[NSFW] Naruko Hanaharu – WTF ? FTW.

[NSFW] Naruko Hanaharu – WTF ? FTW.

Super Image d'Intro que je suis content de mettre ici
Previously on Néant Vert: Yamatogawa, XRation, divers trucs sur Tony Taka, Saigado, Gust & Shiwasu No Okina et Kisaragi Gunma

Deux remarques avant de commencer, TRES importantes:
– Il existe deux manières d’écrire son nom. Naruko Hanaharu comme on le lit partout sur notre net occidentalité et Naruco Hanaharu comme on le lit sur les revues japonaises de H quand l’auteur signe. J’ai préféré Naruko. Naruco ça déchire l’oeil.
– J’ignore complétement le sexe de cet auteur. Wikipedia US et pas mal de gens affirment qu’il s’agit d’une femme. Sankaku Complex affirme qu’il s’agit d’un homme, en se basant sur wikipédia JP. Alors étant dans le doute… je mettrais au masculin. En attendant une photo (tits or GTFO !)

Hop

Un auteur donc assez particulier qui si il a su participer à des choses ma foi innocentes et pures est aussi un as du scénario hentai. Dans son univers, les scénarios ne sont pas classiques… quitte à ne prendre le hentai que comme prétexte à un scénario un peu poussé. D’habitude c’est le contraire…

Billet Not Safe For Work. Par conséquent, si vous êtes une ame sensible, si vous êtes mineur ou quoi que ce soit, vous n’avez pas le droit de continuer. C’est interdit. Des gens pourraient mourir. Et moi me faire violer en prison. Ce qui est à peu près la même chose.

Live and Learn !

Avant de commencer, il faut savoir que Hanaharu a globalement peu d’oeuvres à son palmarès. Grosso modo il y’a le manga Kamichu! (pas sorti en France et, si vous vous posez la question, ce n’est pas du hentai du tout), la série de doujins Kairakuten Nene, l’anthologie Shoujo Material et des participations ponctuelles à Kairakuten Comics pour des chapitres couleurs de maximum cinq pages. Mais tout comme Xration et Taka, son site est relativement bien fourni en images diverses et variées. Ce qui ne me forcera pas à piocher dans les h-mangas en eux même pour choper des illustrations, et rien que pour ça je le remercie. Alors on va commencer par Shoujo Material si vous le voulez bien, parce qu’il s’agit de l’oeuvre la plus « bizarre » et la plus représentative de l’univers de l’artiste. Shoujo Material qui est d’ailleurs en cours de traduction chez les américains de Fakku. Vous noterez d’ailleurs que sur ce lien, le monsieur de chez Fakku file des interprétations possibles. Chez Naruko Hanaharu, rien n’est forcément simple.

Des chèvres !

Shoujo Material regroupe donc toutes les histoires faites par Hanaharu. Il est sorti dans le milieu de l’année 2008 et a crée une situation rarement vue, même au Japon: des files d’attentes pour acheter un h-manga. Et comme on peut le constater, ils étaient bien fournis là-bas (chez Toranoana il était même vendu ailleurs que dans l’étage dédié au hentai)
Bref ça avait été un succès monstre. Pourquoi ? Je sais pas trop. Vous m’en posez des questions. Mais il faut dire que c’est vraiment un gros morceau du hentai. Pas tellement pour le fap, bien qu’il y’ait des chapitres vraiment à fort potentiel, mais bien parce que chose rare, le hentai devient parfois secondaire pour se concentrer, en une quinzaine de pages, sur des personnages, sur un scénario, sur un thème. Prenez l’histoire « Scrambled Egg »: un couple fait tranquillement l’amour, quand la jeune femme se met soudainement à pondre un oeuf. Et au lecteur est laissé l’interprétation de cette histoire, plus tournée autour de l’oeuf, du pourquoi des pontes que sur le fappage. Ce qui est relativement casse-gueule parce que cela n’est pas forcément ce qu’attend le lecteur moyen de hentai…

De même le chapitre 5, avec cette histoire de grande roue, n’est définitivement pas érotique. On y traite plus de fidelité, de magie, on tourne autour d’un couple, d’une jeune blonde un peu sadique et de son majordome, et d’un gant abandonné. Définitivement du hentai « froid ».
Et il y’a aussi des chapitres qui arrivent à mélanger les deux. Le, a mon avis, meilleur chapitre du h-manga  »Say Hello To Me Again » en fait partie. Tournant autour d’une histoire amusante (une jeune fille atteinte d’un traumatisme qui lui fait oublier pendant la nuit ce qu’elle a vécu durant le jour et son meilleur ami qui « en profite » – mais j’explique volontairement « mal » parce que l’histoire en elle-même est bien plus mignonne que le truc glauque que je décris), d’un couple amusant – voir même purement autour du personnage de la jeune fille, qui chaque matin avoue à son meilleur ami qu’elle a couchée avec quelqu’un la veille mais qu’elle n’a rien noté à propos de cela dans son cahier – seul lien qui rattache sa mémoire au passé. On y trouve une succession de scènes parfaitement et définitivement érotiques, avec une histoire parfaitement écrite, qui ne dure « que » 20 pages mais qui n’aurait pas pu en durer plus sans lasser. Un des meilleurs chapitres que j’ai pu voir en quatre ans de carrière dans la lecture de hentai. ET JE SUIS FUCKING SERIOUS.

YURI

A noter aussi une très mignonne histoire yuri (le chapitre 01 et 02), sur fond de triolisme, là aussi non dénué de caractérisation des personnages, de véritable motivation et de scènes vraiment très érotiques. Enfin le reste des chapitres vont du VRAIMENT très étrange (celui avec le mec qui a un fanatisme des fronts… o_O) au vraiment rigolo (« Bon on a été enlevé par des ET, ils nous montrent du porno, je crois qu’ils veulent qu’on.. » « – Bon bah ok. »), j’attends avec impatience une traduction des deux derniers chapitres qui font très films érotiques des années 90 avec des scénarios sombres où tout le monde méchant meurt à la fin.

Passons maintenant à Kairakuten Nene qui comme son nom l’indique a été publiqué dans Kairakuten Comics, un magasin sur le H, le vrai.
Nyaaaa !

Alors les chapitres traduits jusqu’a maintenant n’ont pas de véritable fin: j’imagine que la publication doit avoir continué un peu. Ou un truc dans le genre. Bref, c’est une histoire très légère et très érotique. C’est chouette parce que les deux se marient bien. Un mec achète donc un chat à un vendeur à l’air fortement zarbi et il découvre chez lui que ce chat devient… humain. Il sait pas pourquoi. Et bon le problème c’est que c’est une chatte. Du coup il se retrouve avec une loli à poil trop de temps. Ce qui est problématique vu que ce mec a un but dans la vie: être un gros coureur de jupons. A partir de là s’ensuit donc sa vie, son oeuvre et celle de Nene (la chatte), avec un passage dans le monde du porno, et caetera. Ah puis y’a une histoire de biscuits aphrodisiaques à un moment. Et une histoire d’amour avec une de ses élèves. Un truc dans le genre. Enfin bref. C’est surtout assez surpuissant en fait.

I Will Be There
Restez concentrés et citez moi le nom de tous les compositeurs qui se trouvent en haut du mur de la salle de musique. Thx.

Enfin, Naruko Hanaharu c’est beaucoup de petits chapitres couleurs. Une bonne dizaine. Je vous fais confiance pour les trouver. Globalement elles sont efficaces (surtout celle avec le conseil des étudiants), mais à cause de leur caractère très court (pas plus de 6 pages), ça ne laisse que trop souvent sur la faim. Du coup on est triste. Et quand on est triste on pleure. =(

Cowboys From Hell

Globalement, Hanaharu ne se fixe jamais sur un thème bien précis: on retrouve des jeunes adultes (pour ne pas dire adolescents, oups merde je l’ai dit, je vais aller en taule), des gens matures et responsables, des maids, des gens malades, des couples sérieux, des couples à but uniquement sexuels, des femmes qui pondent, des chattes… c’est un bon point (là ou un Gunma se cantonne beaucoup aux histoires de lycées – mais on s’en fout il déchire tout dans ce domaine.) De même on a toutes les sortes de poitrine possible, on a un peu de yuri (juste un peu), du triolisme, du solitaire, du duo. Bref pour tous les genres, c’est du di-ver-si-fié.
Au niveau du dessin, il est reconnaissable mais évolue surtout à grande vitesse, les visages sont nettement reconnaissables et surtout au niveau de l’expression de ceux-ci, ou le style d’Hanaharu est vraiment reconnaissable. Mais là ou Hanaharu assure, c’est au niveau des expressions du « plaisir » sur le visage. Assez rarement pendant l’acte hentai l’auteur ne s’attarde que sur l’arrière: le visage a une place prépondérante. Et chose rare, le visage des deux sexes: le visage de l’homme « disparaît » rarement. Mais en plus les expressions en elle-même dégagent tellement de PUISSANCE qu’elles suffiraient à mettre en place la rampe de lancement du plus agé des grabataires. On sent un véritable soin dans le dessin.
Et puis quand il se met à la couleur: VLAM. Seul Taka arrive à faire mieux dans ce domaine, AMHA (mais c’est Taka aussi.) Ca regorge de détails, les détails sont travaillés, c’est suffisamment bien fichu pour être érotique MAIS pas vulgaire, c’est assez formidable dans l’idée. A noter que ses histoires en full color sont toutes aussi puissantes niveau détails, soins et autres. J’aime particulièrement la couleur des peaux. Et les poitrines. Mais ça c’est normal. J’aime toutes les poitrines. Toutes.
fuuuuhu

Je vous avais dit que jamais Hanaharu n’a encore fait d’histoire incestueuse ? Il nous sauvera !

Donc que dire pour conclure ? Qu’on a déjà pas mal de trucs avec lui mais pas encore assez. Jamais assez. Mais lui au moins, on sait le retrouver dans des trucs non hentai et donc on peut pouvoir en parler sans trop s’afficher pour un pervers (« ho j’adore l’auteur du manga Kamichu! \\o/ – Il a fait du H tu sais ? – Noooon o_o ? »)

Non en fait j’ai pas envie de faire de conclusion. En fac de droit on nous apprend et on nous dit de pas en faire que ça sert à que dalle. Alors je vais suivre ces sages conseils.
(et faire Histoire l’année prochaine.)

Fin !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

6 réactions au sujet de « [NSFW] Naruko Hanaharu – WTF ? FTW. »

  1. — C’est un homme (et la page de Wikipedia avait été modifiée par un anonyme pour dire le contraire; c’est corrigé).
    — "chose rare, le hentai devient parfois secondaire pour se concentrer, en une quinzaine de pages, sur des personnages, sur un scénario, sur un thème" << Ce n’est pas rare. Et en la matière, Shoujo Material est loin d’être exemplaire, ça reste des historiettes légères et qui finissent en pr0n. On a plus fin chez Sekiya Asami ou Higashiyama Shou.

  2. Bah perso quand je vois l’histoire avec l’oeuf ou la grande roue ou ça finit pas en pr0n (alors que ça aurait pu, genre 95% des auteurs t’auraient fait une orgie là ou Hanaharu te fait juste jouer à "il est ou le piège") où l’histoire de la jeune fille avec sa dialysis tout ça qu’est tout sauf super léger (sans compter le mec un peu fétish des fronts pas franchement sympa et l’histoire en plusieurs chapitres qui me semble être super léger ) , reste des trucs genre UFO, Say Hello To Me Again et 3/4 qui sont effectivement léger et qui finissent effectivement en pr0n. Sauf que 3 sur 10… :p

    Et si, c’est… rare ? (Asami et Shou le font effectivement mais 3 auteurs un peu "intello" parmi la grande masse du hentai, ça reste suffisant pour dire que c’est, justement, rare. Un peu comme Melofée dans le Mont Sélénite: on tombait toujours sur Racaillou et surtout sur ce connard de Nosferapti. On était déjà content de tomber sur un Paras. Alors un Mélofée !)

  3. Bonjour, je viens de découvrir ce blog, chapeau, du hentai « intelligent », c’est rare, que dis-je, rarissime !

    Pour répondre à la question « Restez concentrés et citez moi le nom de tous les compositeurs qui se trouvent en haut du mur de la salle de musique. Thx.»

    – Ma femme qui a regardé avec moi répond : « Je dis Bach, peut-être Ravel mais je suis pas sûre, Beethoven, Wagner, Berlioz et Schubert. »
    – Moi je dis : « Est-ce que c’est un tube de lubrifiant posé à côté d’elle sur la table ? Et qu’est-ce que c’est que ces hanches super-de traviole, plus larges d’un côté, et désaxées, et trop larges par rapport au buste ?? »

  4. DU hentai intelligent! mdr le hentai c est pas fait pour a exuse moi si tu veux un manga intelligent alors ne lit pas de hentai ! quant à cet auteur je trouve ces heroines bien jeunes et j ai bien fait de n avoir jamais vu ou acheter kamichu j ai pas envie de financer son porno pour pedophile -_-

N'hésitez pas à commenter l'article~