Blabla Otaque

Mon coeur, étincelant comme l’humanité enfin unie

MonCoeur01.jpg

Allez, j’ai beaucoup de temps libre en ce moment. Alors hop, billet fourre-tout. Je me suis rendu compte qu’ils manquaient un peu en fait et que ma décision d’en faire le moins possible était peut-être une mauvaise idée. Je vais en refaire un peu plus du coup, en fonction de mes désirs et mes envies, bien sûr. Genre si j’ai pas envie d’en faire, bah j’en fais pas. Genre la vie c’est compliqué. Donc bref voilà un article faisant la synthèse de quelques réflexions du moment, de mes divers coups de coeurs où de ma vision très personnelles des dernières sorties animées.

Déjà le truc qui me coupe un peu le souffle en cette fin d’année c’est la liste de jeux qui sortent et qui m’intéressent du genre je les aimerais le plus vite possible. Pourtant dieu sait que je m’efforce toujours de ne JAMAIS acheter un jeu dès sa sortie, d’attendre les retours, d’attendre que ça baisse de prix, que ça se trouve en occasion où en Angleterre, ce genre de problèmes personnels habituels, quoi, vous voyez. Mais là wow, y’a trop de jeu que je serais prêt à acheter au prix fort ! C’est inquiétant dans un sens… Soit ça veut dire que je commence à avoir l’âge où je trouve raisonnable d’acheter un jeu au maximum de son prix, soit je suis devenu très faible. Bref, le pire c’est que beaucoup sont des suites où des sagas, bref rien de très original. Je vous épargne la liste parce que je la spoile un peu dans le reste de l’article.

Le premier jeu entre autres qui me tentait grave était Driver San Francisco. Etonnant, non ?

MonCoeur03.jpg

C’est vrai que mon article sur la saga Driver, écrit en juin dernier dans le cadre de l’alphabet estival, se terminait sur un Amo très sûr de lui qui disait, le sourire en coin, que la saga était morte et enterrée et que San Francisco sentait un peu l’étron en boîte. Du coup, quand Nolife sort une critique ultra positive du jeu, qui s’étend sur vingt minutes et qui te vend juste un peu de rêve, je suis interloqué, d’autant que la rédac JV de Nolife est un des rares organes de presse JV à qui mon esprit file une vraie crédibilité. Et puis, voilà, les retours des joueurs tombe peu à peu, comme pour confirmer que y’a pas eu de tromperie et, voilà, ce jeu que je pressentais comme tout juste bon à détruire un peu la nostalgie que j’avais pour cette saga est devenu presque sans aucune transition un jeu qui invoquait en moi une bonne vieille érection à chaque pensée un peu trop insistante.

Je me suis donc payé le jeu d’occasion (pour une quarantaine d’euros dans une boutique nantaise qui fait des efforts super impressionnants sur les prix ) et je vais pas vous surprendre, le jeu est super bon. Surtout – et ça m’étonne un poil plus – en multijoueur ! D’ailleurs, pour l’anecdote, j’avais vu évoqué nulle part dans les tests et retours du jeu que pour jouer en multi fallait unes de ces fameuses merdes rendues célèbres l’an dernier par Need for Speed Hot Pursuit, vous savez, celles qui vous imposent de télécharger un truc sur votre console. Ce truc étant fourni par un code au dos du manuel et, évidemment, utilisable qu’une seule fois, histoire de faire chier le pote à qui tu vas prêter le jeu où le mec qui va l’acheter d’occasion. Sans ça, pas de multi !

Donc bref, j’étais un peu vener parce que, voyez vous, je comptais bien exploiter le online de Driver SF mais j’avais acheté le jeu d’occasion, j’avais pas le code et donc je sentais que j’allais devoir payer pour acheter le dit bordel – au moins on peut l’acheter si on a pas le code, c’est déjà ça par rapport à l’Autolog de NFS Hot Pursuit – et ça me mettait un peu en boule. Du coup, j’active la petite version d’essai de deux jours… et je me rend compte que j’ai du coup « 999 heures d’essai. » Que le quoi ? Deux jours = 999h ? Ok. Pourquoi pas ! C’est encore plus sympa quand on se rend compte que le compteur ne bouge jamais. Alors ? J’ai brisé la matrice où quoi ?

Et là en fait l’histoire est rigolote et j’ai du retrouver une vieille news pour expliquer cette soudaine non-nécessitée du précieux code et du précieux DRM: parce que Ubi Soft s’est chié dessus ! A la base ça devait bien marcher de manière chiante et reloue, avec un multi réservé uniquement à ceux qui ont achetés le jeu neuf où qui ont payés pour y accéder, bref le truc qui, du coup, aboutirait à la conclusion logique d’un multijoueur déserté au bout de six mois. Sauf que dans de nombreuses boîtes aux Etats-Unis, des mecs se sont retrouvés avec des codes non valables ! Du coup réaction d’Ubi Soft rapide: on rend le multi gratuit pour tous en fait. Cool. Du coup j’aurais du prier que Codemasters ait filé l’impression des manuels de F1 2011 à une bande de tâcherons pour que eux aussi fassent pareil…

Citer tous les jeux que j’ai fait ces deux dernières semaines prendrait beaucoup trop de temps si je devais tout développer, disons juste que j’ai enfin fini The Saboteur et que c’était un jeu openworld extrêmement dispensable. J’avais acheté le jeu un peu dans l’espoir d’une bonne surprise, et j’aimais le postulat de leur patte graphique, mais bon, non, le jeu est tétra-buggué (sans doute autant qu’Alpha Protocol – sans avoir la même qualité d’écriture -), très répétitif et un peu trop old school dans son esprit, avec genre, une mission finale qui vous fait limite refaire la mode Hordes de Gears of War mais contre des nazis et avec un gameplay pas trop poussé. Bon, c’est pas aussi répétitif et vide que cette grosse merde de Prototype mais y’a eu un moment où j’en ai eu sacrément marre de passer 80% de mon temps à plastiquer des tours de sniper et de faire des séquences de plates-formes au level-design dirigé par un authentique sourd-muet.

Dans le même ordre d’esprit, j’ai Assassin’s Creed II qui me vient en tête, là, maintenant. J’ai jamais aimé cette série de réputation, et c’était un des rares jeux sur lequel je me permettais de cracher sans y avoir joué, parce que j’avoue que de manière très fasciste je supporte pas quand un jeu s’amuse à refaire toute l’histoire à sa sauce pour y foutre ce bon vieux cliché de la société secrète mondiale trop bien cachée façon Da Vinci Code du pauvre. Déjà que la version normale est pas terrible…

Enfin. Des gens m’ont dit du bien de Brotherhood alors, hop, je me suis lancé dans le deuxième volet que j’avais sous la main et là j’en suis au moment où je me prépare à me rendre à Venise. Constat d’une dizaine d’heures de jeu ? C’est… un jeu clairement pas fini. On sent que les développeurs se sont éclatés à recréer l’Italie de la Renaissance mais ça doit être la seule chose sur laquelle ils ont vraiment faits des gros efforts ! L’histoire est juste super pas intéressante – avec des dialogues par ailleurs misérables – et c’est surtout niveau maniabilité que le jeu pèche gravement, avec une putain d’imprécision récurrente pendant les scènes de plates-formes ce qui me fait un peu rager non stop. Et je passe sur le système de combat qui consiste grosso merdo à maintenir RT, appuyer sur X quand l’ennemi vous attaque, contrer son coup, le tuer en un coup avec le contre et bam suivant. Merde, quoi, le jeu est sorti deux mois après Batman Arkam Asylum qui avait prouvé au monde qu’on pouvait faire un système de combat giga simple mais pourtant giga efficace.

MonCoeur04.jpg

Bref, pas convaincu des masses.

De l’autre côté, je fais des trucs de hardcore gamer, hein: j’ai commencé Dark Souls cet après-midi sans jamais avoir touché à Demon’s Souls. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? C’est un jeu de rôle qui redéfinit totalement la conception qu’on peut avoir d’un jeu difficile. Ambiance sombre et peu accueillante – avec peu de PNJ mais qui sont tous sans exceptions totalement cinglés -, gameplay centré autour de la mort, ennemis rustres et peu amicaux, pièges disséminés, c’est un jeu ultra violent au sens psychique du terme et, bon dieu, je kiffe totalement. Ce jeu pousse le concept de difficulté tellement à l’extrême que ça en devient formidable et que chaque avancée devient quelque chose qui nous rend fier. Battre enfin un boss après quasiment deux heures d’allers-retours et de mises en places de stratégies m’a fait tellement de bien ! Je n’ai que quatre heures au compteur, là, du coup, mais je peux déjà assurer que c’est un bon jeu, réservé à un public averti et prêt à affronter le challenge.

MonCoeur06.jpg
Hum ces marques fictives de bouffe dans les animes <3.

Tiens, tant qu’on parle de mort, vous avez vu que Steve Jobs est mort ? Oui, bon là je vous prend ouvertement pour des cons parce que vous avez pas pu passer à côté. En fait je dois avouer que j’aime pas trop quand une personne « importante » meurt, parce que soudainement ça va faire beaucoup de bruit et que je vais lire des choses qui, forcément, m’agaceront beaucoup et, parfois, me forceront à me demander de quelle façon certaines personnes ont été éduquées. Parce que voilà, il semblerait que beaucoup de personnes ne constatent pas certaines évidences et semblent s’échiner à les « dénoncer » alors que ça ne pose de problèmes, pour être francs, qu’à eux-mêmes. Par exemple, il n’y a pas lieu de s’étonner que, la semaine suivant la mort d’une personnalité, ses mauvais côtés soient « effacés » parce qu’en quelque sorte c’est une sorte d’accord tacite, puisque c’est une période de deuil et d’hommage, dans laquelle on se recueille . On peut être énervé par un mouvement de deuil auquel on n’adhère par manque d’affinités avec le décédé, mais il faut tout de même se retenir d’être désagréable auprès de ceux qui sont véritablement touchés où qui idéalisent un peu le mort – ça n’en fait pas des idiots et des stupides animaux, c’est juste une réaction normale.

Généralement si un mouvement de deuil vous agace, serrez les dents et laissez le passer car il n’est que temporaire et dans une période relativement courte, il sera oublié et vous pourrez à nouveau dire du mal de Steve Jobs, de Lady Diana, de Pétain où d’Amy Winehouse comme avant. En attendant, ne vous étonnez pas qu’un mort est idéalisé, et évitez de venir faire la leçon et rappeler à des gens que le type mort était pas parfait parce que, wow, on le sait tous. C’est vraiment ce qui m’a ennuyé ces derniers jours à propos de Steve Jobs (et dieu sait que je peux vous jurer que je suis pas un Applefag biaisé – là en parallèle à cet article j’ai iTunes d’ouvert et dieu sait que je maudit Apple à mort pour me forcer à utiliser cette merde tout ça parce qu’on m’a offert un iPod Shuffle): cette aptitude que certains ont à essayer de rationaliser un mouvement de deuil. Sachez lire un peu le contexte, bande d’affreux bourrins !
(Perso, j’aurais pas aimé qu’on vienne me péter les couilles pendant la semaine suivant la mort de Jacques Villeret.)

Mais EH ! Sinon je mate plein d’animes en ce moment ! Alors c’est un peu mélangé entre les animes qui ont commencés cette semaine, ceux terminés depuis quelques siècles et ceux en cours depuis assez longtemps.

Alors perso j’en mate des palpitants qui réussissent à époustoufler et enthousiasmer en deux épisodes – dont un de 47mn.
FateZero.jpg

Des pas très convaincants pour le fanboy que je suis.
Persona4TheAnimation.jpg

Des planants et osés.
MawaruPenguindrum.jpg

Des avec Shirou Mariya et c’est bien la seule raison du pourquoi je mate ça.
MariaHolicAlive.jpg

Des très drôles.
SetoHanayome.jpg

Des pas drôles du tout, à en devenir insupportable.
Working.jpg

Des découvertes enthousiasmantes mais un peu opportunistes.
HunterXHunter.jpg

Des jolis et relaxants.
HanasakuIroha.jpg

Où bien des juste à chier sur votre sol, à faire bouffer à votre chien que vous allez ensuite brûler et jeter dans un fleuve dans lequel vous jetterez ensuite quelques bons litres de produits chimiques de couleurs et d’odeurs suspectes, si possible du genre qui permettent de foutre le truc en feu parce que faut pas déconner, c’est vraiment mauvais à ce point.
HigurashiKira.jpg

(Protip: passez la souris par dessus l’image pour le nom de l’anime~.)

Pour conclure ce fourre-tout, je suis heureux de vous dire que nous, les petits gens de Forum Thalie , on sera à la Nocturne Epitanime du 28 Octobre, on y fera plein de jeux à thèmes Halloween et peut-être, si tout se passe, de la projection de quelques animes horrifiques et d’occasion. De toute façon si vous êtes francilien, vous avez rien de mieux à faire.
(Même si, ok, j’avoue, dimanche matin je suis dans le train Paris/Orléans pour faire suivre ça par la Japan Expo Centre qui, pour l’instant, vend pas beaucoup de rêve mais où je sens que je trouverais quand même amplement de quoi m’amuser. Et puis j’avoue que je suis CURIEUX.)

PS: Non mais vraiment, Fate/Zero en deux épisodes, ça m’a juste foutu sur le cul. Là je viens de mater les deux je suis un peu en état post-traumatique. Enfin j’exagère un peu mais vous voyez l’idée.

PS2: Non le titre n’a aucun sens.

MonCoeur02.jpg
PS3: Pendant ce temps, Nolife dédie une émission à 3D Custom Girl. MAIS OUI.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

4 commentaires

  • Tom le chat

    Le screen de Seto no Hanayome titille ma curiosité.

    Pour P4A, j’ai un sentiment partagé sur ce 1er épisode mais au vu de la preview, les choses sérieuses vont commencer dès la semaine prochaine. Je suis en train de me refaire le jeu en version undub et je peux te dire que je préfère autant qu’ils ratent un peu le début de l’adaptation que ce qui va arriver par la suite : je viens de passer le 1er week-end de novembre…

  • Traquenard Désinvolte

    Driver SF, je ne sais pas si la démo est incroyablement mal foutue ou si c’est moi, mais ça gliiiiiiiiisse dans tous les sens et du coup rester bloqué à angle droit contre un mur invisible parce qu’on l’a percuté à plus de 45° c’est paaaas très drôle… Faudra peut-être que je lui donne une seconde chance.

    The Saboteur est un des rares jeux dont je n’ai même pas fini la démo, c’est dire à quel point c’était naze. Et Assassin’s Creed II… par rapport au premier les approximations de gameplay sont super bienvenues, c’était un peu frustrant de plonger d’une tour pour se manger à deux mètres d’un tas de foin…

    Dark Souls est trèèès tentant. Voilà, je vais arrêter de commenter chaque ligne de ton article parce que sinon je pourrais pondre une note de blog !

    Hey, maintenant que Total Noob 0 est sorti on attend tous le retour du JLNV :’D

  • Grimm

    C’est quand même fort. Je dirais même impressionnant.

    Je ne renierais jamais l’anime Higurashi pour lequel je nourris un amour céleste à ce jour intact.
    J’ai tout pardonné à Rei, simplement parce que c’était marqué « Higurashi » dans le titre.
    Et pourtant, pas moyen.
    Kira, c’est vraiment, vraiment de la merde.

    Mais sérieusement, comment peut-on se foirer à ce point?
    Impressionnant.

N'hésitez pas à commenter l'article~