Mangas & Animes

Symphogear XV épisode 5 – Can I Play With Madness

Coucou les loulous ! Vous êtes entre cinquante et cent à lire chaque semaine ce petit récap, vous faites partie d’un petit club, mais j’espère que vous prenez plaisir à lire mes petits délires hebdomdaire autour de cette cinquième saison qui est décidement, décidement, décidement phénoménale lalalala. Enfin, devrais-je plutôt dire… death-cidément phénoménale ?

Blague à part, on avait eu un épisode 4 très très bon, avec une avancée encore une fois très rapide de l’intrigue, des retours attendus et un cliff qui nous mettait immédiatement dans un petit état de tension larvée. Rajoutez à ça les previews de l’épisode 5 sorties vendredi, avec la promesse d’un focus sur Miku (le nom de l’épisode, « Kaban no Kakushigoto », partage ainsi le même nom que la face-B du single de Miku à l’époque de G), et j’étais dans un état quasiment d’appréhension avant de lancer cet épisode. Au final, l’épisode… aura su me surprendre. De nombreuses fois. J’ai, je vous avoue, une ou deux petites frustrations, mais dans l’ensemble c’est un épisode qui m’aura presque un peu déprimé car il y contient des scènes qui m’ont mis dans un léger état de tension et de stress. C’est ce qui arrive quand on s’attache trop aux personnages, damn.

Cependant je vais essayer d’être relativement bref et concis aujourd’hui car je suis, je vais pas vous mentir, un peu claqué. Coucher tardif hier, lever très tôt ce matin pour participer à un déménagement toute la matinée, gros repas le midi: je suis dans un petit état mélé d’épuisement et de béatitude, haha. Donc déjà répondons tout de suite à la question hebdomdaire: comment va Tsubasa aujourd’hui ?

Bof
Mouais
Y’a eu mieux
Vraiment pas ouf

Oui bon ça va pas fort. J’ai bien aimé comment malgré l’ambiance assez « fun et rigolote » de la première moitié de l’épisode, Tsubasa y restait très dissonante par rapport au reste du groupe. Quand il s’agit de bully Kirika du regard, elle s’en bat les couilles, elle est déjà ailleurs. Quand Hibiki l’emmène envers faire le karaoké tant promis, elle cache pas son relatif mépris de la proposition. Et quand elle combat enfin, c’est pour rappeler que Millaarc lui a fait un truc et qu’elle est certes toujours autant balèze mais qu’elle fait à elle seule plus de dégats que tous les Alca-Noise peuvent en faire. Ok, ça va pas fort. Mais pourtant dans l’épisode 3 elle disait ça:

Aurait-elle… eu tort ?

… Bizarre….

Blague à part, la bonne surprise de l’épisode vis à vis de Tsubasa c’est sa transfo ! Yay !

Elle semble, comme Chris et Kirika avant, relativement incomplète (il manque la séquence avec le coeur alchimiste au départ) mais dans l’ensemble c’est encore un henshin extrêmement esthétique, dynamique, plaisant, qui comprend bien « l’univers du personnage », avec une myriade de plans iconiques. Que ce soit la pluie d’épée, le tranchant qui invoque les couleurs du japon féodal ou les feuilles qui tombent sur la lame, c’est encore une fois bien beau, bien fort. Puis, mine de rien, je trouve qu’il a une place importante à ce point de l’intrigue: j’y trouve le regard de Tsubasa parfois toujours très.. absent. Ce plan, par exemple:

Je trouve son regard assez froid, assez distant. Elle a l’air plongée dans ses pensées, dans son passé. Bref, Tsubasa malgré tout ça va pas fort. Jusqu’au bout.

C’est l’occasion vite fait de vous proposer mon classement des henshin, en attendant évidemment celui de Miku lol, et il ne va pas vous surprendre: 1/ Hibiki, 2/ Maria, 3/ Shirabe, 4/ Kirika, 5/ Tsubasa et 6/ Chris. Je trouve les cinq premiers très proches en terme de qualité, seul celui de Chris me paraît un peu en déça à cause de son découpage un poil hystérique. Il rest efun, néanmoins !

Bon, donc pour Tsubasa, je l’ai dit, sale épisode. Tout le moment à la fin ou elle part en frénésie à voir 300 Millaarc, et taper très très fort de simples Alca-Noise, il m’a fait peur. Je m’attendais sincèrement à ce qu’au bout de vingt ou trente secondes on nous dévoile que les Millarc qu’elle tranche soit… des êtres humains. J’ai eu cette frayeur. Mais maintenant qu’on comprends bien ce qui touche Tsubasa, inutile de dire qu’elle est vraiment susceptible de voir Millaarc n’importe où, y compris sous la forme de ses alliés. Ca peut mal tourner cette histoire, d’autant qu’on connaît tous sa fierté initiale ce qui, couplé à sa tendance à s’isoler suite aux évenements de l’épisode 2, vont faire que personne au SONG va foutrement comprendre ce qu’il passe pour l’aider.

Très gros stress du coup, presque deçu que ça ne soit « que » des Alca-Noise, mais ai-je vraiment envie qu’elle souffre encore plus ? Bon.

« Je suis la République »

Petite déception aussi, on est retourné à du pur Symphogear G avec le coup du « cliff-maboule très vite désamorcé à l’épisode suivant, de manière logique ok bon. » L’épisode 4 se finissait sur une simili prise d’otage, et on commence l’épisode 5 en comprenant que c’est juste une sorte de perquisition et que des mecs du gouvernement veulent juste faire une enquête, et du coup prennent temporairement la direction du SONG. Déception initiale parce que j’espérais que ça aille beaucoup plus loin mais en même temps ça crée le temps d’un petit quart d’heure un petit jeu d’influence et de politique, où on voit Genjuurou jouer ses cartes de son côté, enquêter sur cette demande d’enquête, se rendre compte avec son frère que papy Fudô est ptet lié à cette intervention musclée, et reprendre la main sur son bateau.

Du coup petit tease puisqu’on introduit des personnages secondaires qui pourraient être importants (la nouvelle « analyste » liée à Hibiki, le moustachu-crevard qui prend la tête du SONG) mais les deux sont hors jeu dès la fin de l’épisode avec à la fois la reprise en main du SONG par Genjuurou (qui a joué au même jeu de la politique que son adversaire mais comme il est Genjuurou il y est meilleur) qui met sans doute out cette analyste qui prend Hibiki comme un outil…

Elle appelle Hibiki par son nom de Gear, si ça c’est pas un move de connard sans coeur

… et puis y’a la toute fin de l’épisode qui va sans doute sonner le glas pour monsieur moustachu. Mais j’en reparle évidemment plus tard parce que le cliff, putain, y’a de quoi dire.

Du coup bon pour revenir au début d’épisode, je le lance en m’imaginant une situation très tendue, où les Gears devront sans doute choisir entre Genjuurou et le « nouveau » SONG, au final cinq minutes plus tard on est parti pour dix minutes de fun entre filles. C’est sympa, rigolo mais un peu déstabilisant !

En même temps, on avait besoin aussi de souffler un peu. En cinq épisodes on a eu réellement que deux moments centrés un peu comique, tout le reste ça allait de l’intense au particulièrement virulent. On avait pu un peu souffler un peu déjà avec l’avant-combat contre Millaarc dans l’épisode 3 avec Kirika et Shirabe donc on peut prendre aussi avec plaisir cette petite partie d’épisode où nos héroïnes retrouvent un peu leur vie quotidienne, avec autant de mélancolie que de fun. Hibiki et Miku dans leur bain qui jouent comme des débiles, moi je vis aussi pour ces genres de moment. On sort de quatre épisodes où le HibiMiku il a été un peu tendu, du coup elles ont le droit de se relâcher, de retrouver leur complicité et Miku elle ré-imite Chris quand elle veut.

« Ca t’apprendra à faire semblant d’être morte et de pas prévenir ta copine qui passe au cimetière chaque jour, biatch »

Et du coup, lol, devinez qui relâche sa garde sur les tensions HibiMiku malgré le fait que ok elles s’amusent dans le bain MAIS ELLES RESTENT QUAND MÊME TRES ELOIGNEES L’UNE DE L’AUTRE COMME DEPUIS TOUTE LA SAISON DEPUIS LA SCENE DE LA GRANDE ROUE ? C’est bibi. Du coup moi je suis là, je m’éclate sur Elfnein qui fait du kara, convaincu qu’il ne peut rien se dérouler d’affreux. Ok Tsubasa fait la gueule mais Elfnein avec sa petite salopette, elle découvre le karaoké et elle est à DEUX CENT POUR CENT.

Protégez ce sourire, protégez ce micro. Regardez elle annonce au micro sa joie de découvrir une nouvelle activité fun et plaisante, c’est à dire chanter des chansons des années 70 !

Qu’est-ce qui pourrait gâch-

LA DISPUTE DE VIEUX COUPLE, ON Y EST. HIBIKI PRIS EN FLAG D’AVOIR UN PEU TROP NIER LES SENTIMENTS DES GENS AUTOUR D’ELLE ET MIKU QUI LÂCHE SES FRUSTRATIONS DE MANIÈRE BRUTALE.

OH BOI.

Le pire c’est que Miku est un peu faux cul, elle reproche à Hibiki de pas lui avoir demandé vraiment son avis sur comment soutenir Tsubasa mais, euh, après inspection de la VAR, les images de l’épisode 4 sont troublantes:

C’est Miku qui avait suggéré d’inviter Tsubasa au karaoké. Et là elle reproche à Hibiki d’avoir invité Tsubasa au karaoké ? Terrible. Mais le pire c’est que c’est exactement le genre de vieux malentendu pourri qui existe au sein d’un vieux couple, où tu reproches juste un truc de manière un peu gratos parce que t’es frustré d’une situation globale et tu cherches le moindre prétexte pour lâcher ce que tu as emmagasiné depuis un petit moment.

Cette courte dispute, du coup, elle m’a un peu fait me lever sur mon siège. A la fois parce que je la trouve soudaine et inattendue (malgré le fait qu’elle a été lourdement teasée à chaque putain d’épisode), mais aussi parce que je trouve que les deux gèrent le coup de manière « crédible »: Hibiki se défend, se défend même pas mal, tandis que Miku va chercher la petite bête avant de se rendre compte qu’elle est partie trop loin et qu’elle veut juste rappeller qu’elle vit depuis toutes ces années avec le fardeau d’avoir causé, à sa façon, les horreurs qui sont arrivées à celle qu’elle aime. J’aime la clarté de notre version française. Parce que le fandom anglophone, lui, il rage parce que la traducteur US il a décidé de la jouer safe. Tenez, voilà un exemple. Même phrase, deux traductions:

Honnêtement j’ai zéro base de japonais, mais j’entends du « daisuki » dans l’histoire et ça me paraîtrait du coup pas déconnant d’utiliser un bon vieux « love. » Après je suis pas un pro, vous me direz si j’ai tort mais bon c’est dommage pour les anglophones :’).

Du coup pendant que je tacle les trads pro américaines qui sont pas souvent au niveau, une pensée aussi pour la pauvre Elfnein qui était juste venue découvrir la notion de fun et qui fini par se décomposer sur place parce qu’elle pense être la cause de la dispute de ses amies…

(« C’est une tradition de s’engueuler entre deux chansons ? C’est ça le fun ? Faut-il que je commence à disputer Tsubasa pour entrer dans le moule ?? »)

Mais bon, dans tous les cas, scène un peu tendue, qui amène aux regrets de Miku, et à une PUTAIN D’INTERRUPTION TELEPHONIQUE qui du coup, va amener Hibiki à ne pas amener de réponse. Sur le moment j’étais « fuck that shit« . Mais après j’ai compris l’aspect dramatique de cette merde, pourquoi ça arrive à ce moment, pourquoi ça arrive avant un combat sachant que combat signifie Hibiki séparée de Miku et que Miku séparée de Hibiki alors qu’il y’a une discussion inachevée signifie ON EST DANS LA MERDE PARCE QU’ELLES FINIRONT SANS DOUTE PAS CETTE DISCUSSION AVANT MINIMUM L’EPISODE DIX OU ONZE.

En vrai si je peux me permettre de sucer encore l’écriture globale de la série je vais le faire parce que je trouve que là, y’a une vraie bonne fluidité au sein des événements de l’épisode, qui créent une transition parfaite entre plusieurs éléments d’intrigue:

  • Le gouvernement japonais prend le SONG, ce qui met les Gears en vacances, et Elfnein également
  • Les Alca-Noises attaquent du coup quand Elfnein est, genre, pour l’une des premières fois de sa vie en dehors des locaux du SONG puisque Fudô et les Noble Red visent Elfnein
  • On rend pas la scène du karaoké « gratuite » pour autant puisque c’est l’occasion de développer Tsubasa ET la relation Miku/Hibiki…
  • Et si ils attaquent la zone du karaoké, c’est pour que Hibiki et Tsubasa agissent immédiatement et laissent Elfnein « sans protection » (puisque pour eux Miku est clairement pas une préoccupation)
  • Elfnein se fait donc choper dans un coin sombre par Millaarc, qui est accompagné de l’inspecteur du gouvernement japonais, montrant que le plan était pas forcément de prendre le contrôle du SONG, mais juste de créer une diversion pour choper Elfnein facilement

Oh, et qu’est-ce qu’on a vu dix minutes plus tôt ?

Il m’a fallu revisionner pour me rappeler qu’est-ce que c’était que ce bâtiment: le PUTAIN DE CHÂTEAU DE TIFFAUGES DE CAROL. Oui, j’ai un souvenir assez flou des derniers épisodes de GX, c’est la faute de Papa Tachibana qui m’a forcé à vider mes neurones mémoriels liés à cette partie là. J’avais aussi zappé qu’on le revoyait dans AXZ, je suis un peu con. Donc ouais, lol, évidemment que Fudô et Noble Red ils vont vouloir que Elfnein y revienne, après tout elle est encore intimement liée à Carol. Sachant que l’arc personnel de Elfnein est lié au fait qu’elle aimerait « retrouver » la Carol encore au fond d’elle, inutile de dire que Fudô va sans doute vouloir que Elfnein réalise son objectif, quitte à la forcer un peu.

L’autre truc que j’aime bien dans la scène finale de l’épisode, c’est que Millaarc a aucune foutue idée de qui est Miku. Pourquoi j’aime bien ? Parce que ça confirme que, effectivement, il n’y a que Elfnein et Genjuurou qui savent pour le pouvoir antidéiste de Miku. Si Miku étant dans le radar de Fudô, Noble Red ferait sans doute gaffe ! Si je veux même réfléchir plus loin, le fait que Millaarc n’a aucune conscience de l’importance que Miku revêt pour Hibiki pourrait aussi dire, par extension, que Fudô et Noble Red ne voient pas grand interêt en Hibiki et ne pourraient donc pas songer à la manipuler via un kidnapping ou une « utilisation » de Miku à ce sujet. Bref, ça éclaircit implicitement ce que les antagonistes savent.

Mais du coup, oui, le cliff.

Je trouve le plan final assez con :’D.

C’est à dire que ces trente dernières secondes elles sont INTENSES. Miku qui PORTE SES COUILLES face à une FUCKING VAMPIRE et compte bien elle aussi protéger les personnes qui lui sont proches, déjà j’étais chaud. Là on a toutes ces infos qui tombent dont je parlais plus tôt (« PUTAIN ILS VISENT ELFNEIN » « PUTAIN ILS S’EN FOUTENT DE MIKU ALORS QUE PUTAIN SI ILS SAVAIENT SON IMPORTANCE ILS DIRAIENT PAS CA ») et qui montent bien la sauce parce que tu sens que pour Miku ça va devenir sale. Vanessa interrompt presque littéralement la scène pour passer un appel masqué à Millaarc, ON ENTEND PAS LE CONTENU DU MESSAGE, Millaarc lance un « sans rancune, hein ? » GROS COUP DE STRESS.

Et puis geyser de sang, lol ok évidemment que Miku elle a rien.

Evidemment que ce geyser de sang ça va être celui de l’inspecteur. Evidemment que le message de Vanessa ça va être révélé dans l’épisode suivant comme un message du genre « on nous demande de tuer le gars pour éviter qu’il balance trop d’infos. » Miku ça va physiquement aller. Peut-être que le message de Vanessa va aussi signaler à Millaarc que Miku est potentiellement utile via son lien avec Hibiki. Après tout normal que Millaarc sache pas forcément, son rôle est clairement « d’exécuter » les ordres. Vanessa, par contre, elle est potentiellement sujette à en savoir plus.

Toujours le même wallpaper ;_;

Théorie: Miku, elle va pas super bien mentalement à cause de la dispute, la scène est intense… et si elle se faisait brainwash avec les yeux de Millaarc comme Tsubasa ? Et si Millaarc déposait en elle les graines de la violence et de la folie ? Juste pour éventuellement fuck up Hibiki ? Et elle pourrait profiter des effets de l’hypnose pour récupérer Elfnein et se barrer. D’une pierre, deux coups non

Donc oui, ce cliff un peu con-con (Symphogear ne cacherait pas hors-champ une attaque grave sur un perso principal) il est évident qu’il est aussi un peu méta, pour qu’on baisse notre garde. Mais si, malgré tout, le pire arrivait quand même mais pas tel qu’on l’envisage ? Bref, le putain d’épisode 6 il va encore une fois être rude à attendre. Comme chaque putain de semaine. C’est la première fois que je mate du Symphogear au rythme hebdo, c’est un ENFER, je regrette tellement l’époque où je matais mes Symphogear au rythme d’un ou deux épisodes par jour sur Crunchyroll.

Après j’aurais été encore plus tendu et sur le cul si ils avaient conclus genre sur un plan moins « sanguinolant », genre tu finis sur un cri de Miku ou sur Millaarc qui s’avance, là limite tu flippes beaucoup plus et ça continue de maintenir toutes les eventualités. J’aurais été en tout cas un peu moins confus après l’épisode parce que ce cliff m’a fallu du temps pour le digérer, partagé entre « mais enfin c’est nul » et « après y’a potentiellement moyen que ça soit un faux piège. » Mais bon !

Après que dire de plus sur l’épisode ? Maria continue d’être très discrète pour le moment malgré sa place centrale dans l’intro de l’opening, mais j’ai mine de rien bien aimé ses apparitions dans l’épisode: à chaque fois pour s’inquiéter de ce qui arrive à Tsubasa et, quand le SONG débarque pour récupérer leurs affaires et leur commandement, Genjuurou ne vient qu’avec son fidèle ninja de compagnie… et Maria. Donc bon, pour l’instant c’est tenu, mais Maria reste quand même présente malgré tout. On peut pas forcément en dire autant des pauvres Chris, Kirika et Shirabe. Ok, Kirika et Shirabe elles sont clairement devenues les ressorts comiques. Mais Chris, la pauvre, ils savent pas forcément quel rôle lui donner jusqu’ici, elle a défoncée le Cercueil dans l’épisode 1 mais depuis elle est très spectatrice des événements sans possibilité de faire quoi que ce soit. Encore une fois, son arc narratif s’étant conclu dans AXZ, c’est compliqué de lui donner à manger et ça serait con de lui faire démarrer un nouvel arc dans la saison finale… Après, si Finé réapparaît, il est évident que là Chris va être capitale mais on verra.

Enfin, j’en ai pas forcément parlé plus tôt mais j’ai apprécié tout le côté politique-bureaucratique de la première moitié. Entre les mecs qui étaient en chien et attendaient la moindre nouvelle arme pour pouvoir prendre contrôle du SONG (« Attendez votre armure Amalgamme là vous l’avez pas déclarée ?? » « On l’a découvert y’a 30 sec- » « Allez hop, vos papiers svp. »), la justification logique que ça apporte sur « pourquoi elles switchent pas immédiatement en mode Amalgamme au moindre souci maintenant » (réponse: le gouvernement l’autorise pas parce que le formulaire est pas bien rempli), les actions que prennent Genjuurou et ce que ça révèle de son passé (il était flic et son surnom d’inspecteur faisait référence à la franchise des Hanzo the Razor, films ultra-violent des années 70) (ce qui est une réf culturellement plus japonaise que Independence Day, yep) et l’avancement de l’intrigue politique côté Kazanari (avec Fudô qui commence à être suspecté par ses deux progénitures, c’est pas plus mal de faire avancer ça de manière « douce ».)

(Notez que j’écris « Amalgamme » parce que je peux pas résister à l’idée de faire le jeu de mot entre « amalgame » et entre le concept de gammes musicales et que j’en suis très fier.)

« … comme prétexte pour faire un jeu de mot ? »

Donc écoutez, pas mal cet épisode 5, même si moins chargé en action que d’habitude. Miku et Hibiki se sont à nouveau mal parlées et elles vont le regretter jusqu’à la fin de la série, Fudô ET Genjuurou jouent leurs pions et commencent à jouer à un jeu d’ampleur, Tsubasa est en grosse position de faiblesse, le rôle d’Elfnein s’éclaircit, l’intrigue de XV commence tranquillement à se lier à celle de GX et, encore une fois, l’intrigue peut prendre énormément de directions différentes…

C’est aussi le côté un peu étrange du matage hebdomadaire: je passe la semaine qui suit et précède chaque épisode à me faire des films, à envisager chaque direction que peut prendre l’intrigue. Des choses commencent à me paraître « peu surprenantes » parce que je les avais envisagées, mais je commence parfois à devoir me battre pour pas être frustré que l’intrigue parte pas dans certaines directions « que j’aurais voulu. » C’est un sentiment que je trouverais dommage d’avoir, du coup j’essaie de faire de mon mieux pour quand même apprécier au maximum la direction que veulent prendre les auteurs. Je pense surtout que parfois je devrais juste me remettre à écrire des fanfics, haha. Dans tous les cas je continuerais quand même à théoriser et envisager tous les futurs possibles, c’est aussi une grande partie du fun !

Kaneko a d’ailleurs signalé dans une interview qu’il visualisait depuis la saison 1 ce que pourrait être une « vraie grande fin » à Symphogear. Mais que c’est que depuis le succès de G qu’il commence vraiment à envisager l’idée de vraiment développer les éléments en direction de cette fin. Donc logique que ça incorpore des éléments de GX et d’AXZ par camions entiers, et les graines posées depuis deux saisons commencent à toute éclore, et c’est assez fifou. Je disais taleur ma frustration de suivre ça « en hebdo », mais c’est aussi très beau de voir tout ça s’épanouir sous les yeux.

Ahlala, c’est cool comme série quand même.

J’ai ADORÉ ce plan dans l’épisode, au fait. Surtout comment la « chanson » de Tsubasa se met à ralentir et partir en couilles pour mieux montrer sa perte pied. Y’a un usage du son qui est foutrement malin ici.

PS: On parle des ruines du château de Tiffauges vous vous souvenez qui est mort dans ce château, à part Carol ? Le Dr Ver. Est-ce qu’on est prêt à un petit caméo potentiel ?

PS 2: Du coup, y’a ptet des restes d’autoscorers dans ce château aussi. CA OUVRE TELLEMENT LE CHAMP DU POSSIBLE.

PS 3:

PS4:

Lol c’est quoi le contexte ça se mange

PS5: J’ai pas parlé du flashback de Vanessa d’ailleurs, ça m’est presque sorti de la tête. C’est du Symphogear quoi, on essaie d’humaniser les antagonistes et on continue à nous rappeller leur destin tragique. Je continue à toujours pas vraiment pardonner Millaarc mais au moins, bon, je comprends les motivations. Je retiendrais surtout deux plans. Le premier c’est que les Illuminatis même en pleine expérience, ils sont toujours avec des purs capuchons:

Et le second c’est ce plan trop trognon:

Je pense que Elsa, sa fonction dans l’équipe c’est pas forcément de taper des culs mais c’est juste d’être une bonne représentante des relations publiques. Elle est trop adorable pour être détestée, et au final on est là, on la regarde et on fait « awwww Noble Red, c’est pas si mal <3. »

PS 6: Allez, j’arrête, mais le prix du coup de gros bâtard de la semaine c’est ça:

Fudô, quelle merde.

(En plus c’est drôle parce que le plan du pied qui écrase le sang résonne encore mieux quand on a le plan final de l’épisode en tête.)

(… attendez une minute…)

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

N'hésitez pas à commenter l'article~