Seirei Tsukai no Blade Dance 01 – C’est la fête du slip

ss (2014-07-16 at 10.03.47)

Seirei Tsukai no Blade Dance vous est présenté en partenariat avec le Cirque Soleil

Redika Hello, hello. Aujourd’hui je viens pour parler de ce truc qui se veut une nouvelle série d’harem sympa. Eh bah autant vous dire maintenant, c’est franchement pas la joie. MAIS MAIS MAIS, tout n’est pas à jeter après tout.  Enfin, d’un point de vue objectif. Après, si on se fie à mon avis purement subjectif ( mais en même temps Minorin est fait pour du subjectif nan ? On vous engraisse et endoctrine. 8D ) et bah, il est heureux de vous dire : c’est à chier. Découvrons ensemble à quel point. \o/

Serei tsukai no Blade Dance // TNK (Akane-iro no somaru Saka, Love Dol…)  // 24 épisodes prévus // Produit en juillet 2014 // Réalisateur : Testuya Nagisawa ( High School DxD, Kanazuki no miiko…) Seirei Tsukai no Blade Dance c’est l’histoire d’un monde dans lequel on peut invoquer des esprits, faire des pactes avec eux et combattre avec. Sauf que seuls les  » filles pures  » ( ici les jeunes filles de bonne familles ) peuvent faire un pacte. Et le MC ( dont je ne me souviens pas du nom, comme toujours ) se trouve être le seul garçon à en invoquer, autre que le roi des démons. Du coup, il se trouve être le seul mec d’une école de filles. Les japonais ne cesseront de se ré-inventer.

ss (2014-07-16 at 10.02.29)

Crunchyroll et ses petites dédicaces possessives quotidiennes. ♥

La série s’ouvre sur un combat dans une arène. Une frèle jeune fille douce et innocente à droite. Un gros robot imposant et costaud à gauche. Et dans ce robot, une nana aussi, mais pas si frêle que ça vu qu’elle peut te briser des côtes et en faire des cure-dents pour son robot comme elle veut. Bah la frêle jeune fille, elle a massacrée le robot costaud. Bon, on s’y attendait un peu en même temps, étant donné qu’il y a nulle part marquée dans les mots-clés de l’horreur, et qu’on allait pas voir une demoiselle se faire massacrer à coups de hachettes surdimensionnée en acier. Quoique c’aurait toujours été plus intéressant que ce qui a suivi.

ss (2014-07-16 at 10.03.14)

Sa main gauche s’est tordue le poignet ou quoi ?

ss (2014-07-16 at 10.03.36)

Niveau fringues, ça va ils connaissent leur domaine. Ca envoie même plutôt du pâté.

 

Générique d’ouverture. La musique est simpatoche, me rappelant les animes de 2009etnotamment Shakugan no Shana avec son style guitare électrique et voix de fille de crécelle qui crie avec des notes même pas surjouées. N’empêche que c’est pas du KOTOKO, mais ça se laisse écouter. Bon, par contre, la première image, c’est une fille à poil. CA NOUS ANNONCE DEJA UN PEU LA COULEUR NON ? Ouais mais je suis un peu maso’, alors j’ai pas quittée. Aussi parce que la robe violette trop mignonne m’a, disons, donnée espoir.

 

ss (2014-07-16 at 10.04.21)

On dirait que c’est un fantôme qui l’enlace wooh.

Cette scène aussi avait l’air cool. <3

ss (2014-07-16 at 10.05.24)

LOLIBOOBIES.

 

Bon, voilà, on a passé le générique et les choses sérieuses commencent. La première scène est une fille qui est en train de se baigner dans un lac, nue comme un ver. Et devinez ce qui se passe ? Oui, le héros la voit. Vive les clichés japonais.  Brefons. On se dit que le héros va sauter sur l’occasion parce que malgré sa poitrine de gamine de 8 ans, la fille est franchement bonne. Il sautera donc dans l’eau, embrassera la demoiselle, la fera tomber dans l’eau et BAM un hentai gratos. Sauf que non. Le héros tient à rester puceau, alors il dit à la fille qu’il est équilibré sexuellement et qu’il ne fantasme pas sur les enfants. D’où la phrase sur le screen. LOL. Un bon point dans le héros, il est con, mais pas en chiant. Pour l’instant ça va.

 

ss (2014-07-16 at 10.06.18)

 » C’est con, si t’enlevais ton bras on verrait tout par contre. Quel gâchis. « 

 

La roussette qui semble pas aimer qu’on la mate s’énerve, invoque à truc qui semble ETRE VACHEMENT BADASS OH OH OH OH OH….  Bordel un fouet ?! La  » punition  » de l’héroïne se transforme donc en partie SM. Ok. Tout va bien. Continuons. Elle l’engueule, et défonce les arbres sur son passage, manquant de se faire killer. Et comme toute personne normale sur terre, le héros va sauver la personne qui veut sa mort, quitte à crever lui aussi. PUTAIN DE CLICHE.

ss (2014-07-16 at 10.07.22)

 » Votre pervers a évolué en pervers de haut-niveau, félicitations ! Voulez-vous lui donnez un nom ? « 

Bref, la scène suivante, il est dans les bois, le fouet de la demoiselle autour du cou qui le traite de pervers né blablablabla, tsundere style blablabla. Elle laisse même échapper la couleur de sa culotte, qui est blanche. Pourquoi toutes les japonaises portent des culottes blanches ? C’est bien les culottes grises avec des imprimés chat aussi, arrêtez avec vos discriminations. D:

 

ss (2014-07-16 at 10.07.44)

Une jeune fille pure. BIEN SUR.

Ils commencent donc à discuter, le héros explique qu’il est là pour l’école, mais que c’est une école réservée aux filles de bonnes familles blablabla….

ss (2014-07-16 at 10.08.09)

Elle le fouettait il y a 5 minutes et là il lui caresse la tête. LA LOGIQUE DES TSUNDERE OHGOD.

 

Ils se remettent à discuter et c’est le moment de l’épisode où tu dois être grave attentif si tu veux comprendre ce qui se passe un minimum parce que les réalisateurs avaient carrément la flemme de rendre ça plus explicatif. Ou peut être qu’ils voulaient que ça fasse subtil. N’empêche que si je connaissais pas le synopsis, j’aurais été larguée. Du coup, la demoiselle ( donc on découvre qu’elle s’appelle Claire Rouge et grâce à dieu le héros se rend compte que c’est un nom quand même carrément bizarre ) lui demande pratiquement sous obligation de en gros se racheter et de l’aider à capturer un esprit qui serait vachement balèze et badass et que personne il aurait réussie avant. Bon, notre cher MC n’a pas trop le choix et la suis. L’esprit est donc dans une épée ( un peu comme excalibur dans Arthur ) et il faut la sortir de la roche pour passer un contrat.

 

ss (2014-07-16 at 10.10.29)

Remarquez la finesse des angles choisis par le staff.

Claire arrive à le sortir de la roche, mais BAM, en fait c’était une feinte. Du coup, l’esprit les attaquent et OH MAGIE. C’est le MC qui dompte l’esprit, pour sauver encore celle qui l’enchaîne comme un petit chien. Ce type est masochiste.

 

ss (2014-07-16 at 10.14.07)

Je commence sérieusement à sécher pour les phrases de descriptions.

On retrouve le MC en train de fuir Claire parce qu’elle veut faire de lui son esclave ou quelque chose dans le style. Ce dernier n’ayant pas du tout envie et étant un minimum plus fûté que la moyenne des MC a pris la poudre d’escampette et en profite pour aller vers le bureau du principal. Il se met à écouter aux portes parce qu’on parle de lui et …

ss (2014-07-16 at 10.15.06)

Une culotte ! Qu’est-ce qu’ils sont imaginatifs dans cette animé.

 

Une fille qui semble pas du tout aimer le fait qu’on espionne saute sur la personne qu’elle pensait être une fille et s’apprête à lui faire des choses pour la punir… loupé c’est un garçon ma demoiselle. POF. Elle commence à gueuler, vouloir le transformer en un nourriture différente à chaque fois ( ce qui sera par la suite un running gag assez lourd ) mais la directrice la reprend et elle se retrouve à devoir faire visiter les lieux aux MC.

Le lendemain, le MC va en cours chez les élèves à problèmes, où il retrouve Claire. Cette dernière insiste pour qu’il s’asseoit à côté d’elle mais une autre minette insiste pour que non ( ce qui ressemble à s’y méprendre à la rivale de l’héroïne principale olalala quel innovation )

 

ss (2014-07-16 at 10.23.55)

 » Bah en fait c’est un peu mon esclave, okkay ? « 

ss (2014-07-16 at 10.24.00)

La seule chose qui me surprend dans cette scène c’est que les PNJ ont des yeux.

Et l’anime se finit bien sûr sur…

ss (2014-07-16 at 10.25.56)

DU FAN-SERVICE.

 

LA CONCLUSION : Cette anime ne m’a pas décue parce que je m’attendais franchement pas à grand-chose. Le synopsis parlait de lui-même. C’est un simple animé de harem comme ils en existent des dizaines et c’est assez désolant. Je veux dire, ce n’est pas le fait que ce soit un harem qui dérangent, mais son manque d’originalité. Il y a des harems qui sont très simpas à regarder.

Pour un niveau plus général, les graphismes sont pas mal. Les yeux ont souvent des têtes bizarres et on se demande s’il ont déjà vu un chat feuler, mais ce n’est pas atroce non plus. Pareille pour la soundtrack, qui ne reste pas forcément dans les mémoires mais qui n’est pas désagréable.  C’est pour ces deux raisons, et aussi parce que pour avoir vu le 2 et que ça s’arrange, la note sera de 9/20. Après tout l’anime fait son boulot. Il le fait avec le strict minimum, mais il le fait.

2 commentaires sur “Seirei Tsukai no Blade Dance 01 – C’est la fête du slip

  1. Mian Mian dit :

    Ichika d’Infinite Stratos a eu peur qu’on manque de souffre-douleur pour les Prix Minorin 2014 et revient d’entre les morts. A ce point, c’est de l’art!

    Ta première capture indique Shaft dans les crédits. Est-ce qu’on sent une influence quelque part?

  2. Redika Redika dit :

    Pas vraiment non. Tout est assez  » normal  » si on peut dire. J’associe Shaft aux univers déjantée et à la pâte graphique particulière ( Madoka, Arakawa ) et il n’y a ni l’un ni l’autre.
    Je crois avoir compris que cette partie crédite juste la colorisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *