Jeu Vidéo

Alors je chante en Espagnol ~ Tropico

Je ne joue pas beaucoup en ce moment, et quand je joue, c’est pour jouer, une fois n’est pas coutume, à Guitar Hero. Pour mettre fin à cet état de déprime vidéoludique qui fait que, du coup, dès que j’avance pas des masses dans le jeu, que je me retrouve un peu bloqué, j’arrête (le réflexion kleenex), je vais donc devoir revenir à des bons vieux jeux qui datent de… bon vieux. Tropico est un de ceux-ci. Cinq ans que je possède ce jeu, acheté 2€ dans une brocante, et jamais je n’ai fait des parties qui se ressemblent, et pour tout dire, jamais je n’ai pris ce jeu très au sérieux…

Un test dictactorial.

Le jeu date de 2001. Ceci explique cela. A l’heure ou les jeux font de la 3D qui bute, ou votre pc devient de plus en plus quémandeur de qualité, d’investissement et ou le support numérique monte en grade, il est une sorte de plaisir d’insérer un simple CD ROM et d’avoir un jeu qui se lance quasiment aussitot, qui ne rame pas même avec Winamp, Firefox et BiTorrent ouvert. Certes, c’est normal me direz-vous, mais ça fait plaisir, surtout après en avoir chié pour avoir un Football Manager 2006 qui ne rame pas et qui soit à peu près rapide (jeu que j’ai envie d’abandonner parce que sept joueurs gravement blessés en deux semaines, alors que j’avais l’opportunité de viser le titre de champion d’Angleterre, ça m’a un peu dégouté).

Donc bref, Tropico est un jeu de gestion d’île tropicale des Caraïbes. C’est à dire en gros vous devenez Fidel Castro, ou tout autre dirigeant de ces petits paradis perdus. Evidemment le jeu se déroulant des années 50 aux années 2000, vous allez devoir essayer de tranquillement vous positionner avec les Américains, ou bien avec les soviétiques, histoire d’avoir une place diplomatique. Ce qui change dans ce jeu c’est que si vous gérez un pays, ce pays se borne à une île et à une poignée d’habitants (60 maximum au début du jeu) et avec ses 60 habitants, dont la grande majorité ne sait absolument rien faire au début du jeu, vous allez devoir essayer de construire une véritable réussite économique, sociale, diplomatique. Bien sûr, les principaux objectifs sont:

– De finir son mandat. Vous avez beau trouver sympathique de mettre de la police et des militaires partout, d’exécuter tous vos adversaires potentiels aux élections, il faut savoir que votre peuple, parfois, ne trouve pas ça très sympa ! Et que du coup, parfois, la résistance se met en place. D’autant qu’il faut parfois négocier avec les autres « partis » du pays, c’est à dire les communistes, les capitalistes, les écologistes, les religieux, les intellectuels ou bien encore les militaires.
– Que votre peuple mange à sa faim, et si possible aie une espérance de vie supérieure à 40 ans. Pour cela faut miser sur les hopitaux, les fermes, les marchés, les champs de bétail… Ah oui, et que votre peuple aie autre chose que les bidonsville pour se loger, sinon, c’est pas fun.
– Vous faire aimer par les Etats-Unis et/ou l’URSS. Les States vivant dans le coin, si vous ne respectez pas la liberté de vos habitants, ou bien si vous êtes un peu trop de gauche, vous avez toutes les chances qu »ils viennent vous menacer, sympathiquement, mais quand même.
– Remplir votre compte en suisse pour une retraite bien assurée, avant tout.


Les bateaux sont d’une importance capitale, ils vous ramènent moults immigrés, et surtout vous permet de vous débarasser à prix d’or de vos denrées en trop.

Tropico est un jeu très riche, trop riche même. Difficile de savoir que faire, quoi faire, tellement on a d’opportunités, des choses à gérer. Ils n’ont beau pas être beaucoup, les tropiquéens veulent tous satisfaires moults forces de désirs, à commencer par savoir quoi bouffer, avoir un toit et avoir un boulot. De plus les bâtiments se construisent vraiment à un rythme d’escargot (y »a toujours un ouvrier pour aller partir pioncer avant d’avoir fini le bâtiment) donc il faut savoir être patient, même si ce jeu ne le permet guère. D’autant plus que niveau gestion économique le jeu est très précis, et vu que vous êtes un état brave, vous financez vous même tout les salaires, donc attention à pas faire péter la fête aux augmentations. De plus, les communistes veulent toujours des salaires à peu près égaux, tandis que les autres veulent quand même des salaires différents pour ceux qui ont beaucoup étudiés et ceux qui ont beaucoup beaucoup étudiés (ça aussi un point peut-être mal géré: la nécessité absolue de haut diplomés, quand bien même personne ne veut aller faire des études ;_;).

Mais le jeu assure niveau ambiance: musique des caraibes, conseiller qui maîtrise la flagorne et l’accent espagnol en vous appellant Presidente, le zoom à fond permet un max de détails, quelques détails amusants et puis y’a une sorte d’atmosphère décalée… Une sorte:


Whateu Zeu Feukeu ?

Mais si Tropico est un jeu plaisant, il ne reste que plaisant. Il a marqué un peu les esprits, mais pas des masses, et pourtant l’idée de faire TOUT ce qu’on voulait, et de laisser une grosse liberté au joueur était plaisante, mais le jeu s’emmêle très rapidement dans cette liberté et on se retrouve très vite avec 14 000 choses à faire et on ne peut le faire parce qu’on ne sait pas par quoi commencer, parce que les ouvriers sont des grosses feignasses ou bien encore parce que plus d’argent et on doit attendre patiemment le premier cargo pour respirer un peu. Le jeu n’est guère gentil et avec vous pouvez apprendre facilement le principe de cercle vicieux, ça c’est assuré.


L’île au début. Notez bien qu’on voit bien notre habitation.

En gros, Tropico c’est bien, mais pas top.

De toute façon, ça fait six ans qu’il est sorti maintenant alors bon…

Hum.

Et Sonic sera dans Smash Bros Brawl, mais ça… Je m’en fous mais violent. Enfin pas tellement, mais ils ont annoncés presque en même temps le thème d’Ashley Wario donc…

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

2 commentaires

  • cap.peter

    Hmm, ce petit m’a l’air très intéressant, et surtout très gourmand en temps de jeu !

    Faudra que j’essaie de le choper sur la toile (ohh, le vilain !), histoire d’appuyer un peu cette première opinion (ou pas).

  • Amo

    Surtout que, dans la hâte, j’ai pas précisé qu’il existe un add-on, et une suite… J’ai touché à aucun des deux ceci expliquera sans doute cela ^^;.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *