Mangas & Animes

Eiken – Plus gros tu meurs !

Article écrit par Helia dans le cadre de la semaine thaliste.

Bonjour à la populace, toussa. Mon pseudo c’est Helia et je suppute que vous le retiendrez au moins aujourd’hui parce que c’est à cause de moi que vos yeux vont saigner pendant les prochaines 24h =D. D’ailleurs je tiens un petit blog otak’ sur lequel j’ai pour habitude d’alterner les posts sérieux avec les gros pétages de plomb bien fumeux et nul besoin de préciser que cet article est de ceux là \\o/.

Hentai2.jpg

Si vous êtes mineur ou dans un lieu public (donc susceptible d’être vu), je ne peux que vous conseiller de fermer cette page, il en va de votre vie !

Pour fêter les trois ans de Thalie, il faut quelque chose de gros, que dis-je, de gigantesque, quelque chose qui surpasse la barrière des langues ou de la subjectivité, quelque chose qui unisse les peuples sous une même bannière, quelque chose qui fasse rêver : les seins des filles d’Eiken !

Eiken_006.jpeg

Mais oui, souvenez-vous, en 2003, à l’époque où sortaient des bouses comme Ghost in the shell Stand Alone Complex, Last Exile, Technolyze ou encore Wolf Rain, JC Staff nous gratifiait de ce chef d’œuvre méconnu, atypique et trop souvent incompris.

Eiken_002.jpg

Mifune Densuke est un tout jeune lycéen à l’académie Zasshono, un asile un immense complexe situé sur une presqu’île et constitué de plus de 54 000 élèves, toutes classes réunies (primaire, collège et lycée). Souffrant en silence d’abominables problèmes de croissance et de la possession d’un incroyable pouvoir d’anti-gravité, hérité de ses longues nuits à baigner dans du Axe Touch ©, sa vie va changer du tout au tout lorsqu’il rencontrera la belle Shinonome Chiharu, qui possède elle aussi un tel pouvoir. Contrairement à celui de Densuke, qui a pour effet de déshabiller automatiquement toute fille s’approchant de lui à moins de 10m, Chiharu a des seins magiques qui s’accroissent de jour en jour et de plus en plus vite. Gif_1.gif Cela va sans dire que vu leur taille actuelle, elle n’en a probablement plus pour très longtemps à vivre, ce qui, même si ce n’est jamais évoqué, probablement par pudeur, apporte une touche DRAMATIQUE en plus à l’anime. Une minute de silence pour Chiharu s’il vous plaît.

… Merci.

Pour Densuke et Chiharu c’est un coup de foudre réciproque. Impressionnée par la puissance de son pouvoir d’anti-gravité, Misono Kirika, qui en possède un semblable, le force à entrer dans le club Eiken, un club de nymphomanes mutantes. Et c’est là que le fun commence !

Eiken_004.jpg

A la lecture de ce synopsis, je vous sens déjà séduit et vous avez bien raison. Kirika forçant Densuke à entrer dans son club complètement farfelu (puisque la seule activité de rigueur est l’exhibitionnisme) avec ses fesses ne peut que vous rappeler une sorte de Suzumiya Haruhi avant l’heure. La thématique y est, mais Haruhi ne fait figure que de pâle déesse face au physique avantageux de Kirika dont la brigade « Au secours, mes yeux commencent à fondre ! », abrégé en brigade « Au secours » inspirera sans nul doute la fameuse brigade SOS. Le slogan d’Eiken ? Un esprit sein dans un corps sein !

Eiken_005.jpg


Pour illustrer la magnificence de ce club unique, rien de mieux qu’une rapide présentation de ses personnages « hauts en couleurs » (cet article est sponsorisé par une marque de fluos).

Ranger Indigo (alias Misono Kirika) Chara_3.jpg

Pouvoir : avoir tout le temps un objet phallique dans la bouche et des seins en mouvement perpétuel

Gif_15.gif

Signe particulier : ne porte pas de culotte


Ranger Jaune (alias Lin Grace) Chara_6.jpg

Pouvoir : sait très bien sucer en étant à quatre pattes la culotte à l’air (on ne dira pas quoi pour ne pas gâcher le plaisir)

Gif_9.gif

Signe particulier : il se pourrait bien que par une hypothétique théorie elle soit probablement d’origine chinoise, enfin peut être, on est pas sûr, la robe, la coiffure, le nom, tout ça est assez confus…ça aurait mérité une meilleur visibilité


Ranger Vert (alias Sensei) Chara_7.jpg

Pouvoir : rate tout ce qu’elle entreprend, mais le rate à poil !

Signe particulier : personne ne se souvient de son nom


Ranger Bleu (aka loli de serv… Morooka Kyoko) Chara_5.jpg

Pouvoir : sait construire des robots à faire pâlir les créateurs de Gundam à partir de rien et d’un tournevis

Signe particulier : possède une des coiffures les plus moches du monde


Ranger Rose (alias Harumachi Komoe) Chara_4.jpg

Pouvoir : à 12 ans Komoe peut rivaliser avec Kirika et Chiharu, ce qui n’est déjà pas mal. Dans quelques années, quand elles seront mortes d’obésité mammaire, elle pourra sans doutes les surpasser avant de crever à son tour dans d’atroces souffrances.

Signe particulier : sait jongler avec sa poitrine

Gif_2.gif

Gif_7.gif


Ranger Rouge (alias Shinonome Chiharu) Chara_2.gif Pouvoir : voir plus haut

Signe particulier : a offert sa culotte en guise de mouchoir à Densuke, sans doute par preuve d’amour

Temps qui lui reste à vivre : probablement pas plus d’un mois ou deux vu la terrible expansion de ses seins, d’où sa détermination et sa volonté de vivre, d’en profiter au maximum en sortant avec un shota looser, travesti de surcroît. Que c’est beau. J’en ai la larme à l’œil.


Ranger Rouge n°2 aka l’intrus (Shinonome Yuriko)

Chara_8.jpg

Pouvoir : faire chier le monde

Signe particulier : aime se faire mordre les poils pubiens par Densuke qu’elle appelle Grand Frère pour des raisons inconnues


Ranger Noir (alias Pedobear)

Chara_9.jpg Depuis le temps que Pedobear a infiltré le club Eikei pour satisfaire ses désirs lubriques à l’égard de Kyoko (la seule véritable loli du groupe), personne ne semble l’avoir remarqué. Il a donc décidé de retarder la mise en œuvre de ses plans maléfiques et poste régulièrement des photos des filles du club nues sur Internet, ce qui lui vaut une célébrité grandissante. Il paraîtrait qu’il a bouffé sa dernière victime mais qu’elle est restée coincée dans son ventre. C’est elle qui parle à sa place quand quelqu’un daigne s’apercevoir qu’un ours se balade dans le coin (et la voix kawaii rassure aussitôt les éventuels sceptiques, belle stratégie Pedobear !).


Eiken_003.jpg

Après cette longue introduction, entrons dans le vif du sujet. Mifune vit donc paisiblement dans son petit harem de nymphomanes exhibitionnistes. Or si son pouvoir et le peu de résistance des filles auraient pu faire de son existence une joyeuse orgie, il n’en est rien. Il soupire après Chiharu, sa belle, inaccessible et fragile. On constate donc là une profondeur de personnalité assez effarante chez le jeune homme. En effet, cette idée du mec désirée par tout un tas de jeunes filles impudiques avec lesquelles il n’essayera jamais rien est tout simplement UNIQUE au monde, jamais reprise et jamais égalée.

Une scène ordinaire dans la vie de Densuke

Après un malencontreux accident où, après avoir surpris Chiharu à poil, puis lui avoir arraché la culotte avec les dents (qu’il gardera précieusement contre son petit cœur, quel grand fou !), il se fait violenté par Yuriko sous les yeux de sa promise, Densuke, déprimé, décide de se racheter en lui offrant un vibromasseur canard (qui jure très bien avec ses yeux). Or, problème, il n’a pas de sous, ayant tout dépensé dans un flacon d’hormones. Kirika lui prose alors de participer avec tout le club Eiken aux « Ultra games » de l’académie Zasshono ; ils partageront les gains en cas de victoire. Densuke accepte.

Eiken_020.jpg

Présentés par les nymphomanes du club d’à côté, qui ont un présentoir en guise de jupe (c’est la marque de fabrique du club, car n’ayant pas autant de poitrines que leurs rivales, il faut bien qu’elles se démarquent avec leur postérieur !), les ultra games demandent à leurs participants de savoir être humiliés en toutes circonstances ! La preuve ci-dessous.

Gif_13.gif

1e épreuve : Saut à l’élastique. Le but étant de se fourrer la corde dans le vagin en espérant qu’elle tienne. C’est Komoe qui s’en charge et réussit grâce à ses airbags tous terrains.

Gif_8.gif

2e épreuve : Toboggan-bukkake infernal rempli de yaourt. Densuke, Chiharu, Yuriko et Sensei finissent dans des positions d’un naturel à tout épreuve tout en restant dignes.

