Blabla Otaque

Les bases de données mémorielles

Bon j’ai décidé arbitrairement d’être présent lors de la première édition de Lovin’Japan, nouvelle convention parisienne qui a lieu à la Vilette (bon point, la salle est top) et qui surtout marque très fort le coup en invitant Yoshitoshi ABe et Yasuki Ueda, c’est à dire deux cerveaux responsables entre autres de Serial Experiments Lain. Décidément en ce moment…

Ecriture roue libre / Réflexion. Danger.

MyAnimeList, Last.fm, trueAchievements ou même depuis très peu Playfire, dur pour moi de résister à ces genre d’Eden que sont les sites « base de données », qui vous demandent d’enregistrer vos mémoires et vos expériences pour pouvoir ensuite mieux vous en vanter auprès de vos proches. Exhibition je ne sais pas mais au final à chaque fois que je m’inscris sur ce genre de site, il y’a toujours une assez grande excitation: celle de faire appel à sa mémoire plus que de l’exhiber. Un des plus grands plaisir que j’ai eu au moment de mon inscription sur MAL (qui date de presque un an maintenant), ça a été de fouiller méticuleusement chacun de mes souvenirs pour tenter de retrouver le nom de TOUT ce que j’aurais pu voir. C’était même pas pour remplir comme un bourrin (quoique ptet qu’inconsciemment) mais juste histoire de vraiment me souvenir de tout ce que j’ai vu et, parfois, me dire que c’était pas trop mal, qu’en fait c’était pas si génial, que ça mériterait d’être revu… etc etc. Et le truc le plus luxueux avec MyAnimeList c’était qu’on pouvait mettre les dates de visions alors du coup bah j’ai rempli ces champs aussi. Parfois je me souvient juste du mois ou d’une période vague, bon j’estime vaguement. Y’a plein d’animes comme ça auquel on rattache un état d’esprit: Ouran Host Club High School par exemple restera à jamais comme un anime d’excellente qualité mais que j’avais maté avec un putain de mal de bide qui m’avait cloué au lit pendant une semaine. Le Royaume des Chats, j »étais allé le voir au cinéma au point le plus fort de la canicule 2003 et je me souviens avoir vraiment puisé dans mes forces pour rentrer chez moi en plein soleil à 14h. Code Geass j’avais maté ça pour oublier que Sarkozy était devenu président, ce qui m’avait vraiment dégouté par trois/quatre mois de campagne où bien encore The End of Evangelion sera toujours lié à la réunion de famille de Noël la plus chiante et anxiogène qui ne m’ait jamais tombé dessus. Alors qu’a contrario, il y’a des animes et des films dont les souvenirs sont vagues: je me souviens avoir vu Ghost In The Shell sur Arte, mais quand ? Impossible à savoir: vers 2004, 2005 ? Pas plus de détails. Nurse Witch Komugi-chan, j’avais maté ça pendant des vacances en 2007, mais février ou avril ? Prwt. Personne le sait, personne le saura. Ca date de quand ma première fois avec Viper GTS ? On s’en branle. Etc.

C’est toujours le moment le plus exaltant sur myanimelist: la fondation de la liste, donc. Quand chaque anime se met à réexister, quand enfin on se rend compte a quel anime on pense direct en premier et quels sont les animes qu’on aime bien mais qui mettent un peu plus de temps à réapparaître. Le fait d’équiper le truc avec une base de données monstrueuse aide carrément à se repérer, à se remémorer des trucs, mêmes fugaces et éphémères. Et après il faut les noter, mais bon là dessus je suis un gentil garçon: peu de 10, peu de notes en dessous de 6 et beaucoup, beaucoup, beaucoup de 9, de 8 et de 7. Moi ma spécialité, c’est noter sur 100 et je milite pour un MAL qui note sur 20. Le fossé entre un 9 et 10 est tellement… large. Puis je note tellement au ressenti que… bon (genre je lache quelques larmes = 8 minimum. Même si je me sis fait chier le reste du truc.)

C’est la même chose avec Playfire, mais là le sentiment de puissance est encore plus fort: l’animation japonaise je commence à être dedans que depuis trois ans et demi / quatre ans, c’est pas super loin à chercher. Mais les jeux vidéos ça va faire quinze ans. Je ne peux pas nier que j’ai trippé comme un gamin à essayer de retrouver tous les jeux Megadrive que je possédais où qu’on m’avait prété ! Et vlan, paf, immédiatement, tous les enregistreurs vidéos de mon cerveau m’ont passés les enregistrements d’époque: moi en train d’en chier grave sur Chemical Plant 2, passant un vendredi soir entier à essayer de finir le boss de merde de Transylvanie dans Taz Escape From Mars, découvrir qu’on peut appeller un avion dans Quackshot, pester contre le timing abusé du dernier niveau de Spirou, le jour où j’ai réussi à convaincre ma grand-mère de m’acheter genre Daffy Duck In Hollywood et les jours que j’ai passé ensuite à lire le manuel parce que HUHU évidemment j’avais pas ma Megadrive qui était chez moi. Enfin bref, pas simple de tout liste – et je suis sur d’en avoir oublié – et encore moins simple de noter en se basant sur une nostalgie très lointaine: eh le 3/4 de ces jeux, j’y ai pas réjoué depuis Février 1999 ! Et ça date sérieusement ! Comment je suis censé noter ça ? Tentons l’aventure ! Bon euh non en fait ! Préférons éviter !

Et heureusement que aucun de ses trucs ne fait comme sur Manga Sanctuary et vous annonce le prix de votre « collection » parce que sinon merci la violence financière dans la face. Je veux pas savoir combien j’ai dépensé en DLC Rock Band, et donc je ne veux pas savoir non plus à combien mon budget jeu vidéo sur quinze ans s’élève: ils me le diront au Jugement Dernier j’imagine (« Au lieu d’acheter des jeux vidéos tu aurais pu nourir une tribu de gitan pour cinq ans ! – Mais je voulais juste devenir maître pokémon ! – Enfer ! »)

Pareil pour les autres consoles, mais avec de plus en plus de facilité: Game Boy c’est traître mais là aussi au final y’avait pas tellement de jeux donc bon, ça passe. PlayStation c’est plus difficile parce que y’a eu beaucoup de jeux dont pas mal obtenus dans des conditions… que la loi ne m’autorise pas tellement à développer, et pas mal de jeux un peu honteux auquel j’ai joué contre mon gré mais que j’ai quand même demandé à ce qu’on me le pir… enfin bref j’avais un voisin qui maîtrisait ce bordel. Nintendo 64, pas trop de problèmes. GBA bon j’ai eu que TROIS jeux, ça va aller… PS2/GC/Xbox youpi là aussi, Xbox360 j’ai qu’a mater ma SUPERBE gamercard, etc etc. Donc ça va c’est plus simple… et on se rend très vite compte que, ouais, on jouait pas tellement mieux avant. Le nombre de daubes que j’ai pu tester, c’est assez fou, mais ça va parce que j’étais plus… tolérant. Aujourd’hui un NFS Underground j’aurais laché dès la troisième course tellement ce jeu était le niveau zéro, à l’époque bon bah je l’avais payé cher, j’étais un peu obligé de le rentabiliser. Maintenant ça va, je suis un peu plus.. bourgeois. Donc ça va. Mais Internet a volonté, Ordinateur quand tu veux, tout ça… fait que j’ai paradoxalement moins de temps pour jouer. Je pouvais finir les Razmoket pas parce que c’était bien mais parce que j’avais rien de mieux à faire. Idem pour finir les 29 challenges de Perfect Dark, y compris les très très hardcores avec les DarkSims – je le faisais parce que j’avais  »aucun autre jeu sous la main qui valait autant le coup ».

Et puis il y’a la possibilité de souligner certains titres de sa liste avec les favoris: sur MAL on est limité à cinq titres, sur Playfire c’est NO LIMIT et là entre en prise de compte un nouveau petit plaisir cérébral: « si jamais je devais en garder 5… » ? Bon moi j’ai fait dans le fanboyisme net (Higurashi / Voyage de Chihiro / Serial Experiments Lain / Haibane Renmei / Sayaonara Zetsubou Sensei) mais sur Playfire, j’ai essayé là aussi de me limiter à 15 jeux qui m’ont beaucoup plus marqués que les autres et le jugement est sans appel: y’a aussi bien des jeux sur lequel j’ai passé des heures entières à prendre un pied monstrueux comme on l’attend d’un jeu vidéo (TimeSplitters 2, Rock Band, Perfect Dark…), des références de level-design ou de maniabilité (Sonic 2, Crash Bandicoot 2…), des RPG au scénario et aux personnages marquants, qui m’ont parfaitement inclus dans leur monde pendant presque une centaine d’heures voire beaucoup plus (FFIX, Suikoden V, Baten Kaitos…), des ambiances particulières et uniques qui vous touchent vraiment et restent à jamais imprimés au plus profond qu’importe les défauts (Grim Fandango, Medievil, Majora’s Mask…), etc.

Et MAL est encore plus sadique en vous demandant de choisir dix personnages d’anime/manga et six « artistes ». Choix parfois compliqué mais, hey, ça tient plus du bonus qu’autre chose après tout. Même si je pense qu’avec Kushieda Minori, Ootsuki Kenji ou bien Kotobuki Tsumugi dans ces choix, je vais être jugé :(. Et puis de toute façon, j’ai déjà fait mon choix de 41 personnages à une époque lointaine alors bffrrr. Globalement en fait ça résume bien l’existence du site: c’est anecdotique mais… on le fait quand même.

Par contre, je n’ai pas tellement envie de parler du coté communautaire tellement celle de MAL me terrifie assez. Je n’ai jamais été très à l’aise avec les communautés de taille imposante et celle-ci ne déroge pas à la règle: plein de gens, des tas, et parfois pas très fins (les « recommandations » sont parfois assez…), donc bref pas trop envie d’y toucher. Je me contenter de faire mon truc dans mon coin, ça posera de problèmes à personne.

A coté, les deux autre sites cités (last.fm et TrueAchievements) marche sur une autre logique: celle de répertorier le présent et de vous en faire un bilan qui prend son intérêt avec du recul. Last.fm et ses charts (« bravo Amo, en 3 ans, l’artiste que tu as le plus écouté est les Fatals Picards, j’espère que tu es fier de toi. »), TrueAchievements marche lui aussi très bien et se démarque des mygamercard & co en proposant un système de ratio trèèèès intéressant (en gros un succès à 5pts peu débloqué vaut plus qu’un succès à 20pts que tout le monde obtient au début du jeu) et des comparaisons avec ses amis & co. C’est assez triste de voir qu’en trois mois Concombre est presque à la moitié du score que j’ai mis un an et demi à construire :'(. Et cela change pas mal ses habitudes « présentes ». Ainsi, si sur MAL ces habitudes consiste à mettre à jour sa liste après chaque épisode vu (ce qui ne m’use pas trop vu mon rythme de visionnage un peu mou), sur last.fm ça me force à avoir une super hygiène de vie pour mes mp3 (bien les taguer, etc) et pour TA, ça me motive encore plus à faire le tour d’un jeu où à choper un succès dont j’aurais eu juste rien à foutre. CAR OUAIS JE SUIS UN ACHIEVEMENT WHORE. Et encore, je me fous du gamerscore total, tout ce qui m’intéresse est le gamerscore par jeu et, plus encore, le nombre de succès complétés, je m’en fous que le jeu possède 1000G de succès: si il a 40 succès, alors je veux en faire au moins 30 ou 35. AU SECOURS. CERCLE VICIEUX. Et en plus sur TA y’a un double plaisir: choper le succès en question et ensuite comparer avec le ratio & co pour voir si on a chopé un bon succès ou si on a bougé notre cul à bourrer la gueule à plein de gens dans Fable II pour rien. Bref, ça aide pas à rendre moins addictif a tout ça. Je suis faible aussi.

Bon bref.

Et vous c’est quoi votre rapport avec ce genre de sites ? Quelle en est votre utilisation ? Est-ce que ça vous plaît de jouer avec votre mémoire où pas trop parce que vous vous rendez compte que vous oubliez beaucoup de choses avec le temps ? Est-ce que vous aimez bien juger la liste des gens ?

Bon, sur ce, je repars rédiger des questionnaires et faire des habillages pour la Nocturne Epitanime de samedi, ça pompe toutes mes soirées ces derniers temps, c’est assez fou . Faudrait que je continue Grenadier pourtant mmmrf. Et que j’entame Perfect Dark en Perfect Agent. Et que je remate Lain et Haibane Renmei. Et que je blogue de manière subtile et inintéressante !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

20 commentaires

  • Natth

    Et vous c’est quoi votre rapport avec ce genre de sites ? >> Pour ma part, je pense qu’il s’agit plus d’un rapport pratique. Pendant pas mal de temps, je n’ai pas essayé de remplir de bases de données parce que je n’en voyais pas l’intérêt. Comme plusieurs de mes connaissances en avait une, j’ai fini par me laisser tenter, sans trop savoir à quoi ça me servirait. J’en ai créé une sur Bdvore, pour mes BD et mangas VF, et une autre sur Manga-News, pour mes mangas et animes VOSTF/VF. J’ai constaté que ces bases me permettaient de prendre conscience des « trous » de mes séries (j’avais par exemple raté la sortie d’un volume de Cantarella et de Say hello to Black Jack) et, dans le cas de Manga-News, de suivre facilement les prochaines sorties. Il me reste à trouver un site qui me permettraient de suivre les sorties des mangas VO et VA, mais comme j’en achète beaucoup moins, je n’en ai pas vraiment besoin. Par contre, je ne regarde pas l’aspect dépense. Ce n’est pas du tout fiable pour les DVD (beaucoup de cadeaux / d’achats d’occasion) et ça ne m’apporte rien pour les mangas (si je veux lire un bouquin, j’ai les moyens de ne pas être arrêtée par le prix).

    Est-ce que ça vous plaît de jouer avec votre mémoire où pas trop parce que vous vous rendez compte que vous oubliez beaucoup de choses avec le temps ? >> La dernière fois que j’ai joué avec ma mémoire, c’était sur des vieilles séries avec de vrais gens. Le problème est que certaines étaient vraiment très vieilles (dans les 25 ans)… Bref, elles souffraient d’un côté kitsch très prononcé, ce qui ne m’a pas du tout donné envie de les revoir. Mes souvenirs sont plus agréables. Je ne pense pas que le problème se pose de la même manière pour les animes, mais ça fait trop longtemps que j’en regarde, et de façon trop décousue. Je devais avoir dans les 6/7 ans pour les premiers (voire moins). C’est… loin. De plus, je serais incapable de dire si j’ai regardé 10 épisodes d’un ou la totalité de l’autre, donc bon…

    Est-ce que vous aimez bien juger la liste des gens ? >> Ca m’est arrivé de regarder une liste pour savoir si Untel appréciait tel manga ou voir quelle série lit un(e) autre. Ca peut toujours donner des idées de lecture. Juger… Sans m’en rendre compte alors, ou involontairement. Difficile de n’avoir aucune opinion sur les lectures d’une personne. Mais non, ça ne me plait pas spécialement de juger des listes. Je n’en vois pas l’intérêt.

  • Gemini

    Et vous c’est quoi votre rapport avec ce genre de sites ? >> Je suis collectionneur et obsessionnel ; avoir de telles listes m’aide beaucoup : une pour les animes (http://myanimelist.net/animelist/Ni…), une pour les BD (http://www.bdovore.com/guest.php?us…), et une pour les jeux vidéos (http://www.gamekult.com/collection/…). Avant, je les faisais sous excel (donc je n’ai pas trop eu à faire appel à ma mémoire), mais j’utilise finalement ces sites par commodité, car elles sont pratiques à utiliser et possèdent certaines fonctionnalités bienvenues ; par exemple, pour les jeux vidéos, je peux passer de la liste globale à la liste pour une console en particulier en un seul clic, ce dont j’aurais été incapable avec excel (pour peu que ce soit faisable).

    Est-ce que vous aimez bien juger la liste des gens ? >> Pas vraiment. Je ne suis absolument pas sur ces sites pour l’aspect communautaire de toute façon ; c’est avant tout une question de simplicité d’utilisation et de potentiel. Mais il m’arrive de regarder les listes des autres (uniquement sur MAL en réalité) pour chercher des animes/manga qu’ils auraient bien notés – signe qu’ils ont apprécié – sans que j’en ai entendu parler, pour me donner des idées de titres à découvrir ; c’est ainsi que je suis tombé sur le génial Kino no Tabi. Je ne cherche pas à juger, mais cela peut parfois se montrer instructif : comme lorsque je m’aperçois qu’un expert auto-proclamé n’a pas vu/lu grand chose en réalité…

  • locogitatio

    Je suis comme toi, Myanimelist j’ai abandonné le listing des anims que j’ai vu, il y en a tellement qu’il me faudrait des plombes pour tout retrouver, c’est décourageant ! En tout cas il est certain que ce site est vraiment au top et de loin meilleur qu’un manga-news, manga-sanctuary et sama animint (même si ces deux derniers ont un avantage : te prévenir si un manga que tu suis dans le commerce est sortit).
    Y’a pas de mystère c’est un site pas français…….. xD

  • Smog ShadowSeth

    La seule expérience que j’ai pu avoir avec un site de ce genre, c’est Xfire pour les jeux vidéos. Et encore, il s’agit plus d’un gros incrémenteur d’E-penis que d’un véritable site base de données comme tu le suggères; mais on peut malgré tout y entrer sa config, y voir listé les heures de sa vie que l’on a perdu sur les dernières choses vidéoludiques à la mode, stocker en lignes ses vidéos ou captures d’écran ingame et se regrouper en clans entre autres.

    Je n’ai jamais été tenté par un de ces sites pour autre choses… Tenir une liste en ligen des animes qu’on a matté, mouais bof, très peu pour moi. Pour les manga en revanche, pour pouvoir me tenir à jour des séries que je suis (je ne compte plus le nombre de volumes oubliés à leur sortie ou pire: de doublons achetés parce que je ne me rappelais pas que je l’avait DEJA. Duh.), pourquoi pas… Mais bon; Xfire, j’y était déjà allé à reculons sous pression du Raton à l’époque alors…

  • le gritche

    On se sert de ces bases de données pour se constituer un CV d’otaku, de gamer ou autre et c’est normal, mais à chacun de décider son implication dans cette activité. Etablir des tops et noter les séries/animes/mangas est outrageusement difficile à mon sens, c’est pourquoi je ne l’ai pas fait sérieusement.

    Cette toute puissance du classement exhaustif ne m’attire pas des masses: c’est l’impératif mémoriel qui prime. Non pardon: c’est le plaisir narcissique de voir concrétisé, officialisé, publié, les œuvres qui m’ont plu et dont je veux me souvenir (et bien qu’amateur de hentai, je n’en mentionnerai aucun dans MAL).

    Un grand regret par rapport à l’aspect mémoriel: je n’arrive pas tout-à-fait à retracer mon parcours initial. Mon passé de fan à donc des allures un peu mythiques mais bon c’est pas déplaisant.

    Ces outils de classements malgré leurs effets pervers nous conviennent parfaitement. Retrouver des amis du collège, fixer toute cette culture (populaire) que l’on engrange dès l’enfance pour lui donner une orientation, un sens, une utilité à l’avenir: plus besoin de faire table rase du passé, de chercher à l’oublier parce qu’on on bosse et que le bon temps des loisirs semble révolu. Ces modèles de société où le jeu (vidéo) et la bd étaient une étape de la vie sont en désuétude. Internet, c’est à la fois la fuite en avant et le retro-machin à toutes les sauces: le passé n’a si ça se trouve jamais été si valorisé.

    Avec tous ces incrémenteurs, on s’inscrit dans ce flux d’information tels des proto-wikipedia à l’effigie de notre existence. On s’encre à des listings, des forums ou des blogs en réaction aussi à la fragilité du virtuel. On s’historicise.

  • Eolf

    Je rejoins la secte des et completeurs de bdd collectionneurs. Sauf que j’ai tendance à beaucoup commencer pour pas terminer. J’ai aussi un compte MAL sur lequel je me suis amusé tout comme toi Amo à chercher tout ce que j’avais pu voir :D. Du coup j’étais bien dégouté de pas pouvoir mettre des dates de début & fin sur bon nombre d’entre eux.

    Par contre les jeux vidéos… J’ai été contaminé par la maladie de la collectionnite aiguë des objets et l’hyper exploration. Truc de débile, mais moi si tu met des items rares ou uniques dans des jeux, tu peux être sur que je vais tout faire pour TOUS les garder même s’ils ne me servent strictement à rien, ou que j’ai 30 niveaux de plus que l’item. Dans les hack & slash ou en général l’inventaire est en case ça donne que je suis toujours hyper chargé et que dès que je finis par sacrifier « un item rare mais moins que celui que je viens de récupérer ». Dans les RPG ça donne morrowind: des parterre tapissés d’armes et d’armures, des armoires remplies de potions et d’amulettes, des tables décorées de gemmes.

    Je suis le genre de joueurs qui n’utilise jamais ses potions parce que « on sait jamais, dès fois que j’en aurait besoin plus tard ». Oui et donc à la fin du jeu, toutes les potions un tant soit peu rares sont toujours dans mon inventaire.

    Je ne parle pas non plus des jeux traitres avec soit un pourcentage de carte découverte, soit des zones délimitées à découvrir. Et donc oui, dans les deux cas je chercherais à atteindre les 100%, même si c’est débile de longer tous les bords de la map pour obtenir les petits % manquants.

    Mais bon quand j’y repense, l’idée de se faire une « base de donnée » ou n’importe autre moyen de marquer ce qu’on a fait, je l’avais déjà quand j’étais gosse avec ma gameboy. J’ai toujours mon vieux cahier ou j’ai noté dedans « Donkey kong: jeu fini en 48 jours ». Ou encore quand je débutais à tetris et que je notais à chaque fois que je dépassais mon record de points et de lignes.
    Tien d’ailleurs, pokemon lui avait le droit à son palmarès sur un autre cahier (avec tous mes meilleurs pokemon^^), on peut y voir que je m’étais emmerdé à monter trois pokemon au niveau 100 (autant j’aime bien collectionner les objets, autant je déteste xp) avant que je ne subisse le coup du « j’ai prêté mon jeu à quelqu’un qui sans le faire exprès à dégagé ma sauvegarde ». Putain de jeu avec une unique sauvegarde =(.

    C’est bien de voir qu’on est pas seul à faire ce genre de truc un peu useless^^

    P.S: Le pokemon le plus dur à attraper de la version rouge c’est Tauros (jamais réussi ><).

  • X4713R

    Allez hop inscris sur Playfire. Au passage, ils pourraient mettre la région du jeu ça éviterait les doublons…

    Et en parlant des souvenirs rattachés, pour moi Ocarina of Time et 1080° resteront associés à l’opération de mes dents de sagesses et DK Country à une méchante grippe. Tout va mieux quand on joue hein?
    (Pas de souvenir particulier lié à un anime bizarrement.)

  • Zoneur

    @Eolf : Ahah, je suis pareil: « Non, j’vais pas utiliser se bonus qui met 30min à se recharger, et si j’en avais besoin plus tard ? Oh non, pas la potion qui est super chère, et s j’en ai besoin plus tard « . Du coup je finis par utiliser le bidule en question et je s déçu 🙁

    Pour moi, MAL et Playfire c’est vraiment pour… « graver » ce que j’ai vu/joué. Histoire de m’en rappeler, vu que j’ai une mémoire de merde, d’ailleurs j’ai du oublier pas mal d’animes/jeux (surtout jeux) en remplissant ces deux sites :/ L’aspect communauté ne m’intéresse pas, je rejoins les fan club sur MAL histoire de décorer un peu mon profil et pour le fun, mais ça va pas plus loin. Peut-être voter pour un sondage, à la limite.
    J’aime bien par contre regarder les listes des autres histoire de voir comment ils ont noté une série que j’ai adoré/détesté.

    Et je suis absolument d’accord avec toi, Amo: MAL a besoin d’une notation sur 20 🙁 Tous ces animes que je veux caser entre 9 et 10 mais que je peux paaaaaas 🙁

  • Corti

    Y’a pas de mystère, MAL &co, c’est juste le facebook des otak/joueurs/autres. Pas étonnant que je ne me suis pas mis dessus (outre le fait que ça me gave d’avance de remplir mes listes qui seraient bien longues).

  • Youé

    Comme d’habitude j’vais commencer à remplir le truc et puis j’vais me lasser et plus y toucher, enfin j’aime bien l’interface qui propose directement les boites de jeux, j’avais vu un autre site où il fallait remplir toi-même le nom des jeux, c’était laborieux.

  • Faust

    Ghost in The Shell, j’ai souvenir qu’il était passé en 2ème partie de soirée sur M6 (je l’ai enregistré). J’ignore si il est également passé sur Arte…

    Et vous c’est quoi votre rapport avec ce genre de sites ? -> je les fuis comme la peste.
    Est-ce que ça vous plaît de jouer avec votre mémoire où pas trop parce que vous vous rendez compte que vous oubliez beaucoup de choses avec le temps ? -> comme je ne me gave pas d’anime, je me rappelle parfaitement de ce que j’ai vu et quand je l’ai vu.

  • Il Palazzo-sama

    « Et vous c’est quoi votre rapport avec ce genre de sites ? »
    J’utilise, mais seulement ceux qui me sont directement utiles.

    « Quelle en est votre utilisation ? »
    Voir grandir mon e-penis et me laisser influencer par les gens qui ont des goûts proches des miens. (et externaliser ma mémoire, qui est farceuse)

    « Est-ce que ça vous plaît de jouer avec votre mémoire où pas trop parce que vous vous rendez compte que vous oubliez beaucoup de choses avec le temps ? »
    Non, ça va.

    « Est-ce que vous aimez bien juger la liste des gens ? »
    Nous ne te jugeons pas, mon frère.

  • ChaosLink

    « Et vous c’est quoi votre rapport avec ce genre de sites ? »
    J’en utilise deux, pour éviter « d’oublier » des œuvres que j’aurais vu ou pour montrer mon E-penis à tout moment à qui compte voudrait le voir. Et puis, mettre les dates de début et de fin de série sur la MAL, sa permet aussi de voir à quel vitesse on a consommé tel œuvre :p

    « Quelle en est votre utilisation ? »
    Personnellement, j’utilise Manga Sanctuary pour l’aspect pratique et utile du site (genre, regarder les achats d’une personne que je connais qui habite loin peut être pratique : sa permet de prévoir les manga/anime qu’on va lui gratter et éventuellement, quel cadeau on pourrait lui faire) ainsi que la MAL, parce que je trouve le principe du site intéressant et utile. D’ailleurs, c’est fou toute les conneries de jeunesse qu’on peut se souvenir avec regarder en fouillant un peu sa mémoire. Même si je pense moi aussi qu’un passage au note sur 20 (ou alors ajouter le 0.5) serait vraiment utile pour mieux noter ce que j’ai regarder/lu. Parce qu’il y a trop d’anime qui se trouvent à 9 et 8 et certains sont bien meilleurs d’autre, sans que je puisse indiquer la nuance :s

    « Est-ce que ça vous plaît de jouer avec votre mémoire où pas trop parce que vous vous rendez compte que vous oubliez beaucoup de choses avec le temps ? »
    Je trouve personnellement que l’exercice en soi est vraiment amusant, surtout lorsqu’on commence à faire appel à nos souvenirs d’enfances et tout les vieux anime qu’on a pu voir. Et puis, se dire : « tiens, c’est vrai que j’avais vu ça, faudra que je pense à l’ajouter » à n’importe qu’elle moment de la journée lorsqu’on se creuse un peu la tête est vraiment un truc sympa en soi.

    « Est-ce que vous aimez bien juger la liste des gens ? »
    Je vais rarement sur les listes des gens, mais il est vrai que j’en regarde quelques une et même si je ne l’exprime pas, je n’en effectue pas moins un jugement sur le contenu de la liste ou la manière dont la personne à noter ce qu’il a vu/lu/possède.

  • Aer

    Xfire j’ai arrêté après m’en être servit sur Lineage II, le compteur me faisait peur.

    A par ça, bah, plutôt la facilité de trouver tel ou tel truc ou de retrouver tel anime débile pour éviter que les gens ne perdent leur temps dessus (putain Yumeria ~~).

  • Concombre Masqué

    Tellement d’accord sur l’état d’esprit dans lequel tu es qui s’impacte immédiatement sur ta vision de l’anime et qui en reste collé ad vitam eternam. On pourrait faire une équation simple derrière, plus tu es dans les extrêmes dans « l’échelle du moral », plus un anime « fait pour toi » va te sembler miraculeux…

N'hésitez pas à commenter l'article~