Super Danganronpa 2 – Tonnerre sous les Tropiques

Super Danganronpa 2 – Tonnerre sous les Tropiques

Je crois que si je calcule bien, j’ai acheté trois consoles cette année. La bonne nouvelle c’est que j’aurais pas à en racheter avant un bail. La mauvaise c’est que… eh y’en a pas vraiment. Du coup yep j’ai chopé une Vita à Noël avec deux idées bien en tête: la première c’est de me faire plein de JRPG exclusifs Sony dans les transports parisiens, la seconde c’était Super Danganronpa 2. Je vous avais parlé du premier Danganronpa en juillet 2013 et j’en avais dis beaucoup de bien. J’ai parlé plus récemment sur Crunchyroll de l’adaptation animée de 2013 mais c’est un autre sujet. Dans tous les cas je vous conseille la lecture de mon article de juillet si vous connaissez pas l’univers et avant de lire celui-ci.

Mais si vous voulez pas, bon,  pour résumer ce que j’avais dit du jeu: malgré quelques petits défauts, le premier Danganronpa est assez passionnant, très intense, avec plein de bonnes idées. Un mélange parfait entre un survival game, un jeu d’enquêtes, un dating sim, un poing & click et un univers complètement barré visuellement. La sauce prenait bien et les seul regrets étaient dûs à un héros un peu trop inutile, un léger manque d’ambition et une fin en tire-bouchon qui appellait à une suite pour plus d’explications. Maintenant que la suite on l’a, on peut s’y attacher…

2015-01-08-183818

Super Danganronpa 2 est donc sorti en juillet 2012 sur PSP mais on s’en fiche parce que ce qui nous intéresse c’est la version Vita en anglais sorti en septembre 2014. Toujours développé par la même équipe, le jeu se présente d’abord comme un spin-off au premier jeu – les mêmes règles, le même univers, des personnages et un lieu différent – mais se révèle très vite, sans trop de surprises, être une suite directe qui répond à beaucoup de questions du premier.

Le scénario du coup ? 16 « super-élèves » de la Hope’s Peak Academy se retrouvent, le jour de leur rentrée, seuls sur une île tropicale paradisiaque. Un mystérieux robot professeur en forme de lapin, Usami, leur explique que c’est un voyage scolaire et qu’ils seront chargés de récupérer des « fragments d’espoir » en devenant amis les uns avec les autres. Bref ça a l’air cool et fun sauf que Monokuma, le méchant robot panda sadique du premier, débarque l’air de rien, tabasse Usami et prend sa place. A partir de ce point, on revient aux règles habituelles de Danganronpa: quelqu’un veut partir de l’île ? Il lui suffit de tuer l’un des autres élèves… Et si il n’est pas attrapé et identifié par ses camarades suite au procès qui suit, il a le droit de s’échapper tandis que ses camardes sont exécutés. Mais si il se fait attraper, c’est lui qui a le droit à une punition. 

Inutile de le dire, pour le héros qu’on contrôle, Hajime Hinata, l’ambiance est pas à la fête. Et quelques jours plus tard, les meurtres commencent…

2014-12-30-173057

Danganronpa 2 est une vraie suite. Soyons très clair: il nous arrive parfois d’être déçu vis à vis de suites qui n’apportent rien ou qui n’améliorent rien. Pour Danganronpa 2 pas de déception et on peut même dire sans trop se tromper que le second volet est clairement meilleur que le premier. Limite y’a pas de débats. On sent que les mecs de Spike Chunsoft se sont posés, ont vus le succès du premier et ont pris le temps de produire un truc vachement plus fou et vachement plus ambitieux. C’est un peu la même claque qu’il y’a entre le premier Phoenix Wright et le troisième Phoenix Wright. Bon l’exemple est un peu moche parce que le second Phoenix Wright est moins bon que le premier mais vous voyez ce que je veux dire en comparant le premier et le troisième, non ?

2015-01-20-012814

C’est à dire que tout est méga peaufiné. Le casting du jeu, par exemple, est encore plus fou. C’est à dire qu’on a des personnages toujours plus excentriques et hauts perchés mais tous connaissent des développements extrêmement intéressants et rares sont ceux sur lesquels on peut se fier uniquement aux apparences. Ils ont tous leurs secrets, leurs caractères, leurs rôles à jouer. Ils sont tous extrêmement attachants et autant le premier y’en avait cinq ou six dont je me foutais, autant là c’est difficile pour moi que y’a des personnages pour lesquels je n’ai rien ressenti à un moment ou à un autre. Même le duo coupable/victime de la première affaire m’a un peu touché alors que c’est un duo qu’on voit très peu tout le long du jeu.

2015-01-12-175041

Au contraire, je les aime tous au moins un peu. Evidemment j’adore Nanami parce que c’est Kana Hanazawa qui double une gameuse qui oscille entre dodo et coolitude. Mais j’adore aussi Sonia la putain de princesse, Mikan l’infirmière qui a passé sa vie à prendre des coups et manger des punaises, Peko l’épéiste cool, Gundham le ninja-dresseur de hamsters vachement chuunibyou, Grotami le gronnard, Hiyako la loli-danseuse langue de pute, Fuyuhiko le yakuza râleur et choupi, Mahiru la photographe tsundere à la tête froide…

Non, même Nekomaru, qui était un personnage dont je pensais que j’allais me foutre complètement a réussi, à certains moments du récit, à me toucher et me plaire. Allez, j’avoue ne pas trop aimer le mécanicien et vouer une haine sans nom pour Nagito. Mais pour ce dernier c’est normal: le personnage a été écrit pour qu’on le haïsse donc j’avoue faiblement tomber dans le piège.

2015-01-13-180514

Vraiment, Danganronpa 2 c’est le premier en bigger stronger. Les affaires sont extrêmement variées, en plus de continuer à être bien écrite. Chaque chapitre a son thème, ses idées, ses ajouts. Que ça soit un film, un jeu vidéo ou une référence grandiose à un autre jeu de la saga, Danganronpa 2 n’hésite pas à nous faire voir des choses folles et à se la jouer parfois extrêmement méta. Et je ne parle pas des chapitres finaux, très Metal Gear Solid dans l’esprit. Je précise pas trop pour pas spoiler plus, mais j’avoue sans peine m’être fait les trois derniers chapitres en, genre, 48h.

Et, comme d’habitude, chaque chapitre est terrible parce qu’on se demande quand le nouveau crime va avoir lieu et, surtout, qui va y passer. J’avais une petite idée de chaque mort (parce que je m’étais spoilé exprès tout Danganronpa 2 peu après avoir fini le premier jeu donc j’avais des souvenirs flous de certains morts / coupables. Pas de tous.) du coup y’a des fois ou j’ai pas été surpris mais quand tu découvres qu’un de tes persos préférés vient d’y passer, tu manges. Et c’est sans parler du coupable du chapitre cinq qui a été très difficile à vivre pour moi.

2014-12-22-232652

Niveau gameplay le jeu en ajoute pas mal. Le gameplay du procès est pas mal amélioré avec un usage intelligent du tactile Vita. Tous les minis jeux fonctionnent pas mal en général SAUF le putain de Pendu. Je sais pas qui chez Spike Chunsoft s’est dit que ce truc était une bonne idée parce que niveau jeu de merde au gameplay médiocre juste là pour te faire baisser ta barre de vie en mode TGV Express, le truc se pose en leader. Mais dans tout ce qui est exploration / investigation, on a tout ce qu’il faut: quelques petits jeux, des events sympas, des Monokumas à retrouver dans l’île, un e-Pet Tamagotchi à gérer pour pouvoir gagner plein d’argent virtuel et des trucs à débloquer (musique, vidéo, CG) avec le dit argent virtuel.

Comme dans le premier, au début de chaque chapitre vous avez le droit à trois ou quatre jours de repos grâce auquel vous pouvez améliorer vos relations avec vos compagnons d’infortunes. Cela vous permet de découvrir leurs secrets et de débloquer des nouvelles compétences parfois très utiles en procès. Là aussi c’est très addictif et ça fonctionne du tonnerre.

2014-12-27-000102

Bref, pas grand chose de plus à dire. Le scénario m’a convaincu dans son intégralité et j’ai vraiment beaucoup aimé la fin. Autant le premier m’avait déçu un peu car il creusait finalement assez peu ses propos et se contentait d’être « juste » un divertissement, autant ce second épisode a plus de choses à dire et c’est une bonne chose. Après ça reste des propos très légers mais la grosse thématique du jeu c’est le harcélement, le racket , l’isolation sociale et les conséquences que ça engendre et à ces heures ou l’ijime semble être devenu top tendance au Japon c’est toujours bon à prendre.

2015-01-14-000554

Pour le reste, c’est un jeu fun, qui arrive à être barré et sérieux simultanément, très fun, bien rythmé, assez intense et avec un casting vraiment très très bon. Si vous avez une Vita, well, le duo des deux Danganronpa est réellement indispensable. Car oui, vous allez VRAIMENT vouloir faire le plutôt bon premier volet avant cet excellent second épisode. N’imaginez même pas faire sans. Et si vous n’avez pas de Vita ? Well, ça peut être une bonne raison. On est pas trop loin de la killer app… 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

7 réactions au sujet de « Super Danganronpa 2 – Tonnerre sous les Tropiques »

  1. « Allez, j’avoue ne pas trop aimer le mécanicien »

    Nan mais c’est bon là, je ne te parle tellement plus de toute ma vie :'(((((((

    [cet avis sur ton avis était très nettement constructif]

  2. J’ai été soulagé que tu annonces finalement que le Mécanicien Ultime, tu l’aimes pas… Pour moi c’est l’équivalent de Hiro dans Danganronpa 1, il est totalement inintéressant (et semble presque conçu pour ça), ce qui me donne cette horrible impression qu’une des 16 cases des étudiants est totalement gâchée.

    Et puis pour le coupable du Chapitre 5, je partage ta peine, j’étais tellement deg. T_T

  3. Putain de chapitre 5 à la con de merde d’enculé de Nagito T_T Tellement de feels putain à la fin :C Pour le mécanicien, je pense qu’il est insupportable, même si pendant la partie Funhouse, j’avait presque pitié… Mais putain de Nagito

  4. Après, il y a un truc qui est un peu chiant avec le jeu, c’est la non-traduction du truc. en soit, le jeu est pas difficile à suivre, mais pendant les procès, ça m’est arrivé de mourir pour rien parce qu’une tournure de phrase ou bien un mot était pas clair. Encore pire avec le pendu, qui est ultra chaud quoi. Mais ça reste une putain d’excellente expérience

  5. Je savais que t’allais être en kiffe sur Chiaki, dat HanaKana aussi.

    Personnellement, c’est plutôt Hiyoko que j’ai détesté parmi les personnages, principalement à cause de son attitude envers Mikan et Kazuichi surtout si on prend en compte ses FTE. Kazuichi est juste d’un chiant quand Sonia est dans les parages, au moins, il a un talent utile contrairement à Hiro.

N'hésitez pas à commenter l'article~