Gif_5.gif

3e épreuve : Filles en maillot de bain scolaire. Chiharu se fait violer par Shima Kurosawa qui, parce qu’il est le gagnant des jeux de l’année précédente, a eu le droit d’arriver direct à la 3e épreuve. A noter la seule vraie incohérence de la série puisqu’à la deuxième épreuve on dit clairement que le club Eiken est le seul encore en course et que ceux qui perdent ne peuvent pas assister aux épreuves suivantes, pourtant des tas de nénettes participent encore.

Gif_10.gif

4e épreuve : Course de relais. Lin suce un penis en chocolat, Komoe traîne à cause de ses seins gigantesques mais se rattrape en s’en servant comme pompe pour gonfler des ballons, Sensei se fourre des anguilles dans l’anus pendant que Yuriko essaye de violer Densuke et Kyoko décide de tricher avec son robot géant pour doubler tout le monde.

Gif_12.gif

Finale : Comme le rappelle la présentatrice, ce n’est pas du tout pareil que la 2e épreuve puisque ce n’est plus du yaourt mais un truc marron dont je préfère ignorer la provenance ! Chiharu invoque le pouvoir de ses gros seins pour rendre le champion chauve et Mifune en profite pour un surprise buttsex. Tout le monde perd mais les deux tourtereaux arrivent enfin à se réconcilier (à poil sinon c’est moins drôle). Happily ever after…

Gif_14.gif


Alors que penser au sujet de cette merveille qu’est Eiken ?

Graphismes

Eiken_007.jpg

On voit bien ici que JC Staff a choisi la carte de l’originalité et du réalisme : chaque personnage est affublé d’un uniforme multicolore de très bon goût (du vert fluo, du jaune fluo, du mauve fluo, du rouge fluo et du noir rien que pour Chiharu, ce qui est un symbole particulièrement fort repris par l’opening puisqu’elle est un arc-en-ciel dans la vie de Densuke), de formes tout à fait plausibles pour des jeunes filles humanoïdes, et les décors sont d’une beauté telle qu’elle est tout simplement imperceptible à l’œil nu ! Rien que ça !


Musique

Eiken_017.jpg

Un opening fort simple, voire même, allons-y carrément, complètement banal et insignifiant, qui ne reflète pas du tout la nature extraordinaire de la série et offre par là une réelle surprise. Autrement une bande son tout simplement magique : elle fond dans les oreilles d’une telle manière qu’on ne se souvient plus d’aucune piste après avoir terminé l’anime, preuve de sa richesse.


Animation

Gif_11.gif

Rien à dire là-dessus non plus, les seins bougent comme il faut, Yuriko ou Lin avalent comme il faut, les plans fixes sur les diverses petites culottes dont la blancheur éclatante n’équivalant qu’à la pureté de leurs propriétaires ne font qu’accroître cette impatience qui se profile tout au long de ces 2 X 25 minutes de bonheur : la suite, on veut la suite !


Personnages

Eiken_009.jpg

Un point particulièrement réussi ! Chaque personnage, stéréotypé à souhait au premier abord, cache en réalité une profondeur en terme de fanservice telle qu’il semble désormais impossible à toute série ecchi actuelle de dépasser ! Les Queen’s Blade, Kanokon et autres Ladies versus butlers peuvent aller se rhabiller devant la suprématie de Chiharu, Kirika, Komoe ou Yuriko. Quant à Densuke c’est tout simplement le meilleur personnage masculin qui ait jamais existé : il est digne, fier, accepte de se travestir en petite fille (maillot de bain féminin en prime) pendant tout une journée sans protester , viril, bref il fait fondre toutes les filles ; Mifune Densuke is my husbando !


Histoire

Eiken_011.jpg

Je pense m’être assez étendue en compliments sur le scénario complexe et intrigant d’Enkei pour devoir en rajouter. Le toboggan de yaourt est définitivement entré dans les mémoires comme une scène d’anthologie…


Pour certains Eiken est une série qui fail à ce point que personne ne devrait jamais la regarder. Mais justement ! Eiken fail tellement fort que ce ratage complet et définitif se mue en réussite totale. C’est tellement mauvais que ça en devient bon ! Eiken c’est le bien, mangez-en, léchez-en comme si c’était du yaourt d’origine douteuse. Regarder une telle série ne peut que vous propulser en héros et vous prouver que décidément, aucun navet ne sera jamais aussi mauvaisement bon que celui-là !

Eiken_021.jpg

(Et si vous avez encore des yeux après ça, je vous paye une choco-banane)

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

28 commentaires

  • Sayu

    At first i was like : Oh, Eiken, ça me fait pensé a Eien et Sekien no inganock, , oh c’est de Helia, ça doit être un eroge sympa
    Then i was like : ….holy shi-

  • Tsuchi

    Ouah…. Ouah….
    Moi qui haït l’oppai… Que dire? L’ecchi n’a jamais fait pire ? Je ne sais pas mais force est de constater que l’horreur n’a jamais atteint son paroxysme.

  • Gib

    Je me sens sale après la lecture de cet article ( pourtant instructif en matière de gravité mammaire ). J’ose espérer que le prochain traitera d’un sujet pur et innocent .

  • Zoneur

    Sa race, les filles elles ont des tumeurs à la place de seins 🙁
    J’adore comment elles mangent les glaces par contre, faudra que je vois si ça se fait IRL §§

  • Yggdrasill

    Rigolo, j’avais foutu ça en plan to watch y’a même pas une semaine, maintenant… je suis encore plus motivé pour dl ça rapidement 😀

  • Pso

    Un chara design perrave, du fan service à en crever, enrobé d’une bonne couche de mauvais goût, ya pas à dire, l’ancêtre de Queen’s Blade, c’est bien lui.
    Mais ça a le mérite de me faire ENFIN comprendre la scène du tobbogan que j’avais vu en gif il y a longtemps de cela. Terrifiant.

  • Acanthe

    Ahah, cette dose de ecchi totalement démesurée rend le tout totalement ridicule et tout simplement hilarant.
    Je ne ressend pas de dégout, tellement c’est ridicule et tordu.
    C’est n’importe quoi ! xD

    Helia, ton article me fait penser à une critique d’une émission de Nolife appelée « Hall of Shame », et je l’ai trouvé très drôle. =)

  • Exelen

    OMG, ça défie les lois de la gravité. Mais j’imagine surtout le boulot des animateurs pour faire bouger tout cela à l’écran, ils ont dû finir traumatisés par les grosses poitrines. xD

  • Kaoru

    hum hum…

    WHAT THE FUCK?

    je ne sais pas si tu as pris des cours avec Amo (voir article sur K-On) mais on pourrait penser que tu es sérieuse… Grrr J’ai peur.

    Moi qui pensais qu’au delà de ma taille, des nichons c’était gros, j’avais bien tord…

  • ZThinker

    Je me souviens avoir vu cet anime dans les AMV Hell et j’ai eu peur sur le coup, à voir des gros seins qui rebondissent de partout.

    Là, j’ai lu l’article… Je crois que je n’ai plus peur… En fait, si, encore.

  • Helia

    Sayu : Mouhahaha, c’était un piège en fait XD. Et maintenant, grâce à moi, tout le monde va se pourrir les yeux à regarder cette horreur =D.

    Gib : Hm, ça dépend. Le prochain article sur mon blog sera pur et innocent, le prochain article sur Néant Vert (s’il y en a un), ça m’étonnerait XD.

    Yggdrasill : J’avais vu ça une fois par hasard et j’étais « OMG, non, il compte pas regarder ça quand même ». Je sais que t’aimes les boobs mais là c’est vraiment over the top X).

    NiKi : Owi une brigade Eiken =D. Et tu en seras le gourou XD ?

    Gressmon : Il fallait bien vous pourrir les yeux jusqu’au bout !

    Rukawa : Faudra que tu me montre tes notes un jour, le chapitre sur moi a l’air marrant :p.

    Exelen : A mon avis les animateurs sont juste aussi pervers que les scénaristes, ça a pas dû beaucoup les déranger XD.

    Aer : Ah non, je compte vraiment pas tester le manga là XD. Quand mon hémorragie oculaire se sera améliorée peut être…

    Kaoru : Et non, désolé de te décevoir, je n’ai pas pris des cours avec Amo, l’ironie était déjà mon mode d’humour favoris bien avant que je ne lise son blog et comme tu peux le constater ça n’a pas beaucoup changé =D. Sinon, j’espère bien que tout le monde a compris que je n’étais pas sérieuse (ma phrase d’introduction est d’ailleurs faite pour ça) ^^’.

    ZThinker : C’est à cause de l’AMV Hell que j’ai testé Eiken, j’avoue =x. A voir des seins pareils, je me suis dis « Oh putain, je sais pas d’où ça vient, mais je DOIS voir cet anime ». Voilà le résultat…

  • ZThinker

    C’est comme croire que le traumatisme cranien et les yeux qui fondent donnent une sensation de liberté dans ton âme comme l’agonie… Mais finalement, t’as bien bien mal… Autant au crâne et aux yeux qu’à la cervelle qui reçoit toutes ces données considérés comme des virus…

    Tes réflèxes se sont aussi dégradés ou bien t’as juste les yeux qui brulent ? Je connais un bon médecin.

N'hésitez pas à commenter l'article~