Catch

Un mois de catch: Octobre 2009 – Les meilleurs feuds sont les plus…

On s’était quitté, le mois dernier sur un après Hell In A Cell qui avait beau avoir beaucoup de matchs de qualité, laissait un large sentiment d’inachevé mais qui, comme je le disais, mettait fin à la feud Orton/Cena ce qui était bien. Sauf qu’évidemment, j’aurais du attendre six heures de plus puisqu’un match supplémentaire entre Orton et Cena a été programmé pour Bragging Rights. C’est chiant d’avoir tout le temps tort.

Donc octobre, bah pas grand chose à en dire au final. Ce qui offre tout de même un long pavasse à disserter sur Cena est vraiment trop chiant, sur pourquoi Bragging Rights a laissé une meilleure impression que Hell in a Cell alors qu’il était au final inférieur et pourquoi Chris Jericho est le meilleur au monde à ce qu’il fait.

TheMizPasSympa.jpg
Et donc, la dernière fois que j’ai croisé Amo, il m’arrivait à peu près là…
J’étais là je confirme.

Octobre c’est surtout la grande date de reprise des cours, ce qui ne facilite pas tout. Au revoir les matages de RAW/ECW à 4h du matin ! Autant l’emploi du temps a été assez bien trouvé pour permettre le matage live des ppv grâce, entre autres, à des levers à 12h30/14h30 (tout dépendant si je juge satisfaisant ou pas d’aller en anglais, très important ça) le lundi matin, autant commencer le 8h à mardi ne permet pas de mater RAW en direct où, quand on le fait, condamne à nuit blanche pure et simple car dormir pendant une heure après le matage n’est pas vraiment… souhaitable. Smackdown étant toujours enregistré, on peut lui le mater n’importe quand à partir du jeudi soir, quand il n’est pas déjà en entier sur dailymotion à cette heure là ! J’ai donc loupé quelques shows au final (surtout ECW) et je vais surtout revenir sur toute la construction de Bragging Rights, sur le ppv en lui-même et évidemment sur l’après. Et un peu sur le début de construction du Survivor Series, comme ça, hop, pour les lol.

Commençons par ceux qui n’ont pas eu besoin de construire quoi que ce soit pour Bragging Rights: les pourpres de chez l’ECW. Et bien à l’ECW, on continue de nous construire Regal comme un heel fantastique, mi-enculé mi-homme de goût, toujours à vouloir choper le titre, et qui envoie ses deux sbires faire le sale travail, sbires qui doivent y trouver une certaine compensation et y trouver better challenge qui sait. Et on continue de nous construire Christian comme un face un peu taquin mais aussi et surtout d’une générosité rare, toujours prêt à aider les petits gars à monter, respectueux, tout ça… et ça ne paraît pas fade. C’est déjà mieux qu’un face à la Cena / Batista qui se contentait de venir protéger les faibles des méchants types et de bien les punir parce que hein c’est important. Du coup cette rivalité, entre coups de putes, petites déclarations, humiliations est assez jouissive et il est vraiment temps d’envisager le fait que Regal puisse devenir un ECW Champion de très bon aloi, surtout quand Christian devra être là au retour d’Edge. Bah ouais merde. On y croit encore par ici.

Nan mais <3
Bon tu l’as pas trop salie ni cassée, ça va… Je repasserais la semaine prochaine pour une autre analyse.

C’est vrai que cette rivalité dure tout de même depuis Summerslam mais pourtant elle n’apparaît pesante. Déjà parce qu’a l’ECW, le coté un peu confiné fait que de toute façon chaque star cotoie chaque star, et que par conséquent, chaque rivalité doit durer assez longtemps (on vient enfin de mettre une fin sur le choc Burchill / Hurricane, qui lui aussi durait depuis cet été) sans que ça n’apparaisse choquant, et ensuite parce qu’elle est bien aménée, ils combattent au final assez rarement, ça se joue en provocations et autres attaques surprises et le choc Regal/Christian a Liverpool la semaine prochaine est déjà bien attendu, surtout que Regal sera chez lui, et que cela lui avait déjà « offert » la ceinture intercontinentale l’an dernier… (à l’époque où il se baladait avec Layla haha)

Pour le reste de l’ECW, toujours les mêmes têtes, les mêmes rivalités donc, et pas grand chose à rappeller: je note juste que Shelton Benjamin ne sort pas encore gagnant de son face-turn, et s’enfonce un peu plus dans l’anonymat chaque semaine, ce qui pourrait être dommageable mais n’est au final qu’une conséquence logique de son charisme toujours aussi à la ramasse. Dommage pour un technicien de ce niveau mais tant qu’il ne fera, si vous me permettez l’expression, bander personne sur un ring, il sera condamné. Zack Ryder, pourtant #1 contender propulsé y’a un mois, s’est lui aussi un peu écrasé dans le fond, malgré là par contre un excellent travail pour rendre son personnage extrêmement haïssable. Par contre, grosse montée en puissance (assez méritée) de Yoshi Tatsu et sa musique rigolote, malgré là un travail au micro extrêmement… peu présent, de Sheamus (qui remporte sa rivalité contre Shelton et en plus se barre à RAW gratos) ou bien il faut un peu l’avouer de Paul Burchill, qui non seulement gagne enfin quelques matchs mais en plus continue d’en imposer assez avec sa (très sympa) soeurette. Ce qui en fait le jobber le plus médiatisé de la WWE.

Omg.jpg

Mais repartons sur Bragging Rights, prenons chaque match tiens.

The Miz Vs John Morrisson

The Miz est donc devenu champion US le lendemain de Hell In a Cell en battant Kofi de manière assez clean, ce qui pourrait de prime abord nous faire dire « putain, ça aurait pas pu être mis dans le ppv plutôt » mais au final non: déjà parce que les changements de titres aux ppv commencent à devenir un peu systématique. Ensuite parce que ça fait finir le très brillant règne de Kofi (sur le papier hein, parce qu’au micro…) sur une victoire en ppv et une défaite dans un RAW un peu mineur. Enfin parce que comme ça, on apprendra que même un lendemain de ppv, un titre peut changer de main, ce qu’on avait eu tendance à oublier (pauvre Kane ou pauvre Mandkind, privés de leurs titres mondiaux dès le lendemain de leur victoire.) Une douce vengeance donc pour le Miz, qui depuis son arrivée à RAW a été propulsé en haut de l’affiche pour mieux en retomber grâce à l’aut’, et qui avait atteint l’incrédibilité la plus totale. Mais depuis, amélioration totale de sa gimmick, compétences au micro de fou, catchphrase, et hop, le nouveau Miz était là, et il n’était pas content.

Du coup c’est une victoire de titre assez méritée et plutôt respectable, d’autant qu’elle a été obtenue clean. Ce qui est d’autant plus intéressant car au final, The Miz reste un heel mais plutôt clean sur le ring, et jusqu’a présent il reste au final assez rare de le voir tricher. C’est franchement cool: on en avait un peu marre des heels = gros tricheurs, lâches, cupides. Nan pour le moment, The Miz est extrêmement arrogant, mais ne se barre pas du ring, ne regarde pas sa ceinture comme Gollum avant de partir et ne tape pas son adversaire un peu trop fort pour se faire disqualifier. Kudos.

De son coté John Morrisson a bien gardé son titre intercontinental contre un Ziggler désormais hors course (ce qui brise un peu le coeur vu le nombre d’essais multiples pour choper ce foutu titre), mais ne semble pas en permanence à l’aise dans sa position de face: si il y’a quelques éclats de génies ici où là, il arrive aussi qu’il se cantonne à des trucs un peu gentillets et limite niais, ce qui est dommage quand on connait le Morrisson heel au parler absolument dantesque et qui conduit sa voiture avec pour seul carburant sa seule urine. Mais là aussi, un champion assez peu questionnable, qui fait toujours autant parler la poudre sur le ring et qui fait un champion assez légitime.

Bref un match qui fait plaisir à voir, d’autant que retrouver les deux aussi co-détenteurs du titre par équipe (et qui avaient la classe avec ce titre !) est un plaisir coupable supplémentaire, le build a été plutôt bon, le Dirt Sheet entre les deux fut plutôt cool, et ça a permis de sortir Marthy Janetty (le type qui a combattu en équipes avec Shawn Michaels au début de sa carrière) de l’ombre, et même de le voir combattre contre le Miz, ce qui est toujours fun. Dommage que cela a donné un match assez peu intéressant au final, qui m’a même plutôt déçu, sans que je parvienne à expliquer pourquoi: le niveau était globalement bon mais loin d’être extraordinaire et on retiendra donc plus encore une fois la prestation scénique du Miz que ce combat qui repasse assez mal à la révision. Et là encore, incapable de savoir d’où ça vient…

omg blague éculée !
DE TON CUL !

Bref, victoire assez surprise du Miz je l’avoue, qui montre encore une fois que ouais, il monte en puissance, et que ouais, si ça continue comme ça, y’a Cena qui va prendre une GROSSE VENGEANCE DANS LA TRONCHE.

Team Divas RAW Vs Team Divas Smackdown

Les divas ont connues en ce mois d’octobre un léger changement. Les scripteurs s’étant rendus un peu compte que à Smackdown y’avait que du Melina Vs Michelle (et limite du Natalya) pendant qu’a RAW ils ne savent quoi faire avec tout ce qu’ils ont, ils se sont dits « on va ptet faire un truc là », alors lors d’un RAW assez comique (ou Jillian Hall est devenue championne Divas au profit de l’horrible Mickie James avant de perdre le titre juste derrière contre Mélina, toute fraîche transférée, et de manière presque injuste et dégueulasse, en espérant que Jillian puisse un jour retoucher au titre…), un draft de divas a été annoncé, et il équilibre plutôt bien les forces: Mélina à RAW, oui, mais Beth Phoenix et Mickie James à Smackdown, un échange plutôt pas mal, d’autant qu’il promet enfin des choses intéressantes niveau divas à Smackdown, avec quelques fortes personnalités qui feront autre chose que la potiche. Et puis plus de Beth Phoenix n’est pas une mauvaise chose.

Alors en attendant Mélina, Gail Kim et Kelly Kelly (pour RAW) faisaient face à Beth Phoenix, Natalya et Michelle McCool (pour Smackdown) et ça a a donné un plutôt bon match de diva, même si je ne suis pas un client avisé de ce genre de produits, et j’avoue que ça commence un peu à dater dans ma tête :p.

Et puis bon les divas heeein prrfffllalalalaloulilou.

Fatal 4-Way: The Undertaker Vs CM Punk Vs Batista Vs Rey Mystério

Gaaaaarlrg.jpg
OH PUTAIN EDGE ILS ONT FAIT QUOI A TES CHEVEUX PENDANT TON ABSENCE ?

Un 4way potentiellement intéressant parce qu’a part le gros Batista, que des gens de qualitäy approuvée édition carte d’or prestige goût de l’année. Ok, Undertaker vieillit mais c’est l’Undertaker merde. Si au final le match eut peu de promo sur le ring (chacun se contentant de jouer son personnage sans trop interagir, à part Rey et Batista qui se jurent être les meilleurs amis du monde, ce qui est déjà annonciateur d’un truc), le match en lui-même fut encore une fois plutôt court mais plutôt intense et surtout, possède une très intéressante fin sur lequelle j’aimerais revenir. Mais avant, je suis rempli d’enthousiasme en repensant à l’entrée en scène de CM Punk sur le ring, en gueulant « IT’S BANGIN’ TIME » (ou un truc dans le genre), narquois comme pas deux, le sourire énorme. Ce type. Est. Surpuissant.

Après un match plutôt animé donc (avec quelques beaux coups de putes, et autres acrobaties aériennes chères à Mysterio ou… Undertaker), survient alors un truc assez enthousiasmant: le heel turn de Batista. Et là, OUI. Je vais pas faire mon type « han j’aime trop les heels, les faces y puent » mais franchement, Batista en face c’est le néant, le désert. Monsieur « I Walk Alone mais toujours pour aider ou venger mes « potes » hein », un modèle de prétendue gentillesse niaise, mais qui nie pas qu’il venait te choper le titre parce qu’il avait envie, incapable de parler correctement au micro, juste la grosse brutasse sans but sans rien, juste chiant en face quoi. Parce que c’est… mieux en heel. Et puis comme ça je pourrais enfin le huer en synchro avec le public 🙂 !

raaaaaaeg
 »Tu vas maaaaaarcher oouiiii putaaaaain raaaas le cuuul des joueeeets qui maaaaaaaarchent paaaaaas ! »

Bref j’attend de voir mais Batista en heel ça peut être plutôt bien, surtout que le voir opposer à Rey est assez jouissif. Cette team était tellement un modèle pour les enfants que la voir imploser … fait du bien à notre sadisme.

Team RAW vs Team Smackdown

Pas grand chose à en dire. Foutre Jericho et Kane aux commandes de Smackdown est top. De même la constitution des deux teams se révélait assez logique, la petite trahison Big Show / Jericho -tout comme le changement de team Smackdown deux jours avant la fin- étaient nécessaires et ont plutôt bien marchées, d’autant qu’au final eh bien le Big Show… en sort assez grandi. Pote de Jericho mais pas trop, l’affrontement entre les deux hommes et l’Undertaker à Survivor Series est du coup attendu avec pas mal de petits frissons dans le bas du ventre.

Un match plutôt sympa d’ailleurs, avec tout le monde qui expose ses beaux finishs (surtout la Hart Dynasty), mais ça aurait pu mériter dix minutes de plus…

Enfin victoire de la Team Smackdown c’est déjà ça. Et donc victoire de Smackdown, on peut passer au match suivant du coup. Et là haaaan violence.

oooooh !

John Cena Vs Randy Orton

Qu’est-ce que je disais après Hell In A Cell déjà ? Ah oui, « enfin la fin de la feud Cena/Orton ». PUTAIN. Bon déjà, j’étais à moitié vert d’apprendre que ça continuait, à moitié vert d’apprendre que Cena fait encore sa chialeuse pour obtenir un dernier dernier match et à moitié vert d’apprendre que comme Edge il y’a presque trois ans, Orton tombe dans le piège et accepte. Le tout dans un Iron Match d’une heure, et là, c’est le drame. C’est long une heure, en plus on vu deux matchs qui auraient mérités plus de temps (le 4way et le Team Raw Vs Team Smackdown), et c’est déjà assez frustrant comme ça. Du coup, déjà que le match était pas souhaité, il avait a interêt à être bon.

Et il fut plutôt agréable, mais j’ai envie de dire, agréable qu’une seule fois: il apparaît juste évident qu’une révision du truc passerait mal, parce qu’il est très rempli en une heure, mais pas très vivant: pour quelque chose censé se passer partout, sans limites, sans rien, les deux catcheurs ont été très sages, et ce n’est pas une très jouissive utilisation des pyros (meilleure idée de Orton EVER) qui me le fera penser. Y’a aussi peut-être un moment hilarant avec les Legacy qui se ramènent pour se faire chasser par Kofi Kingston et sa chaise. A 2 contre 1 les Legacy assurent pas super. Et puis bon, Kofi aurait pu entrer avec la musique du Benny Hill Show que ça aurait fait pareil.

OrtonFoutLeFeu.jpg
« EST-CE QUE VOUS ÊTES CHAAAAAUD ? »

Non puis voilà, à un moment marre des victoires de Cena. Il peut pas genre dominer un peu le match quand même ? Parce qu’a chaque fois, que ce soit contre Jericho ou Orton, ces derniers temps ça a toujours été pareil: le « méchant » trouve une super idée, le « méchant » passe les 3/4 du matchs à la caméra, dominant, technique, parfaitement admirable souvent. Et puis là zip, stfu, victoire, dans ta gueule. Et à chaque fois UNE PUTAIN DE RAGE DANS LES DENTS. A chaque fois le ppv se cloture sur un truc dans le genre et à chaque fois mais ça me VENER juste, à chaque fois l’impression de me faire ENCULER. Surtout que là en plus Bragging Rights se finit donc à 4h45 et pas à 5h00 du matin donc leur MATCH DE MERDE LA, il a tout pompé, y compris le quart d’heure bonus qui aurait pu être utile, je sais pas, POUR LES AUTRES MATCHS PEUT-ETRE ? Donc là ouais, victoire à l’arrachée sur un Orton qui abandonne à 3s de la fin, OH OUI SUPER COOL. Parce qu’en plus Cena, il gagne que par humiliation-soumission à chaque fois hein. Autrement ça serait pas normal. Ca m’a déjà PETE LES COUILLES lors des deux Jericho/Cena de novembre/décembre, je vois pas pourquoi ça me les PETERAIS PAS lors du Orton/Cena, surtout quand on voit Cena KO pendant la moitié du truc. C’est juste tellement improbable et tellement relou.

Et qu’est-ce qu’il foutait Orton aussi, quand tu mènes un match comme ça, qu’il te reste 10mn, tu prends ta bagnole et tu te casses de l’arène quoi. C’est UN BON PLAN. RIEN NE L’EMPÊCHE. Mais non, soif de destruction tout ça. Bullshit. J’ai pas aimé ce match. MAIS BON. MAINTENANT CETTE FEUD EST FINIE.

Le titre WWE va pouvoir être challengé par du sang frais, des petits jeunes… la D-Generation X.
HHH Seal of Quality

PUTAIN.

Au moins le titre heavywright s’annonce beaucoup mieux joué, même si un peu pompé: Big Show et Jericho méritent plutôt bien ce titre, et j’ai hâte de voir Jericho avec trois ceintures en permanence sur lui, ça me rappellera une bonne époque… que j’ai vue sur youtube.

Bref au final que dire sur ce mois si ce n’est qu’il m’aura assez peu inspiré. Ca doit être la procrastination, notez, mais autant Bragging Rights se revèle au final un bon concept, autant je ne peux m’empêcher de regretter un peu Cyber Sunday et ses super sondages de fou qui servaient à rien mais donnaient un petit coté… amusant au truc.

Un pavé donc un peu plus court que d’habitude et j’en suis confusion. La prochaine fois, je le ferais quand tout est plus chaud dans mon esprit :(.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 commentaires

  • Gib

    Ce que CM Punk gueule en entrant sur le ring, c’est « IT’S CLOBBERING TIME », en référence au cri de La Chose dans les 4 fantastiques. Et oui c’est un petit fan de comics le keupon.

  • Linkorius

    CM Punk dit « It’s Clobberin’ Time ! » (référence aux Fantastic4, entre autres).

    Pour en revenir à ta review

    ‘Tain, tu prends que pour les heels, et tu dénigres les faces comme c’est pas permis.

    RIen que sur le cas Cena, tu mets légèrement de côté le fait que bookers>lutteurs. Donc si Vince dit que Cena est Superman, c’est Superman. Sinon, en terme de lutte pure, c’était un match d’une heure pendant lequel ils se sont quand même assez bien explosé la tronche. UNE HEURE. Un match de quinze minutes est éprouvant, la c’est quatre fois plus long. Alors forcément, ils allaient pas se la jouer CZW et sortir la débroussailleuse. Déjà y a eu du sang en PPV alors que c’était pas prévu. Respect. En tout cas, le match m’a bien fait marker, surtout sur la fin où j’étais debout devant mon écran pour qu’Orton ne tape pas.

    Les triple threats de SS me feront kiffer aussi. Parce que HHH qui gagne, ça me déplait pas. HBK qui gagne, je bande. Cena va pas conserver. Ce serait pas drôle. Surtout que si un de la DX gagne, il tourne Heel et ça c’est bon !

    Pareil pour SD, j’prédis une victoire de Jericho qui pinne Big Show pour entrer en feud avec lui alors qu’il tournera face.

    Et j’veux Ryder en feud avec Benjamin pour le titre ECW. You Know It !

  • Amo

    Ouais mais Cena et les bookers tout ça j’en ai déjà parlé après Breaking Point et après Nights of Champions (me semble), donc là maintenant je prends des raccourcis, je suis comme ça je suis un fou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *