Les openings à retenir, édition été 2017 ♪

Les openings à retenir, édition été 2017 ♪

J’ai passé la nuit dans mes toilettes mais ce n’est pas grave car la semaine prochaine je la passe en vacances et ♪ c’est l’heure de l’article centrés sur mes huits génériques d’ouverture favoris de la saison d’animé en cours ♪. Si cette saison d’été en aura surpris pas mal car, mine de rien, il y’a déjà quelques bonnes surprises, c’est par contre hélàs une saison qui sur le plan des génériques d’ouverture aura bien eu du mal à m’apporter mon fix. Comme d’habitude, je suis censé citer mes huit favoris mais, honnêtement, y’en a deux que je met un peu par défaut car si je les apprécie, je suis pas non plus fou gaga… Donc voilà, c’est six très bons openings et deux openings sympas qui vous attendent pour cette saison. Enfin, même pas tant que ça, car j’irais pas jusqu’à dire que quatre d’entre eux sont « très bons »… Donc ouais, quatre très bons openings et quatre openings sympas. Là d’un coup ça me paraît beaucoup plus juste !

… Même si beaucoup moins vendeur.

(Note à moi-même: L’honnêteté c’est vraiment contreproductif si on veut faire de la communication.)

 

Princess Principal

Chanson: « The Other Side of the Wall » par Void\Chords feat.MARU

Réalisateur de l’opening: Kazuya Nomura

Studio: 3Hz

Après 3 épisodes, y’a deux séries cette saison où je suis vraiment très très enthousiaste, du genre « je vais les mettre 1 et 2 dans mes votes pour les Prix Minorin si ça continue comme ça ». La première c’est Made in Abyss et la seconde, vous vous en doutez, c’est Princess Principal. Si je fais cette intro c’est aussi pour signaler dès maintenant que j’oublie pas Made in Abyss parce que, aussi géniale est la série, l’opening final me laisse très froid donc vous attendez hélàs pas à le voir dans la liste. Je sens peut-être poindre une déception chez certains d’entre vous alors, fi de blabla, évoquons rapidement ce générique de Princess Principal. 

Bon déjà, commençons par l’évidence: la chanson bute. On sent une inspiration James-Bondienne certaine, et c’est loin d’être impertinent compte tenu du fait que la série part raconter des histoires d’espionnages dans un Londres steampunko-alternatif, mais avec la petite touche japonaise qui va avec – ce qui se traduit par une exagération de tout. Entraînante et entêtante, la chanson va dès lors accompagner des images qui vont tâcher, très prudemment, de nous présenter les 5 héroïnes principales, avec une touche de petits détails qui permettent de comprendre rapidement leur caractérisation: Ange cache son vrai visage derrière ses lunettes, Dorothy montre en un seul changement d’expression la malléabilité de son caractère, Beatrice détourne le regard car elle est la moins « espionne » du groupe, Chise est prête à combattre l’épée à la main et Charlotte est… en danger, I guess.

D’ailleurs si j’essaie d’interpréter la fin du générique, à la fin on voit que Ange est tellement prête à tout pour Charlotte qu’elle pourrait retourner son arme contre ses propres alliés. 

Autre initiative intéressante: tout le générique est en anglais. Les paroles de la chanson sont en anglais mais aussi l’affichage des staffs, tout en beau romanji qui fait bien. Ca me confirme un peu dans ma théorie qui veut que Princess Principal soit vraiment destiné à ce public international de plus en plus important dans l’industrie de l’animation. Et, écoutez, vu à quel point c’est efficace pour l’instant, ça marche.

Bref, générique vraiment cool.

 

My Hero Academia II OP2

Boku no Hero Academia II

Chanson: « Sora no Utaeba » par Amazarashi

Studio: BONES

Déjà j’annonce direct la couleur: j’ai vu beaucoup de gens heureux de voir le groupe Amazarashi avoir un opening d’anime blockbuster, tandis que je découvrais clairement ce groupe ici même. Amazarashi doit avoir un fanclub secret assez conséquent mais, en tout cas, j’aime beaucoup la chanson donc j’ai envie d’en écouter plus.

Second point: jusque là, j’avais toujours été un peu deçu par les génériques de My Hero Academia. L’opening de la première saison sortait Porno Graffiti pour le plus grand de mes plaisirs mais se révelait très conservateur et prudent, sans génie, donc on le matait avec plaisir sans forcément le garder en mémoire derrière. Quant au premier opening de la seconde saison, j’avais résumé ça la saison dernière par « c trop mou lol. » Je l’aime toujours peu.

Mais Sora no Utaeba ? Ok cool ! Y’a des vrais bons moments dans ce générique qui font que lui au moment je vais m’en souvenir un peu: l’intro, déjà, est tétra badass ! All Might qui débarque en explosant le sol devant un Deku absolument pas médusé ? Oui oui oui. Le générique, d’ailleurs, commence déjà à évoquer le lien entre All Might, Gran Torino et le mystérieux chaînon manquait du All For One, et c’est pas plus mal. Enfin, j’aime beaucoup le plan final, bien trouvé, bien hypant.

Après j’ai évidemment quelques réserves. En vrai y’a deux trucs qui habituellement sont éliminatoires pour moi: 1/ Le personnage qui parle au dessus de la chanson ça non vous le faites jamais putain 2/ ça réutilise des plans issus de l’anime ça sort du trip direct le faites jamais putain. La bonne nouvelle c’est que le second point reste discret mais ça me paraît etre le moins bon moment du générique. Si tu as besoin de montrer que tes héros sont dans le doute, ou ont des regrets vis à vis de quelque chose, faut le faire de manière plus subtile !

Enfin bon: Momo est bien mise en avant ça me fait plaisir. Et, effectivement, la musique est bien cool. Donc malgré ces deux défauts, je peux dire vraiment beaucoup aimer ce second générique de My Hero Academia II. ENFIN.

Saiyuki Reload Blast

Chanson: « Move On! Ibaramachi! » par GRANRODEO

Studio: Platinum Vision

Putain, je suis là en 2017 à écrire un paragraphe sur le générique d’une nouvelle saison de Saiyuki. Et encore, vous avez de la chance que je me suis endormi devant l’opening de la saison 4 de la Fille des Enfers sinon vous auriez eu beaucoup de comebacks improbables. Ca veut dire que si j’attends un peu, j’ai une chance d’avoir une saison 2 à Jinrui Wa Suitai Shimashita avant 2025 ? C’est beau de rêver.

Bon, plus pragmatiquement, c’est un des génériques un peu là par défaut. Je le trouve très cool à mater mais en vrai, il a plein de trucs un peu agaçants quand on le remarque: les plans fixes zoomés/dezoomés de manière épileptique, les poses forcées, la zik pas toujours raccord… Enfin, c’est presque inclus dans le contrat quand tu as un opening par GRANRODEO, j’imagine. Bon allez, passons au suivant avant que je me dise que j’aurais plutôt du mettre le tout-aussi-sympa-à-regarder-mais-mineur-dans-les-mémoires générique de Tsuredure Children. 

Love & Lies

Koi to Uso

Chanson: « Kanashii Ureshii » par Frederic

Studio: LIDEN

Je confesse d’amblée: cette chanson risque d’être dans mon top 10 voire top 5 de fin d’année. C’est pile le genre de chanson guimauve que j’adore donc, déjà, ça influence énormément mon opinion du générique.

Générique qui est, eh, le second par défaut que j’annonçais en début d’article. Y’a des tas de trucs que j’aime beaucoup dedans, rassurez-vous: j’adore la succession rapide d’image sur l’accélération de la batterie, j’aime bien la gimmick du « kanashii ureshii » avec une succession d’expressions différentes, je trouve l’intro courte et fun, j’aime bien le jeu qu’ils font avec le concept de fil rouge, j’aime bien le plan avec Ninaka qui trace sa ligne sur la condensation…

Maintenant, j’aime moins les images nocturnes utilisées pour le refrain, déjà parce que ça reprend telquel une scène qui va se dérouler, que je trouve les plans un peu trop longs et que ça ruine un peu le rythme à mon goût.

Mais bon, allez, je disais « par défaut » mais je le sous-estime ptet déjà. En tout cas j’ai déjà une petite affection ! 

ReCreators OP2

Chanson: « sh0ut » par SawanoHiroyuki[nZk]:Tielle & Gemie

Studio: Troyca

Dans ma sélection du printemps j’étais complétement passé à côté du premier opening de Recreators que j’ai découvert une semaine après l’écriture et du coup j’avais pas mal de regrets parce que, eh, le premier opening, il était bien cool. Ptet un des meilleurs utilisant du HiroyukiSawano[nzk]:Whatever. 

Je vous annonce la couleur: le second opening est pas aussi bien mais parvient à garder une ambiance singulière, une musique cool, une présentation très efficace de l’univers et des personnages (les deux génériques, à eux seuls, me donnent très envie de mater la série), un bon rythme, une vraie fluidité… Bref, que des qualités. Et, ok, j’adore à mort le passage du refrain à 01:03 ou le perso tire sur le rythme des « rock rock rock », c’est le genre de petit truc simple à faire, simple à placer, mais qui a la classe direct. Je suis faible, vous commencez à le savoir !

New Game!!

Chanson: « STEP by STEP UP↑↑↑↑ » par Yūki Takada, Ayumi Takeo, Megumi Toda, & Megumi Yamaguchi

Studio: Doga Kobo

Je suis jamais trop entré dans le délire de la première saison de New Game mais, eh, ça arrive. Depuis K-On!! il me faut du très très lourd pour m’intéresser à du moe, comprenez bien. Après, en règle générale, Dogakobo en tant que studio a pas encore réussi à m’accrocher à une série mais par contre c’est vrai qu’on leur doit déjà quelques bons openings: Engaged to the Unidentified, Yuru Yuri ou bien surtout mon opening méconnu favori de 2016, Anne Happy♪. 1 Donc le potentiel est là et, bonne surprise, New Game!! occupe cette saison la place de l’explosion dansante et colorée qu’occupait au printemps… Eromanga-sensei. J’espère qu’on a bien pris soin de nettoyer la chaise, du coup…

Du coup pas grand chose à dire, c’est beaucoup de couleur, le rythme est quasi frénétique, ça va vite, y’a des moments très efficaces (celui ou les héroïnes chantent en dansant), la musique vrille les oreilles mais-ça-va-on-est-habitué… Bref  le générique parfait pour la Start-Up Nation.Plus de moe et de J-Pop hystérique, moins de baisses impromptues des aides aux défavorisés: voilà une direction que la Macronie se ferait bien d’envisager.

Welcome to the Ballroom

Ballroom e Yokoso

Chanson: « 10% roll 10% romance » par UNISON SQUARE GARDEN

Studio: Production IG

Mon problème avec ce générique, il est évident: je mate l’opening d’une série de danse de salon ET C’EST PAS STRAIGHTEN UP: WELCOME TO SHIKA HIGH’S COMPETITIVE DANCE CLUB

La bonne nouvelle, c’est qu’il défonce tellement que j’en oublie de bouder.

Au-délà du fun-fact qu’on avait pas entendu Unison Square Garden dans un générique d’animé depuis le tout-aussi-dansant ending de Blood Blockade Battlefront, « 10% roll 10% romance » est un générique qui a surtout vraiment bien compris les qualités et le message de sa série, et parvient à condenser ça de manière somptueuse en une petite minute trente: les personnages sont vraiment bien posés, on comprend bien la dualité entre leur art et leur vie quotidienne et quand vient le moment de passer de la vie urbaine à la danse sur les parquets, on est soufflé par les animations et par l’intensité des gestes (ce petit mouvement de la nuque à 00:58, holala.)

Y’a aussi évidemment toute la symbolique des miroirs, qui joue pendant toute la première moitié et qui a beau ne pas être subtile, elle fait tout de même bien son taf. En vrai mon seul regret est quelques plans un peu nuls peu après le refrain, genre ce plan de 3/4s sur le plafond et les projecteurs alors que nous, tout ce qu’on veut, c’est voir plus de danse. Mais bon, chipoter là dessus quand on sait que c’est sur cette série qu’est mort d’épuisement en mai dernier un animateur, bon, euh, je me sens pas à l’aise.

Kakegurui

Gambling School

Chanson: « Deal with the Devil » par Tia

Réalisatrice de l’opening: Sayo Yamamoto

Studio: MAPPA

Si Sayo Yamamoto ne fait une série que tous les trois ans mais qu’elle continue cette bonne idée de faire un ou deux openings entre chaque échéance pour se faire plaisir, et bien qu’elle continue sur cette lancée. On la savait déjà plutôt balèze depuis son taf sur l’opening de Persona 5 mais ce générique de Kakegurui termine de convaincre, si il est nécessaire, son talent et sa vision.

C’est un générique qu’on peut qualifier d’agressif sans forcément être trop dans le faux: il y’a beaucoup de personnages, d’éléments à voir, de choses à appréhender. Le manga original, pour faire simple, c’est de base une succession de personnages complètement fêlés, qui n’ont pas un rapport sain aux autres et qui cherchent le pouvoir et la domination grâce à la triche dans des jeux de hasard. Bon, pour le coup, c’est une idée qu’on assimile parfaitement grâce à cet opening. Mais le générique va pas mal augmenter la puissance de la cuisson. Ici la folie est permanente, les jeux omniprésents et les rapports humains ne se font plus qu’entre dominés et dominants, seule Yumeko et la présidente semblant être sur un pied d’égalité, en raison de leurs talents et de leurs amours similaires pour le risque.

C’est un générique rempli de détail: chaque plan a un sens et annonce un épisode ou quelque chose qu’il va arriver. Alors oui c’est bourrin comme un tractopelle, mais c’est bossé, rythmé, les transitions entre chaque scène sont fluides, la musique est entraînante et on assimile très bien à quels cinglés on va avoir affaire pendant douze épisodes. On en oublierait presque que c’est un générique qui dure 1mn35 et non 1mn30, comme si on avait pardonné à Yamamoto d’avoir un peu dépassé. 

Si Princess Principal est donc mon coup de coeur estival en tant qu’opening, je crois pouvoir dire sans me tromper que Kakegurui a, d’un point de vue purement objectif, le meilleur opening de l’été. Pas mal ! 

 

Mentions rapides

  • Made in Abyssles images sont belles mais la chanson est une horreur. C’est d’autant plus criminel que la série possède une OST superbe et que la chanson qui servait d’ouverture au premier épisode était à pleurer de bonheur. Je pige pas ?
  • Fate/ApocryphaEn règle générale, j’adore les génériques de la franchise Fate mais je peux me dire, sans me tromper et en excluant kaleid liner prisma Ilya, que Apocrypha a le plus mauvais générique d’ouverture du lot. C’est mou, la musique est interprétée par un EGOIST sous-motivé, ça vend jamais vraiment du rêve… Bref, grosse déception.
  • Tsuredure ChildrenCa ne dure qu’une minute mais ça passe comme une lettre à la poste: c’est mignon, coloré, met bien en avant les personnages, c’est oui.
  • Gamers!: Relativement fun, les références sont bien trouvées et ne nuisent pas trop au rythme… à part le continue de Street Fighter qui paraît interminable malgré le compteur calé sur un des instruments. 
  • Symphogear AXZFun à mater, mais ça manque de moto qui explose. 
  • Aho GirlArrêtez de martyriser Angela, putaaaaaaaaaaaaain

 

Et ce sera tout pour cette saison ♪. N’hésitez pas à me dire vos accords, vos désaccords, les génériques que vous pensez injustement oubliés… C’est plus fun comme ça! 

  1. Nock vient de me signaler sur Twitter que c’était un animé Silver Link. Donc je commence à voir du Dogakobo partout, même et surtout dans ce qui est pas du Dogakobo.
♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

5 réactions au sujet de « Les openings à retenir, édition été 2017 ♪ »

  1. Je souscris entièrement à ta dernière phrase : laissez tranquille Angela (enfin jusqu’à Fafner s3 et Sidonia s3 puisque les deux son annoncés, qu’elle a fait tous les OP et même ED du premier et qu’ils sont assez cools).
    Sinon oui le niveau musical des OP de cette saison est pas fou j’ai le même sentiment, dans les « sympa » mais sans plus j’aurais ajouté celui de Jigoku SHojo et de Touken Ranbu éventuellement.

  2. Hello!

    J’adore ce type d’article car c’est souvent lors des nouvelles saisons animesques que je fais une rafle des chansons OP/EN.

    Par contre, je suis vraiment dégoûtée du traitement de l’opening de Koi to Uso que je pouvais pas ne pas développer ça quelque part. (Un peu deg pour l’anime en général, mais c’est une autre histoire :p)

    // Coup de gueule ON //

    Perso, au 1er visionnage j’ai pas aimé car les images ne m’ont pas mis dans le groove de la chanson.
    Y’a de bonnes idées comme l’image du fil rouge (Nejima qui essaie de ne pas s’emmêler les pieds dans les fils), mais y’a pas vraiment de cohérence entre les séquences et t’as sérieusement un plan longuet de 10 secondes sur les protagonistes qui marchent sur un pont alors que c’est le moment qui te prépare au refrain ? Et que dire du fait qu’ils réutilisent beaucoup des morceaux de l’anime pour l’opening ? T_T

    // Coup de gueule OFF //

    A part ça, tu m’as fait découvrir deux trucs majeurs sur l’opening de Kakegurui, 1: j’avais pas tilté que l’opening était plus long de 5 secondes ; 2: +1 pour Sayo Yamamoto, je commence à la vénérer. Même si j’étais moyen convaincue par le spin-off Mine Fujiko.

N'hésitez pas à commenter l'article~