Archives de
Étiquette : katawa shoujo

Mon aveugle, c’est la meilleure des aveugles <3.

Mon aveugle, c’est la meilleure des aveugles <3.

Y’a deux jours, j’ai fini Katawa Shoujo.

Lilly07.jpg

Katawa Shoujo c’est ce dating sim assez populaire dans la sphère otaku internationale tout ça machin. Parti à la base d’une page d’un doujin quelconque ou l’auteur japonais trouvait rigolo de proposer cinq personnages possibles d’un dating sim qui se déroulerait dans une école pour handicapés. 4chan a kiffé, comme d’habitude quand c’est un peu borderline et une poignée d’Anonymous se sont carrément dits « faisons de ce délire une réalité. » Fin 2009 ils sortent Katawa Shoujo Act 1, une sorte de « démo » qui nous permettait d’acquérir les bases et, surtout, de d’ors et déjà pouvoir savoir avec quelle fille on comptait scorer. Ça a eu un excellent succès. J’en avais profité à l’époque pour taper un article essayant de vous conseiller du mieux que vous pouvez pour choisir la meilleure fille car le choix est large !

Cinq routes possible donc: Shizune la sourde-muette fasciste, Rin l’artiste sans bras, Emi la reine de l’athlétisme et de l’énergie à revendre mais dépourvue de la moindre jambe, Hanako la défigurée traumatisée et Lilly l’aveugle distinguée. Déjà dans mon ancien article vous pouviez très vite savoir quel était mon perso préféré. Damn, si vous allez sur Thalie en ce moment, vous voyez direct quel est mon perso préféré.

Le jeu final est donc sorti le mois dernier, entièrement gratuit, ce qui est quand même très sympa de leur part. On peut donc le télécharger ici, ça pèse à peine plus d’une centaine de Mo. On retrouve donc désormais les cinq routes complètes et quelques scènes érotiques (qu’on peut désactiver et sur lequel je reviendrais), pour une durée de lecture d’environ cinq/six heures par route, ce qui fait potentiellement au soft une « durée de vie » d’une trentaine, quarantaine d’heures, selon votre niveau de langue et votre vitesse de lecture. Moi je dis cinq heures mais après je lis super vite…

L’association Kawasoft prépare une traduction en français, si ça vous intéresse. D’ailleurs l’Act 1 est déjà disponible intégralement dans notre langue depuis un an et demi. Si vous n’avez pas les compétences pour lire de l’anglais en mode « automatique » ou avec aisance, attendez soigneusement la traduction complète parce qu’évidemment sinon le plaisir ne sera sans doute pas là.

Lilly02.jpg

Donc quand j’ai dit tout à l’heure que j’ai fini Katawa Shoujo, je vais être précis: j’ai fini la route de Lilly, l’aveugle distinguée. Et pour être encore plus précis: oui, je considère donc que j’ai terminé le jeu pour la simple et bonne raison que je me fiche carrément des autres routes. Les personnages ne me font pas autant « envie » et pour être franc, je sais que je vais copieusement me faire chier à lire les autres routes parce que je serais juste pas impliqué. Quoique il y’a bien la route de Rin qui m’intéresse mais c’est loin d’être le cas des trois autres. Donc ce que vous allez par la suite sera des impressions générales sur le jeu et SURTOUT mes impressions sur la route de Lilly. Mes regrets, mes bonheurs, mes joies, mes désirs, mes envies, tout ça.

Et quelques spoilers ici ou là, mais je prendrais la peine de les cacher ou de les signaler de loin donc voguez en paix.

Lire le billet.

Chosir la bonne fille dans Katawa Shoujo

Chosir la bonne fille dans Katawa Shoujo

Prends garde à toi, prends garde à toooi !

Je ne serais certainement pas le premier type à vous parler de Katawa Shoujo, plus précisement de son Act 1, petit visual novel plutôt court intégralement traduit en français par les mecs de Kawasoft.

Plutôt court car il se finit en deux heures environ. Si vous voulez vous taper toutes les routes, visez dans les quatres ou cinq heures. Plutôt court car cet Act 1 n’est évidemment qu’un prologue à un véritable visual novel qui devrait débouler… un jour… prochain. Visual novel intéressant pour DEUX raisons:

  • Il n’est pas japonais ! Projet né sur 4chan, c’est une team d’américains qui s’en occupent, traduisent eux-même le jeu en jap, et pas mal de petites équipes disséminées à travers le monde font la trad dans des tas de langues différentes. C’est donc un projet qui fait très jap, mais qui est intégralement réalisé par des weaboos bien occidentaux. Pas que ça soit un défaut de toute manière.
  • Toutes les filles du harem sont handicapées !

Cela lui donne un cachet au final très original, d’autant que le visual novel joue du coup pas mal avec les codes du support, ce qui est plutôt normal venant d’une oeuvre réalisé par des fanboys du dit support, qui s’éclatent donc totalement.
L’histoire est donc plutôt simple: vous êtes Hisao, et vous venez d’avoir une crise cardiaque (le jeu vous la fait vivre en live dans un moment qui mettrait Hannibal lui-même plutôt mal à l’aise), crise cardiaque conséquence d’une maladie infiniment plus grave qui peut vous tuer un peu n’importe quand, selon son humeur. A partir de là, vous êtes envoyés au sein d’une école spécialisée pour les élèves malades et handicapés, et vous devez y faire votre vie. Tout l’Act 1 va donc narrer votre première semaine au sein de cette école. Et histoire d’avertir: à la fin de cet Act 1 vous êtes censé avoir choisi une fille, déjà. Sinon c’est une Bad End aux implications infortunées… Le choix se faisant, comme d’habitude avec les visu, par le biais de choix disséminés au fur et à mesure de l’aventure…

Je ne reviendrais pas tellement sur les qualités globales du visual novel, nombre de personnes l’ont fait avant moi et bien mieux que moi: la réalisation graphique est de plutôt bonne qualité pour un visu avec des animations de tous les cotés, l’écriture globale du machin est plutôt fine, la musique fonctionne bien… Bref quoi que vous fassiez, tenter l’aventure: le fichier d’installation pèse que 47Mo, c’est gratuit, bref peu de chances de vous faire piéger en essayant. J’ai pour ma part beaucoup aimé, donc, et j’attends avec une véritable impatience le jeu final.

Du coup l’article est dédié à vous présenter les membres du casting. Et en même temps vous prodiguer mes bons conseils ! Avec un peu de mauvaise foi. Juste un peu.

Lire le billet.