Jeu Vidéo

[Néant Sept #26] Le classement des jeux Sonic, triés par le meilleur morceau de chaque OST (Partie 2)

Oh ? C’est vous ? Bienvenue. Mettez vous à l’aise. Vous avez apprécié la première partie de ce classement travaillé et pertinent qui vise à désigner les meilleures chansons de l’univers musical de Sonic le Hérisson, un jeu à la fois ? Bien. Car voici la seconde partie et là on va s’écouter que de la grosse qualité, vous vous en doutez !

Je récapitule le concept: j’ai pris chaque jeu Sonic, sur chaque jeu j’ai choisi ce que je considère être la meilleure chanson de l’OST et j’ai classé ce « best of » dans un top 50 tout à fait chaleureux. Je rappelle juste quelques règles secondaires:

  • Je n’ai pas pris en compte les OST de certains jeux « multi-licences », genre je n’ai pas comptabilisé ici les OST des jeux Sonic & Sega Racing ou bien des jeux Mario & Sonic aux jeux olympiques. Souvent parce que ces jeux en question ont peu d’OST « originales » et ça aurait été bizarre, par exemple, de débarquer au milieu du top et de mettre Sonic & Sega All-Stars Racing en 8e place parce que dedans y’a le thème de Shenmue et que c’est le meilleur titre du jeu.
  • Il se peut que j’ai oublié quelques spin-off ou jeux dont j’ai tout simplement pas pu trouver l’OST. Genre des jeux Game Gear vraiment paumés ou des jeux mobiles ultra-précis. Dans mes souvenirs déçus, par exemple je crois pas avoir trouvé les OST des Sonic sortis sur Neo Geo Pocket, par exemple.

Donc voilà un peu pour le programme. On avait conclu l’autre jour avec du Sonic and the Seven Rings à la 26e place, jusqu’où va t-on aller maintenant ? C’est parti !


25/ Boss (Sonic Advance 2)

C’est bien Sonic tu sais compter

Les thèmes de boss sont souvent chers à mon coeur – j’ai une passion infinie pour le thème de Robotnik dans Sonic 2, par exemple – mais étrangement ce n’est que rarement le meilleur thème d’un jeu. Il faut donc attendre la 25e place de ce top et le retour surprise d’un Sonic Advance – en l’occurence le second – pour avoir un petit thème guerrier et riche en pression. Composé par Yutaka Minobe et/ou Tatsuyuki Maeda, ce thème de boss pose une ambiance un peu aérienne, assez adaptée à un jeu qui va vous demander de chasser les boss. Ca donne un thème de boss avec une personnalité claire, définie, et pas dépourvu de charme.

(Vous étiez tout de même à deux doigts d’avoir Hot Crater dans ce top avec ses boumboum incessants.)


24/ All Hail Shadow (Sonic 2006)

Platinum Family Hits, bien évidemment

On triche un peu ici ! Sonic 2006 possède une excellente BO mais qui est pas forcément toujours très passionnante à écouter en dehors du jeu car elle se révèle surtout atmosphérique. J’aurais pu faire un choix « facile » et vous parler de Crisis City qui fout la pression bien comme il faut mais comme je préfère jouer la carte de l’honnêteté, bah oui, ma chanson favorite de l’OST est la reprise par Crush40 du thème de Shadow ! Thème qui se trouvait à la base dans Shadow the Hedgehog mais le traitement qu’en fait Crush 40 est suffisamment réussi et efficace pour qu’il se retrouve ici.

Ce que j’aime bien dans la plupart des pistes rock-vocales qui débarquent dans l’univers de Sonic à partir de Adventure c’est leur « pureté. » Les paroles vont directement à l’essentiel, pas de métaphores, pas de subtilité. Genre le thème de Shadow les paroles du refrain c’est quoi ?  » All hail Shadow // Heroes rise again // Obliterating everything // That’s not your friend // Nothing can stop you now // No ghost to bring you down // When there’s nothing left to lose // You win. » On dirait de la comédie musicale quand un personnage est introduit. C’est juste bourrin. Et au fond je trouve ça en quelques sorte rafraîchissant mais, surtout, fun. Alors rajoutez à ça le style de Crush 40 qui lui aussi est débilement fun et vous avez une chanson qui fonctionne beaucoup trop bien, devenant automatiquement votre plaisir coupable favori.

Sachant qu’on dit ça mais que c’est aussi dans ce jeu que y’a His World, le titre de nu metal le plus nu metalleux n’ayant jamais nu metallisé. Blink 182 en a presque des frissons la nuit.


23/ Haunted Ship – Act 1 & 2 (Sonic Rush Adventure)

Fait pas le malin Sonic y’a un robot pirate derrière toi

J’étais passé à côté des Advance donc inutile de vous dire que quand Sonic débarque sur DS je change pas forcément de direction ! Donc me voilà en 2020 à découvrir les OST des Sonic Rush et à constater que, effectivement, on se fout de la gueule de personne. Pour ce second jeu Sonic Rush, on se retrouve donc avec Mariko Nanba aux manettes de la majorité des titres et Mariko Nanba c’est quelqu’un qui a pas mal bossé sur… Space Channel 5. Donc autant vous dire que l’influence pop elle est présente sur une partie non négligeable de la bande originale.

Et donc mon choix va se porter sur ce fantastique mix de Haunted Ship où ça part dans toutes les directions mais à chaque fois on est bien accueilli: petite ligne de basse qui déchire, backup vocals qui semblent invoquer un monstre chthulien avec style, des mélodies simples et entêtantes, des percus déchaînés… On est pas mal, c’est généreux, bien présenté, je donne un 8 pour ce dîner presque parfait.


22/ Panic Puppet Zone – Act 2 (Sonic 3D Blast ~ Saturn)

Un air de déjà vu… j’ai déjà vu cet endroit plus tôt… en haut de la colline…

On avait évoqué la setlist Megadrive de Sonic 3D Blast dans le précédent article, temps d’évoquer la bande originale Saturn composée par monsieur Richard Jacques ! On avait parlé de lui pour les Sonic Boom avec un peu de dédain, en mode « il peut faire tellement mieux. » Bah oui regardez ce qu’il pond quand il est un chouia inspiré ! La bande originale de Sonic 3D Blast Saturn c’est cette sorte d’électro chill qui fera très bien en fond dans n’importe quel bar posé… ou hopital un peu foufou. Mais pourtant comme ça reste Sonic, bah chaque chanson cache derrière sa douceur et son mystère un aspect un peu speed, qui te gueule « VAS Y VITE, SONIC » à chaque instant.

Mon choix se porte donc sur Panic Puppet Zone Act 2 qui trouve parfaitement cet équilibre entre une ambiance atmosphérique, presque onirique, et les boumboum de la pression. Ca marche impec, merci Richard Jacques, tu as presque sauvé un des pires jeux de la franchise. Ca ne sera étrangement pas la première fois !


21/ Toxic Caves (Sonic Spinball)

SONIC TU FONCES DANS LA LAVE, IDIOT

25 ans plus tard, je ne sais toujours pas si Sonic Spinball est un bon ou mauvais jeu. Etrange spin-off qui voit Sonic devenir une boule de flipper (en hommage à Corynne Charby) afin de vaincre le terrible Eggman enfermé dans une base secrète ultra-vener, le jeu ne dure que quatre niveaux mais se rattrape en étant d’une difficulté réelle et en te foutant les décors les plus dégueulasses, crades et parfois même flippants que la franchise peut offrir. Les bruits d’agonie du robot Eggman-araignée qui sert de boss au premier niveau hantent peut-être certaines de mes nuits.

A la musique ? Un trio de compositeurs, dans lequel on retrouve le joyeux Howard Drossin, qui va s’occuper du thème du premier niveau, sans doute le plus réussi, le plus marquant et le plus emblématique. Sans doute aussi l’une des seules chansons que vous avez entendu du jeu si vous y avez joué quand vous étiez gamin, on va pas se mentir. Avec ses sonorités électriques ainsi que sa mélodie simple et efficace, le titre pose une ambiance adaptée à ces égouts qui servent de premier niveau. Et puis cette petite guitare électrique 16bit, hum, toujours l’assurance d’un excellent moment Megadrive.


20/ Haunted Castle: Lap Music (Team Sonic Racing)

Les fantômes de Sonic, Tails et Knuckles surveillent de loin la course… RIP…

Sorti il y’a un an et demi (ce qui paraît aujourd’hui une éternité), Team Sonic Racing virait l’aspect « Sega » des très bons jeux de course Sonic par Sumo Digital pour à la place insérer des Wisp partout, pour le plaisir d’une minorité de personnes appartenant à une niche extrêmement spécifique.

La bande originale du jeu est globalement honnête mais elle a le bon goût de faire participer Tee Lopes, de Sonic Mania, et ce pour quelques titres, dont ce Haunted Castle qui le voit en plus collaborer avec un certain Jun Senoue, ce qui est pas trop mal pour avoir l’assurance de passer une bonne soirée. On a donc un thème qui trouve très vite le bon beat et est accompagné par la bonne guitare. On est pas mal, on est posé, on est dans la maison hantée aglagla ça fait peur.


19/ Team Chaotix (Sonic Heroes)

Pas encore des fantômes à ce point

Ah mais ne serait-ce pas l’heure de mon incroyable plaisir coupable ? Je déteste terriblement Sonic Heroes mais qu’est-ce que je surkiffe à donf le thème de la Team Chaotix ! Nos trois heureux détectives, une dream team composé d’un alligator, d’un caméléon et d’une abeille, qui offrent les moments les plus intéressants / différents / inventifs du jeu et offre une ambiance un peu plus décontractée à l’accoutumée.

Et pour accompagné ça ? Un thème qui sent bon le générique de cartoon des années 90, mais avec une pointe rock n’roll assumée puisque le titre est le fruit d’une collaboration entre nos amis de Crush 40 et le musicien Gunnar Nelson qui n’a rien à voir avec le combattant MMA du même nom mais est un artiste californien connu avec son frère pour un méga one-hit wonder de la fin des années 80. On a donc un truc catchy, fun, entêtant, emballant et qui est toujours injustement absent des banques de données de Karaoké Mugen :'(. Alors allez Come along for the ride, car the truth can run but not hide ♪.


18/ Theme of Rocky Ridge (Sonic Free Riders)

REQUIERT LE SENSEUR KINECT EH OUI

YIIIHAAAA LA COUNTRY.

Sonic Free Riders c’est une idée ambitieuse: celle de proposer un jeu Sonic jouable sur Kinect. Spoiler: ça tourne mal.

Mais bon, comme vous l’avez compris, c’est pas parce que le jeu est pas ouf ouf que les compositeurs se tournent les pouces – ils vont préférer faire tourner les platines ! Et Sonic Free Riders continue d’être béni par les bonnes fées de la musique made in SEGA avec toujours Jun Senoue, Tomonori Sawada, Richard Jacques et, pour ce thème de Rocky Ridge, un certain Koji Sakurai qui n’a rien à voir avec l’autre Sakurai – celui qui ne dort plus depuis 2018 – mais qui est surtout un compositeur connu pour son taf sur les Arc the Lad et sur l’anime Gravitation (on lui doit donc sans doute l’excellentissime Shining Collection.) Sonic Free Riders est donc son seul taf dans l’univers Sonic, il n’y signe que quatre thèmes mais, damn, quels thèmes !

J’aurais pu donc signaler Magma Drift, par exemple, mais rien à faire, c’est bel et bien le Theme of Rocky Ridge qui est clairement son magnum opus. Débile à souhait mais en même temps extrêmement groovy, mélangeant avec talent le son country cliché, des « yeah yeah yeah », des « pom pom pom » et une guitare électrique made in Senoue. Si vous bougez pas votre petit popotin en écoutant ce titre, pensez à aller voir le médecin le plus vite possible car il se peut que vous n’ayez plus de goût et que le COVID vous guette.


17/ Aquarium Park ~ Act 1 (Sonic Colors)

Sonic le poing en avant, prêt à pénétrer

Le premier jeu Sonic à faire dire aux gens « putain les gars je vous jure celui-ci il est vraiment bien » depuis ce qui semblait être alors une sorte de grande éternité, Sonic Colors possédait en plus le bon goût faramineux d’afficher à sa bande originale une pléthore de grands noms – Jun Senoue, Fumie Kumatani, Naofumi Hataya, Kenichi Tokoi – le tout sous la houlette d’un music producer qui commençait alors à prendre son envol, prêt à marquer toute la décennie Sonic qui allait suivre de son talent et de son empreinte, c’est à dire Tomoya Ohtani.

La bande originale est donc d’une constance et d’une régularité incroyable, enchaînant les excellents titres comme moi je m’enchaîne les Délichoc quand j’ouvre un paquet. Difficile d’en sélectionner un en particulier mais il le faut pour ce top et j’ai donc choisi de mettre Aquarium Park dans l’arène. Un thème étrangement « doux » – presque chill par moment – pour ce qu’on imagine de Sonic mais qui possède une personnalité éclatante, posée par un piano incroyable, qui semble s’envoler en permanence sans jamais pourtant nous abandonner au sol. Et quand le « refrain » explose, aucune agressivité, on est porté, accompagné. C’est joli, rafraîchissant, calme et pourtant un peu addictif. Pure drogue douce. Comme le chocolat de mes Délichoc.


16/ Fading World ~ Imperial Tower (Sonic Forces)

Wah le perso vert moche m’a presque fait oublier que y’a TROIS Sonic sur cette jaquette

Et hop revoilà Tomoya Ohtani ! Sonic Forces m’a un peu effrayé lors de sa sortie, j’ai toujours aucune envie d’y toucher et même la bande originale m’avait vraiment déçue quand je matais des gens y jouer. Mais faut dire que ce que j’en avais écouté c’était les remix et reprises peu inspirées de niveaux mythiques de l’ère Megadrive ! Le jeu possède des thèmes originaux bien plus intéressants et, surtout, brille vraiment sur UN titre qui est le thème Fading World, qui accompagne le joueur lors d’un des niveaux finaux.

La piste possède la très sympathique particularité d’être chantée, et c’est donc les douces voix de Madeleine Wood et du rappeur B-BANDJ qui vont nous accompagner dans un niveau où tout s’effondre autour de nous. Et ce sentiment de « conclusion », d’effondrement général, la musique semble nous le transmettre à la perfection, on est dans du boumboum presque mélancolique. De la crème, et une des rares bonnes surprises de Sonic Forces, le jeu où l’on passe plus de temps à y créer son OC qu’à y prendre du plaisir à le joueur. Devrait-on renommer le jeu en Sonic fOCes du coup ?


15/ Open Your Heart (Sonic Adventure)

Sonic tu vas te casser le dos à force de prendre des postures bizarres

Je voulais essayer de choisir un titre plus « original » pour Sonic Adventure mais lol, non, le titre Open Your Heart, qui nous a dévoilé Crush 40, est sans doute le meilleur titre du jeu, et on ne devrait pas être surpris que vingt ans plus tard il soit encore siffloté chez les Sonic-fans les plus acharnés.

Après que dire que je n’ai pas déjà dit sur All Hail Shadow ? C’est ce plaisir « simple » made in Crush 40: les compos sont simples, les paroles très premier degré, mais y’a une sorte de sincérité qui s’en dégage. C’est le genre de thème qui a contribué à faire passer Sonic de figure « enfantine » à figure « adolescente », pour le meilleur comme pour le pire.


14/ Molten Mine (Sonic and the Black Knight)

Sonic si tu changes 4 lettres ça fait Saber…. :thinking:

Voilà un des chefs d’oeuvres de Jun Senoue, et c’est presque surprenant de le retrouver dans un jeu aussi « mineur » que Sonic and the Black Knight. Second épisode exclusif à la Wii et le dernier à posséder un gameplay très particulier et ultra linéaire, Sonic and the Black Knight a une bande originale loin d’être dégueulasse mais qui brille au firmament le temps d’un titre, ce sublime Molten Mine qui vient illustrer… un niveau… nommé Molten Mine.

Au délà de la composition par Jun Senoue, ce qui défonce vraiment dans ce Molten Mine c’est, vous l’aurez immédiatement remarqué, cette guitare sauvage et incroyable qu’on doit ni plus ni moins qu’à Tommy Tallarico ! Aujourd’hui connu comme le cerveau et le musicien « le plus connu » des Video Game Live, Tommy Tallarico est sans doute un des compositeurs américains les plus emblématiques de la période 8/16bit, entre autres pour son taf sur les Earthworm Jim, Terminator sur Sega CD ou même Cool Spot. Excelent compositeur, mais aussi très bon musicien, qui vient injecter avec son jeu un vrai sentiment épique à ce Molten Mine. Un titre ahurissant, extrêmement riche, où les guitares s’éclatent, une sorte de petit plaisir que se sont fait Senoue et Tallarico et il est difficile d’écouter ce titre sans avoir la banane. Pfiou, quelle réussite.


13/ Bridge Zone (Sonic the Hedgehog ~ Master System)

Sonic au milieu de l’or, anticipant sa carrière

Yuzo Koshiro est un des plus grands compositeurs de l’ère 8 et 16bits, c’est une sorte de fait établi et seulement une poignée de noms ultra vener du genre Nobuo Uematsu ou Yoko Shimomura peuvent lui faire vraiment concurrence dans cette revendication. Le compositeur génial de la BO des Streets of Rage ou de Shinobi aura donc fait un détour par la licence Sonic mais c’est sur un des jeux les moins « connus » de la franchise – l’adaptation Master System du premier Sonic, tout simplement. Et alors on va pas se mentir: c’est une super BO et clairement une des meilleures de toute la Master System.

Tout ça débouche donc sur ce titre, Bridge Zone, une merveille de son 8-bit ultra minimaliste mais qui possède déjà une péche, une énergie, une personnalité forte et claire que peu de jeux de la même période peuvent se targuer d’avoir. C’est feel good, rempli de joie, étrangement enjoué pour ce qui est le second niveau du jeu. Mais en même temps est-ce que ça colle pas aux couleurs éclatantes et pleine de vie qui faisaient la particularité de Sonic à l’époque ? Eh !


12/ Desert Ruins ~ Zone 1 (Sonic Lost World)

Sonic fait la capoiera devant les « Deadly Six »

Allez, quitte à aller dans les sons orientaux ultra-clichés, autant le faire avec méga talent ! Encore une fois, voilà donc Tomoya Ohtani qui comme d’habitude se fout que Sonic Lost World ne soit pas un jeu très intéressant et est surtout concentré à produire tuerie sur tuerie, comme le bon boucher du son qu’il est. Dans ce Desert Ruins vous avez tout ce qu’il faut pour me plaindre: une fanfare de trompettes endiablées qui veulent qu’on danse la salsa du démon, des percussions qui s’enjaillent, des petites guitares qui ramènent l’apéro à ta soirée… Bref, on est entre de bonnes mains. Pas forcément le titre le plus subtil de Ohtani mais clairement un des plus efficaces.


11/ Supporting Me…. (Sonic Adventure 2)

Ca pose tranquille

A deux doigts de citer City Escape mais prenez donc un peu du thème d’un des derniers boss de Sonic Adventure 2 ! Extrêmement lourd, assez peu joyeux à écouter, c’est un thème qui suinte la pression et vu à quel degré de précision vous allez devoir faire un spin dash sur ce côté de lézard géant, cette musique va clairement pas vous aider à vous sentir bien.

Y’a pas mal de choses à kiffer là dedans mais je vous avoue que cette voix désespérante en fond qui chante de manière saturée des mots inaudibles est sans doute étrangement mon aspect favori de la chanson, continuant d’amener un aspect un peu désespéré à ce combat et à ce titre. Rajoutez donc à cela le rappeur à deux doigts de finir dans l’OST de Persona 3, l’habituelle guitare de Senoue et ces notes lancinantes et vous avez le banger le plus stressant de la liste.


10/ Chemical Plant Zone (Sonic 2)

Eggman Géant devrait plutôt essayer d’agripper Sonic plutôt que le 2 géant…

Sonic 2 est le premier jeu vidéo que j’ai jamais eu et déjà gamin les thèmes je les GUEULAIS en jouant. J’étais insupportable. Comment mes parents ont tenus ? Je suis du coup presque un peu déçu de mettre ce que je considère être le meilleur titre de Sonic 2 qu’en dixième position mais en même temps… j’ai méga galéré à choisir quel titre est le meilleur du jeu ! J’adore Chemical Plant, qui m’a sans doute drillé le cerveau quand j’avais six ans parce que jamais j’avais entendu un truc aussi ouf de ma vie, mais le thème de Emerald Hill, de Casino Night, de Aquatic Ruin, de Mystic Cave ou même les thèmes liés aux boss sont encore aujourd’hui plus que jamais gravés dans ma mémoire auditive. Et je vous parle même pas du Special Stage !

Donc bref OST excellente et constante, et ce Chemical Plant est tout ce qu’on aime quand on parle de musique Megadrive: des sonorités très electriques, un Masato Nakamura qui s’éclate et offre le meilleur combo possible de synthétiseur énervé et de percussion sèches comme le bois, et ça fait une mélodie qui ne viendra certainement pas vous aider à vous sortir des profondeurs de l’eau visqueuse dans laquelle vous êtes parti faire un tour.


9/ Wrapped in Black (Sonic Rush)

Sonic nous dit de regarder le ciel et prépare son poing pour nous attaquer par surprise: quel fin stratège !

Beaucoup de bien a été dit de l’OST de Sonic Rush Adventure au début de cet article (ce qui paraît aujourd’hui une éternité) mais attention voilà la bande originale du premier Sonic Rush qui arrive avec un atout bien unique: elle est composée par putain de Hideki Naganuma. Monsieur Jet Set Radio débarque avec ses platines, ses vocalistes, son style électro-urbano-hip-hop et vient tout défoncer au passage. Ca donne une OST unique, un peu vener et qui brille quand vient le moment de faire péter le thème Wrapped in Black qui offre à Hideki Nagamuma la possibilité de faire mumuser avec des putains de violons. C’est comme quand t’enlèves le bandeau à Kenpachi dans Bleach: sa puissance devient incalculable.


8/ Scrap Brain Zone (Sonic the Hedgehog)

« The Most Famous Hedgehog » – La boîte japonaise du jeu a pas peur de FLEX mais en même temps sait que y’a pas beaucoup de concurrence

Si l’OST du premier Sonic est dans son ensemble moins bien que l’OST de Sonic 2, c’est là que le concept de ce top débarque pour signaler que eh, une des meilleurs compositions de toute l’histoire de Masato Nakamura (monsieur Dreams Come True) est dans le premier Sonic et c’est pas forcément le très-réussi-mais-un-peu-trop-entendu thème de Green Hill mais bien le thème d’un des derniers niveaux du jeu, l’extrêmement agressif thème de Scrap Brain.

Un thème ultra guerrier: la guitare t’agresse dès le démarrage mais se fait accompagner très vite par une ribambelle de percussions qui sont là pour te dire que les pièges de Scrap Brain vont te démonter comme les Huns ont démontés l’Europe de l’Est y’a un millénaire et quelques. C’est un titre qui ne se repose jamais, qui est sans cesse dans la mise sous pression de son auditeur mais possède paradoxalement une mélodie très addictive, un peu entêtante. Donc ok, il nous prend la tête mais on l’aime ce corniaud-là.


7/ Palmtree Panic ~ Bad Future (Sonic CD)

Ca fait du basketball avec une gemme, au calme

En parlant de thèmes ULTRA AGRESSIFS, pourquoi pas parler de celui-là ?

Sonic CD j’imagine à peine l’orgasme que ça a du être chez les compositeurs SEGA de l’époque. Des tonnes de zikos ultra talentueux a qui tu donnes la possibilité de faire des compos de qualité CD ? Je pense qu’ils ont du lâcher une décennie de frustrations et passer des mois à faire que se lâcher. Et comme en plus Sonic CD est clairement un des jeux les plus bizarres de la franchise (en tout cas de la franchise canon) (on ne parlera donc pas de Dreams) (ni du mod effrayant ou Metal Sonic te tue si t’es trop lent), il est facile de penser que la liberté créative devait être à son maximum.

Du coup, l’OST elle défonce sa race. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, chaque niveau débarque accompagné de trois chansons, avec une variation radicale selon que vous arrivez dans le « bon futur », le « meh futur » ou le « bad futur » du niveau.

Donc voilà par exemple quand on a un premier niveau de Sonic on s’attend à un thème de base très joyeux. Et il l’est ! Mais ce premier niveau a besoin d’un thème en mode « bad future » alors qu’est-ce qu’on va avoir ? Bah des voix digitalisées qui suintent le satanisme et, surtout, des instruments d’une agressivité sans nom. La batterie et le synthé de Palmtree Panic Bad Future on a l’impression qu’ils sont prêts à tout pour te voler ton goûter à la sortie des cours. Et vous savez c’est quoi le mieux ? L’intégration des « ouaaais » de la version originale mais dans un contexte BEAUCOUP MOINS apaisé. Ils sont censés nous rassurer ces « ouaaaais » mais dans Palmtree Panic Bad Future on a l’impression qu’ils sont en train de se faire massacrer ou, pire, que c’est des voix d’enfants de dystopie fascistes, d’enfants heureux de partir à la mort. Et si la voix grave et effrayante qu’on entend après c’était eux ? Défigurés, détruits ? Brrrr. Sonic CD t’es un cauchemar mais je t’adore.

PS: Je me rends compte que maintenant que j’aurais aussi pu classer un titre de la bande originale américaine du jeu. Cela se serait sans doute joué entre Sonic Boom (forcément) ou bien l’excellent thème américain de la version good future de Stardust Speedway qui part dans des délires de rock classique expérimental du début des années 80 que j’aime pas mal du tout. J’aurais sans doute classé ça autour de la 15e place, j’imagine.


6/ Ice Cap ~ Act 2 (Sonic 3)

Regardez Knuckles, il veut avoir l’air impressionné et en colère mais il est juste trop petit et trop mignon

Notez que ici on est sur un blog de puristes: on sépare l’OST de Sonic 3 de celle de Sonic & Knuckles.

Sonic 3 est donc à la source d’une des toujours plus incroyables rumeurs de l’histoire qui est que Michael Jackson aurait bossé dessus. C’est pas forcément si improbable car, comme vous le savez sans doute déjà, on retrouve à la compo des gens qui ont justement bossés avec monsieur Beat It. Reste que, étrangement, la BO de Sonic 3 ne me plaît pas énormément ! Toujours eu énormément de mal à accrocher à la majorité des titres, et je trouve même qu’un niveau comme Launch Base a la musique la moins bonne de la trilogie « originale » Megadrive. Ce qui est un peu étrange vu les talents qui sont, justement, sur cette BO.

Heureusement, tel un phare dans la nuit, on a les super thèmes de Boss mais, surtout, on a le thème de Ice Cap. Clairement le thème le plus mémorable du jeu et il faut dire que c’est bien aidé par le fait que Brad Buxer, membre de l’équipe qui a travaillé sur ce jeu, a juste fait « nique cette merde » et a clairement réutilisé un des titres de son ancien groupe de new wave à lui, les The Jetzons. Le mec avait pas anticipé Internet et le fait que quinze ans plus tard les gens auraient retrouvés ce titre et l’aurait partagé en boucle, oups.

Cas de flemme mis à part, bah oui, la mélodie est efficace et, surtout, le thème parvient à trouver un équilibre inédit: mêler le glacial avec le groovy. Quel est donc ce miracle ?


5/ Can You Feel The Sunshine ? (Sonic R)

Tails en train d’essayer de regarder où sont les rageux

Richard Jacques c’est terrible parce que si on prend le top 5 des pires jeux Sonic il a du composer l’OST pour, genre, 3 ou 4 d’entre eux. Y’a pas plus « mauvais signe » que savoir qu’il est sur l’OST. Mais en même temps il tape tellement de bonnes compos qu’on lui pardonne de foutre la poisse sur des projets.

BREF ! Sonic R ! Un des pires jeux de la Saturn ! Un des pires jeux de l’histoire de Sonic ! Un jeu de course inmaniable ou on doit courir jusqu’à l’arrivée ! C’est moche, injouable, y’a trois niveaux et demi qui se battent en duel parce que le contenu est en plus rachitique mais putain qu’est-ce que la musique défonce ! Chaque niveau a son propre thème, ils sont tous des hits de discothèque qui se sont retrouvés par mégarde dans un jeu vidéo, Richard Jacques a loupé la possibilité de se faire encore plus de thunes !

On aurait pu évidemment citer Super Sonic Racing ou bien le plus méconnu mais tout aussi bonnard Take me Back in Time mais c’est bien l’excellentissime Can You Feel the Sunshine qu’on va classer ici. Richard Jacques s’accompagne donc de la chanteuse TJ Davis – surtout connue pour avoir menée un groupe de reprises d’Abba nommé Björn Again ce qui est sans doute le truc le plus drôle et véritable que j’ai jamais écrit sur ce blog – pour offrir un pur hit, un titre rempli d’ondes positives, mené par un refrain éclatant. Est-ce qu’on sent le lever du soleil ? Grave, ouais, il est là dans nos têtes. C’est du pur concentré de fun et un des plus beaux joyaux offerts par Sonic. Merci Sonic.


4/ Death Egg Zone (Sonic Generations)

Zut j’ai pas de blague à faire

Est-ce que mettre Sonic Generations dans ce classement c’est pas un peu de la triche ? Le titre se veut une lettre d’amour et un anniversaire incroyable à Sonic, et en plus de proposer un gameplay réellement fun offre évidemment une bande originale incroyable, qui reprend tous les titres les plus connus de la franchise pour les faire réarranger par tous les musiciens de SEGA qui ont du talent (c’est à dire 100% des musiciens de chez SEGA.) Donc, ouais, titres excellents réarrangés par musiciens excellents = top 5.

Et donc me voilà à reparler une nouvelle fois d’un titre ULTRA GUERRIER avec cette reprise ultra-rock du thème du boss final de Sonic 2. Déjà un mes thèmes favoris du jeu original, le thème devient dans Sonic Generations une symphonie à la destruction, une ode épique au nombrilisme incroyable d’un méchant qui se crée un mécha géant à l’effigie de lui-même. Les tambours guerriers partent donc pour une marche vers la mort et la désolation, auquel se rajoute à intervalles régulières de nouveaux instruments pour offrir au final un thème incroyablement adapté à un boss final.

C’est un thème excellentissime, un des meilleurs thèmes de boss jamais composés, et un thème que je me suis aussi gâché en l’ayant comme sonnerie de portable pendant deux ou trois ans. Inutile de vous dire que quand je l’entends maintenant j’ai peur que ça soit mon ancien patron qui m’appelle pour m’engueuler par téléphone parce que je sais pas encore quelle merde j’ai du faire. Fuck les premiers boulots.


3/ Flying Battery ~ Act 1 (Sonic & Knuckles)

« THE WARS OF HIS HEART ARE MUCH LIKE THE SUN. »

Le top 10 est très belliqueux je me rends compte ! Heureusement que y’a eu Can You Feel the Sunshine pour apaiser tout ça. Mené par une team sonore un poil différente de celle de Sonic 3, la bande originale de Sonic & Knuckles va surtout voir apparaître deux noms très intéressants: un alors « nouveau » Jun Senoue mais aussi surtout le fantastique Howard Drossin qui, après Sonic & Knuckles, ira composer la BO tabassante de Comix Zone avant de partir vers le cinéma où il bossera, entre autres, sur Inside Man et BlacKKKlansmen. Ca va !

On ne sait pas forcément très bien qui a composé quoi sur Sonic & Knuckles, la théorie veut que Howard Drossin ait fait la majorité des niveaux tandis que Senoue a fait les bonus, mais dans tous les cas, toute la bande originale tabasse et même le titre le moins « intéressant » de cette BO (le thème des niveaux bonus) serait top 15 facilement. J’aurais pu vous dire que ça a été un déchirement de choisir le meilleur thème de Sonic & Knuckles parce que entre Lava Reef, Sandopolis, Sky Sanctuary ou le boss final y’a de quoi méga kiffer mais en fait non je suis un méga fan du thème de Flying Battery donc inutile de vous dire que j’ai choisi Flying Battery immédiatement. J’ai juste hésité longtemps sur quel acte choisir. Au final ça sera l’act 1 qui est un poil moins vener mais pas moins efficace !

Car ouais, Flying Battery ça a été une claque quand j’étais môme: je sortais de Mushroom Hill et derrière, paf, la guitare électrique ultra vener de Flying Battery. Cette mélodie rapide, soutenue par des percussions une nouvelle fois extrêmement soutenues. C’est un thème parfaitement métalique, parfaitement militaire, mais avec encore une fois une mélodie envolée, haute, entêtante. Tout est parfaitement adapté pour cette forteresse volante. Intense, racé, quel plaisir.


2/ Lights, Camera, Action! ~ Studiopolis Act 1 (Sonic Mania)

Ils ont l’air si heureux….

MAIS. QUELLE. TUERIE. QUE. CE. TRUC.

Tout est une affaire d’intro maîtrisée: ça monte comme un manège, le CD semble un peu rayé, l’attention est captée et là y’a une voix qui débarque et vient poser ces trois mots: « Lights. Camera. Action. » Et à partir de là le groove il ne se termine absolument JAMAIS.

Toute la bande originale de Sonic Mania est là aussi une réussite, menée par un Tee Lopes qui s’est bien entraîné à faire des remixs qui défonçaient sur les Internet et était donc déjà prêt avant même de vraiment commencer. Ca aurait été du coup non seulement de la triche de sortir un de ses excellents remixs de niveaux originaux (j’adore son taf sur Lava Reef et Oil Ocean, par exemple) (sans oublier, évidemment, son remix fabuleux de Flying Battery) mais en plus un peu inutile parce que l’OST de Sonic Mania est, dans son ensemble, complétement écrasée par le thème de Studiopolis. Pas étonnant que ça soit ce niveau ET cette musique qui ont été utilisés pour dévoiler le jeu en 2016 parce que dès ce moment là tu savais exactement que le jeu était dans de bonnes mains ou que, au moins, la note d’intention était comprise.

Et en même temps comment ne pas être écrasé par ce titre ? Par cette intro, par ces trompettes, par ce piano complétement cinglé, ces coupures, ce groove, ce beat ? C’est un pur joyau, une extravagance de sons, de couleurs. Ca en fait trop, tout le temps, mais ça réussit tout ce que ça entreprends: c’est du pur Hollywood musical pur jus. Et quelque part on en pleure de joie car ce titre c’est l’aboutissement de 25 ans de musiques Sonic, rien de moins.


1/ Rooftop Run ~ Day (Sonic Unleashed)

Mais où est le grand méchant loup ♪ ?

J’étais complétement passé à côté de Unleashed car ces histoires de Sonic loup-garou c’était clairement trop loin dans le furry pour que je sois parfaitement à l’aise avec tout ça. Du coup imaginez moi quand je lance le niveau Rooftop Run dans Sonic Generations et que alors que le niveau n’a pas encore fini totalement de charger débarque l’intro du thème du niveau.

Putain de Rooftop Run.

Encore une fois c’est Tomoya Ohtani et pour moi Rooftop Run c’est juste le titre qui encapsule le plus « l’esprit » Sonic. Tu me demandes d’illustrer le personnage en UNE chanson, c’est celle-ci que je choisi. C’est un thème rapide, qui part toujours en avant, qui démarre sur un sacré élan et ne se stoppe jamais. Mais non seulement il ne se stoppe jamais mais en plus plus ça continue plus ça s’enrichit: des violons, des guitares supplémentaires, le tout sur une mélodie une nouvelle fois simple mais qui va directement à l’essentiel et au fond du coeur. Et puis quand à la moitié de la chanson soudainement le tempo change c’est juste pour respirer quelques instants avec un solo endiablé et une reprise du rythme rapide initial.

Rooftop Run est une réussite totale, un des thèmes les plus forts jamais entendus dans un jeu de plate-forme et une ode (volontaire ? involontaire ?) à ce qu’est Sonic. C’est le genre de thème où même quand t’es dégouté de voir ce que Sega produit avec le perso bah tu réecoutes et tu te dis que non, c’est possible, y’a un truc qui accroche. Ah, j’adore ce titre, et en plus c’est très clairement le meilleur titre jamais remixé avec Space Jam de Charles Barkley, et ça mes amis c’est le petit bonus qui fait toute la différence.

Et voilà pour ce top 50, merci de votre attention ! J’espère que ces choix vous auront plu, ça n’a vraiment pas été simple de choisir comme vous aurez pu y penser ! Donc allez, maintenant plus qu’à attendre le jeu anniversaire des 30 ans de la franchise et surtout son OST…

(Mais j’aimerais tellement un Generations 2…)

PS: Le fanart utilisé pour la bannière de cet article est un Sonic dessiné par Spacecolonie !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *