Jeu Vidéo

a Little Big Story…

Article écrit par Deity Link dans le cadre de la semaine thaliste.

« Je te dis, je suis tendus à mort c’est mon premier billet evar et…Comment je suis déjà à l’antenne!? »

*lache son anti-stress yukkuri en panique, attrape ses lunettes de soleil à la Kamina et les plaque sur son nez*

Bonsoir Je m’appelle Deity Link, je suis un Carapuce parlant qui mord tout ce qui passe à sa portée. Vous m’avez déjà vu dans des séries comme Touhou pour la vie, ou Mon manoir en Gensokyo, ou encore You just lost The Game!

J’aurais changé 5 fois d’avis dans la même journée au sujet de ce dont j’allais parler. D’abord Touhou, que j’ai écarté parce qu’en fait ya vraiment rien à dire de nouveau dessus, ensuite Pokémon que j’ai écarté par manque d’inspiration, puis la communauté des fans de japanim en France que j’ai écarté par manque de motivation…ensuite Starcraft avec quoi j’ai un lien assez particulier depuis un mois… Mais nan, finalement cet article portera bien sur un jeu video, mais pas un jeu récent. J’ai décidé de vous raconter l’histoire du jeu qui m’a rendu amoureux des jeux vidéos en général.

Chers internautes, je vous présente Little Big Adventure, crée par feu Adeline Software International (racheté puis abandonné par Sega)

LBA1artwork oui, 1994 ça date.

La série composée de deux jeux sortis en 94 et 97 fut éditée par Electronic Arts, du temps où on ne les appelaient pas « EA », et chacun des deux jeux a pour protagonist un jeune quetch (être à la physique très proche des humains, avec la particularité de toujours avoir une queue de cheval) nommé Twinsen, originaire de la planète Twinsun ou se déroule l’essentiel de l’histoire. Les jeux sont entièrement doublés dans plusieurs langues dont le français.

LBAtwinsun La planète doit son nom à ses deux soleils, lui prodiguant un environnement à l’inverse du notre (les pôles sont des déserts, l’équateur est une chaine de montagne enneigées baptisée « Hamalayi »)

Little Big Adventure est un jeu d’action/aventure. on déplace le héros avec les touches directionnelles (avancer,reculer,pivoter à gauche ou à droite, la caméra restant fixe en 3d isométrique c’est très perturbant au début) et on peux switcher à volonté en maintenant ctrl enfoncé entre 4 modes dits normal, sportif, agressif, et discret. Selon le mode choisi, le héros se déplacera différemment, la barre espace aura un rôle différent (agir avec les objets, sauter, attaquer, s’accroupir) et les armes auront des trajectoires différentes, l’arme de base du jeu étant un orbe rayonnant baptisé « balle magique » que le héros lance sur les ennemis et qui revient à lui tel un yoyo.

Les combats sont particulièrement difficiles dans le premier LBA à cause de la maniabilité, mais ce problème est reglé dans le 2 où le héros peut effectuer des esquives sur le côté, et utiliser le bouton « w » pour agir avec les objets quel que soit son mode. (de ce fait, le mode normal est pratiquement inutile dans LBA 2)

LBA1screenshot1 Ah, 3D isométrique, quand tu nous tient…

Pour en venir au plot. Dans LBA 1, la planète Twinsun est soumise au joug du tyran connu sous le nom Dr.FunFrock qui à forcé la population de l’hémisphère nord à migrer dans l’hémisphère sud pour pouvoir forer dans le nord un puit qui atteindra le cœur de la planète où vivent les déesses donnant sa force à la planète. FunFrock convoite le pourvoir de ces déesses nommées Sendell, et ces dernière qui ne peuvent agir en dehors de cœur de la planète ont jadis envoyé à la surface une lignée d’élus dont Twinsen est le dernier descendant.

Seulement, l’histoire commence plutôt mal car Twinsen est en prison. La première épreuve est donc de s’en échapper, chose qui nécessitera plusieurs essais car Twinsen retourne dans sa cellule dès qu’il se fait assommé par les gardes. Les gardes étant d’anciens habitants clonés et robotisés par le docteur dans sa Citadelle.

Une fois échappé, l’histoire devient une succession de quêtes, parfois entrecoupée de cinématique, et qui demanderont à Twinsen de se rendre aux quatres coins de la planète. Il recevra l’aide de nombreux autochtones, ne seraient-ce que sa femme Zoé, ou le Dinofly, dragon qui servira de moyen de transport arrivé à un certain stade du jeu.

Au fur et à mesure de l’avancée dans le jeu, le héros rempli son inventaire aussi bien avec des armes qu’avec des amélirations (Telles que le mode jetpack qui permet à Twinsen de léviter lentement au dessus du sol. Pratique quand on incarne un héros qui ne sait pas nager)

LBA1screenshot2 La musique de l’Hamalayi est la plus belle du jeu

L’interaction avec les NPC qui se comptent par centaines sera capitale dans le jeu, soyez bien sûr de parler à tout le monde. Le joueur aura parfois le choix de la réponse à donner à ses interlocuteurs.

exemple:

le garde: « Qui êtes-vous »

Twinsen:  »

-je suis Twinsen, le hors-la-loi que vous cherchez partout

-je ne suis qu’un humble vendeur de courgettes, vous en voulez?

-je suis le Père Noël

-je suis celui qui vas te donner une bonne leçon  »

et je n’exagère qu’à peine. (pour le père Noël c’est 100% vrai)

Finalement, le héros parviendra au bout de sa longue quête (comptez bien une vingtaine d’heure, dix si vous l’aviez déjà fini) et vaincra le Dr.FunFrock dans un duel au sabre au dessus du puit des Sendell. Les habitants seront libérés de l’emprise sur leurs esprits et la planète va connaitre un nouvel essor. Twinsen et sa femme seront acclamés en héros pour leurs actes. Mais cet opus déjà long n’est en fait qu’un prologue à une suite bien plus longue.

LBA2artwork

Aussi Intitulé « Twinsen’s Odyssey », Little Big Adventure 2 sort 3 ans plus tard. Twinsun est devenu une planète paisible, l’île qui habitait la citadelle de FunFrock est devenue la plus paisible des îles, pourtant, un nouveau danger la guète. L’histoire commence lorsque le fidèle Dinofly de Twinsen est blessé par un éclair et doit être soigné, seulement la seule pharmacie ayant de quoi soigner un Dinofly est sur une autre île, et le ferry ne partira pas tant que la tempête ne se sera pas calmée. C’est donc le début d’une nouvelle chaine de quête (et j’en ai zappée deux pour en arriver déjà là).

Le début du jeu est considérablement plus facile que le premier. Déjà parce que le héros n’est plus entouré de clones qui veulent sa peau, mais aussi parce qu’à l’extérieur des bâtiments, le jeu laisse de côté la 3D isométrique pour passer en full 3D.

LBA2screenshot3 LBA est une série remplie de petits éléments qui font le charme de la saga, tels ce pêcheur à qui il arrivera de sortir des crabes de l’eau, que vous pourrez ensuite « vaincre » pour récupérer quelques tunes

à la différence du premier LBA, toute la planète Twinsun n’est pas explorable, mais l’échange équivalent est de taille, car le joueur aura un autre planète à explorer en entier (et une Lune). En effet, une fois la tempête calmée, des extraterrestres « pacifiques » se posent sur Twinsun et annoncent souhaiter le rapprochement de leurs deux mondes. Pourtant depuis leur venue les mages de Twinsun tendent à disparaitre, Twinsen devra se déguiser en mage pour ensuite infiltrer la planète extraterrestre Zeelich et apprendre la vérité sur leur venue.

Zeelich se décompose en deux partie, en effet à défaut d’avoir des îles séparées par des océans, elles sont séparées par une mer de gaz volcaniques. Or il y a également des îles « sous » le gaz. C’est donc une double planète à explorer.

Aussi, chose subtiles de Little Big Adventure: l’OST ne comporte qu’une dizaine de piste, mais chaque piste en plus d’être longue et grandiose est divisées en sous-pistes qui sont jouées en fonction de l’endroit ou Twinsen met les pieds. Offrant ainsi un sentiment de variété mais aussi de déjà-vu, certaines sous-pistes peuvent paraitre différentes l’une de l’autre alors qu’elles appartiennent au même morceau.

LBA2screenshot2 Même s’il s’agit d’une mer de gaz, des bateau à voile peuvent se déplacer à sa surface.

Chacune des deux planètes présente non seulement des environnement différents mais aussi des êtres différents, 4 variétés d’êtres par planète. Ainsi si sur Twinsun l’ont trouve des quetches(humains à queue de cheval), des lapichons(lapins), des grobos(éléphants), et des bouboules(boules, lol), on trouvera sur Zeelich des sup(humains têtes au carré), des knarta(saucisses, ou patates selon Mr.Pig, à vous de voir), des blafards(taupes), et des Mosquibee(ai-je besoin de préciser l’équivalence?). En cherchant bien on trouve même des références à notre monde, lorsque Twinsen découvre des cotons tiges et allumettes géantes qui viendrait d’une certaine « planète poubelle » où les habitants n’ont aucuns respect pour la nature. Ou encore des références à d’autres jeux d’Adeline Software, lorsque Twinsen affronte le héros de Time Commando.

LBA2screenshot1 Même si dans LBA 2 l’intérieur des bâtiments reste de la 3D iso, on sent une évolution.

Je ne vous spoilerai pas davantage l’univers de LBA 2 tant je vous encourage à le découvrir vous même. Le jeu est un abandonware aujourd’hui donc toutes les raisons sont bonnes pour le torrent.

Ce fut le premier de mes jeux vidéos, et même après toutes ces années j’ai encore la musique et la voix des personnages dans la tête, les souvenirs de bondir de plateforme en plateforme pour récupérer une boite à trèfle supplémentaire (équivalent des réceptacle de cœur dans Zelda), souvenir d’avoir dut recommencé un partie car mon seul auto-save me ramenait une seconde avant ma mort (et j’avais bien ragé car LBA 2 est encore plus long que le premier) ou encore de la cinématique finale qui m’avait juste fait fondre en larme et qui vaut à elle seule toutes les heures passées dessus.

Mon seul regret comme tous les autres fans de la saga est que Little Big Adventure 3 soit resté au stade d’idée, et qu’Adeline Software International ne soit plus. Pourtant de temps en temps des billets comme celui-ci pop sur des blogs afin de rappeler que ce jeu a existé, et pour encourager les joueurs à le découvrir, qu’ils soient joueurs occasionnels ou hardcore gamers. Pour peu bien sûr que le style graphique ne vous rebute pas. Mais essayez avant de juger…

C’était Deity Link pour Néant Vert, merci d’avoir lu ce billet.

*retire les lunettes de soleil, efface une larme de réminiscence au coin de l’œil, et retourne dans sa carapace*

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

16 commentaires

  • Deity Link

    N’empêche, je me demande combien de fois les lecteurs vont se planter entre « Twinsen »(le héros) et « Twinsun »(la planète).

  • Gressmon

    On m’avait offert LBA 1 en version disquette quand j’étais gamin, et j’ai eu du mal à sortir de la prison (ça a du me prendre 2 ans ?), finalement un jour je l’ai fini (après le 2 qu’un pote m’avait prêté), et quel pied !

    Et puis un jour j’ai découvert qu’il y avait une version CD de LBA 1, avec les VOIX ! OMG !! Du coup j’en ai profité pour le refaire (sous windows moderne c’est un eu galère, mais y’a « LBAWIN »).

    J’avoue avoir lu en diagonale l’article mais je plussoie tout ce qu’il contient, car je connais ces deux jeux sont mes « all-time personnal favorite », je les connais par coeur et je recommence encore LBA 2 régulièrement.

  • Deity Link

    @Youé:
    été 2001, en colonie de vacances scientifique avec Altaïr. Durant nos heures de détentes, on peux aller jouer sur les PC. Parmi les jeux installés, je découvre un jeu qui me laisse une forte impression. Dans ce jeu trois races radicalement différentes d’affrontent de manière parfaitement équilibré. J’ai fait 3 missions du mode histoire des terrans lorsque la colonie touche sa fin. En rentrant de colonie, je réalise que je n’ai même pas retenu le nom du jeu.

    Presque 10 ans plus tard, je suis à l’Epita, et comme tous les vendredi soir les gamers de l’école se réunissent en salles machines pour jouer à DotA, Quake III Arena, ou encore Age of Empire 2. Puis je remarque certains de mes camarades en train de jouer à un autre jeu ce soir. J’y jète un oeil et reconnais instantanément celui qui m’avais marqué autrefois. Je m’exclame « C’est quoi le nom de ce jeu!!? » « Ben, c’est Starcraft! Tu connais pas? » « !!!!! »

    Durant ces 10 dernières années j’entendais régulièrement parler de Starcraft, mais n’ayant jamais vu de screens je n’avais jamais fait le rapprochement. Du coup, je me suis empressé de télécharger une VF en torrent et là j’en suis vers la fin de la campagne Protoss du premier Starcraft, j’ai dévoré le Starcraft-wiki et j’attends le 2 dont j’ai déjà vu plusieurs cinématiques avec impatience.

    Voilà l’histoire.

  • Nashi

    Bon article, bon jeu, bien joué =D
    Je garde quand même un mauvais souvenir du deux car j’ai jamais réussit à passer cette foutu pyramide au sol invisible, le plan n’était pas bon j’en suis sûr XP
    Après, j’ai recommencé un nombre dingue de fois le début du jeu.

  • Deity Link

    le plan du Dôme de l’Ardoise était bon, juste mal foutu (comme c’est de la 3D iso sur plusieurs étages, des chemins se superposent). Je me souviens qu’à un moment je connaissait le chemin tellement par cœur que je n’avais même plus besoin du plan.

  • Aer

    En ne posant pas des questions aussi stupides que celles de la génération précédente, je pense.
    Après, l’auteur a peut être eu une aventure mystique qu’il nous détaillera plus tard ~~.

  • ZThinker

    Little Big Adventure, la série de jeux où j’ai honte de ne pas avoir utilisé une clé USB pour garder des données au cas où un pépin arriverait à ce PC de merde.

    Et disons que là, j’ai la flemme de le dow… l’acheter. Je dois aussi acheter un truc pour rendre mon Pc plus puissant… Ou bien un nouveau ordi. Mais Windows Seven…

  • Deity Link

    @Kilopoil : J’avais 7-8 ans à l’époque, je venais d’avoir mon tout premier ordi avec Windows 95. Ma mère a demandé à mes cousins (fils du vice Président de Sun Microsystems de l’époque, des geeks donc) quels étaient les meilleurs jeux du moment. Quand je suis rentré, ma mère m’attendait avec les deux boites en main (elles étaient grandes les boites de jeux PC à l’époque). Pourtant on n’arrivait pas à lancer LBA 1 à cause d’une histoire de carte son. Du coup j’ai surtout joué au 2 que j’ai fini over 9000 fois. Puis il y a un an j’ai retrouvé le CD du premier jeu, et j’ai découvert LBAWIN. Du coup je m’y suis mis.

  • polimeris

    Ah ben tiens c’est rigolo ça. Je m’entraine justement à monter des vidéos de let’s play avec ce jeu. Je suis ultra débutant dans le domaine et je suis confronté à des problèmes de désynchronisation video/son à longueur de temps.
    Enfin, si vous avez du temps à perdre, recherchez mes vidéos de LBA2 sur dailymotion !

N'hésitez pas à commenter l'article~