Chronique AMV n°AO: Concours Japan Expo AMV France

Chronique AMV n°AO: Concours Japan Expo AMV France

Allez, ce soir je dis non à la procrastination. Rapide bilan personnel du concours international d’AMV France, avec présentation de mon top 3 personnel et du vainqueur. Pourquoi ce concours en particulier ? Parce qu’il est bien chaque année. C’est là qu’en 2008 j’avais découvert le support en me baladant un peu par hasard, en découvrant des trucs comme Sfrizzomania ou des auteurs comme Nostromo. C’est l’assurance de passer une heure et quart à regarder des bons trucs même si cette année encore j’ai été poissard: le samedi je me suis planté dans l’heure et je suis arrivé une heure en retard (alors que le stand Thalie était juste à coté, c’est à dire que j’ai genre zéro excuses) et le dimanche je devais assurer une activité, ce qui m’a fait paumer une demi-heure. Enfin j’ai pu voir les résultats, à défaut de pouvoir voter.

Enfin de base c’est surtout l’occasion de voir les clippeurs français les plus cools à l’oeuvre vu que, finalement, malgré la présence du mot « international », les amv makers étrangers sont de moins en moins présents au fil du temps. Eh, faut dire que par rapport à l’Akross (par exemple), c’est difficile de lutter.

Allez, c’est parti. Donc on va commencer par mon préféré, direct:

 

Soul Recovery

 


Soul Recovery

Auteur: Okill
Musique: Imagine Dragons – Radioactive
Anime utilisé: La Mélancolie de Suzumiya Haruhi, la Disparition de Suzumiya Haruhi
Place finale: 2e

Télécharger

Dire que la Disparition de Suzumiya Haruhi inspire les amv-makers est un euphémisme. Depuis sa sortie en Blu Ray début 2011, nombreux sont les personnes s’étant essayées à l’exercice d’utiliser l’anime et sa technique somptueuse pour produire nombre d’AMV de qualité variées. Après 2 ans de surexploitation, on commence même, finalement, à en avoir assez marre. Un peu comme Cinq Centimètres par Seconde ou même la saga des Monogatari. Trop vu, trop utilisé. Donc utiliser du Haruhi devient risqué. Le bon coté c’est que du coup nos exigences augmentent et que par conséquent on sait immédiatement quand un clip est bon.

Soul Recovery est mon premier incontestable de ce concours. Il y’a beaucoup de choses à complimenter mais je tiens vraiment à signaler l’excellent montage, qui brille par sa discrétion. L’auteur a évité de faire son poseur, de cumuler les effets inutiles qui vielleront mal. Il a évidemment rajouté plein de choses, s’est amusé à faire des intégrations, à tripatouiller la colométrie, à insérer des éléments d’autres séries comme les papillons d’Umineko. Mais au final ça reste un montage clair et limpide, qui raconte une histoire qu’on comprend dès la première vision.

Je parlais dans la chronique AMV précédente de She’s Just Oblivious. Un AMV qui fêtait ses 7 ans et qui avait réussi à ne pas prendre une ride grâce à la simplicité de son montage. Il est probable que Soul Recovery soit l’équivalent « sérieux » d’un She’s Just Oblivious plus « fun. » Et utiliser du Imagine Dragons est une bonne chose, en général. Bref, mon coup de coeur, et quelques frissons lors de la diffusion sur place.

LoveStruck

LoveStruck

Auteur: Satsumayu
Musique: Sunrise Avenue – Fairytale gone bad
Anime: Bakemonogatari, Nisemonogatari, Nekomonogatari etc
Place finale: 8e

Télécharger

On a trop de Monogatari. C’est un fait. En fait on a en général trop de SHAFT. Le studio et sa signature visuelle unique inspire les clippeurs et c’est chouette, mais là encore on a un dangereux risque d’overdose. Mais comme avec Haruhi, notre niveau d’exigence nous permet du coup d’identifier rapidement ce qui sort du lot. Et LoveStruck sort excellement bien du lot. Je suis d’ailleurs, avec le recul, finalement très surpris de sa « petite » 8e place, qui me paraît immérité parce qu’il… n’y a pas grand chose à reprocher à ce clip. En fait il fait tout excellemment bien.

Prenant donc comme base le triangle amoureux entre Araragi, Tsubasa et Hitagi, l’auteur nous conte donc une histoire à sa manière, en s’affranchissant du canon de la série pour créer la sienne. Un montage impeccable: pas une image en trop, tout à un sens et tout défile dans une fluidité admirable. Pire, il se permet même de donner des nouveaux sens à pas mal de scènes de la série, comme si de rien n’était. Et quand la musique démarre vraiment (au bout d’une minute vingt), on est emporté dans un vrai océan d’émotions. J’utilise des phrases clichées et bateaux mais pas grave, faites avec. Contrairement à l’AMV suivant qui m’avait méga mis la patate mais qui m’a lassé très vite, cet AMV m’avait pas forcément initialement convaincu, puis a grandi en moi au fil des visions. Un excellent boulot.

 

Te Gusta Me!?

 


Te Gusta Me?

Auteur: Hayden
Musique utilisée: Shakaponk – Te Gusta Me
Anime: Soredemo Machi Wa Mawaitteru
Place finale: 4e

Télécharger

Gros kiff sur place. Bon on va pas se mentir, là on a un AMV de gros poseur. Hayden sait utiliser son logiciel de montage et connaît les arcanes des effets et n’hésite pas à s’en servir, pour tout et pour rien. La performance technique est en général irréprochable et pas mal de sueur a l’air d’avoir coulée, ce qui se voit. Maintenant cet AMV est très fun à regarder mais hélàs possède un gros défaut: un gros ventre mou au milieu. Tout le passage d’une vingtaine de secondes avec du ping pong grosso merdo. Ou là on sent que le clippeur sait pas quoi mettre, qu’il a pas le temps de trop y penser et qu du coup il met un truc pour meubler mais que même lui est pas convaincu. Dommage parce que ça ruine considérablement le plaisir de cet AMV qui non seulement utilise une série originale (même si là encore c’est du SHAFT) mais en plus utilise aussi du Shakaponk ce qui est cool (ce groupe avait été utilisé l’an dernier pour le très cool High Correction.)

Enfin ruiner est un bien grand mot.

Mais j’aime bien exagérer, vous le savez.

Rock N’Rollaz


RoCk’NRollaZ

Auteurs: Creed & Dn@
Musique utilisée: Dj Shmolli – Rock of Ages
Anime: Pleins
Place finale: Premier

Télécharger

Eeeet le premier. Tout sur le papier donne un truc que je devrais automatiquement kiffer: Creed et Dn@ au montage (le premier a gagné l’an dernier avec une utilisation géniale d’un mix de Madeon, le second a gagné il y’a deux ans avec un AMV Full Metal Alchemist bien bonnard), un medley rock classique et une utilisation de plein d’animes de manière originale. Ca ne peut pas être mauvais, non ?

Et bah je suis pas emballé. Mais alors pas du tout.

Déjà le medley utilisé est… une grosse merde. Et ça déjà ça commence mal et c’est très surprenant venant de deux personnes qui ont utilisées du Madeon et du Sixx AM par le passé et qui ont donc du goût. Mais sérieusement, la musique est molle et donne finalement juste l’impression de caser de la manière la plus fainéante possible tous les titres les plus populaires de l’histoire du rock mais aussi les plus insupportables car beaucoup trop entendus… I Love Rock N’Roll (ugh), We Will Rock You (méga ugh) ou bien Let There Be Rock (super ugh)… urgh en fait le mec s’est juste contenté mixer des titres avec « rock » dedans en rajoutant des basses parce que fuck you why not je suis un DJ je rajoute des basses et des trucs dans le genre je suis un artiste. Les seuls bons moments c’est l’intro sur Sympathy of the Devil et le court moment Riders of the Storm qui est bien géré. Mais à part ça il m’est difficile d’apprécier ce medley quand même bien torché. Et je préviens: si j’entends encore une fois le riff de Can’t Stop des Red Hot, je tue un chaton parce que fu. 

Du coup mon appréciation du clip devient compliqué puisque je dois me forcer à subir la diarhée auditive qui l’accompagne. Il est évident qu’il y’a un travail technique de fou derrière ça et que c’est le fruit d’un nombre incalculable d’heures de travail. Ca c’est évident. Mais nom de dieu ça passe très mal visuellement aussi. Il y’a une impression de trop. Trop de choses en même temps, trop d’animes casés. Tout va trop vite sans que ça se justifie particulièrement et, surtout, on passe BEAUCOUP TROP SOUVENT du coq à l’âne. Les styles des deux auteurs ne semble pas coller ensemble. Les transitions entre chaque passage ne sont pas souvent justifiés. Y’a des filtres à la con qui ne servent juste à rien et rendent juste ce qui se passe illisible (pourquoi ce filtre orange/sépia à la con, finalement ?)

En fait ce que je reprocherais au clip c’est son irrégularité: il y’a des passages magiques qui collent vraiment bien, qui sont vraiment funs, qui sont vraiment bons (le passage sur Riders of the Storm, les vingt dernières secondes, le premier I Love Rock N’Roll) mais y’en a d’autres qui ont juste pas de sens, qui sont juste des cumulations de plein de trucs à l’écran sans sens ni interêt. Y’a des trucs qui se justifient pas, mis à part peut-être pour essayer de filer une dure / de mouiller le sous-vêtement de ceux et celles qui matent des AMV juste pour l’aspect technique ?

Donc voilà je suis déçu. Pas que le clip soit VRAIMENT inintéressant. En fait je suis le premier à reconnaître qu’il mérite sa première place parce que le travail fait derrière est incontestable et qu’il arrive à avoir le bon « esprit. » Mais je suis finalement deçu parce que le duo Creed/Dn@ m’apparaît potentiellement meilleur que ça. Là ça donne juste un AMV qui est excellent mais qui essaie trop fort d’être au dessus et qui finalement oublie d’être un peu simple. Et finalement il se brûle un peu les ailes. Je m’exprime mal mais c’est parce que je suis triste. Et que j’ai tellement pleuré de déception que mes yeux sont troubles et que mon nez fait couler de la morve comme la pluie lors d’un orage d’été. Peut-être faut-il lui reprocher d’être prétentieux, quelque chose comme ça ? Hum, non quand même pas, ça me paraît trop sévère…

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

N'hésitez pas à commenter l'article~