Shirokuma Cafe 01 – Les pandas, c’est surpuissant!!!

Panda, ou LA raison de suivre l’animé :3

Panda, ou LA raison de suivre l’animé :3

Ginjou Bonjour, je me présente, Ginjou, et je viens ici principalement pour réparer une injustice immonde, à savoir faire connaître cet anime malheureusement  presque inconnu de la communauté française qu’est Shirokuma Cafe. Oui, rien que ça mes chers.

L’anime étant un slice of life, il est plutôt simple à résumer. On suit simplement la vie quotidienne d’un Ours Blanc nommé Shirokuma (ours blanc en japonais), propriétaire d’un café appelé Shirokuma Cafe, soit le café de l’ours blanc. Je pense que vous commencez à percevoir le schéma de nommage ultra perfectionné qui va être utilisé tout le long de l’anime. Et afin que vous ne soyez pas perdu, il faut savoir que tout ce beau monde vit dans un univers où les animaux sont tous anthropomorphes et vivent en cohabitation avec les humains.

Shirokuma Cafe – Polar’s Bear Cafe – しろくまカフェ / Studio Pierrot / Diffusé du 05 avril 2012 au 28 mars 2013 / 50 épisodes / Réalisé par Masuhara Mitsuyuki / D’après un manga de Aloha Higa

Continue la lecture

Sword Art Online 03 – Sachi, dans le ventilo

Julia, je n'avais pas terminé la rambarde ! JULIAAAA !

« Julia, je n’avais pas terminé la rambarde ! JULIAAAA ! »

 

Amo

Je suis pas très malin.

Enfin bref – j’ai commencé Sword Art Online la nuit dernière alors que je venais de terminer tous les articles des Prix Minorin et que je savais à quel point cet anime était décevant et mal écrit. Mais rien à faire, mater l’opening une énième fois, lire un doujin H avec Asuna une cinquantième fois… tout ça m’a donné envie d’y jeter un oeil, tout de même. Ne serait-ce que pour observer ce fameux « premier arc » dont on me disait tout de même du bien et voir un crash autoroutier en live grâce au fameux « second arc. »  Dieu, je suis tout de même parfois un peu dégénéré.

En attendant, voilà ce que j’ai retenu du troisième épisode… qui m’a tout de même agréablement surpris.

(Et surtout que là j’ai SimCity qui est en train de charger toutes les updates et ça a l’air parti pour prendre une heure donc autant l’occuper à écrire et vous offrir du lol et de la pertinence.)

(Oui parce qu’en plus de commencer Sword Art Online, j’ai enfin chopé SimCity 5.)

(Partez pas, je suis un garçon crédible et raisonnable.)

Sword Art Online // Studio A1 Pictures // Diffusion débutée en juillet 2012 // 25 épisodes au total // Réalisateur: Itou Tomohiko (Sekimatsu Occult Garden)

Continue la lecture

Joshiraku OAD – Le joyeux rappel

Amo quand il regarde des promos de catch, sous les yeux effarés de son entourage

Amo quand il regarde des promos pour Wrestlemania 29, sous les yeux effarés de son entourage

 

Amo

Joshiraku était un des meilleurs animes de 2012, de manière relativement indiscutable. Après personne l’a vu en France à part dix initiés parce qu’il faut avouer que c’est un anime qui, comme Sayonara Monsieur Desespoir avant lui (du même auteur), c’est beaucoup de dialogues à se taper et surtout beaucoup de références très nippo-japonaises, avec des liens avec l’actualité people de l’archipel ou des teams sportives dont on a pas grand chose à branler, nous occidentaux otakus déjà bien incapables de savoir si le club de football de Brest est en ligue 1 ou ligue 2.

Donc pour rappel, Joshiraku est un anime merveilleux ou l’on suit le quotidien de cinq actrices de rakugo (sorte de one man show traditionnel japonais) qui papotent entre elles. Ok ça a l’air nul dit comme ça sauf que comme c’est par Kohji Kumeta, très vite leurs discussions se barrent en couilles, ça devient absurde, ça donne des leçons de vie, ça tire à boulets rouges sur l’actualité japonaise, etc etc. C’est donc profondément malin et intelligent <3.

Donc ma joie fut totale quand on m’a appris taleur que l’OAV de Joshiraku était sorti. JE VAIS VOUS FAIRE PROFITER DE CETTE JOIE.

Joshiraku OAD // JC Staff // 1 OAD // Sorti en février 2013 // Réalisateur Mizushima Tsutomu (Dokuro-chan, Kujibiki Unbalance, Another, Girls und Panzer)

Continue la lecture

Kokoro Connect 17 (FINAL) – Princesse Inaba dans son château

Inaban et ses multiples talents: aujourd'hui, Inaban en train d'imiter un mime géné.

Inaban et ses multiples talents: aujourd’hui, Inaban en train de pousser un chariot invisible

 

Amo

Ah, Kokoro Connect. Si cela avait commencé comme une bonne surprise de la saison animée de l’été 2012, il faut avouer que la qualité d’écriture semblait décliner au fil des arcs, pour conclure sur un arc « bébé » absolument dispensable qui n’apportait strictement rien aux personnages où à l’évolution de l’intrigue. Malgré tout cela n’a pas empêché le studio de réserver le dernier arc de l’adaptation animée pour une sortie à part de la diffusion télévisée, faisant de ceux-ci un exemple de DLC transposés au petit monde de l’animation japonaise. Habituellement c’était des scènes optionnelles comme des OAV ou des spéciaux rarement inoubliables, là c’est désormais carrément tout le scénario. Mais, eh, pourquoi pas après tout, c’est pas comme si nous on payait pour ça hahahahahahahHAHAHAHAHA. Oups pardon, j’oubliais que je devais m’établir comme une sorte de modèle vertueux.

Donc voilà après trois épisodes spéciaux oscillant entre le sympathique et le un peu pénible, voilà la conclusion de Kokoro Connect. Hooray.

Kokoro Connect // Studio Silver Link // 13 épisodes + 4 spéciaux // Diffusée à partir de août 2012 (décembre 2012 pour les spéciaux) // Réalisateur: Oonuma Shin (Baka To Test, ef – a tale of melodies)

Continue la lecture