Voyage au Japon 2024

All Loves Blazing II – vers un second voyage

SECOND VOYAGE AU JAPON !? Bah oui, pourquoi pas ! Ca commence à devenir envisageable donc pourquoi ne pas commencer à en parler ici – même si vous allez le voir on se projette ici quand même sur du moyen terme assez vener vu que minimum ce voyage prendrait place dans un an et demi. Mais ça peut être rigolo d’évoquer pour l’instant les bases: quels sont les projets, quel est l’objectif, quelles villes et quels lieux je vais visiter, quels sont les apprentissages du voyage précédent que je vais clairement appliquer, quels sont les trucs que je vais devoir faire durant cette année et demie pour préparer ce voyage…

Bref, comment je rêve ce second voyage et comment je vais faire ces quinze à dix huit prochain mois pour le préparer ?

Donc voilà hop, venez rêvasser avec moi vous êtes les bienvenus.

Article illustré par mes photos du premier voyage, je pense que certaines photos je vous les montre pour la 4e ou 5e fois, j’ai l’impression d’être Maes Hugues.

Rappel rapide du premier voyage

Commençons avec un résumé très succint du premier voyage, qui est, je le rappelle, intégralement couvert via de très nombreux articles sur ce blog.

(Note: je ne regrette tellement pas d’avoir tenu des billets réguliers tout le long du voyage, je les relis encore une fois tous les cinq/six mois et à chaque fois ça revivifie et réinjecte des très bons souvenirs.)

Grosso merdo – j’étais parti seul pendant trois semaines, du 12 septembre au 3 octobre 2019. J’avais commencé avec trois jours à Tokyo, trois jours à Hiroshima, une semaine à Kyoto, deux jours à Kanazawa et conclu avec un retour à Tokyo, où j’ai passé une semaine. Et globalement c’était que du plaisir, mon seul regret étant la semaine finale à Tokyo que je pense avoir un peu gâchée – je ne savais jamais très bien quoi faire de mes journées, je manquais globalement de curiosité pour la ville, et du coup j’ai trop souvent passé à mon temps à improviser au jour le jour mon planning, un move qui dans une ville aussi grande que Tokyo fait que je me suis un peu noyé.

Mais pour le reste ? J’ai adoré Hiroshima, adoré Kyoto, adoré Kanazawa. J’ai aussi adoré les petits détours que j’ai pu faire durant mes trajets – un aprem à Okayama vraiment chouette – et globalement y’a quelques trucs dont je suis un peu fier – avoir monté le mont Misen, avoir fait un a/r un peu débile entre Tokyo et Kyoto pour un événement de fans de Symphogear, et globalement avoir réussi à sortir le plus souvent que je pouvais de ma timidité et de mon anxiété pour tester des choses. Je pense que pour un premier voyage à l’international, en solo, dans un pays dont mine de rien je ne parle et ne comprends pas tant la langue que ça (malgré des bases weebs certaines), alors que je suis quand même un anxieux social assez ouf bah je m’en suis quand même bien sorti. Paradoxalement j’ai beaucoup plus galéré quand je suis allé en Allemagne l’an dernier…

Twist: c’est l’occasion de vous sortir une photo de mon voyage en Allemagne

Quand est-ce que j’aimerais partir ?

Le premier voyage avait déjà été porteur d’un bel enseignement: septembre au Japon, c’est pas mal. J’ai fait l’intégralité du voyage en chemisette parce que même début octobre continuait de faire plutôt chaud, et on est loin des rayons de la mort que le soleil japonais a l’air de balancer en juillet/aout. En plus c’est une période où t’as peu d’autres touristes. Donc clairement si j’y retourne, c’est dans une période plutôt similaire.

Après je confesse que j’ai eu pas mal de chances lors de mon voyage parce que septembre c’est aussi… bah la saison des typhons. Et là pour le coup en 2019 y’en a eu un très gros avant que j’arrive suivi d’un très gros peu après que je parte. Donc j’ai esquivé deux typhons très vener qui m’auraient un peu ruinés deux ou trois jours de voyage si je me les étais pris en plein tronche. C’est aussi un jeu de hasard, du coup, mais je me sens d’humeur joueuse !

L’autre possibilité c’est… plutôt l’hiver. Entre fin janvier et début mars. Période aussi plus calme, à priori, et l’occasion de vivre un Japon sans grosse chaleur humide, ce qui peut être un ptit confort (à relativiser par la nécessité de se ramener avec sa veste d’hiver.) Sachant que je vise cette fois-ci des régions du Japon ou la neige sera peut-être un facteur pas si gênant que ça. Enfin à voir.

Donc ça c’est les deux périodes que je vise: soit début septembre – fin octobre, soit fin janvier – début mars. Le reste c’est pas que je l’exclue mais j’ai mes réserves à chaque fois – le printemps je sens que va juste y’avoir du monde partout et ça va vite me saouler, juin / juillet / août je sens que je vais juste crever niveau climat (puis là aussi masse de touristes partout) et puis décembre je pense que je vais me tuer au bout de la 100e écoute de Last Christmas par les Wham. Puis évidemment je veux à tout prix pas être là pendant les semaines de méga jours fériés japonais – genre nouvel an ou Golden Week, c’est un coup a juste pouvoir rien faire.

Putain de hâte de retrouver Go Go Curry, en vrai

Maintenant quelle durée j’aimerais ? Bon bah là heureux de vous annoncer que le premier voyage a déjà été un très bon apprentissage puisqu’il m’a permis de déterminer que trois semaines et bel et bien une durée optimale pour moi. Ca permet de faire plein de choses, de vraiment s’immerger à fond dans le pays… tout en évitant que le mal du pays s’installe trop. Parce que je vais pas mentir: après deux semaines, je commençais à le ressentir. J’ai adoré le Japon, bien sûr, mais sur les derniers jours je commençais à avoir envie de rentrer en France parce que mine de rien le pays me manquait et je supporte assez mal le déracinement et le dépaysement sur une période aussi longue – hélàs j’ai besoin de retrouver ma routine passé un moment :'(.

Donc ouais, trois semaines c’est top. C’est un luxe aussi, et faut avoir un employeur compréhensif surtout si je pars en saison non-estivale, mais c’est top.

Du coup si on résume bien: trois semaines quelque part entre fin janvier et début mars OU début septembre et fin octobre. Mais de quelle année ? Bon c’est là qu’on mise sur le futur: j’ai encore pas mal d’économies de mon ancien taf mais évidemment un an et demi de chômage ça les fait fondre, et je suis garanti de continuer à dépendre de mes allocs jusqu’à début octobre et la fin de ma période de formation. La bonne nouvelle c’est que je devrais rapidement toucher un salaire après la fin de cette période, et vu le taf que je pratiquerais ça sera sans doute un très bon salaire pour le célibataire assez peu dépensier que je suis donc je devrais avoir très rapidement le budget nécessaire…

Mais bref, tout ça pour dire que je vise soit septembre-octobre 2024, soit février-mars 2025.

Idéalement d’idéalement si je pouvais faire un truc genre partir le jeudi 19 septembre 2024 et revenir le jeudi 10 octobre 2024, ça serait parfait. J’aimerais arriver un peu plus tard par rapport à 2019 histoire d’éviter les dernières vagues de chaleur… Mais encore une fois ça dépendra de plein de facteurs: prix des billets d’avion sur ces périodes, possibilité de poser des congés au sein d’une entreprise que j’aurais sans doute rejoint à peine quelques mois plus tôt… Va falloir s’adapter à plein de choses de mon côté. Et si je vois en septembre 2023 que réserver des billets pour un an plus tard va être compliqué alors je décalerais sans doute à l’hiver..

(Sachant qu’il est aussi pas exclu que je fasse mes premières années de carrière de gestionnaire paie en intérimaire à papillonner d’entreprise en entreprise, donc ptet problable que je partirais aussi pile quand j’aurais plus de missions donc cette question de congés je m’en fous un peu haha.)

En tout cas voilà pour mes envies en terme de date… C’est très hypothétique, beaucoup de probabilités non affirmées mais… c’est une base…

Pas de retour prévu au Tokyo Game Show pour moi à priori, mais bon eh on verra en fonction des dates, je peux encore y avoir accès en tant que presse, dans une énorme imposture :’)

C’est quoi les envies de visite ?

Y’a plein de coins du Japon que j’ai envie de visiter !

Mais pour ce second voyage, y’en a qui sont pour moi plus prioritaires que d’autres, hélàs :'(.

Déjà j’exclus à nouveau Hokkaido: c’est une île qui me fascine énormément, que j’ai vraiment méga envie de visiter, Hakodate et Sapporo sont des villes qui me font un peu rêver et je suis super curieux d’explorer tout le nord de l’île MAIS c’est un coin que je veux visiter en voiture… et je n’ai TOUJOURS PAS le permis. Un jour peut-être je me ferais ce road trip dans Hokkaido, mais ça sera quand je serais vraiment définitivement un adulte sûr et véhiculé.

Ensuite… je vais pas mal sacrifier Tokyo durant ce voyage. Je n’aime pas trop la mégalopole ! Certes mon souvenir négatif est clairement dû à mon manque de préparation et d’organisation lors de la semaine que j’y ai passé mais globalement ce n’est pas une ville que j’ai envie d’explorer « plus que ça » et c’est vrai que l’abondance de foules, de bruits, de contenu me noie un peu. Après la ville reste un indispensable et je compte bien y passer quelques moments mais je ne vais juste pas y dédier dix jours comme mon premier voyage. Deux jours au début, trois jours à la fin, je pense que ça m’ira et que ça me suffira…

Cela étant dit, globalement, voilà un peu comment je visualise ce second voyage:

J’ai mis un leg en pointillé car lui pour le coup il est très flou dans ma tête.

Mais grosso merdo, ouais, l’idée est de faire Tokyo -> Fukuoka -> Nagasaki -> Kumamoto -> Kagoshima -> Hiroshima -> Osaka -> ??? -> Tokyo.

Dans tous les cas, ma priorité c’est Nagasaki. C’est LA ville que je veux visiter lors de ce second voyage. La ville a l’air superbe et là aussi j’ai un fort intérêt historique à aller y faire un tour. Depuis Nagasaki y’aura aussi accès à pas mal de trucs sympas dans les alentours donc ouais difficile pour moi de cacher une certaine forme d’enthousiasme à y’aller, même si je sais que je vais remettre en question mes choix et mon existence quand je devrais parcourir les environ 3 milliards d’escaliers qu’on trouve dans la ville – célèbre aussi pour ses nombreux reliefs.

Photo pas de moi, mais je veux juste que vous sachiez que je risque de crever dans ces escaliers

L’idée étant que vu que je veux absolument visiter Nagasaki, autant dédier une grande partie du voyage à Kyushu dans sa globalité. C’est là que mes recherches sur ce que je veux visiter vont être importants ces prochains mois mais globalement:

  • Fukuoka pourrait être un bon début de visite pour m’adapter à Kyushu, même si je ne sais pas trop ce que je vais y voir ! Là de tête je sais que y’a le parc Ohhori qui a l’air cool, et puis globalement la ville est connue pour ses ramens donc on va aussi essayer de MANGER.
  • Très très très envie de visiter Kagoshima et même pourquoi pas – en fonction de ma forme et de son état – visiter le volcan Sakurajima. Y’a aussi tous ces délires de bains chauds dans le coin qui paraît-ils sont oufs donc pourquoi pas.
  • Kumamoto pourquoi pas non plus même si à part le château, j’ignore ce que la ville peut proposer. Là aussi on creusera.
  • Pour le fun, la ville de Miyazaki est envisageable.

Faire une randonnée sur l’île de Yakushima est aussi assez motivant…

J’aimerais bien profiter de mon passage à Kyushu pour aussi faire un ou deux longs trajets en ferry, pour le fun et le plaisir de voguer sur les eaux, et autant vous dire que c’est plus que possible ici !

Ouverture du cercle de prière pour pas débarquer à Kagoshima en pleine éruption du volcan 🙏.

Le reste du voyage pour l’instant il y’a qu’une seule autre véritable certitude: une semaine à Osaka. J’avais passé une semaine à Kyoto au voyage précédent et je n’ai vu que genre un cinquième des trucs que la ville propose donc cette fois-ci je me permets de revenir dans la zone mais de mettre Osaka en priorité. L’idée est de dédier une moitié de la semaine à Osaka et le reste du temps de faire des A/R à Kyoto pour visiter les quelques trucs que j’ai loupé la fois précédente. Peut-être aussi aller faire une journée à Nara ou à Kobe. Les possibilités sont infinies !

Et puis les autres destinations: j’aimerais bien repasser deux ou trois jours à Hiroshima tant j’avais adoré la ville au premier voyage. Il n’y a plus forcément grand chose pour moi à y découvrir, mais juste pour passer un bon moment un peu reposant. Idem pour Kanazawa – j’ai vraiment envie de retourner au Kenroku-en, mais c’est mine de rien un sacré détour, juste pour lui !

Mais est-ce qu’il ne le vaut pas, ce détour ? Bête de jardin, ptn

En parlant de détour, la partie Osaka-Tokyo final est encore un peu en réflexion chez moi car cette partie du trajet peut être l’occasion de faire quelques crochets – j’aimerais bien visiter un peu des villes comme Nagano, Nagoya, ou bien suivre les conseils de Yurucamp et passer quelques temps sur la péninsule d’Izu.

Dans tous les cas, on finit le voyage à Tokyo, je pense y dédier trois ou quatre jours, dont une journée à Akihabara ! Et cette fois-ci on va au Jardin Impérial le bon jour ! Inspiré aussi par une vidéo récente de Abroad in Japan j’aimerais aussi faire Tokyo… en y marchant beaucoup. Essayer de réduire mon usage de métro et essayer au maximum d’utiliser la ville comme un large terrain de randonnée urbain. Un de mes meilleurs souvenirs de 2019 a Tokyo avait été d’ailleurs une longue marche un peu improvisée entre le jardin impérial et Akihabara, ce qui m’avait pas mal détendu et permis de découvrir vraiment des décors de la ville un peu inédits.

Ca c’est le décor urbain que j’aime

Donc voilà un peu pour la base. Une semaine / dix jours à faire le tour de Kyushu, une semaine à Osaka/Kyoto et le reste on brodera autour.

Un des facteurs qui m’incite aussi à pas mal bouger c’est à la fois parce que j’ai toujours pas mal de bougeotte et que bah… vous avez vu les nouveaux prix pour le JR Pass ? Vu les tarifs de ouf, je compte bien ultra rentabiliser les 100 000 yen que je vais sans doute devoir claquer pour le pass 21 jours :’D. Je compte bien aussi m’organiser pour vraiment perdre le moins de temps possible dans les trains et les prendre à des horaires qui niqueront pas mes journées. Et pourquoi pas faire comme pendant le premier voyage c’est à dire juste parfois descendre durant mes trajets pour passer quelques heures dans une nouvelle ville – comme j’avais fait à Okayama.

L’autre question que je me pose c’est combien de temps je passe à Tokyo au début… Est-ce que c’est pas mieux d’enchaîner directement avec un vol direction Fukuoka pour commencer le voyage directement à Kyushu ? Ou au contraire, n’ai-je pas besoin de ce début à Tokyo pour faire passer mon jetlag et commencer le voyage en croisant des potes qui seront sans doute dans le coin à ce moment-là ? Là aussi, ça réfléchit dur :’).

Au pire si je m’ennuie à Tokyo je retournerais à Odaiba enfin faire la grande roue et AH NON MERDE C’EST VRAI ILS L’ONT DETRUIT

Les trucs à préparer

Et si je faisais un truc de ouf: apprendre de mes erreurs ?

Hors de question d’aller au Japon sans trousse de secours cette fois-ci. Ca implique surtout de bien ramener des Doliprane cette fois-ci, pour pas me trimbaler une migraine inutile pendant des plombes. Évidemment faut pas que j’oublie les médocs que je prends aussi régulièrement en ce moment si d’ici là ma condition s’est pas améliorée (entre autres un anti-anxiété), et à priori je pense que je ramènerais aussi ma machine à apnée. Ca prendra de la place dans la valise mais eh, je dormirais bien.

Je sais pas si les répulsifs français marcheront sur les moustiques japonais qui sont bien plus énervés donc là aussi faudra que je m’informe avant d’y aller quelles sont les marques et les trucs que je dois acheter aux pharmacies locales pour éviter de me refaire détruire. Si je vais au Japon en hiver j’aurais ptet pas à me soucier que ça mais… en vrai je sais pas ? Ca se trouve ils font du 24/24 7/7 365 jours par an les moustiques locaux. En tout cas je veux pas revivre ce que j’avais vécu la dernière semaine avec mes jambes détruites et dévorées par les moustiques locaux.

Le Fushimi-inari: très beau mais je suis convaincu que j’y ai servi de buffet à volonté pour un millier de moustiques

Autre truc important à préparer: mon corps. Là ça fait un an que je marche au moins entre quinze et trente kilomètres par semaine, mais je continue de sentir que j’ai clairement plus autant d’endurance qu’avant et surtout chaque montée d’escalier reste un supplice. Le corps reste fragile. Il va y’avoir une nécessité assez claire pour moi d’arriver au Japon en forme et avec du poids en moins. Donc ça sera une motivation supplémentaire pour continuer mes efforts – continuer de marcher autant que possible et faire gaffe à ce que je mange. Je compte commencer un peu à refaire de la natation mais là bon, on va voir.

Plus largement faudra que je m’équipe mieux aussi en terme de chaussures et de vêtements. Et si possible trouver un moyen de réduire au maximum le cliché de l’obèse qui crève parce que ses cuisses sont passés leur temps à se frotter. J’ai eu une période de frayeur au milieu du voyage précédent parce que je m’étais brulé ces parties là et j’arrivais plus à marcher à cause de la douleur. Donc voir comment je peux réduire ça au maximum: achat ptet de shorts de cyclistes, talc, etc.

Grosso merdo j’aimerais aussi m’entraîner en faisant quelques randonnées durant l’année qui arrive. Essayer de dédier quelques journées à marcher en pleine nature dans l’Ile de France, sur des distances longues durant la journée. La majorité de ma marche au Japon sera évidemment en milieu urbain, mais j’aimerais bien faire 2/3 journées « nature » quand je serais à Kyushu et là aussi j’aurais besoin d’entraînement.

Je vais aussi essayer de bien mieux préparer mon arrivée au Japon. J’avais sous-estimé l’effet du jetlag et à quel point le voyage en avion détruit physiquement si on fait pas gaffe.

Pour l’avion, j’espère toujours un peu secrètement pouvoir réutiliser un vol direct comme au premier voyage, soit Air France soit ANA, même si ils sont aujourd’hui encore plus longs compte tenu du conflit russo-ukrainien. Dans tous les cas je compte bien débarquer dans l’appareil avec beaucoup masse d’eau et en partant du principe que à l’aller je vais pas réussir à dormir des masses donc que faut que je vise une heure d’arrivée qui soit mieux que 8h du matin.

Mais bon ça l’avion on commencera à regarder ça de plus près quand je commencerais à retoucher un salaire, ça me permettra d’avoir une idée claire de mon budget. Je compte pas économiser sur ce sujet là – je vous avoue que si j’ai les moyens de voyager en un peu mieux qu’en éco… je vais le faire :’). Au moins pour l’aller !

(Mais ça je suis aussi un peu matrixé par mes consommations Youtube récentes vu que je mate plein de vidéos de mecs qui font des voyages en avion dans des classes super luxueuses ou dans des conditions particulières, donc ça m’a donné un peu envie de goûter au luxe en avion…)

(… Même si dans mon cas je doute que le luxe puisse aller plus loin que la classe Premium d’Air France…)

Je me souviens de mon repas dans l’avion et c’est terrible parce que je pense qu’objectivement il était bon mais je crois que le contexte me l’a rendu pénible :'(

Dernier élement de préparation que cette fois-ci je ne compte pas sous-estimer: les livraisons de bagages d’un hotel à l’autre. C’est quelque chose que j’avais complétement ignorer durant mon premier voyage et vu mes nombreuses galères de bagages dans le Shinkansen ou en me baladant des gares jusqu’à mes hotels, je compte bien utiliser les takkyubin durant ce voyage. Surtout quand les Shinkansen semblent eux même faire la guerre aux détenteurs valises ! Donc ça c’est un truc que j’étudierais avant d’y aller, et que je ferais de mon mieux pour utiliser au maximum sur place.

Quant aux hotels en eux-même, évidemment trop tôt encore pour vraiment regarder quoi que ce soit. Je compte bien utiliser booking comme pour le premier voyage, et là aussi j’avoue que je serais pas trop regardant sur la dépense. Ca va être à nouveau une part non négligeable du budget – pour le premier voyage, tous les frais logement m’avait coûté autour de 1140€, et je pense que ça sera assez similaire – voire même un peu plus pour le prochain voyage.

Je repense à mon hotel de Kyoto, il était si bien équipé, si spacieux… Étrangement peu cher (genre 45€ la nuit)… Mais j’ai appris récemment qu’il a fermé pendant le COVID… 😭😭

Et les trucs otakus ?

Comme le premier voyage, je planifie ce second voyage sans vraiment réfléchir trop aux aspects « otakus » du voyage. Ça va sans doute se passer de manière similaire à 2019: je visiterais sans doute les boutiques locales en faisant gaffe à pas surcharger mes valises dès les premiers jours et je ferais une méga razzia quand je serais à Akihabara les derniers jours. Si il y’a des événements liés à des animes ou des mangas dans les environs, je tâcherais d’y jeter un oeil… mais globalement, ça ne sera pas ma priorité, encore une fois. Ce seront souvent des ptits détours rigolos !

Pas hâte de porter 3 milliards de sacs en permanence parce que j’aurais encore abusé monétairement

Est-ce que je vais encore passer de nombreuses soirées à rédiger un journal de voyage sur ce blog ?

Oui, grave.

Je l’ai dit plus tôt dans l’article mais putain qu’est-ce que j’aime relire mes propres journaux de voyage de y’a 4 ans. Ca me ramène trop de bons souvenirs à chaque fois. Alors ne serait-ce que pour mon plaisir perso, ouais je compte bien bloguer la voyage à nouveau.

Je veux juste m’organiser un peu mieux pour pas que ça me bouffe des soirées entières parce que j’avoue qu’un micro-regret que j’ai du voyage précédent est qu’avec le recul j’ai assez peu vu le Japon « nocturne. » Chaque fois je rentrais dans mon hotel vers 18 ou 19h et j’en sortais jamais – sauf ptet pour aller viteuf au combini prendre à bouffer. J’aimerais mieux utiliser mes soirées, même si c’est juste pour se balader – c’est vrai que je vais pas trop aller dans des bars, des boîtes, ce genre de chose, c’est pas masse mon kif.

Après je dis ça comme si c’était la faute des articles mais en vrai c’était plus une grosse flemmardise de ma part à chaque fois. M’est pas mal arrivé d’écrire ces articles soit durant mes trajets en Shikansen, soit le petit matin en me levant – j’espère d’ailleurs que je me leverais pas trop tard durant ce voyage, mais ça devrait aller vu que maintenant j’aurais ma p’tite machine à apnée.

Donc voir comment je m’organise spécifiquement, mais je compte bien écrire dessus tout le long des trois semaines.

Puis pas de Symphogear XV a regarder en direct et chroniquer en parallèle… Sauf si le « nouveau projet » est diffusé pendant que j’y suis… Ce qui serait vraiment un hasard de ouf

Donc pour résumer, quels objectifs ?

  • Aller au Japon en solo, pour trois semaines – comme au premier voyage
  • Soit à l’automne 2024, soit à l’hiver 2025.
  • Priorité sur l’île de Kyushu et la trinité Osaka/Kyoto/Kobe
  • Passer les 18 mois qui précèdent le voyage pour emmagasiner masse d’argent grâce à mon nouveau métier et me remettre en forme physiquement – continuer à marcher au moins 20km par semaine et travailler sur ma perte de poids.
  • Y aller mieux préparer d’un point de vue médicament et répulsif à insecte
  • Bien bouffer, et essayer vraiment de contrecarrer le mauvais réflexe que j’avais au premier voyage qu’était celui de sauter des repas ou de mettre des plombes à choisir un resto.
  • Ecrire sur ce voyage sur ce blog, sans doute au rythme d’un billet tous les deux ou trois jours, avant tout pour mon plaisir perso à court… et long terme :’).
  • Prendre plein de photos, et essayer d’en faire un album physique à la fin !

Donc voilà pour le programme. Le temps est encore long jusqu’à fin 2024 / début 2025. Tout peut évoluer… On ne sait plus très bien dans quel état on sera dans 18 mois, j’espère que ça ira… Je m’accroche donc à cet espoir et à cette envie, et hâte de voir les choses se débloquer et devenir réalité au fil des mois 🙂 !

J’espère que le Apple Ice Tea sera toujours là bas parce que ptn c’était SI BON 😭
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:
Become a patron at Patreon!

2 commentaires

  • Doa

    Salut Amo, folle coïncidence mais je fais justement un deuxième voyage au Japon à la fin de cette année après mon 1er en 2019 ! J’y étais allé en novembre, j’avais eu un super temps, pas trop de monde donc je repars le même mois cette année. En lisant ton blog j’avais eu très envie de faire l’ouest et le sud, j’avais pas eu le temps mais là j’irais 🙂 bon courage pour tes préparatifs, tu vas y arriver !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :