Général // 3615 My Life // Le Site,  Voyage au Japon 2019

Néant Vert en septembre – You can run with me (if you wanted to)

Moi de mon temps, quand le mois de Septembre arrivait, on citait tous Green Day, on disait « wake me up when september ends » et voilà, on était satisfait de nos conneries. Maintenant on cite tous Earth Wind and Fire, c’est plus disco, tout le monde est plus heureux, et c’est vrai qu’on s’en sent grandi, c’est chouette d’avoir des bonnes choses dans notre vie.

Cela étant dit, dernier article Néant Vert pré-départ au Japon ! Cet article va donc introduire ce qu’il va se passer sur ce blog durant le mois qui arrive, faire un dernier point sur mes préparatifs au Voyage – Voyage que j’écris avec une majuscule car c’est pas n’importe quel voyage c’est Le Voyage – et puis déconner un peu sur le fait que j’ai réanimé ma chaîne Youtube. Un beau programme, donc !

Comme l’article précédent, illustration 100% assurée par des fanarts divers et variés, ici une Hibiki par l’excellent Visqi

Néant Vert en septembre

Y’aura que deux types d’articles, où je parlerais que de deux choses: Symphogear et Mon Voyage au Japon. Vous allez me demander peut-être « c’est quoi la différence avec ce que poste ton compte Twitter depuis trois mois » et vous aurez raison de le signaler de manière aussi insolente, mais disons que là je confirme que vraiment, la ligne édito du blog, jusqu’à début octobre, c’est ça et que ça. Le reste existera littéralement pas.

Car l’idée, voilà, c’est que le soir quand je suis rentré à l’hôtel, je tienne une sorte de « journal de bord » des choses que j’ai fait durant la journée. Ce journal, ce sera donc ce blog ! Je posterais donc de manière régulière tout ce que j’ai fait durant la journée, je posterais mes photos, décrirais mes actions et mon quotidien… bref ça devrait être fun. Si je peux donc vous garantir que y’aura des articles sur le sujet, je ne sais pas encore très bien quelle en sera la régularité. Ca serait vraiment cool que j’arrive à le faire quotidiennement mais faut pas non plus que je m’enferme dans une sorte de pression… Donc je verrais sur place comment je me sentirais et comment ça s’intégrera à mon quotidien !

Et puis chaque dimanche, vous retrouverez le recap de l’épisode de Symphogear XV sorti la veille. Pour ceux que ça intéresse. Vous êtes une cinquantaine et je vous aime fort.

Moi quand je suis emporté par la passion d’écrire des recaps au lieu de me coucher tôt

Si vous vous dites « non mais Amo profite du voyage, te sens pas obligé » encore une fois rassurez-vous: écrire sur ce voyage c’est aussi ma manière d’en profiter ! Non seulement ça va me permettre de bien prendre conscience de ce que j’y fais, mais en plus mes propres articles il m’arrive de les relire et je pense que dans six mois, un an, relire ce genre d’articles m’aidera à me rappeler de beaux souvenirs…

Et puis ces articles ça sera aussi l’opportunité de remercier d’une certaine façon les patrons du blog qui donnent sur Patreon depuis l’ouverture du compte y’a deux ans et sans qui ce voyage aurait été compliqué, voire impossible. Mon compte Patreon m’a rapporté, allez, 2000$ en deux ans, et sans ces 2000$ je sais pas aujourd’hui comment j’aurais fait ce voyage. Donc trois bonnes raisons pour moi de faire ces articles: pour l’exercice, pour les souvenirs et pour exprimer ma gratitude !

Don’t bully Riko (artwork officiel Love Live Sunshine par Shin Ino)

A côté, ne vous attendez pas à des podcasts durant mon absence ! Batoru et Kaorin sont en pause entre deux saisons, LOLJAPON vient de reprendre avec sa septième saison – qui sera la saison finale, btw – dont l’épisode 66 sort cette semaine, suivi dans un mois du 67e épisode. Y’aura également aucune critique sur Néant Bref, ou de vidéos Youtube zarb qui sortent de nulle part…. Donc, eh, tout se passera sur Néant Vert et mon Twitter. Allez, y’aura aussi sans doute des photos sur mon Instagram mais ce sera sans doute les mêmes sur mon blog – je me sers surtout d’Instagram pour communiquer avec les membres de ma famille, haha.

Donc un mois de septembre studieux et actif qui s’annonce pour le blog, j’espère que ça vous plaira autant que moi le Japon me plaira ! (ça se trouve je vais passer 3 semaines nulles bloqué dans mes hotels à cause de tous les typhons du monde.)

L’héroïne de Weathering with You saura t-elle m’aider à éviter les soucis de méteo ? (Artwork par kisei2)

Les derniers préparatifs du Voyage (avec la majuscule parce que, comprenez, c’est important)

BON ON EN EST OU ? Y’a un mois et demi j’avais déjà fait un beau pavé entrecoupé de fanarts divers et variés pour vous expliquer qu’en gros à cinquante jours du départ j’avais mes hôtels, mes avions, mon JR Pass, mon planning « large », j’avais fait chauffer Excel pour l’occasion et, surtout, j’avais été rassuré par le fait d’apprendre que j’aurais pas trop de mal à laver mon linge sur place. J’avais également exposé ce que je comptais faire dans chaque ville visitée (donc le quatuor Tokyo / Hiroshima / Kyoto / Kanazawa), bref c’était déjà très complet.

Entre temps, qu’est-ce que j’ai fait ? Bon bah déjà pas mal d’achats et de récupération de matériel. Bon déjà, lol, j’ai acheté un nouveau smartphone. Mon précédent avait soudainement eu un gros problème de prise batterie et son écran tactile s’était également mis à légèrement déconner. Du coup j’ai acheté un Google Pixel 3a. A la fois parce que j’aime souvent bien les appareils badgés Google – j’ai une excellente expérience de mon Google Nexus de 2011 – mais aussi parce qu’on m’a pas mal vendu son appareil photo et comme je me posais sérieusement la question de prendre un appareil photo numérique avec moi pour ce voyage, on va dire que j’ai fait d’un Pierre deux Roucoups. C’était un achat onéreux, on va pas se mentir, mais que j’ai pu me permettre parce que en fin juillet j’ai reçu une prime heures supplémentaires que je pensais pas aussi grosse donc, eh, autant se faire plaisir.

J’ai également récupéré une valise (prêté par le toujours généreux Suryan), et un peu de matos qui va avec, dont un très pratique porte-bagage portatif qui me permet de savoir le poids de la valise que je me trimballe. A l’aller on s’en fout, mais au retour je sens que ça va être ultra pratique. Je stressais également de pas trouver d’adaptateur secteur, au final tout le monde m’en a prêté et j’ai même acheté le mien donc j’arrive au Japon avec cinq adaptateurs électriques. Si avec ça je stresse toujours à l’idée de recharger mes 3000 appareils, c’est que vraisemblablement je suis teubé. D’autant qu’on m’a également prêté une batterie externe pour recharger mon tel flambant neuf, tel que je rechargerais avec l’un des cinq câbles USB-C que j’ai acheté. Oui, j’ai tendance à peut-être prendre trop. Comme à la cantine chaque midi.

Bon bref le principal c’est que là niveau matériel, ma checklist est remplie. Me reste juste à aller récupérer une carte SIM jap qui m’attends rue Sainte-Anne depuis hier. Ah, et trouver une casquette vu que j’ai paumé mon seul et unique couvre-chef à la séance des Enfants de la Mer d’un des UGC de la capitale. Oh, et faut que je me coupe un peu les cheveux, je suis pas allé chez le coiffeur depuis, quoi, septembre 2018, et je pense que le Japon mérite au moins que je m’égalise les pointes.

Bon et niveau « monétaire », j’ai été un grand garçon j’ai prévenu ma banque de mon voyage pour pas qu’ils bloquent ma carte en observant des manœuvres suspectes au Japon, j’ai même activé une option Internationale pour avoir le droit à des retraits gratuits en ATM, et je suis allé dans les bureaux de change d’Opéra pour récupérer une petite liaisse de yens qui me sera pratique.

Ambiance bains chauds avec les Vocaloid-girl (artwork par Chan_Co)

Et tant qu’on parle argent, petit luxe que je me suis fait la semaine dernière: j’ai changé un de mes hôtels en arrache totale ! Genre je devais passer la dernière semaine à Tokyo dans un appart hotel de Ginza situé à genre 50mn de l’ancien marché aux poissons de Tsukiji, et puis au final j’ai vu passer une offre sur booking pour un hotel situé à Asakusa avec des chambres assez badass et, surtout, un onsen ouvert chaque jour jusqu’à 5h du matin. Les bains chauds japonais c’est un truc zarb parce que en préparant le voyage je commençais en me disant « non les bains chauds ça me tente zéro, je peux m’en passer » et chaque jour qui passe j’ai commencé à développer une vraie envie d’aller plonger mon popotin dedans, donc voilà, ayé, mon hotel à un onsen nocturne, j’irais m’y plonger à minuit quand y’aura personne pour juger les cicatrices zarbies que je me suis fait quand j’avais 6 ans.

Oh et deux bonnes nouvelles dans ses préparatifs: déjà je peux annoncer que j’ai réussi à choper à la régulière une place pour le Musée Ghibli. Ouais ouais j’ai fait tout ce délire ou faut se connecter au site à 3h du matin le 10 de chaque mois pour espérer récupérer une place pour qu’au final le site soit totalement KO dès 2h50. Je me suis couché dépité, je me suis levé comme une fleur à midi, regardé le site au pif, vu que restait genre trois créneaux de dispo pour tout le mois de septembre dont un où j’étais dispo. Top ! Honnêtement j’avais pas masse d’espoirs et d’attentes, mais je suis content de savoir que ça sera un passage de mon voyage.

Le second truc pour lequel j’ai obtenu un accès, je me permets de vous laisser la surprise, héhé. Vous attendez pas à un truc de fou, mais ça sera ptet un peu surprenant.

La délicieusement empoisonnée Shinobu de Kimetsu no Yaiba, illustré par l’excellent Kaamin

Mais bon du coup, à 36h du départ, j’ai commencé à me rendre compte d’un truc tout con: que je me suis bien niqué avec mes horaires de décollage :’D. Genre je pars de France à 13h, je rejoins directement le Japon (pas d’escales ça ok c’est cool) où j’arrive à 8h. Bref j’arrive au Japon à 1h du matin heure française, soit l’heure à laquelle je me couche, sauf que ça sera le tout début de la journée et que je vais devoir la tenir et en plus apprendre à mon corps les nouveaux horaires des repas. Je doute pas forcément de mes capacités à tenir une simili-nuit blanche grâce à l’excitation et l’adrénaline – ça fait dix ans que je fais des événements Epitanime quoi – mais c’est vrai que c’est pas ouf. En plus j’arrive à fucking Narita qui, effectivement, est à l’autre bout du monde. Bon après je me plains pas trop, je dois rejoindre Asakusa qui est directement lié à Narita via l’un des trains.

Du coup je sais pas trop qu’est-ce que je fais pour ce voyage. Est-ce que je fais une nuit blanche avant de décoller pour dormir dans l’avion et arriver reveillé au Japon ? Plan risqué, parce que si j’arrive pas à dormir dans l’avion (c’est -possible-), j’aurais deux nuits blanches pour le prix d’une. Je pense que je vais juste serrer les dents le premier jour, hein.

Claudine est toujours là pour répondre à un DEFI (fanart par teir3s)

D’ailleurs j’ai enfin commencé à préparer comment occuper douze heures d’avion. Je me suis mis de côté une vingtaine d’épisodes de Fullmetal Alchemist Brotherhood, j’ai la moitié de Granbelm à rattraper, je vais évidemment ramener ma Switch et Fire Emblem dedans dont j’ai touché que 12h jusqu’à présent… Bref, ça devrait aller. Et puis y’a aussi ce plaisir étrange ou pour la première fois je vais découvrir ces fameux écrans pour mater des films dans l’avion. Je verrais ce qu’ils proposent en japanime et si y’a pas de japanime, bon bah je materais une comédie française nulle parce que ça me paraît le moment idéal pour découvrir Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu. Et si je veux juste fermer les yeux et écouter de la musique, j’aurais une playlist Symphogear et quelques albums enregistrés en hors connexion sur Spotify. Ca devrait aller. J’ai survécu à un Paris-Marseille en voiture y’a six mois, Paris-Tokyo ça devrait le faire, easy.

Bon, bref, tout le bilan étant fait, y’a plus que la valise à faire et bien vérifier 300 fois la checklist pour que j’oublie rien comme un idiot dans ce bordel qu’est mon appartement. Ca devrait le faire.

En vrai faudrait vraiment que je fasse du ménage avant de partir parce que déjà que ça risque d’être le déprime en rentrant mais si c’est pour rentrer dans un appart en bordel total… :’)

Bon bref je négocie avec moi même l’idée de passer l’aspi et on est parti.

Mais avant ça, cet article c’est aussi occasion avant de partir de mettre en avant les quelques ouvrages, sites ou chaînes Youtube que j’ai regardé ces derniers mois pour me préparer à ce voyage !

Déjà à mon anniversaire en mars, le sieur Concombre m’avait offert le bouquin Kotchi Kotchi, qui est particulièrement bien foutu pour préparer son voyage et estomper quelques doutes ou frayeurs qu’on peut avoir. Facile à lire, explique bien les différences culturelles primordiales à comprendre lorsqu’on est un français au Japon, pas mal de conseils sur quoi visiter et où, bien illustré… Bref il fait un super boulot pour « démystifier » le moindre détail sur le pays et nous rassurer avant d’y aller, en plus de donner des bonnes idées.

Plus largement, sur Internet, j’ai pas mal utilisé Kanpai en français ! Là aussi, pas mal d’infos très spécifiques et très pratiques. Enfin, en Youtube, je l’ai déjà cité dans l’émission précédente mais n’ayant trouvé aucun youtubeur francophone qui correspondait à ce que je cherchais, je suis surtout allé vers la chaîne anglophone Abroad in Japan, avec son hôte pince-sans-rire bien comme il faut.

Pour le reste, c’est pas mal de conseils de proches et de potes, une réecoute de mon propre podcast avec les deux LOLJAPON spécial « voyage » (le voyage de Zali et celui de Concombre) et voilà, on est prêt. Facile.

LA THEORIE DU CHAOS ! (Source: Baconpal)

Pour conclure…

Pour commencer, si vraiment ma voix vous manque pendant un mois, jetez un oeil à ma chaîne Youtube, j’y ai publié cinq vidéos de moi qui joue à Geoguessr. Ca s’appelle Géographe la comme Néant Vert et c’est très chill.

Une sixième devrait sortir à la fin de la semaine prochaine, après y’aura évidemment une pause. Mais voilà, c’est très mineur, très débile, jetez-y une oreille à l’occasion.

Je tiens également à dire que ça fait deux mois qu’on me dit « apprends bien le kanji pour « homme » histoire de pas te tromper de toilettes », du coup j’ai réussi, je reconnais désormais le kanji pour homme grâce à un habile moyen mnémotechnique qui est « ouais le kanji pour homme il représente un catcheur musclé, c’est ultra masculin. »

C’est toujours le seul kanji que je sais lire. Je vais au Japon, j’écoute du japonais quotidiennement depuis 15 ans, et je sais pas déblatérer ou comprendre la moindre phrase. YOLOOOO.

Bref, beaucoup d’excitation de mon côté, vous l’aurez compris, et on se donne très vite rendez-vous 10 000km plus loin dès la fin de la semaine ! Des gros bisous ! Peace.

Post-scriptum: Je me suis rendu compte récemment que je partais du Japon une semaine avant le début de projections de Girls und Panzer das finale en 4DX, et ça ça fait mal.

Post-scriptum 2: L’artwork qui sert de bannière à cet article est une très jolie Lala/Cure Milky par Puca-rasu !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

7 commentaires

N'hésitez pas à commenter l'article~