Bleach Fade To Black – Mémoire sélective

 

"Oh alors comme ça Homunculus a sorti un nouveau h-manga ?"

« Oh alors comme ça Homunculus a sorti un nouveau h-manga ? »

 

Amo

Eh, Bleach est mon shonen manga préféré, mon plaisir coupable depuis près de sept ans maintenant. Toutes ces semaines à attendre mon petit chapitre du jeudi, à voir le scénario prendre bien son temps au point d’offrir un arc de trente volumes qui se déroule sur environ vingt-quatre heures dans le scénario. Même encore aujourd’hui, je reste toujours un certain fan… qui l’assume plus où moins. Mais, sérieusement, vous avez vu Unohana dans les derniers chapitres ? C’est pas ultra kiffant ?

Par contre l’anime j’ai laché vers le 130e, au moment où on avait des épisodes « bonus » toutes les trois secondes, et ou ceux-ci racontaient des trucs aussi géniaux que Hitsugaya qui fait du football, le tout animé par les enfants des animateurs coréens habituels. Donc comprenez que j’ai lâché gentiment. Quant aux quatre films sortis, je n’avais vu jusque là que Memories of Nobody, le tout premier, qui m’avait pas ultra convaincu. Et là c’est au tour de Fade to Black, le troisième, d’y passer. Pour voir. Pour le fun.

Bleach Fade to Black // Studio Pierrot // Film sorti en décembre 2008 // Réalisateur: Noriyuki Abe.

BleachFade01

BIEN: J’aime bien voir ce logo au début d’un film

Il m’apaise et me calme, même si il n’est pas signe de qualité. Mais je sais que je vais voir un film d’animation japonaise et pas un simple épisode d’une heure trente. Enfin c’est dont ce je me convainc. Puis ça me fait penser à la première fois que j’ai vu un film d’animation japonaise au cinéma, et que c’était le voyage de Chihiro.

BleachFade02

BIEN: Y’a Mayuri dès le début du film et il se tape avec Kenpachi.

Bon vous allez vite le comprendre tout le long de l’article mais je mate surtout Bleach parce que je suis fan de pas mal de ces personnages, et donc à chaque fois qu’un de mes petits favoris débarque à l’écran je vais être obligé de le signaler, le souligner, tout ce que vous voulez. Donc là, les deux premières minutes du film il y’a KUROTSUCHI MAYURI et c’est super cool parce que j’adore KUROTSUCHI MAYURI. Puis après il y’a Kenpachi qui débarque et c’est génial parce que j’adore ZARAKI KENPACHI.

Sinon ça dure qu’une minute, à la fin Mayuri devient cinglé et Kenpachi se fait emprisonner dans un truc suspect, donc ça veut dire qu’on les verra plus de tout le reste du film. Fait chier.

BleachFade03

PAS BIEN: L’ennemi de ce film est grosso merdo une mixture blanchâtre opaque qui sèche très rapidement une fois que ça arrête de couler.

Et donc, là, vous voyez, je suis censé ne pas faire la moindre blague sur le fait que, bref, en gros, l’ennemi d’Ichigo et ses amis dans tout ce film, bah c’est du sperme. Tiens, et ouais, tant qu’a faire ça prend la forme de LONGS SERPENTS ET TOUT parce que ouais, si y’a bien un animal qui ressemble pas du tout à un spermatozoïde, c’est un serpent. Vous savez quoi ? J’ai déjà fait la blague dans l’intro, je la fais maintenant, je la ferais tout le long de l’article et vous ne pourrez rien y faire.

ab2

Donc bref TL;DR Kenpachi est enfermé dans un cocon de sperme séché.

ET C’EST UN FAIT.

