait faire un truc sur le Tour de France (ok) et qu’il sait jamais vraiment ce que pense Kirito (ah bah c’est con.)
  • Beaucoup moins de cosplay Attaque des Titans que l’an dernier. Cette année j’ai pas eu le sentiment de voir une série particulièrement sortir du lot. J’ai pu croiser des Lulu de Yuri Kuma Arashi ce qui était déjà pas mal. On m’a dit que la finale de l’ECG était ouffissime et faudrait vraiment qu’une année je retrouve le temps d’aller la mater, ça fait depuis 2008 que j’ai pas pu voir un concours cosplay à JapEx, ce qui est con vu que c’est là qu’est le gratin européen
  • Le concours d’AMV France était vraiment bien cette année mais avait le petit défaut d’avoir des skits qui se ressemblaient beaucoup. Le coup du skit Various sur de la musique électro quasi instrumentale avec 3000 trucs bricolés sur After Effects, eh, ça lasse un peu. C’est du travail, c’est sûr, mais ça réveille plus grand monde. Ca a heureusement pas empêché des makers de sortir des trucs  un peu ouf comme Anime’s Got Talent ou de sortir un AMV beaucoup plus traditionnel avec du Seven Deadly Sins sur les Foo Fighters. Le gagnant est évidemment assez fou aussi mais peut-être un peu trop méta et bordélique dans le propos qu’il souhaite raconter pour que je le trouve vraiment parfait mais, eh, il est tellement meilleur que le premier de l’an dernier.
Et comme d'hab, la salle est blindée pour les résultats
Et comme d’hab, la salle est blindée pour les résultats

 

Eeeeet je crois que c’est tout ce que j’ai à dire. C’est déjà pas mal. Le fait qu’on soit déjà une semaine depuis le début de la conv a fait que j’ai du oublier des choses mais, eh, vous savez l’adage, si on oublie quelque chose c’est que c’est pas vraiment important.

En attendant j’ai rencontré plein de gens cools, je me suis amusé, je rentrais chaque soir en grommelant parce que j’avais mal aux pieds et que j’étais fatigué, mais c’est toujours cool d’être sur place, de gérer son stand, de se balader au gré des envies dans cette sorte de grand hangar gigantesque où on trouve de tout et de rien. J’aime toujours autant aller à Japan Expo qui, malgré ses défauts, reste à mes yeux un rendez-vous immanquable. Parce qu’il centraliste tout ce que j’apprécie, tout simplement. Du coup même si je suis très critique vis à vis de certains points, c’est parce que j’aimerais vraiment voir ce rendez-vous toujours meilleur à chaque fois.

Mais bon du coup, voilà les photos habituelles de mon loot. En 2 parties !

Les mangas !
Les mangas !

C’est vaste et, terriblement, la photo planque le tome final d’Abunai, un fanzine sur un groupe de fanzine que j’ai pris plaisir à suivre, bravo à Obvious² !

Pour le reste, du coup: la série complète de Crazy Zoo parce que ma hype pour My Hero Academia se termine jamais. Le tome deux de la très riche en potentiel série The Ancient Magus Bride, les deux premiers tomes de Dans l’intimité de Marie qui est par le même auteur que Aku no Hana et nous parle du genderbending de manière noire et sérieuse (ouch.) Evidemment, on est à Japan Expo, il faut représenter: dix-neuvième tome de Medaka Box. Courage, traducteurs de Tonkam, la fin est proche !

Ensuite on arrive au tome 1 d’Innocent, que j’ai pris par curiosité totale sans trop savoir ce que je vais y trouver, en m’aidant juste du thème (Le bourreau de la révolution français qui est-il que fait-il d’où vient-il quels sont ses réseaux) qui chauffe à fond le Robespierre en moi. Ensuite, le premier tome de Sword Art Online Progressive, vraisemblablement le seul manga SAO qui vaut le coup, ce qui s’explique par le fait que le trait est nerveux, l’histoire dynamique et que y’a Asuna comme héroïne. Et pour accompagner ça, évidemment, To Love Darkness 12 parce que j’aime mon scénario comme j’aime mes quiches lorraines: avec de l’érotisme. Après on est en mode TRISTESSE INFINIE avec le tome 3 et le tome 4 d’Orange, le shojo triste et sombre de vos prochaines nuits. J’ai pu choper le tome 1 de Yamada-kun & the 7 Witches avant qu’il soit en rupture totale, ce qui est cool parce que Yamada-kun c’est vraiment super sympa. Moins menacé par la rupture: le tome 5 de Prison School, le manga qui ne trouve pas vraiment son public, ce qui est dommage parce que c’est super drôle, super con et super bien dessiné. L’humour japonais, ha. Enfin les deux premiers tomes de Bienvenue au club que j’ai pris parce que la mangaka est la chara-designeuse de Hibikie Euphonium. Du coup je vais suivre les aventures de ce club de losers pour oublier le fait que j’aurais plus jamais Kumiko et Reina sur mon écran chaque mardi. Le premier tome était assez sympa, d’ailleurs.

Enfin je voulais à tout prix le sac Ki-Oon avec Silent Voice dessus du coup PAS DE REGRETS: j’ai pris le tome 9 d’Amanchu (qui est toujours aussi… Kozue Amanoesque), le premier tome de Poison City (qui est, je le rappelle, l’auteur de Prophecy qui arrive enfin à savoir comment être vener et contre quoi être vener) et, évidemment, le tome quatre de A Silent Voice. Du coup là le sac gise dans mon salon et je sais pas quoi en faire. Tin.

Pour finir une tripotée de shonensle tome 14 de Nisekoi qui était en avant première donc, ouais, du coup on a eu trois tomes de Nisekoi en un mois. Ok. Mais le 15 sortira qu’en octobre. Ok. Ca va être un peu long. J’aime vraiment trop Nisekoi, c’est chaud. Enfin bref, derrière, toujours chez Kazé Manga: les trois premiers tomes de Twin Star Exorcists qui est le nouveau shonen de l’auteur de Binbogami ga qui est, dieu merci, beaucoup plus lisible que son prédecesseur. Sinon je vais enfin pouvoir découvrir Diamond is Unbreakable, le seul arc de Jojo dont je sais vraiment que dalle. Et pour conclure, le tome 5 de Food Wars parce que what else.

Maintenant le vrai achat que je vais devoir planifier c’est une étagère Billy. Dang. 

2015-07-06 12.22.08-1

Et pour tout le reste ça va un poil plus vite:

L’artbook Heroes & Heroines (merci Vinhyu) qui est un panorama ultra complet du chara design japonais de vers 2010/2011. Très complet et instructif, c’est le oui. L’autre bonne surprise c’était de choper sur le stand Pix N’Love la version occidentale de l’artbook Persona 3 avec pas mal d’explications de Soejima qui sont traduites. C’est cool cool cool.

Derrière on a deux shikishis: le premier c’est un shikishi Key avec une Nagisa qui remercie d’être venu au restaurant (<3) et l’autre c’est un shikishi promotionnel Nisekoi qui vaut rien mais qui est joli et qui était offert donc euh voilà. Je sais pas pourquoi il est sur cette photo mais il est sympa.

Ensuite la seule figurine du lot: une nendoroid Koizumi Hanayo. A l’Anime Expo, ils avaient Ayase Eli :/. Mais bon, j’aime beaucoup Hanayo aussi donc ça vaaa. Ensuite, le tome deux de Sword Art Online qui possède donc désormais la dédicace de Kawahara et d’abec dans son dos de couverture. Ca donnera à ce second roman plus d’atouts que ceux de Leafa, c’est cool.

Ensuite c’est une tripotée de goodies divers et variés: chopés sur le stand Kagerou project: des clear files avec Ayano dessus (très très peu de goodies avec le personnage, étant donnée qu’elle est pas canoniquement dans les 9 premiers), un carnet de notes avec Momo, des badges par centaines. Sur le stand Love Live c’était des ptits straps avec Eli et Maki, plus une allumette Nozomi que j’ai omis de mettre sur la photo. Et dans le coin fanzine j’ai pécho un autre strap – avec Kirby -, des porte clés Love Live personnalisables (j’ai donc choisi un porte clé NozoEli et un prote clé RinPana) plus toujours plus de badges.

Enfin, pour finir, pour conclure, pour terminer: le coffret Madoka Magica Rebellion qui ne coûtait que vingt euros, ce qui est un prix qui m’a étonné venant de All the Anime mais, eh, à ce prix là je prends clairement. Et enfin un t-shirt Nolife Eighters gonna 8 parce que mes t-shirts commencent à avoir trois ans donc autant essayer de renouveler un peu le lot.

 

OUF.

Terminons sur les photos diverses et variées:

Ce qu'il manque au stand Kazé: la best girl
Ce qu’il manque au stand Kazé: la best girl
J'ai jamais su c'était quoi Japan FM mais ils avaient un stand qui sentait la thune
J’ai jamais su c’était quoi Japan FM mais ils avaient un stand qui sentait la thune
2015-07-03 16.36.59
Les stands de Yukata ou tu pouvais en enfiler POUR LE FUN
La salle Sakura, dédiée aux actis culturelles... qui était toujours sacrément blindée quand y'avait quelque chose dessus
La salle Sakura, dédiée aux actis culturelles… ici avec des joueurs de taiko
EVIDEMMENT
EVIDEMMENT
2015-07-03 16.42.06
Le couloir de la mort, coté goodies. Concept pour les années suivantes: des feux de circulation dans certains croisements compliqués
Arriver le matin et devoir faire la queue pour se faire contrôler les sacs. Maudit terrorisme è_é/
Arriver le matin et devoir faire la queue pour se faire contrôler les sacs. Maudit terrorisme è_é/
Amulette, amulette !
Amulette, amulette !
2015-07-04 09.36.48
Faire une queue pour les dédicaces, un sentiment que je ne connais pas (vu que j’ai pas le droit de la faire)
"UNE ACTIVITE PROPOSEE PAR JAPAN EXPO"
« UNE ACTIVITE PROPOSEE PAR JAPAN EXPO » – Prix de la formulation la plus maladroite de la décennie
2015-07-04 12.54.09
Le samedi après-midi, il fait humide mais ça empêche pas les gens d’aller dehors
Du monde en salle Kuri, holala
Du monde en salle Kuri, holala
Tous ces badges à accrocher sur soi, holala
Tous ces badges à accrocher sur soi, holala
Le programme de Thalie, holala
Le programme de Thalie, holala
Par contre j'avoue que la zone "jeunes créateurs mode", je suis pas le public visé mais alors pas du tout
Par contre j’avoue que la zone « jeunes créateurs mode », je suis pas le public visé mais alors pas du tout
Le stand GSC et sa longue frise qui recense les 500 premières Nendoroid <3
Le stand GSC et sa longue frise qui recense les 500 premières Nendoroid <3
Un mince extrait de la petite expo Kobayashi qui fut, comme toutes les expos, un peu planquée
Un mince extrait de la petite expo Kobayashi qui fut, comme toutes les expos, un peu planquée
Ore Derpgatari
Mfw mes yeux sont trop prêts l’un de l’autre
Les dioramas qui se la pètent <3
Les dioramas qui se la pètent <3
18h50 le dimanche, ça se vide tranquillement...
18h50 le dimanche, ça se vide tranquillement…
2015-07-06 12.40.30
Zoom sur les clear files (le Pokémon est réalisé par Mi-Eau)

 

Voilààààààààààà. A l’année prochaine ♪.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

5 réactions au sujet de « Japan Expo 2015 – I’m too hot (♪Hot damn♪) »

  1. C’est vrai que le hall 6 notamment au niveau du stand Nintendo c’était juste un putain de four, il y avait de quoi mourir (heureusement je navigue quasiment qu’au hall 5). D’ailleurs on parle du hall 6, ils auraient pu faire des allés plus larges (pas du luxe) puisque le fond du hall n’est pas utilisé…le samedi c’était vraiment la congestion.

    Pour les stands douteux, ce n’est peut-être qu’une impression vu que je n’ai jamais rien acheté dans ce secteur (mes achats se limitant à des biens culturels du hall 5) mais j’ai l’impression qu’il y en a (un peu) moins qu’il y a quelques années (effet de la localisation excentrée ? coïncidence avec le fait de croiser souvent les douaniers le matin cette année ? )

    Pourquoi tu veux que les prémium ragent alors qu’eux aussi ont été lâchés en avance (sauf le jeudi bien sûr vu le souci) perso je me suis pointé le samedi à 8h30 pour rentrer à 8h40 et…ils étaient déjà presque tous rentrés.

    Pour les salle d’activité, ah qu’il est loin l’époque où vous aviez des chaises, mais bon c’était moins pire que l’année dernière je trouve niveau visibilité.

    En éditeur manquant outre Casterman il y a Panini je crois non ? Pour Dybex on sent que c’est dur depuis quelques années, surtout qu’ils ont pas eu trop de sortie récemment, ce qui sur ce point devrait être mieux sur l’année à venir.

    Niveau invité c’était bien j’ai trouvé sauf peut-être côté musique où c’était moins varié que d’autres années.
    Bref encore une année bien remplie pour ma part 🙂

  2. Hoy. Alors d’abord je tiens à dire que j’aime beaucoup tes articles qui sont toujours un plaisir à lire et qui me font parfois rire et tout . <3
    Ensuite GG pour la bannière Thalie pour parer le soleil. Mc Gyver approuverait certainement. J'avais même pas capté que c'était votre bâche quand j'étais sur place. :'D
    Enfin je post ce com's essentiellement pour te remercier de ton article astuces pré-JE. En effet Dimanche me voilà avec Peach obligé d'acheter sur place notre billet retour. C'est alors que je me suis rappelée tes sages conseils, et qu'on est allé sur le guichet de l'autre coté où il n'y avait… que 3 personnes ! \ ( *O* ) / Soit au minimum 10 fois moins que de l'autre côté.~
    ( D'ailleurs j'ai remarqué que je suis devenue au fil des années et des conseils avisés de la brigadekawamoon une vraie aventurière de la Japan Expo enchaînant les divers combines afin de profiter un max de la conv'. Ça fait plaisir -w- )

  3. La salle d’activités, non seulement elle a encore une fois été fournie sans chaise mais surtout elle a encore perdu en superficie. Moi ça me fait vraiment flipper pour les années qui viennent, sachant que de mon point de vue d’exposant avec AMV-France, c’est un peu le point culminant de la convention. A vrai dire du coup, j’ai été personnellement très touché de voir que le public est resté fidèle en dépit de ça (et des soucis techniques classiques du samedi T_T), toujours très nombreux malgré tout, ça fait vraiment plaisir. D’ailleurs, chaque JE j’espère te croiser et chaque JE c’est le cas ça fait plaisir x) – pas manqué de transmettre ton avis sur les finalistes de cette année :p-

    Sinon c’est encore une JE où pas grand chose m’aura intéressé, j’ai juste eu le plaisir de retrouver le stand de Senri dans le coin amateur qui est une artiste dont j’apprécie vraiment le travail, que j’avais remarqué y’a deux ans sans franchir le pas de lui acheter certains de ses travaux, cette année, c’est fait! Et d’ailleurs petite pub tant qu’à faire

    Dernière chose : OMG IL ETAIT OU LE STAND IMHO, J’AI CHECKE SUR LES PLANS JE VOYAIS PAS PUTAIIIIIIN… Je voulais voir s’ils avaient ré-imprimé La fille de la plage qui est le seul manga d’Inio Asano édité en France manquant à ma collection ;_;

  4. Pour ma part je suis arrivé à 9h jeudi, avec l’intention de voir la conférence de Yusuke Kozaki. Mais grâce à leur soucis informatique dont tu parles, je suis resté bloqué 3 heures dans la file d’attente, avec les quelques autres milliers de personnes dont le mélange d’odeurs corporelles, de sueur ( oui des milliers de personnes dans un hangar sans air, lors du jour le plus chaud qu’on ai eu, ça transpire un peu) ne rendait pas l’attente des plus agréables. Ça explique peut être le fait qu’il n’y ai pas plus de monde lors de cette conférence…

    Toujours sur Fire Emblem, alors que le character designer est là, il n’y avait rien, pas de démo de If, pas de goodies, rien du tout. Il y a si peu de fans en france ?

    Ah et mention spéciale aux cosplayers avec des ailes de 5 mètres qui bloquent une allée à la moindre photo.

  5. Yo Amo, ça c’est du bon résumé, je voulais partager mon avis sur deux trois point pour avoir était moi même à Japex (toute façon je t’ai croisé avec concombre donc oui tu sais :p)

    Clairement la chaleurs, je pense que tout à était dis, je passe toujours énormément de temps sur les stands amateurs depuis 3 ans maintenant, considérant que les gros trucs, bah ça se trouve plus facilement par la suite sur le net, du coup le samedi j’ai passé 4h la bas… l’enfer est un mot qui conviendrais bien, de manière générale j’ai fais trois gourdes d’eau le samedi et j’avais dormis 1h30 a cause de la chaleur chez mon pote… du coup ça va je me suis pas tapé des plaques comme toi, mais ce fut surement ma JE la plus chaude, heureusement le dimanche ça a était plus calme.

    Le forgeron je te laisse deviner comme on en pouvais plus quand il a commencé pendant le concours du stand AMV France… magnifique idée Japex, vraiment !

    Pour en revenir vite fait sur le gagnant du concours rapidos, son clip est non seulement très bien fait, sur une musique FR et oui y’a des réf méta pour clippeurs, un des passages dans la clip et une grosse référence a The race de Hito, donc on prends sa claque technique et méta, difficile pour les vieux comme moi de ne pas se sentir flatté un peu comme quand un réalisateur flatte l’académie des oscars ;D

    En tout cas la sélection était largement meilleure que l’an passé et c’est al premiére JE depuis 2008 ou je suis d’accord avec le classement final, comme quoi le changement d’équipe ça paie x)

N'hésitez pas à commenter l'article~