[Communauté] KFC, questions, confrères et disparus: le grand billet de Noël

[Communauté] KFC, questions, confrères et disparus: le grand billet de Noël

J’écris cette intro le 21 décembre 2012 à 08h45, il fait toujours nuit dehors parce qu’on a débarqué en hiver, et tout ça est absolument triste parce que je suis complétement pété. C’est ça de dormir 3h. Quoique je sais même pas si j’ai vraiment dormi, tout ce que je me souviens c’est que je rêvais que j’essayais de m’endormir. Est-ce que dans ce cas là, c’est un rêve ? Ou bien la réalité ? Est-ce que nous sommes prêts à avoir Bohemian Rhapsody dans la tête ? Personne ne le sait !

IntroNoel.jpg

Bien, anyway, billet de Noël, c’est tout de suite, maintenant. Ah, il est loin le temps ou je faisais des traductions de hentai complétement débile pour fêter le jour du saint enfant. J’aurais pu le faire cette année aussi, mais bon, tant pis, c’est pas grave, je n’ai de toute façon jamais eu le moindre talent pour le scantrad.

Bref, pour ce Noël, bam, participation à une initiative inter-blog – j’avais loupé le coche en 2010 (ou on devait tous écrire un article sur la même série d’OAV Gundam, et j’avais fail parce que flemme de mater au délà du deuxième OAV), j’avais participé en 2011 à l’initiative qui consistait à voir ses collégues blogueurs vous infliger l’écriture d’un article sur une série (j’avais fini avec Infinite Stratos, que j’avais critiqué sur la forme d’un doujinshi hentai.)

Cette année le but était simple: on est 14 “blogueurs” anime francophones et un canadien anglophone et on s’échange des questions. Le but du jeu est d’avoir au final 13 questions à répondre, chacune envoyée par chacun des participants. C’est une initiative de nyo, c’est fun comme tout, et donc je vais répondre à des questions, trois ans après le plus gros pavé de l’histoire de ce blog. Pour l’anecdote on s’est tous envoyés des petites biographies, et c’est pour ça que certaines questions parlent de « ma bio » :P.

Enfin, avant de commencer, je tiens à signaler que j’ai attribué à chacun des participants un personnage d’Idolmaster. Parce que je suis en plein matage de la série et que ça collait bien au chiffre 13. J’ai essayé de coller au mieux par rapport à l’image que j’en ai (sauf pour le pauvre mt-i qui du coup se tape Iori, alors qu’il ne le mérite pas.)

Tetho

Tetho.jpg

Qui est Tetho ?: Blogueur sur Anime-Janai et écrivant également sur mata-web à l’occasion, la seule chose que vous devez savoir sur Tetho c’est qu’il est très très très très focalisé sur l’aspect technique d’une série. Il correspond également pas mal à l’archétype du type rude au grand coeur. AMHA.

Onani Master Kurowasa va être adapté en anime.Tu as la chance, exceptionnelle, de choisir le studio et le staff, tout en sachant que Kyoto Animation ne peut pas, ils sont trop occupés sur la suite de Munto pour pouvoir s’en charger. Je te demande donc au minimum le format (film/OVA/TV/net) un studio, le core staff (réalisateur, scénariste en chef, charadesigner, directeur de l’animation et responsable des décors), mais tu es libre de préciser ce que tu veux à coté : seiyûs, auteurs/compositeur/interprètes des génériques, animateurs, voir même le staff précis (réal, storyboardeur, scénariste et directeur de l’animation) d’un épisode adaptant un passage bien précis qui t’es cher.

Comme vous le voyez, Tetho est aussi très très très très très focalisé sur les staffs. Et il a envoyé la même question à tout le monde, quel gros branleur :’D.

Bon, déjà, studio et format, ça je peux répondre de manière sûre et définitive assez rapidement, c’est bien. Après ma lecture d’Onani Master Kurosawa date de quasiment trois ans, donc ça commence à être lointain pour moi. En tout cas, en me basant sur mes souvenirs, je pense que je favoriserais un format en trois OAV de 40 minutes. On peut grossièrement diviser le manga en trois parties distinctes, et je pense qu’un OAV pour chaque partie serait le mieux.

Niveau choix de studio, là c’est étrangement plus compliqué. Instinctivement je répondrais “Shaft” mais il suffirait de dix secondes de réflexion pour voir que non, Shaft n’aurait pas sa place sur ce projet. J’ai hésité avec JC Staff deux secondes par envie d’une adaptation conservatrice mais au final je vais porter mon dévolu… sur David Productions. Qui en deux animes (Ben-To et Jojo) a réussi à m’épater et à me montrer qu’ils ont les épaules pour ce type de projet et que, même si le budget n’est pas là, ils peuvent tout de même essayer de compenser au mieux.

Réalisateur mon choix d’amblée: Mizushima Tsutomu. Surtout parce que comme j’ai beaucoup aimé son travail sur Joshiraku, et que j’estime qu’il peut appartenir totalement à l’esprit de l’ouvrage (le mec bossr sur des trucs très spéciaux en général.)

Pour le charadesign, scénariste en chef, storyboarder & co, je vais donner ma langue au chat, je connais aucun nom et je n’y ai jamais porté aucune attention. Ce qui est un peu CONNARD quand j’y pense, mais tant pis.

Par contre je peux faire le trivial: niveau seiyus je VEUX Sawachiro Miyuki en Magister, pas de négocations. Pour Keiji – le copain à l’afro – idem je VEUX Sakaguchi Daisuke, le seiyu qui fait habituellement pas mal de sidekicks KyoAni (à commencer par Sunohara de Clannad.) Pour Aya la recluse je vais faire le choix facile d’Hanazawa Kana. Enfin pour le héros, soyons fou, assumons le délire: Fukuyama Jun.

Pour les génériques, j’avoue que j’aimerais un générique d’ending avec Hanazawa Kana et Sawachiro Miyuki en duo PARCE QUE TANKAF. Pour le générique d’ouverture, je réfléchis, mais j’ai du mal à imaginer un générique d’ouverture à Onani Master Kurosawa… Faudrait un truc doux, peut-être du Rie Fu ou, pour faire dans l’occidental, du Coldplay. OUAIS TIENS DU COLDPLAY. Genre “Talk.” Ou “Every Teardrop is a Waterfall.” Eh ça pourrait être a double sens dans le second cas.

Puis avec ça, vous me mettrez un McFlurry Amandes & Nuts coulis fraise. Et un Twix.

FFenril

FFenril.jpg

Qui est FFenril: Un blogueur aussi, sur FFenril.info pour être précis. La seule chose que vous devez savoir sur FFenril c’est qu’il attend la saison 4 de l’anime Full Metal Panic depuis plus longtemps que moi j’attends un remake 3DS de Majora’s Mask.

Ton amour pour Macross F et le Néant Vert… euh, Ranka Lee en particulier, n’est plus à prouver… du moins quand on parle de la série. Il se trouve que tu as bien peut parler des deux films en comparaison ! Certes, tu as bien trollé une ou deux fois, mais rien de bien concret, et encore moins de vrais arguments pour nous dire ce que tu avais contre Itsuwari no Utahime et Sayonara no Tsubasa !

Ma question est donc, en toute honnêteté, que penses-tu de ces films ? Que leur reproches-tu, et que penses-tu qu’ils ont fait de mieux (s’il y a quelque chose), notamment sur deux points particuliers : la présentation et l’évolution des personnages (Ranka, Alto et Sheryl, par rapport à leurs contreparties TV, mais il y a aussi d’autres persos genre Grace qui sont bien changés), et l’histoire en général notamment sa conclusion, en comparaison avec la conclusion TV.

Cool, ça va encore faire rager des gens qui vont écrire des pavés dans les commentaires que je lirais pas :’D.

Je vais rester très concis sur Itsuwari no Utahime parce que ça m’énerve rien que d’en parler:

Déjà, mise en contexte importante: je ne DORS JAMAIS devant un film ou un épisode de série ou quoi que ce soit. Je peux être pété à mort, ne pas avoir dormi depuis quarante heures, qu’importe: quel que soit le moment, il m’est strictement impossible de m’endormir si je suis concentré à regarder un truc, aussi emmerdant soit-il. Il y’a à cette règle DEUX importantes exceptions: le film Blueberry avec Vincent Cassel ET Macross Frontier Itsuwari no Utahime. Pour le premier cas c’est même douteux parce que je me souviens plus si je dormais à poings fermés ou si je somnolais juste. Itsuwari no Utahime je me suis définitivement endormi dans le train Rennes/Caen en le matant, mon pc toujours allumé sur les formidables aventures de Sheryl & Ranka au pays des rencontres hasardeuses.

Ce que je reproche au film très clairement: musicalement, les titres inédits régressent énormément en qualité par rapport à la série – Pink Monsoon est une daube terriblement infâme, et la ballade de Ranka est une morne plaine – ce qui est con vu que la musique était, après Ranka, le gros point fort de la série originale. Scénaristiquement, il SURABUSE des rencontres fortuites, ce qui est une putain de facilité tolérable une fois mais pas les trois ou quatre fois que j’ai pu le dénombrer. Michael qui rencontre Ranka au pif dans la rue, Sheryl qui rencontre Alto au pif dans la rue, Ranka et Sheryl qui se croisent au pif je sais plus où, bref, cool, chouette. Enfin techniquement on est PAS au niveau d’un FILM ANIMÉ nom de dieu. Le chara-design est inconstant putain. C’est cool pour un récap à la con mais putain c’est bien quand un FILM ANIMÉ se montre un peu AMBITIEUX. Et là non, Satelight fait la série sur 1h30.

Et donc bref, rajoutez à ça le fait que le film est construit n’importe comment, qu’on y passe du coq à l’âne en permanence et que SURTOUT, SURTOUT, il est d’une platitude ahurissante et voilà, paf. Je peux comprendre que les fans d’animation japonaises sont aujourd’hui habitués à voir des adaptations filmiques de séries qui pètent pas trois pattes à un connard et qui sont juste des épisodes d’1h30 ou des récapitulatifs dénués d’interêt, mais bon, ce n’est pas un film intéressant et il se fait méchamment péter le cul par Do You Remember Love. Vous avez dû tous vous dire ouais un film qui n’est pas un récap et qui a une histoire à peu près inédite, génial, révolution mais non putain, ouvrez les yeux pendant que moi je les ferme pour pioncer, quoi.

Du coup je n’ai par conséquence toujours pas vu Sayonara no Tsubasa et je ne suis clairement pas motivé à le voir, d’autant que j’ai enregistré dans un coin ce qui doit être le meilleur moment du film, c’est à dire le moment ou Ranka chante Ninjiro Kuma Kuma (qui là, pour le coup, est une vraie bonne chanson. D’ailleurs Sheryl a aussi une nouvelle chanson super cool donc au moins l’aspect musical a l’air amélioré.)

Par contre je me suis fait spoiler le final et j’en ai étrangement pas grand chose à faire :’D. Alto est tellement antipathique en général que je suis limite heureux qu’il ne décroche pas le vrai gros lot. Mais très clairement, je mise pas un kopec sur l’avenir de ce couple. Dans un an et demi, ils seront séparés et peut-être drogués.

Bon après pour éclaircir soyons clairs: je ne suis pas un grand fan de Macross Frontier de base. J’adore Ranka, j’adore l’OST mais je conseillerais la série en elle-même à pas grand monde parce qu’elle est pas toujours éblouissante (même si en 2008 je finissais mon article dessus en disant que je la conseille mais que je m’en reléverais pas la nuit)… et que je me suis souvent fait chier quand y’avait pas de combats dans l’espace et/ou Ranka. De toute façon cet anime possède un épisode dédié à une petite culotte perdue donc, comme le veut la règle, ça veut dire qu’il est pas bon.

Du coup j’aurais peut-être dû être moins étonné que ça vis à vis de la médiocrité d’Itsuwari.

Nyo

Tetho.jpg

Qui est Nyo ? Ex-étudiant en informatique désormais étudiant en lettres, nyo est le cerveau caché de pas mal d’initiatives récentes au sein du microcosme blog-otaku français. La seule chose que vous devez savoir à propos de lui c’est que sur Gmail, il est représenté par une image de Bernkastel.

Bref, alors voici ma question stupide bardee de commentaires en tangente qui alourdissent l’intitule plus qu’autre chose.

Je n’y connais pas grand chose au catch (mis a part que j’en vois en fond de temps en temps sur les teles de mon bar canadien prefere sur Paris quand ils sont pas en train de diffuser du basket ou du baseball) mais comme tu sembles vraiment a fond dedans et que tu en parles sur ton blog a l’occasion… D’ailleurs t’as parle de tes seiyuu feminines preferees recemment donc allions l’agreable a ce qui est surement agreable pour d’autres et voici la question super previsible :

Imaginons qu’un jour, un studio se decide a faire un anime sur le catch (sans faire appel au crowfunding) en puisant ses inspirations pour ses personnages dans des figures reelles du catch, vu que ca a l’air quand meme populaire au Japon mine de rien (enfin je sais que y’a une AKB48 qui en est fan et qu’elle etait en emoi de rencontrer son catcheur favori et que le public avait l’air de remplir une salle de taille pas forcement modeste, du moins c’etait ce que j’avais pu voir dans cette emission de variete ou y’a des idols qui se ridiculisent, fin bref de la TV Jap quoi) donc ca pourrait avoir son succes de niche qui sait.

Donc la question est la suivante : quel serait ton fantasme vis-a-vis de cet eventuel anime (qui ne verra surement jamais le jour), et pour a la fois rester dans un sujet bien otaku et pour garder un contexte restreint, on va juste parler de seiyuu ; comme je suis grand seigneur, non seulement je te laisse choisir les seiyuu pour interpreter tes catcheurs favoris mais je te permets aussi de jouer avec leur sexe et de le choisir au cas par cas, donc amuses-toi, si tu le souhaites, a melanger les sexes comme bon te semble. D’ailleurs un petit passage rapide sur tes choix histoire de les justifier pourrait faciliter la comprehension pour les neophytes de ces univers (que ce soit le catch ou les seiyuu, ou le catch de seiyuu dans la boue).

Si tu te sens super chaud, tu peux aussi repondre aux questions bonus en nous donnant des noms de studios / realisateurs / chara-designers / scenaristes / animateurs / etc etc qui te feraient super plaisir si jamais ils apparaissaient dans les credits de cet anime qui ne sera jamais produit.

Première question catch, yeah ! Effectivement, le catch reste très populaire au Japon… mais comme je l’ai déjà signalé dans un des rares articles un peu utiles de ce blog, le catch américain et japonais sont tous deux extrêmement différents. J’en profite pour citer cette fabuleuse phrase populaire: Aux Etats-Unis le catch est un spectacle, au Japon un sport, au Mexique une religion.

Néanmoins, comme je suis pas super passionné par le puroresu, et comme je pense que tu avais en tête la WWE & co, je vais imaginer ça comme si on parlait de catch américain bien comme il faut.

Très clairement, si on me donne une telle possibilité, je ferais un shonen manga totalement construit Saint Seiya. On suivrait cinq débutants qui doivent gagner un tournoi entre petits noms pour s’en faire un. Puis après scandale, le patron de la WWE deviendrait une ordure et ces cinq gentils débutants devront s’unir pour faire face aux plus grandes stars de la WWE et montrer qu’ils ont tort… mais pas dans le ring ! Je les vois bien faire le tour du monde, essayer de convaincre les stars une par une, et se battre dans des contextes totalement débiles, avec un sens de l’honneur exacerbé, un peu à la Jojo’s Bizarre Adventure. Certaines stars voudront juste les tester, d’autres seront manipulés, d’autres seront totalement du coté de la méchante ordure. Puis une fois ça fait, une fois l’ordre revenu au sein de la WWE, ils combattront des super nazis catcheurs mexicains pour montrer leur supériorité qui peut être un peu gênante si on prend le truc à froid et qu’on analyse ça comme une revendication raciste. Un peu comme si OSS 117 rencontrait La Légende de Koizumi qui rencontrerait la liste de Shindler qui rencontrerait Hellsing Ultimate.

Tu me met un studio bien con à la Shaft pour faire ça, tu me files 52 épisodes, un épisode dédié à un catcheur en particulier, et hop c’est parit, best shonen ever – les personnages de la WWE sont tellement plus oufs que ceux de n’importe quel shonen lambda. Niveau doubleur, il faut savoir que la WWE est déjà doublée au Japon… et que le patron de la WWE, Vince McMahon est doublé par NORIO FUCKIN’WAKAMOTO. Du coup pourquoi changer ?

Pour entrer dans les détails stupides, je vois bien le duo des cinq débutants être composé des trois membres actuels du Shield – Seth Rollins dans le rôle du héros cool un peu planplan, Dean Ambrose dans le rôle du psycho, Roman Reigns dans le rôle du balèze taciturne – puis je rajoute en bonus Antonio Cesaro dans le rôle du polyvalent plus fort que le héros mais pas héros parce que pote du héros et puis Damien Sandow dans le rôle du cerveau du groupe. Ceux qui s’y connaissent en catch se diront que c’est un choix étrange vu que les cinq sont censés être des méchants mais bon il est facile de les tourner gentil en gardant leurs caractères.

Puis si fallait un Sanctuaire des Douze Main-Eventer parce que continuons la comparaison jusqu’au bout je choisirais:

  • John Cena dans le rôle du mentor parce que John Cena c’est le BON GARS. Hustle Loyalty Respect tout ça. Même si il est un peu connard parfois quand même.
  • Ryback dans le rôle du méchant barraque à muscles instoppable mais pas forcément malin – à la Aldébaran ou Kenpachi
  • Rey Mysterio pour le bon gars TRES NAÏF qui peut faire figure d’outsider mais qui va apprendre à nos héros à ne jamais sous estimer qui que ce soit.
  • Kane dans le rôle de l’antagoniste qui passerait son temps à changer de camp.
  • Sheamus serait le mec totalement connard… mais du coté des héros, alors ça va, il a le droit. Puis comme IL AIME SE BATTRE, c’est cool d’en avoir un qui hésitera pas à se battre avec les héros juste pour le fun.
  • Chris Jericho comme le cerveau du groupe, dans sa période heel de 2008/2009, très précieux, hautain et arrogant… Pas forcément le plus flamboyant du lot niveau ratio victoires/défaites mais très doué pour mettre en valeur le talent de ses adversaires. Obligatoirement doublé par Daisuke Ono.
  • The Miz dans le rôle du petit con arrogant aux dents longues
  • CM Punk en leader charismatique, très très doué par la parlotte, et techniquement très affuté
  • , Chris Benoit Eddie Guerrero dans le rôle d’Aiolos du Sagittaire. Vous savez, le rôle du mort.
  • Daniel Bryan – le mec très colérique, un peu drôle, mais trèèèès colérique.
  • Kofi Kingston pour le titre du mec TROP COOL
  • Enfin, Dolph Ziggler pour le narcissique

Par contre je les genderswappe pas non mais ho.

Maintenant je veux un générique d’ouverture par JAM Projet. Un truc qui sonne bien, avec des anglicismes cool genre ROCKETTO SUPPLEXU ou BURNNINGU HEATO.

Ca me paraît bien.

Écrivons une fanfiction.

Yukimusha

Tetho.jpg

Qui est Yuki ? Il bloguait fut un temps, il blogue maintenant moins souvent. La seule chose que vous devez savoir à propos de Yuki c’est qu’il est passionné de jeu de rôle et il est en ce moment sur un livre de règles nommé Luchadores ce qui est super cool dit comme ça.

Tu n’as pas bloggué sur Kick Heart, pourtant, c’est un de tes sujets de prédilection. On t’imagine pourtant aisément donner 2000$ si t’en as les moyens pour la récompense qui va avec. Alors pourquoi ne pas en avoir parlé sur NéantVert ?

Question simple, réponse simple de ma part: parce que je n’ai tout simplement pas envie d’encourager Kickstarter ou le crowdfunding en général.

Pour diverses raisons: déjà, je n’aime pas, mais alors pas du tout ce principe de payer pour un ouvrage culturel dont on ignore ce que ça va donner, dont il est impossible de savoir si ça va être bien ou pas. Je trouve ça malsain. C’est pour ça qu’en général je chie sur les précommandes ou tout ce qui demande de payer en avance sans qu’on sache la qualité du produit final. C’est comme faire du pari, et je suis pas très chaud sur les jeux d’argent. Bref, Kick Heart était un projet qui effectivement était cool sur le papier, avec le bon staff, et le bon scénario, mais pour moi ça ne reste qu’un chat de Schroedinger, SI JE PEUX ME PERMETTRE LA COMPARAISON.

Ensuite parce que je trouve dangereux le pouvoir que ces sites donnent au public, aux fans. Je vais être très clair: je trouve qu’on vit déjà trop dans une société ou les oeuvres culturelles sont de plus en plus complaisantes et ou on donne de plus en plus un pouvoir à un public qu’on essaie de satisfaire le plus possible – plus pour l’aspect pécunier que ça représente que pour le fait de réellement satisfaire. Ca donne des hérésies comme on a pu le voir cette année avec le DLC gratuit proposant des nouvelles fins à Mass Effect 3. Oui, la fin de Mass Effect 3 est une horrible merde, mais ça aurait été bien que les développeurs assument d’avoir sortir le truc telquel au lieu de se faire promener par des joueurs insatisfaits qui ont eus ce qu’ils voulaient et qui maintenant ont un exemple de jurisprudence qu’ils pourront agiter à chaque fois qu’une fin de jeu leur plaira pas.

En proposant directement aux consommateurs de jouer les mécènes et de leur offrir un rôle dans la confection d’une oeuvre, on continue cette tendance ahurissante qui consiste à viser les égos plus que les cerveaux et je ne pense pas qu’il soit de toute façon bon d’incorporer le spectacteur au processus créatif. J’ai de toute façon beaucoup de mal à voir Kickstarter comme autre chose qu’une grande foire pour geeks, où tout le monde essaiera d’offrir le maximum de fanservice possible à ses futurs clients. Et comme TOUT LE MONDE veut des madeleines de Proust, et que c’est quasiment l’unique chose qui marche sur Kickstarter, j’ai peur que la créativité générale stagne dans ce fanservice total. Pour se renouveler, tous les médias ont BESOIN d’oeuvres osées, parfois insatisfaisantes, parfois pas attractives dans son concept pour le spectacteur qui, lui même, a besoin parfois d’être un peu offusqué parce qu’il voit/fait. On a pas besoin d’encore plus d’oeuvres consensuellels et on a surtout pas besoin de convaincre les joueurs/spectacteurs/consommateurs que c’est ce dont ils ont BESOIN.

Bref, je suis claqué et il est 10h30 donc je suis pas forcément très clair ou facile à lire mais tout ça explique pourquoi je n’ai pas parlé de Kick Heart ici. Maintenant j’attends le pavé gigantesque d’Axel dans les commentaires qui m’expliquera pourquoi je me fourvoie mais je crains d’être assez imperméable. Après ça donne du boulot à des gens indirectement donc c’est cool, c’est chouette, mais putain j’ai quand même du mal à cautionner.

… Maintenant je suis quand même content de voir qu’Obsidian est devenu millionnaire grâce à ça. Néanmoins j’ai peur pour la qualité du jeu qui va en découler, et j’ai peur de la réaction des joueurs qui feront leurs divas et se révéleront tous super connards au moindre défaut – objectif ou subjectif – parce qu’ils auront donnés pour le jeu et qu’ils jugeront que ça fait d’eux des super clients. Déjà que l’adage le client est roi est une connerie ahurissante qu’on a foutu dans notre cerveau pour nous lustrer la bite et nous permettre de justifier le fait de se conduire comme des connards mal baisés dès qu’on le peut…

Smankh

Tetho.jpg

Qui est Smankh ? Un jeune adulte de 22 ans qui aime beaucoup les histoires d’amour et qui, comme moi, se levait tôt le matin pour aller regarder Card Captor Sakura sur M6. J’ai donc beaucoup de mal à ne pas me sentir proche de lui cérébralement. La seule chose que vous devez savoir à propos de Smankh c’est qu’il se la pète et qu’il envoie ses questions en anglais.

Hi there! I’ve been observing your community involvement from the very beginning (duhuhu, yay for lurkers) and I admire the time and dedication that you invested in this obscure topic of Japanese animation and otaku business. However, I was continuously saddened by the news I could gather on the ‘sphere about your personal life or more accurately your professional life: in your bio, you talk about unemployment and that makes me feel bitter about the future. I understand that, if possible, you would like to work in the video game and popular culture industry. My question is thus centered around this theme.

Here it is:

– Do you ever regret spending too much time on Internet, watching too many anime, reading too many manga, getting involved with the fan community? Don’t you find it dangerous or at least risky to place your entire life (which is what it seems like from my point of view) on your hobby?

– From the very little I know about the French culture industry and the little bit more I know about the Japanese culture industry, I can feel that there are striking differences. At least from where I stand, it seems like there are a lot more jobs and even companies that work in culture in Japan. What is your opinion on the state of the « geek » culture industry in France? I would also like you to give me an overview of it, as you’re an insider, even if only a little bit.

Pour traduire en français les question grosso merdo:

– Est-ce que je regrette d’avoir passé trop de temps sur Internet, avoir vu trop d’animes, lu trop de mangas et m’etre trop impliqués avec les fandoms divers ? Ne trouve-je pas dangereux ou au mieux risqué de placer ma vie entière sur un hobby ?

– Quelle est mon opinion de l’industrie de la culture geek en France ?

Bon grosso merdo ça ne devrait pas être trop dur à répondre.

Pour la première question, je ne sais pas. Très franchement. Je me sens parfois coupable de passer du temps sur mon ordi, mais j’y ai trouvé tellement de personnes et de choses avec lequel je m’accorde bien que je ne peux pas vraiment regretter. Plus généralement, quand j’étais gamin j’avais pas d’ordinateur mais je restais quand même enfermé à lire, mater des trucs, essayer de dessiner des monsieurs batons ou créer des faux journaux. Bref, je ne sais pas vraiment. Je regrette de pas parfois être plus sociable et d’avoir du mal à ne pas savoir discuter avec des gens pour qui je n’ai pas forcément plus d’affinités que ça, mais je crois qu’on partage tous un peu ce genre de regret. Donc non, pas forcément.

Ensuite sur la question du risque. Alors je vais éclaircir un peu mon projet professionnel actuel: je n’en ai pas vraiment, je veux juste gagner de l’argent, je me fous du comment tant que c’est légal et que j’ai pas à prendre trois douches par jour pour faire partir les odeurs de graisse du McDo. Ca c’est mon plan à court terme. Evidemment EVIDEMMENT que mon rêve c’est un boulot ou j’écris sur ce que j’aime, néanmoins j’ai très vite compris, dès le lycée, que c’était une ambition risquée, un milieu chargé et pas forcément bien payé. J’ai depuis changé de plan de carrière toutes les deux secondes avant d’être un peu forcé à devenir indépendant et à être laché dans le grand bain sans trop savoir nager.

Donc pour l’instant mon ambition c’est d’avoir un vrai boulot (n’importe où hein, le boulot d’agent polyvalent que je fais actuellement au parking me plait de plus en plus, mine de rien) et continuer à écrire à coté, pour le blog, peut-être pour le Journal du Japon, dans le meilleur des mondes une pige ou deux va savoir où. Déjà le fait d’aller sur Paris va bien m’aider à être plus en contact avec les milieux que j’apprécie, donc on va voir. J’avoue que je m’inquiète pas trop pour mon avenir professionnel, du moment que je ne suis pas dans le besoin.

Ensuite alors mon point de vue sur l’industrie geek en France. Déjà le jeu vidéo c’est chouette mais c’est la mort du coté des créatifs. On a Ubi Soft mais ça fait longtemps qu’on a oublié qu’ils sont français. On a des petits studios types Arkedo, Arkane ou Pastagames, mais ça fait méga trop peu pour un pays de 60 millions d’habitants, troisième plus gros marché mondial. On DEVRAIT avoir plus de studios, plus de grands noms…

Pour la PRESSE VIDEOLUDIQUE, alors très vite c’est pas le milieu corrompu et incompétent décrit par tout le monde et il est grosso merdo plus fréquentable que le même milieu anglo-saxon par contre c’est vrai qu’il est un peu consanguin et que tout le monde y connaît tout le monde et boit avec tout le monde parce que Paris. Moi je bois pas c’est réglé, j’aurais pas d’avenir de ce coté là.

Du coté de la presse anime/manga, du coté du JDJ y’a encore des trucs qui me scient, comme par exemple le fait que les éditeurs et les majors me demandent (parfois, hein, c’est loin d’être heureusement systématique) si ils peuvent valider les articles avant publication. I fuck you not. Et paraît que c’est normal. Ouais bien sûr. Mon fist dans ta chatte aussi c’est normal, putain de merde.

Pour l’industrie manga, on a par contre un milieu vivant et loin d’être antipathique. Même si le marché sature un peu niveau sorties, j’ai l’impression d’une saine émulation entre les éditeurs, et très franchement on a pas trop à se plaindre niveau sorties parce qu’au final on manque trèèèès peu de choses importantes.

Par contre l’industrie anime c’est plutôt le contraire. Le souci étant que ¾ des reproches que je pourrais faire aux éditeurs pourraient être expliqués par le fait que les japonais ne savent juste pas traiter avec les étrangers et que là pour l’instant c’est cool ils sont les rois du pétrole, mais qu’un jour ça va leur péter à la gueule ils comprendront pas d’où ça viendra parce qu’ils seront incapables de se remettre en question. Bref, le jour ou j’aurais envie d’encourager Kazé, il va pleuvoir des grenouilles.

Pour le reste, c’est un milieu qui grandit, mais où tout est centralisé sur Paris et où tout le monde connaît tout le monde donc si t’es grillé, t’es grillé. Ce qui peut forcer à être consensuel et être inoffensif. Et d’un point de vue extérieur, j’ai l’impression que la création des deux grands pôles de buverie que sont le Dernier Bar et le Kawaii Café n’arrangera rien à cet aspect communauté consanguine qui peut lui être reproché. Mais comme c’est un reproche totalement débile de base, et peut-être un peu teinté d’envie et de jalousie, on peut en avoir rien à foutre.

Sinon, une fois Pipomantis de Canard Console m’a volé une frite. Mais j’avais volé celle-ci à Concombre Masqué alors j’imagine que c’était normal.

Je sais pas si j’ai bien répondu à la question :’D.

Polymetrica

Tetho.jpg

Polymetrica est l’étrange invité de ce grand jeu de la tartine, d’origine canadienne et lui aussi ex-blogueur. La seule chose que vous devez savoir à propos de Polymetrica c’est que je sais toujours pas si c’est un mec ou une fille.

Was it easy to convince the person in charge of the video game show to let you write about a visual novel (or, did you even have to convince him at all)? If so, what do you think makes it easy for people to think of visual novels as a video game, even if it’s just pictures, text, and music? Do you think it’s easier for people to think of visual novels as video games rather than novels?

La question est grosso modo si c’était facile de convaincre Thierry Falcoz, le rédac chef jv de Nolife, pour la réalisation d’un numéro d’Extra Life dédié aux visuals novels. Pour rappel c’est l’épisode du 7 Juillet 2012, et pbsaffran / Pierre Bancov y était également invité. Officiellement l’émission était centrée sur les visuals novels mais on a passé 50% sur Higurashi & Umineko.

ATTENTION JE VAIS ESSAYER DE REPONDRE EN ANGLAIS VOUS ALLEZ AVOIR LES YEUX QUI BRULENT

Sorry polymetrica, I have an horrible english, I will try anyway. And, well, I’m not a visual novel expert, I’m just a really big fan of 07th Expansion and Katawa Shoujo… I don’t read a lot of visu XD

It was not very hard… I just ask him once before the Epitanime convention (where Ryukishi07 was guest), he said yeah, okay and that was it. The hard part was just to remind him before the E3 to not forget it :’D. I didn’t wrote a lot of things, it was a talk show and he asked questions, as a newcomer, about visual novels to me and pbsaffran (the french translator for the official french version of Higurashi.) In the end, we talked about Higurashi during 66% of the show…

I don’t know if you have an equivalent to Nolife in Canada but it’s a TV channel made by open-minded peoples who are very passionate about all the aspects of video games, and some of them are big otakus (the PDG is a Gunbuster diehard fan.) There is even a short monthly show about erotic games :’D. So, in that context, it’s not very surprising that it was very easy for me to submit that idea.

Well about visuals novels, I think it’s easy to class them at video game… because they are sold in video games shop and are released on consoles. For me, it’s the simpliest explication.

EN FRANCAIS:

Donc effectivement, l’idée de faire un numéro d’Extra Life sur les VN s’est fait très facilement: j’ai vu qu’un des tomes traînait dans la grosse bibliothèque de jeu de Nolife, j’en ai profité pour demander à Thierry Falcoz si le concept d’un numéro d’Extra Life sur le sanglot des cigales pouvait l’intéresser, il a dit ok direct, et le plus dur a été de lui rappeler régulièrement de trouver une date pour le tournage – vu qu’il était très occupé avec l’E3 qui arrivait, tout ça. Pour moi il était ensuite évident que pbsaffran devait être invité, il a pu être disponible, et on a tourné l’émission le dernier après-midi de mon stage. A la base on avait prévu plein de trucs à dire, de vn à présenter, mais rien ne s’est passé comme prévu. Après le résultat est loin d’être mauvais. J’arrive même à caser Katawa Shoujo sur une chaîne de télévision française. Yeah.

Enfin oui, si les non initiés classent les visuals novels comme des jeux vidéo, c’est tout simplement parce que ceux-ci sont vendus, au Japon, dans des boutiques de jeu vidéo, sur des consoles de jeu vidéo etc etc. Je peux pas leur donner tort.

– I agree with your point about it currently being a period where anime is becoming not so disgusting, but visual novels are still seen as really otaku and kinda kimoi, thanks to its pioneers being eroges and most visual novels having h-scenes and animu-y drawings. What would it take for visual novels to be not so kimoi and to be accepted by the mainstream? I mean, Saya no Uta is a pretty good horror story and Narcissu is a pretty good sad story, so why can’t they be popular too? Should visual novels even be in the « mainstream » someday, or will it be otaku-y forever?

Et donc enfin polymetrica me demande grosso merdo si le visual novel peut devenir mainstream, et si il doit le devenir.

EN ANGLAIS A NOUVEAU

Well, there are some mainstream VN, I think of Phoenix Wright or Hotel Dusk. Ok, Phoenix Wright is borderline but still. If a big video game company like Konami, Capcom or even Nintendo (why not) do a big visual novel with a lot of budget, of marketing… It can become mainstream. Games like BlazBlue, Persona or Sakura Taisen have a lot of visual novels mecanics but they’re not considered like otaku things, even in Europe where the BlazBlue saga is seen as a reference of fighting games and the Phoenix Wright saga one of the favorites Nintendo DS games.

If Narcissu, Saya no Uta or Umineko are not mainstream, it’s not because of the genre of the game, it’s because they are independants game made by little companies, and independants games are, by definition, for niche. We can say the same things of the Independants games section of Steam.

Anyway, even if the visual novel becomes mainstream, the independents companies like Type-Moon, Key, 07th Expansion will still be here to offer an unique content. So, we don’t have to worry about our hentai and our Ryukishi07’s beautiful chara-design \\o/ !

ET EN FRANCAIS MESSIEURS DAMES

Donc grosso merdo y’a des visuals novels mainstream qui sont tout de même sortis comme Phoenix Wright ou Hotel Dusk. Grosso merdo si le VN est pas mainstream c’est pas forcément une question de genre mais une question de moyens: le VN est au Japon majoritairement (et quasi uniquement) produits par des indépendants et des petites sociétés de développement, qui n’ont pas l’envergure de géants comme Konami, Capcom, Sony ou Nintendo. Mais si un de ces quatre géants se mettait à développer un visual novel, celui-ci pourrait être mainstream sans soucis.

Exelen

Tetho.jpg

Exelen est peut-être la doyenne de ce grand jeu concours avec sa trentaine dépassée, et peut-être la seule fille du lot compte tenu du fait que je sais pas pour polymetrica. La seule chose que vous devez savoir à propos d’Exelen c’est que c’est paradoxalement celle qui est la plus capable de se vanter de la taille de son e-penis compte tenu de la popularité de son blog (mais elle ne le fait jamais.)

Alors voici la mienne : on peut remarquer sur ton blog que tu aimes beaucoup faire des Tops 5 / 7 / 10, et des tops vraiment très variés dont pour certains je me dis que tu as quand même une sacrée imagination. 🙂 Du coup, corrige-moi si je me trompe, mais il ne me semble pas que tu ais fait un top des œuvres (manga, bouquins, films, jeux vidéo, etc.) que tu aimerais voir un jour adaptées en anime. Car vu que tu as l’air de toucher un peu à tout, je me demandais donc si il y avait des titres, séries ou autres licences pour lesquels tu t’es donc demandé un jour ce que donnerait une adaptation en anime et que ça serait bien qu’il y en ait une un jour, et si oui, lesquels ?

Alors alors. En soit je vais être franc: la seule raison pour laquelle bien souvent je voudrais une adaptation animée, ça serait principalement pour pouvoir permettre à une oeuvre d’être plus connue. Mirai Nikki j’étais à fond quand ils ont annoncés l’adaptation, j’en rêvais la nuit, au final je l’ai pas maté malgré le fait que les cinq premiers épisodes étaient impeccables… parce que je connaissais déjà l’histoire et la flemme de la revoir :’D. Dans cette optique, répondons avec un top 7 !

7/ Katawa Shoujo – Si évidemment le studio décide que la fin de Lily est canon.

6/ Voyage au bout de la nuit – Traité comme un anime super sérieux, avec un réalisateur bien déprimé et bien créatif, ça peut être l’adaptation littéraire la plus extraordinaire de tous les temps.

5/ Nightmare Maker – Un manga érotique de Cuvie trèèèès intéressant, qui reprend un peu le thème d’Inception (qui lui même ferait une super série animée, si on garde l’univers pour proposer d’autres personnages) en le sexuant un poil plus. Ca peut être assez étrange mais assez mémorable.

4/ Tayu Tayu – Ouais là par contre c’est grave du hentai. OUAIS. Mais si y’a bien UN h-manga que je veux voir adapté, c’est celui là.

3/ Soul Eater (la suite) – Bones avait laché le manga Soul Eater a mi chemin des 52 épisodes pour se lancer dans une suite pas trop mauvaise… mais le manga est tellement cool que je peux pas m’empêcher de vouloir que Bones nous fasse un Soul Eater Brotherhood.

2/ Harry Potter. Et bah pourquoi pas ? C’est une sorte de giga fantasme qui fait mouiller tous les ados et jeunes adultes, on compte plus le nombre de fanarts d’Harry Potter style mangas, y’a même des doujinshi hentai avec une Hermione pas légale, bref tout est là, y’a de la demande. Après faut réussir à trouver le moyen d’adapter ça en moins de 90 épisodes, mais ça peut être, pour le coup, réellement fun. Et ça finirait de prouver à tous les otakus que Zéro no Tsukaima, lolquoi.

1/ Samidare: Lucifer and the Biscuit Hammer. Parce que le souci du manga c’est qu’il est pas toujours très beau ou très clair, et qu’un anime peut régler ça, en plus de rajouter du charisme à des cases qui en transpiraient déjà PAS MAL. Et parce que c’est un ouvrage qui le mérite vraiment.

Klashikari

Tetho.jpg

Klashikari est belge et est un des cerveaux derrière la traduction en anglais du visual novel Umineko No Naku Koro Ni par la team Witch Hunt, dont il fait partie. La seule chose que vous devez donc savoir à propos de Klashikari c’est qu’il a donc la méga classe.

Petite question: tes tendances à « tout pardonner » signifie que tu serais capable de regarder une serie objectivement mauvaise (i.e mars of destruction), correct? La question: quelle(s) est(sont) la(les) séries qui ont limite pu ébranler ou ont réussi à te forcer à jeter l’éponge? D:

(…) Dans le pire des cas, tu prend en compte QUE toutes les series que tu as terminées (ou au moins plus de la moitié), mais dont tu t’es serieusement demander pourquoi tu es aller si loin après reflexions 😀

Alors, souvent je sais dès le premier épisode que c’est de la merde et je continue pas. Mais parfois, je continue ! Les heureux gagnants du je les ai finis mais putain pourquoi:

  • Persona Trinity Soul: Je l’ai terminé, je sais pas pourquoi. Enfin si je sais pourquoi: parce que je savais qu’Akihiko apparaissait à mi-saison. Le reste, la série est tellement écrite avec les pieeeeeds. Mon dieu, tellement chiiiiaaaant.
  • Infinite Stratos: même pas un nanar putain. Je crois que c’est la faute à Charlotte qui était toute mignonne comme tout mais putain même ça parfois je hurlais devant la télé. Y’a tellement de mauvais clichés, mais juste partout. Et surtout la haine contre ce héros putain. Les filles elles pourraient le sucer pendant son sommeil, le seul truc qu’il ferait en se réveillant c’est oh mon dieu pardon de te déranger, je vais retourner dormir dans le canapé sans une seule seconde se demander pourquoi il se fait sucer, par qui, pourquoi. ENFIN BREF HEROS EUNUQUE ET CON.

Et l’heureux gagnant du prix oh putain j’en ai marre, va te faire enculer, t’es chiant comme la mort revient ex-aequo à Azumanga Daioh (laché à mi-saison), Bounen no Xamd (idem) et Lucky Star. (laché au 22e épisode.)

… mais ils sont pas objectivement mauvais. Juste ultra chiants barbares.

Bon y’a Bleach aussi que j’ai laché à je sais plus quelle centaine mais ça c’est normal, j’étais devenu un grand garçon, je m’étais mis à lire le manga, et bon, revoir la même chose mais mal animé, quand ce n’était pas les fillers les plus bizarres de la terre, ça m’excitait plus trop.

Y’a aussi les films Macross Frontier du coup :’D.

Axel Terizaki

Tetho.jpg

Axel Terizaki est blogueur fan de maid et la rumeur veut qu’il soit secrètement Applefag. La seule chose que vous devez savoir à propos d’Axel Terizaki c’est que dans un mois il va pouvoir commencer à remanger de manière saine et équilibrée puisque je ne serais plus là pour lui donner à manger des pâtes mal salées et mal beurrées.

Quel métier de rêve choisirais-tu entre manager de Ranka Lee et butler pour Tsumugi ? Détaille ton choix. 🙂

Les deux demandent du boulot dans lequel je suis absolument pas prédisposé :(.

C’est pas facile comme choix :(.

On va dire le managing de Ranka Lee. Même si ça a l’air super dangereux de voyager dans l’Espace, au moins ça sera fun, et y’aura des chansons. Quoique, attendez, des chansons et des voyages y’en aura chez Tsumugi. Putain, fuck that shit, au final la question c’est juste laquelle de ces deux personnages totalement imaginaires tu voudrais totalement te faire.

C’EST IGNOBLE.

… Mais ça serait Ranka. Juste pour voir si ses cheveux bougent aussi pendant. Je veux dire. Bref. Argh. Que.

BOUHOUHOU JE SUIS SALE ET IMPUR. JE FAIS HONTE A MA RACE, A MON GENRE, A MA FAMILLE ET A MON HONNEUR.

SEPPUKU.

Jevanni

Tetho.jpg

Jevanni est lui aussi blogueur, et lui est totalement toujours actif, contrairement à beaucoup d’entre nous. La seule chose que vous devez savoir à propos de lui c’est que selon sa bio il fait un master de Biologie Informatique, ce qui est l’intitulé de master le plus cool que je connaisse.

Tous les deux on a eu quelques petits différents mineurs que j’espère maintenant largement réglés, je voulais donc savoir ton point de vue sur la communauté francophone in da web de fan d’animé. Comme tu as un passif assez important en tant que créateur d’assoc, tu pourrais aussi faire un comparatif, et aussi dire ce que t’as vraiment apporté l’assoc en tant que fan d’animé.

Cool on me demande mon point de vue sur la communauté francophone otaku !

Brièvement et objectivement: elle est ultra divisée et ressemble plus à un carte politique de l’Europe de 1066 qu’autre chose – je suis en plein Crusaders King II en ce moment donc je sais de quoi je parle :’D. C’est ultra frappant en convention ou tout fonctionne par groupes fermés qui ne s’approchent pas et qui, souvent, restent dans leur territoire de prédilection. La convention Epitanime est à ce titre un excellent endroit pour faire une carte de la communauté otaku francophone.

La section blogging, qui nous intéresse le plus, me paraît clairement s’essouffler depuis un ou deux ans. Peut-être du au fait que la communauté blogging crée de moins en moins de dramas, ce qui était son principal attrait, hein, on va pas se mentir :’D. C’est sans doute justement à ce cloisonnement de plus en plus fort entre groupes, qui font que ceux-ci n’interagissent plus entre eux. Chaque blogueur parle désormais à son groupe de lecteurs au lieu de parler à une communauté générale qui ne le lit plus. Exemple concret: les jvtards étaient ultra actifs dans la communauté bloguesque y’a encore deux ans (en tant que commentateurs, principalement), avant de disparaître pour se lancer dans l’activité branlette en cercle. Là je prends en exemple les jvtards parce qu’ils peuvent servir d’exemple pour tout et que je me sens super provocateur, mais c’est le cas pour toutes les putains de communautés – y compris la mienne, c’est à dire la caste thaliste. Qui joue elle aussi beaucoup la carte de la branlette en cercle. Mais y’a aussi les haruhistes, les mechaphiles, les mecs qui passent du temps sur Mumble à jouer sur Steam, les mecs qui jouent toujours au Go, Gemini et son dictaphone…

Puis là c’est juste pour parler de notre duché sama animint ex blogchan ruines de raton laveur, si on garde l’exemple de l’Europe de 1066. Mais on est pas le seul duché dans le royaume otaku, on a les groupes comme les communautés yaoistes, les scansubers de 16 ans, les forums des gros sites spécialisés types manga-news, les fans de Naruto, les communautés régionales… C’est un milieu large: on sous-estime beaucoup le nombre de fans d’anime/manga qu’il peut y avoir sur le net francophone, et on surestime énormément le poids de notre propre communauté dans ce bordel, bien souvent.

Nous on est ptet le duché otaku intello pouetpouet.

Ce qui sonne bien.

Mais le souci c’est qu’on est plus très intello. Ouais je trouve que l’aspect qualitatif du blogging fr s’est effondré ces dernières années, mais c’est surtout parce que tous les blogueurs d’avant sont devenus des branleurs ou sont juste plus étudiants… et qu’on a pas beaucoup de sang neuf.

Sinon du coup à la question qu’est-ce que gérer une asso t’as apporté en tant que fan d’anime eeeet baaaaaah c’est triste à dire mais pas grand chose. Je n’ai pas changé mes habitudes de visionnage, je n’ai pas changé ma manière d’appréhender un anime, je n’ai pas changé mes goûts favorables aux personnages aux cheveux verts… Mais au moins ça a permis d’organiser des tas de resto ou on a pu discuter d’anime autour de bouffe, ce qui est toujours la meilleure chose au monde. Bon, ok, l’asso m’a apporté beaucoup de relations sociales. Bon ok l’asso m’a apporté BEAUCOUP de choses.

mt-i

Tetho.jpg

Mt-i est un blogueur, lui aussi, ça alors, quelle surprise ! Sauf que lui il blogue en anglais ! La seule chose que vous devez savoir à propos de mt-i c’est qu’il vit au Japon et que donc il a accès aux doujinshi hentai en grande quantité et à prix modique. Ce qu’on ne peut pas comprendre nous en France où on doit débourser 25€ pour un doujinshi Tony Taka :(.

J’ai reçu ce matin un mail de Nolife me disant que mon abonnement archives d’un an à Nolife Online avait pris fin hier. Ça m’a un peu surpris parce qu’à vrai dire, j’avais complètement oublié que j’étais abonné—le streaming depuis le Japon étant beaucoup trop lent, je n’ai plus dû chercher à visionner une seule émission au-delà de la première semaine suivant le paiement… Du coup j’ai envie de poser la question suivante: toi qui connais bien la chaîne, saurais-tu pointer un événement, un épisode, une anecdote ou n’importe quoi d’autre en rapport avec Nolife en 2012, à la lecture duquel je pourrais me dire (ou en tout cas tu te dirais si tu étais à ma place) que ces quelques euros, décidemment, valaient le coup, même sans avoir pu en profiter personnellement? Voire qui me convainque de remettre la main au portefeuille en renouvelant mon abonnement?

Je ne sais pas si ça t’amuse de jouer les VRP de Nolife mais bon courage 🙂

Grâce à tes quelques euros (quoique un abo archives d’un an c’est une grosse somme, et je sais qu’ils aiment bien les abos annuels qui leur assure d’une somme fixe, donc c’est bien plus impactant que tu peux le penser), qui sait, peut-être, la chaîne est restée en vie suffisamment longtemps pour qu’un bel après-midi d’avril, Sébastien Ruchet m’appelle et me dise que finalement ce stage d’un mois c’était possible et tant pis si je pouvais pas en faire deux. Et tu as apporté le sourire dans les yeux d’un enfant.

De 23 ans.

Autrement, j’avais écrit cet été un giga pavasse sur Nolife Online pour une liste d’émissions parfois récentes qui valaient le coup mais je pense que c’est pas ce que tu recherches.

Alors très vite les trois gros moments de Nolife en 2012:

Le show des cinq ans sur scène. Ouais ok on a gardé en tête que le hoax, ce qui est con parce que tout le reste de la soirée défonce. Après, c’est très fanservice donc pas forcément le meilleur moyen de découvrir la chaîne, on peut être largué.

Moi dans une émission avec pbsaffran pour parler de visual novels et d’Higurashi en prime time. OK J’EN AI DEJA PARLÉ Y’A MOINS DE 2000 CARACTÈRES. MAIS JE SUIS DANS LE SUJET ET JE VEUX ME VENDRE.

Plus accessible, une soirée dédiée au World Cosplay Summit, avec longs documentaires, commentaires du défilé de cosplay et même un docu très scolaire sur le Comiket mais eh ON PARLE DU COMIKET A LA TÄYLÄY.

DarkSoul

Tetho.jpg

DarkSoul est une ombre mystérieuse s’opposant encore et toujours aux forces du mal, cumulant cela avec son statut d’agent secret du monde otaku français infiltré au Japon. La seule chose que vous devez savoir à propos de DarkSoul c’est qu’il n’a pas de blog.

J’ai accroché sur une ligne bête de ta bio sur la Megadrive 😀 J’en ai eu une aussi et je me demandais du coup quel a été ton titre coup de coeur sur MegaDrive et pourquoi ? Et si tu as pu comparer avec la SNES (ou d’autres consoles et titres 🙂 – perso ma première avait été la NES et le premier contact avait été Megaman /o/)

J’ai pas mal réfléchi sur cette question.

Et je me suis rendu compte après 20mn, que le choix était en fait simple :’D.

Sonic 2, tout simplement.

Déjà parce que c’était mon premier jeu Megadrive. Mes parents savaient que je kiffais Sonic (j’y jouais toujours chez le voisin), ils me l’ont offert avec la console, hop, bonheur. Le jeu est level-designé au poil, il est super rapide, il est super beau, il a des super musiques. Bref, y’a rien à dire °3° !

Puis je me souviens pas de jeux plus marquants… Pas mal eus de daubes mine de rien. Peut-être Ecco… ou B.O.B. Mais Sonic 2 reste loin devant ! A contrario, je peux surprendre en disant que j’aime pas trop Sonic 3 & Knuckles, par exemple. Pas parce qu’il est mauvais, juste qu’il est en général moins fun à cause de niveaux parfois trop longs.

Zratul

Tetho.jpg

Enfin, Zratul a 27 ans et, vous n’allez pas le croire, bloguait pas mal fut un temps. La seule chose que vous devez savoir à propos de Zratul c’est qu’il se démerde pas mal avec un crayon.

Je crois que tu es une des seules personnes que je « connaisse » qui est fan de catch. C’est bien entendu un sport qui mise avant tout sur le spectacle et pas sur les résultats des matchs en eux même ou la performance comme dans un vrai sport. Comment pourrais-tu décrire un peu le catch et ce qui t’attire pour qqn qui n’y connaît rien et qui du coup se retrouve intrigué devant ce que je vais appeler vulgairement des matches décidés par avance entre des mecs plein de muscles ?

Bon ça va être un peu compliqué à expliquer. Ca me rappelle que tous les deux ans environ je fais un article présentation, et le second va avoir deux ans.

Grosso merdo le catch c’est une fusion entre trois trucs: les sports de baston, la gymnastique et le théâtre. Des sports de baston il en reprend l’ambiance, les règles et le fonctionnement. De la gymnastique il en reprend l’aspect esthétique et du théâtre il en reprend l’acte de la parole et de la mise en scène.

Soyons très clairs: le catch est, aux Etats Unis et au Mexique, un spectacle sportif. Sportif parce que des efforts sont réalisés, parce que les mecs suent, qu’ils donnent d’eux mêmes, qu’ils s’entraînent comme des malades pour apprendre, par exemple, à chuter, ou à faire semblant de s’en manger une. Oui le catch c’est du chiqué mais quand un mec tombe d’une echelle pour s’écraser 10m plus bas dans des tables, il fait semblant de rien du tout ! Quand il se mange des punaises dans le dos, il fait pas semblant ! Quand il est dans une prise de soumission et que son adversaire lui étire tous les muscles, ils font pas semblant d’avoir mal !

Mais ce n’est pas un sport tel qu’il est. Evidemment que tout est décidé en avance mais on s’en moque parce que ce qui importe dans le catch c’est… sa mise en scène. Qui de untel ou de deuxtel gagne ? On s’en fous. Ce qu’on veut savoir c’est POURQUOI untel gagne. Si deuxtel va vouloir une revanche, si oui, est-ce qu’il va faire son connard ou être honorable ? Est-ce qu’untel va se la péter parce qu’il a gagné ? Est-ce qu’un titre était en jeu ? Celui-ci était prestigieux ? Etc etc.

C’est ça qui est passionnant dans le catch: tu branches ta télé, tu tombes sur des personnages tous plus larger than life les uns que les autres. Tous jouent un rôle – certains de composition, certains exagèrent juste leur personnalité déjà existante. Et dans tout ce beau monde y’en a que tu kiffes, y’en a que tu as envie de voir claquer, y’a les méchants, y’a les gentils et chaque semaines ceux-ci interagissent les uns avec les autres. Parfois un méchant devient gentil, parfois des alliances se créent, on te tease à mort sur un futur match. Puis il y’a les matchs en eux-mêmes qui sont parfois délirants, ou on voit des mecs voltiger pendant vingt minutes, ou s’en foutre plein la gueule parce que. Et parfois y’a des retournements de situations, des trahisons, des mecs qui interviennent. Tout ça pour satisfaire un public qui n’hésite pas à chanter et à réagir quand il aime ce qu’il voit (ou qu’il s’emmerde copieusement.)

Y’a plein de choses qui font que j’adore le catch. Mais le truc que j’adore le plus c’est les entrées de catcheurs. C’est vraiment la définition finale du super cool. Les mecs déjà ils sont souvent surabusés niveau personnalités mais en plus ils ont en plus des entrées souvent ultra exagérées, avec des feux d’artifices dans tous les sens.

Puis y’a tous les codes, tout le méta, toute l’histoire qui est reconnue le plus sérieusement du monde. Quand un type gagne un titre mondial, il l’a souvent mérité parce qu’il a réussi à être en phase avec le public, à acquérir l’aura qui lui permettait de crédibiliser son statut en tant que champion mondial. Ou parce qu’il a montré à ses supérieurs qu’il était fiable et talentueux, etc etc etc. Un des kiffs aussi en tant que fan c’est essayer de deviner quel catcheur va monter en grade au courant de l’année, se demander pourquoi tel catcheur est sous-utilisé par sa fédération, comment telle histoire va évoluer, etc etc. La WWE reste un GIGANTESQUE business, avec un PDG parfois un peu dans son monde, mais on kiffe autant suivre ce qui se passe dans le ring que ce qui s’y passe en dehors…

Après voilà, moi, je déteste les vrais sports de combat, que ce soit la boxe, l’UFC, la lutte greco-romaine ou bien le judo. C’est l’aspect léger du catch, son aspect exagéré et spectaculaire qui fait que j’adore ça. Il est facile de se faire aspirer dans ce système tout comme il est facile de détester. Mais grosso merdo TOUT tient sur la fameuse Rule of Cool.

Et voilàààà, fini.

Donc joyeux noël à tous o/ !

Il est 13h09, j’ai fini. Il fait jour dehors et OH SHIT JE SUIS AU BOULOT. Et il me reste toute la mise en page à faire ;___;.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

2 réactions au sujet de « [Communauté] KFC, questions, confrères et disparus: le grand billet de Noël »

  1. Je me rend compte que j’avais oublié de poser cette question qui me hante : « POURQUOI AMI ? » POURQUOI ?
    Je veux dire, même mt-i il a eu un personnage moins loliesque quoi…

N'hésitez pas à commenter l'article~