Death Parade 07 – Fifty Shades of Decim

Death Parade 07 - Image 1

Déjà le septième article ! Portons un toast !

Shueisha

Hé ouai ! On est déjà à la moitié de la série ! Je sais pas ce que vous en pensez pour l’instant, mais pour ma part, je prends quand même vraiment du plaisir à la regarder malgré ses défauts ! Death Parade n’est pas une série de ouf, mais je la trouve pour le moment très honorable surtout quand on se met en tête qu’il s’agit là de la première série de ses réalisateurs (qui je le rappelle, sont tout jeunes) ! Commencer comme ça avec une série originale aussi bonne, je ne peux que leurs souhaiter une bonne continuation pour l’avenir !

Et reprenons donc où nous en sommes ! Dans l’épisode précédent, un nouveau personnage faisait son apparition, Mayu, une cliente du Quindecim qui semble parti pour rester un moment au bar (vu que ce personnage apparaît plusieurs fois dans l’opening). De plus, la preview nous annonçait que l’épisode d’aujourd’hui ne portera pas sur un jugement, ce qui ne peut que retenir notre attention ! Allez ! C’est parti ! Lançons l’épisode !

Death Parade // Madhouse // 12 épisodes // Tachikawa Yuzuru (Death Billiards) // hiver 2015

Death Parade 07 - Image 2

Death Parade détient la réponse à comment la fin du monde sera provoquée !

L’épisode commence donc sur notre vieillard que nous avons pu rencontrer brièvement durant l’épisode 05 dont nous ignorons le nom et dont on sait qu’il est l’être le plus proche de dieu au sein du Quindecim. Celui-ci semble bien s’amuser à shooter dans des planètes au billard bien qu’il ignore les conséquences de ses gestes. M’enfin, laissons-le vaquer à ses occupations puisqu’il raconte là quelque chose de plutôt intéressant, les règles auxquelles sont soumis les arbitres :

1 – Un arbitre ne peut quitter un jugement car ils existent pour cela.
2 – Un arbitre ne peut mourir car cela les rendrait trop proches des êtres humains.
3 – Un arbitre ne peut ressentir d’émotion car il est un mannequin.

Mh ! C’est fort joyeux tout cela ! L’épisode commence en grande pompe ! Remercions notre homme le plus proche de dieu du club du troisième pour ce démarrage fort encourageant !

Mais que serait un départ vraiment encourageant sans ?… sans ?… (je vous laisse deviner) sans ?… Mais sans notre MAGNIFIQUE OPENING FABULOUSO-GROOVY QUI DÉCHIRE SA PETITE MAMAN EN MILLE ! Hé ouai ! Toujours pas lassé ! Allez ! Comme d’habitude, on se lève et on danse comme des p’tits fous !

Death Parade 01 - Image 4

♪ Everybody, put your hands up ♫ Ah ! Vous voyez ! Je sais que vous l’adorez vous aussi 🙂 !

Toujours aussi génial ! Et vous savez quoi ? LA VERSION COMPLÈTE EST SORTIE ! ET ELLE DÉCHIRE ! ALLEZ-Y ! RÉGALEZ VOS OREILLES ! ÉCOUTEZ-LA EN BOUCLE ! FAÎTES VOUS PLAISIR SANS MODÉRATION ! MRAAAAAAAAH !!!

Hum… Bon, remettons-nous de nos émotions et reprenons notre sérieux, on a un épisode à regarder.

Après une courte séquence avec Madame-En-Noir se réveillant de son lit, nous rejoignons, dans ce qui semble être un espèce de self pour arbitres du Quindecim, Ginti en train de discuter avec quelques-uns de ses collègues au sujet de sa dernière cliente (celle de l’épisode 06) qu’il n’arrive pas à juger.

Death Parade 07 - Image 3

« Do you think it’s a motherfucking game? »

Nous revenons alors sur Madame-En-Noir découvrant le livre que lisait Nona à la fin de l’épisode 02 dans une bibliothèque du bar et qui ne la laisse pas indifférente ! En effet, Madame-En-Noir en feuilletant quelques pages du bouquin récupère des bribes de sa mémoire perdue ! Elle se souvient qu’une personne, très certainement sa mère, lui lisait ce bouquin alors qu’elle était encore toute petite !

Death Parade 07 - Image 4

#LoliDe20h (j’espère qu’il est 20h00 chez vous)

Mais nous quittons un instant Madame-En-Noir pour nous retrouver maintenant à la résidence de Nona où un visage inconnu vient lui rendre visite !

Death Parade 07 - Image 5

Désolé Fol Oeil, le département des Aurors, c’est de l’autre côté.

De retour sur Madame-En-Noir, celle-ci venant de retrouver une partie de sa mémoire dont le fait qu’elle soit déjà morte, Decim arrive lui apportant le diner. Demandant à Decim à qui appartient le livre qu’elle a découvert ce matin, Decim lui répond qu’il pense qu’il pourrait appartenir à Quin, notre mystérieux nouveau protagoniste introduit il y a quelques seconde et qui se trouve être l’arbitre le plus ancien du bar ! Cela va être l’occasion d’un petit flashback sur le bar Quindecim !

Nous voyons alors Decim et Ginti accompagnés de Nona, fraichement nommés arbitres pour le Quindecim, arriver au bar pour la première fois et rencontrer Quin, bien contente de pouvoir enfin céder sa place. Mais avant de pouvoir devenir arbitres, nos deux petits nouveaux doivent passer un examen final où ils devront assister à un jugement réalisé par Quin et activer les télécommandes pour truquer le jeu au bon moment.

Death Parade 07 - Image 6

Ça me rappelle un certain OAV.

Chose qui m’a fait bizarre durant cette partie, la musique. La musique jouée pendant le jeu a déjà été entendue précédemment dans la série, sauf que cette fois-ci, elle était agrémentée de paroles qui donnent un effet un peu étrange. Je vous laisse juger par vous-même :

Après une joyeuse partie où nos invités repartent un joli traumatisme, quoi de mieux que de fêter ça avec une petite liqueur fait maison ? Au milieu de ces réjouissances, Nona profite du moment pour poser une question à Decim : Pourquoi n’a-t-il pas utilisé la télécommande de toute la partie ? C’est simple, il a juste oublié de l’utiliser ! En effet, Decim dit avoir été distrait par les pensées des clients, ce que Ginti ne comprend pas car les juges considèrent les humains comme étant tous stupides et que leurs créer des conditions extrêmes est une façon d’apprécier leurs réactions, ce à quoi Decim répond qu’il ne pense pas que les humains soient stupides, car il a du respect pour ceux qui vivent leurs vies pleinement.

Death Parade 07 - Image 7

Nona complètement stupéfaite par cette annonce incroyablement incroyable de l’incroyablitude incroyablassionnelle !

Suivent une petite leçon de Nona expliquant l’intérêt de pousser les clients dans des conditions extrêmes et un conseil senpai de Quin recommandant à ses apprentis de se trouver quelque chose à chérir. Nous retournons maintenant dans le présent, fin du flashback !

Tout comme Madame-En-Noir, vous devez vous demander quel est le passe-temps de Decim ? A moins que vous ayez retenu l’épisode 02 et que vous ne le sachiez déjà. Hé bien, il est temps pour Decim de dévoiler l’objet de ses fantasmes peu communs !

Death Parade 07 - Image 8

En version accélérée parce que la séquence de base est quand même vachement longue (~41 secondes).

Contrairement à ce qu’affirme Decim, les mannequins ne sont pas un passe-temps mais simplement quelque chose qu’il chérit.

Nous revenons un bref instant sur Nona et Quin où nous apprenons que Quin travaille actuellement au bureau des informations pour gérer la mémoire des morts qui arrivent aux bars (d’où son monocle ultra-sophistiqué) et que ce serait super chiant.

Decim explique le pourquoi de son hobby à Madame-En-Noir. Les arbitres oubliant les clients venus au bar une fois partis redevenant ainsi de simples mannequins obsolètes dont on se débarrasse comme de rien, Decim préfère garder les mannequins des clients ayant vécu leurs vies pleinement plutôt que de les oublier comme si ils n’ont jamais existé.

Death Parade 07 - Image 8

Ce mannequin, il me semble l’avoir déjà vu… ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Après un petit passage au bar de Ginti où celui-ci s’en voit pour juger Yuna qui va à l’exact encontre de tout critère de jugement des arbitres du bar (contrairement à Hanada qui semble être déjà parti), nous revenons à la résidence de Nona. S’amusant à profiter du soleil (même en vrai si y’a pas de soleil), à se saouler la gueule et à se livrer des conversations pseudo-philosophiques sur leurs conditions d’arbitre, Nona et Quin tombent alors de sommeil, mais Nona est réveillée par le-vieux-le-plus-proche-de-dieu.

Death Parade 07 - Image 10

♪ SHO-OOOCK ! KUMA SHOCK ! ♫

A partir de là, pas grand chose à signaler. Le vieux découvre le bouquin de Nona que Madame-En-Noir a vu au début de l’épisode qui vient du monde des vivants et que Nona avoue aimer puis demande à Nona une revanche au billard. Générique de fin et là pour une fois, on a quelque chose de plutôt intéressant après !

On retrouve Nona aux côtés de Castra (que l’on avait vu à la fin de l’épisode 05) en train de choisir quel couple d’âmes devra être jugé par qui. Nona semble avoir repéré un couple plutôt intéressant si bien que Castra voulait à la base le changer, mais devant l’insistance de Nona qui semble avoir une idée derrière la tête, elle cède et attribue ce couple à Decim. Mh ! Le teasing !

Et voilà ! Fin de l’épisode !

Death Parade 07 - Image 11

Ginti a pas l’air très satisfait…

Et je le comprend ! J’étais plutôt enthousiaste par le fait que cet épisode ne se centre pas sur un jugement afin de faire avancer le fil rouge de l’histoire. Seulement, bien qu’on ait eu une légère avancée, force est de constater qu’il ne s’est finalement pas passé grand chose dans ce septième épisode ! On a pas trop cette sensation dans la première moitié grâce à l’introduction de Quin et au flashback qui permet d’en apprendre plus sur le Quindecim et son personnel, mais la seconde moitié en revanche est incroyablement vide et il n’y a, pour ainsi dire, rien à en retenir. Du coup, on reste vachement sur notre faim et c’est vraiment dommage ! On verra finalement cet épisode plus comme un moment de calme et un passage permettant d’alimenter le background de la série que comme une véritable avancée de l’histoire.

M’enfin bon, ne restons pas sur cette déception, le prochain épisode revient sur un jugement et si on en croit le p’tit tease avec Nona à la fin, ça sera assez particulier ! Vivement la semaine prochaine !

Death Parade 07 - Image 12

Même Quin est impatiente de voir l’épisode suivant 🙂 !

Article plutôt court cette semaine, mais vu le peu de choses qu’il s’est passé durant cet épisode, j’pouvais pas faire beaucoup mieux (mais au moins, je le sors pas en retard ^^ ). Sur ce je vous laisse ! J’espère que vous avez apprécié cet article ! Portez-vous bien et à la prochaine 😉 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *