No Game No Life 12 (FIN) – Des pains et du jeu

Sourire de vainqueur intensifies

 

Amo

 

Initialement les Prix Minorin 2014 devaient être dévoilés cette semaine mais j’ai pas le temps ;_;. Alors pour me faire pardonner et pour m’échauffer avant la saison d’été (d’ailleurs si ça vous intéresse d’écrire des articles, vous êtes toujours les bienvenus) voici un petit article rapide sur le dernier épisode de No Game No Life parce que voilà c’est terminé pour cette saison et c’est dégueulasse.

Enfin ça reste un des meilleurs divertissements de la saison, faut pas déconner non plus.

No Game No Life // Madhouse // Débuté en avril 2014 // Prévu en 12 épisodes // Réalisatrice: Ishizuka Atsuko (Sakurasou no Pet na Kanojo)

NGNL01

BIEN: La baston love-paintball est quand même cool

On reprend là ou on en était dans l’épisode précédent avec la baston entre Shiro & Sora et entre la race des Werebeasts, le tout se faisant par le biais d’un jeu de réalité virtuelle qui se foutait de la gueule de Galgun avec une certaine classe. N’empêche on rigole mais ça a donné lieu à une excellente baston durant tout l’épisode précédent avec la totale: des standoffs, des trahisons, des plans foireux, des plans moins foireux, des balles qui se heurtent en plein vol, des balles qui rebondissent etc etc. C’était très très fun à suivre ET ELLE SE TERMINE ENFIN, DIS DONC.

NGNL02

BIEN: Et c’est Stéphanie qui sauve tout le monde !

mais

MOKAY: Avec le keikkaku le plus abusé de l’anime

Bon c’était assez prévisible: on savait que Sora avait donné un ordre à Stéphanie avant la bataille et qu’elle était pas là juste pour se faire latter dans le jeu. Dès que Sora et Shiro étaient touchés je savais que Stéphanie allait débarquer et sauver tout le monde mais je savais pas comment. Et je suis content de voir que c’est Stéphanie qui fait le boulot de sauver l’humanité libre parce qu’il fallait bien qu’elle brille à un moment. Dommage que ça se fasse encore à ses dépends !

Le personnage de Stéphanie je l’aime bien mais c’est assez terrible parce que même si elle est pas conne elle a le malheur d’être un personnage doué de ses deux mains dans un univers ou les héros sont juste exceptionnels. Du coup elle se fait traiter comme la dernière des idiotes un peu tout le temps alors qu’elle est pas si conne que ça, juste… humaine quoi. Mais bon, c’est pas comme si Blank était considéré comme des modèles à suivre.

Parce qu’en parlant de ça le keikkaku de Sora dans ce foutu jeu atteignait un peu la limite. C’est à dire que l’anime nous a habitué jusqu’a présent à des plans abusés et beaucoup trop compliqués mais ça allait ça fait parti du trip. Quand Sora se fait effacer de la mémoire de sa soeur en misant sur ses liens avec elle pour qu’elle puisse le ressortir de son cul ça passe. Mais là que Sora et Shiro calculent la trajectoire d’un PNJ pour faire en sorte que Jibril touche Stéphanie pour amener Izuna dans un coin bien précis et ensuite faire en sorte que Stéphanie se réveille au bon moment pour toucher la werebeast les yeux fermés etc etc. Non là l’anime franchit ses propres limites.

En fait ce keikkaku c’est terrible parce qu’il est pile poil à la mauvaise longueur: il est trop long pour être crédible et trop court pour être tellement abusé qu’il en devient parodique du genre et donc fun.

Mais bon, après, c’est pas comme si on savait que Sora allait gagner TOUS ses jeux. Blank ils sont invincibles, c’est comme la streak de l’Undertaker à Wrestlemania, on sait que ça va toujour finir avec l’Undertaker gagnant mais on s’en fout parce que le plus important c’est pas la destination mais le voyage et attendez comment ça l’Undertaker a perdu à Wrestlemania cette année.

NGNL04

BIEN: Le running gag du bain continue

A chaque fois que quelqu’un rejoint l’équipe il doit passer aux bains. No Game No Life est fidèle à ce running gag. J’aime la continuité. Même si ce passage aux bains manque de Stéphanie qui se fait tentacumolester par un tuyau d’arrosage (???)

NGNL05

LOL: Thermae Romae

Et sinon la GRANDE CHEF DES WEREBEAST fait son apparition ET ELLE PRENAIT SON BAIN AUSSI, QUEL HASARD. D’ailleurs j’adore le design du personnage. Les filles-renards à lunettes comment on a pu vivre sans ça. Elle me rappelle la blonde de Ben-to un peu. J’aime bien.

NGNL06

MOINS BIEN: Le Pile ou Face

Le Pile ou Face était sympa mais mon regret c’est que ça donne méga l’impression que tout est expédié. Genre « bon on a 10mn pour atteindre le cliffhanger de fin de saison alors on va essayer de le faire vite. » L’antagoniste est introduite super vite, on a 2mn pour assimiler les enjeux, paf c’est déjà fini, Blank devient le proprio de tout le territoire Werebeast mais ceux-ci gardent leur autonomie, Blank prouve qu’il est super sympa et les Werebeast deviennent des alliés bref c’est très sympa tout ça mais c’est allé vite eeet ça aurait pu être dans les pledges du jeu précédent, on aurait pu sauter une étape en fait.

Enfin bon voilà.

NGNL07

PAS BIEN: Fucking adaptations

Super, Sora parle de Tet le dieu des jeux et dit qu’il a hâte un jour de lui en foutre une dans la gueule et devenir dieu à son tour. Ouais nous aussi on a hâte et il est inutile de dire que le jour ou ça va arriver ça a interêt à être méga badass.

Sauf que les chances qu’on voie ça animé c’est méga compliqué. Elles sont combien les adaptations de light novel à adapter tout le support ? Non non mieux: elles sont combien les adaptations à s’interrompre pour ne pas rattraper le support original ET QUI REPRENNENT VRAIMENT APRES ? Puis ça va pas se faire du jour au lendemain: le temps d’arriver à Tet, y’a genre dix ou onze autres races à dépuceler de la défaite, ça va être long. C’est ça qui est frustrant: si No Game No Life était une série de genre 36 ou 52 épisodes on pourrait y croire, on pourrait être à fond, là on sait juste qu’on va devoir acheter les bouquins pour savoir si il va se faire Dieu un jour et bon hein c’est chiant de switcher de support.

Bref je suis deg devant une scène épique parce qu’elle me ramène à la réalité :'(.

NGNL08

BIEN: Je suis à fond derrière ce pairing

Il est tellement cool. TELLEMENT. COOL. Mais sérieusement quand Kurami s’est retourné à un moment, y’a eu genre un micro plan de 2s du genre elle allait embrasser sa copine elfe. C’est pas arrivé mais là ça avance tellement bien entre les deux que ça va pas tarder. J’aime bien ce type de shojo-ai assumé, il est cool. Puis le duo Kurami/Fii fonctionne tellement bien en terme de dynamique de couple, bref yay.

NGNL09

PAS BIEN: Fucking cliffhanger

Et si on terminait sur un putain de cliffhanger.

Putain (ノಠ益ಠ)ノ(ノಠ益ಠ)ノ

Pas de saison 2 annoncé ? (ノಠ益ಠ)ノ(ノಠ益ಠ)ノ

Merci (ノಠ益ಠ)ノ(ノಠ益ಠ)ノ

Note de l’épisode: 13/20

Une conclusion un peu rushée, finalement. C’était un peu attendu, hélas. L’ambiance était un peu moins fun que d’habitude et donc on a frolé 2/3 limites psychologiques de ci de là. Mais bon, on va pas non plus bouder notre plaisir, c’était quand même pas mal.

Note de la série: 14/20 

C’était incroyablement fun. Alors oui y’a des défauts géants à commencer par le fait que malgré ses faux airs intelligents avec ses keikkakus qui nécessitent dix-huit pages d’explication bah No Game No Life ne trompe personne et est juste très très con. C’est pas un truc malin pour un sou et c’est bourrin. Mais il l’assume malgré tout pleinement et c’est ce qui fait tout le seul et rend la série méga divertissante et méga sympa à suivre. L’univers est cool, le postulat de base est extra, bref c’est quand même une série majoritairement coolos et MAINTENANT J’ATTENDS UNE PUTAIN DE SUITE, HEIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *