Mangas & Animes,  Youtube

Quels animés regarder cet hiver ?

Deux vidéos en quinze jour, bon bah écoutez, je suis officiellement marié avec Davinci Resolve désormais, on attends juste que la liste d’attente se libère un peu à la mairie de Juvisy-sur-Orge. En tout cas j’espère que vous vous allez bien malgré ce froid et malgré cet arrêt incroyable du gardien argentin à la 124e minute qui nous prive d’une troisième étoile. Écoutez, faut bien que les nouvelles générations revivent la tristesse de la défaite en finale de coupe du monde, ils peuvent pas revivre que 1998, c’est ce que je me dis.

Bon bref, retour au sujet: nouvelle vidéo et, comme prévu, voici la vidéo de présentation des animés de l’hiver 2023 ! On frôle la cinquantaine de séries, j’ai comme d’habitude essayé d’être concis et mon travail a été pas mal facilité par le fait que cette saison, la moitié des animés partagent la même intrigue donc c’est déjà ça comme temps d’économisé. Blague à part, vidéo au ton parfois un peu sarcastique ou négatif parce que vous allez le voir, c’est une saison qui m’inspire pas grand chose. Mais peut-être que j’abuse et que je laisse les ténèbres de mon coeur tout peindre en noir, c’est vous qui décidez !

Dans tous les cas, voici la vidéo et comme d’habitude, c’est suivi par la retranscription de celle-ci par écrit, si vous souhaitez avant tout lire le contenu. Bonne lecture~

Le contenu de la vidéo:

Bonjour à toutes et à tous, ici Amo j’espère que vous allez bien et j’espère que vous avez commencé à vous remettre de la saison d’automne qu’on vient d’avoir ! Pas mal de super séries, pas mal de qualités déboulant dans tous les sens, on a eu les hits attendus – Chainsaw-man et Mob Psycho étaient comme prévu super – mais on a aussi eu de très belles surprises – genre Bocchi the Rock qui a violemment dépassé mes attentes ou le premier épisode de Akiba Maid War qui de nulle part débarque pour aussitôt mériter une place dans un musée genre un musée qui serait dédié au fun le musée du fun un truc comme ça… bref je sais pas pour vous mais j’ai bien mangé pendant tout cet automne et me voilà donc prêt à m’attaquer avec fougue et élan à une toute nouvelle saison d’animé ! La saison d’hiver 2023 ! Qui démarre à partir de ce mois de janvier ! Quasiment une cinquantaine de séries qui vont démarrer leurs diffusions ! Alors, que va t-elle bien pouvoir nous proposer ? Et bah on va voir ça tous ensemble même si attention honnêtement je le dis tout de suite: vous attendez pas à une aussi grosse saison que celle d’automne, vous serez sans doute déçu !

Comme tous les autres récap de saison, on va d’abord s’intéresser aux nouvelles adaptations, ensuite aux animés originaux, avant de conclure sur toutes les suites et les spin-off. Le but du jeu est de vous offrir une vision la plus large possible de cette saison d’animé en vous présentant intrigue, univers mais aussi les staffs et les éléments autour de la série qui peuvent valoir le coup d’être mentionné et présenté. J’espère que ça vous plaira autant que les vidéos précédentes et j’en profite pour saluer tous ceux qui regarderont cette vidéo en mars, avril et même encore plus loin dans le futur car si j’en crois les chiffres des vidéos précédentes vous êtes nombreux à regarder ce genre de vidéo même quand la saison est terminée donc j’espère – aussi – que vous rigolerez bien devant certaines de mes prédictions qui vont être sans doute totalement pétées !

Allez sur ce, j’espère que vous êtes parés et équipés pour l’hiver car direction les animés de cette saison et on commence, comme annoncé, par les nouvelles adaptations !

1/ LES NOUVELLES ADAPTATIONS

Bon bah cet hiver débarque l’animé Nier Automata ! Reprenant le jeu vidéo sensation de Yoko Taro, on va donc y retrouver 2B, 9S et tous les autres androïdes dans cet univers post-apocalyptique très mystérieux et très mystique. C’est un animé sur lequel je me pose pas mal de questions pour être réellement honnête car j’ai joué au jeu et, évidemment, je me demande comment il peut être adapté. Pas pour une question d’intrigue ou d’univers mais juste parce que c’était un jeu qui utilisait et détournait pas mal de codes du jeu vidéo pour raconter son histoire. Vu que Yoko Taro est crédité au script j’imagine – et j’espère surtout – qu’on va avoir un peu de réecriture pour adapter l’esprit de Nier Automata au format animé et que ça sera au staff derrière de faire le taf pour que tout se passe bien…  et là d’un côté je me dis que pas mal de gens talentueux vont être motivés à l’idée de bosser sur du Nier parce que c’est une franchise qui historiquement attire pas mal les bons artistes mais je peux pas m’empêcher de rester un peu sur mes réserves enfin je crois que c’est parce que les animés adaptés de jeu vidéo je suis toujours sur mes réserves vu que j’ai jamais vraiment eu de bonnes expériences avec ça mais bon eh c’est comme ça c’est la vie…

Spy Room

Après Nier on va rester dans le genre très spécifique des animés avec des gens qui portent du noir on va évoquer Spy Room, animé adapté d’un light novel mettant en scène un maître espion chargé de fonder une agence d’espionnage chargée des missions les plus dangereuses, agence qui va être composée de sept jeunes filles inexpérimentées ! En bon amateur de récits d’espionnages je suis évidemment intéressé, d’autant que j’aime bien les designs des personnages, le peu que j’ai pu lire de l’oeuvre originale semble indiquer une série qui mélange pas mal action, comédie et développement des personnages donc à voir quelle direction et quel ton empruntera cet animé sachant que – attention transition très risquée – Spy Room ça devrait être bien différent de The Fire Hunter, adaptation d’une série de romans, qui prend place dans un univers où le feu devient si dangereux pour les hommes que ceux-ci sont pris de combustion spontanée si ils sont trop près des flammes. C’est dans ce charmant contexte qu’on va suivre les aventures de deux héros – Touko et Koshi – qui à priori vont essayer de trouver les origines du mal qui ronge le monde et les humains. Voilà donc pour cette série dont le script et l’adaptation sera dirigée par Mamoru Oshii, oui oui le Mamoru Oshii qui a réalisé les films Patlabor ou bien les films Ghost in the Shell, celui-là. Bon ok ça fait une quinzaine d’années qu’il est clairement plus autant à donf que dans les années 90 mais ça vaut le coup d’être signalé, surtout quand le staff annoncé semble promettre l’intervention de quelques directeurs d’animation extrêmement talentueux….

Passons maintenant à notre seul animé de sport de la saison: Mou Ippon ! Adaptation d’un manga-fleuve qui a déjà 17 volumes de sortis, ça raconte tout simplement l’histoire d’un club féminin de judo au sein d’un lycée japonais ! Le manga en lui-même est plutôt sympa, et offre un traitement assez “réaliste” du judo en plus de bien réussir  le développement de ses personnages, donc à l’anime derrière de bien faire le boulot – le trailer montre quelques jolies séquences mais c’est vrai que malgré tout on est sur la première réalisation de son réalisateur et que c’est produit au sein d’un studio – Bakken – qui est encore naissant donc là aussi difficile d’être certain que ça va partir dans la bonne direction, dans tous les cas je suis content de voir de plus en plus d’animés de sport féminin ! Je veux dire on en avait pas mal dans les années 70 et 80 mais hélàs ça avait beaucoup disparu et ça fait que depuis 3 ou 4 ans qu’on en retrouve vraiment à rythme régulier, j’espère que ça va continuer comme ça !

Kubo Won’t Let Me Be Invisible

Maintenant entrons dans un tunnel d’amour car oui cet hiver c’est un peu l’hiver des animés de romance avec pas mal de nouveautés au sein du genre ! Tout d’abord avec Kubo Won’t Let Me Be Invisible, adaptation d’un manga de plus en plus populaire et qui, comme beaucoup de mangas de romance actuel, parle avant tout d’un duo entre un héros assez peu confiant en lui – au point où son rêve c’est d’être le plus invisible possible – et de l’autre côté une héroïne, la Kubo du titre, qui va tout faire pour l’aider à sortir de cet état d’esprit très négatif. C’est très positif, très mignon, Kubo va être doublé par l’excellente Kana Hanazawa ce qui me remplit déjà de joie, et la série aura le même réalisateur que Rent a Girlfriend ce qui cocasse vu la… différence de ton entre ces deux récits. Si la série soigne son rythme, ça peut être un joli moment hebdomadaire ! Maintenant si les romances entre lycéens c’est pas votre truc, alors peut-être seriez vous plus séduit par The Ice Guy & The Cool Girl, romance entre deux adultes bien engagés dans le sillon de la vie et collègues de taf, sachant que la particularité c’est que le héros est le descendant d’une yukionna, c’est à dire une esprit des glaces du folklore japonais. Du coup il a encore quelques pouvoirs… liés à ça. L’héroïne parviendra t-elle donc à réchauffer son coeur malgré tout ? Certainement ! Le manga sort en france depuis quelques mois et c’est là aussi plutôt sympa !

Autre romance qui déboule, Tomo-chan is a girl ! L’histoire de Tomo, experte de la bagarre, qui veut tout faire pour que son couillon de pote se rende compte que 1/ elle a des sentiments pour lui et que 2/ elle est une fille, damnit. Voilà en tout cas un projet animé super curieux car le manga s’est terminé au Japon y’a au moins 4 ans, et si je peux pas nier que c’était un manga un peu “hypé” sur les réseaux sociaux du monde entier, bon bah cette hype elle a disparue depuis perpet’. Le projet semble être surtout tenu et finance par Crunchyroll, les mecs se sont sans doute dits “wah ça ça marchait bien sur reddit en 2016 faudrait qu’on en finance un animé pour montrer qu’on sait suivre les hypes” et nous voilà du coup en 2023 avec cette série, qui semble déjà dater d’une autre époque, c’est très bizarre…. Donc oui pas ultra emballé par le projet, mais bon y’a Misuzu et elle était rigolote donc ok y’a au moins ça !

Otonari no Tenshi-sama

Plus actuel, peut-être, sera donc l’animé suivant, Otonari no Tenshi-sama ni Itsunomanika dame ningen ni sareteita que je veux juste abréger en Otonari no Tenshi-sama si vous le voulez bien – préparez vous à me voir dire des noms interminables tout le long de la vidéo parce que là ça ne fait que commencer. Bref, ici là aussi romance entre deux lycéens, un mec lambda nommé Amane et une fille très populaire à l’aura angélique nommée Mahiru. Les deux sont voisins, les deux vont se rencontrer lors d’un jour de pluie, et les deux vont développer leurs relations. Une recette et une intrigue très classique, à voir si quelques surprises nous attendent passé ce pitch ! 

Dans un autre style, qui s’annonce très coloré et très animé, débarque aussi ONIMAI, qui raconte l’histoire d’un hikkikomori qui un beau matin se réveille dans un corps féminin, à sa grande surprise mais moins à la surprise de sa soeur, une scientifique un peu folle qui est à l’origine de cette transformation. Objectif: profiter de ce nouveau corps et de ce nouveau genre pour changer de vie et repartir de zéro ! L’aspect technique et visuel semble clairement être la meilleure promesse de cette série – les trailers bougent beaucoup c’est très dynamique et c’est bien parce que clairement ce n’est pas en terme d’écriture que le manga d’origine brille vu que ça reste quand même une comédie pas très très intelligente ! Ce sera cependant la première direction de son réalisateur, Shingo Fuji, un talentueux animateur responsable entre autres des séquences d’action dans Mushoku Tensei – c’est ptet pour ça que ce Onimai a l’air de bien bouger !

Monogatari

Et tant qu’on est là à parler d’action, cet hiver on aura un peu d’exorcisme avec Monogatari ! Rien à voir avec l’autre série Monogatari, oui je sais c’est technique, on est là sur l’adaptation d’un manga sorti en France chez Pika sous le nom de Spirit Seekers, manga qui raconte l’histoire d’un exorciste nommé Hyouma qui est envoyé par sa famille collaborer avec des esprits chargés de traquer et chasser les esprits nocifs aux humains. Le manga est honnête, les trailers ne semblent pas forcément annoncer une adaptation aussi travaillée, j’ai peur que ça fasse un peu cheap après un Jujutsu Kaisen qui est forcément assez proche en terme d’ambiance et de thématique mais eh, écoutez, il tente sa chance c’est déjà bien. 

Passage dans l’Angleterre pour la suite avec The Tale of Outcasts – rien à voir avec la chanson Hey Ya oui je sais c’est vraiment très technique -, autre adaptation d’un manga qui lui prend place dans l’Angleterre victorienne et raconte la rencontre entre une orpheline et un bon gros homme lion bien poilu bien immortel. En gros Ancient Magus Bride mais en un peu plus furry et vous avez le programme de cet animé qui mélangera donc action, magie et amitié, et c’est réalisé par Yasutaka Yamamoto qui est plutôt expert pour les animés avec des chats dedans puis qu’il a aussi réalisé les animés de Nekopara – yep, clairement un pro des félins.

Ayakashi Triangle

Bon bref je divague retour sur les animés de cette saison et écoutez cette saison a une nouvelle adaptation d’un manga du Jump ! L’élu de cet hiver est donc Ayakashi Triangle, adapté d’un manga de Kentaro Yabuki, c’est à dire l’auteur de Black Cat mais surtout le dessinateur des To Love Trouble et To Love Darkness. Pour Ayakashi Triangle on a une histoire de ninjas exorcistes dans le Japon moderne, avec un héros qui se retrouve changé en fille et doit apprendre à gérer ces changements tout en continuant à protéger des esprits maléfiques la ville et sa meilleure amie – Suzu – – qui aimerait bien être plus que sa meilleure amie. Vu son auteur, inutile de vous dire que c’est très vite assez horny ! Mais est-ce que ça va être aussi horny qu’un autre animé de cette saison nommé Inu ni Nattara Suki na Hito ni Hirowareta ? Et bah étrangement y’a peu de chance parce que là on est parti sur une série au pitch INCROYABLE avec un héros qui se retrouve transformé en petit chien, petit chien qui va être adopté par plein de jolies filles qui vont bien… s’occuper de lui. L’occasion donc de se retrouver dans leurs intimités et de bien se rincer l’oeil en plus de bien se faire gratouiller le ventre car mais oui c’est un bon chien mais oui holalala. Bref, un animé qui va rejoindre Chainsaw-man dans le clan des animés parlant de doggo, sur un angle effectivement très… différent.

Changement de décor avec un ptit animé musical qui arrive juste derrière, ça va s’appeller UniteUp, c’est comme souvent inclus dans un large projet transmédia visant à créer une nouvelle grande franchise musicale. Ici la particularité a surtout retenir c’est que ça va être produit par Cloverworks et surtout réalisé par Shinichiro Ushijima dont le précédent travail de réalisateur a été le film… Je veux manger ton pancréas. Grand écart en terme de ton, en somme, et j’espère du coup que tous les membres de UniteUp ont bien passés leur visite médicale avant de s’engager dans le groupe !

Trigun Stampede

Cela étant dit, on va conclure cette section des nouvelles adaptations avec un petit trio d’animés en 3D ! Car presque dix ans après Knights of Sidonia le studio Polygon Pictures retrouve le mangaka Tsutomu Nihei pour une nouvelle adaptation de manga, en l’occurence Kaina of the Great Snow Sea, qui ici raconte un monde où la glace devient omniprésente et où les humains peinent à survivre. C’est dans ce contexte que deux personnages vont se rencontrer… C’est un peu marrant parce que le pitch est semblable à celui de The Fire Hunter – rencontre entre deux personnages dans un monde ultra hostile à l’humanité – mais ici l’angle choisi est le méga froid alors que évidemment Fire Hunter c’est le méga chaud. C’est comme si choisir entre ces deux animés c’était choisir quelle version de Pokémon on achète. En tout cas comme Fire Hunter, Kaina devrait débarquer sur Crunchyroll !

Du côté de Netflix, sortie prévue cet automne de Junji Ito Maniac, compilation comme son nom l’indique de petites histoires du mangaka et maître de l’hooreur Junji Ito.. C’est par la même équipe que le très médiocre Junji Ito Collection sorti y’a quatre ans, pas grand espoir que ça soit mieux donc passons directement à un projet bien plus emballant en l’occurence Trigun Stampede, qui voit le retour de Vash the Stampede dans une toute nouvelle aventure, portée par l’excellent studio Orange qui avec l’Ere des Cristaux et Beastars nous ont montrés qu’ils étaient un peu les leaders de la bonne 3D dans l’animation japonaise. J’aime bien les deux trailers, j’aime bien les nouveaux designs, j’aime bien l’idée que ça devrait être une sorte de remake, de modernisation de l’univers, ça devrait donc être accessible pour tous et toutes, et offrir ainsi une bonne grosse dose de western post-apo bien chouette. Mon seul regret sera l’absence de Tsuneo Imahori à la bande originale – sa bonne grosse guitare et ses super compos c’était une plus grosse force de la série originale, que d’ailleurs j’en profite pour vous recommander, c’est vraiment une très très bonne série !

2/ ISEKAI & FANTASY

Bon alors faut que je vous prévienne on va évoquer beaucoup d’animés dans cette section… J’ose même pas dire le chiffre…

… Y’en a 13…

Ningen Fushin

Un tiers des nouvelles adaptations de cette saison sont de l’isekai ou prennent place dans des univers d’heroic-fantasy, bon voilà. Alors commençons dès maintenant avec Disillusioned Adventurers Will Save the World, l’histoire d’un aventurier expérimenté mais trahi par sa guilde et par sa copine qui du coup part boire dans une taverne et se retrouve à fonder une nouvelle guilde avec d’autres aventuriers, eux aussi trahis par leurs guildes ! Ensemble ils partent donc à l’aventure ensemble ! Et si vous aimez les héros expérimentés et même un peu vieux, vous aurez aussi Handyman Saito in Another World, l’histoire d’un “homme à tout faire” japonais qui se retrouve propulsé dans un monde d’heroic fantasy et va partir à l’aventure avec ses compétence de ouf: bricolage… plomberie… serrurerie… à la base c’est vraiment un manga de gags en une page, à voir comment l’adaptation va travailler ça. Et tant qu’on est dans les isekai de darons, mentionnons aussi Kaiko sareta Ankoku Heishi Senjoudai no Slow na Second Life qui raconte les aventures de Dariel qui en plus d’avoir un nom pas ouf a en plus le malheur d’avoir 30 ans. Viré de l’armée du seigneur démon parce qu’il est plus aussi performant que dans sa jeunesse – je rappelle qu’il a que 30 ans- il va se retrouver à être accueilli dans un village et va mettre sa force au service de celui-ci. Animé produit par la même équipe que pour Isekai Cheat Magician qui n’était pas ouf ouf ouf donc on espère évidemment que ça sera… mieux…

Sinon vous vous souvenez de ce moment bizarre dans le dernier Nintendo Direct où un jeu sur deux c’était du jeu de gestion de ferme ? Bon bah je vous propose qu’on recrée ça dans cette vidéo parce que je m’en vais vous parler de Farming Life in Another World qui est, exactement comme son nom l’indique, l’histoire d’un mec qui meurt et part devenir fermier dans un autre monde. C’est le pitch. C’est assez tranquille, c’est assez pépère, et damn il a l’air de rencontrer plein de filles grâce aux fruits et légumes, c’est à se demander si c’est pas sponsorisé par un ministère de l’agriculture, un truc comme ça. En tout cas, a peu près sûr que Amazon sponsorise en scred l’animé suivant en l’occurence Tondemo Skill de Isekai Hôrô Meshi  – dont le manga est sorti en France sous le nom Hero Skill Achats en ligne, et qui raconte l’histoire d’un japonaise qui se fait invoquer dans un monde d’heroic fantasy avec un pouvoir unique: celui d’avoir quand même accès à des boutiques en ligne de la Terre, et de pouvoir être livré dans ce monde. Cela va surtout lui permettre de bien manger et de trouver l’amitié avec un gros loup géant qui s’apprête à découvrir la joie et le bonheur des nourritures terriennes. Beaucoup d’amitié entre humains et animaux cette saison, ça fait chaud au coeur quelque part !

Donc oui vous l’avez compris avec tous ces animés les isekai c’est devenu un truc qui parle de problèmes de vieux et bon bah du coup voilà le boss final du thème avec Saving Eighty Thousand Gold in Another World for my Retirement, titre qu’on peut traduire par “Pour ma retraite, je dois économiser 80 000 pièces dans un autre monde” car oui finalement l’isekai c’est aussi l’opportunité de parler de ses économies en plus de nous permettre, nous français, de nous préparer mentalement à un monde post-réforme des retraites. Mais globalement c’est un isekai avec une héroïne, héroïne qui a la particularité de pouvoir naviguer à volonté entre monde de fantasy et le Japon, et qui du coup y voit une opportunité de richesse totale bon bah écoutez elle va possèder des thunes elle va être à l’aise financièrement et c’est très bien pour elle j’imagine.

Après pas mal d’héroïnes de fantasy cette saison avec également Sugar Apple Fairy Tale, où là on entre dans de la fantasy plus classique, avec une héroïne qui rêve de devenir maîtresse du sucre – on est dans un monde où la sculpture sur sucre semble être hyper important – et qui va embaucher une fée comme garde du corps sachant qu’ici fée est un terme assez générique et que du coup elle va avoir un très beau garde du corps de qui elle va pas mal se rapprocher. Vous noterez que la chara-designer de l’animé est Haruki Iizuka qui a été chara-designer sur Horimiya, et quand on le sait oui ça paraît évident on dirait vraiment des persos d’Horimiya dans un monde d’heroic-fantasy, c’est assez troublant ! Et pour rester dans l’esprit fantasy et romance, y’aura également Tensei Oujo to Tensai Reijou no Mahou Kakumei – qu’on traduira par la Révolution Magique de la Princesse Réincarnée et de la Jeune Prodige – qui raconte la rencontre entre deux princesses extrêmement douées dans l’étude de la magie, étude qui ne semble pas être particulièrement bien accepté par ses pairs, du coup elles vont devoir fuir ensemble la cour royale pour continuer leurs recherches, fuite à deux qui va évidemment les amener à se rapprocher. Nos héroïnes vont également se retrouver souvent au coeur d’intrigues politiques, que ce soit à cause de leur statut mais aussi des changements qu’elles comptent apporter à la société, donc là aussi à voir ce que cette série va bien pouvoir nous dire !

Tensei Oujo to Tensai

Sachant que pour rester dans les intrigues de cour, on va retrouver les méchantes d’otome game avec un des titres les plus longs de la journée attention hop là boum Tsundere Akuyaku Reijou Liselotte to Jikkyo no Endo-kun to Kaisetsu no Kobayashi-san bref Endo & Kobayashi commentent la vie de Liselotte la tsundere je pense que ça suffira comme trad et grosso merdo on est sur un pitch ou deux lycéens fans de jeux vidéo – Endo & Kobayashi – lancent un jeu de drague ensemble et au milieu de la partie ils se rendent compte qu’ils peuvent parler à la méchante du jeu, Liselotte, qui les entend très bien en retour. Ils vont donc tout faire pour conseiller à distance la pauvre dame, lui permettre de mieux s’exprimer et ainsi lui empêcher un destin funeste. Pitch rigolo, mais qui me rappelle étrangement trop Delphine 1 Ivan 0 pour que je parte totalement confiant et oui j’ai des références comédies françaises qui commencent dangereusement à dater c’est le risque.

 Si vous aimez les récits de réincarnation et les récits de changement de genre et que vous trouvez que jusqu’ici cette saison vous n’aviez pas assez des deux alors mentionnons Reborn to Master the Blade, où un vieux roi est réincarné en une jeune guerrière qui va devoir apprendre bah à se battre et maîtriser l’épée. Le trailer annonce pas mal de bastons, le réalisateur a aussi réalisé Bikini Warriors et voilà je sais pas je voulais juste rappeler l’existence de Bikini Warriors parce que j’ai peur qu’avec Reborn to Master the Blade on soit pas très loin en terme d’esprit…  Dans tous les cas c’est un récit de réincarnation qu’il ne faudra pas confondre avec The Reincarnation of the Strongest Exorcist in Another World qui là raconte l’histoire du plus fort de tous les exorcistes qui meurt, est réincarné dans le corps d’un garçon… qui n’a à priori pas vraiment de pouvoirs magiques. Pourra t-il vivre une vie heureuse sans ses pouvoirs craqués ? Pourra t-il vivre sans l’exorcisme qu’il a appris à maîtriser pendant des décennies ? Sans doute, oui, j’espère pour lui, sinon la série dépasse pas les 2 épisodes et ça serait un peu bête. 

The Iceblade Sorcerer

Enfin tant qu’à évoquer les héros plus forts qu’on le croit, place aussi à The Iceblade Sorcerer Shall Rule the World qui va nous raconter l’histoire de Ray White – ne rigolez pas c’est son nom il a pas pu choisir – qui entre dans une académie de magie, est rejeté de tout le monde parce qu’il est pas noble, réussit quand même à devenir pote avec une de ses camarades et cache un secret puisqu’il est un grand magicien spécialisé dans la glace et en réalité il est trop puissant. Les animés d’académie magique à base de “tout le monde croit qu’il est nul mais en fait il est trop bon” on commence à bien bien connaître la formule, faut voir ce que The Iceblade Sorcerer pourra amener de neuf sur la table mais je crains là aussi que le pauvre Ray White peine vraiment à rester en mémoire. 

Du coup on va conclure ce segment isekai / fantasy avec un dernier représentant, lui adapté d’un univers de jeu vidéo, ça va être The Legend of Heroes – Trails of Cold Steel – Northern War. A priori un spin-off de la franchise Trails – des JRPG super bien mais qui demandent tous au minimum 100h de jeu parce que c’est des méga pavés – et ça va se concentrer spécifiquement sur une période prenant place entre le 2e et le 3e jeu, avec une héroïne chargée de mener une escouade qui aura pour but de récupérer des infos sur un mystérieux “héros impérial.” Les jeux sont biens, Trails c’est une saga méga reconnue pour la qualité de son univers donc les bases sont saines par contre impossible pour moi de savoir à quel point cet animé va exiger une connaissance de l’univers – est-ce que c’est avant tout une série pour les fans ou c’est ouvert aux nouveaux venus ? Je ne sais pas donc je laisse les pros de Trails me parler de ça en commentaires !

3/ ANIMES ORIGINAUX

Buddy Daddies

Pas énormément d’animés originaux cette saison, et les rares annoncés on a peu d’infos sur eux alors ça va aller vite ! Après Akiba Maid War en automne, PA Works embraye donc avec Buddy Daddies, l’histoire de deux assassins qui recoivent comme mission celle de protéger et prendre soin d’une petite fille. Pitch très sympa, mais on a jusqu’ici encore peu d’infos supplémentaires sur l’animé – les trailers sont très courts, par exemple. A la réalisation on retrouvera toutefois Yoshiyuki Asai, qui avait travaillé sur Charlotte ou Fate/Apocrypha, donc je m’attends au moins à des bonnes séquences d’action et des belles couleurs. A voir aussi à quel point la série pourra sortir de l’ombre de Spy X Family parce que là encore une fois des assassins qui se créent une famille…. bon… faudra espérer que l’angle soit différent !

Revenger

Le projet suivant m’intéresse ptet un peu plus, ça va être Revenger qui là aussi part sur une histoire de maître assassin reconverti détective qui va enquêter sur des meurtres ayant eu lieu au sein d’un grand clan samourai. Il va faire la rencontre d’un des seuls survivants et, avec lui, se rendre compte que ces meurtres ont peut-être une origine plus… menaçante… que ce qu’ils imaginaient. Les trailers montrent quelque chose qui a pas mal de gueule d’un point de vue visuel mais ce qui m’intéresse surtout c’est au niveau de l’écriture puisque la série a été à priori intégralement écrite par Gen Urobuchi ! Ecrivain de Madoka Magica, de Fate/Zero, de la première saison de Psycho-Pass… C’est un auteur toujours très intrigant et Revenger marque surtout son retour à un animé où il gère l’intrigue de manière beaucoup plus impliquée, là ou sur des Chaos Dragon ou des Aldnoah Zero il n’était… pas vraiment beaucoup là. Bref, mon attention est captée par ce titre, j’espère que ça va bien tourner !

Technoroid Overmind

Et tant qu’on est sur les séries avec des créateurs qui me parlent, on dit bonjour à Technoroid Overmind, série qui a l’air un peu dingue et où le pitch est encore un peu mystérieux puisque ça parlerait d’idols qui se battraient avec pour objectif celui d’atteindre le haut d’une mystérieuse tour nommée Babel. Ca a l’air un peu fou, peu de choses sont encore dévoilées, mais à l’écriture et à la musique on retrouve Noriyasu Agematsu, créateur d’une autre licence musicale un peu cinglée nommée Symphogear donc écoutez, moi, je suis biaisé, et j’espère secrètement que Technoroid sera autant dans la folie et l’excès, ça me fera du bien !

Giant Beast of Ars

Et enfin, 4e et déjà dernier projet original de cette saison: Ars no Kyojuu, série qui prend place dans un monde où là aussi ça tourne pas rond, peuplé de monstres géants et qui dit monstres géant dit, bien évidemment, chasseur de monstre géant. On va suivre donc un groupe de chasseurs et leurs différentes aventures dans ce monde bien hostile. C’est écrit par Kaiho Norimitsu qui a écrit une série trop chouette et trop mignonne nommée School Live ça racontait le quotidien de jeunes filles dans un lycée c’était TROP MEGA KAWAII donc (prendre une voix d’acteur) JE ME DEMANDE COMMENT IL POURRA GERER UN CHANGEMENT DE STYLE ET PARTIR VERS L’ACTION ET PTET L’HORREUR HOLALA. Le réalisateur de la série va être Akira Oguro qui pour être honnête a peu d’expérience de réalisateur mais est un animateur ultra vétéran, qui faisait déjà de l’animation clé sur Slam Dunk, par exemple. Globalement ça reste difficile de prévoir quoi que ce soit de ce projet mais eh, écoutez, j’ai fait un peu de Monster Hunter dans ma vie donc voir des gros monstres se faire poutrer bon écoutez pourquoi pas !

4/ LES SUITES & SPIN-OFF

Vinland Saga saison 2

Comme d’habitude désormais y’a pas mal de suites cette saison donc on démarre direct avec la saison 2 de Vinland Saga ! On change de studio pour cette seconde saison puisqu’on passe de WIT à MAPPA mais comme c’est toujours la même équipe – le même réal, les mêmes directeurs de l’animation, les mêmes scriptes – inutile de vous dire que ça va sans doute être un changement invisible à l’écran, ce qui me paraît une bonne nouvelle vu à quel point la saison 1 était très très bonne. On y continuera donc à suivre la destinée de multiples personnages dans le monde viking, entre combats épiques, trahisons, jeux de pouvoir et choix difficiles à faire, ma hype est évidemment totale parce que j’ai découvert cette oeuvre avec l’animé et que j’avais vraiment dévoré la saison 1 que j’avais trouvé prodigieuse surtout en terme de personnages – big love pour toi Askelaad, mon connard favori. 

Ensuite, autre saison 2 sans doute très attendue vu le nombre de cosplay que j’ai pu voir à Japan Expo de ça c’est Tokyo Revengers qui revient ! La saison 1 était une adaptation correcte, c’est la même équipe qui revient, ça devrait donc être sur une qualité assez similaire donc en gros si vous avez aimé la saison 1 peu de chances que ça soit particulièrement décevant. Idem pour les fans de Bungou Stray Dogs qui presque 4 ans après la saison précédente seront ravis de retrouver leurs gangs de héros écrivains-détectives qui vont faire plein de bastons dans la ville. Là aussi c’est toujours le studio Bones et c’est toujours le même réal, toujours les mêmes animateurs donc techniquement et visuellement ça devrait rester canon pas d’inquiétudes à avoir !

Tsurune

Autre retour qui fait plaisir, celui de Kyoto Animation qui nous offrira cet hiver une seconde saison à Tsurune. Pas forcément la série la plus connue de Kyoto Animation, elle parle d’un club de kyudo rien à voir avec le jeu de société où faut trouver un coupable le kyudo c’est le tir à l’arc japonais traditionnel, une série qui via le sport se concentrait surtout sur le développement de ses personnages avec, comme d’habitude chez Kyoto Animation, une qualité visuelle époustouflante qui, au vu des trailers, semble être toujours au rendez-vous. Après, bon, c’est Kyoto Animation donc quoi qu’il arrive elle sera là, on peut y’aller les yeux fermés. Enfin pas trop fermés non plus sinon vous verrez pas la qualité visuelle justement… enfin bref… 

Bofuri saison 2 ! Elle est pas venue là pour souffrir alors elle a mis tous ses points en défense, une suite que je suis content de retrouver parce que j’avais apprécié la première saison et j’avais bien aimé son traitement assez fun et assez déconne du monde des MMORPG, avec son héroïne qui pétait constamment le jeu sans faire exprès. J’espère que la saison 2 saura garder cet angle léger et fun, mais à priori vu qu’encore une fois on retrouve une team très similaire à la s1, y’a pas de raisons que ça change sauf si le light novel devient étrangement super dark à un moment. Et tant qu’on est dans les séries Silver Link dont on attendait une suite depuis au moins 2 ans, c’est aussi le retour de The Misfit of Demon King Academy ! Toujours les histoires de ce gars méga pété qui débarque dans une école dédiée à former des rois démoniaques, et brise un peu l’équilibre local parce qu’il est la réincarnation DU roi démoniaque ultime, ce que personne semble vouloir vraiment accepter. C’était une série sympathique, surtout à cause de l’ultra confiance en soi qu’affiche constamment le héros, et là aussi on est sur une suite réalisée par les gars qui ont fait la saison 1 donc pas de surprise non plus à prévoir !

BOFURI saison 2

Et tant qu’à continuer avec les suites de fantasy – y’en a beaucoup aussi -, une mention rapide pour la saison 4 de Danmachi qui reprend cet hiver après une pause de 3 mois, en même temps que la seconde saison de By the grace of the gods, un Isekai dont la première saison était sortie en 2020 et qui est un peu un des fondateurs de l’Isekai “chill”, où le personnage réincarné a juste pour but celui de kiffer sa nouvelle vie après une vie de malheur et de frustrations au sein du Japon moderne. J’espère donc que ça restera chill et cool pour lui dans cette saison 2 ! Sachant que toujours en terme de suite d’isekai, y’aura aussi la suite de The Fruit of Evolution cette saison, la première était pas très très convaincante, donc on espère que ça décollera un peu plus. Oh, et quitte à parler d’animes de fantasy dont l’annonce d’une suite a sans doute été accueilli avec un enthousiasme minimal, y’a une saison 3 de Orphen qui arrive et je trouve ça ouf parce que Orphen on s’en foutait déjà complétement à l’époque de la série originale et même à l’époque ou c’était le seul JRPG dispo sur Playstation 2, et du coup je trouve ça presque admirable qu’ils continuent à produire une série par an depuis 2020 dans l’indifférence générale. Ptet que c’est pour blanchir de l’argent ? Faudrait que je demande à Elise Lucet si elle a des infos.

Mais bon ça je le ferais plus tard car là je vais vite fait évoquer D4DJ All Mix ! Pas de trailer encore disponible du coup j’illustre avec des images de la saison 1 sachant que là aussi ça ne devrait pas être très différent – toujours cette 3D made in studio Sanzigen que je trouve assez fun et assez dynamique, toujours des groupes d’héroïnes apprenties DJ hautes en couleur, bref ça devrait être sympa sachant que niveau comédies on accueillera aussi cet hiver la suite de The Vampires Dies in No Time, série rigolote qui voyait un chasseur de vampire être forcé de former une colocation avec Dracula enfin non pardon Draluc. C’était plutôt sympa et comme encore une fois on s’engage sur une saison 2 composée des mêmes staffs que la saison 1, y’aura là aussi pas de surprise mais ça vous commencez à le comprendre.

Seconde saison sans trop de surprise aussi à priori pour in/spectre qui revient après une saison 1 diffusée y’a 3 ans, et qui là encore va nous raconter différentes enquêtes impliquant nombre d’esprits surnaturels. Comme la saison 1, ça sera toujours porté par son très fun duo de protagonistes – Kotoko elle est trop rigolote jvais pas mentir -, avec sans doute un focus annoncé sur l’arc de la femme des neiges, qui occupait bien deux tomes du manga à lui tout seul, manga que je recommande d’ailleurs pas mal en vrai, il est sorti en France sous le nom de Stranger Case mais il a un style tellement chouette que vraiment hésitez pas à y jeter un oeil. D’ailleurs quitte à parler de manga que je favorise par rapport à l’anime bon y’aura une saison 2 de La voie du tablier qui va débarquer sur Netflix cet hiver et… pfff… ça va être comme la saison 1…. pfff… préférez le drama en live-action….

pfff…

Et pour conclure, allez, je vous ai gardé le meilleur pour la fin non je sais pas en fait mais oui cet hiver y’a aussi la saison 2 de Arrête de me chauffer Nagatoro. Nagatoro va continuer à taquiner son senpai, leur relation va continuer d’avancer lentement, elle va continuer à faire toujours la même tête en permanence, c’est Nagatoro quoi.

5/ CONCLUSION

Mon esprit après avoir fait le tour de cette saison

Bon je pense que ça a commencé à se ressentir sur la fin mais globalement oui c’est pas une saison qui me parle beaucoup ! Beaucoup de trucs assez similaires, peu de projets réellement ambitieux, y’a zéro prises de risque où que ce soit, bref on sent qu’après cette saison d’automne assez véner, tout le monde est un peu paralysé ou parti sur d’autres projets. Après c’est temporaire, la saison de printemps s’annonce déjà comme étant beaucoup plus intéressante mais grosso merdo, en attendant, bon bah moi je vais surtout aller rattraper des animés que j’ai pas vu les saisons précédentes (genre Initial D va bientôt sortir sur Crunchyroll) parce que ouais y’a pas masse de séries que je pense suivre ! Je reste assez intrigué par Revenger, je vais tester Technoroid parce que je ferais tout pour mon gars sûr Noriyasu Agematsu, ptet tenter Spy Room aussi… mais c’est beaucoup de séries que je vais “TESTER” parce que j’ai zéro certitudes dessus et même si j’aime bien les gens qui bossent dessus, y’a des chances pas négligeables aussi que ça soit aussi des navets… La seule certitude que j’ai, en vrai, c’est Vinland Saga saison 2, là y’a zéro chances que ça soit décevant, mais le reste bon y’a très peu de projets qui me donnent confiance, même le Nier Automata je le sens pas de ouf, mais je sais pas si c’est une réalité objective où si c’est juste dû au fait que je suis péniblement déprimé…

Donc oui clairement petite saison mais c’est mon impression personnelle, j’espère que vous vous avez pu trouver des projets et des animés qui vous intéressent, après tout cette vidéo se base sur des infos partielles et pour déterminer si un animé est bon ou pas bah on ne peut le savoir que quand il sortira donc j’espère pas mal de bonnes surprises y compris dans les 3 milliards d’isekai qui déboulent ça d’ailleurs ça m’a surpris je pensais pas que y’en aurait autant cette saison je pensais le genre un peu stagnant mais là y’en a des tonnes, et clairement ils ont toutes des intrigues un peu similaires. Je vous avoue que même en étant pas quelqu’un de particulièrement saoulé par ce genre, là vraiment ça m’a paru too much et ça témoigne un peu de cette absence totale de prise de risque qui touche l’industrie de l’animation japonaise… après je veux bien pointer les animés du doigt, c’est la popculture mondiale en général qui manque pas mal de folie en ce moment… Après je dis ça mais j’aime bien le pitch de la meuf qui veut se faire des thunes dans un monde de fantasy mais c’est parce que j’aime l’argent donc clairement c’est fait pour me parler ! 

Sur ce, bah on se retrouve sans doute le mois prochain pour mon bilan animé de 2022 et on se retrouve très certainement à la fin mars pour le récap des sorties du printemps 2023, elle devrait être vener parce que je vais sans doute parler de Oshi no Ko pendant 55 minutes…. allez promis je ferais un effort pour être concis ! Sur ce, bah écoutez, merci encore à vous de votre visionnage, prenez soin de vous, des bonnes fêtes si vous matez cette vidéo lisez cet article la semaine de sa sortie et des gros bisouuuus !

Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

Un commentaire

  • Doa

    Cette saison y a rien qui m’enthousiasme non plus à part Vinland Saga 2. Heureusement, y a Blue Lock, To Your Eternity et MHA qui continuent à être diffusés donc mes soirées seront pas vides pour autant. Et comme tu dis c’est l’occasion de rattraper d’anciens animés. Bonnes fêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :