Mangas & Animes

Les openings à retenir, édition hiver 2019♪

Une nouvelle année démarre et ça fait déjà deux ans que je fais à chaque saison ces petites sélections de génériques d’ouverture ! J’espère que ça vous plait, car j’aime bien les faire, ça me donne une excuse pour mater tous les openings d’une saison et tout ça c’est déjà pas mal.

Je vais être plutôt concis sur l’intro car voilà une saison où j’ai pas eu de mal à faire la sélection. J’ai choisi 8 génériques comme à chaque saison, ça c’est fait sans doutes ni difficulté cette fois-ci, j’ai juste viré un générique pour le remplacer par un autre objectivement meilleur, je suis très détendu. Et le pire c’est que j’aurais également pu faire un second article avec huit endings car y’a des très bons génériques de clôture cette saison et là aussi faut le signaler. Bref, 2019 commence déjà fort en terme de génériques et ça croyez bien que je vais pas m’en plaindre.

Donc allez, c’est parti.


The Promised Neverland

Chanson: « Take Off » par UVERWorld
Studio: CloverWorks
Réalisateur de l’opening: Atsushi Nishigori

Lui on va l’attaquer directement parce que ça sert à rien de tourner autour du pot: Take Off c’est un cas très particulier ou d’excellents visuels confrontent une excellente musique… sauf que l’un ne colle absolument pas avec l’autre. On retombe sur le même problème que j’avais soulevé au printemps dernier pour My Hero Academia III qui avait une chanson pas dégueu, des visuels travaillés qui n’allaient pas ensemble… et c’était déjà du UVERWorld dans le cas présent ! Car soyons sérieux, ce saxo, ce « SOME FIRE », les « NANANANANANA »… tout ça a pas vraiment sa place dans l’univers de The Promised Neverland.

Au pire, vous me direz, le contre-emploi entre une chanson et l’univers de sa série ça peut fonctionner – le cas le plus connu étant What’s Up People, le second générique de Death Note. Mais dans ce cas-là, faut que les visuels s’adaptent à la chanson ! Ici, on a des visuels qui semblent avoir été calés avec une autre chanson en tête, puis soudainement Take Off est passé par dessus, ils ont corrigés 2/3 frames pour mettre une sorte de synchro mais ça passe bizarre. Damn, je veux dire, j’ai moi même remonté l’opening sur la version française du générique de X/1999 et ça colle mieux que avec Take Off !

Notez d’ailleurs que le réal du générique est pas un bleu, c’est Nishigori, l’homme qui a réalisé The Idolmaster, chara-designé Gurren Lagann et, euh, été la tête pensante de Darling in the FranXX. Et là pour le coup il fourni un travail vraiment ultra solide, très dynamique. Donc comprenez bien que mettre dessus une musique qui colle pas en terme d’esprit, c’est d’autant plus rageant. Malgré tout, bon, comme j’ai dit, excellents visuels, chouette chanson, ça vaut le coup d’être vu, c’est par défaut dans cette sélection mais quelle indignité, un peu.


Domestic no Kanojo: Love X Dilemna

Chanson: « Kawaki no Amenu » par Minami
Studio: Diomedea

C’est quoi cette chanson elle est ouf ? Au point que derrière les types de Diomedea ils ont l’air de faire de leur mieux pour faire un générique dessus mais là on reste dans un cas où la chanson elle supplante le visuel. Après, je dis pas que visuellement c’est bof, y’a même quelques uns de mes kinks visuels favoris (UN MIROIR QUI REFLETE PAS LA REALITE MAIS LA NATURE PROFONDE DE SON SUJET <333), juste que le visuel sera moins retenu que la chanson qui vient, de ce que j’ai compris, d’une chanteuse qui commençait à cartonner en indé via sa chaine youtube. Bonne découverte, et sacré démarrage dans le monde de l’anisong.

Puis en vrai j’ai lu Love X Dilemna pendant 60 chapitres, c’est sans doute le drama romantique le plus over-the-top-mais-pas-dans-le-bon-sens-du-terme que je connaisse, par contre j’ai aucun souvenir de la meuf à piano. Je suspecte que ça soit une sorte d’avatar de la chanteuse Minami et que cet opening lui serve indirectement de clip, genre la chanteuse elle fait du piano triste sur les persos qui courent sous la pluie. Ca serait stylé niveau hijack, j’applaudirais.


Boogiepop and Others

Chanson: « shadowgraph » par MYTH&ROID
Studio: Madhouse
Réalisateur de l’opening: Se Jun Kim

Jamais un générique m’avait donné autant un sentiment d’évoluer dans la limite entre un mauvais rêve et un cauchemar, dans un monde où tout est à la fois maîtrisé mais dissonnant, où les imageries légèrement glauques viennent rompre le peu de certitudes que tu possèdes. Déjà faut applaudir l’excellente chanson, qui me paraît coller impeccablement à l’ambiance recherchée par ce revival de Boogiepop, et qui nous met déjà clairement en garde de ce que la série va essayer d’explorer.

Et puis il y’a ces innombrables petites imageries dont je suis très fan: encore une fois un miroir qui devient cinglé, des ombres qui deviennent indépendantes, des gens qui embrassent une version floutée d’eux même, des passages à niveaux… Vous voulez savoir c’est quoi mon aesthetic ? C’est tout ça. Petit kiff tout particulier sur les cheveux du reflet qui poussent en rythme sur le petit crissement de la musique, histoire de mettre encore plus à l’aise.

J’ai mis un peu de temps à aimer Shadowgraph, je vais pas vous mentir, mais plus je le mate plus je l’adore, et plus je remarque le soin qu’il se cache derrière ce petit clip. Excellent job.


Sword Art Online Alicization OP2

Chanson: « RESISTER » par ASCA
Studio: A-1 Pictures
Réalisateur de l’opening: Tetsuya Takeuchi

Bon l’OP2 je savais qu’il serait moins bon que ADAMAS, il est moins bon que ADAMAS et initialement je l’avais pas mis dans la sélection pour à la place mettre une énième fois un générique de Black Clover parce que c’est ça qu’est devenu mon quotidien, mettre en avant Black Clover à chaque saison parce qu’ils foirent jamais les génériques. Sauf que entre temps, le générique a eu une v2, qu’elle améliore suffisamment le générique pour que je me décide à le rajouter à la selection. Le pire ? Je soupçonne qu’il y’aura très vite une v3, car y’a encore 2/3 imperfections dans cette v2 (genre le combat de Eugeo au refrain qui manque de 2/3 frames, ce qui donne l’impression qu’il rame un peu.)

La bonne idée de RESISTER c’est du coup justement d’éviter de refaire comme ADAMAS qui, souvenez-vous, était ultra généreux: plein de plans, plein de personnages, méga gros rythme, ça en envoyait plein la gueule. RESISTER reste dans le rock-shonen-à-chanteuse mais va à la place se concentrer surtout sur Eugeo, Alice et Kirito, au point de montrer très peu des autres personnages qui marquent l’arc Alicization Rising. Très peu de Quinella, très peu des autres Chevaliers Intègres, heureusement très peu du gros clown Kirby de ses morts, tout ça est gardé pour la toute fin car, vraiment, le focus est sur Alice et Eugeo. Kirito lui-même est finalement assez peu présent, vous noterez, ce qui est encore plus exacerbé par l’ending, intégralement dédié à Eugeo.

Dans tous les cas, c’est pas mal, et PUTAIN OUAIS LE CHECK EUGEO/KIRITO QUI SE RAJOUTE UN MOVE SUPPLEMENTAIRE C’EST CA QU’ON AIME.


Kakegurui XX

Chanson: « Kono Yubi Tomare » par JUNNA
Studio: MAPPA

Trop bien cet opening que vous verrez minimum dans six mois sur Netflix, si évidemment vous appuyez pas par erreur sur « Ignorer l’introduction » parce que lol osef des génériques après tout.

Là encore une fois c’est comme pour RESISTER: il allait être difficile pour Kakegurui Saison 2 d’avoir un meilleur générique que Kakegurui Saison 1, ne serait-ce parce que t’as pas Sayo Yamamoto à ta disposition tous les jours. Malgré tout, ce Kono Yubi Tomare sort son épingle du jeu, à la fois en possédant une chanson beaucoup plus forte (je rappelle que JUNNA non seulement elle est ouf niveau voix et niveau talent mais en plus elle est toujours en progression parce qu’elle est née en novembre 2000, foutrecul) mais aussi en se recentrant sur toute une thématique « jeux de cartes » que n’aurait pas renié le générique de Casino Royale. Bon y’a aussi 10s de plans sur Yumeno qui prend son pied mais, écoutez, c’est Kakegurui après tout. C’est le passage le moins intéressant du générique.

Bref, bonne esthétique, bon étalage du cast, bonnes transitions, bonne chanson, c’est dans la selec.


Dororo

Chanson: « Kaen » par Ziyoou-vachi
Studio: MAPPA / Tezuka Productions
Réalisateur de l’opening: Takeshi Koike

LOL PUTAIN OK C’EST TAKESHI KOIKE QUI RÉALISE CE GENERIQUE JE LE DECOUVRE EN MÊME TEMPS QUE VOUS, ET BAH TU M’ÉTONNES QUE C’EST BIEN.

Vous voyez ce que je voulais taleur sur Neverland par « ok la chanson peut ne pas coller à l’ambiance de ta série, mais si tu adaptes les visuels en conséquence ça peut le faire » ? Cette chanson là, elle essaie de se la jouer sons traditionnels japonais façon pop electro zarbie avec chanteur qui hurle aigu, ça devrait pas marcher sur Dororo mais, hop, magie des idées visuelles, ça passe impeccablement bien. C’est très posé, ça prend le temps de poser des plans, des poses, des expressions, des visages, c’est assez stylé, finement étudié. Très plaisant, donc… malgré l’impression que parfois le chanteur a enregistré son chat qui hurle parce que y’a plus de croquettes.


Kaguya-sama: Love Is War

Chanson: « Love Dramatic » par Masayuuki Suzuki
Studio: A-1 Pictures
Réalisateur de l’opening: Mamoru Hatekeyama

Bon ok deux noms à retenir. Déjà Masayuuki Suzuki pour cette série c’est pas un hasard, le mec a un look d’enfer et est surnommé « Le Roi des Chansons d’Amour », bref c’est leur Patrick Bruel a eux MAIS AVEC UN MEGA BON LOOK. Ensuite le réal de l’opening c’est Mamoru Hatekeyama, qui est aussi le réalisateur de la série mais aussi un ancien de chez SHAFT, qui a dirigé pas mal d’épisodes de Madoka Magica, et surtout le réal du Rakugo ou la Vie. 1

Bref rencontre entre deux talents et ça donne un générique… extrêmement fun ! Déjà, cool, une saison après Release the Spyce, encore un opening avec plein de références à James Bond mais là avec un focus plus humoristique, qui s’amuse à reprendre cette symbolique et cette imagerie pour une romcom lycéenne qui se distingue par son excès total. Et ça marche !

Le seul truc qui m’horripile un peu c’est cette idée de répéter trois fois le même geste, mais ça c’est perso.


Mob Psycho 100 II

Chanson: « 99.9 » par le MOB CHOIR feat. Senjou no Hana
Studio: BONES
Réalisateur de l’opening: Yuzuru Tachikawa

LOL IL EST TELLEMENT EXCELLENT QUE J’AI RIEN A DIRE DE PARTICULIER.

C’est ouf quoi. J’arrive comme ça en mode « pourront pas faire mieux que l’opening de Mob Psycho 100 saison 1, c’était le top » sauf que Yuzuru Tachikawa il fait comme d’habitude, il s’installe il te regarde dans les yeux il fait « mec je suis Yuzuru Tachikawa », il invoque les esprits qui lui ont permis de créer les openings de Aquarion EVOL, de Death Parade, de Mob ou de Inuyashiki, il sort toutes les techniques d’animation qu’il connaît, en expérimente des nouvelles et te claque ça oklm. Je suis sûr qu’il a fait ça entre deux storyboards pour le film Detective Conan de cet été, celui qu’il a humblement réalisé ET QUI A RAPPORTE PLUS DE THUNES AU JAPON QUE AVENGERS 3.

Bref, j’essaie même pas de me battre, bah ouais le générique il est excellent et bien sûr que je me le passe en boucle, je suis comme tout le monde.


Les Mentions Honorables

  • L’opening de Endro est passé très très prêt d’être dans cette sélection tant il est dynamique et adorable. J’adore les petits transitions entre chaque personnage.
  • Bah ouais, l’OP6 de Black Clover il est top. C’est Black Clover, à chaque saison c’est bien. Le générique, hein, la série ça reste Black Clover.
  • L’opening de Hulaing Babies est étrangement fun. Assez simple mais il file une petite banane que peu de génériques peuvent se vanter de planter dans mon coeur.
  • Magical Girl Spec-Ops Asuka joue à fond la carte du pathos mais… ça marche un chouia. Y’a un petit style, on dira.
  • Plus posé que l’OP1, l’OP2 de Slime est agréable et dynamique, comme toujours avec Ebata.
  • Comme l’OP1, l’OP2 de Karakuri Circus semble toujours en travaux, mais déborde d’idées pour mettre en avant de manière classe le nom des staff.
  • Pas d’OP2 pour Jojo, trop nul.

Et voici pour cette saison, j’espère que cette sélection vous a plu et vous a permis des découvertes. Là pour le coup je vais essayer de faire plus tard dans la saison une sélection des endings car, comme j’ai dit, y’en a pas mal qui me plaisent cet hiver donc je vais avoir envie de les mettre en avant ! En attendant, prenez soin de vous et n’oubliez que si il neige, il ne faut pas courir sur les quais, c’est dangereux.

  1. Il a aussi dirigé Bondage Mansion mais ça c’est notre petit secret
♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 commentaires

  • Setsu

    Totalement d’accord avec le fait que cette saison est très bonne&varié en générique.

    Domestic no Kanojo , vraiment dommage que le visu ne soit pas à la hauteur de la qualité top tier de la musique , elle a un tel controle de sa voix qu’elle peut aussi bien produire des openings que des endings (je la vois bien dans le style kuzu no honkai) , je lui souhaite fortement de reussir dans sa carriere d’anisong et ainsi la revoir à l’avenir dans d’autres productions.

    Une mention à l’opening de Tate no yuusha de MADKID , cet opening me rapelle celui de Log Horizon de MWAM (en moins bien car difficile d’égaler Database) , y a une ambiance similaire de « c’est l’aventure ! » mixé à du japonais/anglais en un peu moins rock .

  • Nock

    Devant le générique de la série, j’en arrive à la conclusion qu’Endro existe pour compenser l’immense tristesse d’une saison sans adaptation du Manga Time Kirara. On a les 4 héroïnes, les gimmicks, le saut en ligne. Une sorte de fusion entre un générique classique MTK et les OP de Yama no Susume, pour remettre un peu de joie, de couleurs et de chaleur dans le cœur des hommes.

  • otamega

    Sinon on a regardé l’anime go tobun no hanayome avec des potes, puis on s’est enfilé le manga.
    Deux tems se sont crées : The Church of Miku, et godess Nino
    Evidemment team Miku, les autres sont des hérétiques.

N'hésitez pas à commenter l'article~