BleachFade05

PAS BIEN, MAIS ALORS PAS BIEN DU TOUT: Kon

Ce qu’il y’a de bien avec Bleach c’est que la série a compris au dixième tome ce qu’on voulait (des combats à l’épées, des supers pouvoirs abusés, de la misogynie sous-jacente) et aussi ce qu’on ne voulait plus du tout (Kan’oji, les copains lycéens débiles d’Ichigo, les chemises de Chad.) Et parmi les trucs qui ont heureusement disparus y’avait Kon qui a juste disparu totalement du scénario à jamais pour ne plus jamais avoir la moindre légitimité scénaristique. Ce qui est une bonne chose vu que c’est un personnage insupportable, extrêmement laid et qui avait l’incroyable problème de nous être foutu de force dans l’estomac parce que c’est la putain de mascotte et qu’on est censée l’aimer.

Et donc là, oui, Kon va être présent tout le long du putain de film. Y’aura pas une minute sans que Kon ne soit pas présent au moins une frame à l’image et il ne servira jamais à rien de toute l’intrigue. Si on parlait de catch, on dirait qu’il a un push immérité qui vole du temps d’antenne nécessaire à builder des rookies méritants et qu’au final il vaut pas mieux que Triple H, mais on parle pas de catch.

Alors que Triple H est totalement le Kon de la WWE.

BleachFade06

PAS BIEN: Dédier le film à Kuchiki Rukia, se rendre rapidement compte que y’a pas que les personnages du film qui l’ont oubliés. 

A plusieurs reprises pendant le film y’a des flashbacks de Rukia sauf que, de manière très étrange, ceux-ci ne montrent du personnage de Rukia que le premier épisode de la série, un peu de l’épisode où elle se fait kidnapper, et l’épisode où elle se fait sauver.

Rukia est un personnage qui a une importance capitale au début de Bleach puisque c’est effectivement celle qui refile à Ichigo ses pouvoirs pour qu’il devienne shinigami et sauve le monde, puis c’est son kidnapping qui lance l’arc Soul Society qui défonce. Le souci c’est que c’est un personnage qui est devenu, après Soul Society, totalement oublié de Kubo, des fans et de quiconque. Le personnage ne joue plus aucun rôle important, n’apparaît parfois plus une seule seconde en quatre à cinq ans de prépublication, et se fait même complétement oublier par Ichigo lui-même à l’occasion. Tiens, regardez, je sais même plus ce qu’elle fait dans l’arc actuel, si elle est encore en vie où quelque chose comme ça. Le personnage est devenu moins important que Kon ou même le vice-capitaine qui a un 69 sur la joue.

Donc comprenez que c’est sympa de voir un film essayer de la réhabiliter, mais ça permet que mieux se rendre compte que le personnage a juste totalement disparu du manga depuis des plombes…  tellement depuis des plombes que c’était déjà le cas fin 2008, date de la sortie du film. 

Et donc oui voir les flashbacks oublier son combat dans le Hueco Mondo contre n°9 ou la fois ou elle dégomme un arrancar en un coup, c’est aussi un peu, comment ils disent en anglais, awkward ?

BleachFade07

PAS BIEN: J’ai du louper un truc mais pourquoi Yoruichi se change plus en chat dans le monde réel ? 

Dans l’arc des Bount (et dans le manga en général) elle avait encore le réflexe de se changer en chat dans sa vie « quotidienne », mais là dans le film, non, hop, elle décide de garder sa forme humaine aussi dans le monde réel. Bon de toute façon pourquoi elle se déguisait en chat dans le monde réel, de base, aussi, on l’a jamais vraiment su, ça doit pas être très important.

Ouais regardez je fais mon fanboy qui CHIPOTE SUR DES DÉTAILS.

BleachFade08

PAS BIEN: En dix minutes de film, Ichigo a déjà sorti son bankai et son masque de hollow

WOW RAPIDE. Et le pire c’est que c’est même pas contre un adversaire redoutable, non, il l’a juste sorti comme ça pour un simple sperment (je vais appeler ça comme ça, y’a pas de nom canon.) Et ça sera le seul moment du film où on verra le masque d’Ichigo qui sera totalement ignoré de tout le reste du film, y compris à des moments où ça sera bien pratique qu’il se bouge le cul et essaie d’en botter au plus vite.

BleachFade10

PAS BIEN: Toute la Soul Society devient absolument crétine et insupportable pendant une demi-heure. 

Ce film semble oublier EN PERMANENCE qu’avant lui, Aizen et deux des capitaines se sont barrés, menacent n’importe quand de détruire une ville humaine pour choper 80 000 âmes easy breezy et que depuis des espadas se baladent partout en attendant. Non là Yamamoto déclare tout ce sperme séché « la PIRE CRISE DE L’HISTOIRE DE SOUL SOCIETY » (ce qui dans l’anime est un terme qui a servi à décrire cinq ou six crises similaires, à commencer par les Bounts) et hop, journée pliée, c’est pas facile d’être le patron.

Mais le pire c’est que c’est pas aidé par la manière dont le scénario gère le fait que les capitaines se souviennent plus de l’existence de Rukia et d’Ichigo. Ce qui est carrément fou, c’est que dix minutes plus tot, Urahara relit un carnet et en conclut qu’Ichigo et Rukia sont des gens qui ont vraiment existés et que le mec en roux raconte pas du crack même si il est censé l’avoir oublié. Là non, Ichigo dit son nom TROIS CENT MILLE FOIS EN DEUX MINUTES, tout le monde se demande comment il connaît autant de choses sur la Soul Society et PERSONNE n’a l’idée de se dire que peut-être son nom a peut-etre été consigné dans un fichier de paperasse quelconque, ou dans un rapport à la con sur, genre, la fois où Ichigo a sauvé Rukia d’une exécution et que derrière un mec nommé Aizen a foutu la merde.

Le pire c’est qu’on sait que la paperasse au sein de la Soul Society CA EXISTE puisque Abarai Renji a fait « un rapport » disant qu’il ne connait pas Ichigo, et que même, dans le manga, un des gags est que Hitsugaya se retrouve continuellement à devoir faire les rapports et la paperasse de sa vice-capitaine. Il y’a donc pas une sorte de bibliothèque ou d’archives ou ils peuvent demander à un gratte papier de chercher si le nom de « Kurosaki Ichigo » revient quelque part ?

Mais au pire, ça tu peux dire que, justement, la section paperasse se retrouve sous trois tonnes de sperme séché et que personne peut faire de recherche, mais putain quoi, ça éviterait cinquante minutes de scénario qui se résume à Ichigo qui rencontre des gens, et ces gens qui jouent les mauvais amnésiques, avec les phrases habituelles du gene « mais ou l’ai-je déjà vu » « mais comment tu connais mon nom ? » Tiens, essayez de mater ce film et BUVEZ à chaque fois qu’un personnage se demande comment Ichigo connaît son nom. De tête, je me souviens que c’est arrivé quatre fois, mais y’en a sans doute plus.

Bref, tout le monde est con, et nous on doit vivre avec.

C’est dur.

BleachFade09

PAS BIEN: Ces personnages sont laids, pas bien écrits mais leurs doubleurs sont rigolos…

… parce que c’est Aya Hirano (Suzumiya Haruhi) et le mec qui fait Araragi dans Bakemonogatari. Donc on se sent en terrain connu en tant qu’otaku.

Non bref les « méchants » de ce film sont pas bons, on sait jamais trop ce qu’ils veulent, et on va le voir, leur histoire est baclée en dix seconde à la fin du film. Et sérieusement, le personnage féminin dont les seules répliques consistent à pleurer en disant le nom de Rukia et prendre un air énervé en disant le mot « shinigami », juste non stop arrêtez.

BleachFade11BIEN: Yamada ! 

Même si il est pas très cohérent: un mec tombe du ciel dans les égouts qu’il nettoie, il se met à le soigner et dès que ce mec se réveille, il flippe et lui demande pitié. Ce mec est sérieusement con, pourquoi il s’est pas tout de suite barré.

Enfin j’aime bien Yamada, alors ça fait plaisir de le revoir.

Même si, wow, encore une scène de « tu me dis quelque chose mais… »

Foutus amnésiques. Cons comme leur pied.

BleachFade12

PAS BIEN: Y’a cette scène ou tout le monde a l’air drogué.

Le regard de Rukia en mode cannabis, la fille qui tire des tronches digne d’un héroïnoman en manque et le frère qui est juste là à sourire bêtement de manière fixe pendant des plans entiers, wow, la déprime.

Ou alors c’est juste le chara-designer qui a profité que personne regarde pour faire n’importe quoi.

BleachFade13

SUPER BIEN: Urahara et Mayuri face à face.

tumblr_inline_mhhuyzLW4Z1qz4rgp

Ca dure cinq secondes MAIS C’EST PAS GRAVE.

BleachFade14

SUPER MEGA BIEN GENIAL JE BANDE: Urahara en mode CAPITAINE

C’est tellement génial… même si ça a pas beaucoup de sens qu’il enfile son vieux manteau de capitaine alors qu’il aurait pu faire la même chose en bob & getas, à la cool.

Mais tant pis, ça me fait plaisir en tant que fan d’Urahara et c’est sans doute le principal.

Car ma priorité c’est de me faire plaisir.

BleachFade15

PAS BIEN: Avec un facepalm, Ichigo retrouve Rukia par l’injonction du saint-esprit

J’ai pas très bien compris comment ça avait spécialement fonctionné mais y’a eu ce dialogue très bizarre ou Ichigo disait un truc genre « eh mais non ça marchera pas il y’a trop d’âmes » et Renji dit ensuite juste derrière « non mais ça marchera pas il y’a trop d’âmes » puis dit que ça marchera quand même parce que c’est Ichigo, quoi, grosso merdo. Et que comme il a encore le pouvoir de Rukia en lui, c’est cacahuète.

Par contre enlevez moi un doute très important: on est tous d’accord que dans le volume sept du manga, justement, quand Ichigo perd ses pouvoirs pour la première fois il perd pas vraiment ses pouvoirs mais juste les pouvoirs de Rukia et l’entrainement avec Urahara lui sert justement à réveiller ses vrais pouvoirs à lui

Donc là, attendez, si je comprends bien, tout le film repose sur le fait qu’Ichigo et Rukia sont liés par leurs pouvoirs communs sauf que Byakuya a détruit tout ces pouvoirs partagés genre à l’épisode 16 de l’anime ou le volume 7 du manga. 

Ok, je savais que fallait jamais vraiment réfléchir sur le scénario de Bleach, mais là j’ai l’impression d’ouvrir une boîte de Pandora qui va m’avaler toute crue dans un trou noir scénaristique permanent.

Vite, remettons nous d’aplomb en allant remater la photo d’Urahara habillé en capitaine. Ah, Urahara <333.

BleachFade16

BIEN: COMBO DE BANKAI

Eh, j’avais jamais pensé que voir Ichigo utiliser son bankai sur le bankai de Renji aurait été aussi sympatoche à voir.

Après, j’ai quand même le sentiment que pour Studio Pierrot, le bankai de Ichigo c’est juste lancer des super Getsuga Tenshou alors que l’interêt final de ce bankai c’est la super vitesse que cela entraîne. Mais ça, tout le film s’en fout.

BleachFade17

BIEN: Megazord Rukia

J’aime bien le petit twist du fait qu’au final le combat final va se faire entre Ichigo et une Rukia possédée par une mystérieuse entitée. Bon le combat va être chiant comme la mort et je vais être déçu, mais au moins l’idée est intéressante et originale sur le papier.

Puis j’aime bien ce look, Rukia a pas été aussi cool que depuis la fois ou elle utilisée son shikai pour la première fois et que ça a tué un arrancar en un coup.

BleachFade18

PAS BIEN: Lol Soi Fon et lol les femmes capitaines

Tin c’est pas facile tous les jours d’être Soi Fon dans Bleach. Ce personnage a tout pour être super cool: un shikai super génial (si elle touche deux fois le même mec au même endroit, il meurt direct), une super coupe de cheveux et un caractère conservateur/loyal assez intéressant. Mais non, au final c’est un personnage qu’on retiendra parce qu’elle se fait en permanence botter le cul quoi qu’il arrive. LE SEUL capitaine qui dans la baston finale se retrouve un moment en position de danger ou d’y passer une bonne fois pour toute c’est Soi Fon, et elle se fait sauver par Yoruichi comme d’habitude.

Enfin c’est mieux que la fois ou on découvre son super bankai de la mort… et qu’on découvre trois pages après qu’en fait lol c’est de la grosse merde.

Et du coup un petit mot sur l’autre capitaine féminine de la Soul Society, qui est Unohana et qui, de manière ultra surprenante, est INVISIBLE PENDANT TOUT LE FILM. Elle a UNE REPLIQUE et bam, fini, elle participe même pas à la baston finale parce que, je sais pas, elle devait être en train de faire la cuisine ou de soigner des mecs parce que c’est vrai qu’Unohana est ABSOLUMENT PAS UNE BADASS QUI POURRAIT ÊTRE SUPER UTILE QUOI.

Oui, ok, à l’époque on le savait absolument pas mais c’était insinué. Tin c’est chaud du coup de redécouvrir des situations de la Soul Society qui pourraient être réglées en deux secondes si Unohana décidait juste de redevenir la bonne grosse badass qu’elle est. Foutus chapitres de ce mois-ci.

BleachFade19

BIEN: Matsumoto apparaît enfin, et c’est pour se faire Tentacle Raep juste derrière.

Je suis convaincu que c’est pas la première fois que Matsumoto se fait choper par des tentacules dans l’histoire de la série. Je crois que y’avait un cas similaire quand elle s’est fightée contre Luppi (l’espada n°6 qui avait giga la classe et le charisme et qui nous a quittés trop vite au profit d’un Grimmjow qu’on a déjà tous oubliés.) Enfin bon c’est sympa de la voir enfin débarquer après 1h de film, se faire choper par des tentacules et ne plus réapparaître. Je suis un peu sarcastique.

Au moins, contrairement à Hinamori, on l’a revue.

BleachFade20

BIEN: Yachiru

On a pas vu Yachiru une seule minute dans le film, et quand Kenpachi est libéré (par magie) de son spermophage, elle sort de nulle part juste pour aller se caser sur son dos en rigolant et en faisant sa Yachiru habituelle.

J’aime bien Yachiru, et je trouve que ça colle bien au perso.

BleachFade21

BIEN: Soudainement, Shi Ki

NON ARRÊTE D’AVALER MON ÂME.

BleachFade22

BIEN MAIS PAS BIEN: Il faut attendre ce putain de film pour voir Urahara  nous montrer des nouvelles techniques à lui.

Heureusement qu’on découvre pas son Bankai dans ce contexte parce que sinon je péterais un putain de câble. Mais ça c’est le grand jeu entre Tite Kubo et moi, où ce bâtard tease à chaque apparition d’Urahara une utilisation potentielle de son bankai pour ne mieux jamais nous le montrer et nous laisser frustrés comme des jeunes puceaux sans décodeurs un samedi soir. Un jour j’ai révé que ce Bankai offrait à Urahara le pouvoir de faire exploser son sang, j’espère que ça sera ça que je puisse me vanter de l’avoir vu en rêve.

BleachFade23

MAIS TA GUEULE PUTAIN: Même au milieu de la putain de baston finale, faut qu’on passe vingt-cinq secondes à se concentrer sur Kon

Brûlez le, quoi, juste.

BleachFade24

BIEN: Byakuya est un connard

« Oh, ma soeur bien aimée va se transformer en hollow gargantuesque incontrôlable ? Cool, je me casse et je laisse tout à Ichigo. »

Ca m’a fait marrer donc je met ça en bien.

BleachFade25

PAS BIEN: On comprend les motivations du couple, on s’en bat les roupettes, Rukia pleure et il pleut parce que le symbolisme c’est l’avenir.

J’ai la flemme de résumer grosso merdo pourquoi les deux personnages moches étaient les méchants mais le plus important c’est de découvrir qu’en fait ils étaient pas vraiment méchants, ils étaient juste contrôlés par un méchant hollow qui les a rendus vraiment méchants… et étrangement super puissants. Non c’est tout, j’aurais au moins espéré genre qu’Aizen apparaisse dans l’équation et soit une explication rationnelle à leur super puissance mais non, la morale de la journée c’est qu’un hollow tout seul a pu débarquer du Hueco Mondo directement dans Soul Society sous la forme de deux âmes mortes, et que lui tout seul avait assez de puissance pour emprisonner la Soul Society sous vingt mètres de sperme et faire se pisser dessus Yamamoto. 

Wow « LA PIRE CRISE DE L’HISTOIRE DE SOUL SOCIETY » quoi.

BleachFade26

MAIS STOP LA DOULEUR: Le film est fini, le générique est passé… mais Kon est encore là.

Scène post-générique avec une minute de Kon qui chiale d’avoir été oublié.

COUTEAU. VEINES. DOUCHE.

CONCLUSION DU FILM: 6/20

Y’a eu mieux, y’a eu pire. C’était incohérent, plutôt chiant (beaucoup de moments où il ne se passe rien, quand ce ne sont pas des moments répétitifs par rapport aux précédents), les bastons sont pas spécialement très bonnes et le chara-design se barre parfois en couilles, comme d’habitude avec l’animé Bleach. Bref, c’est pas du tout regardable, mais il y’a Urahara avec son joli manteau blanc.

C’est dommage, j’aime bien Fade to Black.

4 commentaires sur “Bleach Fade To Black – Mémoire sélective

  1. Avatar Zebre dit :

    Hey !
    J’aimeee ! C’est sûr que lorsqu’on y repense…que d’incohérences dans Bleach…tu es persuadé de voir un jour le Bankai de Urahara…moi je rêve que Gin est encore vivant. Pas possible d’aussi mal exploiter un personnage aussi badass, y’a forcément une couille dans l’potage !
    Bref, très bon article, j’me posais juste une question. A moins que j’ai rêvé, fantasmé (au choix), il me semble qu’il y a un film de Bleach où, juste après le générique, Aizen, Tousen et Gin apparaissent en civils et font genre « sshhh » bien…Aizenien, juste après qu’on voie les hurluberlus (en civils aussi). C’pas Fade to Black, ou je me plante totalement ? Parce que ce… »sssshhh »…fjgqùgh quoi.
    Sinon, personnellement, je l’ai vu il y a quelques mois tout de même, là, des souvenirs me reviennent mais ouais, il est pas vraiment marquants.
    Bonne soirée x)

    • Suryce Suryce dit :

      Le film auquel tu penses est en fait l’OAV 2, qui se termine effectivement avec un ending mémorable (pas pour sa musique reprise de l’OST cela dit) où on voit tous les shinigami dans des situations et vêtements du monde réel.

  2. Elwingil Elwingil dit :

    Le meilleur souvenir que j’ai de ce film c’est le commentaire laissé par un internaute sur la page You Tube.
    « Renji : Hikotsu Taiho ! (LAZERBEAAAAAM)
    Byakuya : Bitch. I cut off giant snake with cherry petals. »

  3. Elwingil Elwingil dit :

    Double post parce que !
    Dans les films Bleach, Hell Chapter est sympa, on case une bonne référence au Hollow d’Ichigo qui se pointe au Hueco Mundo face à Ulquiorra, on met des scènes de combat bien fichu, et on découvre un nouveau monde parce que la Soul Society, ça va bien 2 fois quand même. J’ai bien aimsé la première moitié, Kokuto est ptet un peu cliché mais reste sympa, par contre les deus ex machina de la fin… bein c’est des films bleach quoi.
    Sinon je sais que t’as du mal avec Hitsugaya, alors ne regarde SURTOUT PAS Diamond Dust Rebellion. Qui a encore moins de scénario que les autres, c’est dire, en plus de n’introduire aucun personnage intéressant (c’est vraiment dire !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *