Btooom! 12 (FINAL) – Darwin avait tort

FINI LA BRANLETTE.

FINI LA BRANLETTE.

 

Amo

J’ai une sorte de passion mal assumée envers les ouvrages comportant des survival game. Une sorte de « Bile Fascination« , si vous voulez que je vous sorte les tropes techniques. Disons qu’a la fois je trouve ça assez con et stupide comme concept, mais de l’autre j’adore voir comment les mecs vont survivre, ce genre de merde. Je chie sur Battle Royale parce que c’est beaucoup trop cruel et violent mais dès que c’est au niveau un peu inférieur, j’ultra kiffe. Genre le livre Running Man ou bien le manga Mirai Nikki. Pour résumer: quand ça affronte des gens qui se connaissent déjà pas mal, j’aime pas, mais quand c’est des parfaits inconnus c’est génial.

J’avais donc commencé Btooom au moment de sa diffusion dans l’espoir d’un truc divertissant et fun. Avec des gens QUI SE BATTENT. La bonne nouvelle, c’est que des gens se sont battus. La mauvaise c’est que c’était pas si fun que ça.

Mais que vaut l’épisode final… ?

Btooom! // Studio Madhouse // Débuté en octobre 2012 // 12 épisodes // Réalisateur: Kotono Watanabe

Btooom1201

PAS BIEN: Le vieux devient cinglé ; Passe par tous les clichés de la folie en une minute trente.

Il se parle à lui-même, voit des hallucinations, se voit parler à lui-même dans un univers brumeux et indéfini, devient paranoïaque et devient donc méchant en une seconde et demie, parce qu’il est fou, heh. Jamais un heel turn n’aura été aussi simple !

On visualise plus où moins ce que l’auteur était en train de se dire « ah merde j’en fais quoi de ce perso, moi, au final. Bon allez, il devient cinglé, il attaque ses anciens amis, je m’en débarasse et comme ça je vais pouvoir passer le reste du manga à dessiner le pucelage de Sakamoto et les gros seins d’Himeko sans m’attarder sur le gros bide de cet énorme porc. »

Btooom1202

… Bien ? : Eh, si on changeait l’opening juste pour le dernier épisode

C’est un choix bizarre, mais allez, acceptons le. Même si pour être franc j’ai déjà oublié la musique et je trouve pas forcément très pertinent le choix de faire un mini AMV centré sur des personnages dont, pour la plupart, on se fout carrément. Le seul que j’ai vraiment retenu c’était le gamin psychopathe, et c’est parce qu’il est doublé par Sawachiro Miyuki.

Btooom1203

… Pas bien ?: Fait une récap de la série, insère la scène la plus wtf

La scène où la bombe rebondit sur les seins de l’héroïne nom de dieu mais merde quoi.

Madhouse avait réussi en 2010 à attirer l’attention avec les seins spéciaux de Highschool of the Dead, donc j’imagine que là ils voulaient à nouveau créer polémique et célébrité à l’aide d’une paire de seins.

Btooom1204

PAS BIEN: « Eh j’ai entendu un petit bip qui est à une cinquantaine de mètres de moi. »

Le héros qui réussit des trucs normalement inhumains où qui a un coup de pot de fou genre entendre un minuscule bip alors qu’il grimpe une échelle et que Himeko lui parle. Là encore on sent le mangaka en pleine panique genre « ah merde, du coup faut que j’explique pourquoi là il va s’en sortir alors qu’il est en position super vulnérable… bon allez il entend le son alors qu’il devrait pas, ça devrait le faire. »

Btooom1205

PAS BIEN: Encore une explosion à proximité qui fait pas si mal que ça

On se demande si l’auteur est bien conscient de comment les bombes et les explosions ça fonctionne et… oh attendez

Btooom1206BIEN: Il est coupé au pied droit

… ah ouf, je me disais aussi. Fallait bien qu’a un moment ça soit utile scénaristiquement le fait de se faire exploser la gueule de prêt.

Btooom1207

PAS BIEN: L’histoire du héros est insignifiante 

OUIN OUIN MON PERE M’AIMAIT PAS OUIN OUIN MA MERE S’EST REMARIEE OUIN OUIN LES ADULTES SONT DES MENTEURS OUIN OUIN JE VAIS M’ENFERMER DANS MA CHAMBRE ET JOUER A DES JEUX TOUTE LA JOURNÉE.

Putain mais ce héros aux motivations absolument triviales et injustifiées quoi. Je sais pas si on est censé être triste avec lui ou si on est censé ressentir de la pitié mais reste que plus on explore le passé du héros moins on l’aime. Ca n’a aucun foutu sens.

Btooom1208

BIEN: Himeko sert enfin à quelque chose \°o°/

Ce personnage, rah, putain. Lui au contraire il est appréciable: il a une vraie histoire tragique, il a ses traumatismes mais nom de dieu pendant onze épisodes la pauvre Himeko n’a JAMAIS été montrée sous un jour vraiment positif et « utile. » Elle est la demoiselle en détresse qui se fait kidnapper deux fois en une saison, qui se bat de manière pérave et extrêmement chanceuse, qui ment et dont le seul pouvoir semble être l’INTUITION FÉMININE. Bref, celle qui doit être PROTÉGÉE SANS CESSE et qui ne doit sa vie et sa survie qu’au héros tout puissant.

Et là soudainement elle devient comme par magie totalement badass.

Ca dure une minute, après elle redevient la fille fragile et un peu spectactrice qu’elle a toujours été parce que c’est une fille, lol.

Btooom1209

BIEN MAIS PAS BIEN: Le héros arrête d’être con

C’est là que j’ai compris que la série était pas si bien que ça: quand le héros demande le nom à la fille, qu’elle répond « Himeko », que celui-ci met des plombes à faire le lien avec la « Himeko » du jeu Btooom avec laquelle il s’est mariée virtuellement et que quand il en parle à Himeko celle-ci dit juste « non » et IL SE POSE PLUS DE QUESTIONS NI RIEN PARCE QUE SI ELLE A DIT NON ELLE DOIT AVOIR RAISON, HEIN. Alors qu’Himeko, elle, a compris genre en quinze secondes que c’était LE « Sakamoto » alors que des Sakamoto au Japon il doit y’en avoir autant que des Dubois chez nous.

Enfin voilà, la douleur s’arrête, le héros comprend enfin que c’est LA Himeko, c’est cool, mais il a du attendre de voir Himeko être badass pour ça. Ouiii.

Btooom1211

:’D: Le vieux est MECHANT alors il tire des tronches MÉCHANTES.

Dans Btooom! il y’a le bien et le mal. Et quand t’es du coté du mal, l’anime le rappelle toutes les trentes secondes de manière SUBTILE. Là putain mais regardez cette tête, ils auraient voulus faire une parodie d’un méchant de James Bond qui pète un câble, ça se serait pas passé autrement.

Btooom1212

PAS BIEN: Un mec boîteux va aussi vite qu’un gros qui court

Comme dans l’intro de Scary Movie.

Sauf que là c’est pas une parodie.

Btooom1213

PAS BIEN: Lézards EX Machina

Vous vous souvenez des dragons de komodo ? Et bah ils sont de retour !

Vous vous souvenez qu’ils sont censés ne sortir de la forêt que la nuit ? Eh oui !

Pourtant il fait encore jour alors wtf. 

Le mangaka devait en avoir plus rien à foutre à ce stade.

Btooom1214

PAS BIEN: Et puis là il se suicide parce que… ?

… Il flippe et veut pas se faire bouffer par les lézards qui ne sont de toute façon pas censés être là ? Ouais ok.

Wow j’ai jamais vu quelqu’un en avoir autant rien à foutre de tuer un personnage. Là on a tous les clichés, mais mal fait. Musique triste, le personnage qui salue sa famille dans le vent, et hop, la mort explosive en pleurant.

Quand je jette mes ordures, je ressens à peu près la même chose.

Btooom1215

PAS BIEN: La romance au crayon de couleur

Cet anime ne sait pas faire les personnages qui rougissent nom de dieu. Regardez ça mon dieu c’est ridicule et je parle en italique parce que je suis incroyablement agacé.

Enfin bref, leur « meilleur ami » vient de mourir après les avoir attaqués de manière inexpliquée, et là ils se roulent des pelles. Seems legit.

Btooom1216

PAS BIEN: Encore un truc dont l’ouvrage se débarrasse de manière abrupte et désintéressée.

Ah ah alors ça j’adore. Le héros a souvent des hallucinations de son ex camarade de classe qui a fourrée celle qu’il aimait juste pour lui filer une leçon à lui héros. On a appris pendant douze épisodes que si le héros en voulait à la terre entière, qu’il s’enfermait chez lui et qu’il tapait ses parents, c’est parce qu’il en voulait par proxy à ce vrai connard que pourtant il continuait, au fond de lui, d’admirer encore.

Là, soudainement il regarde dans le vide, voit l’hallucination, lui dit d’un air faché « j’en ai plus rien à foutre de toi » et voilà, l’hallucination est finie et il est devenu un vrai petit garçon. En quinze secondes.

Ah, si moi aussi je pouvais me débarrasser de mes frustrations et mes rancoeurs juste en les regardant les yeux et en faisant « j’en ai plus rien à foutre de toi >: < » ça serait super arrangeant.

Btooom1217

LOL: Il reste deux minutes à regarder dans le vide pendant que Himeko a les yeux fermées en attendant qu’il lui tripote les seins.

A noter que sur ce screen il se tient en équilibre et porte quasiment tout son poids sur la jambe qu’il a blessée plus tôt dans l’épisode, mais fuck that shit, c’est arrivé il y’a plus de trois heures, le manga le prend plus en compte.

Là je me demande ce que pense Himeko. Je trouvais la scène presque jolie jusque là: Himeko continue d’avoir un traumatisme lié au sexe, et quand la question se pose, le traumatisme est plus guéri « comme par magie » juste parce que c’est le héros et qu’il a des doigts de fées qui guérissent les traumatismes. Non ça reste awkward et gênant genre la fille se prépare déjà à faire « je sais que je vais pas kiffer mais lui il va kiffer fourrer son engin dans un vagin sec et flippé alors je suis prête à me sacrifier pour lui » et lui il reste deux minutes à regarder une hallucination.

Gênant.

Gêêêêêênant.

Btooom1218

DU COUP: … l’enjeu de la saison 2 sera t-il sexuel ?

Posons dès maintenant les vraies questions.

En tout cas cet homme est un gentleman.

Il est parfois un peu con mais là il a été gentleman.

C’est la première fois de toute la série, vraisemblablement.

Btooom1219

BIEN: OUAIS DES ENJEUX DE FIN DE SAISON… et ce personnage est censé me dire quelque chose ?

Alors on apprend que sur l’île y’a des soucis techniques importants qui empêchant les MÉCHANTS DÉVELOPPEURS (dont l’un d’entre eux est doublé par Takahashi fuckin’ Meijin) de pouvoir faire ce qu’ils veulent donc deux d’entre eux sont envoyés sur l’île pour réparer ça… et l’un d’entre eux pense très fort qu’il a fait tout ce sabotage pour aider le héros. Alors par contre, excusez moi, mais c’est qui ce type ? Je suis censé savoir si il a un lien ou pas ? Encore une fois ça fait tellement sorti de nulle part que…

… bref…

Btooom1220PAS BIEN DU TOUT: Btooom en un screen: le méchant médecin survit.

Btooom c’est ce survival game où, au final, tous ceux qui un nom ne meurent pas.

J’en reviens toujours pas que le médecin soit encore en vie. Et que tout le monde lui ai pardonné en deux secondes. PUTAIN QUOI.

AU SECOURS.

ALLO LA TERRE.

Je comprends que vous voulez faire une morale sur l’importance de la vie, sur le fait que tuer c’est mal, que la vie est précieuse, que tout le monde peut changer MAIS FAITES LE BIEN AU MOINS. Là c’est juste NON.

CONCLUSION DE L’ÉPISODE: 05/20

Btooom est une série qui partait bien et qui d’épisode en épisode n’a cessé de chuter qualitativement. Et c’est terrible.

2 commentaires sur “Btooom! 12 (FINAL) – Darwin avait tort

  1. Narutolink dit :

    J’ai bien aimer cette animé mais comme d’hab ces animés ont le même but. Faire vendre du rêve et tout couper d’un coup. Tout pour High School Of the Dead ou Deadman Wonderland. On te vendra des truc super intéressant mais on te coupera l’animé avec un final qui ne conclut rien. C’est assez désespérant :/

  2. Minorinpuceau dit :

    Résumé de ton post : olol jaim pa sa je critik absolumen tou mem si sa na ocun sense mder je prefer lé anime avc d loli ki fon d truk tro kawai é moe ^^^^^^^ dailer je me branl avc ma pelush loli ma fem <333333333333333 Bref tu fais pitié le puceau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *