[Néant Sept #1] Top 7 des catcheurs aux gimmicks les plus bizarres

[Néant Sept #1] Top 7 des catcheurs aux gimmicks les plus bizarres

J’aime bien faire des tops. Et j’aime bien en lire aussi. C’est souvent une manière assez sympa de présenter des opinions avec une bonne petite dose de mauvaise foi, en plus d’attirer le lecteur avec un classement rempli de suspens et de polémique. Par exemple, les top 11 étaient mes vidéos préférées du Nostalgia Critic et j’avoue que quand jeuxvideo.com fait des top à la con super nazes je suis dans les premiers à me ruer dessus pour le lire. C’est toujours sympa.Même si ça apporte rien, c’est divertissant. Bref, lecture popcorn.

Donc voilà, j’avais envie de le faire depuis un petit paquet de temps et je me lance enfin: une série d’articles hebdomadaires, publiés tous les dimanches, qui prendront la forme de top 7. Sur des sujets divers et variés, en format écrit, parfois objectifs, parfois subjectifs, parfois abordables à tous, parfois réservés à une niche. Ca s’appelle Néant Sept parce que j’ai pas d’idées plus terribles. On va voir combien de temps ça dure mais j’ai pour objectif personnel de tenir au moins un an. Rassurez-vous, vous avez pu voir par le passé que quand je me donne un objectif, je le tiens. Donc voilà, ça abordera une tonne de sujets différents, que ça soit le jeu vidéo, le manga, l’animation japonaise, le catch, le cinéma, la cuisine, la politique… Bref, ça sera assez varié.

Et pour premier thème, je choisis donc de me lancer dans le monde du catch en vous présentant mon top 7 des catcheurs aux gimmicks les plus bizarres. C’est quoi une « gimmick » ? C’est le terme employé pour décrire la « spécificité » du catcheur. Par exemple si un catcheur arrive déguisé en ouvrier et se présente comme un ouvrier ayant travaillé toute sa vie, c’est sa gimmick: celle d’un ouvrier méritant.

Donc là on va voir les sept gimmicks que je trouve les plus zarbies. Pas forcément des mauvaises gimmicks. Juste des gimmicks… assez spéciales.

MENTIONS HONORABLES

The Hurricane: Un super-héros !
Gangrel / The Brood: Un vampire !
Irwin R.Schyster: Un inspecteur des impôts !
The Godfather: Un pimp !

 

7 – KIZARNY

Le forain un peu zarbi.

On est début 2009 à Smackdown et après un mois de promos bizarroïdes débarque KIZARNY. Alors Kizarny on nous le présente comme un pur produit de forains, qui parle dans une langue bizarre qu’il a inventée lui-même et est juste Jack Sparrow un peu paumé, masacara inclus. Vous pouviez pas savoir comment j’étais emballé par l’idée parce que ça changeait un peu… du bordel habituel. C’était une époque assez terrible pour un catch dominé par le trio Orton/Triple H/John Cena et ou les catcheurs se distinguaient au final très peu les uns des autres, et du coup avoir une figure aussi excentrique attisait pas mal la curiosité !

Mais au final on le verra très peu. Il remportera sans problèmes son premier match contre MVP et est reçu très positivement par le public… pour mieux disparaître les semaines suivantes. On le reverra dans un match ici, une battle royale là… et puis plus rien jusqu’a ce qu’on apprenne son renvoi. Ok, zarb. Mais ce brave forain un peu bizarre reste au fond de mon coeur et a su me marquer avec ses quelques maigres apparitions donc, ok. Une place d’honneur dans ce top. Passons maintenant au sérieux.

6 – VAL VENIS

La star du porno

Nom de dieu sa vidéo d’entrée est à mourir de rire.

Donc voilà, Val Venis. Il se présentait comme une star du porno, débarquait en serviette (à une époque la légende voulait qu’il ne porte rien dessous, ce qui est heureusement pas le cas dans la majorité de sa carrière), se permettait un taux aussi abusé de phrases à double sens et était plus largement assez subversif et couchait avec les femmes des autres catcheurs (pour de faux, hein.) La gimmick remportera son petit succés et il deviendra du coup assez acclamé pendant la majorité de sa carrière à la WWE. Tant et si bien qu’au final on oubliera totalement que ce type était un catcheur fort honorable pour juste se souvenir qu’il était « ce mec a moitié a poil, là. »

 

5 – RIGHT TO CENSOR

Dans ta gueule Familles de France.

En parlant de Val Venis, il n’a pas toujours été une star du porno ! En 2000, il rejoint avec Steven Richards, Bill Buchanan, Ivory et the Godfather le groupe Right to Censor… qui est une pure parodie du PTC, le Parents Television Council, un peu l’équivalent américain de Familles de France ! Habillés dans un uniforme impeccable et habitués à dénoncer tout ce qui était immoral et inconvenant dans le petit monde de la WWF, ils en prenaient surtout plein la gueule… et ils avaient la musique d’entrée la plus insupportable du monde ! Une putain de sirène en boucle juste désagréable à en crever. Du coup rien d’étonnant à ce qu’ils soient détestés par tout le monde…

4 – KERWIN WHITE

Le faux blanc

Ah, le racisme, toujours un thème super agréable à aborder, même dans le monde du catch. Donc imaginez Chavo Guerrero Jr. Neveu du champion du monde Eddie Guerrero, fils de Chavo Guerrero Sr qui est un multi champion mexicain à la réputation monstrueuse. Il arrive à la WWE, il gagne quelques titres poids légers comme un bon mexicain voltigeur, tout se passe bien et soudainement, paf, le drame, il se ramène un jour avec un changement de nom, un maquillage pour paraître plus blanc de peau, se ramène sur du simili Sinatra en musique d’entrée avec un petit caddie de golf et le parfait déguisement du bon petit bourgeois bien propre sur lui. A la base ce personnage était une petite vengeance de Vince McMahon qui s’en prenait plein la gueule de ses voisins bourgeois richissimes qui l’envoyaient se faire paître parce qu’il avait gagné sa vie grâce au vilain catch tout crétin. Et du coup pendant un an on a eu KERWIN WHITE. Soit un latino déguisé en blanc et essayant de se faire passer pour un blanc heureux de lui. C’était super bizarre. Heureusement, Chavo est redevenu normal et a pu acquérir la gloire ultime, c’est à dire devenir champion du monde ECW et se faire défoncer en 8 secondes par Kane à Wrestlemania.

3 – PAUL BURCHILL

Je ne suis pas Jack Sparrow. Jack Sparrow est copyrighté.

Je parlais plus tôt de Kizarny qui était ultra Jack Sparrow dans l’esprit mais Paul Burchill oh putain ouais on voit quelle est l’inspiration principale. Paul Burchill était donc un catcheur anglais plutôt sympathique mais assez peu charismatique, jusqu’au jour ou il décide qu’il est un pirate et qu’il doit donc se conduire comme un pirate. Enfin pas comme n’importe quel pirate non plus – il aurait été un vrai pirate, il aurait violé, tué et dépecé toutes les personnes qu’il aurait vaincu, et ça n’aurait pas laissé beaucoup d’employés à la WWE -, surtout comme Jack Sparrow en fait. Donc du coup, voilà, il entre sur des thèmes de pirate, en se suspendant avec une corde comme un vrai pirate, il crie hiyayo comme un vrai pirate et il est sexuellement ambigu comme Jack Sparrow. Ca l’a rendu ultra populaire, il était pendant deux mois LA star du show et bam tout a stoppé subitement parce que Vince McMahon trouvait la gimmick stupide et incapable de fonctionner. Ah, bon, tant pis alors.

Du coup Paul Burchill est parti vers une autre gimmick, une certaine de fonctionner: une gimmick de relation incestueuse avec sa « soeur. » La WWE sait ou trouver le portefeuille des fans d’animation japonaise, c’est sûr.

2 – GOLDUST

Goldust

GOLDUST.
Donc là on parlait avec Paul Burchill d’un exemple de catcheur qui a totalement pompé un film mais là on a l’exemple inverse: Goldmember du film éponyme de la saga Austin Powers doit pas avoir une inspiration bien éloignée de ce personnage BIEN CINGLÉ. Et qui a réussi l’exploit de durer une quinzaine d’année dans la WWE ce qui est totalement respectable. Joué par Dustin Rhodes – fils du mythique Dusty Rhodes et frère du contemporain Cody Rhodes – ce personnage a déjà la spécificité d’être recouvert de peinture dorée et de porter une perruque blonde qu’il enlève avant de combattre. Ca c’est déjà super chelou. Mais ce qui rendait le personnage unique c’était qu’il était… ultra sexué. Il ne se gênait pas en phrases à double sens sur à peu près tout le monde (femme, homme, animaux), combattait de manière parfois super tactile et avait toute une aura de malaise tout autour de lui. Le personnage fonctionne à mort, gagne de plus en plus en interêt et popularité, remporte même un ou deux titres… avant de se faire à moitié annuler la face. Dès lors le personnage gardera sa peinture dorée, son caractère un peu autiste mais sera beaucoup moins lourd sur l’aspect malaise, ce qui sera très dommage ! Il a tout de même une des entrées les plus classes du monde. Et c’est déjà cool.

1 – GLACIER

Wtf Sub-Zero

Il se passe quoi quand un perso de Mortal Kombat arrive quasiment tel-quel à la WCW ? Glacier. Le personnage misait tout sur son entrée, avec de la fausse neige, des super effets, un maquillage et un costume de fou. C’est dommage qu’il a duré qu’un mois, HAHA. Enfin ça a permis de se rendre compte que forcer tout un combat à se passer sous une lumière colorée spécifiquement selon un catcheur était une idée de merde, et heureusement qu’aucune autre fédération n’a retentée l’expérience…

… comment ça « Sin Cara » ?

Post-scriptum: Changement de la bannière du haut du site, avec un fanart de Sanae de Touhou plutôt cool ! Cela provient d’un fanart d’un auteur appellé Yoo.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

4 réactions au sujet de « [Néant Sept #1] Top 7 des catcheurs aux gimmicks les plus bizarres »

  1. Et ben, la vache, je connaissais que RtC et Goldust, mais y avait de sacré cas à l’époque! Le mec qui copie sub-zéro, c’est juste génial, jusqu’à l’insupportable musique du film!

    Par contre, ils ont tous fait un four, sauf goldust, à la rigueur, comme quoi, quand on s’appelle pas Kane ou Undertaker, les gimmick chelou…Dommage que certains ont vu leur carrière plombée à cause de ça :S

N'hésitez pas à commenter l'article~