Kokoro Connect 17 (FINAL) – Princesse Inaba dans son château

Inaban et ses multiples talents: aujourd'hui, Inaban en train d'imiter un mime géné.

Inaban et ses multiples talents: aujourd’hui, Inaban en train de pousser un chariot invisible

 

Amo

Ah, Kokoro Connect. Si cela avait commencé comme une bonne surprise de la saison animée de l’été 2012, il faut avouer que la qualité d’écriture semblait décliner au fil des arcs, pour conclure sur un arc « bébé » absolument dispensable qui n’apportait strictement rien aux personnages où à l’évolution de l’intrigue. Malgré tout cela n’a pas empêché le studio de réserver le dernier arc de l’adaptation animée pour une sortie à part de la diffusion télévisée, faisant de ceux-ci un exemple de DLC transposés au petit monde de l’animation japonaise. Habituellement c’était des scènes optionnelles comme des OAV ou des spéciaux rarement inoubliables, là c’est désormais carrément tout le scénario. Mais, eh, pourquoi pas après tout, c’est pas comme si nous on payait pour ça hahahahahahahHAHAHAHAHA. Oups pardon, j’oubliais que je devais m’établir comme une sorte de modèle vertueux.

Donc voilà après trois épisodes spéciaux oscillant entre le sympathique et le un peu pénible, voilà la conclusion de Kokoro Connect. Hooray.

Kokoro Connect // Studio Silver Link // 13 épisodes + 4 spéciaux // Diffusée à partir de août 2012 (décembre 2012 pour les spéciaux) // Réalisateur: Oonuma Shin (Baka To Test, ef – a tale of melodies)

Continue la lecture