Mangas & Animes,  Youtube

Quels animés regarder ? – Preview été 2023

Nouvelle saison, nouvelle preview: ça tourne décidément comme une petite horloge, c’est presque comme une ptite routine qui s’installe, mais on aime ce genre de petit rendez-vous !

Cela fait donc un an qu’on fait ça tous les trois mois et nous voici donc pour une saison d’été qui vous allez le voir s’annonce relativement surprenante. Suites très attendues, nouveautés discrètes mais pas inintéressantes, c’est une saison sur laquelle j’étais vraiment pas motivé à l’idée de bosser dessus et au final… j’ai découvert pas mal de trucs, et je l’ai trouvé plus sympa que ce que je pensais ! J’espère donc que cette preview retranscrit bien ça – comme d’habitude en plus de la vidéo, vous retrouverez la retranscription écrite.

A noter que la preview se conclut sur une ptite annoncée liée à l’avenir de la chaîne Youtube – on reparle de tout ça plus en détail dans l’article anniversaire des 16 ans, qui arrive très vite également !

Bon visionnage, bonne lecture !

Début de la retranscription de la vidéo:

Fait déjà chaud dehors donc écoutez pas besoin d’autre preuve: on est de retour en été ! Et après une saison de printemps qui a encore une fois pas mal enchaîné les bonnes grosses tueries, je vous propose donc qu’on discute tous ensemble de la saison animée d’été qui arrive et avec cette vidéo de preview où on va évoquer TOUS les animés qui démarrent en juillet tâcher répondre à la grande question suivante : y’a quoi comme animés cet été et, surtout, qu’est-ce qui promet d’être sympa à regarder ? 

Et bah écoutez ça s’annonce être une saison que je qualifierais d’ambivalente ! D’côté une trentaine de nouveautés assez discrètes où va y’avoir besoin de pas mal de tri et de l’autre côté une quinzaine de suites et de spin-offf…dont la majorité sont pas mal attendues ! On va donc développer tout ça, on va parler de tous les animés qui démarrent, comme on le fait depuis maintenant un an – eh oui, ça fait un an depuis la première vidéo, qui couvrait alors l’été 2022, on avait commencé avec Lycoris Recoil, excellent départ ! J’espère donc une nouvelle fois vous aider à faire le tri pour une saison encore mine de rien plutôt chargée et d’ailleurs restez jusqu’à la fin puisque je conclurais avec une ptite annonce pour la suite de la chaîne Youtube !

Bref, je suis Amo, heureux de vous accueillir, installez vous confortablement car pendant une petite demie-heure nous allez donc évoquer les 45 nouvelles séries animées qui arrivent très bientôt ! Préparez votre ptit calepin, votre ptit popcorn et… leeeeet’s gooooo

NOUVEAUTES, PARTIE 1: ACTION, MYSTERE ET DRAME

Commençons avec la fin du monde ! On accueillera cet été Bucket List of the Dead, adaptation d’un manga qui voit un employé déprimé accueillir avec joie une apocalypse zombie – avec joie puisque celle-ci signifie qu’il aura plus à aller bosser ! Dans cet univers dévasté on va donc le suivre essayer de remplir sa propre ptite bucket list, et faire le tour du Japon avec plein de survivants aussi délurés que lui. Le manga initial est une bonne comédie d’action et mine de rien des animés mettant en scène une apocalypse zombie on en a pas tant que ça – Highschool of the Dead a déjà treize ans, mine de rien. Ca va aussi être le premier animé de son studio – Bug Films -, qui regroupe pas mal d’anciens du studio OLM, on retrouve ainsi pas mal de gens qui ont bossé l’an dernier sur Komi ou sur Time Shadows. Le PV est pas mal, bref pas mal de signaux positifs qui pourraient faire de cet animé la nouveauté la plus remarquable de cette saison !

En parallèle, très heureux de voir un de mes mangas favoris être enfin adaptés avec Helck ! Les démons décident d’organiser un grand tournoi pour élire leur futur roi-démon, tournoi qui voit comme participant… un humain… nommé Helck. Grand dadais hyper musclé et surtout hyper fort. Du coup comment est-ce que les démons organisateurs du tournoi vont pouvoir réussir à empêcher qu’un humain gagne le tournoi et devienne roi démon ? C’est le pitch initial, sachant que si Helck commence comme une comédie il devient très vite un vrai récit épique, qui va voir cet humain s’allier à tous les démons pour régler pas mal de soucis dans le monde humain devenu… très compliqué à vivre. Le manga initial je l’adore, je suis toujours abasourdi par le fait qu’il soit jamais sorti en France alors qu’il ne dure que douze tomes et qu’il a quand même presque dix ans, mais il mélange à la perfection action, comédie et émotions. Toujours très surpris que l’animé n’arrive que maintenant même si hélàs peu de signaux sont positifs: le studio Satelight est aujourd’hui quasi mort-vivant, le réal a fait des trucs sympas genre Shigofumi ou Mouretsu Pirates mais il a aussi rien dirigé depuis dix ans et les trailers me paraissent un peu ternes mais écoutez, j’avais un peu le même genre d’inquiétude sur Insomniaques la saison dernière et au final ça s’est bien passé donc à espérer que l’animé saura faire au moins le minimum pour aider ce très chouette manga a être mieux connu !

Sachant qu’en matière de fantasy, on aura également Reign of the Seven Spellblades, qui racontera les aventures d’élèves au sein d’une académie magique. C’est adapté d’un manga qui a la particularité d’être illustré par Sakae Esuno – oui oui l’auteur de Mirai Nikki, il va bien, il s’est remis de Big Order. Le manga est honnête, c’est un délire d’académie magique presque à l’ancienne et ça a le potentiel pour être le meilleur animé sur le CV de son réalisateur a qui on doit des animés comme Chaos Dragon ou Diva Wixoss qui sont euh… bon… pas incroyableeeees quoi. 

Sinon incroyable: on a un animé d’horreur cette saison ! Nommé Dark Gathering, ça raconte l’histoire d’un lycéen forcé de faire équipe avec une jeune fille capable, comme lui, de voir les esprits et de communiquer avec eux. Sauf que là les dialogues et les discussions se passent pas toujours bien, et que l’exorcisme implique souvent de traverser des situations… assez horrifiques. Ne vous laissez pas avoir par le design rond et mignon de l’héroïne: le manga réussit pas mal à poser des ambiances assez glauques, et j’espère que l’animé réussira à retranscrire ça ! C’est géré par le studio OLM qui depuis quelques temps est sur une bonne série, et ça sera dirigé par un réalisateur qui sort de Tonikaku Kawaii et de Magical Destroyers donc autant vous dire que devrait y’avoir une ptite patte visuelle assez intéressante. Mine de rien, ça a mon interêt – ne serait-ce que parce que l’horreur en animé, on en crois pas tant que ça !

Changement d’ambiance avec Liar Liar. NON ce n’est pas une adaptation en animée du film avec Jim Carrey, j’en suis désolé

(Jim Carrey qui hurle)

Pour faire simple: vous voyez Gambling School ? Ecole ou des grands esprits se rencontrent et se combattant dans des jeux d’esprits gérés par l’école. Bon bah voilà c’est comme ça. Avec un focus sur un héros et sur toutes les héroïnes qui gravitent autour de lui. C’est le genre d’animé qui va surtout se reposer sur les jeux qu’il va mettre en scène et mine de rien c’est un animé qui se frotte à pas mal de concurrence: entre Gambling School, Kaiji, Classroom of the Elite et les titres internationaux genre euh jsais pas moi Squid Game, il faudra pour ce Liar Liar de sacrés arguments et une écriture solide pour tirer son épingle… du jeu. 

(Jim Carrey qui hurle)

Synduality Noir débarquera aussi sur les écrans: animés de SF et de mécha dans un monde post-apocalyptique, ça s’annonce gorgé d’action avec un casting particulièrement fourni. C’est adapté du jeu Synduality qui avait été annoncé au Summer Game Fest de l’an dernier et qui devrait sortir sur Playstation et Xbox en fin d’année, et l’animé sera écrit par Hajime Kinoshida qui est aussi connu comme l’auteur de Bunny Girl Senpai ! On est dans un genre très différent, certes, mais vu ses qualités en tant qu’écrivain de personnages, j’espère retrouver ça dans ce Synduality. Et tant qu’on parle du futur place à The Gene of AI, l’histoire d’un docteur qui soigne les… cyborgs. Car on est dans un monde où 10% des humains sont technologiquement modifiés, ce qui amène des maladies qu’eux seuls connaissent. Le concept est intéressant, à voir comment sera la structure de l’animé – je m’attends à une série où un épisode = une maladie à traiter. Visuellement ça s’annonce par contre très sobre mais clairement c’est le genre de série où c’est l’écriture qui va prédominer donc là aussi, à voir !

Sur un autre sujet, Undead Girl Murder Farce ! Un animé qui va sans doute vous faire perdre… la tête… 

(drum roll)

Ca raconte l’étrange association entre un détective et une tête de jeune fille qui ensemble vont essayer de retrouver… bah le corps de cette personne. Ca va donc impliquer de pas mal parcourir l’Angleterre victorienne, avec ce que ça veut dire de vampires, de loups garous et autres délires du genre. C’est un postulat assez fun et SURTOUT on retrouve derrière cette adaptation le réalisateur Mamoru Hatekayama qui a réalisé deux énormes tueries: le Rakugo ou la vie d’un coté mais surtout… bah tout Kaguya-sama Love is War. Donc très hâte de le voir sur cet univers et de voir comment il va bien pouvoir s’exprimer ! 

Seul animé original de cette saison, le seul qui ne soit pas à priori une adaptation: Ayaka ! Ca devrait raconter l’histoire de Yanagi, jeune garçon pris en charge par un mystérieux maître martial qui va tâcher de lui inculquer comment défendre un petit archipel d’île où cohabitent humains, monstres et… dragons ? C’est écrit par le collectif Gora qui avant ça a passé une dizaine d’année à créer et écrire les animes de la franchise K donc on devrait finalement se retrouver dans un délire similaire avec un mélange de fantasy, de beaux garçons et de pouvoirs explosifs. Rendez-vous donc en juillet pour voir ce que ça vaudra !

Et puis pour finir avec cette première rubrique on va évoquer ce bon vieux Kenshin le vagabond. Là aussi on est parti pour le remake d’un vieux manga – il a presque trente ans quand même ! D’ailleurs entre ça, le retour de Bleach et le très très prometteur film Slam Dunk, on semble parti pour de plus en plus bouffer du vieux Shonen Jump. Mais en vrai hélàs j’ai déjà quelques soucis avec cette adaptation – déjà techniquement le staff s’annonce pas forcément à la hauteur du monument qu’est ce manga, et vu le nombre d’épisodes qui va être nécessaire pour tout adapter je suis pas certain qu’on va bénéficier d’une qualité très constante. Mais surtout  pour être honnête je comprends pas trop pourquoi la Shueisha tient à mettre en avant la licence Kenshin à peine cinq ans après que l’auteur se soit fait condamner par la justice japonaise pour détention de matériel pédopornographique. Ça rend perplexe et puis bah ça ruine un peu la fête quoi

ISEKAI / POWER-FANTASY

Ils sont là, ils sont 8, c’est les isekai et on va commencer un peu par la “star” de cette saison et par star je veux dire “celui qui a l’intrigue la plus mémorable” avec Réincarné en distributeur, je parcours le donjon, qui comme son nom l’indique raconte l’histoire d’un mec… qui se retrouve réincarné en distributeur… dans un monde d’heroic fantasy… Alimenté par des pièces magiques qui lui permettent de distribuer des objets de plus en plus puissants au fil de ses montées de niveau, ce distributeur va donc devoir faire équipe avec une jeune fille pour parcourir le monde, gagner en puissance et amener la paix sur ce monde. Le pitch est rigolo, à voir si ça sera aussi bien exécuté que dans un Reincarnated as a sword ou si ça va être aussi vite usé et aussi pénible que le truc de l’la louloute qui devait épargner 80 000 pièces d’or dans un autre monde pour sa retraite, où le titre était quand meme bien meilleur que la série ! En vrai j’ai pas d’énormes espoir vu le staff assez bofbof – le réal a déjà du passer des mois difficiles vu qu’il était sur l’adaptation de Ayakashi Triangle qui a explosée en vol en début d’année. La seule vraie question que je me pose maintenant c’est la suivante: c’est quoi la suite pour le genre isekai ? En quoi de plus absurde tu peux te réincarner ? On a eu slime, araignée, épée, distributeur, dictateur russe, il reste quoi de disponible ? Les plantes ? Va falloir commencer à se creuser la tête !

Plus classique du coup – Classroom for Heroes ! L’histoire d’un guerrier débarquant dans une école chargée de former les plus grands héros, où il va rapidement faire de son mieux pour monter les échelons. C’est une intrigue qui paraît dater de y’a dix ans et pour cause: le light novel a commencé en 2015 ! C’est du coup presque rafraîchissant, on a l’impression de retourner aux bases – d’ailleurs si vous souhaitez dès maintenant commencer à suivre cette histoire y’a déjà 15 volumes du manga chez Doki Doki.

A noter que le réalisateur est Kawaguchi Keiichiro, qui déjà cette année travaille sur l’adaptation animée de… Spy Classroom. Ce mec a sans doute été condamné à bosser que sur les animés avec le mot Classroom dedans et bon écoutez… C’est vrai que mine de rien c’est une ptite tendance dans l’animation japonaise.

Tout aussi classique, Am I Actually the Strongest, qui raconte l’histoire d’un gars qui se réincarne en bébé super-puissant… très rapidement rejeté par le reste de la famille parce qu’il est si puissant que personne pense qu’il est puissant. Un pitch à base d’ultra puissance très similaire à celui de My Unique Skill Makes Me OP even at level 1 où, devinez quoi, on suit les histoires d’un gars dont la compétence très spécial le rend opé même au niveau 1. Si vous vous demandez c’est quoi la compétence spoiler il peut juste utiliser des objets que personne d’autre ne peut utiliser. Pas-sion-nant.

Du coté des isekai de DARON, on aura tout d’abord The Great Cleric, ou un salaryman se fait buter et devient un soigneur dans un monde de fantasy. Là aussi rien de très remarquable, le trailer est pas très beau, le light novel original n’a absolument aucune réputation – pas de bonne pas de mauvaise juste aucune. On aura à coté de ça Sweet Reincarnation qui voit un pâtissier être réincarné dans un monde de fantasy et devenir bon bah patissier dans un monde de fantasy. Imaginez être un noble et voir un gamin de 8 ans vous faire des gateaux. Bon bah voilà c’est le pitch. Pitch le scénario hein. Pas la brioche fourrée. Ca c’est un truc que pourrait sans doute faire le héros si il avait pas de goût parce que damn c’est dégueu les pitch.

Est-ce qu’un isekai inversé compte comme un isekai ? Parce que là j’ai sous la main Level 1 Demon Lord and One Room Hero, ou le roi démon et le héros légendaire se retrouvent projetés dans notre monde… où ils deviennent des reclus planqués dans un tout petit appart. Comédie, action, fanservice pas subtil: le programme est simple mais au moins il est clair !

Et pour finir un tour du côté des animés de vilaine avec The Most Heretical Last Boss Queen, une héroïne qui se réincarne en méchante de jeu de drague et là le truc, le twist, c’est qu’elle va utiliser ses pouvoirs pour essayer d’être gentille et de sauver son royaume. Désolé de pas vous proposer un scénario plus original ou plus unique que d’habitude mais voilà, ça démarre cet été, là aussi avec un staff pas très expérimenté… comme hélàs tous les animés présentés dans cette rubrique…

NOUVEAUTES, PARTIE 2: COMÉDIE, FUN & ROMANCE

Je voulais mélanger dans cette rubrique les animés de romances et les trucs funs mais j’avais juste pas prévu un truc: que y’ait des animés de romance pas 100% fun ! Ca sera le cas de My Happy Marriage, récit historique qui va nous raconter le destin de Miyo, femme malatraité par sa belle-famille et qui va être utilisée pour un mariage arrangé hautement politique. Et là y’a une bonne et une mauvaise nouvelle ! La mauvaise nouvelle c’est que son futur mari a la réputation d’être un officier militaire parmi les plus cruels du Japon. La bonne nouvelle c’est que ces rumeurs sont hautement exagérées. Elle va donc pouvoir s’extirper de sa condition affreuse et, doucement mais sûrement, enfin goûter au bonheur. Le manga est très sympa – dispo depuis peu chez Kurokawa – et avec le studio Kinema Citrus aux manettes, a qui on doit les excellents Revue Starlight ou Made in Abyss, on peut partir avec une certaine confiance !

Sur un autre style, après Oshi no Ko, Doga Kobo revient pour nous offrir Sainte Cecilia et le Pasteur Lawrence, adaptation là aussi d’un ptit manga racontant la relation qui lie le prêtre d’une église… et la sainte qui habite au sein de celle-ci, sachant qu’elle est pas très très douée avec les gens ! Très proche en terme d’esprit de ce que proposait Otaku Elf la saison dernière, avec un style visuel qu’on saura d’avance plutôt soignée, la série va être dirigée par l’équipe de Doga Kobo qui avait bossé sur le très sympa Sleepy Princess y’a deux ans donc y’a moyen que ça soit une bonne comédie romantique – avec ici un vrai focus sur le côté “comédie”.

En terme de romcom on aura dans un contexte plus contemporain The Girl I Like Forgot Her Glasses – qu’on pourrait ptet traduire la meuf que je kiffe a oublié ses binocles – je vous fais pas le pitch parce que c’est littéralement ce que fait déjà le titre de la série ! Elle est myope, elle oublie ses lunettes, situations ultra amusantes avec un héros gêné et un peu amoureux d’elle en guise d’observateur ! Ce qui démarque surtout cet animé jusqu’ici est clairement l’ambition technique affichée par les trailers – particulièrement ce super étrange plan séquence, faisant appel à des techniques d’animation… vraiment assez particulières. Une ambition assez surprenante parce que le manga source… est mine de rien très léger, étant une compilation de multiples petits chapitres de 5 ou 6 pages maximum qui tournent souvent autour du même gag. 

Mais cet excès de zèle c’est pas forcément étonnant venant du studio GoHands et du duo de réalisateurs qui gèrent cette série – c’est des mecs qui ont déjà expérimentés visuellement pas mal de trucs avec des trucs comme Mardock Scramble, K ou le TERRIBLE Handshakers…. Sachant que attention ils ont pas un mais DEUX animés cette saison ! Toujours par GoHands, toujours avec les mêmes réalisateurs, on aura aussi l’adaptation du manga Mon chat à tout faire est encore tout déprimé, mettant en scène une office lady a la vie difficile et déprimante qui va voir son chat… connaître une sacrée poussée de croissance et devenir son chat de ménage ! Difficile de trouver crédible et réaliste une histoire où un chat se mettrait à être respectueux et gentil envers un humain mais si vous êtes prêt à y croire et bah écoutez le manga est mine de rien plutôt feel good et plutôt sympa ! Et là aussi le PV semble annoncer des techniques d’animation… assez osées. Bref, étrange duo de séries que nous concocte ici GoHands ! 

Si SNAFU ou tous les autres light novel de lycéens qui se prennent la tête vous manquent, y’aura cette saison The Dreaming Boy is a Realist ! L’histoire d’un lycéen un peu paumé qui a un ptit crush pour la tsundere de la classe… qui elle aussi a un ptit crush sur lui. Mais hélas les choses sont plus compliquées qu’il n’y paraît, et pas mal d’autres héroïnes vont surgir parfois de nulle part pour essayer de s’entremêler dans tout ça. Mélange de comédie et de drame, pas mal centré sur la psychologie de ses personnages, le design n’est pas foufou et la réalisation est confiée à Koga Kazuomi, qui avait déjà dirigé les deux premières saisons de Rent a Girlfriend et l’anime TenPure…

Vous connaissez pas TenPure ? C’est normal c’est une série qui est diffusée AUSSI cet été, car ouais très occupé le gars ! TenPure on adapte un manga qu’on doit au dessinateur du manga Grand Blue et mine de rien on est dans un esprit très similaire avec l’histoire d’un mec qui veut arrêter d’être un quetard, qui en a marre d’être obsédé par les filles et qui décide pour ça… de devenir prêtre ! Brillante idée, sauf que surprise surprise il va se retrouver dans un temple avec beaucoup de nanas. Comme dans Grand Blue, le héros est très très con et très très expressif, les héroïnes sont très très belles, pas mal d’humour et de fanservice au programme !

Niveau romance au travail on aura aussi My Tiny Senpai ! La relation amoureuse entre deux collègues de taf qui ont une ptite différence… de taille. C’est un poil plus mignon et bienveillant qu’on pourrait le croire, ça rappelle un peu le My Senpai is Annoying sorti y’a quelques années, et ça adapte un manga diffusé initialement sur Twitter – comme ce banger qu’est Ganbare Douki-chan  

NOTE: J’EXAGERE SANS DOUTE EN UTILISANT LE TERME DE BANGER POUR GANBARE DOUKI-CHAN MAIS C’EST JUSTE QUE J’AIME BIEN GANBARE DOUKI-CHAN ET JE N’AI PAS HONTE DE LE DIRE

Heeeey Hiromu Arakawa revient en animé ! Après Fullmetal Alchemist, après Fullmetal Alchemist, après Silver Sppon et après Arslan voici venir… Nobles Paysans ! Adaptation au format court de son manga autobiographique où elle raconte sa jeunesse au sein d’une famille d’agriculteurs. C’est très drôle, elle a un ton absolument hilarant pour décrire des situations parfois très fun, et ça devrait bien se retrouver dans cette petite série. L’occasion surtout de vous recommander le manga, c’est une bonne barre de rire !

Et tant qu’on est dans le fun, finissons avec un peu de légèreté pour l’adaptation d’un JRPG qui sent bon les vacances: Atelier Ryza ! Fier représentant d’une franchise millénaire du jeu de rôle, Atelier Ryza voit la jeune alchimiste d’une île isolée se former à son nouveau métier en compagnie de ses amis. De l’aventure, des combats dans un jeu qui était mine de rien plutôt relax. Presque surprenant d’en voir un animé dans le sens où l’intrigue est vraiment très simple et devrait pas pouvoir offrir un animé particulièrement palpitant, mais eh vu la popularité du personnage de Ryza, si l’animé choisit d’avoir un angle plutôt comédie / tranche de vie, ça peut peut-être marcher et offrir un truc qui sent bon l’aventure sans prise de tête. On verra ça de toute façon très vite avec les deux premiers épisodes qui seront diffusés dès le 1er juillet !

SUITES & SPIN-OFF

Beaucoup de gros trucs, on va commencer évidemment avec la saison 2 de Jujutsu Kaisen ! Ça devrait durer 24 épisodes, ça devrait adapter les arcs du Trésor Caché – qui sera concentré sur la jeunesse de Kakashi… euh non pardon… Urahara…. Gojo, le gars cool et le perso favori de tout le monde – en même temps vous avez vu ces yeux ? Et puis après ça devrait adapter le fameux arc de Shibuya, le tout avec un nouveau réalisateur à la barre – Shouta Goshozono, qui a par exemple dirigé le 8e épisode de Chainsaw-man ou l’excellent 21e épisode de Ranking of Kings. C’est donc entre de bonnes mains, comme un autre gros shonen qui revient c’est à dire Bleach ! Seconde partie de (accent québecois) la guerre de sang millénaire, même staff que sur la partie 1, mêmes ambitions – si ça reste sur le même élan et si ça conserve les mêmes qualités, ça devrait être assez ouf vu les quelques combats très sympas qui nous attendent.

Et tant qu’à continuer avec les suites de blockbuster: Mushoku Tensei ! Ca va continuer à raconter les histoires de Rudeus et son évolution compliquée au sein d’un monde de fantasy, avec la promesse de le voir un peu grandir. D’un point de vue technique on notera que le staff a pas mal changé: on a un nouvel écrivain – mais vu que c’est le mec qui a écrit l’adaptation anime de 86 ça devrait aller -, on a un nouveau directeur de l’animation et on a un nouveau réalisateur, qui était assistant sur la saison 1. On est parti pour 25 épisodes qui comme la saison 1 seront divisés en deux parties. Si cette suite était attendue, plus surprenant par contre est le retour de Horimiya ! Alors que la première saison avait déjà conclu l’adaptation, Horimiya Piece compte adapter tous les chapitres dédiés aux personnages secondaires qui étaient passés à l’as à l’époque. A mon avis c’est pas la manière la plus naturelle de développer ces personnages qui en plus n’ont pas été présentés de manière très attractive dans la série originale, mais écoutez ça sera dispo cet été – l’excellent Masashi Ishihama dont j’ai beaucoup parlé lors de ma vidéo sur les génériques de Bleach sera toujours à la tête de l’adaptation donc au moins les génériques devraient défoncer.

Romcom qui est elle aussi de retour, cinq ans après la saison 1: Masamune’s Revenge ! L’histoire de cet ancien obèse qui compte bien se venger de la fille qui se moquait de lui par le passé. Là aussi presque surprenant de revoir cette série ressortir du fond des âges mais on lui espère plus de réussite que la suite elle aussi très tardive de Hataraku Maou-sama QUI CA TOMBE BIEN a une partie 2 cet été. Je pense que tous les fans de Maou-sama ont lâché l’affaire après l’incroyable médiocrité de la saison 2, et y’a pas vraiment de raison pour que ça change pour le mieux. Toujours assez absurde de produire une suite neuf ans après pour autant la bâcler derrière, je peine à comprendre le business model.

Ah et tant qu’on est dans les parties 2: je vous transmets l’info qu’on a la suite de Mononogatari et de Spy Classrooom qui arrivent cet été après une première partie diffusée cet hiver. Plus attendu certainement va être la saison 5 de Bungou Stray Dogs ! Déjà cinq saisons pour nos détectives-écrivains pris dans des guerres de gangs. Ca s’annonce comme toujours visuellement ultra efficace, c’est toujours dirigé par Takuya Igarashi qui est sur la franchise depuis 2016 et le début de la série donc pas de surprise à prévoir: vous y retrouverez tout le Stray Dogs que vous avez aimé, avec une saison qui à priori se concentrera sur ce brave Ranpo Edogawa !

Suite plus surprenante: celle de The Duke of Death and his black maid, qui amorce sa seconde saison deux ans après la saison 1. Toujours l’histoire d’un aristocrate maudit qui tue tout ce qu’il touche et qui tombe amoureux de sa bien belle servante. C’est un manga que j’aime beaucoup mais hélàs, comme la saison 1, je trouve le visuel franchement pas attrayant donc je vais continuer à passer mon chemin. Après si vous vous avez aimé la saison 1 de votre côté alors bonne nouvelle: cette saison 2 devrait être très cool niveau contenu ! Et tant qu’on est dans les romances un peu fantasy, on accueillera aussi la partie 2 de Sugar Apple Fairy Tale, série un peu sous-estimée de l’hiver dernier. Ca devrait toujours être très joli mais attention comme c’est toujours le chara-designer de Horimiya qui travaille dessus faudra juste faire attention à pas confondre les deux séries quand vous lancerez les épisodes cet été ça serait très bête !!!

Maintenant, du côté des spin-off: nouvelle série Love Live ! Et cette fois-ci c’est assez original puisqu’on retourne du côté de chez Aqua avec Yohane Sunshine in a Mirror ! Spin-off fantasy centré sur le très déluré personnage de Yohane – qui était dans la série originale la chuunibyou du groupe et certainement le meilleur perso – – bon après You, évidemment. En tout cas la série béneficie des soins du studio Sunrise et en vrai le trailer est super joli, très attractif visuellement ! Y’a moyen que ça soit vraiment très sympa et assez amusant, j’espère juste qu’en terme d’écriture ça va pas retomber dans les travers de Sunshine et réduire les persos à une seule vanne parce que honnêtement si Dia fait encore bubuu ça sera ptet la fois de trop. 

Non stop Dia. Toujours dans les spin-off évoquons rapidement une nouvelle série Bang Dream avec Bang Dream it’s my go – centré sur le groupe MyGo qui a été récemment introduit dans l’univers. Toujours dans la full 3D Sanzingen qu’on aime bien ! Et en guise d’info toujours, je voulais juste mentionner le retour des quintuplettes à priori le temps d’un épisode ça adaptera un chapitre qui avait sauté jusqu’ici: le chapitre où elles vont à la piscine ! A noter que ça sera réalisé par SHAFT, donc j’espère qu’elles feront des poses rigolotes avec leurs nuques. 

Mais cela étant dit, j’ai gardé le meilleur pour la fin: Rent a Girlfriend saison 3 ! Toujours fasciné par le talent de Reiji Miyajima à tout faire pour ne jamais faire avancer l’intrigue dans les déjà 31 tomes que composent le manga, ça montre une assurance que franchement j’aimerais avoir quand moi aussi je crée du contenu. Mais bref on s’en fout du manga on est là devant une adaptation qui sera dans la lignée des précédentes, c’est à dire plutôt honnête, sachant que le vrai truc qui évidemment va faire que cette saison 3 sera sans doute meilleure que les précédentes c’est qu’ils vont rajouter le perso de la cosplayeuse qui est… une vraie bro. Ptet le seul perso avec Mami qui réussit miraculeusement à parfois faire avancer l’intrigue. Après on sait tous que avec Rent a Girlfriend y’a juste un perso qui pose problème… yep… vraiment un gros nullos… 

Vous vous rendez compte qu’on a lui ET Rudeus la même saison ? Ca va créer un trou noir du cringe ces histoires là, faudra faire très très gaffe…

CONCLUSION

Avant d’écrire la vidéo et de faire les recherches j’étais un peu déprimé parce que franchement je trouvais cette saison absolument pas excitante. Rien ne semblait particulièrement se distinguer, et si y’avait évidemment quelques suites vraiment super, je trouvais les nouveautés pas très ambitieuses, pas très intéressantes. Et puis au final, après avoir passé du temps à les regarder un peu plus en détail, en fait… ça va, c’est une saison où y’a sans doute moyen que je m’ennuie pas.  Y’a rien qui à mes yeux sent le méga hit ou le futur nouveau animé culte, mais y’en a mine de rien pas mal qui semblent capable d’au moins nous offrir de bons moments. 

Du coup si vous me demandez les, allez, 6 animés qui là me donnent envie déjà ça va sans nul doute être la suite de Bleach parce que Bleach c’est ma vie mon sang mon adolescence et que la partie 1 était vraiment super ! Helck parce que mon fanboysime du manga peut tout affronter et on sait jamais ptet que mes inquiétudes sont dénuées de sens, le spin-off Love Live parce que je kiffe Yohane et que ça a l’air vraiment fun… Bucket List of the Dead qui peut être assez cool si la production suit et évite les erreurs d’inexpérience, Undead Girl Murder Farce juste parce que j’ai une confiance aveugle sur le réalisateur et puis ouais ptet Dark Gathering parce que j’aime bien le design et les idées, ça paraît un peu frais. 

Avec ça y’a aussi la s2 de Mushoku Tensei mais elle je vais la mater quand elle sera complète parce que je veux juste me binger la série, comme j’avais fait pour la s1 – jveux dire Mushoku Tensei c’est comme de l’alcool vener qui a trainé dans le bas du meuble télé trop longtemps c’est souvent mieux de tout boire d’un coup. 

Ouais voilà, comme ça

Et puis y’aura d’autres animés dont je vais au moins essayer l’épisode 1: l’animé de la fille qu’à pas ses lunettes pour voir si l’ambition des trailers sera bien présente, Saint Cecilia a l’air assez fun, My Happy Marriage semble avoir une sacrée ambiance… Et puis bon si Noble Paysans sort quelque part, why not ! J’aurais juste aimé avoir un bon isekai en accompagnement mais ça j’ai l’impression que c’est plus trop au programme vu les merdes interchangeables qui semblent continuer à se cumuler au sein du genre. Ca serait bien d’avoir plus d’oeuvres de la trempe de Re:Zero ou d’Overlord, et moins de “salaryman devient un métier random” ou “lycéen devient un mec trop pété.” 

Bon… On voit bien que c’est désormais produit à la chaîne de pour engranger de la thune au maximum avant que le genre crève mais ça rend pas ça moins pénible, on est d’accord…

Allez stop la négativité et c’est fini pour cette preview ! J’espère que vous l’avez apprécié et que vous avez désormais quelques trucs qui vous motivent pour cet été ! J’espère des belles découvertes pour vous et surtout je vous souhaite beaucoup de plaisir à mater des animés, c’est le plus important !

Du coup je vous avais promis une ptite annonce, la voilà: je ne sais pas encore si je continue les previews ! Je sais c’est très flou, mais c’est un format très exigeant en terme de travail et dont le côté… bah… preview justement fait que j’ai du mal à être satisfait de ces vidéos sur le long terme. Beaucoup d’infos qui périssent vite dedans et malgré le taf que je peux faire – c’est une vidéo que je prends presque un mois à préparer, j’essaie de lire un peu les mangas, de récupérer les infos sur les staff, etc – j’ai l’impression parfois de me forcer à les faire, ce qui n’est JAMAIS un bon état d’esprit ! Du coup je n’assure pas que ça continuera la saison prochaine, où alors ptet via un autre format. Bref je me pose des questions, sachant qu’en parallèle j’aimerais commencer à faire des petits bilans de chaque saison ! J’espère d’ailleurs commencer dès le mois prochain et vous retrouver pour débriefer la saison de printemps ! J’ai une ptite idée et j’ai évidemment hâte de vous parler de mon ressenti sur Oshi no Ko pendant 4 ou 5 heures. Donc bref, l’avenir des previews je ne sais pas encore mais en tout cas je vous remercie beaucoup d’avoir regardé celle-ci et les quatre précédentes !

Car voilà cette chaîne Youtube elle a un an, c’est presque une dizaine de vidéos sorties jusqu’ici, et je suis heureux du chemin déjà accompli ! Je blogue depuis seize ans, je fais du podcast depuis dix, et c’est vrai qu’à titre perso ça continue de m’enthousiasmer pas mal de tester un nouveau format et un nouveau moyen de m’exprimer !

Donc merci à tous et à toutes pour votre soutien, merci pour vos mots doux en commentaire, merci pour vos partages, je vais continuer de passer l’année qui va suivre à tester des nouvelles choses. On se retrouve donc dans tous les cas le mois prochain pour PEUT-ÊTRE le bilan de la saison de printemps, je vous fais des très gros bisous, prenez soin de vous et bonneeeeees vaaaacaaaaaaances

Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:
Become a patron at Patreon!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :